Skip to main content

Full text of "torrent---mp3quran-----reed---book---pdf----mushaf------quran----by--Translation of Quran In french language [PDF file]"

See other formats



Lf Strviteui dti dtiis Sauulra Mosqufres k Rot * Abd-AILah. i*o ^Abd-AI-'Aziz Al-Saotld 
Rdi dj R w.ime d'Arabtc 5 flcoidilf fait L bsnnpar d'orfwuwr l'impicwiwi 





mmmmm 



Waql' pour Allah, L'Kxnlt*. 
dc Li ptirl du Scrvitcur dcs deux Sainlcs Mosquccs 
lc Roi *Abd Allah lbn Wbd Al 'Aziz Al Sa c oud 
N"c pcut ctrc vendu 



a distribuer gracieusement 




Compl&xe Roi FAIID pout 1 limpression du 
NOBLE CORAN 



4 *JJia 

iLij^ 1 ^, i^-Jdlj jU«tyj vO^yi fjj^ 4— 6 J 

>■ 

alij^lj tjWtJlj uNljVlj ^j^ 1 0- 

Jut 4^ %4~J 1*^11 .1 Ui oUl *^ Jl j5^k Cil jj& ^U* -^l \^y^>\ 
• «V jij ^ ^ n j^tii yAJJ U^j ^j*)! >< L*St^ j>*JUj 

jj 5v jf j » _jj j^Jjl fJa*S\ J-jJI "U* J*J ^ li^J ^ JUjij 

-j-U'- m ^ 6fj i^.^i UaJu 

^■jjs- » jjli jy&^- — L^ii u^JlL L»_^> - ^_ J -^!' 1 jl ^'-^ **t" jj jl ^Jj.^J bj] 



Afi nam d "Allah f /<? Ch'mgnl, fa Mixfrfeardieux 

PREFACE 
par 

Son Excellence CheCkh Sal eh ih-n 'Ahd-Al-' Aziz itm Mutism mail AI-A3-SaYldi 
.\ftnisire A?* Affaire* Isiamiqugs, de& Waqpt, de i' Appal 
£t de I' Orientation el Svparviseur (ieneral da Complexe 

Louange a Allah, Maftre des mondes qui s*adres-S-a aux 
hommes dans Son Noble Livre en ces termes: ail vous est 
vertu de la part d f Allah une lumiere et un Livre ectairart/.)> 

Que la benediction el lc salut d" Allah so lent sur le plus 
noble Prophctc et Messager Muhammad (*) qui dit: «Le 
meitteur d'entre vans est celui qui apprit le Coran et 
I 'enseigna faux autres].» 

En application des directives par Lesquellcs le Scrvilcur des 
deux $ainte$ Mosquees. le Roi 'Abd- Allah ibn x Abd-Al-' kAs. 
Al-Saoud -qu 1 Allah le protege- ordonne d'accorder un soiti 
particulier an Livre d'Allah. d'eeuvrer en vue de faciluer son 
edition et s.a distribution a to us les musulmans sc trouvant sur 
Tetendue de la terre entiere, de Texpliqner et de traduire ses 
sens en diverges langues du rnonde. 

Bl vu la conviction du Ministers des Affaires Is I antiques, 
des Waqf's, de l'Appel et de V Orientation de r importance de 
traduire les sens des versets du Noble Co ran en toutes. les. 
importances lan^ues du rnonde, afin de faci liter sa 
comprehension aux musulmans non-arabo phones, de 
concretiser la transmission du message divin ordonnee par le 
Prophete qui dit^ tfTrammettvz, en ce qui me concurne, w 
serail-ce qu 'un verset settlements et en fin de rendre service a 
nos freres francophones, 



Le Complexe "Roi Fahd" pour L impression du Noble 
Coran a le plaisir de presenter au cher lecteur cette traduction 
franeaisc scion la lecture dc Hafs realiscc par Dr. Mo named 
El-Moktar OUT.D BAH el rev [see de la part du Complexe par 
Dr BRLLO M ANA, 

Nous ru mere ions Allah, le Cloricux et l'TIxalte, pour la 
reus site- et la realisation de cette grandiose ccuvre, toul en 
esperant qu'elle so it utile pour r human itc. 

Certes, nous sommes conscients du fait que la traduction 
des sens du Noble Goran, quelque soit. le niveau de sa minulie, 
reste et demenre en deca des sens sublimes indiques dans le 
lexle originel du miraculeux Livre d' Allah, puisque la 
traduction dc ses sens n'est que le retlet du niveau attcint par 
le traducleur dans sa comprehension du Noble Livre d' Allah. 

Pailanl dc ec prineipe, cede traduction ne peul elrc exemptc 
des lapsus comme tout autre acte humain, car nul n'est 
infailliblc. 

Nous prions dune tout lecteur de bicn voulorr fairc parvenir 
au Complexe "Roi Fahd 11 pour l 1 impression du Noble Coran a 
Medinc lout lapsus, omission on ajout pour la rectification lors 
des prochaines editions -s'il plait a Allah-. 

Allah est Garant du succes et e'est Lui qui guide sur le 
droit ehemin, 

6 Allah! Puisses-Tu agreer nos osuvres! Tu es Celui qui 
entend tout et sait tout. 



AVANT-FROPQS 



Lc Coran est un Message divin rcvclc au Prophet c 
Moliamed - que son nom soit beni par Allah. Ce message, qui 
confirms et eouronne Its missions proph&iqucs antcricurcs, 
rappelle le paete sacre entre le Createur et l'homme. 

Au tcrmc de cc pacte > rhommc nc doit adorer nulk divinitc 
autre qu' Allah, a qui il doil vouer un culte sincere et exclusif. 
Cette adoration sc traduit, en premier lieu, par une 
proclamation dc foi en Allah. V Unique el cn la mission dc 
Moliamed. envoye d' Allah. Elle implique 1 1 accompli s sement 
de la prifcrc rituellc, I' acquittemcnt dc l'aumone legale, le 
jeune de niois du Ramadan - si le croyanl en a la capacite - et 
le pelerinage a la Mecque, s'il en a les moyens. II lui est 
present cn outre d'agir cn Unite occasion avee cquitc\ d'etre 
bienveillant el genereux envers son prochain et d'eviter 
r arrogance et la turpitude. 

Dans toutes ces pratiques rituelles, rhomrne n'est 
cependant soumis a aueunc contraintc au del a de scs c-apacii£s 
propres. 

En retour de sa foi et de son adoration, Allah admettra 
I'homme dans la Felicite, lui assurant un salut et uu bonheur 
etcrnels. 

Le Coian est revele certes en langue arabe, eelle du 
Prophete, majs en tant que message de la derniere prophetic, il 
est destine a 1' ensemble des hu mains. Il en re suite pour tout 
croyant le devoir de participer a sa diffusion, selon les moyens 
dont il dispose 

Aussi, nous sommes-nous propose d'entreprendre cette 
traduction, cn languc franc-aisc, du sens dc cc tcxtc sacre.. a 
I' intention des usagers de cette langue qui n'ont pas eu la 



faeulte d'accc'der direetcmcnt au textc arabe. 

Le lecleur peut se demander, a juste- litre. les raisons d un 
tel projet, etant donne qu'il ex isle deja plusieurs traductions du 
sens du Coran en franc ais. Nous en avons eon suite nous-mcmc 
une dizaiue t et nous tenons a saluer les efforts meritoires de 
leurs auccurs. Ncanmoins, il nous a paru opportun 
dentrcprcndic lc present travaiL ear la pluralilc des 
traductions, est en elle-meme la preuve qu'aucune d'entre elles 
nc saurait £tre considcr£e comine aya.ni 6puise dcTinitiverocnt 
la question. Et celle que nous, proposons ici n'echappera pas a 
la regie. 

En effet, la parole d'Allali est inepuisable et cbeicher a 
mieux la cojnprendre cxige une quetc pernianentc. Lc Coran 
lui-rncnic n'affirrnc-(-il pas: «Meme si tons les arbres sur 
term etaient de\ eeritoires, mime si touu Veau d'utte m$r 
etait grossie de sept autres pour servir d'encre afin de 
transcrire les paroles d y Allah, celles-ei ne seraient point 
epuisets ?f» L 1 innncnsite et la riches sc. dc la revelation 
eoraniquc sont un dcfi pcrmancnl a l'entcndcmcnt humain. 

La I an sue du Coran vc'hicule, en effet, uti message kernel, 
immuable, cornrne l r attests le verset 9 de la sourate 15 qui dit ; 
'tC'est Nous qui avoits deseendu le Livre du Rappel, et e'est 
Nous qui axsurons sa preservation^. C'cs! en tela pr6cis6mcnt 
que reside le lameux "i'jaz\ inimilabilite de ce texte sacre\ 
dont la languc n'est pas sujette aux m£mcs fluctuations que les 
autres Jangues qui sont soumiscs a une evolution eonstante. 
L'on sait que nombre de Ungues disparaissent on mbissent des 
mutations profottdes au bout de quclques siecles, alors que 
celle du Coran est demeuree telle quelle depuis les origines. 
Des lors, la tache qui consiste a tenter de rendre ce message 
etcrncl dans des languc s cn const ante evolution devient unc 
exigence permanente. 

Dans lc cas du present ouvragc. les principales difficult*: s 
tiennent a la nature me me de tout travail de traduction. Dans 



ee travail, ]e resultat final est le fruit de la comprehension, 
done de 1* interpretation par k trad ucl our du lexte qu'il a a 
rendre dans Line autre langue, langue qui elle-meme comport e 
des mots dont le sens peut varier scion le contcxtc dans lequel 
ils sont utilises. A cette diffieultc, s'en aj on le nt bien d 1 an Ires 
encore, surtout quaud la langue a traduire et celk dans laquelle 
se fait la traduction appartiennent a des civilisations 
differentes comme e'est le cas, en I 'occurrence, de l'arabe et 
du francais, 

Le probleme est encore complique par des questions de 
semantique proprcs au tcxte eo rani que. 

Les exegetes distinguent aiusi quatre niveaux d'mtelligibilite 
de ee texie, par ordre de difficullc croissante, a savoir: 

- le wnass muhkam»: qui cone erne les versets do tit le sens 
est elair et univoquc, L 5 illustration parfaitc en csi le verset 196 
de la so urate 2 t qui stipule que «...celui qui se trouve en 
period? de desucrallsation cntre hi Qumra et le Hajj (le 
peterinage reduit et te peterinage complet) /era ies ojfrandes 
en son pouvoir. Cetui qui n'ett a pas doit jeuner trois jours 
durum le peterinage et sept a son retour; dix jours en tvut,,,» 
Ce verse t ne souffre d'aucune ambiguite; 

- le <(?ahir» : e'est quand Tenoned d'un verset dont le sens, 
de prime abord apparernment elair, peut admettre une autre 
signification fondec sur des indices tires dc donnccs en dehors 
du lexte; 

- le «mujmal»; il s'ayil de vers eta dont Fenonee admet des 
interpretations differentes. La divergence de ces interpretations 
peui ctre le resultat d'une poly$cmic de certains; temies cc 
qu'on appelle le «mustarak» - comme, par exemple, les «quru» 
dans le verset 22H de la sou rate 2. Rile peut aussi proven ii 
d'une ambiguite semantique. eomme e'est le cas en ee qui 
conceme le verset 52 de la so urate 12 dans lequel on ne sait 
qui. de Joseph ou de la femme du dignilaire, Lou* ks deux 
cites dans le verset precedent, dit: «Je. I'avoue pour qu'il 
sache que je ne Fat pas trahi en son absence k 



- ie «mulasybih»: Ce sunt des termes dont Seul Allah 
detient la signification, ct pour lesquels toute tentative tic 
traduction est vaine. Les exemples les plus significatifs a ce 
sujet sonl Jcs enigma! iqucs let (res placccs au debut dc 
ccrtaines souratcs corn me: {AtifJMtn.Mim > AlifJjam.Ra^ Qaf f 
Sad, Nun...). II va sans dire que nous les avons conservees 
tcllcs quelle s dans lc teste traduit. 

A ccs difficultcs s6mantiqucs, s'en ajoutcnt d' autre s : 
d'ordre syntaxique, propres au style coranique : signalons en 
partieulicr une figure dc rhclonquc arabc appclcc '""ihifat" ou 
Fauteur, dans la meme proposition, modifie la forme 
grammaticale du di scours, soit en change ant la personne du 
sujet, soit en passant du singulier au pluriel. Rendre ce genre 
de tournure en respectant la construction formelle du texte a 
eonstituc 1 pour nous un excreice bicn difficile. Lea vcrscts 57 
de la sourate 2, 188 de la sourate 3 et 72 de la sourate 16 
found ssent des exemples de cette clause de style qui peul 
desoricnter lc lecteur non aveni. 

Comptc tcnu de 1" ensemble des difficultds ainsi exposdes, 
nous voudrions preciser la methode que nous avons adoptee 
pour conduire ce travail. 

I /ideal cut etc sans dome de presenter une ceuvre litt£rairc 
qui s'appuie sur la riches se des travaux deja accompli s sur 
1' ensemble du texte coranique. ou une ceuvre plus scientifique 
qui expose I'cnscmblc du travail d'cxcgcsc. Nous n' avons 
voulu entrcprendre ni Tune ni 1" autre de ces laches dont nous 
savons la complex ite. 

Xotrc ambition £tait plus limitcc. Nous avons voulu 
presents i un texte aussi clair que possible, qui soit done 
accessible an plus grand nombre. mais qui soit aussi le plus 
piyche possible dc cc qui. dans lexcgcsc, fail autoritc. 

Ainsi, nous sommcs-nous efforces. dans la conduile dc cc 
travail: 

- de nous appuyer, en eas d 1 interpretations multiples d h un 



element du lexte, sur 1'autorite des exe'getes les plus credibles. 
En cas d' interpretations equivalcntes, nous signalons en has dc 
page celle qui n*a pas eu notrc preference; 

- dc prendre, dans cettc edition, eomme base la lecture de 
"Asim. Rapport ee par Hafs. A ee sujet, il eon v tent dc rappeler 
que le Createur a perm is que le Coran so it recite de sept 
man i ere s. Cette fad lite, attestec par un Hadith authemique du 
Prophete, permel aux differents groupes d'arabes d'utiliser, 
chacun, leur pro pre mode de prcmoneiation. Cettc divers itc 
dans la fa^on dc lire le Coran a etc minulieuserncnl etudiee par 
les special istes. Ceux-ci out ete unanimes a admettre 
residence d'utic di/aine dc vari antes, mats avee des 
differences mineures. Deux de ces varianles sont aujourd'hui 
en vigueur. Ce sont la lecture de Asim, rapportee par Hafs - 
que nous avons done adoptee dans eeue tradueilon - et celle 
de Naff rapportee par Warsh que nous mentionnons en has de 
page chaque fois qu'cllc comporte unc difference de sens avee 
la forme de lecture que nous avons rctcnuc eel les que nous 
avons adoptees; 

- de preciser les cir con stances de la revelation quand 
celles-ci apportent un eclalrage particulier sur le sens ou la 
portee du teste ; 

- d'indiquer le* versets comportant des. normes qui ont ete 
abrogees par des verse ts ullerieurs. Ceilaines dispositions 
rares au demeurant - du texte coranique ont ete annule'es ou 
modi flees par d * autre s. Cest ee que les savants design em sous 
le terme r 'd' abrogation" , par reference au verset 106 de la 
sou tate 2 (La Vache). Ce verset precise: «Lorsque Nous 
abrogeons un verset ou que Nous le fuisons otthUer, Nous lui 
substituons d'autres, encore meitteurs ou sembfahtes car 
Allah est Omnipotent. » Ces mesures visent sou vent a 
assouplir une con trainee ou a alleger les rigueurs de 
dispositions etablies antcricurement. L'excmple le plus 
significatif a cet egard est le verset 2K4 de la sourate 2 qui dit: 
«...Que voits devoil&z vos pensees ou que vous les 
dissimuIieZf Allah vous en demundera le compte. ..» 



Ce verse ( avait suseile une grand c E*ngoisse ebcz les 
compagnons du Prophete et All air. pre nam en pitie Ses 
servile urs t re vela, dans le versel 2 SO de la mime so urate, ce 
qui suit: « Allah tie charge /tulle ame au-desxus de sa 
capacite; pour elle ce qu 7 ei\e a acquis et contre elle ce qu 'elie 

Precise us en fin qu'au debut de ehaque sourate une breve 
introduction en donne le theme general et indique le nombre 
de versets quelle com port e scion la numeration koufiennc. 

II y est precise egalemeut I'epoque de la revelation de la 
so urate qui peul sc situer soil avant, soil aprcs rhegire. C/esI 
l'hegire qui marque, en effet la distinction entre la parti e 
mecquoise du Coran qui traite surtoul des fondements de la 
fbi - et la partie medi noise qui sc rappoite es sent idle ment aux 
aspects normalifs de la pratique religieuse, aux questions 
sociales et a celles concernant la vie de la communaute 
islamique. 

Au tcrme du travail accompli, nous dirons simplemeni que 
nous avons fait de uotre rnieux. Puisse Allah agree r les 
resultata de nos efforts et pardonner nos omissions et nos 
erreurs! 

*** **=* +** 

Si le lecleur de la piesente traduction, qui s'adresse aux 
musulmans aussi bicn qu'aux non musulmans, arrive a 
apprehender un taut soil peu la richesse du message 
coranique, a decouvrir les signes et les fondements de la Vcrite 
qu'il recele, et a comprendre la conduite qu'il present pour 
aueindre au Salut ct a la Felicile, 1' object if que nous, nous 
sommes fixe aura ete largement atteint. 



1. Al l iHihn 



Fartie 1 



1 <^'uU 1 







L Al-FATIIIA (Ouv<?rtur<?) 







Prehegirienne, revzMe apres la sourate de "Celui qui $e couvre'\ 
Elle compte 7 versets. Son titre s'explixjue par sa position dans It 
Corati (prologue,, introduction), 11 s'agit d*une profession de foi et 
d'une invocation d r Allah. 



1. Au nom d' All ah, lc Clement, 
le Misericotdieux. 

2. Louangc a Allah, Maitrc ties 
mondes, 

3* le Clement, lc Miscneordicux, 

4. M nitre du Jour du Jugcmcnt. 

5. C est a Toi que nous rendons 
le culte et e'est de Toi que nous 
implorons 1* assistance. 

6. Guide- nous sur le droit 
cheniiii> 

7. le chemin de ceux que Tu as 
zombies de Tes bienfails, non de 
ccux qui onL eneouru la Colere 
[divine J ni de ecux qui sc sonl 
cgares. 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 







2. AL-BAQARAH fla vat-he) 







Premiere sourate posth egirienne; revelee apres la sourate des 
"Fraudeurs", Elle compte 286 versets. Son litre est tire du verse t 67. 

Outre des passages tracant le paralleh entre meereatUs et 
croyants ef amtonpant le sort reserve aux una et aux autres, la 
sourate relate, en differ e /its endroits, des recits historiques: creation 
d'Adam; bienfaits octroy es aux enfants d ? Israel et ingratitude de 
ceux-ci; vac he a immoler; construction de la Ka l ha par Abraham; 
combat de David et Goliath, 

Par ailleurs, cette sourate instaure certaines prescriptions, 
legiferant sur? la nouvelle "quibla" t la prohibition de certains 
aliments, la loi du talion pour le meurtre r le jeune du Ramadan, le 
divorce, Vallaitement, le veuvage t t'usure et lex modalites 
d'endettement. 



Au nom d' Allah, k Clement, 
le Misericordieux. 

1. Alif. Lam. Mlm/ 1 ' 

2. Voici lc Livrc. nul doutc a 
son propos, guide des homines 
pieux, 

3. qui croiem au «Ghaib» (2 \ 
qui accompli ssent la priere rituelle, 
qui font des dons charitables sur 
les biens que Nous leur avons 
foumis, 

4. qui croient en ce qui I' a ete 
revele, a Uii comrae en ce qui l'a 



ft 



Oil 

rag 



(1) Ces lertrej place 1 es (levant quelques sourates font parti* de la «mutasSbih» 
done Allah Seul detient la signification exatte. Mais elle* pmuvent le 
principc du caractcrc inimitable du Caran, car 1' impact dc ccs lcltrcs. 
imprcssionnc rncrnc ccux qui nc les comprcnncnl pas. 

(2) "Ghaib"' est I out ce que Allah Seul connate et se rapporte en general a 
l'avemr et a la vie future. 



2. A l-Baq strati 



Partly 1 



3 | * 



ete avant toi, et qui tin I la Eerme 
conviction de la vie de I 1 Au-dela. 

5. Ceux-la sont sur la voie 
droite de leur Seigneur; ils seronl 
les bienheureux. 

6. Quant aux infideles, il leur 
sera egal que tu les avertisses on 
nun, lis ne croironl pas. 

7. Allah a scelle leurs coeurs et 
leur ouTe, un voile leur couvre la 
vuc; un iourmcnt terrible les allend. 

8. Parini les homines, certains 
disent: «Nous eroyons en Allah el 
au Jour Dcniicr», alors qu'ils lie 
sonl pas croyants, 

9. Tls lentent de tricher avec 
Allah et de tromper les 11 deles, 
ma is sans s'en rendrc comptc, ils 
ne trompent que leurs propres 
personnel. 3 

10. Un mal ronge leurs cocurs, 
et Allah le fait eroitrc; ils subiront 
un douloureux tounnent en raison 
de leur mensonge, 

11* Lorsqu'on leur dit: «Nc 
semez pas le desordie sur tetre» s 
ils retorquent: «Nous n'agissons 
que pour le bien,» 

12* Lin fait, ils ne font que 



kf 



i , \* j-- -J . . . . 



i - 



{1) Chez Walsh: «...ils ne chore he nt a tromper que leurs propres 
personnes. 

(2) Chez Warsh ; «en raison de leur man vaise foi». 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



semer le desordre, mais lis n'en 
sont pas eonscienu. 

13, Lore qu' on leur dit «Croyez 
coninie Jes autre s croientw, ils 
disenl: «Croiroiis-nou$ a la mam ere 
des in*ienses?» En verite, ils sonl 
eux-memes les insenses, sans le 
savoir. 

14, Lorsqu'ils rencontrent les 
fi deles, ils affirms nt etre croyants, 
Une fois seuls avec leurs 
compagnons salaniques, ils leur 
disenl: #Nous sommes assuremenl 
avec vous, seu lenient nous nous 
moquons [des autre s].» 

15* Allah mepiise leurs jeux et 
les- laisse errer dans leur 
egarement 

16* Cc sent ceux-la qui out 
troque le droit chemin contra 
Terrance, Leur negoce est une pure 
perte et ils sont mal guides, 

17, Leur cas rcssemble an cas 
dc eclui qui s'avise dallumcr un 
feu ct des que celui-d eelairc ecus 
qui l'cntourcnL Allah cmporte la 
lumicrc et les plonge dans une 
obscunte qui les empeche dc voir, 

15, Sourds, muds ct avcugks : 
II leur est impossible de se repentir. 

19. Ou encore au cas de ceux 
qui, sous le ciel d une lomade oii 
se melent eclairs, Lonnene el 



-- 



®5 

>■ * , . _- , r _-• ^ x J ^ -"" 'J T ---- 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



lenebres, se boueheut les oreilles 
de peur de mourn foudroyes. Allah 
cerne les met: re ants de partout. 

20. Peu s en faul que 1' eclair 
n'emporle leur vue. Cheque fois 
qu'il illumine devant eux, lis 
avanecnl. Dei que l'otascurilc se 
rcpand, ils s f arret ent. Or si Allah lc 
voulait, II Les privcrair d ome ct de 
vue car, en verite\ Allah est 
Omnipotent 

21* 6 homines! Adorcz votrc 
Seigneur qui vous a crees, vous ct 
ceux qui vous out precedes! Ainsi 
sere/- vous pieux. 

22* C est Lui qui, pour vous. a 
fait de la terre une demeure et du 
ciel un edifice au dessus de vous: 
qui a fait descendre du ciel une eau 
avec laquelle II a fait pousser 
lo dies series de fruits pour voire 
nourrirurc. Nassocicz done pas a 
Allah dc faux. dicux> alors que 
vous ctcs bicn informcs. 

23, Et si vous avcz un doute au 
sujet dc ee que Nous avons rcvelc 
a Notre Scrvitcur, apportcz done 
une sourate de meme nature et 
invite?, les remains [que vous 
invoquez] en dehors d'Allah, si 
vous pensez detenir la verile! 

24. Si vous ne reussissez pas - 
el vous ne reussire/ jamais - ahirs 
rcdoutcz un Feu dont les picric s cl 



_jtj*iji*>j£=* o\ 



T ^ i- L ^ 

^ ■* - I*.. 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



la chair des hommes stmt le 
combustible el qui csl destine" a 
rcccvoir les m6cr6ants. 

25* Annonce la bonne nouveile 
a ccux qui croicnt en Allah et qui 
accomplisseut de bonnes ceuvres. 
lis benefit: ieront des jardins du 
Paradis oil eouknt des ruisscaux; 
chaquc fois quils en reeevront des 
fruits, ils diront; «Ceci est le memc 
que ce que nons avions recu 
aupaiavanL,* car les fruits qui leur 
scront apport^s scront id critiques. 
La, ils vivront avee des cpouses 
puritiees, dans un bonheur eterneL 

26. En verile, Allah ne dedaigne 
pas eiter en parabole quclquc 
excmplc que ce soit fecluil d un 
mousUque ou de toute autre espece 
d'ordre superieur. Les fi deles y 
reconnaisscnt la v6ril6 rdvclee par 
leur Seigneur, Quant aux meereants, 
ils sMnterrogent: «Qu H a voulu 
significr Allah par unc telle 
parabole? » Par cela, 11 cgarc 
beaucoup |de gens] et dirige dans la 
bonne voie beaucoup [d*aulres]. 
Mais nc scronl eg ares t en fait, que 
les pervers. 

27. Ceux qui rompent leur 
pacts avee Allah, apres 1* avoir 
scelle, qui coupent les liens etahlis 
sur Son ordrc. ct qui scmcnt lc 
desordre sur tcrre; ceux-la sont les 
vrais perdants. 



*1 



a. ^ ■* 

■-_- r I 1 .-- # 



J 1 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



28. Comment pouvcz-vous nc 
pas croire en Allah alots que vous 
ciicfi inanimcs, ct II vous a dontid 
vicV II vous fera mourir, puis vous 
ressuscitera et c'est a Lui que vous 
scrcz r amends. 

29* C f est Lui qui a ciee en 
voire iaveur louL ce qui est sur 
lerre et qui, la-haut, a procede a la 
formation de sept eieux. n est 
Omniscient. 

30. |Rappelle-toi|, loisque ton 
Seigneur dit aux anges: <Je vais 
inSLaller un representant sur terre.* 
Lcs anges rcpondircnt: «Y mcttras- 
Tu qui scmcra lc desordrc ct 
vcrscra lc sang [des innocents], 
alors que nous celebrons Ta 
louange et glorifions Ton Nom?» 
Allah dil: «I1 y a cc que vous 
ignorcz ct que Moi Seul connais,» 

31. II instruisit Adam des noms 
de tomes les choses, qu'Il exposa 
ensuile devani les anges en leur 
disanl: «Nnmniez-les Moi, si vous 
pensez avoir raison.» 

32. Les anges dirent: *Gloire a 
Toil Nous ne savons que ce que Tu 
nous as appns, c'esl Toi 
r Omniscient ct lc Sage, a 

33. Allah dit a Adam: «Informc- 
les des noms de toutcs ces choscs,» 
Lor s que Adam informa lcs anges 
de ces noms, Allah dit aux anges: 





2. A]~Raqarah 



Partie 1 



8 



«Ne vous ai-Je pas dit que Je 
connais Lc mystcrc des eicux ct dc 
la tcrre ct que Jc connais rout cc 
que vous dcvoilcz ct cc que vous 
dissimulez?» 

34 I Rappe He-toil lorsque ton 
Seigneur dit aux anges de se 
prosterner devanl Adam. Tons le 
fircnl, execptc" Iblis qui, pat 
orgucil, rcfusa ct choisit le camp 
des mecreants. 

35, Nous dimes: «0 Adam! 
Reside/, Un el. ton epouse, dans les 
jar dins du Paradis et noumssez- 
vous en paix dc ses del ices la ou 
vous voudrcz, niais if approchcz 
pas cet Arbre, pour ne pas etre des 
lransgresseurs.» 

36. lis furcnt ddvics par Satan 
qui les dclogca dc la ou ils etaient, 
Nous dimes alors: «Desccndcz dc 
laf Vous sere/ ennemis les uns des 
autre s. Vous ave/ sur Lerre un lieu 
dc sejour ct de jouissance pour un 
temps determine. » 

37, Adam recut des propos, 
inspires par son Seigneur, qui lui 
pardonna. Son Seigneur est, en 
vcritc\ lc Pardonncur ct lc 
Misericordieux. 

38. Nous dimes [alors]: 
«Dcsccndcz tous dc la!» Quand 
vous rccevrez Mes directives, ceux 
d'entre vous qui les suivronl 



__ - . 



^ .. - - . .- 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



9 



n'6prouvcronl 
affliction. 



ni crainie ni 



39* Quant aux mccrcants qui 
i en ie nl Mes signes reveles, ils 
scront ks holes du Feu oil ils 
demeure i on t et em e 1 1 em en t 

40 + 6 En f ants d' Israel! Rappclcz- 
vous. les bienfaits que Je vous ai 
accordes! Respectcz Mon Alliance 
el Je respecterai la voire. Ne 
craigncz que Moi Scul! 

41. Aycz foi cn Ma revelation, 
qui confirms ce que vous 
detenez [deja]! Ne soyez pas les 
premiers a la renier! Ne vendez pas 
Mes signes reveles a vil prtx. 
Rcdoutcz-Moi, SeuL! 

42, Evitcz d'habillcr le vrai par 
le faux et de cacher la verite. alors 
que vous eles bien infomies! 

43- Accomplissez la priere 
riluellCs acquittcz raurtiGne legale 
el incline/- vous avec ceux qui 
s'inelineni [dans 1" accompli sscmcnt 
dc la priere 1 1 

44* Ordonneriez-vous aux gens 
de faire le bien louL en oublianl 
vous-mcmcs dc 1c fairc. alors que 
vous resile/, le Livre? Eles- vous 
done depourvus de raisonV 

45 ♦ Cherchcz sec ours dans la 
perseverance et la priere! Cells -ci 
est ccrtes fort pcniblc, sauf pour 
les pieux 



r " 




0o 



if -rtf ^ 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



10 



46. qui oni la certitude quils 
vont rencontrcr lcur Seigneur ct 
qu'a Lui se iera lent retout . 

47. O 1 infants d f Israel! Rappelez- 
vous les bienfaits dont Jc vous ai 
eombles. Je vous ai favorises par 
rapport a tout le monde. 

48. Redoutez le jour oil aucune 
pcrsonnc tic pourra rcpondre pour 
une autre, ou aucune intercession 
nc sera acccplct: ni mean rachai 
admis et [ou les impicsl nauront 



aucun secours 



49. [Rappelez-vous aussi que] 
Jc vous ai dclivres du joug dc 
Pharaon ct des siens, qui vous 
soumetlaient aux pires supphces, 
cgorgcant vos 01s tout en 
■epargnant vos filles. Cetait la, de 
la part de voire Seigneur, une 
cprcuvc terrible. 

50* |Rappclcz-vous] lot s que 
Nous avons fendu les eaux de la 
mer pour vous frayer un passage 
stir ct que Nous avons, sous vos 
yeux, englouti Pharaon et les siens. 

51. [Rappelez-vous] lorsque 
Nous avons donne a Moise un 
d61ai dc quarantc nuits ct que, cn 
son absence, vous avcz eu k tort 
d" adorer le Veau d'or. 

52. Nous vous avons ensuite 
pardon n,e [vos forfaits] afin que 
vous soyez. reconnaissants. 




2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



11 



53. [Rappelcz-vcus] lorsquc 
Nous avons revel e a Moisc le 
Tivre el la Loi> afin que vous soye/ 
guides vers le salul. 

54. [Rappelez-vous] aussi 
lorsque Moisc dit a son pcuplc: 
«6 nion peuple ! Vous avez ete 
coupables en vers vous-m ernes en 
adoranl le Veau d' or. Repentez- 
vous done a votrc Createur en 
tuant vous-memes les coupables 
piirmi vous' 11 . Cela sera apprecie 
par voire Cr£atcur qui vous a 
accorde Son pardon. 11 est lc 
Pardon neur L le Misericordieux . » 

55. Vous dites alors a Moi'se: 
«Nous ne le croirons jamais, tanl 
que nous n'aurons pas vu Allah de 
facon manifested Aussitot, la 
foudre s'abaUil sur vous. Vous. en 
eliez lemoins. 

56. Nous vous avons ensuite 
ressuseit£s afin que vous soycz 
reconnaissants. 

57* Puis, JS'ous vous avons aussi 
proteges par Tombrage des nuees 
el avons fail descendre pour vous 
la Marine celesle et les Cailles, [en 
vous disani:] «Mangcz des meilleurs 
mets que Nous vous of irons, » En 
fait, ils ne Nous out pas lese; [car, 




-0 .-' i 



(lj Ce verser donne lieu a des, icittfrprtrarious divergentes. Nous avotis suivi 
ici l'une de celles rapportees pat Al Qurtubi seloti laquelle il est ordtmtie 
a ecus qui n'tmt pa.s adore k Veau d"or de tue-r le* autre.?, 



2. A]~Raqarah 



Partie 1 



12 



en desobeissani,] lis ne se sont fail 
ion qu'a eux-mcmcs. 

58. [RappeleK-vtmsJ lorsque 
Nous vous dimes: «Entrc/ dans 
ccttc cite ct consommcz-cn les 
del ices partoul ou il vous plaira! 
Mais nc franchisscz sa portc qu'en 
vous prostemant et en prononc,ant 
la priere de remission. Ainsi 
pardonncrons-nous vos peches ci 
Nous acc order on s un supplement 
de recompense aux niedleurs 
d'entre vous.»* 1 * 

59. Lcs injustcs parmi cux ont 
substituc aux formulcs de priere 
qui leur onl lie dites des propos 
autrcs. Nous avons alors mflige 
aux injusres un ehatiment descendu 
du ciel, en raison de leur conduite 
perverse, 

60. [Rappele/.-vous] lorsque 
Moi'sc demand* de Teau a boirc 
pour son peuple ; Nous lui dimes: 
«Frappe le rocher avec ton baton !» 
Aussitot. doirze sources d'eau 
jaiJlirent, et chaque tribu sut la ou 
die dcvait $' abrcuvcr Mangcz done 
ct buvcz de cc que Allah vous a 
accorde! Evitez de repandie la 
diseorde sur terre! 

61. [R app ele /, - vo u s ] lorsque 
vous dites a Moisc: «Nous ne 
pon von s supporter dc consommcr 



■■7 .-- 



■ U-T^ , >■ J ,^ r c Jul* „ 



« L- 



i-f^- 



(1) Che?. Wflrsh: «Vos pecbes serotit aiixsi p 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



IS 



[timjours] une me me noumture. 
Pric done ton Seigneur pour qu'H 
nous sorle des produits de la terre: 
des legumes, des concombrcs, dc 
rail, des lentilles, des oignons.» 
Mmse dil: «PreTereriez-vous les 
biens d iei-bas a ceux + bicn 
mcilleurs (de la vie dc l'Au-dcla}? 
Descendez dans une cue'' ■' et vous 
aurez ec que vous rdclamcz.» (II 
s'ensuivit) qu'lls furent frappes du 
sceau de lUiumilialion et de la 
pauvrete et cneoururent la colcre 
d' Allah pour avoir renie Ses 
signes et s'etre perrnis d' altenler 
injustemcnt a la vie des Prophctes. 
Telle fut [la consequence] de 
leur desobeissance eL de leur 
transgression. 

62. En veriic\ tons ccux qui 
croient en Allah et au Jour Dernier 
et qui font le bien, qu'ils aient etc 
auparavant croyanrs, juifs, Chretiens 
ou sabeens, ne connaitront ni 
inquietude ni chagrin. 

63. [Rappele/.-vous] lorsque 
Nous agreames votre pacle, el que 
Nous drcssamcs le Mont At-Tur 
au-dessus de vous en disant: 
«Tenez feimemenl ce que Nous 
vous avons oetroye et suivcz son 
comenu afin que vous soyez des 
gens; picux.» 



(lj Nous rendons aitisi It mot "mi$r" qui pan designer l'Egypte ou *une 
cite* cotnnie le corrobore ]e verset 161 de b soumte 7. 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



14 



64. Puis vous vims eles relracles 
ci, n'cut etc la borne" d' Allah ci Sa 
miscricordc, vous auricz etc du 
uombre des perdauts. 

65* Vous avcz etc inrormcs du 
sort de ceux d'entre vous, qui out 
transgress 6 r observance du Sabbat 
et a qui Nous a vous dit: «Soyez 
des singes abjecis!* 

66. Nous avems, fait de leurcax un 
example pour leurs contemporains 
et pour la posterite et tine 
exhortation pour les hommes pieux. 

67. [Rappelez-voua] lorsque 
Mo'isc annonca a son pcuplc: 
« Allah vous ordonne de sacrifiev 
unc vachc». lis rcpondircnt: «Te 
moqucrais-tu de nous?» Moise dit: 
« Allah me preserve d'etre du 
nombre des ignorants!» 

68. lis dirent: «Pric ton Seigneur 
pour qu'Il nous indique comment 
est celte vachel* Moi'se repondit: 
«I1 dit qu'il sagit d une vachc qui 
iVest ni trop vieilJe ni trop jeune, 
d un age moyen. Exeuulex done 
rordre qui vous a etc do tine !» 

69. «Prie ton Seigneur de nous 
precise r sa couleur» ditent-ils, 
«Ccsi une vache d 1 un jaune 
cclatant, plaisantc a voir» 
repondil-il. 

70. «Piie ton Seigneur: qu'Il 
nous precise comment ellc est, ear 



i 



r/vfefv n- - *■ SI'S \l 1 4' ^1 



2. A]~Raqarah 



Partie 1 



15 



les vaches se res senib lent a s'y 
mcprcndrc. [ Aiiisi | scrons-nous, s'il 
pi ait a Allah, bien guide s.» 

71 . Moise repondit: «ALlah dit: 
Ce n't st pas une bete dc sommc 
deslinee l\ labourer la terre ou a 
titer les eaux d n irrigation, Bile est 
d une coulcur unic, sans tache.» 
«A present, Lu nous as bien donne 
r indication cxactc» admircnt-ils. 
lis la satrifierent apres un bon 
moment d hesitation, 

72. IRappelez-vous] lorsqucvous 
commiles un meurlre qui suseita 
une discorde entre vous, Allah, 
cependant* re vela cc que vous 
a vie/ dissimule. 

73. Nous avons alors dit: 
«I<iappcz la victime avee une 
par lie de la vaches Ainsi Allah 
iessuscite-t-11 les morts et vous 
fail -II voir Scs signes afin que vous 
raisonniez, 

74. Vos coeurs se sont par la 
suite endurcis. lis sent devenus 
comme des rocs ou meme plus 
durs ear, parmi les rocs, il en est 
d'ou jaillissent des ruisseaux. 
d* autre s qui se fendent pour laisscr 
couler Peau, et d'autres encore qui 
saf fais sent par craintc d* All ah. 
Allah n'est pas inatlentif a ce que 
vous faites. 

75. Esperez-vous qu'ils (les 
juifs) embrassent votre foi alors 



jc^il ;U Ljyc 

J r 




- .-V 1-. 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



16 



que certains d'entrt: cux se sont 
perm is, apres avoir entendu et 
compris les paroles d' All ah. dc les 
fausser de facon deliberee? 

7fi, Quand ils renctinlrent les 
fide les, ils disent: «Nous ctoyons» 
mais des qu'ils se retrouvent seuls 
cntre cux> ils sc disent: 
«Entrctiendriez-vous ccs gens dc 
ce dont Allah vous a instruits pour 
qu'ils Futilisent commc argument 
contre vous, aupres de voire 
Seigneur? Etes-vous done depourvus 
de raison?* 

77. Ne savenl-ils pas qu'AJlah 
sail tout ce qu'ils dissimulent et 
tout ec qu'ils dcvoilcnt ? 

78* |D f ailleurs,] certains d'eutre 
cux sont illcttrcs {lj . Lcur 
connaissancc des Ecriturcs n'est 
que souhaits et conjectures. 

79, Malheur a ceux qui. pour un 
vil prix, cenvent de leurs propres 
mains un livre et affirmcnt: «Ccci 
emane d' Allah* alors qu'il 
n* emane point d' Allah } Malhetir a 
eux pout ce que leurs mains on I 
ecrit et malheur a eux pour le prix 



*_J >Li^ 





■ ^. aV lH> ^ ' JW 



(I) II s'agit iei du terme "Ummyun" 1 qui a etc traduit dc mani circs differentes. 
Certains [\ml rendu par "an alphabetize", ce que nous eKlimom inexact; 
d'autres le LraduisenL par "Jes gtntils", iTcst-a-dirc Its eornmunautcs non 
juives. Mais genera lement les "Ummyuir designe les communautes 
auxquelles aucuue Ecrilure n' avail etc revelee avatit le Pmphete 
Muliammcd, lui-mcmc "TJmmi" 1 . (cf, a. l y v. 157 ct 158). 



2. A]~Raqarah 



Partie 1 



17 



qu'ils en out recu! 

80, lis ont dit: «Nolre passage 
en Enfer ne sera que de quel que s 
j ours. » Dis: «Avcz-vous pour ccla 
unc promcssc d' Allah, Allah lieni 
tou jours Scs promts scs? Nc 
prctcz-vous pas plutot a Allah dcs 
propos dent vous ne savcz rien?» 

SI* En fair, qtuconquc commct 
dcs forfaits ct so trouvc ccrnc par 
scs peches, voila |bien le cas de J 
ceux qui seront les notes de 
r Enfer; ih y vivront eternellemeril. 

82, Quant aux croyants qui 
accompli ssent les bonnes ceuvres. 
Us seronl dans le Paradis oil ils 
demeureroiil elernellemenl. 

83 + IRappelez-vousJ lorsque 
Nous rccumes votre engagement, 
vous, Lnfants d Israel, de rv adorer 
qu Allah, de prodiguer des bienfaits 
en vers leur pere el leur mere, leurs 
proches, les orphelms, les 
necessiteux ; de dire de bonnes 
paroles aux gens, d'accomplir la 
priere riluelle et de s'acquitter de 
l'aumone legale. Mais, a P exception 
de quelques uns, vous vous eles 
retractes en faisam voile face. 

84, [Rappelez-vous] lorsque 
Nous agre tunes voire engagement 
de ne pas verser voire sang el de ne 
pas vous cxpulscr les tins les autrcs 
dc vos habitations: de votre proprc 



^ *■<-' sr.- , * t - it-*?" f 



'An 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



IS 



ei veu vous y avez sou sent, et vous 
avez t£rnoignc. 

85. Mais voila que vous vous 
cntrt-tucz et que vous cxpulscz 
certains pamii vous dc leurs foyers, 
vous liguant centre eux par 
transgression coup able, Quand vous 
les re e eve/ en prisonmers de guerre, 
vous Lcs raneonnez alors que leur 
expulsion est prohibec. Croyez- 
vous en une partie des licritures rout 
en reniant Y autre? Quelle retribution 
serai L alors reservee a ceux d'enlre 
vous qui se component ainsi, sinon 
FaviLissemcnt dans la vie d'ici-bas 
et lc rourmcm le plus atroce lc Jour 
de la Resurrection? Allah n est pas 
lnakenlif a ce que vous fakes' '. 

86. Voila ceux qui out troque 
l'Au-dela conlre la vie d'ici-bas. 
Leur luurmcnl nc sera point allcgd 
et ils nc scront guere sccourus. 

87. Nous avons donne k Livrc 
a Moise et apres lui, Nous avons 
envoyc d' autre s Messagcrs. A 
Jesus, tils de Marie. Nous avons 
donne les Preuves et T avons 
souleuu par le Saint-F sprit. Or, 
chaque fois qu'un Messager vous 
apporte une revelation con Inure a 
vos penchants, vous vous enilcz 
d'orgueil et soit vous reniez son 
message soit vous le tucz. 




vf*H A^At) <^==*> 1 uf*rt 



-"■ .-"V .-" | .-- -fill -r ■■ " 




(1) Chez Warsh: «... & ce quits r'otit». 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



1* 



88. Ik disent: «Nos cncurs son I 
voiles mais c*est plulol parce 
qu* Allah les a m audits en raison de 
leur heresie. Bien faible est leur foi! 

89. Lorsquils recurent un livre 
revele par leur Seigneur conlirmanl 
cc qu'ils avaicnt dcja rcgu, alors 
qu'ils sc prcvalaicnt aupaiavant de 
l'annonccr au\ meer£anls, quand 
ils recurent done ce qu'ils 
connaissaient. ils lc rcniercnt. 
Maudits soicnt les mcercants! 

90* A quel vil prix n'ont-ils pas 
vendu leurs amcs! lis nc croient 
pas en effet a ec qu* Allah a rcvclc ct 
s'enrerent a refuser de reconnoitre 
qu/ Allah accordc Sa grace a qui II 
vcut parmi Scs scrviteurs. Ils ont 
ainsi encouru eolerc sur colcrc. Un 
chatimcnt hunuliant attend les 
mecrcants. 

91 ♦ Quand on leur dit: *Croyez 
a ce qu' Allah a revele » t ils disent: 
«Nous croyons a ce qui nous a etc 
revele » et ils renient fie message] 
venu apres, alors que e'est la veiite 
coniimiant ce qu'ils avaieut deja 
recu. Dis-leur: «Pourquoi ave/- 
vous done tue auparavanl les 
Propheles d Allah, si vous etiez 
croyanls?» 



All i A^J^ii -Aj 




(1) Certains cxcgclcs prcnncDl lc mat "guir 1 dans lc *cns dc rcniplis |dc 
science | . Lts m.^tKLiiits prct<;nd<;iit done nc pas avoir besoin dc conn;ii(r<; 
It message de Muhanuiie-d. 



2. A]~Raqarah 



Partie 1 



20 



92. Moise vous a apporle le$ 
Prcuvcs mais, aprcs son depart, 
vous avcz mjustcmcnt pris lc Vcau 
[commc idole], 

93* [Rappelez-vQus] lorsque 
Nous avons agree voire Alliance el 
cLcvd au-dcssus dc vous lc Mont 
A^ jur en vous disant: «Tcncz 
fcrmcmcnt cc que Nous vous 
avons doune et ecoute/!» lis 
direnl: «Nous avons ecouLe el 
d£sobci». Par impiclc. lcurs ct*;urs 
sc sont fortcmcnt attaches a 
T adoration du Vcau. Dis-lcur: 
«Quels mauvais ordrcs vous donne 
votre foi h si vous eles cro yarns !» 

94, Dis-lcur: «Si la dermere 
Dcmcurc vous est reservee auprcs 
d" All ah. a 1' exclusion des autre s. 
souhaHe/ done la morL, si vous 
eles sinceres!» 

95. Mais ils ne la souhaiteroni 
jamais sachant cc que lcurs mains 
ont commis; Allah connait bicn les 
injustes. 

96. Certes, tu trouveras que les 
juifs sont Les plua attache's a la vie 
d'ici-bas, plus que les polythcistcs. 
Chacun d'entre cux aimcrait vivre 
mille a ns. Mais la longevite ne 
saurait les sauvei du clittiment. 
Allah voil bien toul ce qu lis font. 

97, Dis: «Quiconquc est ennemi 
dc [F Angc| Gabriel [doit savoir 



T ' * *■ i 

4 







2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



21 



que] eel in -ci, a vet la permission 
J "Allah, a rdvclc a ton cocur ce 
Coran qui confirmc les messages 
anterieuxs et qui servira de guide et 
d'heureuse nouvelle aux croyants. 

98. Que loul ennemi d* Allah, 
dc Ses angcs< de Scs Messages dc 
Gabriel et Michael, sache qu' Allah 
est rctmeml des infidclcs.» 

99, Nous t'avons revele des 
verse ts explicites qui ne seronl 
rcnics que par les pervcrs. 

10& Faut-il qu a chaquc fois 
qu lis concluent un pacte. une partie 
d'enlre eux le denonce? C'est que 
la plupart d' en Li e eux ne croient pas. 

10 L Lorsqu'un Envoye" d' Allah 
est venu leur confirmcr le message 
quils avaient rccu, une partie de 
ceux qui ont recu le Livre ont 
UHalemeut rejete la revelation du 
Livrc d 1 Allah, eomrnc s'ils ircn 
avaient jamais etc inf brines. 

102 + lis ont suivi cc que les 
demons ont diffuse dans le royaume 
de Salomon. Or Salomon n'etail pas 
mecreanl; ce sont les demons qui 
n' avaient pas de foi, lis cnscignaicni 
la magic aux gens en plus de cc qui 
a etc rcvele aux deux anges Ilarut 
et Marut a BabeL Mais ces deux 
anges n'apprenaient rien a personne 
sans lui dire: «Nous ne sommes 
quunc tcntation. Ne sois done pas 



2 




2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



22 



mecreanl!> [I_.es apprenUs sorciers] 
apprcna_cni aupres d ? cux cc qui 
leur pcrmcttait dc scparcr l'hommc 
dc sa femme, Mais ils ne nuisent a 
personne sans Ja volorUe d 1 Allah, 
lis apprennenl ce qui leur nuit el n'a 
point d'utiUtc pout cux> sachant 
que eclui qui Tacquicrt dans ccttc 
vie n' aura point de salut dans TAu- 
dela. A quel mauvais prix ils onL 
vendu leurs ames, s'ils savaienl! 

103. Certes, s'ils avaient etc 
■crayanls el pieux, la recompense 
aupres d' Allah aurait 616 mcilkurc 
pour cux t sils s avaient. 

104* 6 croyantsl Nc ditcs pas 
|au Prophctc] "Raina"' 1 ' 1 mais 
dites: "N'dhuma". Fcoutez-Je bien. 
Les met: re an Ls son I voues a un 
cMtimcnt douloureux. 

105. Les mecreants parmi les 
gens du Livre et les poly theis les 
n ainicnt pas que votrc Seigneur 
vous accord t des bieniaits. mais 
Allah accordc Sa grace a qui II 
veut. A Allah apparticnt la faveur 
supreme, 

106* Lor s que Nous abrogcons 
un verse t ou que Nous le faisojis 
oublier. Nous lui substituons un 




j^ 1 v*" jT '*!,"*' -- ■■ .-■ ■ j ' -- 




■ 



(] j I.cs juifs utilisaicni cc icrmc dans un jcu dc mots pour irisiniicr la notion, 
dc "ruuna". c'ou-a-dirc mgajiilc. II lcar a clc commandc d'e viler cc mat 
et de lc remphcer par son synonyms JVdhurnS qui veul dire: «aic des 
egftrds pour twt3s.& (cf. sourale 4, verset46.) 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



2% 



autre, encore meilleur ou semblable. 
Nc sais-tu pas qu Allah est 
Omnipotent? 

107, Nc sais-tu pas qu'Allah 
posscde lc royaumc des cicux ct dc 
la terre et qu'en dehors d' Allah 
vous n'avcK ni prolcetcur ni allic? 

108, Voudriez,-vo\LS done reclaimer 
a votre Messagei ce qui avait etc 
reclame auparavant a Moi'se 7 Celui 
qui cehangc la foi contre la 
mecreance perd le droit chemin. 

109* Beaucoup de gens du 
Livre, par malveillance, voudraienl 
vous rendre infldcles aprcs que 
vous avez cm, et que la verite s'est 
manifest 6c a cux. Pardonncz-kur 
et soyez indulgent s T jusqu'a ce 
qu' Allah fasse conn ail re Sa 
decision finale 1 Allah est 
Omnipotent. 

110* Accomplissez la priere 
riluelle et acquittez l'aumnne 
legale! Tout ce que vous avancez 
pour votre propre salut vous le 
retrouverez aupres d' Allah. Allah 
voit bicn tout ce que vous faitcs. 

Ill* |Lcs gens du Livre] 
affirm ent: «Seuls les juifs et les 
chrcliens scront admis au Paradisv* 
Tel est leur revc. Dis-leur: 
«ApporLe/, votre preuve, si vous 
files v£ridiques!» 

112* Bien au eontrairel 



0 




2. Al-Raqarah 



I'm (if 1 



24 



Quiconque se soumet sine ere men I 
a Allah aura sa retribution auprcs 
de son Seigneur et n'eprouvera ni 
crainlc ni affliction. 

113. «La foi des chrchens est 
sans fondement» affmnent les 
juifs; «La foi des juifs est sans 
fondement» retorquent les 
chrctiens. alors que les tins et les 
autrcs reeitent les Ecriturcs. Bien 
avant qu'ils ne le disent, ceux qui 
ignoraicnt [le Livrcl disaient la 
meme chose [des. juifs. el des 
Chretiens |. Allah tranchcra leur 
differend le Jour de la Resurrection. 

114. Y a-t-il plus mjuste que 
celui qui s' oppose a f invocation 
d* Allah dans Scs mosquces cl qui 
(Teuvre a leur destruction? Ceux -la 
ne devraient y penctrer que 
tremblanls de peur. Ik seronl 
couverts de honte dans la vie d'ici- 
bas et soumis dans la vie de TAu- 
dela a un lourment terrible. 

115. Allah est le Mai Ire de 
T Orient et de l 1 Occident. On que 
vous vous tourniez, vous etes en 
face d' Allah. Allah est Immense el 
Omniscient. 

116* Certains affinnent qu* Allah 
S'cst donnc un fils, Non! Gloirc a 
Lui ! A Lui appartient tout ce qui 
est dans les cieux et sur tcrre. Tout 
Lui est soumis. 

117* Createur [sans modele 



- & vj-- j * A 



•*% * 'At ""1 v'/¥ 



/5js2£^l3i fifths; 



2. Al-Raqarah 



I'm (if 1 



25 



pre al able] des cicux el dc la lerrc 
loisqu'Il decide d'une chose, II lui 
suffit dc dire; «5ois!» ct la chose 
se fail. 

118* Les ignorants [parmi les 
in fi deles J disent: «Que ne 
puissions-nous entendre dircctcmcnt 
les paroles d 1 Allah on rcccvoir un 
signe de Lui1» Ainsi avaienl deja 
dit les generations qui les ant 
precedes, et qui avaient la meme 
pensee. Or Nous avons rendu les 
signes evidents pour ceux qui 
croient fermement, 

119* Nous t 1 avoirs envoye avec 
un message de verite pour annoncer 
1'hcurcusc no uvc 11c el avertrr du 
cMtiment. Tu n'as pas a rcpondrc 
des damnes' 1 ' de r Enter. 

120. Juifs et Chretiens ne seroirt 
jamais siilisfaits de toi lanl que tu 
n auras pas suivi leur confession. 
Dis alors: «La Direction d' Allah 
est la seule direction du Salul.» Si 
tu suis leurs passions T apres avoir 
rccu la revelation de la science, tu 
n* auras ni allie ni defenseur contre 
[le courroux d'] Allah. 

12 L Ceux a qui Nous avons 
donne les Ecrilures et qui en font 
unc kcturc juste, ccux-la y croient 
vraimcnt, tandis que ecus qui les 
renient seront les perdants. 



i J.V 1 All ' t ^ ' 



V V — ' 



i ? , i+ i- - ■ | -- 



(1) Che 7. Warsh: «Tu n h as pas a t'occuper des damnes .*? 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



2fr 



122,0 Enfants d 1 Israel f 
Rappclcz-vous les bienfaits dont Jc 
vous ai combles. Je vous ai favorites 
par rapport k tout lc mondc. 

123. Redoutez le jour ou aucune 
ame nc repondra pour unc autre, 
ou aucun raehat ue sera accepte, oil 
aucune intercession ne sera admise 
01 ou pcrsonnc [parrni les meercants] 
nc sera sccauruc, 

124* |Rappelle-toi| lorsquc ton 
Seigneur eprouva Abraham en lui 
assignanl cerlaines prescriptions. 
Lorsqu'il les cut accomplics, Allah 
lui dit; <Je te procJame guide des 
humains » Abraham dil: «Et ma 
postcritc?» Lc Seigneur dit: «Mon 
pacie n'inclul pas les mjusles.jo 

125, fRappelle-loi] lorsque Nous 
fTmes de la Demeure [mecquoise] 
un ondroil ou les hommcs se 
retrouvent souvent et se scntent cn 
securite, Failes 11 de la Station 
d L Abraham un lieu de prierc, Nous 
avons confic a Abraham ct a 
I&rnael la mission de purifier Ma 
Demeure pour ceux qui viennent y 
cffeciuer lc circuit ritucL y 
observer la rctraitc cultucllc, s'y 
incliner ct s'y prostemcr en priere 

126* Lorsqu 1 Abraham iniplora: 
« Seigneur! Fais de ce lieu un 
sancluaire stir! Accorde a ses 



(1) Chez Warsh: .qu'ils fir cut de la Station d' Abraham.. ..» 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



27 



habitants, parmi ccux qui eroieni 
cn Allah et au Jour Dernier, des 
produits de la terte ! » Le Seigneur 
dil: «El aux infideles 1 ' 1 ',. J'accorderai 
uno jouissancc ephemere puis les 
comraindrai a subir le tounncnt du 
Feu, miserable deslin!» 

127 + Lor squ' Abraham et Ismael 
eleverenl les assises de la Demeure 
el implement: &Seigneur! Puisses- 
Tu agreer tios oeuvres; Tu cs Cclui 
qui entend tout et salt tout.» 

128, « Seigneur! Fais de nous 
deux des soumis a Ton ordre, de 
notre posterity une communaute 
soumise k Toi, montrc-nous les 
licux sacres de nos rites et aecor de- 
nous Ton pardon; e'est Toi le 
Pardon neur et le Miseric:ordieux.j> 

129* «Seigneurf Puisses-Tu 
envoyer a nos descendants un 
Messagei issu d'eux, qui leur fasse 
entendre Tes. versets, leur fasse 
eonnailrc les Ecritures et la Sagcssc 
et les rende plus vertucux; e'est 
Toi, le Tout-Puissant et le Sage.» 

Qui done, sinon un esprit 
insense, courant a sa pcrtc. 
rejetterait la foi d 1 Abraham? Nous 
avons. en effete clioisi Abraham 
parmi Nos elus dans ce memde; dans 
r autre monde r il sera parmi les saints 



il ^ I 1 



(1) Certains exegctts peasant que 1' expression «Et aux infidfrles* fail partie 
du propos d 1 Abraham. 



2. Al-Raqamh 



Partie 1 



2S 



131. Lorsque son Seigneur lui 
ordonna dc sc soumcttrc a Sa 
volome, Abraham dit; «Je me 
soumets au M ait re dcs mondcs.» 

132. Abraham lcgua aussi ce 
comman dement a scs fils, commc 
It: (it Jacob, disanl: «0 mes en J ants! 
Allah a c hoi si pour vous Sa religion. 
[Ten ex vous y] el ne mourez qu'en 
soumls.w 

133. Etiez-vous presents lorsque, 
sur le point dc mourir, Jacob dit a 
ses His: «Qu' adorerez- vo us apres 
moi?» lis repondircnt: «Nous 
adorerons ton Dieu, Dieu dc tes 
peres: Abraham, IsmaCl et lsaac ? 
un Dieu unique a qui nous sommes 
bicn soumis.» 

134. C'est une generation 
rcvoluc, A cllc Ic fruit de son effort 
et a vous le fruit du votre ; vous 
rraurcz pas a repondre de leurs acles, 

135. Certains disent: «Soycz juils 
ou chrctiens pour ctrc sur lc bon 
chimin. » Dis : «Eh bicn nonf Suivcz 
plutot la confession d "Abraham, ce 
croyant sincere, qui n'a jamais etc 
parmi les polytheistes.» 

136. Dites: «Nous croyons en 
Allah, a ee qui nous a etc revelc, a ce 
qui a etc revele a Abraham, a lsmael, 
a Isaac, a Jacob cl aux Asbal' ,1j , a 



■^jJj^Ji^ i J 'd yw- ' -> ajj. j *J J 'J 1[ 



^£ *- *if j t "\ >*-\s * t J£f£ l 



A - T^- - 



31 



(I) II s'agit des fits de Jacob qui sont an n ombre de doure et dont chacun a 
donrni ton nuiri a uric tribu des Linlanls d' Israel. 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 1 



2fr 



cc qui a etc eonfie a Mo'isc et a 
Jesus et a tout ce qui a ere revele 
aux Prophetcs par lcur Seigneur; 
nous ne faisons aucune distinction 
cntre eux ct nous somnics souinis a 
Allah, » 

137, Si les gens du Livre 
croicnt conmic vous croycz. e'est 
qu'ils auront etc bien guides. STiJs 
sc dciourncnt t ils scront plongcs 
dans le Schisme. Mais Allah re 
premunira conire cux tar est Lui 
qui voir rout cr entend tout. 

138 + [Cette foi d + Abraham] est 
unc onctiun d' Allah ct quelle 
meilleure onction que celle 
d L Allah?] C esl hien a Lui que 
nous rendons le eulrc. 

139* Dis: <tQu'avez-vous a vous 
disputer avee nous, au sujet d 1 Allah 
alors qull est notrc Seigneur ct le 
voire? Nous repondons de nos 
acres, vous r6pondez des vSrrcs. 
C + est a Allah Seul que nous rendons 
le cuHc.» 

140* Prc'tcndcz-vous 11 ' 
qu Abraham, IsmaeL Isaac, Jacob et 
les Asbat elaicnt juifs ou chrdtiens? 
Dis -lcur: «En savcz-vous plus 
qu J Allah? » Y a-L-il plus injuste 
que celui qui denic son tcmoignagc 
pour Allah' 1 Allah n est point 
indifferent a cc que vous faitcs. 



j^^Li $5^^ 'J jLi'i 





i"'--- ----- - _ 



@ iJjL^UiJ** -jj' jJi'i ijr* 



(1) Che 7. Wnrsh ; «Pretendent-ilj .,..» 



ly Al-Bnqurah 



Partie 2 



30 



14 L C'est une generation 
revolue. Rile recevTa le fruit de son 
effort et vous aurcz 1c fruit du 
votre; vous n'aurcz pas a rep ontl re- 
de leurs actes. 

142* Les in senses parmi cux 
diront: «Pourquoi ont-ils renonee a 
s'orienter, pour la priere, vers la 
direction qu'ils avaient adoptee 
auparavant?» Dis-lcur: «L 7 Orient 
ct 1' Occident apparticiincnt a 
Allah; 11 dirige qui 11 vcut vers lc 
droit chemin.» 

143. A in si avons-Nous fait dc 
vous une communautc de juste 
milieu pour que vous soyez 
le mains des auires humains el le 
Messager [d' Allah] lemoignera de 
vous. Nous n'avons etabli la 
direction de la priere vers laquclle 
tu f orientals auparavant que pour 
reconnaitrc ecux qui suivront 
toujours leur Mcssager dc ceux qui 
lui toumeront le dos; encore que ce 
changement constitue une epreuve 
penible, sauf pour ceux qui son! 
bien guides par Allah; toulcfbis 
Allah ne rendra pas vain votre 
eulte precedent; Allah est 
Compatissant et Miserieordieux 
pour les homrnes. 

144. Nous avons vu ta face se 
tourncr en tous sens vers le eieL 
Nous all oris assurcment t'oricntcr 
vers uric direction qui tc plaira. 




2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



31 



Toume I Li face vers la Mosque e 
sacrce [de la Mccquc] pour ta 
prierc! Et ou que vous soycz, [vous 
croyants] rourncz vos faces vers 
cllc! Ccrtcs, ceux qui out recu les 
Bcriturcs savent que ccst la Verite 
emanant de leur Seigneur. AJlah 
n'esi pas indifferent a ee qu'ils font. 

145* Quel que preuve que ru 
apportes a ceux qui out recu les 
Hcritures, ils ne suivront point ta 
direction et tu n* auras pas a suivre 
la leur. D'ailleuis aucun d eux tie 
suivra la direction de P autre, Si tu 
suivais leurs caprice s> apres avoir 
recu le message de VeriLe\ lu serais 
alors du uombie des inj usees. 

146* Ceux a qui Nous avons 
rcvclc 1c Livrc connaissent cc 
message comme ils connaissent 
leurs propres enfant s; mais nombrc 
d'entre eux dissimulent sciemment 
cette verite, 

147 + |Ccst bicn| la Verite 
emanant dc ton Seigneur. Ne sois 
done pas du nombrc des sceptiques! 

14S* A chaquc eommunaute, unc 
direction de prierc est assignee. 
Rivalisez done dans la recherche 
du bien. Oil que vous soyez, Allah 
vous ramencra Urns h Lui. Allah 
est Omnipotent . 

149* D on que tu series, tourne 
ta face vers la Mosquec sacrce dc 




1 > 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



32 



la Mecque! Telle est, ceiles, la 
verit£ venant dc ton Seigneur. 
Allah n 1 est pas indifferent a cc que 
vous faites. 

15 0* Eh oul d'ou que tu sortcs, 
toume ta face vers la Mosqucc 
sacrcc [dc la Mecque] f Quel que 
soit lc lieu ou vous vous trouvcz. 
tourncz vos faces vers clle. pour 
que persojine ne puisse avoir de 
pretexte contre vous. hormis les 
injustes parmi eux, (vos detracteurs), 
Ne craignez pas ceux-la. Ne craignez 
que Moi afin que Je paracheve 
Mes bienfaits en voire faveui el 
que vous soye/. bien guides. 

15L De mcmc, Nous avons 
envoy e aupres de vous un Messages 
issu des votres, charge dc vo\is 
faire entendre Mes vcrscts. dc vous 
rendre vcrtucux. de vous enscigner 
les licritures et la Sagesse et de 
vous apprendre ce que vous ne 
saviez pas. 

152* Invoquez done Mon Nom! 
Je vous en saurai gte. Soye/ 
reconnaissants en vers Moi! lVe 
reniez, pas Mes f aveurs t 

153* 6 vous qui croyez! Chcrchc? 
secours dans Y endurance el dans la 
prierc! En verity Allah est avec 
ceux qui soni const ants. 

154, Ne diles pas de ceux qui 
sonl lues pour la cause d 7 Allah: 



i .** ^t* „,t^ 



JEW-" 



,-',1 st . < ^ 1 1 i ^tswr- 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



«Ils sonl morls » Nont ils sonl bien 
vivants, mais vous ne vous en 
rcndez pas comptc. 

155 + Nous alio ns s ccrtcs, vous 
cprouvcr par unc certainc angoissc, 
une certaine famine, une penurie 
de biens. de personnel el de 
produits dc la terre. Annonce alors 
de bonnes nouvelles a ceux qui 
auront fail pre Live de Constance? 

156. Qui proc lament, quand lis 
stmt frappes d'un malheur: «Nous 
appartenons a Allah et vers Lui 
notis rctourncrons.» 

157. Ceux-la auronl la 
Benediction ct la Grace dc kur 
S eigne ur. Cc sonl, cux, les bien 
guides. 

158. [Saehcz que les monticules] 
d'As-Safa er d'Al-Marwa font 
partic des licux de euite institties 
par Allali. Quiconque accomplira lc 
pelerinage. entier ou abrege, sera 
libre d'effectuer les tours rituels 
entre ces deux monticules. Celui 
qui feia une bonne oeuvre de sa 
propre initiative, saura qu'Allah 
est Reconnaissant el Omni&eicnl 

159. Seront maudils d' Allah el 
des ho mines lous ceux qui tentenl 
de dissimuler ce que Nous avons 
revele comme preuves et com me 
bonne Direction, apres que Nous 
les avons explicilees dans le Livre 



ti'-JJ LA^" f'jJ 45 *j*J U-^.^jtd 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



34 



pour tout le monde, 

H>(l t sauf ceux qui se repentent 
el prouvcnt qu'ils se sonl amende s. 
A ceux- la, J'accordc Mon pardon. 
Je suis le Pardonneur, le 
Miscricordicux. 

161 + Ceux qui re merit [le 
message] et qui meurent infideles 
son l maudils d' Allah r des arnjes el 
de tous les hommcs, 

162* damncs quils sent pour 
toujour^ dans un touiment dont ils 
n'esperent ni allegenieiit ni repit. 

163 r \SsdL he/ que] voire Dicu 
est un Dicu unique. II ify a pas dc 
dieu sauf Lui, II est le Clement, le 
Misericordieux. 

164, Assure me nl, la creation des 
cicux et dc la Tcrrc, V altcrnancc du 
jour et de la nuit, les bateaux qui 
sillonnent les mcrs ati benefice des 
homines „ Teau qu' Allah fait 
loniber du eiel pour lane revivre la 
tcrrc mortc, - y rcpandant toute 
sorte d animaux - le regime des 
vents, les nuages mamtenus en Ire 
cicl et tcrrc. sent autant dc signcs 
pour eeux qui .5 a vent reflechir. 

lf>5 + Certains choisissent de 
prclcndus cgaux a Allah, qu'ils 
aimcm commc Allah. Mais r amour 
que les bons croyants vouenl a 
Allah est encore plus fort. Ah! Si les 
injustes, face au chatiment, voyaient 



j 

US 



** i - * t ^.1 \ L ^""i" "TVS" ~"fj- r ^"ii^" 
^ „ TV l J 1'*'' S'«^*'| *' ^ ^ 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



35 



que U>ute la puissance est a Allah 
et quo Son chatimcnt est terrible f 11 

166* Lars que les faux dicux 
desavouerouL ceux qui les suivaienl 
et que ecux-ci, aprcs avoir vu le 
supplice et n' ay ant plus aucune 
issue, 

167. dironl: «Ah si nous avians 
l 7 occasion dc revcnir a la vie, nous 
les desavouerions comme ils nous 
ont rejeles» Ainsi Allah leur 
montrcra-t-Il leurs ecuvrcs, devalues 
source de chagrin pour eux, car ils 
ne sorliront jamais de l Enfer. 

168. O vous humains! Noumssez- 
vous des produits dc la terre. dc 
bons aliments liciles! Evitey de 
suivrc les pas dc Satan! 11 est votrc 
ennemi declare; 

169* il ne fait que vous inciter a 
faire le mal, a pratiquer la 
turpitude, ct a inventer au sujet 
d* Allah cc que vous ne savez pas, 

170. Lovsqu'il est demande aux 
paiens de suivrc cc qu 1 Allah a revele, 
ils repondent: «Nous ne suivrons 
que les coutumes leguees par nos 
ancelres.» El si leurs ancelres 
n 1 claicnt que des ignorant s stupides? 

17 L Les mccrcanLs sc comport cnt 
comme des betes auxquelles on 
lance des appels et qui n* en ten den I 



i 



--■ , ■■ 




*> - j , & ^ "Kk. nh «j i 



(1) Che?. Wflfsh: «Si tu pouviii* voir les injuries.., » 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



que voix confuses ci interjections; 
lis sour sourds, muets ct avcuglcs; 
iis ne peuvent rien coinprendie. 

172, O vous qui croyezl 
Noumssez-vous des bens aliments 
que Nous vous avons foumis! 
Soyez rcconnaissants en vers Allah, 
si vous voulez Lui rendre k culte ! 

173. II ne vous. a interdiL que la 
eonsommalion de la bete morte 
(non c" gorged), du sang, dc la chair 
dc pore ct de tout ce qui est sacrific 
sur Tautcl dc faux-dicux, Toutefois. 
ceJui qui est contraint [d'en 
consommer] par necessite, sans 
riniemkin dc trans grosser ni 
d" abuser, nc commct aucun pechc. 
Allah est Indulgent et Miseneordieux. 

174 + Ceux qui dissimulent les 
Kcritures re ve lees par Allah et les 
vendem a vil prix, ne fonl 
quvinlroduire le Feu dans leurs 
propres cntraillcs. Allah nc daignera, 
lc Jour dc la Resurrection, ni leur 
parler ni les promouvoir; un 
loumienl douloureux les attend: 

175. car en fail, ils ont troquc la 
bonne voie eontre rcgarcment ct lc 
pardon c outre lc chatimcnt. Que 
n'auront-ils pas a endurcr dans lc 
Feu f 

176 + Allah a, en effet, revele le 
Li we avec la Verite. Cenes> ceux 
qui se soul divides au sujel des 



<: 1 1 



2. Al-Baqurah 



Partie 2 



37 



1 



Ecritures vont loin dans Jeurs 
scissions, 

177, I. a piete ne consi ste pas a 
Lourner la face vers 1' Orient ni vers 
F Occident; est sen lenient picux celui 
qui croU en Allah,, an Jour Dernier, 
aux anges, aux Ecritures et aux 
Prophctcs; celui qui, quel que soil 
1' amour qu'il voue a son bien ll \ 
fait des dons chain tables a ses 
praehes, aux orphelins, aux 
infortuncs, au voyagcur demuni, 
aux mendiants, et pour 
ratYranchissemcnt des esc laves; 
celui qui accomplit la priere 
rituclle, s'acqirittc dc Tauraone 
legale ainsi que celui qui respecte 
les engagements pris; sont aussi 
pieux ceux qui se maitrisent dans 
les eprcuves, dans k mainour el 
face au danger; ceux- 1 a sont les 
erayants sincere s et pieux. 

178. O vous qui croyez! Fn cas 
dc meurtrc. le talion vous est 
prescrit: un hornme libre pour un 
homme libre, un exclave pour un 
esc lave, unc femmc pour une 
fern me, cependant, si I'agnat de la 
vi clime, par f rate mite, rcnonce an 
tali on et opte pour le prix du sang, 
qu'on le traite selon le bon usage et 
que le rcglement sxfleetue dans les 
mci II cures conditions. Ccci est im 



lS\j ^yfi 



[1) Certaitii exigetes trouveut que H| ala hubbihi" &e rapporte a Allah, ce qui 
signifies it "pour Y amour d' Allah". 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



38 



allegemenl par la, Grace de Voire 
Seigneur. Mais celui qui rccidivc 
subira un douloureux tourmem, 

179, Ainsi la loi du tali on 
pre serve -t-e lie voire vie, pour que 
vous, homnics raisonnabks, soyez 
picux, 

ISO* II est present aussi a celui 
dont la mort est prochc ct qui laissc 
des biens de tester en faveur de son 
pere, de sa mere et de ses proche s> 
conformemenl au bon usage. C'esl 
un devoir assignc aux fidcles {1 '. 

181, Celui qui se perrnel de 
modifier les tonnes d un testament, 
aprcs r avoir entendu. est lc scul a 
en assumer le peche. Allah enteud 
lout, II es; I Omni sci en I. 

1R2* Mais celui qui redoute la 
parlialite ou r injustice du testaleur 
ct qui chcrchc a rceoncilicr les 
heritiers. ne commct aucun peche. 
En effet, Allah est Indulgent et 
Misericordieux, 

183* 6 Vous qui croyez ! II vous 
est present, comnie il a ele present 
aux communaules qui vous on I 
precedes 1 "', de jeuner — afin que 
vims suyey. pieux - 

1 84. un nombre determine de 




(1) Certaines dispositions de ee verset out 
12 de la sourate 4. 

(2) Verset abroge par le verier ]$7 ci-apres, 



6i6 abrogees par les versets 11 et 



2. Al-Raqarah 



Par tie 2 



30 



jours. Le malade et le voyageur 
parmi vous, qui cn sont dispenses, 
jeuneront un nombrc dc jours 
equivalent. Quant a ccux qui 
auraicnt etc eapablcs dc jcuncr, il 
leur est perm is de se racheter en 
fournissant de la nourriture aux 
in fortunes'"'. Celui qui fait plus, ce 
sera mieux pour lui. Mais que vous 
jeumez est beaueoup mieux pour 
vous, si vous saviez. 

Cest au mois de Ramadan 
qu ? a etc rev el e le Coran, guide des 
homines et preuves destinecs a 
indiquer la bonne direction avec 
disecmcmcnt. Que celui qui constate 
r apparition du croissant observe lc 
jeune! S'll est malade ou en voyage, 
il jcuncr a un nombrc equivalent dc 
jours. Allah vcut vous faciliter 
l h accomplishment du culte et vous 
c viler la gene. II importc dc 
completer le nombre de jours a 
jeftner, d' ex alter le Nom d' Allah 
pour vous avoir bien guides, et dc 
Lui etre reconnaissants. 

Si Mes serviteurs 
finlerrogeiil a Mon sujet, [qu'ils 
sachem] que Je suis toul pres d eux 
et que J'cxaucc Tappcl dc celui qui 
M'invoque. Qu ils repondeut a Mon 
Appcl el qu'ils croicnt cn M«i : pour 




■ •■■ T - ' ' ■ ! .', -V -V . .-' ■ ■ ■■ .r • i 



- .t.t 



I ' ' " " i i IT I * 1 




(1) Lcs prescriptions dc la phrase «quanl a ccux.. .iniorluncs» sonl abrogecs 
par telle de la disposition «ijuc celui qui constate 1" apparition du 
croissant observe k jediie» du verset suivant. 



2. Al-Raqarah 



Pa i tie 2 



40 



fie fai re eonduire sur la bonne voie. 

187, II vous est permis de lirer 
pLaisir do vos femmes pendiuit les 
nuits du jcfuic; elks sont des 
couvertures pour vous comme vous 
eLes des couvertures pour el les. 
Allah sait que vous Lriehicz parfois 
avec vous-mcmcs, mais II vous a 
accords Sa remission ct Son 
pardon. Vous pouvez desormais 
avoir vos rapports avec el les en 
observant ce qui vous est present 
par Allah. Vous pouvcz aussi 
manger et boirc jusqu'au moment 
ou vous pourrez distinguer la 
blancheur de Tauhe de I'obscunte 
de la null. Alors, observe/ le jeune 
jusqu'a la lombec de la nuil 
Abstcncz-vous cgalemcnt d* avoir 
des relations avec vos femmes 
duranl la periode de relraile ntuelle 
effecluee dans les; mosquees. 
Tel les sont les limites fixecs par 
Allah, Ne vous cn approchez 
point! C cst sunsi qu' Allah expose 
clairenieiit Ses versets aux 
hommes pour qu'ils soient fide les. 

1S8 + Ne vous depouillez pas 
illicitement les uns les autres de 
vos biens! Ne les domiez pas pour 
corroinpre les juges el vous 
approprier les biens d'autrui, 
injustemenl et en toule connaissance 
de cause. 

lis t'interrogenl au sujel 




i; 1 . jjrtisfi 




2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



41 



[des apparitions] des croissants 
hinaircs. dis-lcur: «IU s or vent a 
determiner lc calcndricr pour les 
hommes et a indiquer la periode du 
pelerinage.w Quils sachenl que 
r habitude d enlrerdans les maisons 
par rarrierc' 1 -'' ne fait pas partic du 
cultc. Lc vrai eulte ccst la pictc. 
Accedez done a vos demeures par 
les portes d' entree! So ye/ pieux 
envers Allah pour etre heureux! 

190. Combatte/, pour la cause 
d* Allah, ccux qui vous combattcnL 
mais cvitcz dc transgressor. Allah 
TVainie pas les transgresseurs. 

19 h Mene/ centre eux une 
luLte a morL ou que vous les 
trouvicz. ct chassez-lcs d'ou ils 
vous ont chasses. La persecution 
est pire que hi mise a mort. Ne les 
combattez pas prcs de la Sainlc 
Mosquee de ia Mccquc, a moins 
qu'ils ne vous y combattent, Dans 
ce cas, tuez-les ; telle est la 
sanction des impies. 

192* S' ils ccs sent leur agression, 
Isachez] qu' Allah est Pardonneur 
et Misericordieux . 

193* Com batten -les jusqu'a ce 
que la persecution cesse et que le 
cultc soit | rendu settlement ] a Allah. 




-\ t --- -> _. , * * ^ 




(1) Allusion a, une pratique ant£-i si antique qui eonsistait a p^netrex dans les 
demeures pat derriete en periode de pelermage ou au retour d'utie retrace 
ou d"im voyage Lntenompu. 



2. Al-Raqarah 



Par tie 2 



42 



S'ils arretcnt lcurs agisscmcnts, 
sculs lcs coupablcs scront attaqucs. 

194* La violation dc tout mois 
sacrc [a votrc cncoiitrcl sera payee 
par la violation dun autre mois 
sacre [a leur encontre|: e'est la loi 
de la recipiocite. Altaque/. done 
ceux qui vous aUaqueut durant ces 
mois de la me me fa^on! Redoulez 
Allah en sachant qu 'Allah est avee 
les pieuxf 

195. Depense/ vos biens dans 
la voic d ? Allah et nc vous expos cz 
pas inutile me nt aux dangers 
mortels. Faites bicn les choscs, ear 
Allah aimc ceux qui font bicn lcurs 
devoirs. 

I9f>, Paiadieve/, pour Allah le 
grand pclcrinage el lc pclcrinage 
abregc. Si on vous defend Faeces a 
la Mccquc, sacrifiez des offrandes 
selon vos moyens. Nc vous rasez 
pas le crane avant que Toffrande 
ne soil par venue au lieu de 
1* immolation. Celni d'entre vous 
qui est malade ou souffre d'un mal 
a la tele, pcut sc rachetcr par jeunc. 
aum6ne t on sacrifice. Lorsquc 
vous vous rctrouvercz en sccurite. 
eclui qui se trouvc en pcriodc dc 
dcsacralisation. cntre lc pelerinagc 
abrege ct le pclcrinage complet 
fera des offrandes, selon ses moyens 
[chey luij. Celui qui iven a pas doil 
jeuncr trois jours durant lc pclerinagc 



p _■ 




f_ _r" -** B- ' -» i- j» W ■ 



3 i ^ I ,- . . jl j ■ _i ^ * . - r i .- 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



4* 



et sept a son retour; soil dix jours 
entiers. Cc la pour les pclcrins dont 
les families ne resident pas a la 
Mccquc. Red our cz Allah! Sachcz 
que Son chatimcnt est terrible. 

1V7 + Lc pelerinage s' effect uc 
dans des muis determines. Celui 
qui decide dc raccomplir doit 
s'abslenir de se livrer a louLe 
obsc£nire\ a lout actc pcrvcrs + a 
toute dispute. Tout ee que vous 
f aires de bien, Allah lc connaTt. 
I ; aitcs vos provisions | pour lc 
pelerinage,] mais la pieLe esL le 
meillcur viatiquc. Soycz done 
pieux envers Moi, vous qui avez la 
faeullc de comprendrc! 

198* II nc vous est pas interdit 
en pelerinage de cherclier les 
profits qu 1 Allah peut vous acc order. 
Lor s que vous aurez quitte le mont 
Arafat, exalte/, le Nom d' All ah 
pres de Tetape sacree [de 
Muzdelifa]! Exaltez-Le puisqu'Il 
vous a bicn guides, alors que vous 
eLiex auparavant egares! 

199. Suivez, dans voire pare ours 
la route cmpruntce par r ensemble 
des pelerins ! Imp hire sc. le Pardon 
d' Allah t II est Indulgent ci 
Miseticordieux , 

200* Lorsque vous achevez 
r ensemble dc vos rites, exalte/, lc 
Nom d' Allah comme vous evoquez 
vos pcrcs ct mcmc plus. II est des 




■ --■ 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



44 



gens qui discnl: « Seigneur! 
Accorde-nous des fortunes dans ce 
mondc.» Ccux-ci n'ont rien a 
cspercr dans 1'Au-dcla. 

20L D'autrcs tmplorcnt: 
«Seigneurl Accorde-nous de Tes 
bienfails dans ce monde et dans 
1 ? autre el epargne nous lc ehatinicnl 
de 1' Enter 

202* Ccux-la beneficieront du 
fruit de leur effort : Allah est 
Prompt a regler les eomples. 

203, Exalte/ le Norn d Allah 
durant les jours compter [du 
pclcrinagc]. Cclui qui se hate de 
quitter [MinaJ apres deux jours 
n'est pas a blamer, lout comme 
eclui qui, en toute pietc\ prolonge 
son sejour, Soyez done pieux 
en vers Allah el sachez que vous 
sere/ rassembles aupres de Lui. 

204 r Parmi les hommcs, il cn 
est dont lc diseours dans cc bas 
monde t apparalt digue d interet et 
qui prend Allah a lemoin de sa 
bonne foi, alors qu'il est un 
adversaire acharne. 

205. Des qu'il lourne le dos, il 
se met a scmer lc desordrc sur tcrrc, 
n'epargnant in reeolle ni belail; or 
Allah n'aimc pas lc desordrc, 

206* Lorsqu'on lui dit de 
eraindre Allah, il est pris d'un 
orgueil coupable. A lui la Gehenne, 



- 



I _H _- k I I ■ 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



45 



■el quel horrible sejourl 

207, [Par conlre], il en est qui 
rachcte sa liberty dc eulte a la 
recherche dc ragremcnt d'Allalr \ 
Allah est Compatissant en vers Scs 
serviteurs. 

20S + 6 vous qui croycz ! Entrez 
tous dans la paix |dc V Islam | ct nc 
suivcz pas les traces de Satan! II 
est voire ennemi declare. 

209. Si vous succombcz a la 
tentation, apres avoir recu les 
preuves sures> sachet qu' Allah est 
Tout-Puissant, 11 est Sage. 

210. Qu'ont-ils a attendre, (ces 
mecreauts). sinon qu'Aliah et les 
Hinges viennenl a eux, a V ombre 
des nuees et que leur sort soil 
dcTinitivcmcnl regie 17 C'csl a Allah 
que lo ui sc rarnenc. 

211. Inlerroge les Enf arils 
d' Israel: coinbien dc preuves 
manifestos ont-ils revues dc Notre 
part? Quiconquc sc pcrmct dc 
denature i" les bi enf aits [de la foi 
recue] s 'expose au chalimenl 
terrible d' All ah. 



a js/Hfs*-*? l ,-- x .-: J 



*■ . * -- ----- 



- : T-- t t ^ r, ^ *r i*^ . r 



(1) D'aprcs L'cxcgcsc dc Jdal Ul-Dinc El Mahali el lalai El-Dine El-Sou yuti, 
eonnue sous le nom de: tixegese des deux Jalal rdonl nous tirons la 
plitpart des caiiiinem aires relalifs aux cireonstances dc la relation), ce 
versel a 4x4 r&\6[£ au sujel de Suhaib Al-Koutm. Celui-ri, era migrant 
pour rejoindre le Froph&te a Mediae, fut poursuivi par certains rnecquois. 
II leur proposa de leur indiquer 1'etidroir oil il gardait 5«s biens pour 
qu'en echange, its ]e laissent se rendre a Medine, 



2 + Al-Rnqiirah 



Partie 2 



46 



1 *>l 



212. Les mecreants se pi ai sent 
dans la vie d'ici-bas, tout en 
lo urn an t les H deles en derision. 
Mais ec sont les eroyants qui 
a u font le clcssus, le Jour dc la 
Resurrection. Allah octroi e sans 
compter Ses faveurs a qui 11 veut. 

213, A rorigine, les hoinmes 
(bmiaienl une meme communauli. 
Puis Allah [I cur] envoy a les 
Prophetcs pour rassurcr les fi deles 
et mcttre en garde les impies. 11 
envoy a avec eux le Livre de Verite 
pour Iraneher kurs dilTerends. 
Paimi ccux qui ont rc^u k message 
de la Vcriie, sen Is les injustes onl 
diverge a son sujet a pros en avoir 
recu les preuves, et ce par esprit de 
contradiction, Mais. Allah, par Sa 
graee, a bien guide les eroyants 
vers le Vrai que les autres 
contestaicnt. Allah dirigc qui II 
veut sur le droit chemin. 

214* Croycz-vous que vous 
serez a dm is au Paradis sans avoir 
coimu les vicissitudes subies par 
lcs communaulcs qui vous onl 
precedees, qui tint connu k malheur 
et la sou If ranee, et qui onl etc" 
boulcversces a lei point que leur 
Messager et ses iidelcs compagnons 
se sont demandes: «A qua rid le 
secours d J Allah?» Eh bien, le 
sccours d 1 Allah est tout prochef 

215* lis rintcrrogctit a propos 



v ■ i 1 v" T 



6' 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



47 



de ce qu'ils doivent depenser D is- 
le Lit: «Cc que vous voulez donner 
comme Men, donnez-lc a vos pcrc 
et mere. aux proches, aux orphclins. 
aux inf or times ct aux voyageurs 
demunis; tout cc que vous r aires 
comme bien, Allah le sait bien.» 

216. II vous est prcscrit dc 
combaUre [pour la cause d* Allah] 
alors que vous avez Ic combat en 
aversion. Or lelle chose que vous 
dctcstcz pcut bicn ctrc bcneflquc 
pour vous tandis que telle [autre] 
chose que vous aimcz pout bicn 
elie nefasle pour vous. Allah sail 
tandis que vous, vous nc savcz pas. 

217. Us tinterrogent sur lc mois 
sacre et le combat en un tel mois. 
Reponds: «Combanrc en ce mois. 
est un pecbe grave' 1 '. Mais ll est 
bien plus grave pour Allah dc 
detourner aulrui de Sa voie 1 en la 
rcniant, dintcrdirc Faeces de la 
Sainte Mosquee el de chasser les 
fidclcs qui s'y trouvaicnt, car la 
persecution esl pire que te 
meurlre.» [Les infideles] tie 
cesscronl pas dc vous combat Ire 
pour que vous reniez votre foi. 
autant quils le pourront. Ceux 
parmi vous qui renient leur foi et 
mcurcnl mccrcants, ecux-la verront 
leurs ceuvres rendues vaines dans 
la vie d'iei-bas el dans la vie dc 



'J 



i I . ■-- i .-- .if < 

tf^f^ V* l A 



(1) Passage abrogi par le verset 36 <ie la sour ate f), 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



48 



F Au-de] £U lis scronl lcs holes dc 
l'Knfcr pour toujour?. 

218* | Far contra, ] ceux qui ont 
cm, qui ont emigre et qui ont 
combattu pour la cause d' Allah, 
ceux -la esperent en la Grace 
d' Allah, Allah est Pardon neur el 
Misencoidieux 

21 % lis t'intcrrogent au sujet du 
vin et du jeu de "meissir 1 "- 1 '. 
reponds: «I1 y a dans Tun comme 
dans T autre un peche majeur et 
une certaine utilite pour les 
homines, mais la gravite du pec lie 
remporte sur 1" aspect utile », lis 
rinlerrogenl au sujeL de ce qu'ils 
doivent donner en chaiite; dis-leur 
de donner le surplus excedant leurs 
besoms; ainsi Allah vous explicile- 
l-il Ses signes a fin que vous 
reflechissie/, 

220* sur cette vie et sur la 
Derniere, lis t'interrogent a propos 
des orphelins. Dis-leur: «Les bien 
■clever est la meilleure action. Dans 
vos relations avec eux, trailer- les 
en freres.» Allah fail la distinction 
entre ceux qui agissent en pervers 
de ceux qui font le bien. II aurail 
pu f s* II r avail voulu, vous 
soumeUre a de dure?; epreuves. 
Allah est Tout-Puissant et Sage. 




(1) l-orm<; <k lulcnc then les arabes jahilitc 
an tirage sort 



s oil k p&rtage clail determine par 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



4* 



221. Evile/. d^pouser les 
fcmmcs paicnncs tant qu'elles 
n'ont pas eru en Allah. En verite. 
vine [humble | esclave croyantc 
vaut micux qu'unc paienne, mcmc 
si cclle-ci vous plait, Evitcz aussi 
de marier vos filler aux hommes 
parens. En verite, un [humble] 
esc lave croyant vaut mieux qu'un 
paien, mime si eelui-ci vous phut, 
ear les paiens eonvient a 1' Enter", 
alors qu' Allah convic au Paradis et 
an pardon par Sa Grace, et expose 
Ses signcs aux humains afin qu ils 
en prennem conscience. 

222* lis t ! inter ro gent sur les 
menstrues. Reponds: «Cest une 
incommndite. Ecarle/.-vous done des 
fcmmcs. duranl les menstruations et 
nc les approchez que lorsqu'elles 
deviennent proprcs. Si ellcs sc 
purifient. vous pouvez les approchcr 
selon ce qu* Allah vous a ordonne,» 
Allah aime ceux qui se repentent el 
ceux qui s 7 applique nt a se purifier. 

223. Vos femmcs tiennenl lieu 
pour vous dc champ a labourer. 
Allez a vos champs a votrc guise et 
avancez [de bonnes oeuvresj pour 
vott e salul. Soyez pieux en vers 
Allah et sachcz que vous irez a Sa 
rencontre f Rassure done les 
croyant si 

224 + Nabusez pas du Nom 
d* All ah dans vos serments dans ie 



* 




2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



5ft 



dessein den lirer prelexte pour ne 
pas accomplir les aetcs dc 
bicnfaisancc, no pas vous comportcr 
en pieux et ne pas oeuvrer a la 
reconciliation entre les lionmies. 
Allah entend Unit, sail loul. 

225, Allah nc vous ticnt pas 
rigucur dc vos scrmcnts prononces 
par inadveitance, mais H lien I 
comprc do ccux qui sont scicmmcnt 
pre les, Allah est Pardonneur el 
Long amine . 

226* A ccux qui jurcnt de 
sabstenii d'approcher leurs fenimes, 
[cat accordc] un dclai dc quatrc 
mois. S'ils renoncent a leur 
abstinence [durarit ce delai], Allah 
I sera a leur eg aid] Pardonneur et 
Miseneordieux . 

227. S'ils tiennent a la 
repudiation. Allah entend tout et 
sail. Lout. 

228. Les femmes divorcees 
obscrvent un dclai d'attcnte dc 
Irois periodes menslruelles [avanl 
de se rcmaricrl. n leur est intcrdit 
de dissimuler ce qu'Allah a cree 
dans leurs matrices, pour autant 
qu'elles eroient en Allah et au Jour 
Dernier. Durant cetle periode, leurs 
epoux peuvent se prevaloir du 
droit de les reprendre, s'ils optenl 
pour 1' arrangement. Les femmes 
out aulant de droits que de devoirs 
scion le bon usage, memo si les 



©j, Sj?4^^f?iC <tr 



* . .pi S.-- * 



'j'- J[ ^ $4 jr { 

. Jr^fr *Wj -^J i j^^J'^J 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



51 



hommcs bfridficicnt d'un certain 
degre de preeminence- Allah est 
Tout-Puissant ct Sage. 

229. I>a repudiation se fait deux 
fois sculcmcnt; aprcs eel a, soil 
r spouse est mamtenue dans des 
conditions convcnablcs soit ellc est 
liber ce avee cgards. II est inrcrdit 
aux maris de recupeter quoi que ce 
so it de ce qu'ils ont donne en dot a 
leurs iemmes, sauf dans le cas oil 
les deux epoux craigtienl de tie pas 
pouvoir, [dans leur union,] 
res peeler les prescriptions d 7 Allah; 
alors la femme pourra rachctcr 
pccuniaircmcut sa liberie. Tcllcs 
sont les limites ctablics par Allah; 
veille^ a ne pas les outrepasser. 
Sont iujustes ceux qui se 
penneUeul de trans gresser les 
regies fixees par Allah. 

230* Si le mari tepudie [uue 
Iroisieme fois J sa fern me, ll lui sera 
inter dil de la reprendre avant 
quelle nail cu un manage 
consomme avec un autre epoux. Si 
celui-ci la repudie, Jes deux 
anciens marie s peuvent reprendre 
leur union, dans la mesurc ou ils 
cstimcnt pouvoir observer les 
limites etablies par Allah, Telles 
soul les prescriptions d % Allah, qull 
expose a ceux qui son I avises. 

23 1. Lot s que vous repudie/ les 
femmes et que s'ecoule la periode 



•Sato 



- ; . 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



52 



de leur relraite legale, reprenez-les 
{Tunc faeon convcnablc on libdrcz- 
ks scion le bon usage. Mais nc les 
gardcz pas injustcmcnt dans lc but 
dc leur juiirc. Cclui qui agirait 
ainsi sc fcrait tort a lui-mcmc. Nc 
pre ne x pas a la I eg ere les regies 
edictees dans les versets d' Allah. 
Ctmsiderez plulol les bienfaits donl 
II vous a tumbles, ainsi que la 
revelation du Livre ct dc la 
Sagcssc par lesqucis n vous 
cxhortc. Rcdoutcz done Allah. 
Sachcz qu ll est Omniscient, 

232* Lorsquaprcs repudiation 
des femmes, s'ecoule la periode de 
leur rctraitc legale, nc les cmpcchcz 
pas de renoucr avee leurs aneiens 
maris, s'ils en decident d'un 
commun accord, scion lc bon usage. 
Telle est l 1 exhortation deslinee a 
ccux parmi vous qui croicnt en 
Allah el an Jour Dernier. Telle est 
aussi la conduite la plus decente el 
la plus honnctc pour vous. Allah 
connail ce qui est bien pour vous, 
alors que vous-memes vous ne le 
connaissc7. pas. 

233. Les meres doivent allailer 
leur s enfants deux annees entieres 
pour qui vcut parachever la pdriodc 
d allaitemenl IJ revienl au pere du 
nourrisson dc pourvoir a I cntrcticn 
el a Thabillenienl de la mere : 
suivant le bon usage, car mil n est 
tcnu a cc dont il est incapable. 



s > / . - - t - - ^ ' k -7: 



v; 




J?! I li'l' 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



55 



L 1 enfant nc doit ctrc source ties 
prejudices ni pour sa mere ni pour 
son pere. II incombe a l 1 her i tier, 
[en cas dc deecs du pcrcj d as surer 
U charge de celui-ci. Les parents 
dc T enfant nc scront pas fautirs 
s'ils decide nt le sevrage de leurs 
enfants aprcs conccrtation ct 
eonscnlcmcnt mulucl, ou s h ils le 
mettent en nourrice. en pay ant une 
retribution convcnablc. Craignez 
done Allah et sachez qu'D voil 
bien tout cc que vous faitcs! 

234* Les veuves dc ceux qui 
meurent panni vous doivent 
observer une penode dc retrial e 
legale de quatrc mois et dix jours. 
Passe ee delai, il ne vous sera pas 
rcprochd de les laisscr disposer 
d'elles-memes conformeiuent au 
bon usage. Allah sak parfaitemenl 
ec que vous faitcs. 

235* II ne vous sera pas, non 
plus, reproche de faire allusion, 
devant ees veuves, a voire desir de 
les cpouscr, ou d'en avoir Y intention; 
Allah sait que cette pensee vous 
vicnt a l 1 esprit, inais surtout ne kur 
faites pas dc promcsses secretes dc 
manage. Vous pouve/. seulemenl 
leur tenir des propos convenables. 
Nc decidez done pas la conclusion du 
manage avant que le delai present ne 
soil ccould; sachez qu 1 Allah eonnaft 
vos pensees intimes, redoutez-Le 
done! Sachez aussi qu'Il est 



* iV^-A <X - ---- 



2. Al-Raqarah 



Partie 2 



54 



1 *>l 



Pardon neur el Misericordieux. 

236. II n'y a pas de reproche a 
vous faire si vous repudiez vos 
femmes a van I de les toucher oli de 
kur fixer le montant de la -dot: 
mais (aites-leur des largesses. Que 
rhommc aisc olTrc scion ses 
moyers et 1' indigent selon les 
siens; il s'agit la d'un don dc bori 
usage, un devoir a accumplir par 
ccux qui font lc bicn. 

237* Si vous les rcpudicz avant 
la consummation du manage, et 
apres avoir fixe lc montant dc la 
dot, il leur rev i en I la moitie du 
montant e on veil u, a mo ins qu'il 
n'y ait une remise gracieuse de la 
part dc Tcpousc, ou dc la part dc 
celui qui detient la clef du 
manage^" 1 . Conscntir ccttc remise, 
e'est se rappmcher de la piete, car 
vous ne devez pas oublier les 
echanges de bons precedes. Allah 
voit bicn tout cc que vous faitcs, 

238* Soycz assidus a 
1' accompli socmen I dc la pricrc 
rituelle, notamment la priere 
mcdianc u '. Tcnez-vous prels a 



{1} Nous traduisons par cli It mot ' r< 'iiqda", I Literal cmcnt "ntmd" qui renvoie 
dans le vcrecL au pouvoir dc maricr. 

I.es juri scon suites divergent au sujet de celui qui detient ce pourvoir; 
pert pour les uns, mari pour les autres. 
(2} Sctun unc iradLliun rappurLtt par Aitha, il s'agil dc la pnerc du 'Asr, mais 
p«ur Ma Lick c'caL la pricrc dc Taubc. On pcul aussi penser a la pricrc la 
meilleure (du radical wasat. Le nieilleur), dans le sens d'accornplir la 
pricrc dc h mcilleure facon. 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



55 



observer lc eulte d' Allah avec 
humilite. 

239. En cas de peril, [vous 
pouvez aecomplir la priere | rout en 
marehant ou sur vos monlurcs. 
Mais une fois le danger e carte, 
vous priercz commc d' habitude, en 
reconnaissance a Allah qui vous, a 
ens eigne ce que vous ne saviez pas. 

240* Ceux d'entre vous qui 
mcurcnt en laissant des cpouscs 
[doivent avant de mourir] les 
autoriscn par testament, k clre 
entrele nues an domicile conjugal 
pendant un an, sans qu'clles if en 
soienl delogees' 1 '. Si elles sortenl 
[de leur propre gre], il if y a pas de 
rcprochc a vous faire si vous les 
laisse/. disposer de leur liberte 
conformemcnt au bon usage. Allah 
est Toul-Puis-sanl et Sage. 

241, C est un devoir pour les 
homines pieux de eonsentir un don 
de ban usage aux fenunes repudiees, 

242. C'es-t ainsi qu" Allah vous 
expose Ses versets afin que vous 
les comprenie/. bien. 

243 # N'as-tu pas note le cas de 
eeux qui oni fui leurs demeures par 
milliers pour eviter la mort? Allah 
leur dil alors: «Mourcz!» [Et ils 
moururent aussitot]. tin suite II les 
rcssuseita. Allah dispense Ses 





; - 



ST * - 1 



(11 Prescription abrogee par les dispositions 



du verset 234 ci-dessu.s. 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



5fr 



favours aux homnics, mais la 
plupart d'entrc eux ne sont pas 
rceonnaissants. 

244* Combattez pour la cause 
d' Allah el sac he/; qu'Il emend tout 
ct qu ll sait toutf 

245 + Quiconque avance un pret 
gracieux pour Sa cause, Allah le 
lui rendra cn de nombrcux multiples, 
car I J limits Ses dons quand U veut 
cl II donnc largcmcnl quand D vcut. 
Cest a Lui que vous serez ramenes. 

246. N 1 as -tu pas su rhistoirc 
des dignilaires parmi les Enfants 
d 1 Israel qui. aprcs la mort de Moise, 
diient a Tun de leurs Frophetes: 
«Envoie-nous un roi [sous les 
ordrcs duqucl] nous eombattrons 
pour la cause d' Allah. » Le Frophete 
leur dil: «Est-il sur que vous alley, 
combattrc quand cola vous sera 
prescrit?» Et eux de repondie: 
«Pourquoi ne eombatlrions-nous pas 
alors que nous a vous etc chasscs 
de nos foyers, e Ungues de nos 
enfants ?» Mais lorsqu il leur a 6x6 
ordomie de combattre, lis out tournc 
le dos sauf une petite minonle. 
Allah con nail bicn les lnjustcs.. 

247. Leur Prophctc leur dit: 
«Allali vous envois Talilt (Saul) pour 
roi.» lis repliquerent: « Comment 
Saul pcut-il devenir notrc roi. alors 
que nous avons J a preeminence sur 
luL cl quit n'a pas La vantage de 



- r: 



* i 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



57 



poxseder une grande richesse.» Le 
Prophctc repondit: « Allah cn a fait 
Son elu pour vous gouvemer, II V a 
dote d un savorr elendu ct d un 
physique cpanoui. Allah doimc 1c 
pouvoir a qui I] veut, I J est 
Immense ct Omniscient. » 

248. Le Prophete leur dit: «Le 
signe qui confirnie le couronnement 
de Saul est r apparition, pour votre 
quietude, de l 1 Arc he d' alliance 
police par les anges et contcnant 
des reliques des families de Moise 
ct de Aaron ; ccst la. cn vcritc, un 
signe pour vous, pour peu que 
vous soycz prcts a croirc.» 

249* Lorsque Saul mit ses 
Iroupes en mouvemenl, il leur dit: 
« Allah va vous eprouvcr par une 
riviere. Celui qui en bona ne fera 
pas partic des miens, ct celui qui 
s'ahsliendra d'y gouter en fera 
partic, ainsi que celui qui n'en 
prendra qu'une gorges dans sa 
main » lis cn burcni, sauf un petit 
groupe. Aprcs que Saul 1 cut 
Lraversee, avec ses fide les, [eeux 
qui avaicnt bu] dc la riviere 
declareTenl: «Nous n'avons pas 
asscz dc force aujourd hui pour 
affronter Goliath et son armee» 
Mais eeux qui eroicnt a la rencontre 
d ; Allah repliquerent: «Que de fois f 
par l'aide d* Allah, un petit groupe 
a triomphe d une grande armee! 
A llali est avec les endurants.» 



— -. 

-Mil .-i^i ^'J 




2. Al-Baqarah 



Pat tie 2 



5S 



250. Lorsqu'ils furcnt face a 
Goliath ct son armce. ils 
implorerent en disant; «Puisse 
noire Seigneur repandre la force de 
la patience dans nos coeurs, raffcrinir 
nos pas. ct nous donncr la victoirc 
sur les mecreanls ! >> 

25 L Ainsi ont-ils defait leurs 
ennemis, avec I 'aide d* Allah; 
David lua Goliath el oblmt d' Allah 
la royautd, la sagesse ct le savoir 
qu'Il voulair lui apprendrc. Si 

f 1 "j 

Allah ne repoussait pas'- les 
humains les uns corilre les autre s, 
la icrrc scrail tombec dans lc 
chaos. Mais Allah csi Gencrcux 
pour les hommcs. 

252. Voila les vcrsets d h Allah, 
message dc Vcritc que Nous 
voulons te communiques car tu es 
bien du nombre des Messagers. 

253 + Teh sont Jes Messagers. 
donL Nous avons favorise certains 
par rapport a d' autre s. Allah a 
parle a quelques uns d'enlre eux el 
promu d'autrcs & dc hauts rangs. 
Nous avons donnd a J6sus, Ols dc 
Marie, des preuves evidentes ct 
1' avons soutcnu par lc Saint Esprit 
Si Allah J 'avail voulu. ceux qui les 
ont suivis ne se seraienl pas entre- 
lues apres avoir re^u les messages 
de verite. Mais ils se sont divises, 





(1) Che?. Warsh; «si Allah ne dressait pas les hutnains les uns par les autres-^ 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 3 



5!» 



entre croyants et infideles. Si Allah 
ne 1' avail pas voulu, ils ne se 
scraicnt pas entre -tu£s. En verite. 
Allah fait cc qu'Il vcut. 

254 + O vous qui croyczf 
Dcpenscz en charite de que Nous 
vous a von* foumi avant Favcncmcni 
d'un jour oil il n'y aura ni 
transaction, iii amitic. ni intercession; 
[le jour J ou les tncercants scront 
reconnus coupables. 

255. Allah! 11 n'esl de dieu que 
Lui- U est le Vivant, rimmuable! 
Jamais pris de somnolence ni dc 
sommcil. A Lui apparticnt tout cc 
qui est dans les eieux et tout ce qui 
est sur terrc. Qui o serai t intcrcedcr 
auprcs de Lui sans Sa permission? 
II sail tout de leur passe el de leur 
avenir'- 1 '. Ils n'embrassent rien de 
Sa science, sauf ce quH vcut 
coneeder. Son Trone s'etend au 
del a des cieux el de la tene dont II 
assure la sauvegarde sans aucunc 
peine. II est 1' Augustc, lc Sublime. 

256. II ndil point de conlrainlc 
en religion. Le Vrai est desormais 
distinct de LErreur. Celui qui renie 
les faux dieux et croit en Allah, 
ticnt L attache la plus solidc : lien 
qui ne saurait sc rompre. Allah 
entend lout et sail tout. 



j^ja* s#3& 



(1 j 11 .s'agit de la creature en genera]. 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 3 



60 



257, Allah est le guide luiclairc 
de croyauts, IJ les fait sortir des 
icncbics vers la lumicrc, tandis que 
les faux dicux sont les patrons des 
mecreanls, qu'ils lirent de la 
lumicrc pour les conduirc vers les 
tenebres; ceux-ci seront les notes 
du Feu, oil ils demcureront pour 
toujour s. 

258. N'as-tu pas observe le cas 
dc cct hommc qui disc ut ait an sujet 
d ; Allah avec Abraham, se prevalant 
du fait qu : Allah lui a donnc" la 
royautc? Lorsqu' Abraham dit: «Mon 
MaTtre est celui qui fait vivre el 
mourir*. Y hommc rcpliqua: «Moi 
aussi, je peux faire vivre el 
mourir.» Abraham rdtorqua: «C'esi 
Allah qui fait lever le so lei I de 
T Orient ; fais-lc done apparaltrc dc 
rOccideut Ainsi le me cream fut- 
il confundu. En verile, Allah ne 
guide pas les homines injustes. 

259* Un autre cxcmplc dans lc 
cas de cet homme qui pass ait par' 
une cite rumee de fond en comble 
et qui se demanda: « Comment 
Allah ressuscilerait-Il pareille dte?» 
Allah lc fit mourir cent ans durcmt. 
puis le ressuscita; II rinterrogea: 
«Combicn de temps es-tu rcstc" 
[inorl] ?» «Une joumee ou une partie 
de journcc sculemcnl» rcpondil 
r homme. Allah hii dit: «hh bicn 
non, tu es resle cent ans. Regarde la 
nourriturc et ta boisson. Elks nc 



- tlvf"t? -"-"A it i^t-r ti iW 



ijfi 




1'r >\ **l**\*t&' ^ 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 3 



61 



soni pas pour autant event £cs. 
Regards aussi vers ton arte Nous 
fcrons dc loi un signc pour les 
hommcs. Vois done comment Nous 
f arsons revivre les us, eommenl 
Nous les rccouvrons dc chair, » 
Ainsi edifie\ cet honime affimia: 
«Je rcconnais a present qu All all a 
pouvoir sur toute chose. » 

260. IRappcllc-toil 
lor sqif Abraham dir: « Seigneur, 
montrc-moi comment Tu ressuscitcs 
les morts.w II lui fut dir: «NPy 
croirais-tu pas?» «Mais si! dit 
Abraham, je veux seulement en 
avoir le cceur net.» Allah lui dit: 
«Prends quatre oiseaux aupres de 
toi h repartis-les en morceaux que tu 
placeras sur des inoiits separes. 
Rappelle-les ensuiLe et ils te 
rejoindront en toute hale, Suche alors 
qu' Allah est Tout-Puissant el Sage ! » 

261 ♦ I. exemple de ceux qui 
dependent leurs biens pour la eau.se 
d' Allah est comme eelui d'un 
grain qui produit sepl epis, ehaque 
cpi donnanc cent grains. Allah 
multiplie Scs recompenses en 
fa vein dc qui II vent Allah est 
Immense ct Omniscient, 

262. Ceux qui depensent leurs 
biens pour la cause d' Allah, sans 
faire suivre leurs donations dc rappel 
dcsobligcant ou de vexation, auront 
leur recompense aupres d 1 Allah, et 



[>*■ " ^ A U -U l ft* 'it*' 





2, Al-Raqarah 



Pa t T tie 3 



&2 



ne connartronl ni crainte m chagrin. 

263. Une parole amiable, une 
attitude indulgcutc, valcut micux 
qu'une charile suivie d'un acte 
malveillanL Allah eat Suffisant cl 
Longanime. 

2*>4. 6 vous qui croyez! Evitez 
de idduirc a ncant : pat lc rappel el 
la vexation, lc merits de voire 
aumone : a l'mstar de celui qui 
donne dc scs biens par ostentation 
el ne croil pas en Allah el au Jour 
Dernier. Son ocuvre ressemble a un 
roc recouverl de sable el sur lequel 
une averse s'abat, lc laissant tout 
nu. [Cest ainsi que les infideles] 
pcrdenl les fruils de lcurs ocuvre s. 
En verite\ Allah ne guide pas les 
mecreanU 

265, Tandis que r ocuvre dc 
ccux qui font des dons pour p la ire 
a Allah el paur s enracmer dans la 
piete ressemble a un jardin situc 
sur une elevation, arrose par une 
bonne ondec. doublant ainsi sa 
recolte. A defaut de pluie, la bruin e 
[continue dc rarroscr]. Allah voit 
toutes vos oeuvres, 

266. Lcqucl dentrc vous, ctant 
accable par la vieillesse, pere 
d"enfants d chiles ct posscdant un 
jardin complante de palmier s et de 
vignes oil coulenl des ruisseaux, 
donnant route sortes dc fruits, 
aimerait voir le tout brule par un 




j t 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 3 



6i 



T 



ouragan devaslaleur? Cest ainsi 
quAllah vous expose Ics paraboles 
pour que vous reflechissiez. 

267, O vous qui eroyez! Failes 
votrc aumSne en donnant des biens 
que vous avez acquis et des 
produits de la lene que Nous avons 
sortis I votie intention el les denrees 
de bon aloi; ne eherchez pas a 
donncr les produits a varies que 
vous n'acceprcricz vous-memes 
qu avec un regard meprisant. Sachez 
qu* Allah Se suffil a Lui-meme, 
qu'Il est Digne de louanges. 

26S + Satan vous fair craindrc la 
pauvreteet vous invite a commettrc 
des turpitudes > aiors qu* Allah vous 
promet pardon el faveurs; Allah cm I 
Immense el Omniscient. 

269. II fait don dc la sag esse a 
qui II veur; quel grand bicn possede 
celui qui recoil le don de la 
sagessef Seuls Jes horn me s doues 
d' intelligence en sonl conscients. 

270* Quel que don en eharirc 
que vous fassicz, quclques voeux 
que vous fomiuliez, Allali le sail: 
mais les injustes n'auront point de 
secours,. 

271. Que vous donmez 
ouvertemcnt l aumonc est bien. 
mais il est encore micux que vous 
la donnie/. diseretement aux 
pauvres. En recompense, cela 



'0**^=* ' jji- Jj" JU* ^14=^ 



'S-nj" ^ " < in * '1 . I 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 3 



64 



expie^' vos peches; Allah est 
an e our ant dc tout cc que vous 
faitcs. 

272* II tie tincombc pas dc les 
(les inipies) bien guider, Allah Seul 
dirige qui II vcut sur La bonne voic. 
Tout ce que vous depensez en 
bonnes ccuvrcs est dans voire proprc 
interet; tie depensant que pour voir 
la Face d' Allah. Quel que depense 
en bien que vous fassiez. elle vous 
sera largemenl rendue. Vous ne 
scrcz nullcmcnt Icscs, 

273* Vous donnerez ces aumones 
aux pauvres traques en raison de 
lour foi incapable s dc voyager 
pour chercher des profits sur Lerre; 
eclui qui ignore leur ctat dc 
denuement croit qu'ils sont riches, 
lanl leur dignitc, donl les signet 
distinctifs sont rcconnaissablcs, les 
empeche de quemander de maniere 
importune. Tout cc que vous donncz 
en auiiione, All all le recoruiaitra 

274. Tous ceux qui, de leurs 
biens, donncnt Fatunonc, jour ct 
uuiL ouvertemeut et en secret, 
auront leur recompense auprcs 
d* All ah et ne connaitront ni 
angoisise m chagrin. 

275. Par contre, ceux qui se 
nourrisscnt dc 1 usurc ne se 
releveront [de leurs tombes] qu'en 



^Jj I -J%^J J^^JH £ 

i l^fljuJj Ly iLi* J*S Ml 



* J T j £■*"■*■ 




(1) Che?. Warsh; «.. .Nou.s vous accordeion.s une remiss inn vos peches-. » 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 3 



65 



chancclant. Lcur demarche 
convulsive sera pareille a celle 
d'un possede par les demons. 
Nont-ils pas affirmc que l'usurc 
el Lilt eomme le negoee? Or Allah 
autorisc le ncgocc et inrcrdit 
Tusure. Celui qui s'en abstient 
obcissant a Fordre verai dc son 
Seigneur, aura son passe absout et 
son sort rclCYcra d* Allah. Mais 
celui qui recidive sera parmi les 
holes du Feu ou il demeuTera pour 
toujours. 

276. Allah mine |le profit del 
Pusure et fructifie l'aumone: Allah 
deles le lout infidck endure i dans 
lunpiete et le peche. 

277* Certes, ceux qui croient en 
Allah el qui font de bonnes 
ceuvrcs, accompli ssent la pricre 
rituellc et sacquittcnt de raumone 
legale, auronl leur recompense 
aupres d' Allah, lis n cprouvcront 
ni angoisse ni chagrin. 

278 + 0 vous qui croyez f Ctaignez 
Allah.! Renonce/ : quant au reste : a 
toutes les operations d'usurc, si 
vous etes vraiment croyants, 

279* Si vous ne le faites pas. 
sachez que vous enlrez en conflil 
ouvert avee Allah ct Son Messager. 
Mais .si vous vous repeiile/, vous 
conservcrcz votrc capital [en 
principal], sans leser personne et 
sans ilre vous -mimes leses. 



fit .*t 'A 



■* _^ -- 

'A * 




2. Al-Baqarah 



Pat tie 3 



280. Si voire debiteur se Irouve 
en difficulte de payer, attendez 
qu'il soil dans de meilleures 
conditions [pour rembourser] ; si 
vous. lui consenliez une remise 
charitable, ce serail encore mieux 
pour vous, si vous saviez. 

281* Redoutez aussi Je jour oil 
vous. sere/, ramenes a Alliih, ou 
chacun rcccvra le prix dc ses actcs, 
sans que person ne ne soil lese! 

282, O vous qui croyez! I-orsque 
vous eonvcnez d'unc Iransaciion 
comport ant une dette a tenne fixe, 
mcltcz-lc par deriL Un scribe sera 
requis pour en consigner les 
conditions, en touic honnctete\ 
Aucun scribe ne devra recuser cette 
mission; qu il derive scion ce 
qu s Allah lui a appns. Cet ecrit se 
fera sous la dictee du d6bitcur qui 
doit craindre Allah, son Seigneur, 
ct tie point minorcr les droits de 
son creancier. Si le debiteur est 
Icgalcmcnt incapable, ou debile. ou 
dans I'impossibilile de dieter lui- 
mcrric sa declaration, son ftitcur aura 
a dieter pour lui en toute equite. 
Faitcs appcl, dans ce cas, a deux 
lemoins parmi les htimmes, ou, a 
detain, a tin hoinmc ct deux feinmcs 
dont le lemoignage vous paraTl 
acceptable. Ainsi si Tunc d'cllcs 
oublie, 1' autre lui rappellera ce 
qu elle aura oublie. Les tcmoins 
requis ne peuvent se derober quand 



0£ i_^4j_; J~=C±iJ j^jj^Ji' 1 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 3 



67 



ils sont cites. Ne rdpugnez pas a 
noter par ecrit la transaction quel 
que soit k montant de la dcttc dont 
le lei me est fixe. Celle procedure 
est phis juste aupres d 1 Allah et 
rend le temoignage plus sur et le 
doutc improbable. Toutcfois t s T il 
s'agit d une transaction couraute, 
sous forme d : echangc cntrc vous. 
vous n'eles pas terms de Tetabliv 
par ecrit. Mais toutc transaction sc 
fera devanl lemoins. Ni le scribe ni 
lc temoin nc doivent subir dc 
press ion. Qui con que oserait le 
fairc commcttrait un acte pcrvcrs. 
Craigne/ done Allah! Allah vous 
instruit, Allah est Omniscient. 

283* Si vous etes en voyage, et 
que vous ne trouvez. pas de scribe, 
lc crcancicr pcut exigcr un gage 
qu'il detiendra. Mais s'il fail 
conf'ianec au debitcur, eclui-ei doit 
necessairement s'acquitter de sa 
dcttc au tcrme cchu. Qu'il craigne 
Allah, Son Seigneur! En aucun 
cas, les temoins ne doivent refuser 
de deposer. Quiconque refuse de 
lemoigner sera coupable en son 
amc et conscience. Allah est au 
c oman l de torn ce que vous iailes, 

2&4 + A Allah appartient tout ce 
qui est dans les cicux el tout cc qui 
est sur tcrrc. Que vous devoiliez 
vos pe usees, ou que vous les 
dissimuliez. Allah vous cn 
demandera compte, II pardonnera a 



hi ■* 



.J ,J 



2. Al-Baqarah 



Pat tie 3 



qui II voudra, et chaliera qui II 
voudra, Allah est Omnipotent' ]) . 

285* Ix Mcssager [d f Allah | a 
cm a ce que son Seigneur lui a 
icvclc. amsi que les fidclcs; ehaeun 
a cm en Allah, en Ses anges, en Ses 
Li vies reveles el en Ses Messagers* 
sans faire dc distinction cnirc Ses 
Mcssagcrs. Tous implorcnt: «Nous 
avons bien enlendu et nous nous 
soumcttons. Aecordc-nous Ton 
pardon, Seigneur" C'est a Toi 
[qu'aboulil] tout destm.» 

286* - Allah nc charge nullc 
amc au-dcla dc sa capacitc; pour 
elle ce quelle a acquis et con Lie eiie 
ce qu'elle a commis . «Seigneur, 
nc nous tiens pas rigucur dc nos 
omissions et de nos erreurs! 
Seigneur, ne nous fais pas subir les 
lourdcs cprc Lives infligces aux 
peuplcs avant notisf Seigneur nc 
nous impose pas d J obligations que 
nous ne pouvons pas supporter! 
Pardonnc-nous, Seigneur; absous 
nos peches. admcts-nous dans Ta 
grace! Tu es notre Maitre; accorde- 
nous le triomphe sur les in fi deles. » 




f "If 



®0 



(1) Verset abroge 1 par le vet set 2S6 ei-apres. 

(2) Ce verset a revele alors que les croyatits ftaicnt tres unquiets par ce qui 
avail ete J'evele dans le verset 284. 



3. Al- c Imran 



Pat tie J 



3. AL- C IMRAN 
(la rnmilk 'Imrfln) 




Posth igirienne, revelee apres la sour ate du "Butin". Elle compte 
200 versets. Son titre est tire des verse ts 33 et 35. 

On note tout le long de la sourate une alternance de passages 
relatifs a la foi des croyants, a hut soumisshn, ou lea exhortant a kt 
Constance dans Vepreuve, a pricker et pratiquer les muvres pies et a 
decrier et eviter les mauvaises actions - avec description de 
rheureux sort qui les attend - et de passages relatifs aux 
agissements des infideles, a tears manoeuvres et a leurs desseins, 
avec description du malheureux sort qui les attend. N ombre de ces 
passages se rapport ent a Van ou I 'autre groupe> a V occasion de la 
bataille d'Vhud, 

C'est dans cette sourate que le Prophets lance le deft de h 
"moubahala", invocation du Seigneur pour attirer la malediction 
sur le camp du mensonge, 

Comme recit, la no urate relate la naissanct de Marie, de Jean- 
RapHste et de Jesus en faisanl etat des invocations prialables de 
teurs parents respectifs. 

Au nam d f Allah, le Clement, -^iT.r-^it <f 



le Misericordieux, 




i. Alif. Lam. MTm. 



2. Allah! II n'est de dieu que 
Lui; lc Vivant, rimmuablc. 




3. II fa rev 61 6 lc Livre. message 
de Vcritc\ confirmant les Iicriturcs 
anterieures. II a revel e, auparavant, 
la Thora ci l'Evangilc 




4. pour bien guider les 
humains; II a rcv£l£ lc Livrc du 
discemement; |de ce fait] tous 
ceux qui remenl les signes d 'All all 
subiront un tourmcnt terrible. 
Allah est Tout- Puissant, Maitre de 
la vengeance. 




3. Al- c Imran 



Pat tie 3 



70 



5. Tl n'est rien sur terre ou dans 
k cicl qui dchappc & Allah. 

6. Cest Lui qui vous forme a 
Son gr6 dans lcs matrices dc vos 
meres; ll n'cst poinl dc dieu sauf 
Lui, lc Puissant ct lc Sage. 

7. Cest Lui qui t ? a revile lc 
Livrc comprcnant des vcrscts dont 
lc sens est claircmcnt saisissable. 
form ant les sources de references, 
eL d' autre s qui son I ambigus. Ceux 
dont lcs cttursi sonl ddvics 
saitachcnl a cc qui pcut filrc 
ambigu pour scmcr la confusion ct 
pour r interpreter a leur guise. Or 
seul Allah connait Je vrai sens des 
versets ambigus. Ceux qui sonl 
enracincs dans lc sa voir 1 11 dcclarcnt: 
«Nous y croyons vraimcnt. Lc tout 
provient de Notre Seigneur», mais 
seuls en preimenl conscience ceux 
qui sunt doles d*e. sprits reileehis. 

S. Seigneur! Ne fais pas devier 
nos cceurs apres nous avoir bien 
guides. Accordc-nons unc 
miscricordc dc Ta part f Tu cs lc 
Grand Donatcur, 

9. Seigneur, Tu rcuniras 
assuremcnl lcs humains pour un 
jour ineluctable: I en effet] Allah nc 



f j€jr?»f , text -luil-* ' S'f 
lit-i vi.,-0.'r-: 



(1) Lcs excretes divtrgc nt au sujci dc la construction Ac cc vcrscc certains 
marquent la fin de la phrase apres "versets ambigus" . Cautres la 
eunlinuein cn coonJonnanl "ceux qui sonl verges" avec Allah. Ceux- la 
connaifraknt done eux aussi le vrai sens des versets. 



3. Al- c Imran 



Pat tie 3 



71 



T 



f fry* Ji 5jj- 



fail lil jamais a S a prom esse. 

10* |Cc jour-la, 1 les riches scs et 
les progenitures des infideles ne 
kur seront d'aucutic utilitc. Ccs 
impies-la seront les combustibles 
du Feu 

11. Tel a ete k sort du clan de 
Phar&on ct de ecux qui les oni 
precedes. lis ont rejetc Nos signcs 
el Allah les a pun is pour leurs 
peches ; la punition d' Allah est tics 
dure. 

12. Dis aux infideles: «Vous 
sere/- vaincus et conduits en masse 
vers la G6hcnnc»; quel miserable 
sejour! 

13. II esl un signe pour vous 
dans la rencontre de deux troupes. 
Tune d elles menanl le combat 
pour la cause d 1 Allah, V autre 
mfrdele; le nombre des combaUanLs 
croyants paraissait aux impies l]] le 
double de ce qu'il elait en realite. 
Ainsi Allah accordc-l-Il Son appui 
a qui II vcut. C'est la une lecon a 
mediler par les esprits clairvoyants. 

14* Les homines chcrissent le 
plaisir d avoir des femmes, des 



_- ,p. C j 




flj Chez vy'arsh: <4c noinbre de comballanls croyants vous paraissait k 
double... Cc verse (. est a mctlrc cn rapport avee Ic vcrscl 44 dc la 
curate 8; il y a eu deux vision* differ elites: uite premiere ft>is, 1'effectif 
des troupes du Fropbete etail apparu double aux yeux des mecr^aats, ce 
qui jcta l'cffroi dans leurs rangs. La dcuxicmc fois, eel cffeeLif leur a paru 
reduit, ce qui les a encourages a livrer batailte, a fin que V arret (TAllab 
s'accoinplisse {victoire des croyanls). 



X Al- L lnir5n 



Partic } 



72 



f 41 jrf JT Ijjrf 



en fan Is, de grosses fortunes d'or el 
d' argent, des chevaux dc race, des 
troupeaux et des champs de 
culture. Tout eela n'est que 
jouissance dans la vie d'ici-bas, ct 
c'esl vers Allah qu'il laudra 
chcrchct un hcureux rctour. 

15* Dis-lcur: «Vous annoncerais- 
je bien micux que tout cela: il sera 
reserve aux hommcs pieux, auprcs 
d'Allah, des jardins baignes de 
ruisscaux, ou ils vivrorit 
eterncllemcnt avec des e pauses 
chastcs, et les bonnes graces d'Allah. 
Allah est Clairvoyant sur Ses 
scrv item's, 

16* [A] ceux qui disent: 
«Seigncur, nous eroyons en Toi, 
fa is -nous remission de nos peches, 
et epargnc-nous lc chatimcnt dc 
l 7 Enter; 

17. qui sonl constants, sinccrcs 
et pieux; qui font Taumone et qui 
implorenl lc Pardon d'Allah durant 
les dcrnicrcs heures dc la nuiL» 

IS* Allah est lemoin qifil n ? cst. 
dc dieu que Lui, ainsi [qu'en sent 
temoins] les anges ct les hommes 
dc science. Cest Lui qui vcille au 
mainticn de la justice, il n'est point 
dc die il que Lui. 11 est lc Tout- 
Puissant et lc Sage. 

19". Pour Allah, la vraie religion 
est 1' Islam. Ceux qui ont recti 



i 




** ** ■* 



3. Al- c Imran 



Pat tie 3 



73- 



T 



FEeriturc ne sont opposes, cn 
sectes ri vales, que par animosite, et 
aprcs que la science leur cul etc 
donnec. Mais quiconquc denic les 
signes d' Allah saura qu 'Allah esl 
Prompt a fairc les comptcs. 

20* S'ils s'obstincnt a tc 
eonLredire, dis-leur: «Je soumets 
ma face a Allah, mot ct cctix qui 
me suivent.w Dis aux gens du 
Livre ct a ccux qui n'ont pas recu 
rKcriture'- 1 ': «Allez-vous vous 
soutneUrc a Allah?» S'ils se 
sou met tent, e'est qu'ils sc sont 
bien dinges; et s'ilfi se detournenl 
de la bonne vole, il ne test 
demands que de leur IransmeUre le 
message. Allah, a propos dc Scs 
serviteurs, est Clairvoyant. 

21, A ceux qui denienl les signer 
d' Allah, qui attcntcnt injustemcnt a 
la vie des Prophetes et qui se 
pcrmcllcnl dc lucr ccux pamii les 
hommes qui prechent requite, 
annonce, pour loute bonne nouvelle, 
un chatimcnt douloureux 1 

22* Voila ceux dont les ceuvres 
sonl f rappees de nullile dans celte 
vie et dans FAu-dcla. Nul nc 
prendra leuv defense. 

23. Ne vois-tu pas le cas de 
ceux qui out recti une p attic des 
Ecritures? Appeles a soumetLre 




— r-i 1 



^ -f L^fil \li -J* '.^'i 



4jj'l 



(1) cf. sourate 2, verset 78. 



3. Al- c Imran 



Pat tie 3 



74 



lcurs different] s a r arbitrage du 
Tivre d' Allah, voila que certains 
d'ctilrc cux s*cn dclourncnl cn sc 
dcrobant. 

24. Cesl parce qu'ils tml 
affirmc: «JNotrc so jour cn Enfcr 
sera de quelques jours seulement.» 
Us se sont laisscs abuser, cn maticrc 
de religion, par les mensonges 
qu'ils ont cux-tn£mes invcnies. 

25* Qu'adviendra-t-il d'eux, le 
jour ineluctable ou Nous les 
rcunirons tous, ou chacun sera 
retribue selon ce qu ? il aura acquis : 
el ou nul tie sera lese? 

26. Dis: «6 Allah! Maine de la 
Souvcrainctc, Tu attribucs la 
roy ante a qui Tu veux et en 
depossedes qui Tu veux, Tu rends 
puissant qui Tu veux et Tu avilis 
qui Tu veux. Tout lc bicn est en Ta 
main. Tu es Omnipotent. 

27. Tu fais penelrer la nuit dans 
lc jour ct lc jour dans la nuit; Tu 
fais sortir le vivanl du moil, et le 
mort du vivant; et a qui Tu veux, 
Tu dispenses Tes biens sans 
compter, » 

2&. Que les croyants ne prennent 
pas les lnlideles pour allies, excluanl 
la communaute des crovants. Celui 
qui agirait ainsi, a moins que ce ne 
soit dans lc hut dc sc prcmunir 
eontre eux, rcmipraU Lout lien avec 
Allah. Allah vous avertit que vous 



* i 



J j ^t-j £^y_? .jl^j 1 4 J^ 1 1 



3+ Al- C lmrin 



Partie 3 



7S 



devez Le era indi e. Ce sera vers 
Lui qu'aboutira votre destin. 

29, Dis: «Quc vous disaimuliez 
ce qui est dans vos creurs ou que 
vous It: devoihez, Allah le connaltra. 
Allah connait tout ce qui est dans 
les cieux et sur lerre, Allah est 
Omni potent. » 

30. Lc jour |du Jugcmciit|, 
ehacun trouvera devant lui tout ce 
qu'il aura accompli en bier ; et, de 
tout cc qu'il aura commis en mal, 
il souhaitera qu'une grande distance 
k separc. AJlah vous avcrtit quo 
vous devez T.e craindre. bien qu s II 
so it Cornpatissant en vers Ses 
serviteurs, 

31* Dis: «Si vous aspirez a 
1" amour d' Allah, suivez-moi et 
Allah vous aimera ct pardonriera 
vos peches, Allah est Pardon neur 
ct Mis eric ordieux.» 

32. Dis-leur encore: «Obeissez 
a Allah ct a Son Messages S'ils 
sc detourneril, qu'il s sac hen I 
qu T Allah n'aime pas les mecreants, 

33. En vcritc f Allah a clu 
Adam, Noe, la famillc d 'Abraham 
et celle d'lniran de preference a 
toute 1' human itc, 

34* unc memo posterity les uns 
issus des autres, Allah entend tout, 
sait tout. 

35. [Un jour] la I em me d'lmran 



"j^y j j^* lS>.' j i_ j* 



<5 : iCl^ \&j *j *iiS 



9 



\ 



3. Al- c Imran 



Pat tie 3 



lb 



dir: «Scigncur, jc tc c ons acre cc que 
je porte en mon sein, uniquemenl a 
Toi, veuille V accepter, Seigneur^ 
Tu cs Cclui qui entend tout ct sail 
lout» 

36. Lorsqu'elle niit au monde 
son cnfanL cllc dit: «Scignciu\ e'est 
une filie que j'ai mis an monde# 
Allah savail micux cc qu'elk avail 
enfantc, ct lc garcon n'est pas 
semblable a la lille ; [la femme 
d'Iraran continual; *Je Itii donne 
pour nom Marie ct jc la mete, cllc 
eL sa descendance, sous Ta 
protection contrc Satan, lc maudit.» 

37, Allah a rccu Marie cn 
bonne grace et l'a fait grandii dans 
les nieilleures conditions. Ce ful 
Zacharic qui la prit en sa garde. 
Cliaque Ibis qu'il venait la voir 
dan s lc sancluairc, il Iron v ail des 
aliments aupres d'cllc. II 
rinleiTogeail: «0 Marie ' Dou Le 
vicnt ccla?» Elk rcpondait: «Ccla 
mc vient d' Allah, lin verirc. Allah 
dispense L Ses biens a qui II veut, 
sans aucune restrictions 

3H, Alors Zacharic implora son 
Seigneur en disant: «Accorde-moi > 
Seigneur, par Ta grate, une digne 
postcntcl Tu cs Cclui qui cxaucc 
les suppliqu.es, » 

39, II etait en train de prier, 
debout dans le sanctuaire, lorsque 
lcs anges Tappclcrcnt: « Allah tc 



in, * YSSS Si* r x" -\+ 



L: 



1 A_iiCJ 



3. Al- c Imran 



Pat tie 3 



77 



fail rhe. lire use annonce de la 
naissancc d'un fils, du nom dc 
Jean, confirmanl les paroles d H Allah. 
Un fils noble, continent ct Prophclc 
au nombre des saints. » 

40, Zacharie diL: «Commenl 
pourrai-je avoir un enfant ak>rs que 
jc suis atlcinl dc vicillcs.se ct que 
ma femme est sterile? 1» II lui tut 
dit; «I1 en sera am si, car Allah fait 
loujours ce qu'Tl veut.» 

41, Zacharie dil: « Seigneur! 
Qu'iin signe dc Ta part nrindiquc 
Ta volonte 1 ». Le Seigneur dit: «Jc 
te doime ceci comme signe : durant 
Irois jours, tu ne pourras pai ler aux 
htimrne^ que par gesles; invoque 
frequemment Ton Seigneur, exalte 
Son Nom soir ct matin f» 

42, Puis les anges dircnt a 
Marie: «0 Marie ! En verite, Allah 
I'a choisie, t*a punfiee, et t'a 
pr6fcT£c a touted les ferneries du 
monde.» 

43h «6 Marie! Sois devote 
en vers ton Seigneur I Frosteme-toi 
en priere et incline-toi a Tin star de 
lanL de iideles!» 

44. - Ainsi, te revelons-Nous 
ccs evenements donl lu n'ctais 
point t£moin. Tu n'e'lais pas non 
plus present lor s que les postulants 
pour la garde dc Marie procedaicnt 
au tiragc au sort aim de designer 



r£T"h^ ) its- * 




3. Al- c Imran 



Pat tie 3 



7& 



eelui qui devait 1' clever. Tu etais 
aussi absent au momcnl de leur 
dispute a cc sujet. 

45 ♦ Alors. les anges lui dircnt: 
«0 Marie! Allah tc fait utic 
heureuse ami once: 1' emanation de 
Son Verbe, qui aura pour nom le 
Mcssic, Jesus fils de Marie , 
influant dans cettc vie cr dans 
r Au-dela. et faisant partie des 
proches elus. 

46. II parlera aux homines des 
lc berceau ct t a 1'Sgc adultc, il sera 
un saint parrni les saints. » 

47. Mime [s'cxdamal: ^Seigneur! 
Commenl pourrais-je avoir un 
enfant alors qu'aucun homme ne 
nVa jamais touchce?» II lui a etc 
dit: «fl en sera ainsi, Allah fait cc 
qu'Il veut. Quand II decide une 
diose, II lui dit: "Sois" et la chose 

se fait* 

48. Allah enseigna a Jesus les 
Ecritures, la Sages sc. la Thora et 
riivangile. 

49. II I 1 envoy a en Messager aux 
Fils d 1 Israel, [a qui il dilj: <Je 
viens vous apportcr un signc de 
votre Seigneur; avec de largile, je 
forme devanl vous un corps 
d'oiscau, je souffle dedans, et il 
deviendra un oiseau reel l; par la 



^ .4 >Vr . ti s -4f 4. - -iff- 



[I] Chez. Warsh: « , . etil vokra , 



3. Al- c Imran 



Pat tie 3 



7* 



volontd d' Allah. Jc gucris eclui qui 
nait avcugle, lc leprcux. Jc 
ressuscite les m oris par la grace 
d' Allah. Je peux aussi vous dire ce 
que vous mangez ct cc que vous 
gardcz cn reserve dans vos maisous, 
II y a la des signes paur vous, pour 
peu que vous sovck croyanls.» 

50. <<[Jc viens aussi] vous 
conf inner la Thora rcvclcc avant 
moi et je declarerai lie ires pour 
vous quelques uns de vos aneiens 
inLeidils, tout en vous apporlant un 
signc dc voire Seigneur! Craigncz 
done Allah er obcisscz-moi! 

51. Allah est mon Maitre et le 
voire; adore z-Le! Cela esl le droit 
dienrin.» 

52. Lots que Jc"sus prcsscntil 
quils n'allaicnt pas le croirc, il 
s'ecria: «Qucls seront mes 
partisans qui m 'accompagneront 
dans la vole d' All all ?» Les Apotres 
rcpondirent: «Nous sommes les 
partisans d 1 Allah. Nous eroyons en 
Lui. sois temoin que nous Lui 
sommes soumis » 

53. « Seigneur, [ajouterent-ils], 
nous eroyons en ee que Tu as 
rev 61c cl suivons Ton Mcssagcr. 
Ins oris -nous an nombrc dc Tes 
temoinsb 

54* | Les Iinfants d 1 Israeli out 
complete [centre Jesus], mais 



i * j T .^ r - ' *~ * ~< 

4 i*.- 



^ ^_ j 4 



3. A]- c Imran 



Partie 3 



&0 



f J' Sj^ 



Allah a nposle, Sa riposte est 
loujours. la mcillcurc.» 

55. Ce fuL alors qu All all dit a 
Jesus: «0 Jesus! Jc vais te rappcler, 
t' el ever aupres de Moi et te 
purifier de ceux qui M'ont denie 
Jc donncrai a ccux qui font suivi 
la supremalie sur les mecreanls, 
jusqu'au Jour de la Resurrection 
ou vous fcrcz rctour vers Moi. 
Alors Je ttaucherai Tobjet de vos 
diffcrcnds 

56. «Quani aux mccrcanis, Jc 
leur infligerai un cruel chatiment 
dans la vie d'ici-bas el dans 
1' autre, et ils nauront point de 

secours. 

57. Par centre. 11 (Allah) 
prodiguera' ' de bonnes retributions 
a ccux qui auront cru et accompli 
des ceuvres pies; Allah n'aime pas 
les mjusles. 

5&. Cc que Nous fenoncons ici 
fait partie de Nos signcs et de 
Noire Rappel a J a Sagesse. 

59. Pour Allah, la naissance de 
Jesus est comme la creation d 1 Adam 
qu' Allah a fait de poussicrc. puis II 
lui a diL: "Sois" el Adam fut. 

fiiO. C est la Verite emananl de 
Ton Seigneur. Ne sois pas de ceux 
qui en doutcnt. 



.-r Jit 

f4 **J2j->?* I 



4j > 



lilt 



(1) Chez Warsh: « . . . Je prodiguerai. . . ,» 



3. A]- c Imr£n 



Pat tie 3 



SI 



T 



61. Si des gens le conlredisenl a 
ce propos, aprcs que tu cus rccu 
r information exacts dis-leur: 
«Venezf Que nous remissions nos 
enfant;? et les votres, nos femmes 
el les volres en plus tie nous- 
memes ct dc vous-m6mcs t puis que 
nous invoquions [tous| Allah pour 
appeler Sa malediction sur les 
impofiteurs ! » 

62. Tel esl bicn lc rceil 
authcnlique, II n'esi dc dicu 
qu Allah ct, cn vcritc, Allah est lc 
Tout-Puissant, lc Sage. 

63. S 'ils persistenl a se 
detourner de la voie d' Allah, Allah 
saura bicn reconnailre les pcrvcrs. 

64 + Dis: «6 gens du Livrc! 
Mcttons-nous d' accord, vous ct 
nous, sur cette profession de foi: 
n 'adorer qu' Allah, ne Lui associer 
aucune divinite, ne pas nous 
prendre les tins les autres commc 
dicux cn dehors d 1 Allah »: s ils 
s'en detournent, dites-leur: «Soyez 
bien temoins que nous, nous 
s omme s soumis a Allah » 

65* Dis-lcur: «6 ecus du Livrc] 
Pourquoi discutcz-vous au sujet 
d* Abraham alors que la Thora et 
TFvangile n'onl etc reviles 
qu'apres lui? Ne sen ez -vous done 
pas bicn logiqucs?!» 

66* «Quc vous discuticz au sujet 



^Cli>ij 'j^flj'j J IS iL^J J 



.^L * J*""* VI [ * -It"-' I tf." T I 

1 ' J^iijV^flji'^l 



3. Al- c Imran 



Pat tie 3 



S2 



1* ^'■rt-f' j' 



de ce que vous etes censes conmulre, 
soil: inais eommcnl disculcr a 
propos dc questions sur lesquelles 
vous n avez pas d' in formation? Or 
Allah sait, tandis que vous, vous ne 
savez pas.» 

67. Abraham n'etaiL ni juif ni 
chrcticn; il ctait un croyani fervent, 
entierement souinis. 11 n'a jamais 
eLe paien 

68. Les plus fondes des homines 
a sc prevaloir d' Abraham sont 
ceux qui l'ont suivi ainsi que ce 
Prophele-ci el ses fide les. Allah est 
le Scul Maltrc des cro yarns. 

69. Certains parmi les gens du 
Livre aimeraient vous egarer. Fn 
r6alitc, lis nc font que s' egarer 
eux-memes. sans quils puis sent 
s en rendre compte, 

70. Dis-leur: «0 gens du Livre! 
Pourquoi rcnicz-vous les signes 
d* All ah alors que vous en etes 
lenioins? 

71. O gens du Livre! Pourquoi 
habillcz-vous le Vrai par le faux et 
dissimulez-vous la verite que vous 
connaissez?» 

72. D'aucuns, parmi les gens 
du Livre, disent: «I ; aites semblant 
de cm ire a la foi des musulmaus au 
ddbui dc la journ^c, quiuc i\ 
Tabjurer le soir, pour les amener a 
se renier. 



J3i 



^t^£ jig 



3. A]- c Imr£n 



Pat tie 3 



f Jl Ijj*- 



73, Mais suttoul ne vous fiez 
qu'a vos freres de religion. » Dis- 
lcur: «La sculc voic dc salut c^l la 
voie d' Allah. » lis ajoutcnt: 
«Quelqu'un d' autre peul-il recevoir 
les Ecriturcs comme vous, ou en 
debattre avec vous devant votre 
Seigneur 7 » Dis-lcur: «Tout bien 
est entre les mains <T Allah, II 
1'accorde a qui II vcut, Allah est 
Immense et Omniscient, 

74. II reserve Sa Mis eric orde a 
qui II vcul n est le Maitrc dc la 
grace infinie.» 

75* Farmi les gens du Livre. il 
en est aux quels si lu fais credit 
dun quintal d'or, ils te lc rendent 
[sans probleme,] mais il en est 
aux quels si tu fais credit dun scul 
dinar, ils ne le le rendenl qu'apres 
que tu les eus harcclcs sans repit II 
en est ainsi parce qu'ils disent: 
«Nous nc sommcs pas lenus dc 
respecter les obligations envers ces 
gentils.» l ■ lis mvenlent ainsi des 
mensonges qu'ils attribucnt 
sciemnienl a Allah. 

76. Bien au ctmtraire, ceux qui 
re spec tent leurs engagements tout 
en elant pieux, Allah les aimera 
pour leur piete. 

77. Ceux qui vendent a vil prix 
le pacte d' Allah ainsi que leurs 



(1) cf. sourate 2, verset 78. 



3. A]- c Imr£n 



Pat tie 3 



S-l 



proprcs sermcnis nauronl aueune 
part dans la vie future; Allah ne 
lcur parlcra pas, II nc lcs rcgardcra 
pas lc Jour dc la Resurrection et II 
ne les. purifiera poinl; un douloureux 
tourmcnt lcs attend. 

7S* Certains parmi cux tordent 
leurs bouches pour faire cm ire 
quils Li sent lcs Ecriturcs, alors que 
ce qu'ils. lisent ne releve pas ties 
Ecriturcs; lis pr£tcndcnt que ccla 
provient d : Allah, alors qu'il ne 
provicnt point de Lui lis forgeni 
ainsi dc mensonges qu'ils oscnt 
impute i' a Allah, sachanl bien que 
e'est faux. 

79* II n'csl pcrmis a aucun 
motlel, ay ant re^u d' Allah les 
Ecriturcs. la Sagessc ct la 
Prophelie, de dire aux homines: 
«Soyez mcs adoratcurs, non ecux 
d' Allah. » Mais, il doit Jeur dire: 
«Soycz des proles scurs dc eulte 

f 1 \ 

puisque vous enseignez ; bien les 
Eeritures el que vous les. avez bien 
ctudiecs.» 

80 + Allah ne saurait vous 
ordonner de prendre les. anges el 
ks Prophctcs pourdicux. Comment 
vous ordonnerait-H l'impiete alors 
quo vous Lui Stcs soumis? 

81. Lorsqu 1 Allah a agree 
1' engagement assigns aux Propheles, 



•J! 

* -r- \ 




(lj Chez Warsh: .puisque vous- cotmaissez bien les Eeritures...* 



3, A]- c Imr£n 



Pat tie 3 



S5 



[H ditj: «En verlu dc cc que Jc 
vous ai (li confere d'Kcritures et de 
Sagcssc : quand un Mcssager vicnl 
a vous, confirmant cc que vous 
Live/ reyu, vous devez croire en lui 
ct lui donncr voire appui:» Allali 
les interrogea: « Acquiesce/- vous 
plcinemcnt? Respecter cz -vous les 
teimes de Men alliance ?» Tous 
dcclarcrcnl aequicsccr. Allah dit: 
«Soyez-en temoins, Je suis avec 
vous au nombre des temoins.» 

82. Ceux qui, apres tela, s'en 
delourncnl scront cn verile les 
per vers. 

83, Quelle religion, autre que 
eelle d' Allah, vculent-ils'- 2} 
embrasser, alors que tous les etres 
des cieux et de la lenre Lui son I 
soumis de gre ou de force et que 
vers Lui tous scront ramends? 

84. Dis: «Nous cioyons en Allah, 
a tout cc qui nous a 6tc rcvclc et a 
tout cc qui a etc rcvclc a Abraham, 
IsmaeL Isaac, Jacob et aux Asbats'"^. 
ainsi qufaux Eeri lures dtmnees par 
lc Seigneur,] a Moisc, a J6sus : ct 
aux autrcs Prophctcs, sans fairc de 
distinction cntrc cux; nous nous 
sou met to ns entiereinent a Lui,» 

85, Quiconque embrasse une 



1a tS^^fe Jiflfi jj* J** 



j-j 



(1) Chez Warsh: «En vcrlu dc cc que Nous 
(2] Chez Warsh: * . . . voulcz-vuus ...f> 
(3) cf. sourate 2, verset 136, 



vous avons conlcrc. 



3. Al- c Imran 



Pat tie 3 



Sc. 



religion autre que r Islam, elle ne 
sera point agrecc dc lui. II sera, 
dans FAu-dcla, parmi les vrais 
perdants, 

86. Comment Allah guidenul-Il 
ccux qui renient la foi apres s'etre 
declares croyants, apres avoir 
tcmoignc dc la vcracitc du Messages 
el apres avoir re^u les preuves 
cvidcntcs? lin fait, Allah tic guide 
pas les hommcs eoupablcs: 

87* ceux-la subiront, commc 
sanction, la malediction d' Allah, 
cells des anges et celle dc tous les 
hommcs. 

88* lis demcurcront ctcrncllctncnt 
[dans lc Feu] sans que leur supplicc 
lie soil ni allege, ni differs; 

8 V, satif ccux qui, par la suite 
[apres leur reniement] sc seronl 
repentis et amendes. En vente, Allah 
est Pardonncur et Misericordieux, 

90. Quant a ccux qui abjurent 
apres avoir recu la foi. et persistent 
a rcdoublcr d'lttipictc, ils ne 
verront pas leur repent ir agree; 
ceux-la conlinueront a s'egarer. 

91 ♦ Pour les in fi deles qui 
meurent mecreants^ aucun rachal 
ne sera accepts d'eux. fut-cc pour 
le poids de la tetTe en or. Ceux-la 
scront vouds a un chtliment 
douloureux; ils lVauront point de 
defenscurs. 




- i. 




■ - i. J" - _■ ^ 



3. Al- c Imran 



Pat tie 4 



S7 



92. Vous n'aUeindre/. pas a la 
plcinc pit it sans fairc do dons 
chad tables sur les bicns que vous 
chcrisscz. Toutc depense que vous 
faitcs cn aumonc^ Allah, cn vcritc\ 
le saura. 

93, Tous les alimenls etaienl 
li cites pour leg Enfanis d' Israel 
hormis ce qu/ Israel s'etail interdil 
a lui-meme : avant que la Thora ne 
flit revel ce. [S ils te eontrcdiscnt], 
dis-kur: «Apportez done La Thora 
et faitcs -cn lecture, si vous ctcs dc 
bonne foi,» 

94 + Ceux qui, apres cela. 
inverter on l des meninges en les 
aUribuanl a Allah, ceux -la stmt les 
vrais coupables. 

95. Dis-lcur: & Allah dil la Vent6; 
suivez la religion d 1 Abraham, cc 
croyant sincere qui na jamais etc 
du n ombre des paiens,» 

96* Le premier temple crigc sur 
teire, pour les hommes, est celui de 
la Mecque, sancluaive beni el 
Direction pour les humains. 

97. Plusieuis signes manifesiles 
s r y irouvcnt, telle la Station 
d' Abraham; quiconque y penctre 
sera en securite. C'est a cette 
derueure que le pelerinage esl 
prescril, par deference e rivers Allah, 
commc un devoir pour les ho names 
qui cn out les moyens Que celui 



3. A]- c Imr£n 



Piat tie 4 



qui rejetle cette obligation sache 
qu 7 Allah Sc sufilt a Lui-mcmc el 
So passe souvcramcnicnt des 
mondes. 

98. Dis: «0 gens du Livrc-! 
Pourquai niez-vous les signes 
d' Allah, alors qu 1 Allah est tcmoin 
de toul ce que vous failes?» 

99, Dis encore: «0 geris du 
Livrc! Pourquoi chcrchez-vous a 
detourner les fide les de la voie 
d' Allah cn voulant les cgarer dans 
les chemins toruieux, alors que 
vous ctcs tcmoins dc la vcritc ct 
qu' Allah n'est pas indifferent ke 
que vous faites?» 

100* 6 vous qui croycz ! Si vous 
ecoutez certains parmi les gens des 
Ecriturcs> ils vous rendront 
in fide les apres que vous eussie/, eu 
la foL 

101 ♦ Comment pourricz-vous 
devenir mecreants alors qu'on vous 
rappclle const amtnent les vcrscts 
du Livrc d' Allah et que le Messager 
[d 1 Allah] vit parmi vous? Eh bicn, 
eclui qui s" attache ferniement a 
Allah sera bicn guide sur 1c droit 
diemin. 

102. O vous qui croye/J Soyez 
picux en vers Allah, scloti la piete 
qui Lui est due' 1 ', el ne mourez 



■ 



(1) L'ordre inlim<; dans cc vtrsct u £■[£ jllcgt; par cdui du verse;! 16 d<; la 
iourate 6'4, 



3, A]- c Imr£n 



Piartie 4 



qu'cn sou mis a Lui. 

103* Attachez-vous ferniement 
au pacte d* Allah et ne vous divisez 
pas. Rappelez-vous les bienfaits 
d' All ah pour vous, car vous cticz 
ennemis, n a etabli la concordc 
dans vos coeurs, de sorte que, par 
Sa grace, vous etes devenus des 
freres. Vous etie/ aussi au bord du 
gOuffre de l'Enfer, et II vous. en a 
sauv£s; ccst ainsi qu' Allah vous 
expose Scs signcs pour que vous 
soyez bien guides, 

104. Que se dres.se, pamii vous., 
unc communautc qui prcchc le 
bicn, ordonne cc qui est convertible 
et proscrivc ce qui est blamablc; 
ceux-la seront les bienheureux. 

105. Ne soyez pas comme ceux 
qui se sont di vises en s/opposanl 
ks uns aux autrcs apres avoir rccu 
les preuves maniiesTes; ceux-la 
subiront uu chatimeut terrible: 

106- le jour ou certain s visages 
rayonneront et d* autre s 
sassombriront; a ccux dont les 
visages sc seront assombris, il sera 
dit: «htes-vous devetius mecreants 
apres avoir eu la foi? Savourez 
done le chaliment comme prix de 
votrc impiclc!» 

107* Quant a ceux dont les 
visages seront radieux, ils serojit 
admis dans la misericords d' Allah 



■1 ■* J> 



3. A]- c Imr£n 



Piat tie 4 



t>u ils demeureront elemel lenient. 

108. Tels sont les verseLs d' Allah 
dotit Nous tc donnons lecture cn 
louLe verite. Allah n' en lend pas 
leser les humains . 

109* A Allah apparticnt rout cc 
qui est dans les cieux et tout ce qui 
est sur tcrrc. A Allah toutcs les 
chose s seront ramenees. 

1 1 CI* Vous forme/ la meiUeure 
communautc au mondc : vous 
ordonnez le bien. proscrivez le mal 
el eroycz cn Allah. Si les gens du 
Li vie avaient embrasse la foi, eel a 
aurait mieux valu pour eux. 
Certains d'entre eux sent de bous 
croyants, mais la plupart d enire 
eux so nt des pet vers, 

111, lis ne pourront pas vous 
faire grand mal. sculcmcnl quelques 
offenses sans gjavite; et s f ils vous 
combattent, ils seront mis en 
deroute el nul ne viendra a leur 
sec ours. 

112. PartouL oil ils se trouvemuL, 
ils seront cou verts d'opprobre* sauf 
s ils entrent en alliance avce Allah 
ou avec les fideles. lis son I voues a 
la colerc d 1 Allah ct su bis sent unc 
in fortune avilissante, cela parce 
qif ils niaient les signcs d' Allah ct 
portaient - injusicmcnt - aiicintc a 
la vie des Prophetes; e'est aussi 
parcc qu'ils ctaicnt ddsobcissants 
et Lransgresseurs. 



3. A]- c Imran 



Pa i tie 4 



$1 



113, [Ne'anmoinsJ ils nc soril 
pas tous pareils: il se trouve, en 
cffct, parmi lcs Gens du Livrc, unc 
communautc droite. dont lcs 
membres se vouent, aux heuies de 
la nuit, a La lecture des vcrscts du 
Li vie d" Allah et se prostement 
I devant Lui] . 

114* lis croicnt cn Allah et au 
Jour Dernier, ordormenL ce qui esl 
decent, pros cri vent le blamable ct 
s'empressent de fairs le bien; 
ceux-la scroni au nombrc des 
juste s. 

115* ISachez quel tout le bien 
qui Is accomplironi ne kur sera 
point denie'- 1 ', Allah connait si bien 
ceux qui son! pieux en vers Lui. 

116, S'agissant des micrdants, 
ni leurs fortunes ni leurs enfant s nc 
leur servironl contre le chalimenl 
d' Allah, lis scront lcs notes de 
rEnfer oil ils demeureront a 
jamais. 

117* Ce que ccs mecrcants 
dependent dans ce monde [pour le 
bienl sera vain a rexempk d'un 
vent charge de grele qui a frappe et 
detruit des champs cullives 
appartenant a des gens qui se sont 
fait tori a eux-memes; ce n'est pas 
Allah qui les a Lcscs, ce sont cux qui 
out ete injusles en vers eux-m ernes. 



9 x> ^ *x w i * 



\ I 'J\\ 



0* 



- " f "t L f " x" V ff 



■A 



-xx- f -, - - '-' - ' - *-'"-> 'V 

Uj 4^^;=liA J __rr j_ - _'j- L ^ 

/\ jf i if - / j / t,r > x" " 1 1*" 



(1) Chez Warsh: « . , .que tout It bien que vous accomplirez at vcus sera ...» 



3. A]- c Imr£n 



Pat tie 4 



91 



r 6^ Ji s _}_*-* 



118. O vous qui croye/J Ne 
prcnez pas d ? allies inlimes en 
dehors des vcitrcs. lis nc chcrchcnt 
qu'a jeter le trouble parmi vous et 
se rejouissenl toujours de VOS 
in fortunes. Lem haine se manifests 
par lcurs bouches, mais cc que 
cachent lcurs ctcurs est encore pirc. 
Voila que Nous vous exposons 
Nos signes, pour pen que vous 
raisonnie/,. 

119. Voila que vous les 
cherissez tandis qu'ils vous 
d6tesicni; vous croycz au Livrc cn 
totalitc, et cux , quand ils vous 
reiicontrent ils vous disent: «Nous 
crayons. » Mais des qu'ils soul 
seuls, ils se mordenl les doigts de 
rage centre vous, Dis: «Succombcz 
a voire ragc!» Allah connair si bien 
le fond de leur pensee. 

12(K S f il vous arrive du bien, ils 
s'en affligent, et s'U vous arrive du 
mal, ils s'en rejouissenl. Mais si 
vous. reslez constants, el pieux, 
lcurs intrigues ne vous tiuiront en 
ricn. Tous lcurs agisscmcnts sont 
cernes par Allah, 

12 L >lj |Souvicivs-loi| lorsqu^un 
matin, tu quittas les tiens pour 
placer les croyants a leurs postes 
de combat, -Allah enlend lout el 
sail lout-, 



(1) Les vcrscts 121 ft 125 out etc r£v£l£s a propos de la batailb de Uhud 



X Al-^lmran 



Partic 4 



!>3 



f Wjrf JT s jj-. 



122, lorsque deux graupes parmi 
vous faillircnt manqucr de courage, 
alors qu* Allah leur eta it Piotecteur; 
et c'esl a Allah que les eroyants 
do i vent so confier. 

123* Allah vous a deja apporte 
Son secours dans la bataille de 
Radr ou vous eliez en position de 
fa ib lease; soycz done picux envers 
Allah en vue d'etre reconnaissants. 

124, [Rappelle-toi] lorsque tu 
disais aux e ray ants: «Nc vous 
suffit-il pas que votrc Seigneur 
vous en vote un reufon de no is 
milk angesi descendus du ciel?!» 

125, Eh oiii, si vous restez 
constants, si vous etes picux et que 
ks infideles vous attaquem en ce 
jour, Allah vous enverra, en aide, 
cinq mille anges marques [dc 
signes dislinclifs]. 

126, Ce n'etaU d'ailleurs qu'uue 
heureuse annoriee pour bien vous 
rassurer, car la victoire ne procede 
que d' Allah, le Tout-Puissant et le 

Sage. 

127* lit c' eta it pour qu'Il rcduise 
la puissance des me creams, et Les 
aecable par une deiaitc humilianle, 

128. il ti f est pas dans ton 
pouvoir d'en decider - ou qu'Il 
veuille hi en leur pardonner ou les 
charter parce qu'ils eta i cut 
coupables. 



T. t .- K. *A , * -r, I 



* k\\ / ^ifi - *** * £ j J i- 




3. Al- c Imran 



Pat tie 4 



»4 



129. A Allah apparlient tout ee 
qui est dans les cicux. tout cc qui 
est sur tene. Tl pardonne a qui Tl 
veuL II ehatic qui II veut. Allah est 
Pardonucur ct Miscncordicux. 

130* 6 vous qui croyez! Ne 
vivey pas d'usure en cherchant a 
multiplier abusivement vos profits! 
Craignez Allah cn vuc de vous cn 
sorlir heuieux ! 

131. Redoulez le Feu apprete 
pour les mccrcants! 

132* Obcisscz a All all ct au 
Messager afin que vous soyez 
admis dans Sa imscncordc! 

133. Hate /-vous d'agir pour 
benciicicr du Pardon de voire 
Seigneur, el etre admis dans un 
Paradis aussi dtendu que ks eicux 
ct la tcrrc, apprete pour les homines 
pieux; 

134. [pour] ceux qui depensenl 
leurs biens [en aumone ] . que cc 
soil cn peri ode d'abondance ou de 
disette, qui savenl retenir leuv 
colore ct pardonner a ecus qui les 
offensent; Allah aime les 
bienfai leurs. 

135. [Y sertmt aussi admis], 
ceux qui, ay ant cornmis des 
turpitudes ou s elairt fait tort a eux- 
incmes, invoquent aussitot Allah ct 
implorent Son Pardon - car qui 
pem absoudrc les peches, sinon 



-■ 



a >f -^^ j"i V- ^ jit -J ' 



3. A]- c Imr£n 



Piat tie 4 



!*5 



Allah? - avec r intention ferine de 
ne plus rccommcnccr lcurs mcfaits, 
de ia^on deliberee. 

136* Ceux-Ia setonL retnbues 
par lc Pardon dc lcur Seigneur ct 
admis dans les jardins du Paradis 
ou eoulenl des ruisseaux; lis y 
vivroni eicrnellcment; he uremic 
recompense pour ceux qui ecu vr cut 
pour le bienl 

137, Bien des peuples vous onl 
precedes. Allez done dc par lc 
monde et observez la fin sinistre dc 
ceux qui ont rejele Notre message t 

138, Ce Coran est un livrc 
clairement intelligible pour les 
humains, un guide sur et une 
bonne exhortation pour les pieux. 

139, Nc vous laissez pas abattre 
et ne vous aflligcz pas' Vous aurez 
loujours le dessus> si vous eles de 
bons eroyants. 

14W* Que vous aycz subi un 
re vers, les autres aussi out subi un 
re vers pared; tels sont Jes jours, 
bons ct mauvais. que Nous altcrnons 
entre les homines pour reconnaitrc 
les vrais eroyants et c hoi sir par mi 
vous les martyrs - tcmoins. En fait. 
Allah ne s am ait aimer les iujustes. 

141, Dans cetfe epreuve, Allah 
voulait assurer la consecration des 
eroyants el 1'ecrasement des 
in fi deles. 





- If 



3. Al- c Imran 



Pat tie 4 



r 6^ Ji s _}_*-* 



142. Esperiez-vous entrer au 
Paradis sans qifAllah ait pu 
reconnailre ceux qui on I combaltu 
pour Sa cause el ceux. qui oni 
persevere dans lcur foi? 

143 + Vous aviez tant souhaite 
affronter la mort [en martyrs] avanl 
dc la rcneontrcr Vous Tavez vuc, 
a present, dc vos propres ycux! 

144 + Muhammed n est qu'un 
Messager [<T Allah], tout comme 
les autrcs Mcssagers qui ont vecu 
avant lui. S'il mourait [de mort 
naturelle] ou s'il venail a etre lue : 
allez-vous alors rctoumcr sur vos 
talons? Celui qui agirait aim si, [en 

denistanl], ne nuirail en nen a 
Allah. Allah reserve Sa retribution 
aux homines reconnaissants. 

145. Person ne ne peut mourir 
que par axr6l d 1 Allah el scion un 
terme predetermine. A celui qui 
desire la recompense dans ce 
mondc< Nous en donnons une part, 
et a celui qui preferc la 
recompense dans TAu-dela, Nous 
donnons aussi sa part, puis Nous 
retribuerons ceux qui sont 
reconnaissants. 

146, Combien de Propheles onl 
combattu' ,1J avee tm grand noinbrc 
de leurs fide les qui ne s eiaienl pas 



= J*rl I^J r y Jj^l/U ^^->' 



f , r-: -I' I ... . ' ' ■-, * *■ 



(1) Ch-Ci Warsh: .tombicn dc Prophe1.es 
avec un grand norabre . , . » 



onl truuvc la mort dans lc combat 



3 + Al- C lmran 



Partie 4 



97 



laisses abattre par les epreuves 
subies pour la cause d' Allah, lis 
n'ont tii faibli ni cede. Allah aime 
eeux qui savenl perse verer. 

147. La seule parole qu'ils 
disaienl etail: «ScigriCLir! Pardonnc- 
nous nos pec lies et les exces dans 
nos comportments] RaiTermis nos 
pas et fa is- nous triomphcr dcs 
infjdeles!» 

148. Allah leur a accorde la 
rclribution dans la vie d'ici-bas et 
la belle recompense dans la vie de 
TAu-dela, Allah aime les 
bienfailcurs. 

149. 6 vous qui eroyez! Si vous 
ecoutez les mecr cants t ils vous 
Eeronl reloumer sur vos. pas et vous 
courrez alors a votrc pcrte. 

150* Mais non! Allah est voire 
Protecteur, II est pour vous le 
Meilleur soutien. 

151. Nous all oris jeter TelTroi 
dans les cocurs dcs infideles pour 
avoir ass ode de faux dieux a Allah 
sans qir aucunc aulorile nc leur soil 
conferee. Leur destin final sera 
TEnfer, Quel affreux sejour pour 
les injusles! 

152. Allah a deja realise Sa 
promessc en vers vous. En effct, 
par Sa volonle, vous avez ecrase 
vos ennemis, jusqu'au moment ou 
vous avez manque de courage, Vous 




3. Al- c Imran 



Partie 4 



vous etes disputes sur la conduite 
dc la bataillc ct avcz desobei au 
Prophets, apres qu l Allah vous eul 
fail cntrcvoir la vieioirc que vous 
souhaiticz. Certains pamii vous 
convoilaient les biens de ce bas 
mondc, tandis que d 1 autre s 
preferment la vie dc 1' Au-dela; 
Allah vous a fait reculer devanl 
vos ctmemis pour vous cprouvcr; 
puis II vous a pardomie. Allah 
accorde toujours Ses faveurs aux. 
bona croyants. 

153. [Au cours dc voire retrailej, 
vous remontiez vers la montagne 
sans vous soucicr dc pcrsonnc, 
alors que le Mcssagcr [d' Allah], 
sur vos arrieres, vous rappelait au 
combat |ct puisque vous nc lui 
repondiez pas] Allah vous infligea 
chagrin pour chagrin, aim que vous 
ne regrettiez pas le succes echappe 
m le re vers subi. Allah est bien au 
courant de tout ce que vous faites. 

154. Apres ce lournient, Allah a 
fait dcsccndrc Sa quietude sur 
vous: un assoupissement enveloppa 
une partie d'entrc vous. tandis que 
d' autre s se preoccupaienL surtoul 
d'eux-rnemcs. lis avaicnt, au sujci 
d" All ah, des opinions erronees 
analogues a ccllc des paiens 
jahilitcs quand ils disaicnt: 
«Sommes-nous vraiment associes 
au pou voir de decision? » Dis-leur: 
«C'est Allah qui decide de loul » 



^^[j, 




3. Al- c Imran 



Pat tie 4 



r 6^ Ji s _}_*-* 



II a eachaicnt dans lcur for mlcricur 
ce qu'ils n'osaient pas t'exprimer 
claircmcnl. lis sc disaicnl: «Si nous 
avion s eu notrc mot a dire, nous nc 
serums pas ici pour nous fairs 
massacrcr,» Dis-lcur: «Meme si 
vous etiez rests s dans vos 
d cultures t tous ccux dont la mart 
est presciite, seraient sortis de chez 
cux pour rcjoindrc lcur destination 
finale. Allah voulait eprouver vos 
pen sees et purifier vos cueurs, 
connaissant parfaitcmcnt cc que 
renfermenl vos poitnnes,» 

155, En fail, ceux parmi vous 
qui avaicnt rcculc au momeni dc la 
rencontre des deux armecs, c etait 
parce que Satan les avail tcntcs en 
les faisant trebucher, en raison de 
ce quils avaient coinmis, Mais 
AUah a pardon ne leurs fautes. Fn 
vente, Allah est Padonneur, 
Longanime. 

156. O vous qui croye/J Ne 
soyez pas cam me ces infideles qui 
disenl i\ leurs proches quivnd ceux- 
ci mcurcnl cn voyage ou dans un 
combat: «S 7 ils ctaicnl reslcs avce 
nous, lis nc seraient pas morts, ou 
ils n'auraicnl pas 6\c lues » Allah 
cn fit un chagrin dans leurs eocurs; 
or Allah Scul fail vivrc ct mourir . 
Allah voit bicn tout cc que vous 
faitcs. 

157 + Si vous etes tues pour la 



L -;Ji 



1 1 - % * 



4j i 



* j 



3. Al- c Imran 



Piartie 4 



100 



cause d' Allah ou si vous trouve/, la 
mort t le Pardon et la Miscncorde 
d* All ah sont bcaucoup inicux ouc 
tout cc qui Is pcuvcnt accumulcr 

158* Que vous mouricz de mort 
naturelle, ou que vous soyez rues. 
[dims les deux cas], c'esl vers 
Allah que vous screz ramcne's. 

159. Par lcffct dc la gr&cc 
d' Allah, tu as etc souplc avec tes 
compagnons, Si tu avais ete dur, 
avec le C(Eur insensible, lis se 
seraient d6tach<Ss dc loi. Sois 
indulgent avec eux, implore le 
pardon pour eux et consults- les 
dans la conduile des affaires ; mais 
unc fois ra resolution prise, conric- 
toi a Allah, Allah aime, en verite, 
ceux qui se fient a Lui. 

16o\ Si Allah vous donue Son 
sec ours, nul uc pouita iriomphcr 
dc vous; et s ll vous abandonnc. 
qui, a part Lui, serait en inesure de 
vous secourir? Que les croyanls se 
ficnt done a Allah! 

161* II n ' est pcrmis a aueun 
Prophetc de frauder au butin ~ . 
Tout fraudeur se presentera, le Jour 
de la Resurrection, avec la part du 
butin qu'il aura dctourn6c; puis 
chacun sera paye selon son oeuvre 



-r- | . _*'T r , «f .<* 1*1* r L 



5-2 ^ i \ 



(1) Chez Warsh: .lout cc que vous pouvcz aeeumLiLcx.* 

(2) Chez Warsh: a'eat pcrmis a pern urine frauder k Prophctc sur It 
butin,, .» 



,1* Al- C fmr5n 



Piirtie 4 



101 



et nul ne sera lese, 

162, PeuL-on com part: r cclui qui 
cherche a plaire a Allah a cclui qui 
encourt Sa coJere ct qui aura la 
Gehenne pour refuge; quel 
detestable destin! 

163* lis ne scront point traitcs 
sur la meme echelle, Allah est 
Clairvoyant sur ce qu'ils on I 
accompli. 

164* Allah a accordc aux 
croyants Sa grace en envoy ant vers 
iiux un Mcssagcr, issu d'eux- 
memcs, charge dc leur lire Ses 
versets, en vue de prom ou voir 
leurs vert lis et de leur apprendre 
les licriturcs ct la Sagesse, bien 
qu'ils fussenl auparavant dans un 
cgaremcnt manifesto 

165* Ay ant subi une premiere 
defaite, apres en avoir inflige deux 
a l'er]]Tenii T vous diten: « Comment 
ccla pcut-ii nous arriver?» Dis- 
leur: «Cela ne provient que de 
vou&-memes.» Allah a pun voir sur 
toute chose, 

166* D'aillcurs. cc que vous 
avez subi le jour de la rencontre 
des dcLLA armecs, Allah ]'a voliIli 
pour reconnoitre les croyants 

167* ct demasqucr les hypocrites 
a qui il a ete dil; «Vene/ combattre 
pour la cause d 1 Allah et pour vous 
defendre.» lis repoudirent: «Si nous 





- j t j 



3. A]- c Imr£n 



Pat tie 4 



102 



aviuni su qu'un cumbal a] bit elre 
engage, nous vous aurions suivis.» 
lis etaient a ce moment-la plus 
proches do Timpictc que dc la foi 
ils proferment avee leurs bouches 
ce qu'ils ne peiisaienl pas dans 
leurs coturs. Allah connait tnieux 
que quiconque cc qu'ils avaient a 
cacher. 

16S* Ce sont cux qui, restes 
ehez eux, disaicnt a propos dc 
leurs proches : *<S ' ils nous avaient 
ecoutes. ils n'auraicnt pas ere 
tues » Dis-leur: «Tache7, done de 
vous defendre comre la moil, si 
vous dites vrai.» 

169. Ne pense surlmil pas que 
ceux qui sonl tues pour la cause 
d v Allah sent morts; Us sont bien 
vivants, cntretcnus par leur Seigneur, 

170 + heurcux de la favour 
q\i Allah leur a accordee et se 
rejouissaiiL de savoir que ceux qui 
ne les onl pas encore rejoiuts 
n'eprouveroul ni angoisse ni 
chagrin. 

171, Ils sc rcjouissenl des 
bienfaits et dc la favour d' Allah, et 
du fair qu' Allah ne laisse jamais sc 
perdie la recompense des croyants. 

172* Ce sont cux qui, aprcs 
avoir etc cprouves par le re vers, 
ont repondu a l'appel d Allah et de 
Son Messages A ceux qui ont fait 



a. 



?. r k ■>■.-- ^ 'f* 7--- t -f 



■ - .-■ ■i , - r 



3. A]- c Imr£n 



Piartie 4 



103 



le bien parmi eux, el qui onl 
prouvd lcur erainic d' Allah, il sera 
reserve' unc retribution immense 



173, Ccux. a qui il a etc dit: «Vos 
enncmis ont forme unc coalition 
contre vous> craigne/-les done I » 
Mais; eel a n'a fail que ren forcer 
lcur foi ct ils ont dit: « All ah Scul 
nous suffit, H est le Meilleur appuif» 

174. lis sren sont retoumes 
avce les bienfails et les favcurs 
d' Allah, sans etre atteints d'aucun 
mal, en cherchant la bonne gra.ee 
d f Allah. La faveur d 1 Allah est 
immense, 

175* Cela lVest que l'ceuvre de 
Satan qui tenle de [vims faire] 
effrayer |par] ses suppots. Ne les 
craigne/ pas! Craignez-Moi si 
vous tics, bien eroyants. 

176* Que ccux qui sc rucnl vers 
l'impiete ne f affligent pas. lis ne 
sauionl nuire en rien a Allah. Allah 
veut qu'ils ne beneileknl d'aueune 
favour dans la vie de V Au-dcla. Un 
lourmenl Lemfianl leur sera reserve. 

177. Ceux qui troquent la foi 
contre la mecrcance n'entamcront 
en rien la cause d' Allah, lis subiiont 



t \ r jw i -fan 



(J) Peu de temps apres la batadle d"Uhud, alors que les c my ants etaient 
encore fatigues ct blesses, les mccrcant.s sattroupcrcnt non lain dc 
Mcdinc. Lc Fruphelc du alor^: *J r irai [a lcur rcncanLrc | mcrnc si 
personne ne me suil». Soixancc-dix homines, dont les qu Litre futurs 
Calif es partirent an&utdt avec lui. 



3. A]- c Imr£n 



Piat tie 4 



UM 



un chatiment douloureux. 

178, Que les infid£lcs nc sc 
figurent pas que le sursis que Nous 
leur aecordons est en leur favcur: 
cn jouissant de cc repit, ils 
commettronl plus de f antes et 
subiront un chatimcnt ignonuiiicux. 

179* Allah ii ' all ait pas laisscr 
voire communaule, vous eroyanls, 
dans la situation oil ellc sc trouvait 
sans faire la distinction en Ire la 
perversite et le bicn. Ccrtcs, Allah 
lVavait pas a vous divulguer le 
secret du Mystere. Mais II c ho h it . 
pour cela, qui II veut parmi Ses 
Propheles; croyez done en Allah el 
cn Ses Mcssagcrs, Si vous croyez 
et vous montrez pieux, vous 
be net" ie i crcz d 1 u ne r£e ompen se 
immense. 

1S0 + Que ceux qui sont avares 
des biens donl Allah les a pourvLis 
par Sa faveur, ne pens cut pas que 
e'est a leur avantage; bien au 
conLrairc, ccla fera leur tnalheur. 
En effct. ils portcront, le Jour de la 
Resurrection, com me des carcans 
au cou, l ous les biens qu'ils avaicnt 
gardes par avarice, et e'est a Allah 
que reviendra 1' heritage des cieux 
et de la terre, Allah est bien au 
courant de tout ce que vous faites. 

181. Allah a emendu la parole de 
ceux qui ont dit: « All ah est pauvre 
et nous sommes des nantis.» Nous 



ft 




3. Al- c Imran 



Pat tie 4 



allons consigner leur propos el 
noter qu'ils inettaient les Prophetes 
a mori satis aucunc raison. Nous 
leur dirons: «Savourcz 1c rounncnt 
du Brasier! 

182* Ccla comme prix dc vos 
oeuvrcs.» Iin vcrite, Allah tic scvit 
jamais injustement centre les 
homines. 

183, Ce stmt encore eux qui 
discnl: « Allah a pris noire 
engagement dc nc pas croirc en un 
Mcssagcr qui nc nous presents pas 
une offrande que le feu celeste 
devme.» Dis-leur: «Tant de 
Messagcrs diaicni venus vous 
apporrcr des preuves manifestos ^ y 
compris le miracle dont vous parlez. 
pourquoi les avez-vous done tues, 
si vous e(es de bonne foi?» 

184, S'ils te iraiteni d' lniposteur, 
sache que des Prophetes avant toi 
ont ere traites de mcntcurs, bien 
qu'ils aient apporte des preuves. des 
Ecritures eL le Livre de la lumiere 

1&5. Tout elrc vivanl connailra 
lamorl Chacun sera pave scion ion 
ccuvrc le Jour de la Resurrection. 
Triomphera alors celui qui sera 
ecarte de riinfer ef admis au 
Paradis; la vie terrestre n'est qu'une 
jouissance illusoire. 

1&6- A^surenient, vous allez 
elie eprouves dan?; vos biens el 



J. Al- C lmrin 



Partie 4 



HJ6 



dans vos personnel; assurement 
vous alle? entendre beaucoup de 
me chants propos de la pari de ceux 
qui on I recu les Ecritures avanl 
vous, ainsi que de la part des 
paicns. Mais si vous vous montrcz 
patients et picux, |sachez que] e'est 
en ccla que resident les bonnes 
resolutions. 

187. Aliah a agree V engagement, 
de ceux qui out recu le Livre a 
Tcxpliquer aux hommes et a n + en 
rien dissimuler., mais lis 1'onl rejete 
derricje Jeui dos, en le tioquant a 
vil prix. Quel dele stable marc he! 

1R8. Ne crois pas que ceux qui 
exultcnt dc cc qu'ils ont accompli 
et qui aiment a eLre loues pour ce 
quails if ont pas fait,- ' tic pense pas 
qu'ils pourront eehapper au 
chatimcnt ; non, ils subiront un 
loumient douloureux. 

1 89, A Allah appartient le 
royaume des cicux et de la teire, 
Allah esl Omni patent. 

190, II y a dans la creation des 
eieux et dc la tcrre et dans 
Tallemance des nuils et des jours 
des signes manifestos pour les 
hommes doues d'intelligence, 

191, qui invoquent le Norn 



(I) Che? Warsb: «Que ccux qui exultcnt dc cc quits orst accompli ct qui 
aimciil i £Lrc loucs pour t:t qu'ils n'uuL pas fak nc pens cn L pat - nc pense 
pas toi-meme nt>n plus- qu'ils peuvent tchapper au chatirnenl:. ..» 



3. A]- c Imran 



Pat tie 4 



107 



T til j** JT S jj*- 



d' Allah, dcbout. assis ou couches, 
el qui medilenl la creation des cieux 
et de la terre: «$eigneuL disent-ils. 
Tu n'as pas erce loul eela cn vain! 
Gloire a Toi! Kpargne-nous le 
chatimcnt du hcu ! » 

192* « Seigneur, Tu couvrcs 
d'opprobrc eclui que Tu introduis 
en Knfer; les injustes u'auront 
aucun secours.» 

193, v Seigneur, Nous avons 
entendu une voix qui nous, appelail 
a la foi, a croire cn Allah el nous 
avons cru. Seigneur, veuillc 
pardonner nos peches, absoudre 
nos 1 antes el nous rappeler a Toi 
avec les honimes vertueux! 

194. Seigneur accorde-nous ce 
que Tu nous a prom is par 
r inicrmddiaire de Tcs Mcssagers. 
cpargne-nous 1' humiliation lc Jour 
de la Resurrection, car Tu ne fail lis 
jamais aTes promesses.» 

195* Allah a exauce leur priere: 
«Je ne ferai petdre, diL-Il, le fruil 
de Taction d'aueun de litre vous, 
honinic on femmc'-"% issus les litis 
des autrcs. A ccux qui ont emigre, 
qui ont etc c basses de lews foyers, 
qui ont souffert pour Ma cause> a 
ceux qui out combatlu ou ont ete 



UFlU" 



^ J .1-- |.- * . — -I-- i ^ ■^''l" V--" 




(1) Qum Siilama. cpousc du Prophctc kii dil: *Jc n' en lends paint AlLih purler 
des fefumes en ce qui cuncernc t'cmigratiun (La Ilijra).* Le vcrsct f'ut 



3. A]- c Imr£n 



Piat tie 4 



10$ 



lues, a tous, Je ferai remission de 
kurs pcch£s, ct Jc lcs ferai admcitrc 
dans les jar dins du Paradis oil 
coulent les ruisseaux.» Ce sera la 
recompense de la pail d' Allah. Allah 
deuenl les plus belles recompenses. 

196. Que les agitations des 
meereanls sur terre ne 
I'imprcssionticnl pas! 

197. Pietre jouissanee ephemera, 
puis kur refuge sera la Ge hemic! 
Quel detestable scjourf 

198. Par contra ceux qui 
craiimcnl kur Seigneur scronl dans 
des jardins baigncs de ruisseaux ou 
ils vivront ctcrnclkmcnt, be! accucil 
auprcs d' Allah. Ricn nc sera, pour 
les vertueux, mieux que ce qu'ils 
trouveront aupres d' All ah, 

199* Certains parini les gens du 
Livre croient en Allah, a ce qui 
vous a ete revele, et a ce qui leur a 
ete revele. Humbles en vers AJlali. 
ils ne troquenl pas conlre un vil 
prix les versets d Allah. Ceux -la 
reecvronl kur retribution auprcs de 
kur Seigneur. Allah est si Prompt 
a fairc les comptes' 13 ', 

200* 6 vous qui croyezl Soyez 
constants, aussi constants que vos 
ad vers aires, tenez ferine et eraignez 
Allah pour pouvoir tnompher. 



Jy-^-tJj U>J ijk^ ^ 

- ' rff* I "-"if 




A I ^ U t ^ -- J i * * --■ 



(1) Verset r£v£l£ a rannonce du d£c£s du Negus d'Ethiopie. 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 4 



109 



t 







4, AN- MS A' (lesfemmes) 







Poiihegiriefiiie, revel te aprts fa SOurate de "I'Examittee /iVfc 
compte 176 versets. Son titre est tire vraisemblablem ent du verset 3 
encore que It mot revienne une vingtaine de fois, 

A plusieurs endroits, ily a incitation au tulte et a la bienfaisance, 
et le parallel* entre croyants et implex ou hypocrites est fait II y a 
incitation au combat dans la voie d' Allah, avec les modalites du 
combat et de la freve. 

La sour ate legifere sur le droit de Vorpheline, le droit 
matrimonial, le partage de la succession, les femmes illicites au 
manage, la purification par le sable ft tayamoum*\ le raccourcisstnttnt 
de la priere et son accomplissement par temps d'insecurite. Comme 
recits, il est relate la deviation du peuple de Mats* et rappele les 
allegations des chretiens avec un dementi a la crucification, a fa 
filiation et a la trinite. En revanche, V ascension est attestee. 



Au nam d s Allah, le Clement^ 
le Misericordieux 

1. 6 humains! Craigncz votrc 
Seigneur qui vous a crees a partir 
d'un seul etrc dont H a tire son 
conjoint. De leur union. II a fait 
prolifcrcr tant d'etrcs humains. 
homines et fcjnmcs. Craigncz 
Allah, au nom de qui vous vous 
implorcz les uns les autre s. 
Respectez aussi les liens du sang 
qui vous unissent. Allah observe 
vos faits et gestes, 

2. Tachcz de rendre aux 
orphclins leurs biens, n'cchangcz 
pas, a votrc profit, leurs mcillcures 
possessions centre les mauvaises 
parmi les votres; evitez aussi de 
vous emparer de leur patrimoine 



4. An-Ni&a* 



Piat tie 4 



110 



pour I'ajouLer au voire, cela semi I 
un peche majeur. 

3. Si vous craigne/- de manquer 
d'cquilc a l ! c"gard dcs orphc lines, 
cpouscz alois dcs fcmmcs* scion 
voire convenance: deux, Imis ou 
quatrc, mais si vous craigncz d h 6tre 
partiaux. Ihnitez-vous a une seule 
ou a voire droite propriety l \ vous 
scries dans ce eas plus proches de 

4. Remettez a vos femrnes leurs 
dots; c est leur propriele. Si elles 
conscntcnt & vous en ccder 
gracieusemeul une parlie, vous 
pouvez en disposer commc ll vous 
pi air a. car, dans ce cas, cllc vous 
iev ie nt en bonne et due forme. 

5. Nc livrez pas aux insenses 
les biens qu' Allah vous a eonfics 
ct dont vous ctcs res pons ablcs; 
prelevez-en le necessaire pour les 
nourrir ct les vctir ct tcncz-lcur un 
di scours- rassurant. 

6. Observez la conduits des 
orphelins, jusqo au moment ou ils 
attcigncnt Tagc dc sc marier. S'il 
severe qu ils sont devenus 
capables, remeltez-leur leurs biens. 
Nc vous empress cz pas d'en 
profiler abusivemenl avant que les 
orphelins nc dcvicnncnt adullcs. Si 



£^ !£Lj> t>j£& 'CJu IL* _f 



(1) Nulls avtsns prefers c-clic traduction liucralc au mot "csclave". cn fail pen 
utilis-e dans le Coian et deeoiJseille dan.s la tradition du Prophete. 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 4 



111 



le tuleur est dans l'aisanee, ll dtnl 
s'abstcnir den prof iter: sil est 
pauvre, il peut s*en servir seJon le 
bon usage. Que la remise dc lcurs 
biens scffccruc en presence dc 
lemoins, Allah suffit cependanl 
pour tenir les comptcs dc tout, 

7. II sera attribue aux heritiers 
males une part de ce qu'onl laisse 
lcurs parents ct lours proches. II en 
sera de nieme pour les femmes 
aux que lies on allnbucra unc part 
dc la succession laissee par lcurs 
parents el leurs proches. Quelle 
que soit la quantitc dc biens laisscs 
en heritage, ces parts sont hi en 
dcterminecs, 

H. An cas ou des proches [non 
heritiers], des orphelins ou des 
infortuncs assistcnt au part age de 
la succession, qu'on leur en donne 
unc part, et quon leur adiessc de 
bonnes paroles 



9, Que les tuteurs des orphelins 
s'imagincnt leur proprc inquietude 
sur le sort des enfants en bas age, 
qu'ils laisseraient apres leur mort. 
Quils craigncnt done Allah ct qu'ils 
liennent un discours raisonnablef 

10* En verite\ ceux qui. 
injusicmcnt., mange nt les biens des 
orphelins ne font qu'introduirc du 
feu dans leurs ventres. lis seronl 



T-- - , <-i.7 -- 



or 



(1) Vexset abrogi par le* versets II ct 12 ci-des.srms. 



4. An-ISisiT 



Partie 4 



112 



voues au Brasier. 

11. Vmla ce qiT Allah vous a 
present concerns tit V herita ge dc 
vos enfant*: un garcon aura la pari 
de deux fillcs. Si le defunt if a que 
des filles, elles auront droit aux 
deux tiers, si elles sont plus de 
deux. Si le defunt n*a qu'une seule 
Hille, die aura droit a la moilie. Le 
pete et la mere du defunt auront 
chaeun le si xi erne de ce que le 
defunt aura laissc\ s'il a urie 
progeniture, Mais s'il n'a pas 
d'enfants, et que lc perc ct la mere 
sont les seuls heritiers, dans ce cas, 
le tiers reviendra a la mere. 
Toutefois si lc defunt a des frcres 
ou des stEurs, la mere n'aura que le 
sixicme. Ce partage s'effectucra 
apres que les legs et les dettes 
auront etc acquitted De vos 
ascendants et de vos descendants, 
vous lie pouvez s avoir ccux donl 
vous tirez le plus de profit. Suivcz 
done la prescription d' All ah! Fn 
vcritc, e'est Allah qui sait tout et 
qui deli en l Louie la sagesse, 

12* A vous la moitie de ce que 
vos ep ouscs ont laisse\ si dies 
n'ont pas d'enfants. Si elles en ont, 
vous en avez seule merit le quarl, 
deduction faite des legs et des 
detles a acq ui tier; le quart reviendra 
aux cpouses du defunt sTl n ? a pas 
d'enfants; s'il en a, elles auront 
seule me nt k huiliemc, apres la 



1 . -- ■-' p-^-f 




4. An-Nisa"* 



Pat tie 4 



113 



devolution dcs legs ct le pa yc men I 
des dettes. Si le defunt homme ou 
femme, nn pas d'hcrilicrs dirccls : 
ct qu il a un frcrc on unc secur, 
chacun d'eux aura droit au 
sixicmc; s 1 Us son: plus nombrcux. 
lis partageiont le tiers; entre eux> 
aprcs lc payement dc dcttcs ou 
1 J execution d'un legs qui ne soil 
pas fail pour icscr les heriucrs. 
Ceci est la prescription d Allah. 
Allah est Omniscient el 
Longanime. 

13* Tels sonl les arrets d 1 Allah. 
Ccux qui obcisscnt a Allah et a Son 
Messages lis les fcrait { } admcttrc 
dans les jar dins du Paradis ou 
couknt les ruisscaux. Lis y vivront 
ctcrncllemcnt. Cest la k grand 
Triomphc. 

14. Par conlrc, cclui qui desobc"it 
a Allah ct a Son Mcssagcr ct 
iransgrcssc Scs ct>mmandcmcnls : 
lis les i"crair ?J jeler cn Enfcr ou il 
reslera a jamais, soumis a un 
supplies infamanL. 

15. Celles de vos femme s qui 
commelteiU des turpitudes, requere/ 
comre el les le temoignage de 
quatre parmi vous. S'iJs en 
lemoignenL garde /.-les cloitiees 
dans leurs demeures jusqu'a ce que 



t _ 



tT - * f rT r ----- 





(1) Chez Warsh: <<.. .a Son Mcss;a^cr, Nous les I'crons admcUrc../* 

(2) Cbe?. Wflrsh; .Scs con^tiandemenu. Nous le fercrns Jeter. 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 4 



114 



la morl Jes emporle ou qu' Allah 



leur donne une issue 



(Li 



16* Si deux d'entre vous 
commcttcnt ce genre d' action, 
sevissez contre eux> mais s H ils se 
repentenl et s'amendenl, ces^ez de 
les maltraiter. Allah aime pardonner. 
II esL Misericoidieux '. 

17. Le Pardon d' Allah louchera 
surtout ceux qui commettent les 
peches par ignorance el qui aussitol 
sc repentenL Ccux-la bcneficicront 
de la remission de leur faule. Allah 
est Omniscient et Sage. 

1S + Toutcfois. il n est pas de 
pardon pour ceux qui ne cessent de 
eommcttrc les mefails jusqu'au 
moment ou run d'eux, a T article 
dc la mort, dil: ^Mainlcnani jc mc 
rcpcns»; ni pour ceux qui mcurcnt 
dans la mecreance, a ceux-la. Nous 
apprctcrons un tourmcnt douloureux. 

19. O vous qui croycz! II nc 
vous est pas permis de recevoii en 
heritage force les veuves de vos 
parents. Evitez aussi d'empecher les 
femmes que vous avez repudiees de 
se maricr. en vue de reeuperer une 
parlie de leur dot, a moins qu'elles 
n'aicnt comrnis un adult ere avcre. 
Vive/ en bons rapports avec vos 
femmcs. Si vous les avez cn 
aversion, sachez que vous pouvez 



I ■_ r .H a -f - — ■*■ ■ j- r 



(1) et (2). Dispositions ahm^ees par le velvet 2 de la sour ate 24, 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 4 



115 



d£t ester une chose dans laqucllc 
Allah vous reserve un grand bonheur. 

20, Si vous decide/ de subsdtuer 
unc nouvcllc cpousc a unc autre, 
ne prelevez rien de la dot que vous 
aviez donnee a la premiere, fut-ce 
r equivalent d'un quintal dor; lc 
pre lever est un forfait infamanl el 
un peche avcrc. 

2L Comment oseriez-vous 
pre! ever une partie de leur dot, alors 
que vous vous ctes livres les uns aux 
autres et que vos epouses ont re^u de 
votrc part un engagement solcnnel? 

22* N'cpouscz pas les 
anciemies femmes de vos peres, le 
passd £tanl absous. ear e'est une 
turpitude, un acte abject et une 
pratique odicusc. 

23. Vous soul inlerdites; [de 
manage | > vos meres, vos filles, vos 
soeurs, vos tantes patemelles et 
malcmdlcs : les filles dc vos frcrcs 
et ccllcs dc vos sccurs, ainsi que 
vos meres et sueurs de kit, les 
meres de vos epouses, vos be lies - 
filles sous votrc tutclle si vous 
avez consomme le manage avec 
leurs meres, sinon. il rTy a pas 
d' interdiction de les epouser. II 
vous est egalement interdil 
d' epouser les femmes de vos ills 
is st j s de vos reins* et de prendre 
pour femmes en meme temps deux 
sccurs, le passe" etant except 6. 



*U *>J L^JL*- J Ajl^l U 





4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



116 



4 t j^ 



Allah est, en vente, Pardonneur el 
Miscricordicux. 

24. Vous sont egalemenl 
imerdites les fe mines protegees pat 
le manage a moins qu'elles ne soienl 
votre droite propriete' l '. Cela vous 
est present par Allah. En dehors dc 
ee qui est deja cite, il vous est 
pcrmis l2} d'user dc vos biens, pour 
contracter union honnetement 
protegee, en evitant tout rapport 
hors manage; obligation est faite 
pour vous de donner leur dot 
ton venue aux femmes dont le 
manage est consomme; une fois la 
dot obligatoire versee, il nc vous est 
pas interdit de vous entendre sur le 
icstc: Allah est Omniscient et Sage. 

25* Ceux d'entre vous qui n ont 
pas les move ns d epouser les 
femmes croy antes de condition libre 
pourront prendre lemme parmi vos 
scrvanlcs croy antes, Allah conn ait 
mkux [que quieonquej k degr6 de 
votre foi. Vous 8tes issus les uns 
des autres. 

lipousez-Les done avee la 
permission de leur famille et 
donnez-leur une dot convenable. 
Elant protegees par le manage, 
el les ne doivent ni se livrer a la 
prostitution, ni vivre en concubinage. 




Cr*Jfri C&tlj >*^— 1 





ji^J St^' 1 



(1) Ccllc disposition nc tonccrnc ijuc ks i'emmes capture dans lc jihad. 
(21 Che/. Wflrsh: .[,'\llati| vmis a perm is ...» 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



117 



1 >1 J' 3_,M 



Si, malgre la protection du manage, 
elks eommcltcni Tadultcrc. il kur 
sera applique la moitic dc la peine 
prevue pour les femmes dc condition 
librc. Dc tclles unions sont autorisccs 
pour ccux qui craigncnt dc tombcr 
dans le peche, Cependant, il est 
encore mieux dc supporter 
l'epreuve de 1' abstinence. Allah est 
Pardonneur et Misericordieux. 

26. C'est ainsi qu' Allah veul 
vous exposer Ses c ommandeme nts, 
vous eclairer sur les bonnes 
traditions dc ccux qui onl vecu 
a van! vous et accucillir vos repentirs. 
Allah est Omniscient ct Sage 

27, Allah vcut accepter vos 
repentirs, alors que ccux qui 
suivent leurs passions chcrchent a 
vous entrainer sur la mauvaise pente. 

2B, Allah vcut aussi allcger vos 
charges, sachant que rilomme est 
tie taiblc. 

29. 6 vous qui croyezl Evitez dc 
vous cmparcr mutucllcmcnt dc vos 
biens par des echanges frauduleux. 
Pratique/ plutot les echanges par 
un negoce cousenti d'un commun 
accord. Evitez aussi de vous entre- 
lucr vlJ ! En vcritc Allah est 
Misericordieux en vers vous. 

30. Celui qui agirail ainsi par 



t j -= .V- t 



1^ -o^j} ' 



■_L-_*.^-i 



(11 cf. soui'ate 2, verset 54. 



4. An-Nis3* 



Pat tie 5 



11* 



violence el injustice, Nous le ferons 
jctcr dans le Feu. Pour Allah, eel a 

est si aisc. 

31. Si vous cvitez lea peches 
majeurs qui vous sont interdits. 
Nous effacerons von forfaits el vous 
reserverons un genereux accueil. 

32. Ne convoitez pas les 
a vantages par lesquels Allah 
privilegie certains dentre vous par 
rapport aux autre s; aux hommes 
unc juste part du fruit tic leurs 
oeuvres, eL aux femmes une juste 
part du fruit dc lours ccuvres. 
Implore/ tous la f&veur d' Allah, 
Allah est Omniscient. 

33. A chacun d'entre vous t Nous 
avons prevu des heritieis nature Is: 
ks ascendants ct les proches: mais 
donnez aussi la part qui revient a 
ceux avec lesquels vous vous eles 
lies par un pa etc conclu sous 
semienf- ; . Allah est Temoin de tout 

34* Les hommes sont le soutien 
des femmes en raison des avanlages 
qu' Allah a accordes aux tins sur les 
aulres, et en raison aussi des charges 
matericlles qui incombent aux 
hommes; les femmes vertueuses sont 
cellos, qui dcrneurcnt devotes, fiddles 
[aux maii si en leui absence, selon 
ce qu h Allah a prose rit. Si vous 
craignez l'inconduitc dc vos femmes. 



$&2 





l | if -7 ^ J 



11 




(]) Disposition abrogee par edle.s du verset 



75 de la sourate 8. 



4. An-Nisa"* 



Pat tie 5 



11V 



4 i.jir\ 



i >l J 1 3_,M 



admoncstc/.-lcs! Si elks persistent, 
eloigner- 1 cs momentanement de 
vos liu ct, au besoin, corrigcz-les! 
Si el les se somncttcnt, nc chcrchcz 
pas a les maltrailer. Allah est 
Augustc ct Grand. 

35, Si vous eraignez unc rupture 
entre les- deux conjoints, designez, 
pour les reconcilier, un arbilre de 
la famillc dc l'cpoux ct un autre 
appartenam au clan de sa fern me. 
Si ks deux arbitrcs ehcrchcnl un 
arrangement sincere, Allah rctablira 
la concorde entre les deux parties. 
Allah sait tout; II est au eourant de 
tout. 

36* Adorcz Allah sans ricn Lui 
associer! Traite/ avec bonle vt>s 
pere ct mere, vos proches, les 
orphelins. les infortunes. les 
voisins, proches on eloigner le 
conipagnon dc proxitnitc, lc 
voyageur demuni et votre droite 
propriete. En verite, Allah n'aime 
pas tons ceux qui sont arrogant s ct 
orgueilleux; 

37. qui sont avares eux-menies 
et rccomniandent l 1 avarice aux 
autre s, et qui dissimulenl les biens 
qu 7 Allah leur a accordes. Aussi, 
ndservons-Nous un chalimenl 
ignommicux aux rne'ercants 

38. el a ceux qui ftinl des dons 
par ostentation et ne croicnt iu en 
Allah ni au Jour Dernier. En fait. 



■ __ ".-r a- 



-" J- - 




4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



120 



4 *J^I 



1 vl J' 3_,M 



quiconquc prcndra Satan pour 
compagnou, aura le plus sinistra 
dcs compagnons. 

39. Qu'avaient-ils a perdre en 
croyanl cn Allah ct au Jour Dernier; 
ct cn dormant cn aumonc unc partic 
dc cc dont Allah les a pourvus? Allah 
connaTt parfaitcmcrit lcs hommcs. 

40* Allah nc Lcsc pcrsonnc, fut- 
cc du poids d'un atonic. Toutc 
pcrsonnc qui accompht unc oeuvrc 
pic sera payee au double par Allah, 
qui accorde dc surcroit de Lui- 
meme une recompense immense. 

41. Qu'en sera-t-ih lorsquc 
Nous ameuerons un lemoin de 
chaque communauLe el que Nous 
famenerons comme temoin de 
<xllc-ci 7 

42, Ce jour- J a, lous les mecreanls 
qui desobeissent au Messager 
[d* Allah] voudionl disparaitrc sous 
tcrrc. lis nc sauront, alors, ricn 
dissimulcr a Allah. 

43* O vous qui croyez ! N ' allcz 
pas a la pricrc en etat d'ivresse! 
Attendez de savoir ce que vous 
dues.' 1 "'! Ne l'accomplissez pas non 
plus en elat d'impuieLe majeure avant 
dc lavcr toul votrc corps, a moins 
que vous nc soyc/, en dcplaccmcnt. 
Si vous ctcs maLadcs ou cn voyage. 



J" - J" J - 



- ^ ^ " j - * 



a3 



■'l-L A - *** 



(1) Passage abroge par ] 'interdiction fonnelk du vin. 



A. Ail-Ms ST 



Parti* 5 



111 



si Tun de vous revient ties lieux 
d'aisancc oli si vous avez louche les 
femmes ct que vous tie trouvez pas 
d'eau pour vos ablutions, recourcz 
alors a la tare propre et passcz- 
vous en sur la figure et les mains. 
Allah est Indulgent et Pardonneur. 

44, Ne vois-tu pas k cas de 
ceux qui ont re v u une panic des 
Fxritures, qui cherehent a ac quern 
les moyens de s'egarcr cux-memes 
et veu lent vous fa ire devier tin bon 
chemin? 

45* AUah conn ait mieux vos 
ennemis, Allah suffit comme 
Prole cteur, eh oui, Allah suffil 
comme Defenseurl 

4 A. Cerlains.. parmi les juifs., 
s'emploienl a de former le sens du 
diseours, en disant au Prophete: 
«Nous avons emend u et nous 
avons desobei, Fcoute, puisses-tu 
n'etre enlendu de personnel » lis 
ajoutenl: «Aie des egards pour 
nous!» et proferetit des blasphemes 
avcc un esprit tordu 1 - 11 . Or s ils 
avaient dit: «Nous avons entendu 
et nous avons obei, en lends el 
obscrvc-nouslw, eel a aura it etc plus 
avantageux el plus juste pour eux. 
Mais Allah les a man dit s a cause 
de leur impiete, car leur foi est 
vramient m in able. 



$^3 



, : 1* i 1 ;!/,-- , *T- 



(I) cf. souvate 2, verset 1 04, 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



122 



4 *J^I 



i". 

47. O vous, detenteurs des 
Ecriturcs! Ayez foi en cc que Nous 
avons rcvdlc, conformant cc qui 
vous a etc donnc. Croyez avant 
que Nous n'otions toutc lumieic de 
vos visages, ou que Nous nc les 
fassions tournei a Ten vers, ou 
encore que Nous ne les maudissions 
comme Nous avons m audit les 
gens du Sabbat. En effet, l'urdre 
d 1 All ah sera toujours accompli. 

48. En verile, Allah ne pardonne 
point quon Lui assoeic dc faux 
dicux; II pardonnc lout autre forfait 
a qui II vcut: quiconquc Lui 
associc quoi que cc soit comme t un 
tics grave peche'. 

49* N'as-tu pas vu ie cas de 
ceux qui se proclamcnt vcrtueux? 
En fait, e'est Allah Seul qui rend 
vertueux qui II veut, sans que nul 
ne soiL lese d'uri brin. 

SO* Regarde comme ils forgent 
des mensouges qu'ils osenL lmpuLer 
a Allah; cela suffit en soi comme 
peche avere. 

SI, N*a$-tu pas vu Ie cas de 
ceux a qui il a etc donne une pari 
des Ecriturcs 9 lis croienl a la 
magic ct aux idolcs: ils discnl que 
les paiens sont micux guides que 
les eroyants. 

52* Ceux- la sont maudits 
d' All ah; on ne trouvera point de 



I* ■*l^*i.- J 
CV 1 "" ^ ■ 



4. An-Nisa"* 



Pat tie 5 



125 



prolecteur pour celui qu'Allah a 
maudit 

53. Pos sederaie nt-il s une parlie 
de la nchcssc du niondc qu'ils n'cn 
cederaient pas aux autres le poids 
d'uti felu? 

54. Scraicnt-ils jaloux des 
homines auxqucls Allah a accordc 
Se.s faveurs? N'avons-Nous pas 
confer^ a la poslenle d' Abraham le 
Livrc, la Sagcssc ct un immense 
royaume? 

55. Parmi les descendants 
d h Abraham, certains ont em aux 
Ecritures. d' autres s + en sont 
detournes. Pour ceux-ci le Brazier 
de la Gchcnne suffira. 

56. Ccux qui sobstincnt a 
renier Nos signes, Nous allons les 
jeter dans le Feu. Chaque fois que 
leurs pcaux sc consumcronL Nous 
les remplaceions par de nouvelles 
peaux intaclcs afin qu ? ils savourcnl 
bicn les affrcs du chatimcnt, Allah 
est Tout-Puissant et Toul-Sage. 

57. Quant a ceux qui croienl el 
qui accomplish cut dc bonnes 
oeuvrcs, Nous allons les admettrc 
dans des jardins baignes de 
ruisseaux ou ils vivronr a jamais 
avec des epouses pures, jouissant 
d'ombrages bien frais. 

58. Allah vous ordonne de 
res timer les depots aux ay ants 



@ 'a^Xj 



(too^ 1 eft i^^jju'jijw 



4. An-Nisa"* 



Pat tie 5 



124 



4 



1 >1 J' 3_,M 



droit, de rendre hi justice en U>ute 
cquitc si vous ctcs appeles a jugcr 
entre les homines, C'esl la bonne 
exhortation qu' Allah vous; adressc. 
Allah emend tout ct voit tout. 

vous qui croyez ' Obeissez 
a Allah, obcisscy. a Son Messager 
ct a ccux qui dctienncnt 1c pouvoir 
parmi vous. Si un differend surgil 
cntrc vous, que voire reference soit 
la loi d' Allah el renseignemenl de 
[Sonl Messages pour autant que 
vous croyiez en Allah et au Jour 
Dernier. Ccsi pour vous la 
meilleure conduile qui aboutira a 
la meilleure issue. 

60. >Tas-tu pas vu lc cas de ecux 
qui pretendent croire a ce qui l a 
ele revel e et a ce qui a ete revel e 
avant toi? lis vculcnt soumettrc 
leur differend au jugement des 
impics bien qu'il leur ait £i£ 
ordonne de Je rejeler. Mais Satan 
vent qu'ils aillcnl bien loin dans 
leur egarement, 

6L Lot's qu' on leur dit: «Venez 
vous sou met Ire a la loi revelec par 
Allah, et au jugement de Son 
\lessager» ? lu vois ces hypocrites 
se detourner totalenient de toi. 

62. Qu adviendtait-il d'eux si 
une calamitc les frappait pour prix 
de ce qu'ils out eommis de leurs 
propres mains et que, par la suite, 
ils venaient a toi en jurant au nom 



4. --. * 



I I la] [ J Tjf' _ J h *■ I j* I I * t 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



12S 



d' All ah: «Nous n'avions voulu agir 
que pour le bien et la concorde»? 

63. Allah conn in I bien le fond 
de kur pcnsce. Dctoumc-toi d cux 
ct prcche-Lcs cn tadrcssant a lour 
conscience avec des paroles qui les 
louchent 

64. Nous n'avons envoye de 
Messager que pour qu'il soit obei 
avee la permission d f Allah. Mais 
si, apres qu'ils sc lurcnr fair tort a 
eux-memes, ces eoupables venaient 
a loi en implorant le pardon d' Allah, 
et que le Me ssager [d' Allah] Teul 
demande" pour eux, ils auraient 
trouvc qu 1 Allah est Tout- Indulgent 
et Tout-Misericordieux . 

65. Ahl Par ton Seigneur, ils ne 
seron L pas de vrais ert>yants T tan I 
qu'ils nc soumeitront pas leur 
diiicrcnd a ton arbitrage et 
accepterom sans rancocur ton 
verdict avec une adhesion totals. 

66. Si jamais Nous leirr avions 
present de sacriiier lcur vie ou de 
s'expatricr, pcu dentrc eux 
auraient accepte de le faire. Or 
s'ils avaient suivi les exhortations 
qui leur on I ele failes, eel a aurail 
etc plus avantagcux pour eux, plus 
a meme d affcrmir leur foi. 

67* Nous leur aurions alors 
accorde une grande recompense de 
Notre part, 





.1 ^5fjt*' 



■1; 



ay 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



126 



4 



68. tout en les dirigeant sur la 
bonne voic. 

69* Cclui qui obeit a Allah cr a 
Son Messager sera du nombre de 
ceux qu' Allah a combl6s dc Ses 
biens parmi les Prophetes. les vrais 
croyanls, les martyrs el les saints. 
Voila unc merveillcusc cotnpagniu. 

70. C'cst bicn la unc faveur 
d : Allah. Que Ton se suffise d Allah, 
Detenteur de Umte la science! 

71. O vous qui croyez! Reslez 
sur 1c qui-vivc; mobiliscz-vous. soil 
par gmupes, so it en masse; 

72. il y en a un parmi vous qui 
chcrehe a alcrmoyer; si vous 
subisscz un rcvcrs il dira: «Gracc a 
Allah, je lvelais pas present au 
combat a vet; cux.» 

73. El si Allah vous donne un 
a vantage par Sa faveur, il dira. 
corame si rien ne le liait a vous: 
«Ah! C amine j'aurais voulu ctre 
avec eux, j'aurais acquis un riche 
butinlw 

74. Que combattent done pour 
la cause d ALlah ccux qui sc 
proposent dacquem k Salut de la 
vie de r Au-dela au prix de la vie 
d ici-bas. Que cclui qui combat 
pour la cause d 1 Allah soit tue ou 
cn sortc victorieux. dans les deux 
cas, Nous lui donnerons une 
immense recompense. 



4. An-Nisa"* 



Pat tie 5 



127 



1 vl J' 3_,M 



75. Qu'avez-vous a ne pas 
combattrc pour la cause d 1 Allah el 
pour la defense dc ces opprimcs : 
hommes, femmes et enfants qui 
implorent: ^Seigneur! Delivre-nous 
de celte cite donl les habitants sont 
injtistcs; octroie-nous dc Ta part un 
allic sur ct un protcctcur puissantb 

76* Les croyants menent lcur 
combat pour la cause d* All ah, alors 
que les impies se batleiU pour les 
fausses diviniles. Combalte/ done 
les suppf)ts de Satan 1 Sachez que 
les stratagemes dc Satan sont 
toujours mediocrcs. 

77, N'as-tu pas vu lc cas dc 
ccux a qui il a etc dit a un moment 
donjie: «N*en venez pas aux mains 
avec les infideles. accomplissez 
seulement la prieie et acquiltez- 
vous de Taumone legale. Mais : 
quand il leur a ete pre sen I de 
■cornbaltrc,. voiei que certains d'entre 
cux, eraignant les homines autant 
qu n Allah et memo da vantage, sc 
sont ecries: «Seigneurf Povirquoi 
nous as-Tu present de combattre, ne 
pourras-Tu y surseoir pour un bref 
delai?» Dis-leur: <J .a joui stance de 
eetle vie est ephemere et la vie 
future est bicn mcillcurc pour eclui 
qui craini Allah. [Combaltc* done J. 
vous nc serez pas loses d'unbrin.^ 

78. Oil que vous soycz, la mort 
sauia vous atteindre, meme si vous 



^ """| ^1 



- ^ 

'J* 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



123 



clicz dans dcs eitadcllcs forti frees. 
Si un bien bur arrive, ils disent ccla 
provient d'AJlah^ et s'il Jeur arrive 
du mal, ils dis.enl e'est a cau^e de 
toi. Dis-lcur: «Lc tout procede 
d : Allah ». Oh! Pourquoi ccs gens nc 
comprennent-ils presque rien? 

79. En venle, tout bien qui 
l ? arrive provient d ? Allah. Quanl au 
mal qui t' attaint, il vicnt dc toi- 
merne. Nous tavions envoye en 
Messager aux humains; AJlah en 
suffil comnie Temoin. 

80. En effel, ceux qui obeissenl 
au Mcssager obdisscnt a Allah; 
quant a ccux qui se dctournent, tu 
ives pas envoye pour en etre le 
gardien. 

81. [Dcvant loij, iU discnl: 
«Nous obcissons» mais, une fois 
sottis de chez toi, une panic d'entrc 
eux commence a ourdir dans 
T ombre le conlraire de ce qu'iJs 
proelamaienl. Allah consigne les 
desseins qu'ils couvem. Delaissc- 
lcs h confie-toi a Allah, Allah suffit 
comme Protect eur. 

82. Ne meditent-ils vraimenl pas 
sur le Coran? Si ce Lwre venait d'un 
autre qu' Allah, ils y trouvcraicnt 
de nombreuses contradictions. 

83. Lorsque ccs gens re^oivent 
une nouvelle qui rassure ou qui 
^useile I' inquietude, ils la diffusenl 




■*_A.:\ 



ji < * - 



. ^ , .-■ ,1 - ?- 1 ^ if < ■-' -"^ » r."i 



4. An-Nisa"* 



Pat tie 5 



12^ 



1 >1 J' 3_,M 



[aulour d'eux]; or s'ils s'avisaienl 
d h cn informer lc Mcssager [d" Allah] 
et Lcs rcsponsablcs des croyants. 
ceux-ci seraient a meme d'en 
mesurei 1 " importanc e , D 1 ail leurs , 
n'eul ete la faveur el la misericorde 
d* Allah, vous auriez suivi la voie 
dc Satan, sauf un petit nombrc 
d r entre vous. 

84, Poursuis done: le combat 
pour la cause d 1 Allah] Tu n'as a 
repondrc que de loi-rncmc. Chcrehc 
a mobiliser les croyants! Allah 
eontiendra pcut-ctrc la violence 
des mecreanls. AJlali est autremenl 
plus puissant dans Sa ngueur, plus 
rcdoutabk dans Son cMlimenl 

85 ♦ Quiconquc intercede dans 
le bon sens aura line retribution de 
son intercession. Celui qui intercede 
dans le mauvais sens en supportera 
une part. Allah veille a 1 ' ordre de 
toutcs choses. 

86* Si une romrole de salutation 
vous est adressee. repondez par 
une fomiule encore plus courloise 
oil au moins, rendez la salutation. 
Allah fait le compte de tout. 

87* Allah, il n'est dc dicu que 
Lui. Il vous reunira infailliblement 
le Jour de la Resurrection. Ft qui 
serai I plus veridique qu' Allah dans 
Son propos? 

8S* Qu avcz-vous a vous diviser 




if- 



( j r ^Li i^i*T5 ^JeiJ f*^^ J.tJ 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



130 



en deux [groupes] au sujel ties 
hypocrites? Allah les a fail dechoir 
pour leurs mauvais agisscmcnts. 
Comment cherchez-vous a ramener 
sur la bonne voie ceux qu" Allah a 
vimes a la perdition? II n'esl poinl 
d' is sue pour eclui qu' Allah entend 
cgarcr. 

SV + lis auraicnt bicn aimc que 
vous perdiez la foi comme eux, 
pour que vous soyez Lous pareils. 
Ne contracted d' alliance avec aucun 
d'eux lant qu'ils nauronl pas pris 
lc ehemm dc V Emigration vers 
Allah. S ils sc dctourneut dc la 
voie d' Allah, attrapez-les alors et 
mene^ c outre eux, ou que vous les 
trouviez, une lulte a mort. Ne 
prcnez parmi eux ni un protceteur 
ni uu dcrcnseur> 

90* a 1' exception dc ccux qui sc 
rallicnt a un clan avec lequcl vous 
avez conclu un pacte ou de ceux 
dont les cceurs sout si series 
d' avoir a vous combaltre ou a 
combaUre c enure leur propre clan. 
Si Allah Favait voulu, II les aurail 
incites, a vous eombatlre. S'ils sc 
liennent a r£eart t sans vous 
combattrc ct en vous offrant la 
paix. Allah ne vous donne aucunc 
raison de les inquieter, 

91* Vous trouvcrcz d'autrcs gens 
qui veulent s' assurer la paix de 
votre cote, et du cote de leur 



fa i -fir jiff ,, - 1 "-^fl -»f *- 



.1 <^ 



Jty^> 1 « 3>j ^ 




4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



131 



1 >1 J' 3_,M 



propre grtmpe. Mais chaque ftns 
qu'on les incite a la sedition, ils y 
retombent. S'ils nc sc tienncnt pas 
a recart, sils nc vous of front pas 
la pais, ou qtrils nc retiennent pas 
kurs bras> prcncz-lcs. tucz-lcs ou 
que vous les trouvie/., car centre 
eux, Nous vous avons doune un 
mandal Ires clair. 

92. Un croyant ne tuera pas un 
autre croyant, si ce n'csl 
involontairement. Cclui qui tuc un 
croyant par erreur doil affranehir 
un es clave croyant. et payer le prix 
du sang a La famillc dti d£funt, a 
moins que celle-ci, par charite, 
n'en fassc unc remise graeieusc. Si 
la victime est un croyant qui 
apparticnt a un clan ennemi, le 
meurlrier aifranehira un esc lave 
croyant. S'il apparticnt enfin a un 
clan avec lequel vous eles lies par 
un paete. le prix du sang sera 
donne a la famille de la victime en 
sus de raffranchisscmcnt d'un 
esc lave croyant; si Tauteur du 
mcurtrc est depourvu de moyens, il 
aura ajeuner deux mois consecutifs 
a titrc d ? expiation fixec par Allah. 
Allah est Omniscient et Sage. 

93. Quiconque tue 
intentionnellement un croyant aura 
la Gehenne pour prix de son crime. 
II y demcurcra a jamais, encourant 
la colere d' Allah qui le maudit el 
lui menage un tourment terrible. 



j^vj \us^^y crs 

H 1 



* t, f 



1" fl/ 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



132 



94. O vous qui croye/J Lorsque 
vous files en campagnc aj service 
d 1 Allah* agisscz avee circonspcction. 
Ne dites pas a celui qui vous off re 
la paix; <*Tu rTes pas croyant», 
cheichanL a Is depouiller d'un vil 
bien dc cc monde. Or, Lcs riches scs 
auprcs d 1 Allah sour immenscs. 
N'oubliez pas que vous etiez 
naguere dans le meme etat qu'eux, 
seuletnent Allah vous a touches 
par Sa grace. Soycz done prude nls : 
car Allah est au courant de tout cc 
que vous fakes, 

95, lis ne sauraicnt ctre cgaux: 
les croyants non infirmes, qui 
demeuienl. dans leurs foyers 
pendant les combats et ceux qui 
uoinbattcnt, pay ant dc leurs biens 
et de leurs pcrsonnes. Allah donnc 
un degre de supedorite a ceux qui 
luLtenL carps el biens pour L Sa 
cause, bien qu*Il pro me lie la plus 
belle recompense a tons. Mais les 
combattants sont favorises par 
rapport aux non combattants par 
une magnifique recompense, 

96* eleves a dc hauts degrcs. ils 
bciieficicront du Pardon et dc la 
Misedcordc d' Allah. II est lc 
Pardoimeur, le Misericordieux. 

97* Quant a ceux qui sc faisaient 
tort a eux-mcmes, ils entendront 
les anges, charges de lcs rappeler a 
Allah, leur dire: «Ou cticz-vous 



i .. ... 




\ * ; „-: .- * n il'.-' "£ J ^Tr J \ 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



133 



1 vl J' 3_,M 



[pour n' avoir pas emigre] ?» lis 
repondronl: «Nous e lions opprimes 
duns le pays.» Les anges 
Tepliqueroiit: «La lerre d' All ah 
n etait-elle pas asse/, vaste pour 
vous permeture d'y emigre r?» 
Ceu.\-la seront voues a la Gehenne : 
quel sinistrc dcslinf 

98. Sauf ceux, parmi les 
hommes, les femmes et les enfant s : 
qui sent retenus par l 1 oppression, 
prives dc moyens d'agir ct 
incapablcs dc sc fraycr une voic 
pour cmigrcr. 

99 + A ccux-la f Allah accord era. 
ccrtaincmcnL Son Pardon. Allah 
est Indulgent et Pardonneur, 

100* Cchu qui emigre pour la 
cause d' Allah trouvera sur terrc 
maints lieux ou se refugier et un 
espace etendu ou vivre. CeJui qui. 
en quillant son foyer au service 
d' Allah el de Son Messager, aura 
etc surpris par la mart, aura sa 
recompense auprcs d' Allah. Allah 
est Pardonncur et Miscricordicux. 

101. Lots que vous ctcs cn 
camp ague, il rfy a pas d' objection 
a ce que vous ccourtiez la pricrc. si 
vous craigncz que les mccreanis en 
profitent pour vous attaquer. En 
effet, les mecreants sont vos 
ennemis jures. 

102 + Si tu es avec les combattants 



-t * s A ry 



(i/i! j-Vi? (j*y 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



134 



1 vl J' 3_,M 



pour dinger la pnere [au tours de 
combat], un premier groupc d'entre 
cux viendra pricr avce toi, tout en 
gardant Icurs amies sur cux. Quaud 
ils scront cn prostcrnation, un autre 
groupc sc placcra derriere cux pour 
les couvrir; puis un autre group 
n 'ay an I pas encore prie\ reprendra 
la pnere avec toi, tou jours en 
amies et elant sur le qui-vive, car 
les mcer6ants voudraicnt bien que 
vous sovcz a cc moment di straits 
de vos armcs et bagages, pour qu'ils 
fondent sur vous d'un scul coup. II 
n'y a pas d' objection aussi pour 
vous a deposer momentanemenl 
les amies, .si vous eies incommodes 
par la pluie ou indisposes, mais 
reslez tou jours sur le qui-vive face 
aux iniidclcs, Allah menage aux 
infideles un chatimcnt ignominicux. 

103* line fois la pnere accomplic, 
continucz a implorcr Allah, debout, 
assis ou couches. Quand vous ctcs 
cn s£cirritc\ ccldbrcz [normalcment] 
1' office de la priere. En venle, la 
priere est prescnte aux croyants a 
des heures bien determinees. 

104, Ne faiblissez pas dans la 
poursuite de vos enneniis car, si 
vous souflrcz vous-mcmes, cux 
aussi souffrcnt autant que vous. et 
en plus vous altendez d' Allah ce 
qu'eux ne sauraient esperer. Allah 
est Omniscient et Sage, 



i,- ^ r T j 1 * t r: ^ % r i if j * ; c< it 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



135 



4 



105. Nous t'avons revels ee 
Livre, message de vciite pour que 
lu puisses juger enlre les homines 
scion ce qu' Allah I'a fait voir. Nc 
sois surrout pas 1c defenscur des 
scelerals. 

106. Implore plutot le Pardon 
d l Allah, Allah est Pardonncur el 
Misericordicux. 

107 + Ne prends pas nou plus la 
defense de ceux qui se trains sen I 
cux-mcmcs. Allah nairnc ni les 
traitres ni les pecheurs. 

108 + lis s'emploient a cache r 
lcurs mauvais desscins aux hommcs, 
mais ils ne les cachcront pas a Allah. 
Present quarid ils tenaient de secrets 
conciliahules reprouves par Lui. 
Allah ccrnc tout ce quils faisaient. 

109* Voici que vous avcz pi aide 
leur cause dans ce monde [ Qui 
plaidera cn leur favcur devant 
Allah, le Jour de la Resurrection? 
On bien qui use rait s'enger en 
avocat pour cux? 

110* Eh bien. quieonque commet 
un mefait, ou se fait tort a lui- 
meme, puis s T avise d'implorer le 
Pardon d' Allah, trouvcra qu 1 All all 
est Pardonneur et Misericordicux. 

11 K Quieonque com met un 
peche n'aura agi qua son propre 
detriment; Allah est Omniscient et 
Sage. 





TT u _- t 1 _i — r- _- 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



136 



1 >1 J' 3_,M 



112, Quiconquc commct unc 
faute ou un forfait, puis cherche a 
lc mettrc sur It: dos d L un innocent, 
portcra lui-jneme unc odieusc 
infamie el fie rendra coupable d'un 
peche majcur. 

I13 + N cut etc la sollicitudc 
d' Allah en vers toi, el Sa Grace en 
ta favcur, unc par tic dc ccs 
hypocrites auraient pu tenter de 
tcgarcr. En fait, ils nc fcront que 
s'egarei eux-memes. Ils ne tc 
nuironl cn ricn. Allah a fail 
dcsccndrc sur toi les Ecriturcs ct la 
Sagesse. II l' a appns ce que Lu ne 
savais pas. En vers toi la favcur 
d' Allah est immense, 

114. I .a plupart des conciliabules 
qu 7 ils licnncnl cn secret soni 
sans intcrct, sauf les propos dc 
ceux qui pronent la charile, qui 
recommandent lc bicn et la 
concorde eiUre les homines. Ceux 
qui agissent ainsi pour plaire a 
Allah, Nous allons leur accorder 
unc magnifiquc recompense. 

115. Celui qui rompt avee le 
Messagcr [d' Allah] aprcs avoir vu 
clairement la voie du salut, et qui 
suit un cheniin autre que celui desi 
cray ant s, Nous rabandonnerons au 
Irisle soil qu'il a choisi, puis Nous 
lc jetterons dans la Gchcnnc, quel 
detestable destinl 

116. Allah ne pardonne jamais 




----- sf I ^ ^ 



ft 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



137 



4 *J^I 



1 >1 J' 3_,M 



qu'tm Lm assucie de fciusses 
divinitcs ; II pcut pardonncr Tout 
autre peche a qui IJ veuU cat celui 
qui Lui as sock; dc faux dicux va 
trop loin dans son cgarcmcut. 

117* Les impies nlnvoquent 
en dehors de Lui„ que des [i doles:] 
fdminines ci uti demon rcbdle, 

118. uti sal an maudil d Allah 
qui dit [a Allah]: «Je tenter ai un lot 
determine panm Tes servileurs.» 

119. «Je les: ferai egarer. Je leur 
ferai miroitcr des promcsscs, jc les 
inciterai a fendre Jes ore i lies du 
betail cL a denature; r les crc'alirres 
d'Allah>\ mais celui qui choisit 
Satan, commc maitre en dehors 
d L Allah, aboutira a utie perdition 
Totak. 

120. Satan leur fait de fausscs 
pro messier, il les berce d* illusions. 
Combien sont chimcriqucs les 
promesses de Satan 1 

121. Ceux-la auront la Gehenue 
pt>ur refuge; ils ne sairraienl y 

echapper. 

122* Quant aux oroyants qui 
font des neuvres pies. Nous aliens 
les admellre dans des jardins du 
Paradis ou coulent des ruisscaux. 
lis y vivtonL a jamais dans une 
Felicity ctemelle. Prorncsse d' Allah, 
qui sera bien tenue; quoi de plus 
sur que la Parole d' Allah?! 




4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



US 



4 



1 >1 J' 3_,M 



123, [Votrc salutj nc rclcvc ni 
de vos souhaits ni de ceux des gens 
du Livrc; cn fail, cclui qui fail lc 
mal sera pa ye par lc mal, il nc 
Irouvera, devanl Allah, ni allie ni 
protccteur. 

124 + Par eontrc, cclui qui fait lc 
bien, parmi les lnimmes et les 
femmes, tout cn ctant croyant sera 
an nombre de ceux qui enlrenl 
dans lc Faradis, sans c'tre lescs 
d'un zeste, 

125. Qui pourrail elre Fadepte 
d une religion meillcurc que [la 
religion de| celui qui soumet sa 
face a Allah, qui veillc a bien faire. 
et qui suit le culte d 1 Abraham, cc 
c my an I sincere qu* Allah a 
privilege dc Son ainitie. 

126. A Allah apparticnt tout cc 
qui est dans les eieux, loul ee qui 
est sur terrc. En vcrite, Allali ccmc 
loules les choses, 

127. lis t'interrogenl au sujel 
des droils des fenimes, dis-leur: 
« Allah vous indiquc les regies qui 
les regissent, vous rappelanl ce qui 
vous a 6l6 ensrigne dans k Livre 
conccniant les orphclmcs auxqucllcs 
vous ne rendez pas ee qui leur a etc 
present tout en ddsirant les cpouscr, 
ainsi que le cas des mineures uon 
protegees. Allah vous enjoint d'etre 
equitable s avee les orphclines. II 
nest pas de bien que vous fassiez 



•r* 7^-- M ft 




4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



qu' Allah ne sac he. » 

12S* Si une fcmmc craint, de la 
part de son mari, une attitude hostile 
on indiffcrcnlc, ll try a pas 
d' objection a ce que tous deux 
cheichent a tiouver un arrangement 
cntrc cux: la reconciliation est 
loujours meilleure; certes* riiomme 
est enclin a Tcgoisinc, mais si vous 
agis.se? avec bienveil lance, et si 
vous vous comporlc/, cn picux, Allah 
saura tout ce que vous avez fait. 

129* Sachez que vous ne pourrez 
pas etre enlieremenl justes en vers 
vos fenimes, meme si vous y tenez. 
Seulemeiit ne soyez pas; trop 
partiauw cn trait ant la femme 
delaissee com me si elle elail 
suspenduc' L/ . Si vous privilcgiez 
T entente, redoulam loute in i quite., 
vous Irouvcrcz qu' Allah est 
Pardonncur ct Miscricordicux. 

13D + Si les deux conjoints 
decident dc sc scparcr, Allah, par 
Sa largesse, donncra a chacun dc 
quoi se suffire. Allah est 
immenscmcnt Gcnereux ct Sage. 

13 L A Allah appartient tout ce 
qui est dans les cieux el tout ce qui 
est sur terrc. II se trouvc que Nous 
avons commands a ceux qui onl 
rccu les Eeritures avant vous, ainsi 
qu'a vous- meme s> de craindre 



i> -S '-"^V "-KM - *V 



i-rp J i - J 



(1 ) Cest le Ciis- d une femme qui n'eit ni nwiee ni di\ r orcee. 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



140 



1 vl J' 3_,M 



Allah; mfime si vous Lc clonic/., II 
demeure le Maitre absoJu des 
cicux ct dc la icrrc. II est lc 
Suffisant, lc Dignc dc louangcs. 

132. A Lui Lout ce qui est. aux 
cieux eL lout ce qui est sur lerre. 
Allah suffit commc Protcctcur. 

133* II tic ticnt qu a Lui, s'H le 
vcut. dc vous fairc disparaitrc ct dc 
vous substrtuer d'autres peuples; II 
en a lout le pouvoir. 

134. Que cclui qui convoite la 
retribution dans cc niondc sachc 
que e'est Allah qui possede les 
recompenses de ce monde et de 
T autre, Allah eiitend tout, voit tout. 

135. G vous qui croye/J Soys/ 
strietemcnt honnctcs qtiand vous 
livrcz vos temoignages devant Allah, 
mcmc si vous avez a tcmoigncr 
contre vous-memes, vos parents ou 
vos proches; qull s'agisse de riche 
ou de pauvre, le devoir en vers 
Allah les prime. Evitez done de 
suivre vos penchants et de tomber 
dans riniquitc\ car si vous 
louvoycz ou ehcrchcz a vous 
dcrobcr, All all saura tout cc que 
vous faitcs. 

136. O vous, croyants! Aye/ 
to uj ours foi en Allah, en San 
Messages an Livrc qu II a revele a 
Son Messager et aux Ecritures qui 
Tont precede. Quiconque ne croil 




4. An-Ni&a* 



Pat tie 5 



141 



4 



1 >1 J' 3_,M 



pas cn Allah, cn Scs anges, cn Scs 
iivrcs. cn Scs Mcssagcrs ct au Jour 
Dernier, se trouve dans un 
egaremeut extreme. 

137. Ccux qui ont dabord cu la 
foh qui Tout abjurce par la suite, 
qui sont redevenus cro yarns, puis 
qui out renie une deuxieme fois en 
s'obslmant dans Timpiete, Allah ne 
leur donne aucun espoir de Pardon : 
ct nc leur offrc aueunc voie dc salut. 

138* Pour toutc bonne annoncc 
aux hypocrites, dis-leur qu'un 
loumienl douloureux les alien d. 

135* r Cc sonl cux qui prcnnenl 

les mccrcants pour allies cn dehors 
des fideles. Cherclicnt-ils auprcs 
d eux unc protection puissant e'' 
Qu'ils saehenl que toule la 
puissance est enlre les mains 
d h Allah. 

14(h II [Allah] vous a revele {lj 
dans le Livre que si jamais il vous 
arrive d' entendre ies inecreants 
blasphemer les signcs d' Allah el 
les tourner en derision, evitez de 
leui" tenir eompagnie lanL qu'ils 
n'onl pas changd le sujcl de kur 
propos. Sinon, vous scricz comme 
cux. AJlah reunira dans la Gehenne 
lous les hypocrites el mccrdanls. 

141. Ce sonl ces hypocrites qui 



(1 ) Che Warsh; <tll vou.s n ete revele dans le Livre. ,.» 



4. An-Nis3* 



Pat tie 5 



142 



vous observenl, loujours a l ? affut. 
Si, par la grace d h AUah s vous 
rcmportcz un succcs, ils vous 
disent: «N f avons-nous pas etc avec 
vous?» El si les mecreants en 
remp orient un, ils leur disent: 
«N'avons-nous pas rcussi a vous 
cntourcr, vous protege ant centre 
les croyants Allah jugera entre 
eux et vous le Jour de la 
Resurrection; Allah ne donnera 
jamais au.x infidclcs 1' ascendant 
sur les croyants. 

142* Les hypocrites tcntcnt dc 
Iricher avec Allah, mais e'est la 
riposte d 1 Allah qui Vemporte. 
Quand lis se levent pour la pnere, 
ils y vont avee bcaucoup dc 
nonchalance et par ostentation, en 
n'invoquant lc nom Allah que 
d'une facon derisoire. 

143* lis soni loujours cn irain 
d'osciller en ire croy ants et impies, 
n'ctant ni des tins ni des autre s. En 
fait, celui qu Allah entend egarer, 
nul nc saurait irouver le moyen de 
le guidei . 

144. O vous qui croyez! Evitez 
dc prendre les mccrcaiits commc 
allies, en excluanl les fide les. 
Senez-vous prets a donner la 
preuve evidente que vous nienlez 
la rigueur d* Allah? 

145, Les hypocrites seronl 
rclcgucs an niveau le plus bas dc 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 



143 



1 



l'Enfcr. lis 
defenseur, 



n/auront aucun 



146* sauf ceux qui se repentenL 
qui samcndcnl, qui s'aitachenl a la 
protection d' All ah, cf qui voucnt 
un cuke sincere el exclusif a Allah; 
<xux-la rcjoindronl les rangs des 
croyants . Allah dormer a unc 
magnifique recompense aux 
croyanls. 

147* Allah na que fairc dc 
votre ehatiment si vous Lui etes 
reconnaissants el si vous croyez en 
Lui. Allah est toujours Rcconnaissatit 
el Omniscient, 

14S + Allah n'aime pas que Ton 
hausse le Ion avec des. paroles 
insolcntcs, a moins qu'il nc s'agissc 
d'une riposte a une agression. 
Allah entend lout ct sail loul. 

149* Que vous fassiez lc bicn en 
public on en caehette, ou que vous 
pardonniez une offense, sachez 
qu' Allah est bicn Indulgent ot 
Puissant. 

150- En verite, ceux qui ne 
croicnt ni cn Allah ni en Scs 
Mcssagcrs et qui vculcnt scparcr 
Allah dc Ses Messagers en disant: 
«Nous crayons en cerlains et nous 
rejetons d* autre s», entcndanl s'en 
tcnir a unc voic intermediate, 

151. ccux-la sont dc vrais 
me ci e ants; Nous avons apprete 



l-c\ ,i it- ^({-'^[i 



jf^J 1 * J^-J 1 -^^r ti[ 



4. An-Ni&a* 



Pat tie 



144 



1 *>r^ 



1 vl J' 3_,M 



Liux mecreants un ch aliment 
ignominicux. 

152* Quant a ccux qui cioicnt 
en Allah et en Ses Mess tigers, sans 
faire dc distinction cntrc cux, 
ceux-la recevronL leuis jusles 
recompenses. Pour cux, Allah est 
Pardon neur et Misencordieux. 

153- I.es gens du Livre Le 
demandent de leur fairc deseendrc 
des Ecri lures venues du ciek ils en 
ont demandd bicn plus a Mmse cn 
lui disant: «Fais-nous voir Allah, 
d'une maniere Ires claire! » Aussitiil, 
la foudre s^abattit sur cux pour lour 
iniquite; puis lis se sonl mis a 
adorer le Vcau d or apres avoir 
recu les preuves manifestes. Nous 
leur avons fait remission dc cc 
forfait, et avons confere a Moise 
unc autorite" incontestable, 

154. Nous avons, par la suite, 
elevc le Mont Af-Jur au dessus 
d'eux en veilu de 1" Alliance 
c ont 1 Lie avee cux.. Nous leur avons 
dit de franchir la portc du temple 
en se pros tern ant et de ne pas 
trans grosser le Sabbat, prcnani 
d eux un engagement solennel. 

155* C 1 est parce qu'ils ont 
rompu leur engagement, rejete les 
signes d 1 Allah, attentc injustement 
a la vie des Prophetes et qu'ils ont 
rectmnu que leurs cceurs sonl 
fcrmfis - rnais ils sont plutot 




4. An-Ni&a* 



Pat tie 



145 



1 



see lies par Allah a cause de lenr 
impiete - que leur foi est vraiment 
m in able. 

156, C'esl aussi pour avoir 
refuse de eroire, avoir prepare 
eontre Marie line odieuse calomnie 

157. cl prclcndu avoir tu£ Jesus 
fils de Mane, le Me ss age r d 1 Allah. 
En fail, ils ne l'onl pas lue, ils ne 
l'ont pas cmeifie; ils fureni 
seulcmcnt illusionncs par une 
apparency Ccux qui sc dispulcnt a 
son sujci demcurent dans lc douic; 
sans connaissance ccrtainc, ils tic 
font que eonjeeturcr; qu'ils ne 
raicnr pas tuc, eesi sur. 

15 car Allah l a elevc vers 
Lui s Allah est Puissant ct Sage. 

15 % En verite. il n'est personne 
panni les gens du Livre qui tie 
croira en Jesus Lei qu'il fut avanl 
sa moit' 1 '. Mais au Jour de la 
Resurrection, il viendra icmoigncr 
eontre cu\ 

160* C cst a cause de kur 
Mquitc que Nous avons intcrdit 
aux Juifs les bonnes nourriturcs 
qui etaient licites pour eux. Cest 
aussi parce que, sou vent, ils 
incUaienl les gens a se detourner 
de la voie d* Allah, 



\ 



(1) II s : agil dc la mort des gen;; du. Livrc pour certains cxcgclcs ct dc telle de 
Jesus pour d'autres. 



4. An-Ni&a* 



Pat tie & 



146 



1 *>r^ 



1 >1 J' 3_,M 



16 L qu'ils pratiquaknl l'usurc 
alors quelle leur etait proliibee et 
qu'ils s'cmparaicnl dcs hicns 
d'autrui par dcs precedes 
frauduleux. Cesl ainsi que Nous 
mcnagcons, pour les mccrcants 
pamii eux. un tourment douloureux. 

162. Mais les grands savants 
panni cux et ccux qui ont la t'oi 
croient en la Revelation qui I'e.sl 
faite ainsi qu\\ eclles rccucs par les 
Prophetes avant toi; lis accomplissent 
la prierc, s'acquiltcnt dc I'aumone 
et croicnt en Allah et au Jour 
Dernier. A ceux-la, Nous reservons 
unc retribution considerable. 

163* Nous t' avons fait unc 
revelation comme Nous en avons 
fait a Noe et aux Prophetes aprcs 
lui. Nous I* avons faile aussi a 
Abraham. Ismail. Isaac. Jacob, aux 
Asbat vl) . a Jesus, a Job, a Jonas, a 
Aaron el a Salomon. Nous avons 
donne les Psaumes a David, 

164* |Comme Nous avons fait 
revelation] a d' autre s Messagers 
dont Nous t* avons cite certains, 
alors que Nous ne t'en avons pas 
cite d'autres. Aussi Allah a-t-Il 
ef fee live ment paile a Moi'se. 

165, Tou.s ce$ Messagers 
annoncent de bonnes nouvelles et 
avertissenl les hommes afin que 



^ i -ty* , 1 - 1" * 'i - 

J^J -rl>-'j ^-^J Jt?l~^ If 




(1) cf. sourate 2, verset 136. 



4. An-Ni&a* 



Pat tie & 



147 



1 



1 >1 J' 3_,M 



ccux-ci, aprcs avoir rc^u le 
message des Envoyes> n'aient plus 
d L excuses a invoqucr vis-a-vis 
d' All ah. Allah est Puissant et Sage. 

166* Allah Lui-mcmc attcstc 
F authentic ite de ce qu'Il t'a revele; 
unc emanation dc Sa science; les 
anges aussi cn tcmoigncnt bicn 
qu* Allah soil Suffisant com me 
T£moin, 

167* Ceux qui nc eroicnt pas 
eux-memes et qui detournent les 
autres de la voie d'Allah, vont trop 
loin dans leur cgarcmcnL 

168* En effet ccux qui demcurent 
dans Timpiete et qui commettent 
Finiquile n'auronl plus a csperer le 
Pardon d' Allah, ni a sc fairc guidcr 
par Lui sur le bon chemin, 

169. lis seronl seulemenl diriges 
sur lc chemin dc la Gfihcnnc ou ils 
vivront a jamais le supplice eternel; 
ce qui est bien aise pour Allah. 

170. 6 vous humains! Voila 
que riinvoyc | cl 1 Allah | est venu a 
vous pour delivrer un message de 
vente, emanant de votre Seigneur. 
Croycz-le 1 eel a vaudra bcaueoup 
inicux pour vous. Si vous lc 
rejetez, [qu*iniporte]l Allah deli en l 
1' empire des cieux et de la terre! 
Allah est Omniscient et Sage, 

171. O gens du Livre! Ne soyez 
pas outrancicrs en maticrc dc 



jjj'u ^j^'j l j 



fix sixA jt- <Ap A 



\-.''.\' it-i 



4. An-Nis3* 



Pat tie 



14* 



1 



1 >1 J' 3_,M 



dogmes. Ne diles sur Allah que la 
vcritc. Le Mcssie, Jesus, fils de 
Marie, est seulemem un Mess age r 
d L Allah, Son vcrbe qu'E a projct6 
en Marie. Un Esprit email ant de 
Lui. Croyez done en Allah el. en 
Scs Messagers, nc parlcz pas de la 
Trinite, cessez d'y crairc, e el a 
vaudra mieux pour vous ; Allah esl 
un Dieu unique; a Lui nc plaise 
d' avoir un fils, a Lui appartient 
lout ce qui est dans les cieux el 
tout cc qui est sur terrc, Lui Scul 
suffit a tout, 

172. Le Messie, Jesus, fils de 
Marie nc dedaigne pas d'etre un 
humble serviteur d' Allah, pas plus 
que les anges proehes d* All ah. 
Ceux qui, par orgueil, dedaignent 
Lui rendre le culte, seront tous 
ramencs vers Lui pour ctre juges. 

173* Ceux qui auront cru et 
accompli des t^uvrcs pics rcccvronl 
leur juste retribution avec un 
sureraTl de faveur d' Allah. Quanl a 
ceux qui sc seront detournes par 
dedain et orgueil Us seront voues a 
un chSlirncnl douloureux el ih nc 
trouveront ni allie ni protecteur. 

174 t O vous humainsf Une 
prcuvc decisive vous est par venue 
de votre Seigneur: Nous avons fait 
descendre vers vous une luniiere 
eclatantc, 

175* Ceux qui croient en Allah 



■if { i >**x ^ t -if 




4. An-Ni&a* 



Pat tie & 



149 



1 *>r^ 



el s'atiachcnt a Sa protection, II les 
fera adniettre dans Sa grace, les 
tumbler a dc Scs favours ct les 
guidcra vers Lui par le droit 
cheniin. 

176, lis t'interrogenl [siur la 
succession J. dis-lcur: «Voiei ce 
qu' Allah present au sujet de 
1* heritage des colJateraux. Si 
quclquun nieuirt sans enfant s t ne 
laissant quunc sotur, ceHe-ci aura 
droit a la moitie de la succession: 
le frere, lui, hentera loute la 
succession d T unc sotur qui tncurl 
sans posteiite. Si le defunt iaisse 
deux sceurs, el les auront les deux 
tiers dc l 1 heritage; s il laissc des 
frcrcs ct sceurs, lis se partagcront la 
succession: la parr du frere etant le 
double de cells de la saeur.* Allah 
vous expose elaircmcnt ccs d6tails 
pour que vous nc soycz pas egares. 
Allah est Omniscient. 



S. Al-Ml'idah 



Pat tie h 



1 











5 + AL-MA'IDAH (le frstin) 











Posthegirienne, (le verset .? a e/e revile pendant le pelerinagt 
d'ad&fi), revelie apres la sourate de la "Victoire". Elle c ample 120 
mentis. San litre est tire du verset 1 12. 

La sourate commence par recommander le respect des 
engagements, d'ou eel autre litre - ley engagements - qui lui est 
donne parfois (ef, verset I), 

Elle incite, en piusieurs endroits t a s' attacker a la foi> et a se 
mefier des relations de protection avec les judaistes, les ckrefiens, et 
ceux qui tourneitt la religion en derision. 

Elle iktblti certains precepted interdiction de ceriames viandes, 
du gibier terrestre pendant le pelerinage, du vin, de$ jeux de hazard, 
purification du corps et ablutions; peine a infliger au voleur; 
expiation du par jure; hi du lalion. 

S } agissant des recits, elle relate les ecarts de hngage et de 
comportement des Enfants d' Israel et des chretiens par rapport aux 
prescription de la Thora et de VEvangile, en particulier V extravagant e 
demande de la table servie, et I'histoire d'Abel et de Cam. 



Au nam d' Allah, le Clement, 
le Misericordieux. 

1. 0 vous qui croyezl Respects/ 
vos engagements 1 II vous est licirc 
de consommer la chair des animaux 
a r exception dc ce qui vous est 
enumere. Ne vous permettcz point 
dc vous livrcr a la ehassc quand 
vous ctes en ctat dc sacral isation. 
Allah vous ordonne ce qu ll veut. 

2. 6 vous qui croyez! Ne 
Iran sgrcsscz pas les ordrcs d* Allah, 
ne profane/, pas le mois sac re, ni 
les offrandes ni les tcsrons' 1 '. 



s u ■ *j .* 'it. -j 

0 



(1) Certains exigttes pen sent qu'il s'agit des guirlandes elles-msme?. = 



5. Al-Mi'idah 



Pat tie 



151 



1 



N'offcnscz pas ceux qui se dirigent 
vers la Mai son sacree en quete de 
la favcur cl dc la grace dc lcur 
Seigneur. Unc fois votrc ctai dc 
sacralization accompli, vous avez 
le droit dc ehasscn Que votrc 
aversion pour ceux qui vous ont 
interdit Faeces tie la Mosqucc 
sacree ne vous incite pas a 
commcttrc des iniquite's, Aidcz- 
vous> plutot, les uns les autres dajis 
la bienfaisance et la piete, evilez 
dc vous enrraidcr dans lc peche et 
T agression. Craignez Allah \ La 
punition d* Allah est terrible. 

3. lis vous est formellement 
interdit de consonimer la chair de 
la bete niorte [non egorgee], le 
sang, la viande de pare, ou d une 
bete lnimolee au nom d'une 
divimt6 autre qu Allah, dtouffee ou 
f rappee k morl, et ccllc qui meuri a 
h suite d une chute ou d un coup 
dc corne; ou cellc qu un fauvc a 
devoree, a moins d'etre egorgee. et 
enfin les animaux sacrifies a des 
idoles. II vous est interdit 
egalement de con suiter les sorts au 
moyen des fleches; cela fail parlie 
dc la perversion. Aujourd'hui, les 
mcercants n'espercnt plus cntainer 
votrc tbi, nelcs cxaigncz point, c est 
Moi Seul que vous devez craindrc 
Aujourd hui, J r ai paracheve votre 



^ i .^j >y^> j^l i j 



-S-£^r' f-^J , y^ i,t ^tJ s - 



$3 



= D L autres croient qu'il s'agit des betes 



qui portent ces guirlatjdes. 



5. Al-Mi'idah 



Pat tie 



151 



1 



6 WlL 1 



1 1 C l] p 

religion' \ Je vous ai combles de 
Mcs bienfaits, Jai agree pour vous 
1' Islam commc religion. En vers ccux 
qui sc trouvent sous la contrainte, 
en per j ode dc disettc, sans unc 
inclination pour lc pechc. Allah est 
Pardon new et Misericordieux, 

4= lis tintcrrogent aussi au sujet 
des aliments li cites. Dis-leur: «Esl 
lieitc pour vous route nourriture 
saine, ainsi que les proles des 
eamassiers dresses a eel effet T 
selon ce qu' Allah vous a appris. 
Mange z de ce qui a ete chasse pour 
vous. en prcnanl soin d'invoquci. 
au prcalablc, le nom d 1 Allah sur cc 
gibier. Craignez Allah, Allah est si 
Prompt dans Ses eomples.» 

S. Dcsormais, loutcs les 
nourritures saincs sont licites pour 
vous, ainsi que les aliments des 
gens du Li vie; r&ciproqucment. 
vos aliments sont licites pour eux. 
II vous est egalement pemus de 
prendre des femmcs aussi bicn 
parmi les vcrtucuscs croy antes que 
parmi eel les des gens du Livie, a 
condition dc leur dormer leurs 
ljustesj salaires et de vivre avec elles 
dans la chaslele sans depravation 
manifeste et sans liaisons secretes. 
Quieonque rejette la foi perdra le 




^L* 5^- "•"' L: " ■^r&j^** 



... 



(]) Ce verier, le dernier a etre. revele, l'a ete lor?: du pelerniage d' Adieu. 11 a 
bcaucoup fail plcurcr lc Gallic Abou Bakr qui y a vq Fanno-ncc deecs 
du Prophete. 



5. Al-Mi'idah 



Partie 6 



153 



fruit de son oeuvre, 31 sera, au Jour 
Dernier, au nombre des vrais 
perdants. 

6. 6 vous qui croye/! Pour vous 
preparer a raeeoTnplissemenl de la 
priere rituelle, lave/- vous le visage 
ct ics mains jusqu'aux coudes, 
essuycz la tctc [avee la main] ct 
lave? vos pieds jusqu'aux chevilles; 
si vous eLes en etal d'impurete 
majeure, lave/- vous tout le corps. 
Si vous ctcs ma lades ou en voyage, 
si Tun dc vous rev i cut des lieux 
d'aisanee, et si vous avez touche 
aux femmes et que vous manque/ 
d'eau* utilise/ de la terre propre, 
cssuycz- vous cn lc visage ct les 
mains. Allah n'entend pas vous 
causer de la gene, 11 veut 
simple 1 men l vous faire purifier el 
vous eombler de Ses [kveurs pour 
que vous Lui soycz rcconnaissanls, 

7. Rappclcz-vous les bienfaits 
dont Allah vous a combles et 
sou vene/;- vous du paclc qu'TI a lie 
avee vous lorsque vous Lui ave/ 
declared «Nous avons entendu, 
nous obcissons.» Rcdoutcz done 
Allah, Allah connait bien lc fond 
de vos pen sees, 

8. O vous qui eroye/;! 5 oyer 
toujour* stricts dans l 1 accomplishment 
de vos devoirs en v ers Allah; soyez 
equitable s dans vos temoignages; 
que votre aversion contrc un 



1 1 *.Li>-J 




5. Al- Mi 'id ah 



Pat tie 



154 



0 jjJd 1 



peuple ne vous porle pas a elre 
injuries; soycz jusics; vous cn 
scrcz plus proches dc la pictc. 
Redoutez done Allah. Allah connait 
bien toul ce que vous failes, 

9. A ceux qui croient et qui 
foul le bien, Allah proinet 
le pardon el une recompense 
considerable. 

10. Quant aux mecreants qui 
rejettent Nos signes, lis seront les 
holes du Brasier. 

11. O vous qui eroyesd 
Rappelez-vous la grace qu' Allah 
vous a faitc : en reicnani les bras dc 
certains dc vos enncmis qui 
sapprctaicnt a vous attaqucr. 
Redoutez done Allah; e'est a Allali 
que les croyants doivent se fier. 

12. Allah a contracte une AUianec 
avec les Fils d' Israel, choisissanL 
dou/c chefs rcsponsablcs panm 
cux. Allah lcur a dil: «Jc serai avec 
vous; si vous vcillcz a aceompllr la 
pricrc, a vous aequittcr dc raumdno. 
a eroirc cn Mcs Mcssagcrs. a les 
as sister et a avancer de belles 
oeuvres pour plaire a Allah; Je vous 
ferai remission de vos peches el Je 
vous admellrai dans des jardins 
baignds dc ruisscaux. Cclui d'enire 
vous qui Mc rcnic, aprcs cela. 
s cgarcrait loin du droit chcmin.» 

13. C'cst parcc qu'ils ont rompu 



^i^ji' 1 .'ijtj'L? AH 
2D ^L>y^* 




- .-v. 



. fl ^ Ir *f f-^fl i 




^ * / ! i,r v^" 




30 jSjj&^^Ji?^ 



5. Al- Mi 'id ah 



Pat tie 



IBS 



1 *>r^ 



0 jjJd 1 a jfcd 



leur Alliance que Nous les avons 
maudits ct avons rendu leurs coeurs 
endurcis. Us s'emploient a fausser 
lc sens des Ecriturcs, oubliant une 
bonne partic de cc qui leur a etc 
rappclc. Tu nc ccsscras pas dc 
deeouvrir quel que trahison de leur 
pari, sauf pour un petit uombre 
d'enlre eux. Pardonne-leur, sois 
indulgent en vers eux: Allah aime 
ks bknfaitcurs. 

14. Nous avons aussi rccu en 
Notre alliance certains de ceux qui 
disenl: <<Nous stjmmes chietiens.>> 
liux aussi avaient oublie une part 
de ce qui leur a ele rappele. Nous 
avons alors suscitc Thosrilitc or la 
hame e litre eux jusqu'au Jour de la 
Resurrection, ou Allah les irribrmcra 
de leuis neuvres, 

15. O gens du Livre! Notre 
Messager est venu a vous* il vous 
indiquera une grande parti e des 
Ecritures que vous dissiinulez en 
passant sur d'autres parties. 11 vous 
est venu de la part d 1 Allah une 
lumiere et un Livre eclairant 

16* au mo yen duquel Allah 
dinge ceux qui cherchent Sa bonne 
grace vers les voics du salut. Ainsi 
les fail- 1 1 sorlir, par Son agremenL, 
des tencbrcs vers la clartc. et les 
guide-t-Il sur le droit chemin. 

17, Sont mecrcants ceux qui 
disent: «Dieu n est autre que le 



■ i : if 



i 4& ■ .i^A^w" 



■J 



It ^ 



5. Al- Mi 'id ah 



Pat tie 



156 



1 *>r^ 



0 jjJd 1 



Messie, lils dc Marie. » Dis-leur: 
«Qui o serai t s'opposer a Allah, s'Tl 
vcut fairc pcrir 1c Mcssic. fils dc 
Marie, sa mere et tons ceux qui 
peuplent la lerre?» En effet, a 
Allah apparrienr l 1 empire des 
cieux, de la terre et de Fespace 
intcrmediairc. II crcc ce qu'H vcut. 
II est Omnipotent, 

18. Les juifs el lest ehre liens 
discnl quite stmt ks fils ct lcs 
favoris d" Allah. Dis-lcur: «Pourquoi 
alors vous punit-Il pour vos 
pcches?» En fait, vous n'ctes que 
de simples mortels parmi ceux 
qi.i'11 a crees; II pardoime a qui 11 
veut et II chatie qui II veut A 
Allah le royaume des cieux et de la 
leire eL ce qui esl entre les deux. 
Ccsl a Llii que loul sera ramcnc\ 

19* 6 gens du Livrcf Noire 
Mcssagcr est venu a vous apres 
tine longuc pcriode sans Prophetes 
pour vous prevenir et pour que 
vous ne puissiez pas dire: «Nul 
Messager lvest venu pour nous 
faire de bonnes annouces ou nous 
donner des averlissements.» Le 
voiei done, rannonciateur el 
l 7 avert isseur. Allah a pouvoir sur 
toute chose. 

20, |Souvicns-loiJ quand Moisc 
dit un jour a son pcuplc: «0 mon 
peuple! Rappelcz-vous les faveurs 
dont Allah vous a eomblcs, II a 



J I J I Il^J Ail 1 J* 



5. Al-Ma'idah 



Pat tie 



157 



1 



0 jjJd 1 fl_ : ,juv 



choixi de nombreux Propheles 
parmi vous el fait dc vous un 
peuplc de rois, II vous a aceordd 
plus de bienfaits qif aucune autre 
nation n'a obtcnus dans cc mondc. 

21 ♦ 6 mon peuplc! Entrez dans 
cetle terre sainte qu' Allah vous a 
deslinee! Ne revenez pas sur vos 
pas, sinon vous rctourneric/, 
pcrdants/» 

22* lis repondiient: «6 Moi'sel 
Des tyrans se sont ins tulles sur 
cetle terre, nous ne saurons y 
penctrer tant qu'ils nc l'auront pas 
evacuee. Unc fois qiftfs l'auront 
quittce, nous allons y cntrcr.» 

23. Deux homines d'entre eux. 
craignanl Allah et touches par Sa 
Grace, dircnt: «Forccz 1' entree de 
leur portc. Si vous la Iranchisscz. 
vous sercz victorious. Placcz votrc 
confiance en Allah pour autaut que 
vous croyez en Lui.» 

24. Lcs autres s'ccricrcnl: 
w6 Moise! Jamais nous n'y 
entrerons tant que ccs tyrans y 
seront; allez combattre, toi et ton 
Seigneur; quant a nous, nous 
reslons ici.» 

25. Moise dil alors: ^Seigneur! 
Jc n'ai dc pouvoir que sur moi- 
mcmc et sur mon frcrc, tranche Ic 
differend entre nous et ce peuple 
pervers.» 



4 



5. Al- Mi 'id ah 



Pat tie 



L5X 



1 



26. Allah dil: «Cetle contree 
kur sera interditc durant quarante 
ans, condamnes qulls sent a crrcr 
sur terre. Ne t'afflige pas pour ce 
peuple rebelle .» 

27. Rappelle-leur aussi la vraie 
histoire des deux fils d'Adam: 
chacun des deux frercs tit unc 
of fra tide. L une tut accepted 
r autre rejetee. Celui [dont le 
sacrifice n' avail pas etc agree J cria 
a son frcrc: «Jc te mcltrai a mort.» 
Cclui-ci repondit: « Allah n* agree 
que les offrandes des homines 
pieux.s> 

28. «Si tu portes La main sur 
moi pour me tucr, jc tie portcrai 
pas la miennc sur toi pour re rucr. 
Je crams Allah, le Seigneur de 
1" tin iver,s.» 

29. «Je veux qu'en me tuiml tu 
endorses mon peche et le tien. tu 
scras ainsi parmi les holes dc 
rKnfer, juste retribution des 
injustes.» 

30. La perversion de son ame le 
porta au rncurtrc dc son frcrc; il le 
tua et se trouva ainsi du notnbre 
des pcrdants. 

31 ♦ Allah a alors envoye un 
COrbeau pour creuser le sol devanl 
lui, afin de lui montrer comment 
entcrrcr la nudit6 de son frcre. Le 
meurtrier s'ecria: «Malheur a moil 



Jf-vS ' ^| Oy4r^i 



,1 ■£Z'A-*\s ■■ ' - 



3 <L^y^'' 



.V. 



5. Al-Ma'idah 



Pat tie 



159 



1 



Suis-je incapable d'etre comme ce 
corbcau et d'inhumcr le corps de 
mon frcrc7» II fur alors bourrcLc 
dc remolds, 

32* Pour cette raison. Nous 
avons present aux Fils d "Israel : 
que celui qui tuerait une seule 
personne non coup able de meurlre 
ou dc degats sur tcrrc, aurait coinmc 
lue I lium anile Louie entiere el que 
eelui qui sauvcrait la vie d T une 
seule personne, lui, aurait commc 
sauvc" 1' humanity loulc cnlicrc. Nos 
Mcssagcrs sont venus a cux avee 
des preuves evi denies, Pourtant., 
aprcs ecla. nombrc parmi les impies 
conLiuueut a semer le desordre suv 
tcrrc. 

33* Ccux qui menent la guerre 
contre Allah el Son Messager el 
qui rcpatidcnt les degats sur tcrrc 
encourent, comme sanction, d'etre 
lu£s ou crucified, ou d" avoir la 
main coupee en memc temps que 
le pied oppose, ou d'etre bannis du 
pays. Cc sera pour cux la home 
dan?; ce monde et le tourmenl 
terrible dans lAu-dcla. 

34* sauf ccux qui se repent cut 
a van l de lomber dans vos mams. 
Sachcz qu'Allah est Pardonneur ct 
Miseticordieux . 

35, O vous qui croyez? Craignez 
Allah, suivcz la voic qui rapproehe 
dc Lui et lutlez pour Sa cause, en 



5. Al-Mi'irfah 



Pat tie 



160 



0 jjJd 1 



vuc d£irc lcs gagnants. 

36. Si ks mdcrdants. possddaient 
tous lcs trcsors dc la tcrrc, ct nicmc 
le double, eL qu'ils voulaient les 
off rir en ran^on pour sc raehctcr du 
chatiment du Jour Dernier, eel a ne 
derail guere acceple de leur part, 
lis seront voucs a un tourmcnt 
douloureux, 

37. Quils cherehent a sortir de 
TEnfcr! Ik n'en sortironl point 1 
Leur supplicc y sera perpetucl. 

38. Celui qui commct un voL 
liomme ou femme, coupe z-lui la 
main, eommc sanction dc son 
forfait. Ccst la une peine cdictcc 
par Allah. Allah est Tout- Puissant 
ci Sage. 

39. Mais celui qui sc repent ct 
s' amende apres avoir commis des 
iniquites, Allah lui pavdonne, Allah 
est Pardonneur ct Miscncordicux. 

40. Nc sais-tu pas qu a All all 
appartient le loyaume des cieux et 
de la terre? ! II chalie qui II veut, II 
pardonnc a qui II veut. Allah est 

Omnipotent. 

ft 

41. O Messager ! Ne Le kusse pas 
affligcr par [ccs hypocrites] qui sc 
prccipitcnt dans 1'impictc, qui sc 
disent croyanls du bout des levres 
el donl les ctsurs sonl mecreants, 
ni par ccs juil's qui prctent leurs. 
oreilles aux mens-onges en ecoutant 



j£ >iJ 5\£ h'j^ &3 o[ 
j 'sk^ jfji ^ 



5. Al-Mi'idah 



Pat tie & 



161 



1 



ccux qui ric sotil jamais venus vers 
toi qui fans sent les Licriturcs, ct 
qui leur disent: «Si ce que vous 
recevez [esl eimfurme] a nt>s vues 
acccptcz-lc, sinon preticz-en garde*. 
En vcritc, eclui qu' Allah emend 
menei a la perdition, tu ne pourras 
ri cn pour lui c outre la volontc 
d" Allah. Voila ccux dont Allah nc 
veut pas purifier les cceurs. lis 
subiront l'opprobre dans, cetle vie 
ct un tourment terrible dans la vie 
dc l'Au-dcla. 

42. Cc sont cux. en effet, qui 
prctcnt tou jours 1'orcillc aux 
mensonges et qui chcrchcnt a 
aequerir des biens illicites, S ils 
viennent te soumettre leur different!, 
lu es. libre de les juger (in lion' lj . Si 
lu t'absliens de les juger, ils ne te 
nuironi cn ricn, el si lu lcs juges. 
fais-lc cn tome 6quite\ Allah aime 
ccux qui jugent en toutc cquite. 

43. Comment, d'aillcurs. te 
prcnncni-ih pour arbitrc. el rccuscr 
ensuite ton jugemcnt, alors qu ils 
ont devant cux la Hiora ou sc 
trouve la loi edictee par Allah? JNfon, 
vraiment, ils ne sont pas eroyants! 

44. Nous avons en etfet revele 
la Thora pour servir de guide et 
de lumiere; e'est en vertu d'elle 
que la justice est rendue aux Juifs 



^ if- 



4 fe-C ^4 j*£j&J& 

A,* i,- ; f - - - ■ if* 



rjUlj 2lj i'i" ij? 



Jl^fz. Ail I .J^_^liJ Li 



fa ■ -~" ^ ■" , J ■ _r J " J ■ y 



(1 j Disposition ahrogee. par «lle du verset 49 ei-apres. 



S. Al-Ml'idah 



Pat tie h 



162 



1 



par les Propheles soumis a Allah 
ct lcs rabbins ct thcologiens. 
conformcmcnt aux dispositions dcs 
Kcriturcs dont ils sont lcs gardicns 
ct lcs temoins. [Allah lcur dit|: 
«Nc craigncz pas lcs humains. 
c'est Moi que vous devez craindre, 
ne troque/. pas Mes signes a vil 
piix!»Ceux qui jugenl sans se 
con former a la loi revelee par 
Allah, voila lcs vrais infidclcs. 

45. Nous leurs avons prescril 
dans la Thora: «Vic pour vie. aul 
pour ceil, nez pour ncz, orcilk pour 
orcille et dent pour dent; lcs 
bless ures aussi rel event du talion#, 
mais eelui qui, par charile, renonce 
a son droit, beneiieicra dc 
V expiation dc scs fautcs. Ccux qui 
ne jugent pas selon la loi revclce 
par Allah sont, eux> les injustes. 

46* A la suite des precedents 
Prophets s, N T ous avons euvoye 
Jesus, fils de Marie, pom confirm er 
ks cnscigncmcnls dc la Thora, 
Nous lui avons donnc l livangilc. 
guide et lumiere, conforms aux 
precedentes Features de la Thora. 
un guide sur el une bonne 
edification dcs picux. 

47. Que ks gens dc TEvangilc 
jugent scion cc qui y a etc rcvclc. 
Ccux qui nc jugent pas scion la loi 
revelee par Allah, sont, eux, les 
pervers. 



1 



I- -" 



S. Al-Ml'idah 



Pat tie h 



165 



1 */r^ 



48. Nous avons fait descendre sur 
loi 1c Livrc dc vcrilc, confirmation 
des Ecritures antcricures et reference 
prevalant sur elles. Juge done entre 
ces gens d' apres ce qu' Allah l'a 
revele. Ne le laisse pas deloumer, 
de la \6rix6 qui Test parvenue, par 
leurs doctrines passionncllcs. A 
chaque communaute parmi vous> 
Nous avons doime des lois et des 
regie-si. Si Allah Y avail voulu, II 
auraii fail dc vous unc scule 
communaute, mais II a voulu 
mcttre a Tcprcuvc votrc fidclitc en 
function de ce qu'Il vous a donne, 
Veuillez. done concourir pour le 
bicn. C'est vers Allah votrc rctour 
tous; D vous eclaircra alors an sujet 
de vos divergences. 

49. Ouif Juge entre eux scion la 
loi revelee par Allah, sans aucune 
complaisance; evite qu'ils te 
detournenl par tenlalion dune 
panic dc cc qu' Allah t a revele . 
S'iLs reeusent ton jugement, e'est 
qu' Allah vcut les pumr pour 
certains de leurs peches, Nombreux 
sonl en effet les per vers parmi les 

hommes, 

50. Preferenl-ils avoir recours a 
la coummc paienne? Mais quel 
jugement serait meilleur que celui 
qu' Allah rend en vers des homines 
vrainient croyants. 

51. O vous qui croyc/t Kc 



lyLJ^Vii CI |^ _> 



_ J ■**■ J-»" ■* 



^ ^ ^ ^1 f ix 



5j ^\^^£J#H >i 



: - 



5. Al- Mi 'id ah 



Pat tie 



164 



prenez pas les juifs el les chre liens 
pour allies. lis soni lcs allies lcs 
uns des autrcs [contrc vousl, Ccux 
d'entre vous qui sallient a eux 
seron i considered des leurs. Allah 
ne guide pas les injusles xur le bon 
chemin. 

52. Tu verras ccux aux cocurs 
malsains sc prccipitcr vers eux, 
disant: -xNous craignons d'etre 
viclimes d'un reloumeinent de 
situation. » Or, il se peul qu' Allah 
apporte la vietoire aux croyants ou 
leur menage, dc Lui-mfimc, unc 
hcurcusc issue. lis rcgrctteront fort, 
alors, les mauvaises pensees qu'ils 
dissmiulaienl. 

53. I-es vrais croyants disent a 
leur propos: «Sont-ce vraimenl 
ccux-la qui juraieni au Nom d 1 Allah, 
dc toutc la force dc leurs scrments, 
qu ils etaient de voire cote?» Ce 
fut la mine de leurs ceuvres et la 
perdilion pour eux-memes. 

54. O croyants! Si certains 
d'entre vous s'avisent d'abjurer 
leur i~oi, A llali fera venir, a leur 
place, des hommcs qu II aimcra ci 
qui L'aimcront, humbles vis-a-vis 
des croyants, forts ct ferine s face 
aux infidcles. Us combattront pour 
la cause d Allah, faisant fi de tout 
reproche. Telle est la faveur 
d* Allah. I J l'accorde a qui II veut. 
La larges.se d' All all esl infiriie. II 



ijft st* 1 1 *■?* h u 



r ► 



■Al 



^ j ^_^i> -^iyixj* \y***it£ ^4 



S. Al-Ml'idah 



Pat tie h 



16S 



1 



esL Omniscient. 

55. [Fideles,] voire protection ne 
sera assur6c que par Allah, par Son 
Mcssagcr et par les vrais croyants> 
ceux-la m ernes qui observe nt J a 
pricrc, s'acquittcnt de raurnone ct 
s'inclment devant Allah. 

56* Ceux qui se rallient au parti 
d' All ah, de Son Messager et de la 
communaute des croyants sauront 
que les partisans d' Allah sont 
lou jours les vainqucurs, 

57. O vims qui croyezt Ne 
prencz pas pour allies les infideLes 
el ceux h parmi les gens qui out teeu 
les Ecn lures avant vous, qui 
toument votrc eulte en derision ct 
qui le rail lent ouverlement. 
Rcdoutez done Allah si vous ctcs 
vraiment croyants! 

58. Quand Us vous entendent 
appeler a. la priere, e'est pour eux 
jcux et moquerics. C : cst parte 
qu'ils ne sont pas raisonnables, 

59. Dis-leur: «0 gens du Livre! 
Qu'avcz-vous a. nous rcprochcr 
si non notrc foi en Allah, cn la 
revelation qui nous a ele faite et en 
eellc qui l a preeddec, alors que la 
pLupart parmi vous 5 out pervers7» 

60* Dis-leur encore: «Puis-jc 
vous informer d'une sanction pire 
que eel a? [C'est cellej qu Allah a 
infligee a ceux qui ont ere m audits 



Pat tie & 



166 



1 



de Lui, qui out subi L Sa cole re el 
dont n a fait dcs singes ct des 
pores. Jes adoraleurs des idoles, 
Voila ccux qui sont dans la plus 
mauvaisc posture, ct qui sont plus 
que jamais egares du droit chemin.» 

61. Quand ils se pnSscnlcnL a 
vous> ils discnt: «Nous croyons^ 
alors qu'iJs etaienl mecreants a 
lour entree, mecreants a leur sortie. 
Allah sail parlailement ce qu'iJs 
dissimulaienL 

62* Tu trouveras nombre d'entre 
eux se laucant dans les peches 
el les agressions et se gavant de 
gains illicites. Quel detestable 
eomportemenl est le leurt 

63. Quonl done leurs rabbins 
et leurs thcologiens, a nc pas kur 
interdire de propager les mensonges 
odieux et de manger les biens 
illicites! Honnie soit leur manicrc 
d'agii! 

64. Les juifs disenl: «Lei main 
d" Allah est cnchaince.» Que leurs 
propres mains le soient! M audits 
soient- ils eux-memcs pour le 
blaspheme qu'ils profereut. Bien 
au eontrairt, les mains d 1 Allah soni 
largement ouvertes. II dispense Ses 
dons comme 11 veut. Cerles, la 
revelation que tu recois rend 
nombre d'entre eux plus funeux el 
plus violents dans leur impi£t£. 
Cest ainsi que Nous avons susrite 



r ^ s.A<Xr\<v\ +"~\\ *M 



5. Al-Mi'idah 



Pat tie 



167 



1 



6 SJjUj 



cntrc cux rimmiiic ci la hainc qui 
dureront jusqu'au Jour Dernier. 
Chaque ftris qu'ils allumcnt un 
foyer dc guerre, Allali lc fait aussitot 
eleindre. Ik s'emploicnt toujours a 
semcr le desordre sur tcrrc: Allah 
n'aime pas les malfaiteuis. 

65. Pourlant, si le^ gens du livre 
claicnt bien croyants cl picux, Nous 
leur fcrions remission dc leurs 
peches el Nous les admeUrions 
dans les jardins de Felicile. 

66. S ik avaienl mis en 
application les enseigncmcnts de la 
Thora* de Tbvangile et de ce 
qu* Allah leur a revele, ils auraienl 
profile des biens qui lombenl du 
haut [du del] et des produits qui 
sortent sous leurs pieds [de la 
lerre]. II se trouve une communaute 
partni eux qui agit avee 
moderation, mais la phi part d 1 cntrc 
eux ne font que mal agir. 

67^ O Mcssagcrf Dclivrc aux 
homines la revelation que tu as 
rccue dc ton Seigneur; si tu nc lc fais 
pas, tu faillis a ta mission. Allah re 
prolegera contre les lioninies 3 '. 
Allah ne guidera jamais les infldclcs, 

68* Dis: «0 gens duLivref Votre 
oeuvre ne reposera sur rien Lant que 
vt>us n'aurez pas mis en pratique 





LT^ 1 *^'J ^ ^i) 



(1) Dcpuis ki revelation dc ct vcrscl t It 
piateger centre, les metre ant $. 



Prophctc n'a plus ehcrthc a sc 



5. Al-Mi'irfah 



Pat tie 



I6S 



0 jjJd 1 



lcs enseignemcnts dc la Thora. dc 
riivangilc et tout cc qui vous a etc 
rev el e par le Seigneur. » Certes, J a 
revelation descendue sur toi rend 
un grand nombre d'entre cux plus 
furieux, plus violcnts dans l'impictc, 
Ne t'afflige point pour un peuple 
infidclc^ 

69. En venle, lous ceux qui 
croieut en Allah ct au Jour Dernier 
et qui font le bien, [qu'ils client etc 
auparavant] juifs. sabeens ou 
Chretiens, ne connaTiront ni 
inquietude ni chagrin. 

7(h Nous avons agree le pacte 
des Fils d Israel el Nous leur avons 
envoy £ des Messaged. Mais chaquc 
fois qu'un Knvoye lew apporte un 
message eontraire a leur penchant, 
soil ils le traitcnt d'impostcur: soit 
ils le luent. 

71. Ils s'imaginaieiit qu'ils ne 
seraient pas mis a 1'epieuve, Ils ne 
voulaienl rien voir, ni nen 
entendre; bien qu 1 Allah leur ait 
ensuite pardonne, nombre parmi 
eux demeurent encore aveuglcs et 
sourds. Allah voit clairement ce 
qu'ils faisaienL 

72. Sont de vrais mcereants ccux 
qui disent; «Allah est le Messie, 
fils de Marie. » Mais lc Messic dit 
lui-memc: «6 His d' Israel! Adorez 
Allah, mon Maitre el le voire. 
Allah a intcrdit Son Paradis a 



Ufa 0 -M Jnj j>± 



,i - h - j "ft lr""j* 



5. Al- Mi 'id ah 



Pat tie & 



169 



1 



0 jjJd 1 



quiconquc Lui donnc des assoeids. 
lequel seta voue a 1'Fnfer; car nul 
nc saurail sccourirlcs injuries.. » 

73, Sont cgalcmcnt mccreatits 
ceux qui discnt. « Allah est la 
troisieme personne de la Ttimte,» 
alors qu'il n'y a qu'un seul Dieu. 
S'ils nc cess cm pas dc profcrcr des 
blasphemes, un tourment douloureux 
f rapper a ces mecreants, 

74, Qu'oiU-ils a ne pas revenir 
a Allah, imploranl Son Pardon, 
ak>t"s qu'Allah est Pardunneur el 
Miscrieordicux? 

75, Le Messic, tils de Marie, 
iv est qu'un Message! [d' Allah] 
precede par lanl d'autres Messagers 
el sa mere est une femme sainte. 
Tous deux sc nourrissaicm 
d' aliments [conmie lc commun des 
mortels]. Observe com me Nous 
leur exposons des signes explicites, 
el observe com me ils s'en 
detour nc til. 

76, Dis : «Comment pouvez-vous 
adorer, en dehors d' Allah, ce qui 
ne peut m vous mi ire mi vous elre 
ulile», alors qu'Allah enlend toul 
el sait lout? 

77* Dis: «0 gens du Livre! Ne 
soyez pas outranciers en faussant 
les dogmcs, ne suivez point les 
doctrines tendancieuses de ceux 
qui se sont deja egares eux-memes. 



fa 



•AS* 



5. Al-Mi'irfah 



Pat tie 



170 



1 



qui out egare taut d' autre s, et qui 
ont bieri devic du droit chcmin.» 

78. Les mecreants par mi les 
Fils d 1 Israel ont etc niaudits par la 
bouche de David et de Jesus, fils 
de Miirie, pour avoir ele rebelles el 
transgress curs. 

79* lis nc s imcrdisaicnt gucrc 
le mal qu'ils faisaient. Ilormie soil 
leur fa^on de faire! 

80. Tu vi us un grand nombre 
d'entre eux sallicr avee les impics. 
Funeste esl ce qu'ils se son I ainsi 
rc" serve" a cux-memcs, eti s'attirant 
la colere d + Allah et le ehatiment 
eternel. 

81. Pour I ant, s ils crovaient en 
Allah, a Son Prophctc cr a cc qui a 
etc revele au Prophcte, ils 
rrauraient jamais pns les impies 
pour allies. En rcalitc\ la plupart 
d'eutre eux sont des pervers. 

82. Assurement, tu ttouveras 
que les enncmis les plus acharncs 
des croyants sont les juifs et les 
paiens el tu trouveras que les plus 
cnclins a cprouvcr dc la sympathic 
pour eux sont ccux qui discnt: 
«Nous sommes chreLiens»; c'esl 
parcc qu'ils eomptcnt pamii eux 
des pretres et des moines et qu'ils 
ne s enflenl pas d'orgueil. 

83. Lorsqu'ils entendenl le 
message revele a T Envoy c |d' Allah], 




- -fcj^f t- ■* .'V- > * ^1 



'II^ ^ : 




5. Al-Mi'irfah 



Pat tie 7 



171 



oti veil leurs yeux ibndre en larmes, 
| emus] pour y avoir reconnu la 
verite. lh disent: «Seigueui\ nous 
croyons : vcuillc nous insenrc 
pamii les tcmoins du [Vrai].» 

84. «Qu*aurions-nous a nc pas 
croire en Allah el en la verite qui 
nous est parvenue ct a nc pas 
espcrer que notre Seigneur nous 
admette au nombre des saints ?» 

85. Allah les recompensera, 
pour leur profession de toi, en les 
recevant dans des jardins de 
Paradis baignes de ruis.se aux ou ils 
vivront ctcrneilemenL telle est la 
retribution des bienfaiLeuis. 

86. Quant a ceux qui refusaient 
de croire et qui rejelaienl Nos 
signcs. ceux-la seront Les notes du 
Brasier. 

87. O vous qui croyez! Ne vous 
interdisez pas les bonnes noumtures 
qu' Allah a rendues licites pour 
vous, ne transgresses pas [Ses 
commandemcntsj, Allah n'aimc 
pas les trans gresseurs. 

88. Nourrissez-vous des aliments 
sains donl Allah vous a pourvus, 
soyez picux en vers Allah en qui 
vous cioyez, 

89. Allah ne vous ticnt pas 
ngucur des scrments que vous 
faites a la legere, mais de ceux que 
vous prononce/, de propos deJibere. 




-J 



© *^if^ S^S^ 




5. Al-Mi'idah 



Pat tie 7 



172 



[En cas de par jure,] leur expiation 
est dc nourrir dix pauvrcs dc cc 
■dont vous nourrisse/ normalemenl 
les vulrcs, ou dc leur procurer des 
vctcmcnts, ou encore d'affranchir 
un exclave; celui qui ndi aura pax 
les moyens accomplira trois jours 
dc jcunc. Telle sera 1' expiation dc 
vos serments non lenus. Tene/ bien 
vos serments. Allah vous expose 
clairement Ses signes, peut-etre 
Lui sere/,- vous reconnaissanls. 

90, O vous qui croye/J S aches 
que la consummation du vin, la 
pratique du "mcissir"'"\ k sacrifice 
a Tautel des idoles et la divination 
sunt des actes odieux, inspires par 
Satan, dviic/-lcs done en vue de 
reussir votrc salut. 

91. Satan nc chcrchc qu'a seiner 
la discorde et la hainc entrc vous 
au moyen du vin et du "me is sir 1 
afin de vous dcioumcr de 
revocation d' Allah et dc la pricrc; 
seiez-vous prets a vous les 
interdire? 

92. Obeissez a. Allah [ Obeissez 
a [Son] Mcssagcr! Prcnez bicn 
garde f Si vous vous dctourncz. 
sac lie/, que Notre Messager n'est 
tcnu qua vous iransmettrc 
clairement son message, 

93, II n'y a pas dc reproches a 



J^3' y^yj 



(1) cf. sourate 2, verset 219. 



5. Al- Mi 'id ah 



Pat tie 7 



173 



faire a ceux qui croienl et qui font 
lc bicn au sujct dc ce dont ils 
s'alimenlent, pourvu quails 
craigncnt Allah, qu'ils prcscrvcni 
lcur foi, qifils accompli sscnt dc 
bonnes {euvres, qu'ils soient en 
sommc dcs croyants pieux, dcs 
homines dc pictc ct dc vcrtu; Allah 
aime les hommes vettueux. 

94, 6 vous qui croyez! 
Assurcmcnt Allah va vous 
■eprouver en mettant du gibier a la 
porlee de vos mains, et de vos 
amies k aim dc rcconnaitrc eclui qui 
Le craint en l 1 absence de lout 
tcmoin. Quiconquc transgress era 
Ses ordres sera, par J a suite, voue a 
un tourmcnt douloureux. 

95. 6 vous qui eroyc/J Nc tucz 
pas dc gibicr quand vous ctcs en 
el at de sacralization. Celui d'enlre 
vous qui le fait de facon dclibcrcc 
doit I'expier soit par Foffrande 
d une bete equivalents , ramencc a 
la Mecque. et validce par deux 
lemoins honorable s parmi vous, 
soit par la foumiture dime quantite 
de noumlure pour plusieurs pauvres 
ou encore par le jcunc durant une 
penode jugee equivalents pour 
qu'il scnte lc mauvais effct dc sa 
faule. CerLes, Allah absout ce qui 
rclcve du passd. Mais quiconquc 
rccidivc, Allah scvira contrc lui. 
En effel, Allah est Puissant el 
Maitrc dc la vengeance. 



-- " I' ~ : ■ 



i - ■ 



-BP- 



5. Al-Ma'idah 



Pat tie 7 



174 



96. II vous est pcrmis dc pec her 
et de consommer les produits de la 
pechc. une bonne nourrirurc pour 
vous et pour les caravan ieis. Par 
contrc. il vous est intcrdit dc vous 
livrer a la chasse tant que vous etes 
en ctat dc sacralisation, Craigncz 
done Allah vers qui vous sere/: 
ramenes. 

97. Allah a fair de la Ka c ba, 
r edifice sacre, un sanctuaire sur 
pour les homines. De memc, II a 
insUtue les mois sapres, les 
offrandes ct les bfites enguirlandecs 
(a immoler). Cest pour que vous 
saehicz qu 1 Allah connait Tout ce 
qui est dans les cieux, uiul ce 
qui est sur tcrre, qu 1 All all est 
Omms-cienL 

98. Sachez que le chalimenl 
d'Allah est terrible, mais qu'Allah 
est Pardonneur et Misericordieux. 

99. II n' in combe an Messager 
[d 1 Allah] que de vous IransineUre 
le message; Allah, connait les 
pen sees que vous manifested el 
ceJles que vous caches. 

100* Dis: «I-e mauvais et le bon 
nc sauraicnt jamais £tre parcils; 
meme si le mauvais f impression ne 
piir sa quanlit6.i> Craigncz done 
Allah. 6 vous qui etes doues 
d' intelligence, afin dc rdussir voire 
salut! 

101 ♦ O vous qui croyez' livitcz 




5. Al-Ma'idah 



Pat tie 7 



175 



d'intcrroger [k Prophcic] sur dcs 
sujets a propo.s desquels les reponses 
pourraient txtc fSchcuses pour vous; 
car si vous insisted au moment de 
la revelation du Coran H ccs reponses 
vous seront apportees. Allah en a 
fait remission, Allah est Pardonneur 
el Longanime. 

102. D'autres avanl vous avaient 
pose ce genre de questions mais lis 
se soul aussitot rendus infideles 
[en rejetant] les reponses donnees. 

I03 + Allah n'a point institue de 
Itabous concernant ccrtaines betes 
que vous appclezj bahlra' 1 \ saiba'- 2 \ 
wasUa 1,1 ', el ham' 4 ', seulcment les 
impiei forgenl des mensonges 
qu'ils imputenl a. Allah; nombreux 
panni eux son! den in senses. 

104* Lorsqu'on leur dit: «Venez 
vous refcrer a la revelation d* All ah 
el a i'enseignement de Son 
Messagcr», ils rcpondent: «La 
coutume dc nos pcrcs nous sufrlt.» 
lit si leurs peres ne s avaient rien! 
Et s'ils etaient mal guides f 



SO 



(1) La "'bariira." est la chamcllc ay ant mis bas cinq foh cl dont les arabes. 

paiens fendaient l : Qrcillc. qriils irilcrdisaicnl dc rnonlcr cL qui ctaiL librc 

de ses mouvc merits a era vers paluragcs trt points d'eau. 
(2j La "saiba" est la chamelle qu h on libcre. en execution d'un vitu prononec, 

apres le retour d'uti voyage ou la gu&ison d'une rnaladie. 
0) La 'wasila' esl lit brebis ou la etievre ay ant mis bas uri double mile et 

feme]le. Dans, ce cas, le petit male n'est pas immole en offrande. 
(4) Le "ham" est le chatiieau etalon ay a tit proaee" un certain iioiiibre de fois 

et que I 1 on rend ainsi libre. 



5. Al-Mi'idah 



Pat tie 7 



176 



105, 6 vous qui croyc/J 
Attaches -vous a votre ptopre salut. 
Si vous; clcs sur la bonne voic, les 
cgarcs nc sauraicnt vous nuirc. A 
Allah votre retoui a tous, II vous 
rappcllcra toutcs vos ocuvrcs. 

106. O vous qui croye/J Si Tun 
dc vous. sur ie point de mourir. 
veut elablir un testament, qu'il 
fassc appcl a deux tcmoins 
honorables parmi vous ou deux 
tcmoins ctrangcrs {lj s si vous ctcs cn 
voyage au moment ou vous sentez 
la mort cn train dc vous 
sutprendre. Au cas ou vous doutez 
dc rhonnfilclc dc ecs tdmoins, 
rctcncz-lcs aprcs V office dc la 
priere pour preler ce senile nt: 
«Nous jurons dc ne fairc aucun 
trafic de notre temoignage, fut-ce 
au profit dc nos proches, et dc nc 
lien eeler de la verite dans notre 
temoignage devanl Allah, car nous 
serious alors de vrais coupables.» 

107 + S'il s'avcrc que les deux 
lemoins out peche [en lie disanL 
pas la vcritch on lcur substitucra 
deux autre s ? parrm les plus 
qualifies dc ceux qui out etc lescs 
par Je premier temoignage; les 
deux nouvcatix tcmoins jurerotit au 
Nam d' Allah: <xNotre temoignage 
prime lc temoignage des autrcs 
lemoins, nous afiiimons que nous 



___ £ x f-Jj j 



(11 Pi ascription modifiee par ]e verset 2 de 



]a scmrate 45- 



5. Al-Mi'idah 



Part it; 7 



177 



0 soJ'di ijj** 



nc sommcs pas des transgress curs 
ear ? dans ce eas., nous serious des 
injustes.>> 

108* Cola est la mcillcure 
procedure pour que les homines 
re ride nt les temoignages comme il 
se doit, et que les temoins 
craignent que leurs serments soient 
recuses apres qu'ils les eussenl 
prononees Craignez done Allah, 
(jcoutez fSes ordres,] saehcz 
qu* Allah ne guide pas les per vers. 

109. Un jour, Allah reunira Ses 
Mcssagcrs poor leur demander: 
«Quelles reponses avez-vous recu.es 
|de vos peuples |7» lis rcpondront: 
«Qucl savoir pourrons-nous avoir, 
en face dc Toi, Titulairc de la 
science qui embrasse tout 
nncomiaissable?!» 

1 10, Souviens-toi de ce qu' Allah, 

si'adressanl. a Jesus, dit: «Q Jesus 
fils de Mane! Rappelle-loi Mes 
bicn fails en vers toi et ta mere, 
lor s que Je t'ai soutenu par le Saiut- 
H sprit; tu as pu parler aux gens au 
berceau, et precher aduHe, Je t'ai 
cnscignti les Ecriturcs, la Sagcsse, 
la Thora et l'Lvangilc. Par Ma 
permission, tu modcles a partir de 
Targile des formes d'oiseaux, tu 
souffles la-dessus, et les formes se 
metieiit a voler^' par Ma permission. 



(I) cf. souvate verset49. 



5. Al-Mi'irfah 



Pat tie 7 



17* 



Tu gueris, par Ma. permission, 
ccux qui sonl nds avcuglcs ainsi 
que les leprcux. Tu fais. avee Ma 
permission, ressusciter les morts. 
Je c." ai protege contre les Fils 
d Israel lorsque lii leur apporlas 
des preuves 6vidcntes et que les 
mccrcants parmi cux s' eerier cnt: 
«Ce n'est que pure magie ! » 

111. Voila ce que J ai inspire 
aux apotres: «Croyez en Moi et en 
Mon Messager.» lis repondirenl 
[aii&sitotj; «Kous croyons bicn. 
Prcnds actc dc norre soumission.» 

112. Voila ce que les apotres 
out dit a Jesus: «S Jesus fils de 
Mane! Ton Seigneur pourra-t-D faire 
descendre du eiel un festin pour 
nous?» Jesus repondit: «Craigne/ 
[plut6t] Allah si vous ctcs dc vrais 
croyants.» 

113* Les apotres aj outer ent: 
«Nous voulons en manger, en avoir 
le cceui net, nous assurer que tu 
nous dis la veritc ct en etrc les 
temoins,» 

114* Jesus, fils dc Marie, implora 
alors: * Allah! Notre Seigneur! Fais 
descendre pour nous un festin du 
del qui marquera une fete a celebrer 
pour les premiers et les dcrnicrs 
d'entre nous et sera un signe 
emanant de Toi! Puisses-Tu pourvenr 
a notre restauration, Seigneur! Tu 
es le Meilleur pourvoyeur.» 



© Strife 



5. Al-Ma'idah 



Partie 7 



179 



115. Allah du: «Je vt>us le ferai 
descendre, [cc festin.J mais celui 
d'entrc vous qui Me mcconnailra 
par la suite, Jc lui infligcrai un 
chatiment que Je n'ai jamais inflige 
I personnc d' autre an mondc,» 

116. Voila cc qu" Allah dat a 
Jesus: «0 Jesus tils de Marie! As- 
lu vraimcnt dit aux hornmcs dc te 
prendre, toi et ta mere, pour 
divinites en dehors d' Allah ?» Jesus 
rcpondit: «Gloire a Toi, Seigneur! 
Comment pourrais-je oser prodamer 
cc a quoi jc rTaj mil droit dc 
pretendre?! Si je T avals dit, Tu 
raurais su Tu connais lc fond dc 
ma pensce. je ne cormais ricn de la 
Tienne; Ta science embrasse loul 
T in connais sable. » 

117* «Jc ti'ai dit aux hommes 
que ce que Tu m'as ordonne; je leur 
at dit: adorcz Allah, mon Maitrc ct 
le votrc; jc fus tcmoin d'eux lc 
Lemps que j'ai vecu parmi eux; 
lorsquc Tu m'as rappclc aupres dc 
Toi, e'est Toi qui les observais, car 
Tu es le Temmn de UmL » 

118. «S\ Tu les chillies c'esl 
qu'ils sotit Tes scrviteurs; si Tu 
leur pardon nes, e'est que Tu es le 
Puis^anl cl lc Sagc,» 

119. Allah dil: «C ? cst lc Jour oll 
la veritc proflte bien a scs auteurs, 
ccux-ci scront admis dans d^s 
jardins oli con lent des ruisscaux. 



= ^ < m 

3 Ljysv** ca 



fi" [ "'i^' ,J U jJ C { 



5. Al-Mi'idah 



Pat tie 7 



ISO 



II s y vivronl a jamais immortels, 
agrees par Allah, satis fairs dc LuL 
e'est le triomphe sublime. » 

120. A Allah appartienl louL le 
rovaumc dcs. cicux ct dc la tcrrc cl 
tout ce qui s'y trouve, II est 
1' Omnipotent. 



A]-An l Sm 



Partie 7 



1S1 







6. AL-AX^AM (les truupeaux) 







Prihigirienne (sattf les vends 2,% 114, 141, 151, 152 et 153), 
revelee apres la sourate de "Al-Hijr". Elle compte 165 versets. Son 
titre est tire des versets 136, 138, 139, 142. 

La s&urate rappellt, comme abjet de meditation et tVincitatum a 
la foi, la creation des cieux, de la terre, de Uhvmme, el 
I 'an eantissement des peuples anciens pour desobeissance. Elle 
itidiqtte an Prnphele V attitude a observer et le discours a tenir 
devant les manoeuvres et la perfidie des inftdcles. 

Elle relate le recit d'Abraham a la recherche d'une divinite, mars 
chaque fois decu, avant de se vouer an Maltre des Mondes. 

Enfin, la sourate rappelte et condamne certaines pratiques 
anteislam iques relatives au partage des recoites et a la prohibition? 
pour tel ou tel groupe humain, de la ttmsommation de tout au partie 
de certains animaux. 



Au nom d' Allah, le Clement, 
le Misiricordiewc. 

1. Louange a Allah qui a cree 
les cieux et la terre > et instaure les 
lenebres el la lumiere. Cependant, 
les mecreanls persistent a vouloir 
dormer des egaux au Seigneur. 

2. C'est Lui qui vous a crees de 
limon, qui a fixe un lerme [a 
chaque vie]; un autre tcrme est 
determine" par Lui, [ou vous sere/, 
rcssuscitds.] Pourtanl vous mctlcz 
ccla en doute. 

3. C'est Lui, Allah, dans les 
cicux et sur la tcrrc. II connait ce 
que vous tenez secret et cc que 
vous divulguez. II connait aussi 
tout cc que vous pouvcz acqucrir. 




5 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



IS2 



4. Aucun signe ne leur parvienl 
dc leur Seigneur, sans que les 
mccrcants ne sen dctourncnt 
obstinement. 

5. En effet, lis on I rejele la 
Verile venue a eux; bientt)t 1 ils 
auront des nouvellcs dc ec qu'iLs 
tournaicnt en derision 

6. N ont-ils pas vu combicn dc 
generations Nous avons fait perir 
avanl eux, que Nous avians 
ciablics hut lerrc avce des moyens 
plus puissants que les leurs? Nous 
avons fait toniber pour eux des 
pluies a verse, el fail couler des 
fleuves a leurs pieds, puis Nous les 
avons cxt ermine es pour lcurs 
crimes. Nous avons crcc d'autrcs 
generations apres eux, 

7. Me me si nous faisions 
deseendre sur loi un livre ecrit suv 
pare hem in, que chaeun deux 
pourrait palpcr dc sa main, ees 
mccrcants diraient: «Cc n est que 
pure magie!» 

S. lis disent: «Pourquoi irii-L-on 
pas fait deseendre un angc avee 
lui7» Si Nous avions fait deseendre 
un angc, lcur sort aurait etc sec lie 
sans qu'aucun delai ne lcur cut etc 
accorde, 

9. Me me si lenvoye etail un 
angc, il apparaltrait dans line 
apparence liuinainc. ct V equivoque 



[-" 



■'j 



ATT 



fi. A]-An l Sm 



Pa i tie 7 



1S3 



qu'ils veulenl susciter demeurerait. 

10. A van t toi, d 1 aulres Mcssagers 
furcnt rail!6s [par les mordants J 
mais ceux qui s en moquaient 
f merit emportes par ce donl ii$ $e 
gaussaicnt. 

11 ♦ Dis: «Alkz dc par 1c mondc 
et voyez comment out fini ceux 
qui Irailaient Nos Prophetes de 

mentcurs.* 

12. Dis: «A qui apparticnt tout 
ce qui est dans les cieux et lout ce 
qui est sur lcrrc?» Dis: «C l cst bicn 
a Allah ; II S'est prescrit la 
misericorde a Lui-meme; e'est Lui 
qui vous rcunira lc Jour dc la 
Resurrection, dont nul ne doit 
douLer, ou ceux qui ne cniient pas 
vont pcrdrc leurs amcs» 

13* A Allah tout cc qui vit dc 
nuit et de jour. It entend tout, II sait 
tout. 

14. Dis: ^Comment pourrais-je 
prendre un protcctcur en dehors 
d' Allah, Celui qui a inslaure les 
cicux el la lerrc. Lui qui fournit les 
nourritures aux etrcs sans avoir 
besoin d'etre nourri?» Dis: «I1 ma 
cic ordonnc" d 7 £irc Lc premier a me 
soumettre et d^eviter d'etre au 
nombre des poly the isles.» 

15. Dis: «Je crams, si je desobeis 
a man Maitrc, le chatimcnt d un 
jour terrible, » 



ft. 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



184 



16. Celui a qui, ce jour- la, ce 
lOLirmcni aura cic cpargne\ 
bcncficicra dc la Grace d' Allah. Cc 
sera le triomphe eclatant ' 

17, Si Allah decide qu'un mal 
le louche, Lui Seul pourra y mellre 
fin. ct s'll decide qiAin bicn rc 
touchc, Ccst qu'Il a pouvoir sur 
toutcs choscs. 

IS, II est le Maitre absolu de 
Sea sujels, II est le Sage, II est au 
courani dc tout. 

1V + Dis: «Qucl est lc tcmoignage 
le plus sublime? » Dis: « Allah est 
le temoin en Ire moi el vous* que ce 
Coran m a etc revele pour vous 
prevenir ainsi que tous ceux qui 
ont &t& informed dc Son message, 
alors que vous temoigncz dc 
1 + ex i s ten ce d' autres di vinite s 
qu' Allah. » Dis: «Moi, je n'atleste 
point ce que vous dites.v> Dis: #11 
n'y a qu'un Ditu Unique, jc me 
proclamc innocent dc cc que vous 
Lui associez.» 

20. Ceux aux quels Nous avons 
donn£ les Eeri lures rcconnaisscnl 
cc Livre, commc ils rcconnaisscnt 
leurs proprcs enfants, ccux qui n'y 
croient pas ont perdu leurs ames, 

21, Y a-t-il plus in juste que 
celui qui forge les mensonges 
ct les impute a Allah ou qui 
rejettc Ses signes?! Jamais les 



r- 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



1*5 



injures ne triompheronl. 

22. XJn jour, tous seronl ranienes 
vers Nous, Nous dirons alors aux 
poJytheisles: «0u sonl les [pretendusl 
ass odes que vous prcticz a Allah? » 

23. Lcur tentative dcscspcrcc 
ne sera alors que de dire: «Par 
Allah, notre Seigneur, nous n'ctions 
pa? paiens .» 

24. Regards coinrae ils se renient 
cux-mcmcs, tandis que les divinitcs 
qu'ils se forge aient s'evanouissent. 

25. Certains parmi eux viennent 
ieouier ion propos; pour qu'ils ne 
comprennent pas, Nous a vous 
rendu leurs occurs voiles el leurs 
arc-ill es sourdes. Quel que soil lc 
signe qu'ils voienl, ils ne croironi 
point, Quand ils viennent te voir 
pour polcmiqucr, ecs lmpks discnl 
toujours; «Ce ne sont la 
qu'histoircs <T anciens !» 

26. Ils s emploient a dclourncr 
les homines du message divin, ct 
ils s'en eloignent eux -m ernes; majs 
ils ne font que se pcrdre sans en 
avoir conscience. 

27. Si tu pouvais les von bloques 
aux abords de l'Enfer, en ant: «Ah : 
si nous pouvious rctourncr sur 
lerre] Nous ne rejeUerions plus les 
signes de notre Seigneur, ct nous 
serions de vrais croyants.^ 

28. C est quails ont vu devanl 



A]-An l Sm 



Pa i tie 7 



1*6 



cua les realilcs qu ils sc cachaieni 
auparavant. Pourtant> s'ils revcnaicnt 
a J a vie, ils reieraiem exactemenl 
ee qui leur a ele interdil, car lis ne 
font que mcntir. 

29. Ik disenl sou vent: «I1 n'y a 
que notre vie dans ce monde, nous 
ne scrons jamais rcssuscites/» 

30, Si lu pouvais les voir 
comparailre de van I le Seigneur T 
«Iih bicii, dira-t-IL ccci ti'cst-il pas 
v mi 7 ! » II s diro nl : «Si fait 1 
Seigneur! II leur dira: «Savourez 
done le chatimcnt pour voire 
impiete.w 

31- C est ainsi qu'ils seronl 
pcrdants, ceux qui rcfusaicnt dc 
cm ire a la renconlre d' All ah 
jusqu'au moment ou 1'IIeure 
fatidiquc les surprendra; alors ils 
s f eerie mnl: ^Malheur a nous pour 
avoir neglige notre saint! » Ils 
porleronl sur leurs dos le faix de 
leurs peches. Quel nefaste fardeau! 

32* En vcrite, la vie dans cc 
monde n*esl que jeu el 
divertissement; c'esl la Demi ere 
Demcure qui compte pour lc bicn 
de ceux qui craignem Allah. 
Qu'avez-vous a ne pas y reflechir? 

33* Nous savons que leurs 
propos t'afiligent. En fait, ce n'esl 
pas toi-meme qu'ils dementent. 
Mais ies coupablcs rejettent les 
signes d 4 Allah. 



be- -- 



^^^^^^ 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



1»7 



34, Avant toi, d' auircs Mcssagers 
avaient ete traites dc menteurs. niais 
ils avaient supportc avee patience 
d crrc dementis ct offenses jusqu au 
moment oil Nous leur avons porte 
secours. Tela sont les decrets 
mvmuabJes d' Allah. D'ailleurs, une 
panic dc r historic des Envoy es 
t'est deja parvenue. 

35, Si T indifference des mecreants 
tc parait insupportable, cssaic si tu 
peux de creuser une galerie sous 
tcrrc, ou dc lendre unc £chcllc vers 
le ciel pour leur produire un signe 
[prodigieux]] Si Allah le voulail, II 
les aurait tous ramcnes sur la voic 
du salul. Ne sois done pas comme 
les ignorants. 

36* Seuls donneront les bonnes 
reponses eeux qui savenl entendre; 
quant aux morts. Allah les 
Tessuseitera, puis ils feront re tour 
vers Lui. 

37. Le s mccrcants discnt: «Que 
n'a-t-on pas donnc a cct hommc un 
signe miraculeux emanant de Son 
Seigneur 7 » Dis-lcur: « Allah a tout 
pouvoir de produire des prodiges», 
mais la plupart d'entre eux n'en 
savent den. 

3& + II n'est pas de betes qui 
bougent sur terre iii d'oiseaux qui 
volent de leurs ailes dans Tair qui 
nc torment des societes scmblables 
aux votres: car lien n L a ete oniis 



0$*£r '^J3^' 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



IS* 



dans le Livre. En suite Lous seronl 
rasscmbles auprcs dc lcur Seigneur. 

39* Ccux qui rcjettent Nos signcs 
son l com me des sourds-muets qui 
sc mcuvcnl dans les leucbrcs. 
Allah eg are qui II veut perdre, et 
dirige qui II veut sur le dmit chenun. 

40. Dis-leur: «Qu en serail-il de 
vous si lc ch&timent d 7 Allah vcnail 
vous f rapper ou si 1'IIeure 
fatidique vous surprenail? Alle/.- 
vous invoquer un autre dicu 
qu' Allah, si vous etes veridiques?» 

41. Eh bien non! C'est I-ui que 
vous. invoquercz. II dissipcra. s n Il 
lc veut, le inal contrc Icqucl vous 
L'avez invoque; et vous oublierez 
suremenl ccua que vous Lui uviez 
assocics. 

42* Certcs, Nous avons envoy c 
[Nos Messagers] a d'aulres peuples 
avant toi; Nous les avons accablds 
par des malheurs et souffrances 
pour les mener l\ la contrition. 

43. Si seulemenl ces peuples, 
apres avoir subi Nos rigucurs, 
s'etaientmis a Nous implorer ! Mais 
au contraire, leurs ctjeurs s^etaienl 
endurcis et Satan les a abuses en 
lcur van tan l leurs actes [per vers]. 

44. Lorsqu'ils ont oublie les 
lecons quils avaient revues. Nous 
leur avons ouvert toutes les portes 
[du bien -e Ire]. Mais quand Us se 



m 

-is® 



A]-An l Sm 



Pa i tie 7 



1SV 



sonl rejouis de ce qui leur a etc 
donnc\ Notre chatitnent les a pris 
brusquement, et les voila bien 
abattus. 

45, Ainsi furcnl cxtcrmmecs 
jusqu'au dernier les generations 
injustes. Qu' Allah, le Mai Ire de 
l'Univcrs, en soil loud f 

46, Dis-lcur: «Qu'cn scrail-il 
scion vous, si All all vous otait louie 
el la vue, s' II scellail vox c<eurs? 
Quel dicu en dehors d' Allah pourrait 
vous rendre les facultes peidues' > » 
Vois comment Nous leur presentons 
tant de signcs varies, puis ils s en 
detourneiit. 

47, Dis-leur: «Qu 'en serai t-il de 
vous si le chatiment d' Allah venail 
vous surprendre a 1'improvistc, ou 
qu'il vous frappait ouvertemeut? 
Les injustes nc scraicnt-ils pas les 
seuls a etre aneantis? 

48, Nos Messagers n'ont qu'une 
seule mission; e'est d'annoncer les 
bonnes nouvelles et dc livrer des 
avert issements, Ceux qui croient et 
font le bien n'eprouveront ni 
inquietude ni chagrin. 

49* Ceux qui, |par contrcj 
rejeltent Nos signes serom voues au 
ehfUimcnt, en prix de kur pcrvcrsitc. 

50. Dis: «Jc nc prdiends point 
pos seder les tresors d* Allah, ni 
connaitre Son Myslere, je ne 



r.-v f=x<A ■ ■, - -S -a 




? 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



pie lends pas, non plus, etre un 
archangc; jc nc fais que suivrc cc 
qui in "a ete revele.» Dis: wSont-ils 
a egalil£ : lavcuglc cl lc clairvoyant? 
Quavcz-vous a nc pas y rcrlcchir?» 

51. Veuille bien mettre en garde, 
cn cxhortanl par lc Coran, Lous 
ocux qui rcdoutcnt dc comparaitrc 
devant leur Seigneur, sans avoir en 
dehors de Liri iii prorecteur ni 
imercesseur, afin qu'ils soienl plus 
picux, 

52* Nc repousse pas ccux qui. 
matin et soir, implorent leur 
Seigneur, chcrchant a sc vouer a 
Sa face; leur demander compte ue 
rineombc en nen cl ils n'ont pas a 
te demander compte; en les 
repoussanl tu serais, de ce fait, 
commc les injustcs. 

S3* C 1 cst ainsi que Nous avons 
eprouve les hommes les uns. par les 
autrcs. certains discnt: «Iist-cc que 
ce sonl ces gens-la qu' Allah a 
favoriscs parmi nous?» Mais All all 
ue conn ait- II pas ceux qui I-ui sont 
reconnaissants 9 

54* Lorsquc tu vois rcvenir vers 
toi ccux qui croicnt a Nos signcs, 
dis-leurs: «Que le salut soit sur 
vous! Votrc Seigneur S ent present 
la misericorde a Lui -metric, que 
celui d'enue vous qui commel le mal 
par ignorance cl qui sc repent ct 
s : amende apres, qu'il sache qu' Allah 



til 4 



A IT ? J* « 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



esL Pardtmneur et Misencordieux. 

55* Ccst ainsi que Nous 
expo sons JS'os signes d'une maniere 
explicite alin que la voie des 
criminels ' '' soil clairemenl connue. 

56. Dis: ^11 m'a etc interdit 
d' adorer ccux que vous invoquez 
en dehors d J Allah ». Dis encore: 
«Je ne suivrai jamais vos tendances 
impies. Sinon je m'egarerajs loin 
de la voie du salute 

57* Dis: «Je m en liens a la 
prcuvc irrefutable de mon Maitrc: 
alors que vous la rejelez. Sachez 
aussi que je ne suis pas mailre de 
ce [chatimcnt] que vous desire/ 
hater. Seul Allah en decide. Cest 
Lui qui livrc la verite\ II est Ic 
Meilleur des juges.» 

58. Dis: «Si j'avais le pouvoiv 
de le h&ler, lout serait regie enlre 
vous ct moi a present. » En veritd 
Allah conn ait parfaitement les 
coupables. 

59. C'esl Lui qui delienl les 
clefs du mystcrc, Lui Seul en 
connait le secret. II conn a it tout cc 
qui esl duns les lerres et les me is:, 
aucune feuille ne Lombe sans qu'Il 
le sachc; aucune grainc dans les 
tenebres [des entraillesl de la terre, 
ni pousse verLe ou dessecuee qui 



_1 -•> - 



-.t 



Cfiof-X 0^'-^' 0 1 ^ 5 Ji j* 



A "1 j "v 7^ i ^ --■ , *^->Alf 



I 
u 



■ L. 

LtAiS i*- 5 ^ LlS -Ja*-3 



(1 j Che?. Wnrsh: .que la voie des criniiiiels te soit dairement connue..» 



ft. Al-An r 5m 



ne so i en I nientionnees dan s un 
livrc explicits 

60* C'cst Lul qui rappelie les 
amcs durant votrc sommeil, la 
nuit; et qui connait vos activites le 
jour, durant lequel II vous ramene 
a la vie quotidienne jusqu'a 
raccomplissemeril de votre Lerme 
fixe. Ensiiile, ressuscites, vous 
serez reto Limes h Lui; II vous 
informera dc toutcs vos actions. 

61* C'cst Lul qui regno en 
Maitre absolu sur Scs sujets. C'cst 
Lui qu i vous envoi c des anges 
gardiens. Au moment de la mort de 
chacuri dc vous, des Mcssagcrs 
recueilleront -son ame, sans rien 
ncgligcr dc IcLir mission. 

62. Ensuile, les morts scronl 
rend lis a Allah, Icur vral Maitre, a 
qui apparticnt tout 1c pouvoir. II est 
lc plus prompt a dresser les comptcs ! 

63* Dis: «Qui vous sauve des 
tenebres sur terre et sur mer. quand 
vous I.'invoquc/ bumblemeut a 
voix basse disanl: «$ r Tl [Allah] 
no lis dclivW" de ec pcril T no us 
serons bien rceonnaissants?» 

64* Dis-leur « Allah Seul peut 
vous sauver de ce malheur, et de 
bicn d'autres encore, n'empeebe 



- > i ■! i i.^l'L f ♦ ----- 

si fj - A\ * <■ 1 j T < ='l 



-4- Vt ')*7-t^"-r ,i 



[]} Che/ Warsh: a... a. voix hawse: «Si Tu 
nous serons bi-e-ti recormaissatits..> 



(Allah) noLifi delivres dc cc peril 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



193 



que vous I-ui associez de faux 
dicux!» 

65. Dia: «C'esl Lui qui peul 
encore vous envoyer d'en haut un 
chatiment [qui vous tombe sur les 
leLesJ ou des sous vos pieds; 
commc II pout jctcr la confusion au 
sein de vos factions, en faisanl 
gouter aux uns la violence des 
autrcs.» Rcgardc commc Nous 
various les signes pour que ces 
gens comprenncnt. 

66. Ton pcuplc a traiie cc 
Coran de mensonge, alors qu'il est 
la verite meme. Dis-leur: «Je ne 
saurais rcpondrc dc vous. 

67* A route annoncc un 
aboutissement! Vous en saurez la 
suite. » 

68. Lorsque tu vois ceux qui 
ergotcnt a propos dc Nos vcrscts. 
eloigne-toi d'eux jusqu'a ce qu'iis 
changcnl dc sujet dc conversation: 
si Satan tc lc fait oublicr, evitc. 
apres le Rappel, de tenir compagnie 
tiux groupes des injusles. 

6!*. Ccrtes, ccux qui craigneni 
Allah ne sont pas comptablcs des 
comportemenls des impies, il leuv 
est fait sculement le rappel pour 
qu'ils se premunissent da vantage. 

70* Evite toute relation avec 
teux qui ir out pour religion que 
ics jeux ct les divertissements, ct 



r Jt ■* - ? I * "A 



J. ^_ 



*4J 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



194 



que la vie dam ce monde a 
trompcs. Tache de rappclcr par cc 
T.ivre que chaque ame est I'olage 
dc ses forfaits; qu'ellc nc saurail 
avoir, en dehors d' Allah, ni 
prolecleur ni inlercesseur> el que, 
quelle que soil la ratio on qu'clLc 
off re pour sc rachctcr, ccllc-ci nc 
sera point acceptee, Voila des 
amcs perdues a cause de ce 
qif elles out commis ; un breuvage 
brulanl leur sera servi el un 
douloureux tourment les attend 
pour prix de leur impiete, 

71. Dis: «Comment invoquerions- 
nous en dehors d' Allah ecus qui nc 
pcuvent ni nous aider ni nous 
nuke? [Comment accepted ons- 
nous| de revenir sur nos pas apres 
qu J Allah nous eut bien guides'? 
[Nous serious alors] comme celui 
que les demons onl sub ame el 
egar6 sur lerre, pendant que des 
■compagnons a lui TinviLcnl k 
rcjoindre la bonne voic avec eux,» 
Dis: «Scul lc chemin d' Allah est lc 
bon chemin. il nous a ete ordonne 
de nous soumettre au Mai Ire de 
TUnivers, 

72. d' observer 1' office de la 
priere eL d'etre pieux en vers Allah, 
e'est vers Lui que nous allons circ 
rarncnc\s/» 

73. Cest Lui s [Allah,] qui a tree 
les cicux ct la Icnc pour unc raison 



fi. A]-An l Sm 



Pa i tie 7 



juste; le jour ou II dira: «Que cela 
aoii». Sa parole sera la v£ritc\ a Lui 
tout lc pouvoir le Jour ou il sera 
sou file dans la Trompcttc. Sa 
science cmbrassc lc mystcrc de 
r invisible ct lc monde sensible. 11 
est le Sage et V Omniscient 

74. [Rappelle-toi] quand Abraham 
dit a son pere A/er: «Prends-tu des 
idoles pour divinitcs? Je vois que 
tu es H ainsi que ton peuple, dans un 
egaremeut manileste.» 

75. Cesl ainsi que Nous avons 
montre a Abraham la grandeur de 
1' empire des cieux et de la terre 
afin qu'il soit un croyant convaincu. 

7{k A la toinbee de la nuit 
Abraham apercut un astre lumineux. 
11 dil: «Voila mon Maitre! » Mais 
lorsquc eclui-ci se coucha, il dit: 
«Jc ne saurais apprecier ceux qui 
di spar ais sent. » 

77. Ijorsqu'il vil la lune se lever, 
Abraham dit: «Voila m on Mailre ! » 
Mais quand la lune sc eoueha. il 
dit: «Si mon Maitre ne me guide pas. 
je serai du nombre des e gates .» 

78. Enfin, Abraham vit le sokil 
sc lever, il s'6eria: «Voici mon 
Maitre! Celui-la est le plus grand l» 
Mais quand le soleil se coucha, il 
dit: «6 mon peuple! Je me 
proclamc innocent de tout ce que 
vous associez [a Allah]; 



1 . 



A]-An l Sm 



Partie 7 



1*>6 



V 



79. je toume man visage vers 
Cclui qui a insiaurc lea cicux el la 
tcrrc, cn croyanr sincere, je nc serai 
jamais du nombre des paiens,» 

80. Les gens de son peuple lui 
opposerenl des arguments; mais 
Abraham rcpondit; «Disputcricz- 
vous avee moi a propos d' Allah 
alors que e'est Lui qui m a bien 
guide; je ne trains rien de vos faux 
dieux que vous Lui assoeiez, a moins 
qu 7 Allah ne lc veuillc; Sa science 
cmbrasse toure chose; quavcz-vous 
a nc pas vous cn coiivaincrc?* 

81. ^Comment, d ailJeurs, 
redouterais-je vos associes pendant 
que vous nc craignez pas, vous- 
mcmcs, d T associcr a Allah des 
divinites pour les quelle s II ne vous 
a con fere aucune justification? 
Entre vous et moi, quelle partie est 
la plus digne d'elre en securite : 
pour autant que vous lc saehiez?» 

82. Ccux qui croicnt et qui n'ont 
point entache leur foi dimpiete, 
eeux-la seront en securite; ils stmt 
bicn guides. 

83* Telle tut la preuve decisive 
que Nous avons donncc a Abraham 
contre son peuple. C'est ainsi que 
Nous elevens le rang de celui que 
Nous voulons favoriser. Assuremenl, 
ton Seigneur est Sage et Omniscient. 

84* Aussi. avons -Nous donnc a 



^ ■r'_ r . -- - __■ ■-■ _i -j d ■"■ t 



L> jo j** 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



1^7 



Abraham pour fils Isaac el Jacob 
que Nous a v oris lous deux bien 
guides, eomnic Nous avion s bien 
guide auparavant Noe et ses 
descendants : David, Salomon, Job, 
Joseph, Moise el Aaron. C'esl 
ainsi que Nous r6compcnsons les 
bienfaitcurs. 

85* | Font partie aussi dc cctrc 
lignee:] Zacharie> Jean, Jesus et Elie. 
lous comptaienl parmi les sainls; 

86. ainsi quTsmae], Ehsee, Jonas 
et Loth que Nous avons tous 
priviJegies par rapport aux mondes. 

87. T3e in erne, Nous avons 
favorisc leurs anccires. leurs 
descendances et leurs parcntes en 
les choisiusanL pour les guide i sur 
le droit ehemin. 

8S. Telle est la bonne direction 
vers laquelle Allah amene qui II 
vcut panni Ses scrvitcurs. Si ees 
elus Lui avaient doime des 
assoei£s t toutcs leurs ocuvres 
auraient ere annul ecs. 

89. CesL a ceux-la que Nous 
avons donnc les Ecrilures, la sagessc 
et la prophetic; si les generations 
presenles ne croient pas a Notre 
revelation, Nous en confions le 
message a des homines qui ne 
sauraient le denier. 

90. Cc sont ceux-la qu Allah a 
bien guides. Que leur voie te serve 



lT ^ ^ <JffM-3 ^==3 J 



A]- An '5m 



Pa i tie 7 



V 



de guide! Dis: «Je ne \t>us reel Lime 
aucun salairc pour ma miss ion, cc 
iv est qu'un Rappel destine aux 
humains >> 

91. Ccs impics n'ont jamais pu 
cstimcr la grandeur d' Allah a sa 
juste mcsure: lorsqu ils discnt: 
« Allah rTa ricn revele a pcrsonne.» 
Dm : «Qui a revele le livre que 
Moise a apporte com me lumiere et 
guide pour les homines' 1 Ce Jivre 
que vous mettez sur des parchemins, 
dont vous exhibez une partie, el 
dont vous eachcz Fes senile 1. C'csi 
par cc Livre qu 1 il vous a etc appris 
ce que vous ignoricz. vous et vos 
ancctrcs.» Dis-lcur: «Ccst Allah 
qui I'a revele » et laisse-les se jouer 
en ergotant! 

92« Cc Livre-ci est un Livre beni 
que Nous avons revele, conformant 
les Rcntures anleneures, afin que 
lu averlisses la Cite -mere' 1 ' el 
ses environs. Ceux qui croicnt au 
Jour Dernier y eroiront aussL 
et ob serve rout regulierement les 
offices de la priere. 

93. Y a-t-il plus injuste que 
celui qui forge des mensonges el 
ks impute a Allah 7 ! On eclui qui 
pretend rcccvoir la revelation alors 
que rien ne lui est revele?! Ou 
encore celui qui affirm e pouvoit" 



J* 4 t 



( 1 ) I] .s'agit tie ]a Meeque. 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



produire des revelations comme 
cellcs d 1 Allah?! Ah, si tu pouvais 
voir ccs injustcs a r agonic dc la 
mon> quand lcs anges tends nt lcs 
bras vers eux [leur disanl]: 
«Rendez vos ames, anjjourd'huL 
vous subissez le chatiment dc 
rignominic pour avoir profcrc dcs 
contre-verites an sujet d' Allah, et 
pour avoir Iraite Ses signes avec 
hauteur el mepnsV 11 

94. Vous voici venus vers Nous* 
sculs, eommc an moment dc voire 
premiere creation, Vous avez Laisse 
dcrricre vous tout cc que Nous vous 
avons procure. Nous ne trouvons 
pas non plus lcs inicrcesseurs que 
vous pretendie/ etre des associes 
avec Nous. Tons vos liens avee cux 
son l total emenl rompus el tout ce 
qui faisait l objct de vos pretentions 
s'est evanoui en chimeres. 

95. Allah est Celni qui fend le 
grain et lc noyau a gcrmc. II fait 
surgir le vivanl du mort et fail 
sortir lc mort du vivant. Tel est 
bien Allah, comment pouvez-vous 
vous en dctoumer? 

96* Cclui qui fait colater lc jour 

JT 1 ? "l 

et a rendu- la nuit ptopice au 
rcpos, cage lc solcil ct la kmc pour 



j-Usj .*U=^ ^JJ ' 



(lj Ce verstt aurail frt revele an sujel de Rahmaue lil Yamama. El As wad 1=1 
Ansi El Yamani et ,Sajah (femme. de Musailima le menteurj qui ont talis 
prclcndu clrc dcs. prophctcs. 

(2) Che?. Warsh; <* . . .rend la unit ■ ■ ■ »■ 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



200 



determiner la mcsurc da temps. Tel 
est J'ordrc agence par Jc Tout- 
Puissant ct T Omniscient. 

97- Celui qui a dispose les 
etoiles vous permettant ainsi de 
vous guide r dims les lenebres des 
continents ct des oceans. Ainsi 
exposons-Nous les signes d une 
maniere claire a 1 intention de ceux 
qui vculent s avoir. 

9& + Ccst Lui qui vous a erees a 
parlir d'un seul etie [dont son I 
issus le male] porieur de ticrinc ct 
| la femelle] porteuse du receptacle. 
La aussi, Nous exposons claiienienl 
les signes a T intention de ceux qui 
vculcnt comprendrc. 

99. C'est Lui qui fait torn be r 
l ean du cicl. Grace a ellc. Nous 
faisons pousser toutes les plantes. 
Nous en faisons surgir des champs 
verdoyants d'ou emergent des 
graines group ees en epis, et des 
spathes de d at tiers, des regimes a 
porlee de la main, avec des 
vignoblcs, des oliviers et des 
grenadiers, d une meme espece ou 
d'espc-ecs different ts Voyez bien 
comment se formcnt ccs fruits a 
partir du bourgeonnement jusqu'a 
la maturitc. Ily a bien La des signes 
a r intenli on de ceux qui veulenl 
bien croire. 

10(1, Les impics ont fait des 
djinns des associes d + Allah, alors 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



201 



que c'est Allah Lui-meme qui a 
crec ccs djinns. [Par ignorance 
totale.] ils Lui onl invenle des Jfils 
el des filler. Gloirc a Lui, bicn au- 
dessus de lcurs affabulationsf 

10L Createur [sans modele 
pre al able] des cieux et de la lerre, 
commeni Se donncraii-U un fils t 
n' ay ant point dc compagnc, Lui 
qui a Lout tree et dout la science 
cmbrasse tonic chose 1 

102. Tel est bicn Allah, voire 
Seigneur, il n'est de dieu que Lui, 
Crealeur de Unite chose, adorez- 
Le, II est lc Gar ant de tout. 

103* Les regards ne sauraicnt 
l'atteindre, alors que Lui-meme 
penelie les regards. II est le Subtil, 
II est an courant de tout. 

104* Des preuves eelairantes 
vous. sonl parvenues de la part de 
votrc Seigneur. Celui qui s ? cn 
convainc. ce sera a son profit, et 
t:elui qui ferme les yeux ce sera a 
son detriment. [Dis-lcur]: «Jc n T ai 
pas a garantir votre salut.» 

105* C'est ainsi que Nous 
presenlons Nt>s signes sous des 
formes varices. Qu its pretendent 
que tu le fie] lais enseigner; c'esl 
pour que Nous rcndions Noire 
message plus clair pour ccux qui 
veulenl savoir 

106. Applique-Loi a suivre ce 




M Ij- - <*3f i-^ lar- - 
0 ^J^-^ AjSl^il^j cL^p 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 7 



202 



qui l'a ele revele par ton Seigneur, 
il n 1 est do dicu que Lui, et evite la 
compagnie des parens. 

107. Si Allah le voulail, lis 
n'auraient pas pris dauircs dieux 
que Lm, Tu n'es pas charge par 
Nous d* assurer Jeur salut, ni d'etre 
leur mandalaire. 

108. Evite/. touiefois d^ in suiter 
eeux que les impies invoquent en 
dehors d' Allah, au risque que ces 
insenses, riposte Lit par ignorance 
en proferanL des blasphemes conlre 
Allah. Ainsi avons-Nuus fait que 
chaquc cornmunaute croyait bicn 
agir; mais tous scront ramencs a 
leur Seigneur. II les informera du 
bilan de leur travail. 

109. lis ont jure au Norn d' Allah, 
de loutc la force dc leurs scrments. 
de bien croire s'ils reeevaient un 
signe miraculeux; dis-leur: «Tout 
signs releve d* Allah Seul.» Mais 
qui pourraiL assurer qu'ils 
n'allaieni pas eroire en rcecvani les 
signe s miraculeux? 

110* Comme ils rerusaient d'y 
croire au depart, Nous pourrions 
bien detourner leurs ccsurs et leurs 
ycux ct les laisscr crrcr dans leur 
impiete arrogantc. 

Ill* Mcme si Nous avions fait 
deseendre les anges sur eux, mcme 
si les morls leur parlaienL el meme 




fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 8 



203 



si Nous reunissions toutes les 
preuvcs dcvant eux, lis nc seraieni 
pas croyants a moins qu' Allah nc 
le veuille; car la plupart dditre 
eux soul Irop ignorants. 

112, C'est ainsi que Nous 
avons cprouvd chaquc Prophctc, cn 
lui suscitanl des ennemis pamii les 
demons humains cl ccux dcs 
djinns, Les uns abusant lcs aurrcs 
par de dinquantcs paroles; ce 
quils n'auraicnt pas fait si Allah 
ne I ' avail voulu. Lais se -les done 
avee leurs inventions mensongcrcs, 

113* Laissc sc prendre [a ccs 
faux arguments] les ctjeurs de eeux 
qui nc croient pas a la vie dc l'Au- 
dela. Qu ils s'en satisfassent etqu ils 
perpetrcnt ec quils commcttcnt de 
forfaits ! 

114 + |Dis:l «Commcnt pourrais- 
je choisir un arbilre autre qu 1 Allali? 
C T est Lui qui a t6v6\6 a votrc 
intention les Iivres bien expliciles.» 
Ccua qui out rccu lcs Ecrilurcs 
reconnaissent Tauthenticite de ce 
message de vcnlc, rcvcld par Ion 
Seigneur. Nc sois done pas du 
nombre de ceux qui en douteru. 

i" j -i 

1 15. I .a parole'- -' de ton Seigneur 
est bien aceomplic, en I out c justice 
et verite, deciets immuables 
d' Allah, qui entend lout et sail tout. 




1 \\ 



jui-pLJ flj^J^jj Sj^zr* J 



1^ 



(1) Che?. Wflfsh; «J,es paroles de ton Seigneur,. 



fL Al- An* 5 m 



Pat tie 8 



204 



lift. [Prophete,] si tu ecoules la 
majorilc dcs mortcls, ils tc fcroni 
dcvicr du chcmin d' Allah, car ils 
ne suivent que de simples prejuges 
el ils se perdenl en conjectures 

117, Assurement, ton Seigneur 
connait mkux que quiconquc ccux 
qui s'ecartent de Sa voic ct ccux 
qui sent bicn guides. 

1 18 + Tl vous est licite de 
•con summer les viandes sur 
ksquclks lc Nom d : Allah a &t& 
prononcc si vous croycz en Scs 
signes. 

119, Qu'avez-vous a ne pas 
manger des viandes sur lesquelles 
k Nom d' Allah est prononcc, alors 
qu 7 Allah vous a indiqud cn detail 
tout cc qull vous a intcrdit sauf cn 
cas de contrainte imperieuse? 
Sachey que nombreux sonL les 
hommes qui egarenl en suivanl' 1 " 
lours penchants sans sc referer a 
uric science valablc. Iin vcritc, Allah 
connait mieux que nul autre ceux 
qui lransgres.se nl les bonnes regies. 

120, TSehcz dc iuir le pcche\ 
qu'il soir apparent ou cache. Ccux 
qui commcttent lc peche subiront 
le chatiment pour prix dc ce qu'ils 
auront commis. 

121, Ne mangez pas [de viandes J 



/ - ' 



(V\ Che.?. Wqrsh: .le.? homines qui ^egareiit en s-uivant.. 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 8 



205 



sur lesquelles le Num d* Allah naura 
pas etc" prononcc, ccla est un actc 
per vers. Certes. les demons rentcnt 
leurs suppots [les poussant a J vous 
convaincre du conliaire, Si vous 
les ecoutez, vous compters/ parmi 
les paTens. 

122, Considered Tcxcmplc d ? un 
mort, a qui Nous rendrions la vie 
I par la foil et que Nous doterions 
d'une lumiere qui eel aire son 
chemin parmi les homines. Serait- 
il comparable a eelui qui demeure 
dans les tcncbres sans jamais 
pouvoir en sortir? Cest ainsi quon 
fait croire aux mecreants que leurs 
agissemenU sont de belles ceuvres. 

123 + Cest ainsi egalement que 
Nous avons laisse dans eliaque cite 
des erimincls notoircs qui trameni 
des intrigues, mais ils nc le font 
que centre eux-memes. sans s en 
rendre compte. 

124. Chaque fois qu'un signe 
est parvenu aces impies, ils se sunt 
6crie: «Nous n'y croirons jamais 
tant que nous n aurons pas rcou les 
memes dons confeies aux Messagers 
d'Allahw. Allah connait mieux 
[que nul autre] a qui courier Son 
Message 11 ' Quant aux erimincls. 
ils seront converts d'opprobre par 
Allah et frappes d'un touiment 



tur-t'' +■ - .; ----- -V 1^" » ^ -r i ^ +Jk 

4 sl&JS ^4*%<*£&j 



L . r ™fl I 



i. 



J A -.-l.i.^- 



t//.1/ 1f ^ "k-t j 



( 1 j Che?. Wflrsh; « . . . Se* Messages.. ,# 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 8 



206 



terrible pour prix de leurs intrigues 
perfidcs. 

125* En v£ritc\ eclui qu Allah 
vein bieu guider; II rend son cceur 
cpanoui cn k eonvcrtissant a 
T Islam, lit celui qu'Il entend 
igarcr, II fait rclrccir sa poitrine cn 
la rend ant oppresses comme s'il 
lentaiL de s' clever dans les airs. 
Cest ainsiqu 1 Allah jcttc ranatheme 
sur [les coeurs des] meaeants. 

126, Voila done le droil cliemin 
trace par ton Seigneur, voila que 
Nous exposons explieitement les 
signcs pour ccux qui sc soueicnt de 
leur salut. 

127, Ceux-la sejoumeront dans 
la Detneure de la Paix aupres dc 
leur Seigneur, qui est leur Piotecteur 
en recompense des bonnes ceuvres 
quils auront accomplics. 

128, Un jour, H [Allah] reumra 
tout lc monde; Nous dirons: 
«0 peuple de djinns! Vous avez 
abuse a r execs les humains, » 
Leurs suppots parmi les homines 
rcpondront: «Scigncur, oui, nous 
avons proflte les uns des autrcs, et 
voila que nous avons allernl le 
terme que Tu nous as ilxe.» Allali 
leur dira; «Que TEnfer soil voire 
dernier refuge ] Vous y demcurcre/. 
eternel lenient tant qu' Allah le 
voudra. En verite, Ion Seigneur est 
Sage et Omniscient, 




_ -;. -5, ^ -; r j , 



A]-An l Sm 



Pat tie & 



207 



129. C'esl ainsi que Nous livrons 
lcs coupablcs lcs uns a la mcrci dcs 
aulres en pu.nil.ion de I curs me f ails. » 

130, «0 peuples des djinns el 
dcs homines! N 7 ave/-vous pas rcgu 
des Messagers parmi vous qui vous 
out expose Mes signes, et vous on I 
mis en garde contrc la Rcneonlrc 
de ce jour?» Tous rcpondront: 
«Nous ne pouvons que lemoignei 
contrc nous-rncnics» En fair, la vie 
de ce monde les aura tous seduits. 
ils ne pourronl que confesser qu ils 
ctaicnt do vrais mccrcants. 

131 ♦ En effet, Allah tic fail 
jamais perir injustemenl de ciles 
sans que leurs habilanls n aienl ele 
auparavant mis en garde contrc 
leur insouciance. 

132, Chacun sera relribue selon 
lc degre dc son action, el ion 
Seigneur n'est pas inattentif a ce 
que les hommes feint. 

133. Ton Seigneur Se suffit a 
Lui-mcrnc, II est Maiirc dc la 
misericorde. S Il veut, II pent vous 
faire disparailre et vous remplacer 
par qui il Lui plaira, tout comtnc II 
vous a naguere fait engendrer par 
la descendance d'autres peuples. 

134, Assurcmcnt, cc qui vous 
est promis viendra, vous nc saurcz 
jamais defter le pouvoir d' Allah. 

135. D is -leur: «Q mou peuple! 






' v, '^j ^j.^ £ Si 



t- . i** P jj- _- * J ^ J y _j Til 



fi. A]-An l Sm 



Pat tie & 



208 



Aijisse/. a voire guise, el moi 
j ' agirai a la micnnc. Vous saurcz 
bientot qui I eniporlei a en dernier 
licu.y> En vcritc\ les injusics ne 
triompheront jamais. 

136* Ces paiens pretendent 
re server a Allah une part des 
recolles el des animaux qu'Il a fail 
croitre. Dans leurprelendu partage : 
lis disent: ^Ceci revienl a Allah, el 
ccei csl a nos divmilcs associccs.» 
Mais rien dc la part des idoles 
associecs nc sera diminuc au profit 
d' Allah. Quant a la part destince a 
Allah, elle est sou vent vouee aux 
faux dieux. Quel detestable 
jugemenl est le leur! 

137* Am si. les faux dieux 
incitaient-ils les paiens a iimnoler 
leurs propres enfants. leur faisanl 
croire que c'etait bien faire. Fji 
fail, c'etail pour les rumer el jeler 
la confusion dans leurs cullcs. Or : 
si Allah lavait voulu. ils nc 
iauraicnt pas fair. Laisse-lcs done 
avec leurs inventions mensongeres! 

138. lis disenl: «Ces Iroupeaux 
el ces re colics soul intcrdils», 
preiendanl que pcrsonnc nc doit en 
manger sans unc permission 
cxpressc. Dautres animaux nc 
doivent pas scrvir dc betes dc 
somme; sur d'autres encore, le 
Norn d' Allah ne doit pas etre 
prononce; pure invention atuihuee 



"i --- i,<>,.'-7"*' --" -t 1 i "T --" *-r 





XjaL 'Cj^ *l^>— 



it. Al- An 1 5m 



Tartic 8 



injustement a Allah! Par LuL ils 
seront payes pout leurs inventions 
mensongeres, 

139. Ils dedarenl: «Ce que les 
fcracllcs do nos troupcaux portent 
dans lcurs venires est proprictc 
exclusive de nos cniants males 1 et 
interdit a nos epouses, ma is s h il 
s^agit d'une bete rnortc, chacun 
aura sa part.» Allah leur fera payer 
cette discrimination; I] est Sage et 
Omniscient. 

140. Sont I cs vrais pcrdants, 
eeux qui on I imniole leur* propres 
enfants par stupidite et ignorance 
et sc sont interdit, sur la foi de purs 
mensonges imputes a Allah, les 
nouiritures qu'Allah leur a 
procurers. Ccux-la sc sont bien 
cgarcs, sans espoir de retrouvcr lc 
bon chemin. 

141. C'est Lui qui a crcc pour 
vous des jardins de plantes en tieille 
et d' autre s sans treillage, [des 
jardinsj de panniers et de cereal es, 
donnanl des nourriturcs varices, 
ainsi que des oliviers, des grenadiers 
de meme espece ou d'especes 
diHcrentes. Mangez de leurs fruits 
quand ils les produisent ct acquittcz- 
en le droit (de l'aurnone) le jour de 
la recolte; evitez tout execs, Allah 
n'aime pas les oulranciers, 

142. [Tl a aussi cree pour vous] 
des animaux, betes de somme et dc 





^ '..Mr 5 J J L* V-^J At- Jtr* 




■J J J '- -- _-- _>" 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 8 



210 



bouchcric. Nourrisscz-vous dc ecs 
dons d' Allah et ne suivez pas les 
pas dc Satan. C 7 cst pour vous un 
cnncmi declare. 

143* Dc cc& axiimaux, vous cn 
avez huit repartis en couples: deux 
ovins, fun belier el une brebis], 
deux caprins, [un bouc et une 
chevre], dis-leur: «Est-ce les miles 
qui sonl inlerdits ou bien les 
feme lies? Ou encore cc que portent 
les fcmcllcs dans leurs matrices:' 
Donncz une reponsc cxactc si vous 
ctcs bien vcridiqucs». 

144* Deux aussi parmi les 
camclins, |un chamcau ct une 
chamcllc ] , ct deux parmi les 
bovins, |uji bocuf et une vache ] . 
Dis-leur; «Est-ee les males qui 
son I inlerdits ou bien les feme lies? 
Ou encore ce que portent les 
femelles dans leurs matrices? 
Eticz-vous presents lorsqu 1 Allah a 
ordonnc ccs interdictions 7 » Quoi 
■dc plus iniquc que dc forger des 
mensonges imputes a Allah pour 
egarer les gens sans la moindre 
science. En veiite, Allah ne guide 
pas les injusLes. 

I45 + Dis-lcur: «Jc nc trouvc dans 
ce qui m a etc rcvclc ricu dont il 
soil interdit de se nourrir, a part la 
chair de bete morte (non egorgee). 
le sang repandu, la viande de pore 
— etant une impure Le - ou une bete 



ti -yr ;i ^, ' 4 




fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 8 



211 



sacrifice a l'aulel de faux-dieux. 
Mais cclui qui cn consomme pat 
nceessite" absoluc, sans r intention 
dc transgressor ni d' abuser, | saura 
que] ton Seigneur est Pardonncur 
et Misericordicux. 

146 + Nous avons, certes, interdit 
aux Juifs [la chair de] tout animal a 
sabot, ainsi que Li graissc des 
be wins el des twins, exceplee celle 
du dos, des boyaux et ccllc qui 
entoure Jes os. C'esl une sanction 
pour leur impudence . Nous avons 
bien raison. 

147 t S'ils reiusent de le croire. 
dis-kur: «La mis eric ordc dc voire 
Seigneur est bien large, mais Sa 
ngueur contre les cnminels ne 
saurait ctre detonrnce.^ 

148* Lespaiens diront: «Si Allah 
r avail voulu, nous n'aunons pas 
ete polyiheistcs, ni nous ni nos 
aucelres, el nous n aurions rien 
interdit /» Ainsi avaicnt eric au 
mensonge ceux qui avaient vecu 
avant cux, jusquau moment ou ils 
gouterent Nos se vices. Dis-leur: 
«Si vous avcz unc science ceriainc. 
exhibez-la! Vous nc faites 
qu*emettre de pures hypotheses el 
vous vous perdez cn conjectures. » 

149, Dis-lcur: «C*csl Allah qui 
detient 1' argument decisif, S'il le 
voulait, II vous auraiL lous bien 
guide s.» 



s> iff-"-? vt i > vt - i ^ T< t % * f 





t - 4 



T •> 7^ iSP' -^"V I *l* 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 8 



212 



150. Dis: «Amenez vos lemoins 
qui aitcsicnt qui 'All ah a ordonne 
cet intcrdit». Si leurs tcmoins 
L'affirmenL evite de te joindre a 
eux ou de te laisser entrairier par 
les passions de ceux qui rejeltenl 
Nos signcs, qui nc croicnt pas au 
Jour Dernier, ct qui prctcnt des 
egaux a leur Seigneur. 

15L Dis: «Venez que je vous 
enonce ce qu* Allah vous a ordonne: 
lie I-ui associez pas de faux-dieux, 
Irailez vo$ pere et mere avec 
amcnittS, nc tucz pas vos cnfanis sous 
pretexts d 1 indigence - e'esr Nous 
qui pour vo yon s a voire subsistance 
el a la leur - n'approche/, point la 
lurpilude manifeste ou cachee el 
n attcntcz cuere a la vie qu' Allah a 
rendue sacrcc. sauf pour une juste 
raison. Voila ce qu' Allah vous a 
commande, pour que vous snyez 
raisonnables.» 

152. «Avanl que l'orphelin ne 
devienne majeur, ne louche/ a ses 
biens que scion lc bon usage. 
Donnez juste mesure et bon poids : 
a 1' impossible mil n etant tenu; 
soyez justes dans vos Lemoignages : 
fut-ce a 1'egard de vos proches : el 
respectcz toujours le pactc d'Allah. 
Voila ce qu' Allah vous a commande 
pour que vous en soyez conscients.» 

153. «Telle est Ma voie dans 
loulc sa rectitude, Suivcz-la et cvilcz 



1 ~" 



j 



^ =^ t,r h$ , - 



3 til^lif^j^L^^^^IJ^* U_J 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 8 



213 



de vous kisser enlramer dans les 
chciruns [tortucux] qui vous 
cloigncnt dc la voie d 1 Allah. Voila 
cc qu 1 Allah vous a recommande 
pour que vous soyez pieux» 

154. Nous avons, en oulre, 
donn£ a Moise lcs Eeritures t d'unc 
pcifcction achcvcc, traitant en 
derail tous lcs sujets ct constituant 
un guide salutaire [pour les Fils 
d' Israel J afin d' afiermir leur foi en 
la rencontre avee leur Seigneur. 

155* Void, a present, un Livrc 
beni que Nous revelons, suivez-le! 
soyez pieux pour etre admis dans 
la Grace d' All ah. 

156* Ainsi, vous ne direz pas; 
«Sculcs deux communautcs avant 
nous avaicnt rccu lcs Iieritures. 

E 

nous etions tres peu soucieux 
d' eludier ce qui leur a eLe revele.» 

157, Vous ne direz pas non 
plus; «Si nous avion s rccu lc Livrc. 
nous aurions etc micux guides 
qu'eux» car vous avez recu la 
Preuve de votre Seigneur, un guide 
salutaire. Qui done est plus in juste 
que eclui qui re j cite les signes 
iV All ah ct qui s'en dctournc, un 
chatiment cruel retribuera ceux qui 
se detoument de Nos signes, pour 
piix de leur irreverence. 

15 5. Qu'attcndcnt-ils, sinon que 
les anges viennent a cux ou que 




*+Uj 



f f "iff J A'?! f,* „ I* 



*<>< TV 1 ofTf i . fat* U i< .1 

S L ** ^ I* . I r'li'L ? 




fi. A]-An l Sm 



Pat tie & 



214 



Inn Seigneur vienne ou que 
certains signes dc ton Seigneur 
apparaisscnt [a icurs ycux]7 Mais 
le jour ou quelque signe de 
Ion Seigneur apparailra, aucune 
profession de foi ne servira pour 
celui qui n'aura pas cm auparavant 
et accompli de bonnes ocuvrcs 
prouvaut sa piete. Dis-leur: 
«Altendez done, nous aussi, nous 
aUendonsf» 

159* Sachc que ricn ne tc lie a 
ceux qui out ciee des scissions dans 
la religion, en formanl des secies 
schismatiqucs. Leur sort rclcvc 
uniqucmciit d' Allah. II leur fcra 
cormaitre le bilan de leurs ceuvres, 

16flL Celui qui aura a son aclif 
un bicnfait sera recompense au 
decuple et eclui qui vieudra avec 
un me fail ne sera relribue qu'a son 
juste pn\; nul ne sera lese. 

161. Dis-leur: «Mon Maitrc 
m a guide sur le droit chemin: la 
bonne religion, la foi d' Abraham, 
ce vrai croyatit qui n v a jamais 
adore de faux-dicux.» 

162. Dis-leur: «Toule ma priere, 
louic ma devotion, ma vie ct ma 
mort, le tout est voue a Allah. 
Maitre Souverain de FUuivers, 

163* qui n a jamais eu d" assocics. 
Tel est Tordre que j'ai recu, et je 
suis le premier a m'y soumetU"e.» 



-.it/ 



o,UJj J'^j jfci? ^^60 

- Us* 



fi L Al- An* 5 m 



Pat tie 8 



21S 



164, Dis-kur encore: «Commcnt 
choisirai-jc un dicu autre qu T Allah, 
alors qull esl le Maiue de loute 
eliose?!* Aucune ame ne corarael 
de mal quk son proprc detriment 
et nul n'assumcra la charge d'autrui. 
C est a voire Seigneur que vous 
screz Urns ramencs, II vous fera 
connaitre la vcrite au sujet de vos 
differends, 

165. C f est Lui qui a fait de 
vous Ses representanls hut lerre el 
qui a elevc les rangs de certains 
d'e litre vous par rapport a d* autre s. 
afin de vous eprouver par ce qu'Il 
vous a accorde. En venle, Ion 
Seigneur est si Prompt a sevir. 
mais II est aussi si Pardonncur et 
Misencordieux. 



^5 y^^^fujjhi^j^^ 



7. A]-.4 r rif 



Pat tie & 



216 







7. AL-A c RAF' 1 '' 







Prehegirienne, rivelee apres la sourate de "^ad". Eile compte 
206 verse ts. Son titre est tire des verse fs 46 et 48. 

La sourate commence par une exhortation a ia foi. S*ensuit, pour 
meditation, ie recit de la creation d'Adam, de la rebellion de Satan, 
de sa malediction, de ia tentation d'Adam et d'Eve t du pardon qui 
tear a ete aecorde ? de la descente sur terre, et de Vannonce de 
renvoi ulterieur de Prophet&s; et un recit de la mission de Noi f de 
Had, de $uhh y de Su'aih, et de Moi$t y de la desobe'manct de leurs 
peuples respectifs et des chaliments subis par ceux-ci. 

It est fait mention de ia position des gens d' At- A 0 raj] entre 
Paradis et Enfer. 

Cette sourale confirm* que la mission du Prophele Muharnmed 
est annoncee dans la Tkora et I'Evangite. 

Au nam d' Allah, le Clement, 
le MUericordtittx* 



1. Alif. Lam. Mim. $ad. 

2. Cettc Ecrirure r"csr rcvclcc. 
Qu elle ne constitue pas uue gene 
pour Ion occur! Quelle Le serve 
pour iiverlir les homines et commc 
Rappcl pour les croyantsf 

3. Suivcz done cc qui c inane dc 
votrc Seigneur ct cvitcz dc suivrc 
des maitres en dehors de Lui. 
Combien est derisoire voire eiTorl 
de reflexion! 

4. Que de ciies [impiesj avons- 
Nous anoaniics ! Noire rigutur les a 



( I) Le terme "a^raf ' recouvre plmieur.s sen.s. Les exegetes disent generalement 
qu'il s'agil ici d'unc barrierc ou d : unc zone inlcrmdduurc cnlrc ks holes 
du Pjuadis et Its dnmiies de TRnfei', 



7. Al-A r rif 



Pat tie 8 



217 



frappees de nuit ou en pie in jour. 

5. Lorsque Noire rigueur left 
frapp ait. kur seulc eomplainrc ctait 
de dire: «Oui, nous etions bien 
coupables» 

6. Assurement, Nous interrogerons 
les dcstmataircs des messages et 
Nous intcrrogerons les Mcssagcrs. 

7. Assurcmcnt, Nous leur fcrons 
connaitre le resullat de leurs ceuvres, 
car Nous nations pas absent. 

8. Ce jour-la, les pesees 
s'effectucront en route dquite: ccux 
dont les ceuvres peserom lourd 
serom parrai les bienheureux. 

9. [Par conlre] ceux dont les 
eeuvres seronl sans poids, ceux -la 
perdront leurs amcs pour avoir 
bafoue Nos signes. 

10. |6 vous humainsll Nous 
vous avons bien etablis sur lerre el 
vous avons donnc les moyens d'y 
vivrc, mais vous ores rres pcu 
reconnaissants. 

11 ♦ En vous creant. Nous vous 
avons donne une forme accomplie; 
Nous avons dit aux anges dc sc 
pro sterner devant Adam, Tous 
s'inclinerenl homiis lb lis qui 
n'elait pas de ceux qui se sonl 
prostcrnes. 

12. Allah lui dit: «Qucst-ce qui 
t'a empeche de te pro sterner quand 



- w-~ + .f -r 



©MS 31 



'/ ■? < . -St ■ft ^ J - ? " - : - 



7. Al-A r rif 



Pat tie 8 



213 



Jc ic l'ai ordonnc?» lb lis rcpondit: 
«Je suis d'unc essence mcillcure que 
cei ham me; Tu m'as cree d un feu 
subtil, et lui d'un limt>n argileux.» 

13. Allah lui dil: ^Descends 
d'ici t il n 7 y a pas lieu que tu 
t'y montres orgueilleux. Sors. 
mepri sable espece ! » 

14, Satan supplia: «[ Seigneur] 
aceorde-moi un sums jusqu^u jour 
ou les morts scront rcssuscites.» 

15- Allah dit: «Cc delai r est 
accorde.» 

16 + Satan dit: «Puisque Tu as 
deerele ma perdition, je me dres serai 
desormais, pour tenter les humains, 
en travcrs dc Ton chcinin droit. 

17. les harcclant par devant et 
par derriere, sur leur droite et sur 
leur gauche. Tu tmuveras la pluparL 
d'enlre eux peu reconnaissanls.» 

18. Lc Seigneur lui dit: «Sors 
d ici! Rcprouvc et damne; de toi et 
de tous ceux qui te suivrom, Je 
remplirai la Gehenne.» 

19. «F4 toi Adam, [dit Allah,! 
va avec ton 6pousc scjoumer dans 
le Paradis ou vous mangerez a 
votre choix n mais n^approche^ pas 
de I' Arbre que voici, sinon vous 
screz parmi les coup ablest 

20. Or Satan les a rentes pour 
leur montrer leur nudite, en leur 



A i J^tf- 1 ,* fi ST** >m 



7. Al-A r rif 



Pat tie 8 



219 



disant: « Voire Seigneur ne vous a 
intcrdit cct Arbrc que pour vous 
empecliei d'etre des anges ou 
d'elre immorlels.» 

21,11 leur jura: <Je suis voire 
fidclc conseillcr.» 

22, C'cst ainsi quil les a 
subomes, provoquant leur chute. 
Lorsqu'ils eurent goiiLe les fruits 
de r arbrc intcrdit, leur nudite leur 
apparut. Aussitot, lis se mirent a se 
eouvrir aver les feuilles [des arbres] 
du Paradis. Allah les interpclla: «Ne 
vous ai-Je pas interdit de gouter a 
ect Arbrc? Nc vous ai-Jc pas dil 
que Satan etait votrc ennemi jure?» 

25* Adam et son cpousc 
implorerent: «.Seigneurl Nous nous 
sommcs fail lorl a nous-rncmcs! Si 
Tu ne nous pardonncs pas, si Tu tic 
nous accordes pas Ta misericorde, 
nous scrons vraimcnt pcrdus.» 

24. Lc Seigneur dit: «Dcsccndcz 
tousf Vous serez ennemis les uns 
des autre s. La terre sera le lieu de 
votrc habitation, vous en jouircz 
pour un temps limits, » 

25* «Vous allez y vivrc et 
mourir dit -II; vous en sortirez. 
rcssuscites.» 

26* «0 fils d'Adam! Nous vous 
a von ft octroy e F us age des habits 
pour couvrir vos nuditis ainsi que 
de riches parures ; mais sachez que 



7. Al-A r rif 



Pat tie 8 



220 



1' habit de la piete est bien meilleur; 
ccla fait panic dcs signcs d' Allah a 
mediler par les homines.^ 

27. «6 fils d'Adam! Ne vous 
laisscz pas tenter par Satan, commc 
il Fa fait a vos premiers ancetres, 
les faisant sortir du Paradis, les 
depouillaut de leurs vetements 
origincls pour kur montrcr leur 
nuditc. Sachcz que Satan a la 
faculle de vous observer, lui el 
tous ses acolytes, sans ctrc visiblcs 
de vous. Nous avpns toujours fail 
dcs demons les allies dcs mccrcants.» 

2& + Lorsquc [ces demiers] 
commeltenl une turpitude, lis disenl: 
«C'cst la tradition leguce par tios 
ancetres; qu* Allah nous a ordoiiiiee,» 
Dis-lcur: ^Jamais Allah n'ordonnc 
le mal. Comment attribuez-vous a 
Allali de tels propos, sans vous 
fonder stir quoi que cc soit?!» 

29* Dis-leur: «Allah ordonne 
d'etre equitable. De meme, 11 vous 
ordonne d'accomplir picuscmcnt 
chaque office et de L'invoquer en 
Lui rendant un eulte cxclusif ci 
sincere. » Comme U vous a crees une 
premiere fois, II vous ramencra a 
Lui. 

30, II a bien guide certains 
d'entre vous. D autre s sonl voues a 
la perdition; car. cn verric, ils oni 
choisi de s attacher aux demons, 
en dehors d' Allah, en s' rmagina.nl 



I'^J^Jl! si U i 4JJ 1 ^ i J» ^ ' 4> J 



7. A]-A r rif 



Pat tie 8 



221 



qir ils sont sur la bonne voic. 

31 . «6 tils d'Adamf Portcz vos 
plus beaux habits au moment dc la 
pricre dans les mosquccs' 1 ^ mangez 
et buvez sans exces> car Allah 
n'aime pas. les outranciers.» 

32. Dis: «Qui a pu intcrdire lc 
port des belles tcnues et la 
consummation des bonnes 
nourritures dont Allah a gratifie 
Sea servileurs?». Dis: «Ces avantages 
sont licit cs pour Les eroyanis dans 
cettc vie, ct dans rAu-dela, ils en 
auront 1' usage en exclusivite,» 
A in si exposons-Nous Nos signes 
d'une inaiiiere explicits a T intention 
de ceux qui veulenl savair. 

33. Dis-Lcur: « Allah a interdit 
sen lenient dc sc livrer aux 
turpitudes manifestes on cachees, 
de faire le mal, de eommelire une 
violence lnjustificc. dc Lui assx>eicr 
ceux a qui II nc conferc aucun 
credit ct dc Lui attribuer ce dont 
vous n'avez aucune connaissance.» 

34. A chaque conimunaule, mi 
lerme est fixe. Une fbis ce delai 
expire, leur son nc sera ni retarde 
ni avancc. 

35 ♦ 6 fils Adam! Quand des 
Messagers, choisis parmi vtius. 



JtL'C } Y mil ■'"iTf'I rf*lf 



0 



At o_j ^ t^-i 



r **'/ ,, ;-lJ*f?|*'-Vl tf l-^^'. 



(1) Lc Icrmc "rnosqucc" traduil ici lc mol 
de la maniere de prier. 



'niLisjid". niais il pcul s'agir aussi 



7. A]-A r rif 



Pa i tie & 



222 



vie nne nt vous enoncer Nos signes, 
sachcz que ceux qui sc monircroni 
picux et bictifaitcurs ncprouvcront 
ni inquietude ni chagrin. 

36 + | Par contrc, 1 ceux qui 
rejetteront Nos signes, s'en 
dettmrnanl avec orgueil, sertmt les 
hotes dc TEnfer ou ils demeureroni 
ctcrnellemcnt. 

37, Y a-t-Il plus injuste que 
eclui qui forge des mensonges 
qifil impure a Allah, et qui traite 
Ses signs s de mensonge? ! Ceux 
qui agissent ainsi aurtniL la pari qui 
lcur est prcscrilc [dans cc mondc] 
jusqu'au moment ou Nos anges 
Mcssagcrs viendront rccucillir leurs 
ames, en les intenogeant: <*Ou sont 
ceux que vous mvoquiez en dehors 
d T Allah?» Et les paiens dc rcpondre 
alors: «Ils sont bicn perdu s pour 
nous.» lis temoigneront ainsL cojitre 
eux-inemes, qu' ils elaient mecreanls, 

38* Allah leur dira: «iintrez 
dans le Feu avec d' autre s peuples 
qui out vecu avant vous, panni les 
djinns et les humains. Chaque i\>is 
qu'une generation viendra a penetrer 
cn Enfer, elk maudira son aince. 
Lorsqudlcs scront toutcs reunics 
cn Enfer, les dcrnicrcs arrivecs 
s'cencront, parlant de celles qui les 
ont precedees: ^Seigneur, voila ceux 
qui nous ont egares, lull ige -leur un 
double chatiment en Enter !» Allah 



A -'it z 

* * ^ v k i M Jjz -7- ',-r i ,1 - r<? u •- ' 



■5 * /i - 



7. Al-A r rif 



Pat tie 8 



223 



leur repondra: «Chacun sera 
double mem ehaiic, rnais vous ne 
pouvcz pas lc s avoir. » 

39. Alors, la premiere generation 
dira a la dcrnicrc: «Vous navcz 
aucun a vantage sui nous. Savourez 
votre chaliment pour prix de vos 
ceuvrcs impics!* 

40* Ccux qui ont traitc Nos 
signes de mensonges, qui les ont 
rejetes par orgueil, ne v en on I pas 
les pnrtes du ciel s'ouvrir devtinl 
eux. lis n'enlrcront jamais au 
Paradis, pas plus quun chatneau 
ne pas sera par lc chas d'unc 
aiguille, Ainsi r etribuerons -N ous 
les erimmels, 

41. Le trefonds de la G6henne 
leur servira dc couehe ct scs nuccs 
ardentes les couvriront d cn haut. 
Ainsi retribuons-Nous les mjustes. 

42. [Par coulre,] eeux qui croienl 
el qui font de bonnes oeuvrcs - 
clant eniendu que Nous nimposons 
a pcrsonnc unc charge qui excedc 
sa capacite - ceux- la seront les 
holes du Paradis cm ils vivroni en 
immorlels. 

43. De leurs cceurs. Nous aurons 
extirpc toul res sentiment. Se 
rejouissant dc voir les ruisseaux 
coulcr sous leurs pieds, ils diront: 
«Louange a Allah qui nous a ainsi 
bien guides. Sans Lui, nous ne 



^'CkijLS* j> J^-' iL^ii' 1 



7. Al-A r rif 



Pat tie 8 



224 



serums pas sur la bonne voie Les 
Envoy 6s dc noire Seigneur nous 
out apportc 1c message dc la 
verite.» Un appel leur sera adresse 
disanl: «Ceci est le Paradis qui 
vous a ele legue en recompense de 
vos bonnes oeuvres.» 

44, Les botes du Paradis 
interpellerout les darnnes de Tbinfer: 
«La promesse de noire Seigneur 
s'est bien accomplie. lin a - t - il 
ele de meme pour celle quU. vous 
a faite?» «Oui, lielas» rcpondront 
les reprouves. Alors, une voix 
rctcntira entre cux proclamant; «Que 
la malediction soil sur les injusles, 

45, qui se deiournenl de la voie 
d h Allah, prcferant suivrc les 
chemins Lortueux, et ne croiem pas 
a la vie dc TAu-dclaf » 

46, Enirc les deux camps 
s'etendra uh voile et en haut 
des A t: raX des hommts, qui 
reconnaissent les botes de chaque 
camp a leurs traits particulars, 
s'adresscront a ccux du Paradis. 
disanl: «Paix sur vous» n en 
nourrissant Tespoir de les rejoindrc 
au Paradis ou ils ivauront pas 
encore £te admis. 

47, El quand ils loumeront leur 
regard vers les botes du Pcu. ils 
s'ecrieront: « Seigneur! Puisses-Tu 
nous eviter d'etre avec les peuples 
damncs.s> 



7. Al-A r rif 



Pat tie 8 



11$ 



48. Les gens de TA'mf 
inter pclleront ccnaincs pcrsonncs 
qu'ils auront rccotmucs a leurs Traits 
particuliers. leur disant: «A quoi 
vous onl servi tout ce que vous 
Live/, amasse et Forgueil que vous 
affichiez?» 

49* «Rcgardcz ccs hommcs dont 
vous juricz qu ils tic scraicnt jamais 
touches par la Grace d' Allah. » [II 
leur a ele ditj: «Enlre/ au Paradis, 
vous nc connaltrc/ ni inquietude ni 
affliction. » 

50* Les damnes de l'Lmfer 
appelleronl les hates du Paradis: 
« Verse /-nous un peu d'eau. 
Donne /-nous un peu de ce 
q if Allah vous a procure!** II leur 
sera repondu: «Allah a interdit Tun 
el 1' autre aux mecreants, 

SL qui consideraient leur religion 
c-ommc jeux et divertissements et 
qui out etc sedtuts par la vie 
[ephemere] de ce monde.» 
Aujourd'hui, ces impies seronl 
omis par Nous r comme ih onl 
oublic" la rencontre de ce jour et 
rejetc Nos signcs. 

52. Pour taut, Nous leur avion s 
fait parvenir un Tivie oij Lout, par 
Noire science, etail expose en 
detail, servant de guide el de salul 
pour les croyants. 

S3 + Qu'attendent-lls sinon de 



f ^.-'■f € mr > "I" 1 } * 



j! us i^^j jj L^j 1 £J \^ ^ 



6 



T + r + -tf 



7. Al-A r rif 



Pat tie 8 



226 



voir s'accomplir le deslin que ce 
Livre pre"dit? Lc jour ou cc qu'il 
annoncc am vera, cc jour-la, ccux 
qui l'aurom meconnu dirotit: 
«Eh bien, ce quannoncaienl ks 
Messagers du Seigneur etail bien 
vrai; pourrions-nous avoir ties 
inter ecsscurs qui inter viennent cn 
notre faveur? Puis sions- nous etre 
ramenes sur terre, pour accomplir 
des reuvres autre s que celks que 
nous accomplissions!» lis auroni 
perdu leurs ames ainsi que lcs 
fausses divinitcs quils avaicnt 
invemees, 

54* iSachez done que J votre 
Seigneur est bien Allah qui a tree 
les cieux et la terre en six jours 
puis qui S'est etabli sur Son Trfine. 
II couvrc lc jour par lii nuit qui nc 
ccssc dc lc poursuivrc. Lc soleil, la 
June ct les ctoiles sont assujettis a 
Son commandemcnt. II est Maltrc 
de la Creation et de TGrdre. 13eni 
soit le Nom d' Allah, Maitre 
Souverain de 1 ' Univers ! 

55. Implorez done votre 
Seigneur, en toute humilite, dans ie 
secret de voire solitude. Votre 
Seigneur naime pas ceux qui 
depassent lcs limilcs. 

56. Ne seme/ pas la corruption 
sur terre , apres que le bon ordre y 
cut etc instaure\ Implorez lc 
Seigneur, par crainte et espoir. car 



Sf ^ jfj, + ?t ZA.X , ^ 



i si 



7. A]-A r rif 



Pat tie 8 



227 



la miseneorde d' Allah esl toute 
prochc du bicnfaiicur.» 

57, Ccsl Lui qui rcpand les 
veins en tan I que bon augur e" ' de 
Sa mis eric orde. Lorsquc ces vents 
se chargent de lourdes nuees, Nous 
les poussons vers des terres morles 
de secheresse. Nous faisons tomber 
des eaux sur elks cl Nona faisons 
surgir toutcs sortes dc produits ; 
e'est ainsi que Nous ferons ressurgir 
lcs in oris. Peut-eire saure/--vous en 
prendre conscience. 

58, I.e bon terrain donnera 
loujours de bons produits, par la 
grace d" Allah, alors qu'un sol mgrai 
nc produira que dc mauvaises 
pousses; e'est ainsi que Nous 
faisons varier les signes destines a 
ceux qui se monlrenl reconnaissants. 

59, Nous avons euvoye Noe a 
son peuple: «G mon peuple ! dil-il. 
adorez Allah f Vous n'avcz aucun 
dieu autre que Lui! Je crains pour 
vous le chatiment d'un jour terrible. » 

60* Les dignitaires de son peuple 
repondirent: «Tu nous sembles 
manifestemenl egare» 

61. Noe repriL «Oh, non! 0 mon 
peuple 1 Jc ne suis point devoyc. Jc 
suis sculcmcnt un linvoyc du Maitre 
Souverain du monde.w 



J- --^ ,=- ,T- J-' 



"3 A-^Xkv 1 ^^ 3 *^' 



1 1"-^ ir^f^ . ^4 "I'm 



(1) Che 7. Wflfsh; -?...eti taut que ?igues precurseur.s,.>* 



7. Al-A r rif 



Pat tie 8 



22* 



62. «Je vous delivre: les messages 
dc mon Maitrc ct vous domic dc 
bons con sells car je sais au sujel 
d' All ah ce que vous. nc savez pas.* 

63. «Scricz-vous 6lonn£s qu un 
Rappel de votrc Seigneur vous fut 
Iransmis par un horame issu de 
vous. pour vous avcrtir el vous. 
inciter a craindrc Allah en vuc 
d'etre touches par Sa. grace ?» 

64. Le peuple de Noe l'a Lraite 
dc merit cur. Nous l'avons alors 
sauve avee ses compaguons sur 
1'Arche puis Nous avons fail 
cngloutir ccux qui avaicnt rcjete 
Nos signcs; car ils etaienl vraimenl 
aveugles. 

65. Aux ^Adites, Nous avons 
envoye leur frcre Hud. qui leur a 
du: «0 mou peuple! Adore/ Allah, 
vous. n ? avcz aucun dicu auire que 
Lui ! Ne seriez-vous pas prets a Le 
craindre??> 

66. Les mecreanls par mi les 
dignil aires dc son peuple 
rcpondkent: «Tu nous sembles 
in sense, et nous pensons fort que 
tu cs un merit cur !» 

67. «Je nc suis point inscnsc\ 
repiil Hud, je suis seulemenl 
l 7 Envoye du Mai ire Souvcrain du 
monde.» 

68* <Jc vous delivre les messages 
de mon Mailre et, pour vous. je 



! 1 ■ i . ! i L i I 1 •> m. ■ L 

(ji &CJs^ ^ ^ ^ 



rf ^ ^ ^ 



4£> 



7. A]-.4 r rif 



Pat tie & 



22V 



suis le eonseillei" le plus sur.» 

69* «Scncz-vous etonncs qu'un 
Rappel de votre Seigneur ffit 
Iran sin is par un lioninie issu de 
vims, pour vous avertir? Songez 
aussi qu' Allah vous a fait lcs 
hcriticrs c!u pen pic dc Noc, qu 1 !! 
vous a dotes* de surcroit. d une 
stature plus grande. Reconnaissez 
done les bienfaits d' All all, pour 
clrc bicnhcurcux 1 » 

70. lis rcpondircnt : «Es-tu done 
venu nous inciter a n' adorer 
qu' Allah et a reniei les divinites de 
nos ancetres? Fais venir ee dont tu 
nous menaces si Lu dis vraL» 

71. Hud rcpondit: «En vcrite\ la 
malediction ct la colcrc d' Allah 
s'abattront sur vous. Comment 
pouvey-vous polemiquer avec nioi 
en vous reierant a des objets que 
vous et vos anectres affublez 
d : ' appellations aux quelle s Allah nc 
donne aucun credit? Attendez 
done, nioi aussi j v aUeiidrai!» 

72. Par l'effct de Notre graee : 
Nous avons sauvc Hud ct scs 
compagnons. Nous avons extennine 
jusqu\iu dernier, ecus qui rejetaient 
Nos signer el refusaient de croire, 

73. Aux Tamud, ee fut Fun 
d'enire cux, le Prophele §alih, qui 
lcur dit: «6 mon pcuplc! Adorcz 
Allah, vous n'avez d' autre dieu 



J.' '-J ^VjM L*J ^ UJ Lj 




L3 



^9*y!i 



7. A]-A r rif 



Pat tie 8 



230 



que Lui. Une preuve est devanl 
vous t celtc Chamelle qui est un 
signe d' Allah. Laisscz-la pal tic stir 
la terre d' Allah. Ne lui iaites aucun 
mal sous peine d'elre saisis par un 
loumienl douloureux. 

74. Rappelez- vous, qu' Allah vous 
a fait les hcriticrs des 'Ad et qu n Il 
vous a etablis sur terre: vous edifiez 
des chateaux dans les plames el 
voir a taillcz des demcurcs dans les 
roches. Reconnaissez done les 
bie nl ails d 1 Allah et ne seme/, pas 
lc desordre stir terre. » 

75 ♦ Les hautains parmi les 
dignilaires de son peuple direnl 
aux faibles qui se sont converlis: 
«lites-vous surs que §alih est un 
envoye du Seigneur?» Les autre s 
rdpondircnt: <*Nous croyons bien a 
son message. » 

76* Les hau tains impies 
repliquerent: «Nou$ rejetons 
totakmctit co a quoi vous croyez.» 

77* Us abattticnr la Chanielle, se 
rebellant contre J ordre du Seigneur, 
el disanL a ^alih: ^.Execute les 
menaces si iti es vraiment un 
Envoye d 'All ah. » 

78. Aussitot, Je Calaclysme les 
saisit, et les voila dtendus + gisant 
dans leurs demcurcs. 

79* $alih se detour na d'euxet 
dit: «0 mon peuple! Je vous ai bien 



jg$i ' ^ ^=>^J ^ 

Iff i > 1 1— t s? 



7. Al-A r rif 



Pat tie 8 



231 



transmit le Message du Seigneur. Je 
vous ai prodiguc dc bons conscils. 
mais he I as, vous n^aimez pas 
ccoulcr les conseillcrs [sinc£rcs].» 

80* [Sou venez- vous aussi dc] 
Loth qui dit a son peupJe: «Vous 
pratiqucz un vice abject qu'aucun 
peuple n'a pratique avanr vous. 

81* Vous portez voire desk 
charncl sur les hommcs plutdt que 
sur les femmes, vraiment vous etes 
un peuple oulrancier [dans la 
perversion ] . » 

82« Leur seule reponse fur de 
dire: «Expulsez les gens de Loth 
dc voire cite, ce sont des gens qui 
s' aliaclient a se purifier, » 

83, Nous avons alors sauvd Loth 
avec sa famillc, cxeeprc sa remme 
qui subil le sort des damnes. 

84, Nous avons fait pleuvoir le 
chatimcnt sur ce pcupic, Vois done 
quel fur le funestc desriji des 
iniminels! 

85, Aux habitants de Madian, 
Nous avons envoye J'un des leurs* lJ , 
Su aib, qui leur dit, «6 tnon 
peuple! Adore z Allah, vous n'avez 
aucun dicu aurrc que Lui ! line 
preuve forme lie de voire Seigneur 
vous est parvenue. Effccrucz de 
bonnes tnesures et de jusres pesees! 




~5 jPi*< All" J Tli""'TL^*^ 

■^jlj >^=^3 oi ^ $i* 



(11 1^ tenne " Ahalium" peut signifies leur freit ou Fun. des leurs. 



7. Al-A r rif 



Pat tie 8 



232 



Nc chcrchcz pas a lcscr lcs gens cn 
pay ant leurs biens au rabais et ne 
semcz pas lc gachis sur Ictrt:. Ccla 
sera ainsi micux pour vous si vous 
files de vraLs cn.>yants.» 

8fh «Rvilez aussi de vous dresser 
cn travcrs dc ehaque chemin, pour 
menacer et detoumer de la voie 
d' Allah Urns ceux qui veulenl 
croirc cn Lui, cn passant par ties 
senders tortueux! Rendez grace a 
Allah qui a accru [voire nombre] 
alors que vous n'cticz qu'un petit 
peuple. Observez le destin final 
des malfaiteurs ! » 

87, «Si un groupc pamii vous a 
cm a mon Message cr quun autre 
l'a rejete, allendez alors qu' Allah 
tranche entrc nous; II est le 
Mcillcur des jugcs.» 

8fL Lcs orgucilleux panni les 
dignitaires de son peuple dirent: 
«0 Su'aib! Nous allnns suremenl 
tc chasscr, ainsi que ceux qui ont 
cm en toi, a moins que vous ne 
revenie/, a noire culle r Su'aib 
riposta: «Quoi! Revenir a votrc eulte 
alors que nous l'avons en aversion !# 

89. «Nous aurions forge une 
imposture conlre Allah si jamais 
nous revenions a votrc eulte aprcs 
qu' Allali nous cn cut sauves. 
Comment pouvons-nous y reveiiiv 
sans lc bon vouloir d p Allah, noire 
Seigneur dont la science embrasse 





0 <J[S^ 

E __ 



7. Al-A r rif 



Pat tie 9 



233 



Louies chores? C h esL a Allah que 
nous nous confirms Seigneur! 
Puisses-Tu trancher entre nous el 
noire peuple scion la Veritc. Tu cs 
en effet lc Mcillcur des jugcs.» 

90. Les mecreants parmi les 
digmlaires de son peuple 
proclanicrcni: #Si vous suive/ 
Su'aib vous scrcz alors pcrdants.» 

91 ♦ Aussitot le Cataclysme les 
saisit, et les voila etendus, gisanl 
dans leurs demcures. 

92* Ainsi disparurent ceux qui 
avaient traite Su'aib de menteur 
commc s'ds n'avaicnl jamais vecu 
dans leur cite, Ainsi, ceux qui l'ont 
traite d imposteur furent les vrais 
perdanls, 

93. Su'aib sc dctourna d'eux en 
disant «0 mon peuple ! Nc vous ai- 
je pas Lransmis les Messages de mon 
Maltre? Ne vous ai-je pas prodiguc 
mes bons conseils? Comment 
pourrais-je alors m'affliger du sort 
d un peuple mccrdani?» 

94. Nous n'avons pas envoy 6 
de Prophet e dans une cite sans faire 
subir a ses habitants des epreuves 
de detrcsse ct d^adversitc af'in quils 
[Nous] implore nl humble ment. 

95. Ensuite, Nous avons change 
leurs inaux en bonheur, jusquau 
moment oil ils se sont rassures en 
disant, [par defi]: «Nos ancetres 



h I #■ I I T.-" I ■ I |i - ■* m r-t. ^ 1^ 1 -- r -P"i I r r .- r 



» .- . ! 



iyJ ' uitjii {fei^cs^ 



7. Al-A r rif 



Pat tie 9 



234 



t>nt connu, eux aussi, [l 1 alternant e 
dc| radversite cr du bicn-etre,» 
C'est alors que Nous les saisissons 
a rimproviste, sans quils cic 
puis sent ricn pressentir. 

96. Pourtant, si les habitants de 
ces ciles avaienL cru, s'ils avaienl 
cic picux. Nous lcur aurions offcrt 
routes les aubaines benies du ciel 
el de la terre, mais lis out refuse de 
croire ct Nous les avons saisis pour 
prix de leurs mefaits. 

97* Ont-ils etc tellement surs t 
fees habitants des cites,! q ue Noire 
rigucur ne les frapperait pas de 
nuiL, en plein sommeil, 

98. ou quelle ne les frapperait 
pas en plein jour pendanl qu'ils se 
livrent a de joyeux ebats? 

99. Sc s ont-ils cms a Tabri de 
la riposte d Allah? Seuls ceux qui 
courent a leur perdition croicnt c-trc 
a l'abri de la riposte d h Allah, 

100 + N'est-il pas clair aux yeux 
de ceux qui heritent de la terre 
apres scs premiers occupants que 
Nous pouvons les frapper de Nos 
rigueurs, comme punilion de leurs 
mefaits, ct scellcr leurs occurs, les 
i en dan l inaptes I comprendi e quoi 
que cc soil? 

101. Tcllcs sont les cites doni 
Nous t avons conte l histoire. Nous 
y avous envoye des Messagers 



A. *? V 



e_^i ^ o i^jjj 1 i 



w < iff ^ J - - - ^i 



7. Al-A r rif 



Pat tie 9 



235 



munis de preuves, mais leurs 
habitants n'allaicnt pas eroirc a ee 
quails avaienl rejete auparavant. 
Ainsi Allah secllc-t-Il lcs ctcurs 
dcs infidclcs. 

102* Nous n'avons pas trouv6 
chez la pluparl d'entre eux la 
volonte dc respecter Notre Alliance. 
Au contraire. beaucoup pamii eux 
elaienl des per vers. 

103. Apres ces Prophetes, Nous 
avons envoye Moisc, nanti de Nos 
signes, a Pharaon el aux dignitaires 
de son pcuple. Pharaon et scs 
acolytes ont rejete ces signes; vois 
done ec que ful lc deslin final de 
ces fautcurs dc desordrc. 

104* Moisc dit: «Q Pharaon! Jc 
suis le Messager du Maitre des 
mondes. 

105. Assurement, je ne saurais 
rapportcr dc la part d' Allah qifun 
message de venle. Je vous apporte 
unc prcuvc cmanant de votre 
Seigneur! Laisse done les Fils 
d' Israel partir avee moi ! » 

106. Pharaon repondit: «Si tu 
apporte s unc prcuvc, produis-la. si 
lu dis vrai,» 

107* Moisc jeta son baton qui. 
aussitdt, devint un serpent manifeslc. 

108 + II etendit sa main et. 
aussikX elle apparul loute blanche 
devant ceux qui regardent. 



a r J, -ft 



6 £^ i^l^i-^l U 



7. A]-.4 r rif 



Pat tie V 



256 



109. Alors les dignitaires du 
pcuplc de Pharaon dircni: «Voici 
un grand magicicn 

110* qui chcrchc a vous chasscr 
dc voire territoire**; «quc proposcz- 
vous donc?» [dit Pharaon. | 

111, «Fais-le attendre, Jui el son 
frere et envoie des sergents dans 
les cites 

112. pour t'amcncr les plus 
doucs dcs soreicrs», dircnt-ils. 

113* Ccux-ci vinrctit dcmander 
a Pharaon; «Scrions-nous bicn 
rctribucs si nous ctions lcs 
vainqueurs [de cette epreuve|?» 

114* «Assurement > dit Pharaon > 
eL vtius seriez par mi mes proches 
cnurtisaris.» 

115. Les sorciers direnl aMoise: 
«Vcux-tu jctcr ton sort lc premier on 
nous laisser le soin dc commence* '>» 

116* Moisc rcpondit: «Jctcz |lcs 
premiers ] . » Lorsqu ils j ctercnt [ leurs 
sorts |, ils eblouirent les regards 
d'une foule epouvantee par J a 
manifestation de leur grande magie. 

117* Nous a vous inspire a 
Moise: <Jelle Ion baton, » Aussilol 
jeLe, celui-ci happa liiut ce que les 
magkiens avaient manigance. 

IIS* A in si la verite eclata et 
1'entreprise des sorciers echtma. 



(ft ^*JdT*:Ls43 




t ^ L -Z I'M V^"* 4" fr-T£ 



7. A]-A r rif 



Pat tie 9 



237 



1 *>r^ 



119, Cc ful alors la dcTaiic dcs 
impics qui sen rctourncrcnt Tout 
humi lies, 

120. Les magiciens t prostemes 
par lerre, 

12 L proclamerent: <tNous croyons 
au Mairrc dcs mondcs, 

122. Seigneur dc Moisc ct dc 
Aaron. » 

123. «Quoi! dit Pharaon, croire 
en I.ui avant que je ne vous y 
autorise! Ce n'est qu'un complol 
que vous avcz ourdi c outre la cite, 
pour expulser ses habitants. Vous 
Lille/, voir I » 

124. «Je vous ferai coupe r lii 
main d un cGtc" ct le pied du cSt£ 
oppose, puis vous ferai tons 
crucifier> 

125. Ies magic iens repondirent: 
«Qu s imp arte, e'est a notre Mai Ire 
que nous fcrons notre ret our. » 

126. «Qif as-lu a nous rcprochcr 
sinon d' avoir cru aux signcs dc 
notre Seigneur lorsqu'ils nous son I 
parvenus? Puis.se le Seigneur 
tretnper nos cceurs dans la Constance 
ct nous faire mourir cn croyants 
soumis!» 

127. Les dignitaires du peuple 
de Pharaon s'ecnerenl: «Vas-tu 
laisser Moisc et ses gens seiner Ic 
desordre dans le pays et te delaisser 



i 



7. Al-A r rif 



Pat tie 9 



2JS 



loi et tes divinilcs?» Pharaon dil: 
«Non. nous tucrons leurs enfant s 
males en epargnam les lilies, el ils 
resleronl sous, noire joug.* 

128. MoLsc dil a son pcuplc: 
«Implorcz 1' assistance d 1 ALlah et 
soyez patients! La terre appartient 
a Allah. II la leguera a qui II veut 
parmi Ses serv items, el ce soul les 
pieux qui auront toujours le dernier 
mot.» 

129* Son pcuplc lui rctorqua: 
«Nous avons ete opprimcs avant et 
apres Ion arnvee.» Moi'se leur dil: 
«Pcul-£trc voire Mailre fcra-l-Il 
pcrir votrc ennemi et vous rendra- 
t-Il heritiers du pays pour voir 
comment vous allez vous 
compoiler. » 

130. Ainsi, Nous avons alors 
cprouve le pcuplc dc Pharaon par 
des annccs de disettc ct de penuries 
de recoltes afin qu'ils reflechissent 
a leur sort. 

131. Mais ehaque fois qu ? un 
moment de bonhcur leur arrivals 
ils s'en attribuaient le mcrite et 
slls suhissaient une adversite, ils 
en attribuaient le mauvais sort a 
Moise et ses conipagnous. En fail, 
loul leur mauvais son nc depend 
q ue d 1 Allah mais peu d'entre eux 
le rcconnaissent. 

132. l.es impies direnl a Moi'se: 



7* Ai-A l rar 



Partie 9 



1M 



«Quelque miracle que tu produises 
pour nous en v outer, nous re 
croirons jamais en ta mission. » 

133. C'est alors que Nous 
avons deehaine con ire cux le 

deluge, les saulerelles, les poux^l, 

les grenouilles et le sang'' , auUml 
do signes bien distinets. Mais ils 
s'obstinaient. par orguciL sc 
comportant en erimincls. 

134* Lorsqtf ils ftirent frappes 
de ccs ma I hours, ils dircnt a Moi'sc: 
«0 Moi'sc ! Implore ton Seigneur 
pour qu'en vcrtu dc Son Alliance 
avec toi II fasse cesser notre 
lounnentt Alors nous le croirons el 
nous laisserons les Fils d'Tsrael 
parlir avee toi » 

135, Mais lorsque Nous avons 
mis II n a leur ealvaire, pour un 
terme qui leur 6tait fix6 y ils onl 
trahi leurs engagements. 

136. Des lors, Nous avons sevi 
conlre eux, cn les engloutissant dans 
la mci\ pour avoir re j etc Nos signes 
sans y prctcr aticune attention. 

137* (Test ainsi que Nous 
avons legue a ceux qui etaicnt 
opprimes les regions orientales et 
occidentales de cette teire benie. 



1-T ^ ?A\ g i - *it i " i- 1-1" 



ft 



r -r- |i 



(1) Pour certains exegetes, il s^agitcTaiities 

(2) Ll'b L'xcgctca txpliqutnt qQL L lout liquid 
en sang, 



insecies (larves, uques. . j. 
.c quails ulilisaient kc transfannail 



7. A]-A r rif 



Pat tie 9 



240 



Ainsi s' accompht la belle promesse 
de ton Seigneur en favcur des Fils 
d F Israel, cn recompense de leur 
Constance, lit Nous avons dctruit 
toute l otuvrc de Pharaon et dc son 
pcuplc et tout cc qu'ils out pu cdificr. 

Nous avons fait traverser 
la mer aux Mis d Israel. Ccux-ci 
passerent par un peuple qui vouait 
uii culte aux idoles. lis s'adresserent 
a Mtrise disanL: «InsLaure pour 
nous une divinite a Tin star de ces 
gcns.» Moise repondil: #Vou& files 
v raiment inscnscs.» 

139, «Ces paiens-la, dans tout 
ee qu'ils font, coureni a leur 
perdilion et toute leur oeuvre sera 
rcduitc a neant.» 

140, ^Comment pourrais-jc vous 
chcrchcr un dieu autre qu' All all. 
alors qifH vous a favoriscs par 
rapport a tout le monde?» 

14 L Quil vous souvienne que 
Nous vous avons dclivrcs de la 
famillc de Pharaon qui vous 
soumettair au pile ehatiment. tuant 
vo.s gallons el epargnanl vos filles. 
C est pour vous une rude epreuve 
de la pari du Seigneur. 

142, Nous avons ilxe un 
rendcz-vous a Moise aprcs trcnlc 
nuits que Nous avons completers 
par dix autres de sorte que son 
delai total fut de quarante nuits. A 




. V* . " ' '.'i- -i A s-- "* 



7. A]-A r rif 



Pat tie 9 



241 



son depart, Moise dil a son frere 
Aaron: ^Remplacc-moi auprcs de 
mon pcuplc! Dinge-lc dans lc 
mcillcur sens! Ne suis pas la voie 
des malfaitcurs ! » 

143* Lorsquc Moisc se prcscnta 
a Notre rendezvous et que son 
Seigneur lui eul parle, il dit: 
« Seigneur, montrc-Toi a moi pour 
que je puisse Te regarder,* Allah 
repondit: «Tu ne me vemis pas! 
Mais regarde du cole du rochcr; 
sil demeure a sa place, tu Me 
verras alors.» Mais lorsqu' Allah 
[,dans toule Sa MajesteJ Se 
manifcsta au mont, II lc rcduisit en 
poussicrc.» Moisc tomb a alors 
foudroye, Quand il eut repris ses 
sens : il s ecria: «Gloire a Toi : 
I Seigneur!] Jc mc repens, me voici 
le premier des croyants.» 

144* Allah lui dit: «6 Moise! Je 
r ai choisi en te favorisanl par 
rapporl aux autrcs pour trans met Ire 

Mes' a> messages, et recevoir Ma 
Parole; liens bien ce que Je t ? ai 
donne el sois reconnaissanL» 

145, Nous avons, a son 
intenlion, fail graver, sur les tables, 
des lois edifiantes sur chaquc 
chose, expo sees en detail; en lui 
enjoignanl: «Assume-les iermemeiil! 
Ordonnc a ton peupk d 1 en appliquer 



•Am*. 




L 



( 1 j Che?. Warsh: « . . .pour tiausmettre Mon 



message,, ,» 



7. Al-A r rif 



Pat tie 9 



242 



les mcillcures dispositions! Jc vous 
ferai voir la demcurc finale des 
perversa 

146* «Je detournerai de Mcs 
signcs tous ecu a qui, sans raison, 
s'enflent d'orgueil sur terre, qui 
refuse: nl de croirc & iiucun des 
signcs qu'on leur produit, qui. 
apercevant la voie de la raison, 
refusenr dc la suivrc cr qui, voyant 
la vole de rerreur, s"y engagent.» 
C T est aiiisi qu ils rcjciaicnt Nos 
signes, les accueillant en toute 
indifference. 

147, En effel, ecux qui auront 
traite Nos signes de mensonges et 
refuse de croire a la renconlre de 
TAu-dcla rendront values toutes 
leuts {tuvres. PourronL-ils elre 
retribucs autrcmcnt qu cn fonction 
de ce qu'ils fin saie ul? 

148. A pies le depart de Moise, 
les siens forger cm\ avec leurs 
bijoux, le corps d*un Veau d'or 
d'ou emanail unc sortc dc 
mugissement. Ne s'etaient-ils pas 
apcreu qu'il nc pouvail ni lcur 
parlcr. ni les guidcr nullc part. 
Cependanl, ils le prirenl comme 
dicu. Voila comment ils sont 
devenus coupables. 

149 + Lorsquils eon state rent 
qu'ils etaient tombes dans Terreur, 
reconnaissant leur egaremenl, ils 
dirent; «Si notre Seigneur ne nous 



sj^ IT etas 




*3 aJJuS'l 



'JUS j-ftxi 1 4 Je*- -^J 



7. Al-A r rif 



Pat tie 9 



243 



aecorde pas Sun Pardon ci Sa 
Misericoide, nous serous de vrais 
pcrdanls-.» 

15U* En rcvcnant a son pen pic. 
Mo'isc. fort fachc ct plcin de 
chagrin, leur dit: «Quel detestable 
eompoitemenl fut le voire apies 
mon depart! Tcnicriez-vous de 
hater Pordrc du Seigneur? !» II jcta 
les tables et prit son Here par les 
cheveux, le titan! vers lui. CeJui-ci 
lui dil: «0 fih de ma mere I Ces 
gens nroni trouvc dans unc position 
dc faiblessc, el oni failli me tuer. Nc 
laisse pas nos ennemis se rcjouir 
de mon humiliation et ne me fais 
pas subir le sorl des coupables,* 



151, Moi'se dil: «Seigneur, 
accorde-moi Ton pardon, ainsi 
qu a mon frere! Admcts-iious dans 
Ta misericorde! Tu es le Plus 
Misencordieux . » 

152. En vcrilt, ecux qui avaicnl 
pris lc Veau d'or pour divinilc vonl 
encourir la colore de leur Seigneur, 
lis seront converts d'opprobre dans 
ce monde. Ainsi reUibuous-Nous 
les imposleurs. 

153* Quanl a ceux qui commettent 
des mcfaits, puis s en icpcntcnt ct 
demeurent croyants> ceux- la sauront 
que leur Seigneur est Pardonneur 
etMisericordieux, 

154. I.orsque la colere de Moise 



j^'>^* 'tsjj?i>fl 4**^ 



7. A]-A r rif 



Pat tie 9 



244 



fut apaisee, il repnl les table lies ou 
claient grave's, et lc guide pour lc 
salut t et la misencorde en favcur 
de ccux qui craigncm lc Seigneur, 

155. MoLsc ehoisit parnu son 
peuple soixante-dix homines pour 
1'accompagner a Notre rencontre, 
maii ils furent saisis par lc 
Cataclysms. Mo'ise dit alors: 
« Seigneur, Tu aurais pu les tuer 
lous et moi avec eux, avail t ce jour. 
Nous fais-Tu perir pour expicr ce 
que les insenscs parnii nous auront 
commis? Ce n'esl la que Tune de 
Tea cprcuves, par les quelle s. Tu 
fais egarcr qui Tu veux et bicn 
guider qui Tu veux. Tu es notre 
Maitre Prole cteur. Act: orde- nous 
Ton pardon et Ta mis eric orde, Tu 
es lc Meilleur Pardonneur.» 

156, Puisscs-Tu, Seigneur, nous 
pre sci ire un destin heureux dans ce 
in onde comme dans V autre! Nous 
nous sommcs voues a Toi.» Lc 
Seigneur dit: «Mon ch aliment, Je 
rinflige a qui Je veux; Ma 
miscricordc s'etend sur toutc 
chose. Je la reserve a ceux qui 
craigncnl de Me deplairc, qui 
s'acquittcnt de Laumonc, qui 
croieut a Mes signes, 

157* et qui suivenl Mon 
Messages le Prophets des gentils' 1,1 



rr ^ J i ^ tf i 



"t^ < * J ' > 



i ■ ■ .- 

'4J 



•r l if 



__ 



(V\ cf, curate 2, ver.5et 7S. On .sait que Unmi i peut vmilmr dire illettre. Fn = 



7. Al-A c rif 



Pat tie 



245 



doni ils irouvent ravcncmcnt tail 
dans la Thora ct Tlivangilc. II lcur 
ordonnera le bien, prose rira le maL 
declarera licit.es pour eux loules les 
bonnes choscs cr lcur intcrdira les 
mauvaiscs, II lcur otcra lc fardcau 
qui pesail sur eux eL le?i carcans qui 
les cnchainaicnl. Ccux qui auronl 
cm cn luL qui l'auronr assistc ci 
soutenu. et qui auront suivi la 
luraiere des.cendue avee lui, ceux- 
la seront les bicnhcurcux.» 

158* Dis: «6 vous humainsl A 
vous tous. jc suis 1' Envoy e cT Allah, 
a qui apparricnr r empire des cieux 
ct dc la terra il n est dc dieu que 
Lui. C'cst Lui qui fair vivrc et 
mourir, Croycz done cn Allah el en 

Son Envoy 6, lc Prophctc des 

(1) 

gentils qui croit [lui aussi] en 
Allah el en Ses Paroles; suivez-le 
pour eLre bien guides. » 

159. Ccrtcs, parmi le pcuple dc 
Moi'se. se trouvc unc communautc' 
qui preehe la verite et qui juge 
suivanl la justice. 

16(1* Nous avons rcparti les Fils 
d f Israel cn douze tribus formanl 
autant dc eommunauies. Lorsquc 
lc pcuple dc Moisc lui demanda dc 



I H" ^ * 




j %_-^it_i J 



= qualifiant amsi lc Prophete. oti prouve qu'i] [f avail pas la possibility de 
lire le.s Ecritures precedeutes, ce qui est coirobore par le verier 4$ de la 
sourale 2$. 
( 1 j cf . verset precedent. 



7. A]-A r rif 



Pat tie 9 



246 



l'eau a bo ire, Nous lui re ve lames: 
«Frappe le richer de ton baton ! » 
Aussilot douze sources en jaillirenl. 
Chaque tribu sut oil s 'abieuver. 
Nous les avons aussi proteges par' 
Pombrage des nuees. Nous avons 
fait descendre sur eux la Mamie et 
les Cailles, en leur disant: 
«Mangcz des saines nourriturcs 
dom Nous vous avons pourvus ! » 
I En desobcissantj cc n'est pas 
Nous qu'ils chit offense, c'cst a 
eux-mcmcs qu'ils sc sont fait tort. 

16L IQu on sc rappelle] lorsqu il 
leur a ete dit: «IIabitez cette cite et 
mange/ parLouL ou vous voudrez 
de scs produits Dilcs scukmcni: 
«Que nos pcclics soicnt 6tcs!» 
Franchissez les portes en vous 
prostemant, Nous absoudrons vos 

peches'" 1 ' et Nous donncrons un 
supplement de faveur aux plus 
vertueux. 

162. Settlement les injustes 
parmi eux substi lucre lit une aulre 
formulc k ceLlc indiqudc. Nous 
envoy amcs alors sur eux une 
infamie du ciel pour prix de leur 
iniquite. 

163 + Interroge-les sur cette cite 
siluee au bord de la mer et don I les 
habitants iramgressakni k Sabbat. 



- ■> 




■■■f .- 



(1) Chez Warsh: <*...voai proslcmanl; vos pethes scrunt, absous cl Nous 



7. Al-A r rif 



Pat tie 9 



247 



Lc jour ou ih robscrvaicni, lcs 
poissons affluaicnt vers cux> a la 
surface de l'eau, Mais lc jour ou ils 
ne robservaienl pas, les. poissons 
disparaissaienL Ainsi lcs avons- 
Nous cprouves en sanction dc leur 
conduite perverse. 

164* [Que Ton se souvienne 
lorsquc] Tunc dc leurs eommunaulds 
dit a T autre: «Pourquoi cherchez- 
vous a prcchcr des gcris qu'Allah 
va fairc perir ou bieri auxquels II 
va faire subir un chairmen I 
tcrriiiant?» La sec otitic rcpondit: 
«C'est pour ne pas enctmrir le 
rcprochc du Seigneur. Peut-ctre 
ces gens-la s + aviseront-ils de Le 
craindrc.» 

165* Lorsquc ces impies 
deciderent d'oublier les exhortations, 
Nous avons sauvc ccux qui 
intcrdisaicnt le mal et saisi les 
coupablcs dun lourmcnt terrible 
pour prix de leur comportcmcnt 
inique. 

166, Comme ih fie monlraienl 

arrogants, bra v ant les intcrdits, 
Nous leurs avons dil: «Soyez mues 
en singes infamcs ! » 

167 + IRappcllc-lcur] lorsquc ton 
Seigneur S'est present de dresser 
contrc cux ccux qui leur fcront subir 
des persecutions atroces jusqu'au 
Jour dc la Resurrection. En vcrit£ t 
ton Seigneur est Prompt a charter. 




Vi . 1- ^ 



3 JL^^/fifi^iy' 



7. Al-A r rif 



Pat tie 9 



24* 



mais n est cn meme temps 
Pardon neur et Misericordieux 

168. Nous les avons eparpilles 
sur tcrre, cn communautes diverse;*. 
Certaines parmi elles sont vertueuses, 
d' autre s le sont beau-coup moins. 
Nous les avons cprouves par 
r alle manee de bonnes et mauvEiises 
fortunes aim qu'ils rcviennent 
repentant s [vers Nous]. 

169. tine an Ire generation leur 
a succcdc qui a hcritc de rEcriturc. 
qui Va. exploilee pour un profit 
basscrncnt materiel, en sc disant 
qifiis allaient se fairs pardonner. 
Mais quand 1 ? occasion sc present c. 
ils n'hesitent pas a recidivcr. 
N on I- i ls pas, par ailleurs, en verlu 
dc leur alliance, pris V engagement 
de ne dire a ptopos d' Allah que la 
vcritc? N'ont-ils pas bicn etudic 
rKcriture? La demeure dans TAu- 
dcla icra : cn lout cas : beaucoup 
mieux pour les pieux, Ne seriez- 
voufi done pas raisonnablefi? 

170. Que ceux qui s altachenl 
fcrmemcnt aux Ecritures et 
observent sirictemem la priere, 
[saehent que] Nous ne rendons pas 
vaincs les ocuvrcs des bienfaitcurs . 

17L | Que I on se souvienne] 
lorsque Nous avons suspeudu la 
montagnc au-dessus des Fils 
d' Israel, telle T ombre des nuecs. 
Ils crurenl qu elle allait lomber sui 



jj'i^i^jj j^JMj 



5 J^^ilj'i tUljJ^>^/^.^.i4u l i 



7. Al-A r rif 



Pat tie 9 



249 



lem-s leles. II leur fut alors dit: 
«Tcncz fermcmcnt cc que Nous 
vous avons donne! Meditez bien 
son conic tin cn vuc d filrc picux.» 

172. Rappclle-loi que lc Seigneur 
a tire des reins des ills d'Adam 
toutc leur progeniture' 1 '. Rcqudrant 
leur temoignage. 11 leur dit; «Ne 
suis-Je pas voire Seigneur? » Tons 
reptmdirent: «Si fait! Nous en 
lcnioignons!v> Vous nc saurcz done 
dire, le Jour dc la Resurrection, 
que vous n'cTicz pas infomics. 

173 + Vous nc pourrez pas non 
plus dire: «Nos ancetres etaient des 
paiens et nous n* el ions que les 
heritiers de leur cults. Nous 
perdras-Tu a cause de rimpidtd dc 
cos nc gat curs 7» 

174 + (Test ainsi que Nous 
exposons Nos signcs bien claircment. 
Peut-etre les impies reviendraient- 
ils sur leurs erreurs. 

175. Rappelle-leur aussi le recil 
de celui a qui Nous avons fait don 
dc Nos signcs mais qui a prcTdrc 
sen defairc. Se laissanl poursuivrc 
par Satan, il fut parmi les devoyes. 

176* Si Nous l avions voulu. 
Nous aurions pu l"e lever par Nos 
signes, mais il a clioisi de tester a 
ras de terre en suivanl ses penchants 



VJ^^S 



( 1 j Che?. Wflrsh: « . . .lews progenituies. . .» 



7. Al-A r rif 



Pat tie 



250 



naturels a l'instar du chien qui halele 
aussi bicn quand on k traquc que 
quand on lc laissc en paix. Tel esi 
Fexemple de ceux qui rejettent Nos 
signes. Rapporte done ce genie de 
recits afin qu'on les medite bien. 

177. Quel mauvais exemple que 
celui de ceux qui traitent Nos 
signcs de mensonges ct se font 
amsi tort a eux-rn£mcs ! 

178, En veritc, cclui qu Allah 
emend guider sera bicn sauvd ci 
eclui qu II cniend dgarer sera au 
nombre de ceux qui sont 
irrcmcdiablemcnt perdu s. 

179* Nous destinons a la 
Gchcnnc un grand nombre de 
djiims et d' hum a ins. lis sont dotes 
d* esprit mais nen usent pas pour 
comprendre, d'yeux pour ne pas 
voir el d'oreilles pour ne pas 
entendre. Ik re ssem blent a un 
Iroupeau de betes, el sont ineme 
moins inlclli gents. Ceux -la sonl les 
ctcrnels inconscients, 

180. Allah possedc les Noms 
les plus sublimes. Invoqucz-Lc par 
Scs Noms! Evitcz rexcmple de ceux 
qui Lui donncnt des appellations 
blasphematoires! Ceux -la seront 
retribues pour leurs mefaiu. 

18 1. Parmi les etres que Nous 
avons crees, il se trouve une 
communautc" qui guide sur la voic 



7. Al-A r rif 



Pat tie 9 



251 



de la veriLe eL qui juge en Umte 
cquitd. 

182, Quant a ceux qui rejeltenl 
Nos signes, Nous allons lcs mcncr 
[a leur perte ] > graduellement* sans 
qu'ils s ? en aper^oivent. 

183. Jc les laisscnu pour un 
temps, mais Ma riposte sera bicn 
forte, 

184 t Ne reflediissent-ils pas? 
Qu ils saeheni que leur Prophetc 
nest pas un honimc possedc. II nest 
que porteur dun aver Lis seme nt ires 
clair. 

1&5 + Nont-ils pas observe 
1' immense univers des deux et de 
la terre el re garde Y ensemble de ee 
qu Allah a tree" 7 Ne voient-ils pas 
que l'heure de leur moit est peut- 
elre Louie proche? Quel disc ours 
pourra les convaincre apres eelui- 
la? 

186* Rn vente, celui qu' Allah 
cnl end pcrdrc, nul nc saura le 
guider, laisse qu'il est se perdre 
dans son errance, 

187, lis t'intermgenl sur 1'Heui e: 
a quand son avcncmenl? Dis-lcur: 
«Seul Allah eonnait son secret, Lui 
Seul la fera apparailre a son Lerme 
fixe. Son avenemcnt sera lourd 
dans les cieux et sur terre, Elle 
n'apparaitra qu'a l'improviste.^ lis 
t interrogent sur THeure comme si 



1~ J. it _ 

Li; ^ i 



7. A]-A r rif 



Pat tie 9 



252 



lu en detenais la science. Dis bien: 
«Scul Allah cn connait l'cchcancc.» 
Mais la pluparl des hommes ne 
sonl pas infbrm.es dc ccla. 

1SS + Dis-lcur: <<Jc suis moi- 
meme dans rincapacite dc me 
faire du bien ou de me premunir du 
mal sans la volontc" d' All ah Si jc 
pouvais pcrccr lc Mystcrc, jc mc 
procurerais beaucoup d' a vantages 
eL evilerais que le malheur ne me 
touchc, Mais jc nc suis que portcur 
dun avcrtisscmcm [pour les 
impies] et d une heureuse annonce 
pour ceux qui croicnL 

189. C'e^l bien Lui, [Allah,] 
qui vous a crocs a partir dun scul 
etre dont II a Tire son epouse pour 
lui permetlie dc trouver repos 
auprcs ddlc. Lorsqu'il cohabita 
avee cllc, cllc concut unc legerc 
grosses se qui passa sans gene. 
Lots qu'e lie se Lrouva altmrdie, les 
deux cpoux irnplorcrcni Allah, kur 
Seigneur: «Si Tu nous donncs un 
bon fils> nous Ten rendions 
grace. » 

190. Lorsqu'il leur donna 
r enfant qu'ils avaicnl desire, ils 
Lui preterenl des; associes'' 1 '' a 
Iraveis ce qu'II leur avail donne. 
Comhien Allah est au-dessus de ce 
quvils peuvent Lui associert 




( 1 ) Che?. Wflrsh; <■■ . . .un as.sflcie, . . y 



7. A]-A c rif 



Pat tie 9 



2S3 



1 *>r^ 



191. Comment se permetlent-ils 
dc Lui associcr do faux dicux qui 
ne peuvem rien creer, qui son I eux- 
mfimcs cr^6s 1 

192. el qui sonl incapable a dc 
secourir leurs rideles on de se 
secourir eux-memes? 

193. Lorsque vous les con vie/ 
au droit chcrmn. lis n'cntendcnl 
pas vos appels. Que vous les 
invoquiez uu que vous ne les 
invoquicz pas. eela leur est tout a 
fait indifferent. 

194. En verite, ceux que vous 
invoqucz cn dehors d Allah sonl 
dc simples creatures comme vous. 
Sollicitez-les done! Qu ils exaucent 
vos prieres si vous croyez dire la 
vcritcf 

195. Out- ils des picds pour 
marcher? Onl-ils des mains pour 
saisir? Otit-ils des yeux pour voir? 
Out -ils des oreilles pour entendre? 
Dis-leur: «Appelez vos faux -die ux 
a voire secours et execute* sans 
retard toute votre manoeuvre contre 
moi ! » 

196. «Mon Mai tie Prolecteur 
est Allah qui a rcvcLc les Ecritures 
el qui protege les verlueux.» 

197. Ceux que vous invoquez 
en dehors de Lui sonl incapable s 
de vous secourir ou de se secourir 
eux-memes. 



, 'fit /A r/1-1r> - ii t 

-- -- H ^J'' J > 



t .& j j ^0 jfcO 'j 



7. Al-A r rif 



Pat tie 9 



154 



1 *>r^ 



198. Si vous les appele/ pour 
vous guidcr. ils n 1 cntcndcnt ricn. II 
le semble qu'ils te fixent du regard 
alors qu'ils nc voicnl ricn. 

199. Sois indulgent, urdonnc 
ce qui est bien et evite les 
arroganls. 

200. Si jamais tu sens la tenlation 
dc Salan t implore la protection 
d* Allah, car II entend tout, II est 
Omniscient. 

201. En effet, chaque fois 
quunc idee sataniquc passe dons 
T esprit des homines pieux, ils se 
rcssaisisscnt aussilol cl les voila 
devenus clairvoyants. 

202* En revanche, les suppots 
[de Satan] s enlbnceul dans Ferreur 
sitns pouvoir sc retenir. 

203. Lots que les impics voicnl 
que ui ne leur produis pas de 
miracles, ils le disent: #Pourquoi 
ne pas cn suscitcr un dc ton 
choix?» Dis-leur: «Je ne fais que 
suivre ce qui m'a ete revele par 
mon Maitre. Cest unc direction 
lumineuse de la part de votre 
Seigneur, un guide de salut el de 
miscricordc pour un pcuplc 
croyant,» 

204, I.orsque le Coran est recite, 
ecoutez-lc convc liable nienl et prfitc/. 
attentivement Toreille pour bien 
]" entendre afiu d'etre admis dans la 



> ^ T .1 1 , ... * 



7. Al-A r rif 



Pat tie 9 



255 



misericorde. 

205* Evoquc containment ton 
Seigneur en toi-meme, en toute 
humilite el en toute craime sans 
Imp elever la voix. [Evi>que-Le] 
matin ct soil ct ne sois pas de eeux 
qui ne s en soucient point. 

206* En verite, meme [les angesj 
qui fie Irouvent aupres de ton 
Seigneur ne dedaignent guere de 
Lui rcndrc lc culre. lis Lc glorificnt 
toujours et se prosternent devant 
Lui. 



Al-Anfal 



Partie £ 



256 







«♦ AI-ANFAL {le butin) 







Pittthigiriennt (sauf les versets dt JO a 36), rivelie apris la 
sourate de la "Vache", Elle comptt 75 versets, San titre est tire du 
premier verset 

II y est rappele le miracle du secours par les anges f du sommeil 
aaiaissant lex croyants el de la pluie bienfaisante (lorn de la hataille 
de Badr). 

La sourate incite, en pluxieurs endroiis, a la resistance et a la 
determination dans le combat f avec des indications tactiques, et a 
Venracinement dans la foi ? avec la garantie du suce.es. qui x'ensuit. 

Elle decrit ensuite les manoeuvres des mecreants t mettant tout en 
ceuvre pour detourner de la vote d* Allah et pour expulser Son 
FropheU, voire atlentera sa vie. 



Au nam d' Allah } le Clement f 
le Misericordieax, 

1. lis L'inlerrogent a propos du 
parlage du bulin, dis-leur: «Le 
butin appaitient a Allah el a [Son] 
Messager. Craignez done Allah! 
Failes que la concurde regne en Ire 
vous! Obeisse/ a. Allah el a San 
Messages si vous etes de vrais 
ci"oyanlsl» 

2. Sont croyanls seulemenl ceux 
dont les c&urs frernisscnl quand on 
cvoquc lc Norn d' Allah, dont la foi 
redouble lorsqu ils entendent reciter 
Scs vcrscts, et qui sen rcmettcnt a 
leur Seigneur; 

3. qui obscrvent la pnerc et qui 
font des dons- charitablcs a panir 
des biens dont Nous les avons 
pourvus; 



8. Al-Anfal 



Pat tie £ 



257 



4. ceux-la sonl les vrais croyanls. 
lis occupcnt do hauts rangs auprcs dc 
leur Seigneur. lis beneficient de la 
grace d' Allah ct d'unc gratification 
gencrcuse, 

5. C'est ainsi que ton Seigneur 
I'a fait quitter ton foyer pour une 
juste cause, bien que ccla rcpugne 
a une panic des fidclcs. 

6. Ceux-ia discutaient avec toi 
apres que la verite leur ful apparue, 
commc s'ils ctaicnt pousscs vers la 
mort et qu'ils la voyaient [de leurs 
propres yeux]. 

7. Rappcllc-toi lorsqu' Allah vous 
a prom j s que rune des deux parties 
adverse s tomberait entre vos mains; 
vous auriez prefere que ce soil la 
moins redout able mais Allah, par 
Son propre decret, a voulu faire 
iriomphcr la verity et mcltrc fin k 
la puissance des mecreants, 

8. Pour qu'H assure la victoire 
de la cause juste et la defaile de 
1 ? injustice, quel que soit le 
res sentiment des impies, 

9. [Rappelle-toi] lorsque vous 
imploriez le sec ours de voire 
Seigneur. II vous a exauecs en 
disanl: «Je vous envoie niille anges 
en renforl.» 

10. Cc n'c'tail la qu 1 une heureusc 
annonce pour que vos cocurs en 
soieul rassures, car cesl Allah Seul 



r ,- ,.m 



0 



u ^ ^ L>*J i L-j ,*£=v ^ 



3. Al-Anfal 



Pat tie 



258 



qui do line hi vie to ire. Allah est 
Tour-Puissant ct Sage. 

11 ♦ Ccst Lui qui. [duranr le 
combat] h vous a plonges dans le 
sommcil, signe d' assurance dc Sa 
part, II a fait tomber l ean du ciel 
*ur vous pour vous purifier et vous 
lavcr dc la souillurc dc Satan. II a 
rendu votrc courage plus ferine ct 
vos pas plus assures. 

12. Voire Seigneur revel a aux 
anges: «Jc suis avee vous. Rassurcz 
hien les fideles! Je jetterai Teffroi 
dans les Ctieurs des metre an Ls: 
frappcz-lcs au niveau des eous ct 
sur tous les bouts de doigls.» 

13* lis ont en effet ose defier 
Allah el Son Messager. Or : 
quiconquc osc sc rcbcllcr contre 
Allah et Sou Messager sauia que le 
cMtimcnt d 1 Allah est icrriblc 

14- Voila cc cMtimcnt, savourez- 
le done! Lcs impies subiront 
assuremenl les Umrments du Feu. 

15. O vous qui croyez! Lorsque 
vous affronicz lcs infidelcs au 
combat, gardez-vous de leur tourner 
le dos. 

16. Celui qui, dans celte situation, 
leur tournc lc dos - a moins qu'il 
ne s'agisse d'une manoeuvre taclique 
ou du rallicmcnt a un autre groupc 
de combattants - aura a encourir la 
colere d' Allah. La Gehenne sera son 



V - - V"' ' i l i--' (TV - A 



-T-^ ->■■ i^i A w^a 



8. Al-Anfal 



Pat tie 9 



259 



1 *>r^ 



ullinie refuge, quel delectable sejour! 

17. En realite, ce n'est pas vous 
qui avcz massacre les palcns, cest 
Allah qui les a lues. Ce n'esl pas 
toi qui rcussis ton trail en lane ant 
ta fleche, e'est Allah Lui-ineme qui 
1'a dccochcc. Ainsi manifests- 1 -II 
Son ccuvrc en favour des croyants. 
Allah entend U>ut et sail loul. 

IS. Ost ainsi qu* Allah 
affaiblit les stratagemes des 
mecreants. 

19* Si vous voulez la victoirc. 
elle est hi en a voire porlee. Si vous, 
[hypocrites 1, vous vous abstcnicz de 
desobeir, ce serai I beau coup mieux 
pour vous, mais si vous reprcnez 
vos agistments perfides, Nous 
riposlcrons dc uouveaa. c\ alors 
votrc clan, aussi nombrcux soit-iL 
ne vous servira a rien. Allah esl 
avee les vrais croyants. 

20. O vous qui croycz! Obcisscz 
a Allah et a Son Messaged Evitez 
de vous delourner de Lui quand 
vous entendez Son appel. 

21. Nc soyez pas dc ccux qui 
disent: «Nous avons bien eutendu» 
alors qu'ils font la sourde orcillc. 

22. Pour Allah, les pires creatures 
sont ccs sourds-mucts qui nc vcuicnt 
lien comprendre. 

23* Si Allah avait reconnu 
quelque verlu en eux, II leui aurail 



*" 'i * \ i* fiVT ? * ■"' Till 



-.fir, 



vr+ *1 ■ ^^-J cl*. ->. **l_f~_-_ * '■■ vj j 



} 3 



8. Al-Anfal 



Pat tie 9 



260 



fail entendre raison, el quand bicn 
meme II 1 ' aurait fait, ils se seraient 
deUmrncs. dans unc indif fere nee 
totalc. 

24* 6 vous qui croycz! 
Empress cz-vous de rcpondrc a 
Allah ct a Son Mcssagcr quand cc 
dernier vous con vie a cc qui est 
vital pour vous. Sachcz qu'Allah 
peut mettre un voile entre rhomme 
et son entendement et que vous 
scrcz ramencs vers Lui. 

25. Craigncz done unc epreuvc 
dont lcs mcfaits nc se limitcraient 
pas aux scuis coupablcs parmi vous 
et sachcz que les punitions d "Allah 
sent terrible s. 

26. Sou venez- vous lorsque vous 
elicz. Irop peu nombreux. en 
position de faiblcssc, redout ant que 
les ad vers aires ne sdnparcnt de 
vous, Allah vous a protege's ct 
vous a donne Son appui, n vous a 
procure de meillcurs biens pour 
que vous Lui soyez reconnaissants. 

27. 6 vous qui croycz f Nc 
trahisscz pas la cause d Allah ct dc 
Son Messagcr! Nc trahisscz pas 
dclibcrcmcnt la confiancc placec 

en vous, 

28. Sachcz que vos ri chesses et 
vos enfauts ne sont qu'une tentation 
[pour vous], et qu' Allah dispose 
d une reeompense infinie. 




8. Al-Anfal 



Pat tie 9 



261 



29. 6 vous qui croye/J Si vous 
vous atrachez a craindrc Allah, II 
vous dotera dun grand 
disccrncmcnt. n absoudra vos 
pcches cr vous accordcra Son 
pardon. Allah detieiU la grace inlinie. 

30. [Souvicns-toi] lor s que les 
mecreants tramaicnt des complots 
contrc roi afin de t'arrctcr, de rc 
tuer ou de t'expulser. lis tramaicnt 
leurs intrigues niais Allah menage 
Scs ripostes qui sont loujours les 
meillcurcs, 

31 . Lorsqu'ils cntendent reciter 
Nos versets. ils disent: «Nous 
avons entendu. Si nous le voulions 
nous, po unions dire des chosen 
parcilles. Cc ne son: quhistoires 
d'ancicns!» 

32* lis disaient aussi: «Grand 
Dieu, si tela est la verile eniananl 
de Toi. fais done pleuvoir des 
pierrcs sur nous ou mllige-nous un 
douloureux tounnent!» 

33, Mais Allah n'allait pas les 
chaiier alors que lu vis parmi eux. 
comme II n' all ait pas les chatier 
alors qu'ils implorcnt Son pardon. 

34* Pourquoi Allah ne leur 
infligerait-Il pas, cependant Son 
chatiment alors qu'ils se permettent 
de detoumer les croyauts de la 
Mosquee sacree donl ils ne sont 
pas les dignes gardiens? Seuls les 



j uU^ JI^=J J-*5i 




OJ>^) *>T^=J' ^JjjiXJO- 



i-T-VE 



5- 




3. Al-Anfal 



Pat tie 9 



262 



1 *>r^ 



htimmes pieux doivent en assurer 
la garde, mais la plupart d'enire 
cux sont inconscicnts. 

35, Lcur pricrc dans 1' enceinte 
dc la Maison sacrcc n'ctait que 
sifflements ct battements dc mains. 
[O rnccrcanls!] Subisscz, lc suppliec 
pour prix de voire impictc! 

36* Ccs mccrcants offrcnt leurs 
biens pour delourner ceux qui 
veiilcnt suivrc le chemin d' Allah; 
qu'ils dependent leurs fortunes, ce 
ne sera que chagrin pour eux, puis 
ils subiront la deTaitc. C'cst vers la 
Gehenne que ces impies seront 
ramenes. 

37. Ainsi Allah icra-t-Il la 
distinction cntrc lc mauvais et le 
bon. Les mauvais sujeLs seronl 
cniassds les uns sur les autre s t 
prccipitcs tous dans la Gchcimc. 
Voila les vrais perdanls! 

38. Bis aux mecreants que s'ils 
obdisscnl, lc passe" lcur sera 
pardonnc. Mais s'ils persistent, ils 
sub iron L le sort de leurs devanciers. 

39. CombaLtez-les jusqu'a la 
cessation dc lcur hostile tentative, 
et jusqu'a ce que le culte entier soil 
rendu a Allah, S'ils ccsscnl leurs 
agisscmcnts impies, Allah voit 
bien tout ce qu'ils font. 

40. S'ils s'avisent de s'en 
dctourncr encore, sachcz qu'Allah 



f » -T' Jl /; ---- . ^-'^.I-- -■ 



j .- 1 



... v -,. 



8. Al-Anfll 



Partie 10 



265 



A r 



est voire MaiLre Protecleur. II est le 
Mcillcur Protecteur. lc Mcillcur 
Somien. 

41. Sachc/. que sur toul butin que 
vous aurcz acquis, lc einquieme 
rcvicnt a All all. a [Son] Mcssagcr 
ct a scs proches, aux orphciins, aux 
infortunes et aux voyageurs 
demunis, pour autaut que vous 
croyiez en Allah et en ce que Nous 
a veins revele a Notre Serviteur, le 
jour du Grand arbitrage'" le jour 
dc la rencontre des deux troupes, 
(ecllc des iidclcs et eelk des 
mccreants.) Allah deticnt la 
puissance sur tout. 1 "'' 

42, Vous vous trouviez alors 
dans la plus proche des vallees 
landis que vos ennemis se Irouvaienl 
dans la plus eloigner; la car a vane 
etait plus bas dcrrierc vous. Si 
vous aviez tente de fixer Theure et 
le lieu de voire rencontre^ vous n'y 
senez pas parvenus. Mais Allah 
cntend accomplir l ordrc qu'Il a 
arretc pour que ccux qui doivcut 
peril peris sent pour des raisons 
explicites et que ceux qui doivenl 
survivre survivent pour des raisons 
explicites, car, en verile, All all 



4^ y^J»^ l >^JS jLjW 



(1) I.e terms ain.qi traduit, le "furqan" pent designer le discernement. II fait 
panic des noms donn.es an Coran cl aux Ecrituics rcvclccs a Moisc {cf. 
souralc 21 r verse I 4S). Ici il s'agil jaur dc la bauiillc dc Badr qui n 
rnarqui un lourmuit dans rhistnirc dc la CDminun;un^. 

(2) Ce verset et les suivatUs tvaquetit la bataille de Badr. 



8. AI-AnfSl 



264 



entend tout, sait tout. 

43* Allah fa montre, en songe, 
1'armee ennemie peu nemnhreuse 
car si die t 1 eta it apparue plus forte, 
vous auriez flechi et vous vous 
seriez disputes sur les mesures a 
prendre. Mais Allah vous a 
epaignc cc danger, II commit bien 
ee que re ee lent lea eeeurs. 

44. 11 a fait paraitrc vos enncmis 
pcu nombreux a vos ycux, au 
moment de votre rencontre, comme 
11 vous a fait paraitrc peu nombreux 
a leurs yeux, afin que Son arret soil 
accompli. Cest vers Allah que Lout 
sera ramcne. 

45* 6 vous qui eroycz! Tencz 
toujours ferme en affrontant 
1'ennenri et invoquey eonstammenl 
lc Norn d* Allah afin de triomphcr. 

46* Obcisscz a Allah et a Son 
Mcssagcr! Ne vous disputez pas 
cntrc vous, sinon vous fleehiriez et 
perdriez Jc souffle de votrc force. 
Soy ex enduTanls car Allah est avec 
ccux qui son I endurants. 

47* Ne soyez pas com me eeux 
qui ont quitte leurs foyers avec 
superbe et ostentation, s.e dressanl 
contrc la cause d' All ah. En fait, 
Allah ceitie toutes leurs oeuvres, 

48* Satan leur a vante leurs 
actions en leur disanl: «En ec jour, 
aucune armee ne pent vous vainere. 




■-- -" ~ ■ 



3> Al-Anfal 



Pa i tie 10 



265 



Je suis la pour vims secourir.» 
Lor s que ics deux troupes sc sont 
apercues, il tourna ses talons en 
s^ccriani: <Je mc detache de vous. 
Jc vols cc que vous tic pouvez voir. 
Je trains Allah. La punilkm d' Allah 
est terrible. » 

49. Les hypocrites ct ecux qui 
ont les occurs ma 1 sains disaient a 
propos des croyanls: «Ces gens 
sont abuses par leur foi/» Or, qui 
s'appuie sur Allah saura quAUah 
est Tout-Puissant, et Sage. 

50. Puis sea- lu vt>ir les mecreants 
a T article de la mort (1> ; les anges 
les Irappant sur la face el sur le 
dos! Qu'ils subissenl le chairmen I 
du Brasicr f 

51 ♦ Cela est le prix du mal que 
vos mains ont commis jadis, car 
Allah nest jamais injustc en vers 
Ses sujets, 

52. II en a etc ainsi du camp de 
Pharaon et de ceux qui les onl 
preceded et qui avaicnt rejetd les 
signes d Allah. Allah les saisit 
pour leurs pec lies. Allah est Fori, 
Sa punition est terrible. 

53. C'est qu Allah no change 



■\Z1 -\\ - -"- I *s i ,f i^ 

^ 'Or. ^^Jj 



(J) Utie lecture de ce T r er.set ain.si tiaduit arrete la phrase apres le mot mart. 
Unc autre phrase commence cnsuilc: «lcs arises les frappcnt...». Dans cc 
cas, les anges nc sont pus. considered commc agent s dc la morl, d : aulrcs 
exegctes comprcnncnl: .. . "Ics mctrcants. lorsquc les arises rccucilkcn 



Pa i tie 10 



266 



en nen un bienfait dont il a comble 
un pcuplc tant que celui-ci nc sest 
pas lui-meme perverti. Allah 
entend tout et sail tout. 

54. Tel fut le sort du camp de 
Pharaon et de ceux qui avaient 
vecu avant eux et qui rejeterent les 
signcs du Seigneur. Nous; les avons 
fait perir cu puuition de leurs 
peches et avons englouti en mer les 
gens de Pharaon. Tous etaienr des 
eoupables. 

55. Pour Allah, les pires 
creatures sont ces infideles qui se 
refusent obstincmcnt a croire. 

56. Tels ccux parmi eux avec 
lesquels tu as conclu un pacte; a 
chaque fois, ils violent leur 
engagement sans quaucun scrupulc 
ne les; relienne. 

57. Si jamais Lu arrives a les 
surprendre au eours de la guerre, 
n'hesite pas t en faisant un 
exemple, a briser les; rangs de ceux 
qui soul dcrrierc eux.. Pcut-cire 
reviendront-ils a la raison; 

58* et si jamais tu redoutais la 
Irahison de la pari de certains 
groupes. romps totalcment tout 
lien avec eux, car Allah iraime pas 
les felons. 

59. Qu'ils ne croienl pas non 



J Lit L*H 'am'' Jij 



5 ^fe' ^j>i i ^= 3 ^> : M> 



U 



1# 



(1) Chez Warsh: «Ne crois pas uon phis . , . » 



8. Al-Anfal 



Pa i tie 10 



267 



plus que ces mipies peuvent Nous 
echapper; jamais iLs ne scront hors 
de Noire portee. 

60* Appretez* [pour hitter contre 
eux], lout ce que yous pouve/ 
comme forces et comme clievaux a 
1' attache, afin de jeler l'effroi dans 
les rangs des ennemis d* All ah ct 
des volres; et contre daulres encore 
que vous nc connaissez pas, mais 
qu' Allah connait. Tout ce que vous 
ddpcnscz sur la voic d* Allah, vous 
en scrcz largcment paves sans ctre 
nul lenient lexes. 

61, S'ils penchent pour la paix, 
aceepte-la f Confic-toi a Allah! n est 
Celui qui entend tout et sait tout. 

62 + S'ils ehcrchent a tc leurrcr. 
sache qu' Allah le suffil. C'est Lui, 
en effct, qui fa appuye par Son 
assistance et par [celle] des fideles. 

63 + C T est Lui qui a uni les 
■ctKurs des croyants [aulour de toi]; 
dusscs-tu depenser tous les biens 
de la terre, que tu ne serais pas 
arrive a les tmir. Mais Ailah a 
etabli La concorde enLie eux. IJ est 
Tout-Puissant ct Sage. 

64. 6 Propheie! Qu Allah te 
suftisc ainsi quaux croyants (1J qui 
le suivent. 



I'L t 



.J J 



> ? 



i^: ^^^^ 7 ^j^l J ^ f M>^j 1 \dji 



(1) Pour ecrlains cxcgclcsi. lc sens du vcr^ci est qu 1 Allah suflil au Prophclc cl 
mux croyants (eominc cxprinie id). Pout d'autres. Allah les croyants 
qui ont suivi le Propii^te suffisent a ct detnier, 



3. Al-Anfal 



Pa i tie 10 



26* 



65. O Prophclc! Pousse les 
croyants a combattre. S h il se trouve 
piirmi vous vingt eombatlants 
determines, ils cn vainer out deux 
cents. De meme, une cenlaine 
triomphcrait dc millc inlidclcs car 
ce sont des gens qui n' am vent a 
ricn comprendre/ 1 ' 1 

66* Ccpcndant, Allah, eoniiaissant 
chez vous une certaine faibksse, a 
allege vos charges. Maintcnant. une 
cenlaine de combaUanU endutanU 
parmi vous en vaincront deux cents, 
de meme qu'un millier triomphera 
de deux milk, avec Fappui d 1 Allah, 
car Allah est avee les combattants 
enduranls. 

67. II ne sied pas a un Prophete 
de faire de prisonnieis tarn qu'il 
n'a pas, par les armes, reduit ses 
enncmis dans le pays. Vous 
recherchey le profit. ici-ba\ alors 
qu ' Allah prdicre [pour vous J la vie 
de TAu-dela, Allah est Tout- 
Puissant el Sage. 

68. N'efit etc une prescription 
deja decretee par Allah, vous 
subincz un lourmcnt immense 
pour les rancons que vous avcz 
per^ues. 

69. II est pour vous bon et licitc 
de disposer des bicns acquis 
comme butin. Craiimez cependanl 



,^ i ?rfrif 



(1) Verset abn>g£ par le verset siiivant. 



a. Al-Anfil 



Pa i tie 10 



269 



Allah; Allah est Pardonneur el 
Misericordieux . 

70. 6 Prophete! Dis aux 
prisonniers que vous detenez: «Si 
Allah rcconnaTt quclquc vcrtu dans 
vus coeurs, II vous donnera mieux 
que ce qui vous a etc pris et II vous 
pardonnera.. En verite T Allah est 
Pardonncur ct Misericordieux. » 

7L Premeditent-ils une trains on 
conlie Loi? N'onL-ils pas auparavanl 
train Allah. II |vous] a alors domic 
la supremalie sur euxf Allah est 
Omniscient et Sage. 

72* Lcs croyants qui out emigre 
el combattu, engageanl leurs biens 
ct leurs pcrsonncs pour la cause 
d' Allah et ceux qui leur onl donne 
asile et lcs out sccourus, sont lcs 
allies les uns des; autre s. Les 
croyants qui n'ont pas emigre ne 
sonl pas couverls par voire 
alliance, a moins qu'ils ncmigrcnt 
a leur tour. S'ils vous demandenl 
assistance au nom dc la religion, 
vous devez les secourir, sauf centre 
ceux avec les quels vous etes lies 
par un pacte, Saehcz qu 1 Allah voil 
bien tout ce que vous faitcs. 

73. Les inridelcs, quant a eux r 
ne peuvent avoir d' alliance qu'entre 
cux. Si vous n'en faitcs pas autant. 
des troubles s'ensuivront avec un 
grand dfisordrc sur terrc. 

74. Les croyants qui urn emigre 



8. Al-Anfal 



Pattie 10 270 * ' 



A i 



et combat lu pour la cause d' All ah 
et ceux qui leur out domic asile et 
assistance sont les vrais croyants. 
lis beneficieront du Pardon d' Allah 
et d'unc gratification gcncretise. 





75 ♦ Ceux qui auront fini par 
croirc, qui auront emigre el qui 
auront com bat tu avec vous seronl 
des vStrcs. Ccpcndatit, les liens dc 
parents devronr prcvaloir 1 ' cntrc 




les uns et les aulres. Telle esl la 
prescription d 1 Allah. Allah est 
Omniscient. 



(1) A I' arrives des emigres a Mcdinc. une operation dc fraternisation a cu 
lieu. La question dc i" heritage i'ese done posec entre ucs nouveaux frcrcs. 
Le Goran a tiauchi en precisant que la succession suit les liens de sang, 



9. At-Tawbah 



Partie 10 



271 







9. AT-TAWBAH (fc rcpentir) ;1> 







Posth egirienne (sauf les deux dernier* versets), revelee apres la 
so urate de "At-Ma'idah" (le Festin). Elle compte 129 verse ts. Son 
titre est tire* du vtntt 3. 

La sourate determine la period? des quatre mois sacres, definit 
les conditions de protection des polytkeistes qui demandent asilt> 
puis evoque la bat a file de Hunain, arec Vebranlement des croyanls, 
puis le secours divin, 

Elle determine le nombre des mois de I'annee ei condamne la 
coutume du "nasr'(cj\ verset 37). Puis elle incite au Jihad (la 
Guerre Sainte), avec mention de ^attitude de ceux qui tergiversent et 
train ettt pour s'y engager. 

Vient ensuite une tongue description de I'etat d y esprit et des 
intentions des hypocrites d'une part et du comportement des 
croyanti et de leur solidarity d" autre part. Cette sour ate devoile la 
manoeuvre de ceux qui out construit une mosquee visant a seiner la 
discorde. 



1. Deliement est proclame par 
Allah ct Son Message* du pactc que 
vous avez eonclu avec les paiens. 

2. Par consequent, vous, [impicsj 
vous pouvcz eirculcr dans le pays 
pendant [les| qua tie mois |s acres] 
mais sachez que vous ne pouvez 
point echappcr a la puissance 
d' Allah et qu' Allah couvrira les 
in fi dele s dc honie. 

3. Une proclamation d* All ah 
ct dc Son Messager est faitc 



(1) Tl s'agit de la seule sourate qui Jte commence pas par ]a formula de la 
"basmala". Certains cxcgclcs y vu-icnl un signc dc rigucur centre les 
infideles ct de rupture loiale avec cu*, cxptime* par le tome "barea'a", 
dclicmcnt. Cc qui cxclul la notion dc maniiucludc signified par la 
"basmala". D'autres pensenr que cette sourate est la suite de la prec^deute. 



9. At-Tawbah 



Partie 10 



272 



publiqucmcnt t lc jour du Grand 
Pel enrage, disant qu' Allah et Son 
Mcssagcr sont dclics dc tout 
engagement en vers les paiens. Si 
ceux-ci se convertissent, ce sera 
pour kur bicn. mais si, au contratie, 
iJs s'obstinent a se detoumer de la 
foi. qu'ils sachent quils ne sauront 
jamais echappei a la puissance 
d h Allah. Pour toutc bonne nouvcllc, 
annonce aux infideles qu'ils auront 
a subir un douloureux touimenl. 

4. Seront exceples de ce 
dcliemcnt les paiens avec qui vous 
avez conclu des pactes, qui n'ont 
manque en rien a leurs 
engagements et qui iTonl rallie 
pcrsonnc contre vous. Pour ccux- 
la, re specie/ vos engagements 



jusqu'au tcrme convenu. 
aime les hommes loyaux^. 



Allah 



5. Une fois expires les qualre 
mois sacr6s, nMsitez pas a 
combaUre les impies partout ou 
vous les trouverez. Capturez-lcs! 
C erne/ -les de Loutes parts et 
traquez-les a chaquc tournant. Sils 
Se convertissent, observant la 
pricre et sacquitrant de Taumone, 
laisse/.-les aller eri paix. Allah est 
Pardonncur et Misericordkux. 

6. Si Tun des paiens te demande 



■ * -K Iff'' ** * J - ■ r A * 



5 ; - 




(1) I* icmic "imwaqTn", que nous i radius cms par «loynxi7c» ici el dans It 
vcrscl 7 sign] tic d' habitude les hommes picux qui rcspctlcnt. les 
prescriptions d' Allah s( qui s'lUracheiu k evitei tout ce qui Lui dephit, 



9. At-Tawbah 



Pa i tie ID 



273 



1 *tj*l' 5 j>" 



la protection, accordc-la lui afin 
quil cntcndc les paroles d* All ah. 
Ensuiie. reconduis-le la ou il sera 
en secunte. Ce sont en fait des 
gens non mformes. 

7. Comment les palens peuvent- 
ils avoir un paete qui les lie a Allah 
et a Son Messages sauf s'il s'agit 
de ceux avee qui vous vous ctcs 
engages pies de la Mosquee 
Sacree ? Taut qu'ils seronl fideles 
[a leurs engagements], observe/ 
les votres envers eus! Allah aime 
les homines loytiux. 

8. Comment fpactiser avee les 
paiens] alors que s 'ils. arrivaienl a. 
vous dominer, ils ne respecteraienl 
ni les liens familiaux ni les 
engagements, pris? lis tcntcnt dc 
vous satisfairc par leurs paroles 
mais leurs occurs s y rcfu-scnt. 
Nombre parnii eux sont des peivers, 

9. Ils troquent les sigries d 1 Allah 
a vil prix ct font obstacle a la voic 
d'Allah. Quelle detestable oeuvre 
que la leur! 

10. A l'egard du croyanl, ils ne 
re spec lent ni les liens de parenle ni 
les engagements pns. Ce sont eux 
vraiment les transgress curs. 

11- Mais s T ils se eonvertissent. 
sils observant la pricre ct 
s'acquittent de I'avimojie^ ils serojit 
vos freres de religion. C'est ainsi 




*- *-£ *r? lit 



9. At-Tawbah 



Pa i tie ID 



274 



que Nous exposons ks signes a 
ceux qui vcukni bicn ks connaitrc. 

12. S'ils abjurent ks serine nts 
quils out pretes, s ils s'attaqucnt a 
votre religion, n'hesitez pas alors a 
combaltre ks chefs de rimpiete 
quaucun scrmcnt nc rctieut. Pcut- 
elre cesseronL-ils Jeurs agisseinenls. 

13* Comment ne pas combattre 
ceux qui out viole leurs sernienls : 
qui ont rente de barmii lc Mcssagcr 
[d 4 Allah] el qui vous ont atlaques 
cn premier? Ave/.-vous pcur d"cux? 
C est phitot Allah que vous devcz 
cramdre pour peu que vous soyez 
croyants. 

14* Combattcz-lcs et Allah ks 
chatiera par vos mains! II les 
couvnra de honle el vous fera 
triomphcr d eux. II apaiscra lc 
resseutiment des croyants 

15. dont iJ dissipera la col ere. 
Ensuitc, Allah aecordcra Son 
pardon a qui II voudra, Allah est 
Omniscient el Sage. 

16. Pen se/ -vous elre laisses 
ainsi sans qu'Allah nc rcconnaisse 
ccux parmi vous qui ont combattu 
pour Sa cause et qui n'ont pas 
■choisi d 1 allies en dehors d Allah, 
de Son Messager et des croyants? 
Allah esl bien au couranl de tout ce 
que vous faites. 

17 + II ne saurait ctrc permis aux 



A. - " 



9. At-Tawbah 



Partie 10 



275 



paiens de frequenter les mosquees 
d 1 Allah Tout cn avouant lcur impictc, 
car loutes leurs actions soul values 
cl lcur dcsuncc sera lc Feu ctcmel. 

IS. Sculs sour admis a frequenter 
les mosquees d* Allah ceux qui 
croient en Lui. au Jugement Dernier, 
qui observe nt la pnere, s'acquiltenl 
dc l'aumdnc et tie craigncnl 
qu' Allah, Ceux- la pcuvent avoir lc 
bon espoir d ; etre sur la voie du salut. 

19, Pensez-vous que ceux don I 
la charge esl de fournir Teau aux 
pclcrins ct d f as surer la garde dc la 
Mosqucc sacrcc sont au mcmc 
rang que ceux qui croient en Allah, 
au Jour Dernier et qui meneiiL le 
combaL pour la cause d* Allah? lis 
nc sonl point c"gaux devani Allah. 
Allah ne guide point Les mjustcs. 

20* Ceux qui out cru cn Allah ct 
qui out emigre et combattu pour Sa 
cause en pay ant de leurs biens el 
de leurs pcrsonncs, oecuperont un 
rang bicn supcricur auprcs d 1 All ah. 
Ce sont ceux -la les victorieux, 

21. Leur Seigneur leur fait la 
bonne ami once de Jem admission 
dans Sa misericorde, dans Sa bonne 
grace, dans des jardins du Paradis 
ou lis bcncikicronl dune Fc licit 6 
ctcrnclle. 

22. lis y detneureront a tout 
jamais. Iin veritc, Allah dispose 



9 jjjfr -ui'O^-V' 



9. At-Tawbah 



Pa i tie ID 



276 



d une recompense infinie. 

23, 6 vous qui croyczf Nc 
prcncz pas pour allies vos percs ot 
vos frcrcs, s'ils s n abstinent a prefcrer 
la mecreance a la foi, Celui qui 
agirait ainsi s erai I ail nombre des 
injuslcs. 

24. Dis-Lcur: «Si vos percs, vos 
enfants, vos frcrcs, vos epouscs* 
votre tribu> des biens que vous avez 
acquis, un commerce donl vous 
craigncz lc dcclin, des dcrneurcs 
qui vous plaiscnt, si tout ccla vous 
ticnt plus a cocur qu' Allah, que Sou 
Messager et que la lutte pour Sa 
cause, redoutez qu 'Allah ne vienne 
elabhr Son urdre. Les per vers ne 
scront alors gucre guides par Lui.» 

25* Allah vous a apportc Son 
sec ours en maintes occasions, 
nolamment le jour de la bat ail le de 
Hunain oil vous etiez trop fiers de 
votrc grand nombrc. Pourtant ccla 
nc vous a scrvi a ricn. En effct. 
lcspacc, aussi ctendu qu'il tut. 
vous a paiu fort exigu, puis ce fut 
la debandade. 

26, Mais Allah a rcpandu Sa 
scrctute sur Son Messager ct les 
croyants, 11 a fait descendre du ciel 
des conibatlants invisibles. IJ a 
inilige Sa rigueur aux infideles. Tel 
est k jusic cMlitncnl des mccr£ants. 

27. Puis Allah admcrtra dans Sa 



am-; 



----- f f \\\ vl z \\ i ■* 



i-^^i **** 




J < "i j J 



9. At-Tawbah 



Partie 10 



277 



grace qui II voudra. Allah 
Pardonneur ct Misdrieordieux 



est 



2*, 6 vous qui c-royez! Sachcz 
que les paiens ne sont qu'impuretel 
Qu'ils n'approchcnl done plus la 
Mosquee sacree apres cctte annee. 
Si, a Iravcrs. eclte mcsurc, vous 
rcdourcz unc ccrtainc pcnurie> 
sadie/. qu Allah, II le veut, 
pourvoira a vos besoins par Scs 
largesses. Allah est Omniscient et 
Sage 

29. Nhcsitcz pas a combattrc 
ceux, parmi Jes gens du Livre, qui 
ne croicnl ni en Allah m au Jour du 
Jugement qui ne s f inter disent pas 
ce qu' Allah el Son Messager 
rendent illicite et ne pratiquenr pas 
la vraie religion. Combattez-les 
jusquW cc qu'ils sc soumcttcnt au 
paiemenl du tribul, conlraiuts et 
foree's. 

30. Lcs juifs discnl: «Ozair est 
lc ftls d' Allah. » Les clireticns disent: 
«Le Messie est le fiJs d" Allah. » 
Tcllcs sont leurs affirmations, sorties 
de leurs propres bouches. lis ne font 
qu'imiter les propos des paiens 
d 1 autrefois. Puissc Allah les dcf'airel 
Quelle aberration que la leur! 

31. lis out pris leurs rabbins ct 
leurs pretrcs pour divinitcs cn dehors 
d* All ah. lis en ont fait de me me 
pour le Messie fils dc Marie alors 
qu'il leur a ete ordonne de n' adorer 



'-^^ 1 ^ 'jj 



f^' 1 j 
■1— ' ..- J . 

J_ .-- * + r^TT } \ -i ^ < 



:: 4> „ 




9. At-Tawbah 



Pa i tie ID 



27* 



qu'un seul Dicu: il ny a de dicu 
que Lui gloire a Lui; bien au-dessus 
dc Usui ce quils Lui ont associe ! 

32- lis tcntcnt ainsi d'ctcindrc 
la lumicrc d' Allah par cc que leurs 
bouches soufflent mais Allah 
parachevera sa lumiere quel que 
soil lc rcssentimcnt deft mecrcants. 

33* C'cst Lui qui a envoyc Son 
Messages porteur du message de 
salut apportant la religion de la 
verite qu'Tl fern triomplier sur toul 
autre eulte, quel que soil le depil 
des paiens. 

34* 6 vous qui croyczl Sachez 
que bon nombre de rabbins et de 
moines s'apprnprienl les biens 
d' aulrui par des precedes Irauduleux 
ct s'cmploicnt a dctourncr les gens 
dc la voie d' Allah. A ccux qui 
thesaurisent Por et 1' argent, 
s' absleiiarH d'en depenser pour la 
cause d f All ah, annonce pour toute 
bonne nouvcllc un douloureux 
chatimcnt: 

35* un jour, leurs metaux 
thesaurises seront chauffes au Feu 
de la Gebenne et. appliques toul 
incandesceiils sur leurs fronts, 
leurs flancs ct leurs dt>s„ [II lcur sera 
ditj: «Voici les tresors egoTslcmcni 
ent asses pour vous-memcs; jouissez 
done de vos chcrs rresors ! » 

36 + Sachez aussi que depuis le 



I *r ** _ ■ 1 " 



1 X i *i *r ^ I ^ i-^ ■- ^ j j h>*- 



9. At-Tawbah 



Partie 10 



27V 



jour cju Allah a cree les cieux el 
la rcrrc, n a dccrc'tc" que les mois 
dc ranncc sent au nombrc dc 
douzc dour quart c sent sacrcs 
conformcmcnt a la bonne religion. 
Nc vous f aires pas dc rort a vous- 
memes durant ces mois sacres. 
N' he site/ pas a livrer une guerre 
loLale aux paiens comme il-s vous 
combaUenl tons parlour ou vous 
vous trouvez. Saehcz qu' Allah 
assistcra ccux qui Lc craigncnt 

37, Saehcz egalemcnt que lc 
rcpon d'un mois sacrc vers unc 
periode ulterieure est un surcrcnl 
d'impictc, par lequcl on eg are les 
mecreanls ' Sous prelexte de 
respecter le nombrc dc mois 
qu Allah a rendus sacres, ces impies 
se pennettent d en violer un une 
anncc pour lc respecter ranncc 
smvantc. C'cst ainsi qu'ils profanent 
ce qu' Allah a declare sacre. Leurs 
pires agissemenrs leur paraissent 
dc belles eeuvres. Ccrtes, Allah 
iv en tend pas guider les infideles, 

3Sh O vous qui croyez! Qu'avez- 
vous a trainer quand on vous appelle 
cn disant: «Partcz en campagnc 
pour la cause d' Allah ?» Pre fere/,- 
vous la vie d'ici-bas a la vie 
elernelle? I-a jouissance de ce monde 
csi bkn pcu eri comparaison avee la 




11 



(1) Chez Warsh: «. . . surixorl d'irupiclc 
mecreants. >^ 



source dcgarcrncniL pour les 



9. At-Tawbah 



Pa i tie 10 



Fclicitc ciernellc. 

39, Si vous refuscz d'allcr au 
combat, Allah scvira durcmcnt 
comre vous el prendra en echange 
d L autre s pcuplcs pour Le scrvin 
votre refus ne L 1 af fectera en rien. 
Alliih detient hi puissance sur 
toutcs choscs. 

40* Si vous refuscz votrc appui 
au Prophete* Allah lui a assure le 
Sicn. n Ta dcja sccouni lorsquc lcs 
mccrcarits 1'ont fait sortir [de la 
Mecque] alors qu il etait dans la 
grotte, seul a. seul, avec son 
coinpagnon a qui il dlt: «Ne 
I s " afflige pas\ Allah esl avec nous.». 
Allah ripandil la scrc'nilc' sur lui; II 
fassista de troupes invisibles. 11 
sapa le moral des metre ants et lit 
prcvaloir Tordre d 7 Allah. Allah est 
Puissant ct Sage. 

41. Alley au jihad, leeers et 
lourds' '; engage/, vos bicns cl vos 
pcrsonncs dans le combat pour la 
cause d' Allah, cela vaudra mieux 
pour vous si vous saviez. 

42. S'il s' etait agi d un bulin a 
porlec de main ou d une eampagnc 
de courte durcc, ils fauraicnt suivi, 
mais ils out trouve que Fequipee 
etait longue. el penible. lis jure rent: 
«Si nous avions pu, nous scrions 




4 J"" 

-r - *\ - - \\i 



(1) Cclle disposition a etc rcs-trainlc par les 
par le verset (i 1 de \n som ate 24, 



vcrscts 9L, ^2 cl 122 ti-aprcs ; ct 



9. At-Tawbah 



Pa i tie 10 



soriis avcc vous.» Ainsi se 
pcrdciit-ils cux -mcmcs. Allah sail 
quails sonldes memeurs, 

43. Allah Le pardonne! Pourquoi 
les. as-tu aulonses [i\ rester] a van I 
dc rcconnaitrc ccux qui out dcs 
excuses valablcs dc ccux qui sont 
des menteurs? 

44. Ceux qui croient en Allah el 
r du Jour Dernier ne te demanderonl 
pas dc les dispenser de combattrc, 
off rant biens ct vies pour la cause 
d'Allah. Allah rcconnait bicn les 
homines pieux, 

45. Seuls le demanderont celte 
dispense ccux qui nc croknt ni en 
Allah ni au Jour Dernier, dont les 
cceurs sont remplis de doute et qui 
ne cesseul d'hesiter, toujours indecis. 

4f*. S'ils avaient voulu partu 
avcc vous, ils s*y serai ent bien 
prepards. Mais Allah n'a pas voulu 
dc leur sortie 11 les a laisses 
trainer. II leur a ete dit: «Restez 
avec les inipotents,?> 

47. D'ailleurs, s'ils ctaicnt partis 
avcc- vous, ils n'auraient fait 
qif accroitre vos difficultcs ct 
semet le trouble dans vos rangs, 
therchant a creer la confusion pamii 
vous., d'autant que ccrlains d'cnlre 
vous n'hesitent pas a les cc outer. 
Allah connait bien les menecs des 
coupables seditieux. 



ft — fix- A ^"Ifl^i *- 



jT ' J *J . lIT --.1 



^ /ft ^lu -M^ 



A-^ i I'lT 

*- i- .-"j-" jj- 



9. At-Tawbah 



Partie 10 



2S2 



4S* Cc n 1 est pas la premiere fois 
quils out cherche a fom enter les 
troubles en multipliant les intrigues 
jusqu'au moment oil la verite 
eclata. ou Fordrc d* All ah prcvalut 
en depit de leur ressentiment 

49, Tel d'enlre eux vienl te dire: 
«Dispcnse-moi dc ccttc campagnc. 
je crams d'etre victime de tentation.» 
Nc soni-ils pas lombc's dans la 
tentation? Fh bien L la Gehenne 
ccrnera les impics. 

50* Si un bonhcur t 1 arrive, ils 
en sout affliges, mais si tu subis un 
revers, ils s£cricnl: *Ah! Nous 
avons deja pris nos precautions 
pour parcr a ce danger. » Us se 
detournent en exultant. 

51, Dis-leur: «Rien ne saurail 
nous attcindre qui n ? ail etc deerdtd 
par Allah, II est notre Protecteui 
Cesl a Allah que les croyants 
doivent se fier.» 

52, Dis-leur aussi: «Qu*attendez- 
vous qu il nous arrive, smon Tun 
des deux termes d une heureuse 
alternative: [la vietoirc ou le 
marry re?] De notre cote, nous 
altendons qu' Allah vous mflige un 
supplice de Lui-meine ou de nos 
propres mams. Attcndcz done, 
nous attendrons nous aussi, » 

53* Dis-leur egalement: «Paycz 
votre aunidne de gie ou de force; 
ellc ne sera pas agreee de vous car 




. .1- * it r,-' --- 



, E . 



9. At-Tawbah 



Pa i tie 10 



2S3 



vous n'ctes que des perversa 

54. Cc qui fait que lours dons 
charitables ne so tit pas agrees, 
■e'est qu ils ne eroient m en All ah 
ni en Son Messagcr, quils ne sc 
diligent vers la priere qu'avec 
indolence ct tic donnetit l'aumonc 
qu a contrccctur. 

55* Ne sois scduit ni par leurs 
ri chesses, ni par le n ombre de leurs 
enfants, car Allan vcnl cn fairc 
l'objct de leur rourmcnt dans la vie 
d'ici-bas; ils rendroriL leurs anies 
en mccrcants. 

56. Ils vous jurcnt an Norn 
d' All ah qu'ils sent des votres alors 
qu'ils ne le sonl point. Fn fait, ils 
sont paniqu6s, 

57. S'ils trouvaicnt un refuge, 
une giotte ou d'autres issues, ils 
s f y engageraient en se preopitanl a 
toute bride. 

58* Certains d'entre eux re 
sligmatisent au sujel de la repartition 
de l aumone. Si on leur en donne : 
ils sc rejouissent ct s'ils ne recoivent 
rien, ils deviennenl furieux, 

59. Qu'onl-ils a ne pas accepter 
dc bon cocur la part qui leur est 
attribute par Allah et Son Messager 
et a ne pas se dire: «Allah 
nous suffira. II nous accordcra 
certainement quelque faveur, Lui 
et Son Messager. C esl a Allah que 



* >> i z i A * j- --", ----- 



9. At-Tawbah 



Pa i tie 10 



284 



nous adresserons nos Vtieux* 

60. [Sache/, que] les ay arils 
droit a l'aumonc sont: lcs pauvrcs. 
les inforlunes, eeux qui Iravaillenl 
a son iecouvrement lcs neophytes 
pour le ralliement de leurs cteurs : 
les eaptifs [pour quils se rachetentl, 
ceux qui sunt accables de delles, 
ccux qui luttcnl pour la cause 
d' Allah el le voyageur demuni. 
Voila ce qu' Allah a present. Allah 
est Omniscient ct Sage. 

61. Certains d'enlre eux n'hesitenl 
pas a offenser le Prophete en 
disanl: «I1 csl lou jours a Tceoulc.w 
Dis-leur: «I1 est a Tecoute pour 
votrc bicn. C csl lui qui vcillc a la 
foi en Allah, qui preserve la foi des 
fidcles. II est misdricordc pour lcs 
era y ants parmi vous.» Ceux qui 
oscni offenser 1' Envoy 6 d* Allah 
subiront un toumiem douloureux. 

62. lis vous jurent par AJlah 
afin dc vous plairc, or. Allah cl 
Son Messager meritent plus qu'ils 
chcrchcnt leurs bonnes graces, 
pour peu quails soient croyants, 

63* Nc savcnt-ils pas que eelui 
qui ose defier Allah et Son Hnvoye 
sera vouc\ dans lc Feu de la 
Geheime, au chatiment elernel?! 
C'cst lc coinblc dc la hontc! 

64. Les hypocrites redoutenl 
qifun vcrsct du Cor an rcvclc cc 
qu'ils celenl dans leur c{ieui\ Dis- 



* j V- - ^l-j/ir^H" ^ fit" 



'J ^ 



J" 



9. At-Tawbah 



Pa i tie 10 



285 



leur: «Moqucz-vous cn, Allah 
devoilera ce que vous redoutez.^ 

65* Si tu les interroges [sur leur 
propos], ils repondent: «Nous ne 
faisons qu'crgotcr ct plaisantcr.» 
D in -leur: ^Esl-ce d' Allah, de Ses 
vcrscts ct dc Son Message* que 
vous vous moquieK?!» 

66* «Nc chcrchez pas de 
mauv Lilies excuses! Vous etiez 
croyants, mais voila que vous ctcs 
devenus infi deles. Si nous ab sol vims 
certains d'cntre-vous (l} , d'autrcs 
seront sureineut chaties en taut que 
crimincls» 

67. Les hypocriles, hommes el 
femmes, s apparcntcut les uus aux 
autre s; ils ordo line nl le nial el 
d6eonscillent 1c bien Lcurs mains 
soul loutes femiees [par avarice]. lis 
oublient de penser a Allah ct, dc cc 
fait, Allah les a delaisses. En verite\ 
les hypocrites sonl des per vers. 

68. Allah proniet aux hypocrites, 
homines ct f'emmcs, ainsi qu aux 
mecreants, Je Feu de la Gehenne 
ou ils demcurcront toulc l elcmitc, 
tel sera leur juste lot. Allah les a 
m audits el leur chalimenl sera 
pcrpetucl. 

6V, Tel a etc le sort dc ccux qui 
avaient vecu avant vous, qui 



A ^ f 



f if" 




(1) Chez Warsh: «Si certain^ d'ennc-vous sonl iibsyus. d'wutrcs seront 
surcmcnt.. ,» 



9. At-Tawbah 



Pa i tie 10 



claicnt plus puissanls cl avaieni 
plus de rich esses et d' en f ants, lis 
unl cu leur pari dc joiiiss-juicc 
cphcmcre. A present, e'est vous 
qui jouisse/. de voire part comme 
cux out joui dc la leur; vous vous 
etes livres aux mercies blasphemes 
auxqucls ils se sont livr6s. Voila 
ceux do ut les ceuvres seront vain.es 
dans cctlc vie cl dans TAu-dcla; 
voila les vrais perdantsf 

70* Nont-ils pas appris l histoirc 
dc ceux qui avaicnt vecu avant 
cux: le peuplc dc Noc, dc Ad ct de 
Tamud, le peuplc d T Abraham, les 
habitants dc Madianc ct des cites 
disparucs? Lcurs Mcssagcrs leur 
ont apportc des preuves; ainsi, en 
les chatiant. Allah nc rut pas 
injustc a leur egard, car ils sc sont 
fait tort a eux-memes, 

71. En revanche, les croyants ct 
les croy antes sont solid aires les 
uns des autre s. lis recommandent 
le bicn ct dcconscillcnt lc mal. Ils 
eelcbrent T office dc la pricrc, 
s'acquittent dc raumone legale ct 
obeissent a Allah et a Son 
Messager. Allah les admettra dans 
Sa miseiicorde. Allah est Tout- 
Puissant el Sage. 

72* Allah promct aux croyants 
ct aux croyantcs des Jardins 
baigncs de ruisseaux oil ils vivront 
etemel lenient, dans dc belles 





Cf- Ofrit -5j>mJ ^l^^ 

-I- 1 



9. At-Tawbah 



Pa i tie 10 



2S7 



demeures au Paiadis d'Rden. lis 
seront aussi admis dans 5? a grace 
sublime. Voilaun immense succesl 

73. O Prophele! Combats les 
mccrcants ct lcs hypocrites' Sois 
implacable a leur egard. Leur 
dernier refuge sera la Gdhcnnc ct 
quel detestable destin! 

74, lis jurenL par Allah qu'ils 
notit pas profcrc" lcs paroles 
d'impiete aJors quails les out bien 
prononcccs lis out aussi abjure la 
foi apres 1* avoir cmbrasscc ct 
aspire a avoir ce qu'ils ne sauraienl 
obtcnir. Dc quoi ont-ils a se plaindrc, 
sinon qu' Allah el Son Messager 
lcs ont comblcs dc bienfairs? S ih 
se repentent, eel a vaudra mieux 
pour cux, mais s T ils sobstincnt a 
se detouruer [du chemin d' Allah J 
Allah leur infligeia un douloureux 
tounncnt dans ce monde-ci et dans 
1' autre. lis n'auront ni prolecteur ni 
allic sur terre. 

75* Daucims parmi cux on I 
pris T engagement devant Allah en 
disant: «Sl Allah nous accordc des 
largesses, nous ferons des dons 
char i tables ct nous serons au 
nonibre des vertueux,» 

7ft. Mais lorsqu* All all les combla 
dc Ses f avoirs, ils se montrcrcnl 
avaies, reniant leur proniesse et se 
detournanl [du droit cbemin] avec 
un air indifferent. 




,-rr ^ ^ r -^ V"-- 

■ j-f j J*T"> i<-L£" . I" * ' 1 



9. At-Tawbah 



Partie 10 



7!*. Ce 
stigmatisent 
s'cmploicnt 
charitables^ 



qui 
qui 

dons 
leurs 



77, II cn resulia pour cux une 
hypocrisie qui rongea.it leurs coeurs 
jusqu'a lour morl (cn guise dc 
chatimcnt) pour avoir rcnie lcur 
serment devanl Allah el pour avoir 
mcnti. 

78* Ne savent-ils pas qu 1 Allah 
reconnaTl leurs pe usees intimes el 
leurs eonciliabules secrets, ct 
qu* Allah counait paifaitemenl lous 
les my s teres rj 

sont ceux-la 
les croyants 
a fairc des 
en plus de 
obligations legales, scion les moyens 
limitcs don I ils disposcnt. Pour les 
avoir rail les, ils seroi.it eux-memes 
rallies par Allah et voucs a un 
chatiment douloureux. 

80. Que tu implores ou non le 
pardon pour eux r Allah ne leur 
pardonncra pas, memc si ru 
I..'implorais soixante dix fois. Ils 
ont, cn effel, rcni£ Allah et Son 
Messager. Or Allah n'entend pas 
sauver les elres pervers, 

81. ceux qui sonl resles a 
Tarriere et qui se sont rejoins d'etre 
demeures dans leurs foyers apres 
le depart du Messager d' All all. Tls 
repugnaicnr a combattrc cn off rant 
leurs biens et leurs personnes pour 
la cause d' Allah. IK disaient: «Nc 
parlez pas en campagnc pendant la 



>JojL [J^ ; yj> J.^ iju 




r^^<f^ ^u.?'*T 



fit, &i St i } -: .jTtl 



^_ ■ ■ 



9. At-Tawbah 



Pa i tie 10 



grande chaleui -.»> Dis-leur: «Le Feu 
dc la Gchcnnc est bicn plus ardent ». 
pour peu qu'ils puis sent coniprendre 

82. Qu'ils ricnt pcu ct plcurcnl 
bcaucoup. cn sanction dc cc quils 
ont accompli. 

83. Lorsqu 'Allah le ramenera 
vers un groupe d'entre eux et quils 
le demanderont V anions alien de 
partir cn campagnc, dis-lcur: 
« Jamais plus vous nc partircz ni nc 
combattrez tin ennemi avec moil 
Vous avez choisi de rester la 
premiere fois chez vous, demeure/. 
done avee ccux qui sc liennent a 
rarricrc.» 

84. Ne prie jamais pour le salut 
d'un mort panrii eux et ne te 
Tecueille pas non plus sur sa tombe. 
lis. oni, cn effet, rcnid Allah ci Son 
Mcssagcr ct sont morts cn pcrvcrs. 

85 ♦ Nc sois pas scduit par leurs 
ri chesses et le n ombre de leurs 
enfants. C'est qu' Allah veul en 
fairc un objci dc tourmcnl pour cux 
dans lc mondc dici-bas, puis ils 
rendront leurs ames en impies. 

86, Lorsqu'une sourate apporte 
Tordre de croire en Allah el de 
combaltn: avec Son Mcssagcr, lcs 
plus riches d'entre cux tc demandent 
dc les dispenser [dc comb am: c| en 
disant: «Laisse-nous demeurer avec 
les impotent s.» 



! 1 1." 



m r J-' . -I _. -I ip, . _-■ "J. | 



9 + At-Tawbah 



Partit ID 



87* lis etaient heureux de 
demeurer avec ceux qui sent res1.es 
a rarricrc. En fail. Allah letir a 
seelle lc eceur; ils ne pen vent done 
ricn comprendrc. 

88* En revanche, lc Messager 
[d* Allah] et ccux qui croicnt avec 
lui com batten t pour la cause 
d' Allah en oflranl leurs biens el 
leurs vies. Veil a ceux qui 
bcnefieicront de grandes favours. 
Voila ccux qui scront bienheureux. 

89* Allah leur reserve des jardins 
de Paradis baignes de ruisseaux ou 
ils vivront eternellement dans la 
Felicile. C'esl la le triomprie 
Si Lib lime! 

90. Quanl dux Bedouins'- ) qui 
alleguent des excuses, ils sont 
venus se faire dispenser. Sont restes 
aussi [a 1'arriere] ceux qui on I 
mcnti a Allah ct a Son Mcssagcr. 
Les irrfidclcs parmi cux scront done 
voucs a un eh aliment douloureux, 

91. Kul reproche ne sera fait aux 
faibles, ni aux malades, ni a ccux 
qui sont sans moyens, pour autant 
qu'ils so i en I loyaux en vers Allah 
et Son Mcssagcr. Ricn ne saurait 
etre reproche aux bienfaiteurs, Allah 
esL Pardonneur el Misericordieux. 



• 1 b 



[]} [] s'ngit d^s tribus jrabts qui nornadiiLiiuiU auluur dt Mtdini; qui ql i 
s'integraient pas entierement a la conmnunaute medinoise. lis sont aussi 
appeles Vr&b'\ 



9.At-Tawbah 



Partie 11 



2^1 



\ 1 ijfrl 



92. Nul reproche ne sera nun 
plus fait a eeux qui sont vcnus tc 
demander des montures pour 
faeeompagner ci a qui In as 
rcpondu: «Jc ne trouvc pas dc 
montures a vous donner,» lis s'en 
soul rctoumes, lcs yen* pi ems dc 
larmcs, affliges d'etre a court dc 
ressourees cl 

93. Seuls son I blamables eeux 
qui, ciarit bien tianils, viennenl te 
demander de les dispenser de 
comballre, satis fails, d'etre relegues 
avee eeux qui sont derncurcs a 
l'amere. Allah a scelle leurs cceurs, 
ils ne sauniienl rien eomprendre. 

94. lis vous presenter on i des 
excuses a votre retour. Dis-leur: 
«Pas d 1 excuses! Nous nc vous 
croirons point, Allah nous a donre 
des informations sur vous. II 
exam in era vos agissemetits, Lui et 
Son Me s sage r, puis vous sere/ 
ramcnes a Celui qui eonnait 
parfaitcracnt le Cache ct T Apparent. 
11 vous in form era du hi lan de vos 
eomptcs.» 

95* lis vous fci'ont des serments 
par Allah quatid vous retoumerez a 
eux, a fin que vous vous dekmmiez 



■ -; 



■ J- 1 1- — ' ■■- 




(!) Ces. compiignom du Prophclc qiTon appcllc Ick ''atiligcs" (Rl Rakkiiiin) 
sont: Salem Ibn Urtiayr El Harilhi, Abu Laila Abdcrrahuiane Ibri Kaab lil 
MazLni (de Beni Najjar'}, Amr Ibn £] Humam (de Beni Salimala), Abdullah 
Ibn E^l McjughaE'al 1:1 Mou/cni, Harim lhn Abdallah 1:1 Waqiii, Irbad Ibn 
Sariyata Lil VazarL 



^At-Tawhah 



Pa i tie 11 



292 



\ 1 tjfc4 



d'eux. Detoumez-vous done d'euxl 
lis sont immondes ct lcur ullime 
refuge sera La Gchcnnc, en punition 
de ce qu ils faisaient, 

9tfi. lis lenteront par leurs 
ferments de se faire agreer par vous. 
Memc si vous en fitcs satisfairs , Allah 
nentend pas agreer les etres pervcrs. 

97* Quant aux Bedouins, ils 
sont les plus ob stin es dans 
rimpiele el 1'hypocnsie. lis son I 
les moms a memc dc comprendre 
les enscignemcnts rcvclcs par 
Allah a Son Messager. Allah est 
Omniscient el Sage, 

98. Certains parmi ees Bedouins 
considercnt TaumSnc comrac un 
tribur. Ils gucttcnt vos re vers dc 
fortune. Que le malheur les ccrnc! 
Allah entend tour, sail tout. 

99. Par eonlre, certains d en Ire 
cux croicnt en Allah cl an Jour 
Dernier et considercnt que Tarn none 
prescritc est unc ocuvrc pic fa ire 
pom Allah et un acre beni par le 
Messager [d' Allah] . Cetle aunione 
sera sfucmcnt vine offrandc dont ils 
tircront profit. Allah les admcttra 
dans Sa miscricordc. Allah est 
Pardoimeur, Misericordieux, 

100. Des premiers compagnoiifs 
du Prophete parmi les. emigres, el 
dc ecus qui les ont accucillis. ainsi 
que de ccux qui les ont suivis dans 



f ■~"- r "j"'- - ^ " — 



Pat tie 11 



* 1 *jJH 



In vt>ie de lapiete, Allah sera salisfail 
ct cux scront sails fails tic Lui. II 
lcur menage un scjour dans des 
jar dins baignes par des ruisseau?L 
oil ils vivronl a jamais dans la 
Felicite; voila le Iriompbe sublime! 

101. Parmi les Bedouins qui 
habitent aulaur de vous, cerlains 
sonl des hypocrites comme le soni 
d l autre s parmi les habitants de 
Mcdinc. Certains sont rompus a la 
duplicate. Tu nc les connais pas 
commc tcls, mais Nous, Nous les 
connais s oiis. Nous aUons les chatier 
par deux fois, puis ils seronl 
ramenes a un tourmenl lerrible. 

102* D' autres out conies se leurs 
peches. Ils tint mile de bonnes el 
de mauvaises {jeuvres. Allah leur 
pardonncra pcut-£tre. Allah esl 
Pardonneur el Miscrieordicu\ 

103. Prends soin de prelever sur 
Icuirs biens unc aumonc pour les 
purifier et promouvoir leur foi. 
Prie aussi pour cux, ta prierc lcur 
donncra plus dc scrcnite\ Allali 
entend tout et sail tout 

104 + Nc savent-ils pas que cest 
bicn Allah qui agree le repentir dc 
Ses serviteurs, qui accueille les dons 
charitables, qu' Allah aime pardonner 
eL qu'Il esl le Misencordieux? 

105* Dis-leur: «Aecomplissez de 
bonnes ceuvres, Allah les observe. 



s\ h." ,u ^ l^/^l 

©^^'^ u\ ^ ^ 

jj - i 



^At-Tawbah 



Partie 11 



294 



* 1 



Lui ct Son Messager ainsi que les 
croyants, Vous seiez ramenes a celui 
qui conn ait le myslere de ] 'invisible 
et du monde sensible. 11 vous 
informera do ce que vous laiaic/.,» 

106, D'aulres auTonl leur sort 
reserve" en attendant le dec ret 
d' Allah: soil Ll les chatie, soit 11 leur 
pardonne. Allah est Omniscient et 
Sage. 

107, II en est qui ont edifie une 
mosquce par mal veil lance et impietc 
pour semer la diseordc cntrc les 
fide les, ouvrant une breehe pour 
attirer ceux qui avaient combattu 
con Ire Allah el Son Messager. TIs 
feronl serrnent qu'ils ne chcrchent 
qu'a fa ire une bonne ocuvrc, ma is 
Allah sait qu'ils sont des menteurs, 

108* Ne t 5 arrete jamais pour prier 
dans ce lieu-la. La mosquee fondee 
des le premier jour sur la base de la 
piete est plus digne que tu y eelcbres 
T office. JL s'y trouve des homines 
qui aiment a se purifier, Allah aime 
ceux qui s'emploienl a se purifier. 

109, T.equel vaudra le mieux: 
Celui qui Ebnde sa construction sur 
la pi etc et la volonte dc plairc a 
Allah, ou celui qui la fonde sur le 
bord d'une falaise croulante (l ^ prete 
a s'cfTondrer dans le Feu de la 



i . 1 1 *r ^S- > ; 1 i 1 !--" 



J* 



(1) C'ht;/ Wanih: sd.tqQtl vnudra lc micnx: ltdillct fbndi: fiur lapictt cl la volont*; 
de plaire a Allah ou la bllisse fondee silt le bord d s jne falaise croulante. , .». 



^At-Tawhah 



Pa i tie 11 



1V5 



\ 1 tjt4 



Gchcnnc, cmportani son baiisscur? 
En fait. Allah n' emend pas guidcr 
les coupables. 

110* Cette batisse quails ont 
conslrnite rcslera loujours une 
source de doute qui roup leurs 
co:urs : qui s'en bnscront'" Allah 
eonnait tout, II est Sage. 

Ill* Allah S : cst fait ceder dc la 
part des cray ants leurs vies el leurs 
bicns, en echange du Paradis. Four 
Sa cause, lis auronl a tuer el a se 
fairc tuer. promcssc solcnnclle de 
Sa part, attestee dans la Thora, 
rEvangilc ct lc Coran. Qui pourrail 
etre plus a me me de tenir son 
engagement qu' All ah 7 Soyez done 
heureux. croyants, du marchc 
conchi avec Lui. C est un trioniphe 
immense, 

H2 + Les croyants qui se 
repentenl a Allah, qui Lui rendenl 
le culte, qui eelebrent Scs louanges. 
qui Lui vouent une adoration sincere, 
qui s'inclincnl ct se proslcrncnl 
devant Lui. qui prechent le bien et 
proscnvcni le mal ci qui respectcni 
les normcs fixecs par Allah, fais- 
leur done une heureuse annonce. 

113. 11 n'apparlienl ni au Prophete 
til aux croyants d'implorer le Pardon 
d' Allah en faveur des paiens, 
fusscnt-ils dc leurs proches. aprcs 




(1 ) Che?. Wflrsh; «. . .leur.s cftuis s-ergnt bri^es..-^ 



9.At-Tawhah 



Pa i tie 11 



2V6 



\ 1 tjt4 



avoir su qu'ils scroni parmi les 
botes du Biasier. 

114 + Si Abraham a implore le 
pardon pour son pere, ce n*est qu'en 
raison dune promts sc qifU lui 
avait faite. Mais lorsqu'il sut que 
son pcrc £tait rennemi d' Allah, il 
le desavoua aussitot Abraham est mi 
hiimme sensible el compalissanl. 

115. Allah ne Ms sera jamais un 
pciiplc s dgarcr, apres r avoir guid6 
sur le bon chemin, sans V avoir 
avert i des risqucs qu'il court. Allah 
est Omniscient. 

116* C'cst a Allah quapparticnt 
le royanme des cieux et de la lecre. 
II fait vivrc et mourir. Iin dehors dc 
Lui, n'esperez ni secours ni 
soulien. 



a pardonne au 
scs eompagnons 



117. Allah 
Prophcic, k 
d* emigration et a ceux qui les ont 
accueillis a Med me, qui I 'out suivi 
dans les moments difficiles, apres 
que les cocurs de certains d cntrc 
eux faillirent flechir. Puis II leur a 
accord £ Son Pardon. En vcritc. 
en vers eux, II est si Compatissant 
el Miseiicordieux. 

118. Allah a pardonne aussi aux 
inns eompagnons 1 1} qui £taienl 



Til -"^'i 1 . J 1^,T -- 



(1) Les try is h-uinmei question sunt: Kaab Ibn Malik {k tilcbrc puctc), 
Mouiayrcta Tl^n Rabi Ft Amiri ct Hilal Ilui Oumcycta El Waqifi. Ik 
a'acoosspsigaisasA pas le Frophctc lois de k balaillc de Tebyiik. mtus le - 



^At-Tawhah 



Pa i tie 11 



2^7 



\ 1 tjt4 



regies apres le depart du Prophete 
en campagnc. Dans lcur chagrin, 
lis semi rent Pespace, tout vaste 
qu 7 il £tail, sc rctrccir autour d'cux., 
ct lcurs eccurs sc scrrcr. lis surcnt 
qu'il n'esl de refuge con Ire la 
rigueur d 1 Allah quauprcs d h Allah 
Lui-mcmc. linsuite Allah lcur a 
pardon ne pour qu'ils reviennent a 
Lai. Allah aimc pardonncr, II csi 
Misencordieux. 

119* O vous qui croycz! Craigncz 
Allah el soyez au nombve des gens 
loyaux! 

120* II nc convicnt ni aux 
habitants de Medine ni aux Bedouins 
de ses environs de se porler 
manquants a l'appcl dc r Envoy 6 
d f Allah, on dc prcfcrcr lcurs vies a 
la sienne. En eifeL il n'est de soil, 
de fatigue, de privation endurees 
pour la cause d' Allah, il n est dc 
position occupee au grand dam des 
mecreanU, il n est d atteinte porlee 
a rennemi d' All ah, qui nc lcur 
soicnt comptccs conunc ccuvre 
pie inscrite a leur actif, Allah 
pre ser vera lou jours la recompense 
des bicnfailcurs 

121* Dc mcine, ils ne fcronl 



- J •-■>■- | -f I J _- "1 + /|> K" 1 I . - J. ,|L 



<fo *f t , "'- -~"sj--; * 

*^$C> A»\^Ul Tl^Jyt-C----^ 



7 jJlJLi , 



- regrcUcrcnt aussilol. An rclour du Prophcle, ih lui avoucTcnl 
francherneiit qu'ik n"avaie]it pai de raison valable poui" re.ster. Kaah Ihn 
Malik s'uttathii d'uiLturs luJ-m^mc Tun des piherrs de ki mosquce c! 
jura dc rcstcr la jusqu'a cc que 1c Prophete viciinc lui-nicmc lc detacher. 
Ce que cclui-ti fit lorsquc lc vcrsct iul rcvclc, 



^At-Tawhah 



Pa i tie 11 



\ 1 tjt4 



aucunc dcpcnsc. p elite ou grande. 
et ils nc franchiront la moindrc 
vallee sur le chemin d' Allah, sans 
que cela ne leur sail note, pour 
qu Allah les rctribuc au micux de- 
leurs bonnes ccuvres. 

122. II n'est pas demandc aux 
croyanlg de parlir Lous en campagne. 
11 corivient plutot qu'un nombre 
limitc de chaquc grotipe aillc en 
camp ague afin de parfaire sa 
formation rcligicuse ct dc pouvoir 
mettre en garde les siens a son 
letour conlie le danger [de la 
desobdissance a Allah. J' 1 J 

123* O vous qui croyczf N'hcsitcz 
pas a combattre les mecreants qui 
vous entourenl! Qu'ils trouvent en 
vous de rudes combattantsl Sachez 
qu* Allah ass isle ceux qui Le 
craignentt 

124* Chaquc fois qifunc souratc 
est revelee, certains se posent cette 
question: <xLequel parini vous a vu 
sa foi augmcnidc par cetic 
sourate?» En fait h les vrais 
en>yanlh; voienl la leur augmenlee 
et ils s en rejouissenL 

125 + Quant aux occurs malsaiiis. 
cette revelation ne fait qu'accroitre 
leur impurcic. Ik muurronl dans 
rimpictc. 



} ... 



! * ^ ' i 



(1) La pluparl des cxcgclcs soulicnncnl que c : csl bicn lc graupc qui \a en 
carnpagne parfaire sa formation qui ttiet &n garde les sien.s a ?on retour. 



^At-Tawhah 



Pa i tie 11 



2W 



\ 1 tjfc4 



126, N'observcni-ils pas qiTutic 
on deux fois par an, ils sont sonmis 
a de duies epreuves sans qu'ils 
s'avisenl de revenir sur leur erreur 
ou dc mod iter la leeon? 

127* Chaquc fois qrfune souratc 
est revelee. ils eehangent des regards 
pour s* assurer que personne ne 
les observe et lis se relirenl 
aussitot. Allah a dctourne leurs 
cceurs puisqu : ils ne sont pas prets a 
comprendre. 

128- [Croyanls], voila qu'un 
Message* [d' Allah J est verm a 
vous h issu de vous-mcmc, trcs 
sensible a vos peine s, anime d'une 
forte volonle d' assurer voire salul, 
plcin dc compassion ct de 
mansuetude envers les croyants, 

129* S : ils s'obstmcnt a sc 
detoumer [de ta voie], dis-leur: 
« Allah me suffira. 11 irest de dieu 
que Lui. Jc inc confic a Lui. Ccst 
Lui le Maitre du Trone sublime, .» 



1 vi^V^JlJl.^" ^ J? 



i -- 



10. Yflnus 



Pat tie 11 



300 







10, YtJNUS (Jonas) 







Prihegirienne ( muf les verseis 40, 94, 95 et 96), rivelce apres la 
sourate du "Voyage Nocturne". Elle compte 109 versets. Son titre 
eat tire du verset 98. 

La sourate trait* successivement de la mission des Prophet ex, de 
la toute puis sane e divine, de ta eonduite et du sort des mecreants et 
des croyants t du caractere versatile de Vhommty et des nations 
decitficts en raison de leur rebellion* 

Aprh revelation d*une discussion entre le Prophete et las implex, 
la sourate fait des rappeis kistoriques pour meditation: preche de 
Noe et sort de son peuple; mission des Prophetes apres iui; mission 
de Motse et Aaron; evocation de la mission de Jonas, 

La sourate se t ermine par une invitation a la contemplation, a la 
meditation et a renracinement dans la foi. 



Au nom d* Allah, le Clement, 
te Misericordieux. 

1. Alif Lam Ra, Void les 
versets du Li vie de la Sagesse. 

2. Comment les hu mains 
s'etortnent-ils que Nous ayons 
iev el e a lun d'emre eux fun 
message] pour les averlir, et pour 
faire aux croyants rheureuse 
annonec qu'ils pcuvcnt s 'assurer 
d une vraic place dc choix auprcs 
de leur Seigneur V lit les mecreants 
dc s * eerier: «Cest un magicicn 
avdre"V 

3. C'cst Allah, voire Maitrc qui 
a crcc les cicux et la terrc en six 
jours, puis qui S : est etabli sur le 




(1 j Che?. Warsh: «C"est de la pure magic! » 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



301 



\ 1 tjt4 



Trone. 11 commande a tout. Nul tie 
pent intercede! sans Son agrcmcnt. 
C T cst bien Allah, votrc Maltre. 
adorez Lei Comment pouvez-vous 
ne pas y penser? 

4. A Lui votre uitime retour; 
e'est la pronies se solennelle d' Allah, 
qui instaurc 1c mondc ct lc rccrce. 
pour relribuev en toute equile les 
cro yanis qui font dc bonnes ocuvrcs. 
Quant aux mecreams, il leur sera 
servi uric boisson d'eau bouillantc 
et inflige vin tourment douloureux, 
en sanction de leur impiete. 

5. Cest Lui qui a fait du soleil 
unc lumiere ct dc la In tic unc clartc: 
II en a fixe les phases pour vous 
pcrtnctirc d ciabhr lc calcndricr 
annuel et determiner la mesure du 
temps. Cela n'a ete tree que pour 
unc juste raison. C'cst ainsi qu'Il 
(Allah) expose les signes " ' a eeux 
qui vculent en prendre connaissance. 

6. II est dans 1' alter nance de la 
nuil ct du jour et dans ce qu Allah 
a cree dans les cieux et sur terre. 
des signcs. manifestos pour eeux 
qui craignent Allah. 

7. En vente, eeux qui ne croienl 
pas a Notre rencontre, qui se 
satisfont de la vie d f ici-bas, ou ils 
pensent trouver toute leur quietude, 
et qui sont indiffeients a Nos signes. 



"1! . 



r 3 ^ 'U*'!** ^ ■I'* l"L'* l-^"H 



I 1i 



(V) Che 7. Wflfsh; «C'eit aiusi que Nous exposons Nos signes , . . # 



10. Yflnus 



Pat tie 11 



302 



* 1 *jJH 



1 ' j^Ji frjJ^ 



S. ceux-la seront voues au Feu, 
pour punition dc cc qiTils auront 
commis. 

9. Quant 3 ceux qui croient en 
Allah el qui accompli ssent de 
bonnes oeuvres, Allah les guidera 
cn raison dc leur foi. Dcs ruisscaux 
coukront a lcurs picds dans dcs 
jardins dc dclicc. 

10. lis y invoquent Allah en 
exaltanl Son Nom. «Paix» est leur 
formule dc salutation. La fin dc 
leur invocation est: «Louangc a 
Allah, Seigneur de lLnivers!* 

11. Si All all decidait de hater ie 
malheur des homraes aulant qu'eux- 
mcmes s'cmpressenl a reehcrchcr 
kur bonhcur, leur destin aurait etc 
vitc accompli. Ainsi, Nous laissons 
ceux qui ne s'attendent pas a Notre 
rencontre ener dans leur arrogance. 

12. Lots que rhornmc est allcinl 
par k mal s il nc cessc de Nous 
invoquer, couchc sur lc cote, 
debout ou as sis; niais des que Nous 
faisons cesser ses souffrances, il va 
commc si dc ricn n'ctail. Ainsi les 
outrancicrs se llattent-ils toujours 
de lcurs ocuvrcs. 

13. Avant vous. Nous avons fait 
perir Lant de generations, quand 
elks s'elaienl montrees injusles, en 
rcfusant dc croirc lcurs Mcssagers 
qui kur avaicnt pourtant apportc 



? r \ * 



- 1 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



303 



\ 1 tjt4 



des preuves manifesles. C'est ainsi 
quo Nous rctribuons lcs crimincls 

14* Aprcs cux, Nous avons fait 
de vous leurs heritiers sur terre, pour 
observer ce que vous allez faiie. 

15. Lots qu 1 on leur recite Nos 
verscts, pourtant tres clairs, ccux 
qui nc croicnt pas a Notre rencontre 
discnt: «Apportc-nous un livrc 
autre que ce Cot an, ou modifies-en 
la teneur!w Dis-leur: «T1 ne 
m'apparlicnl pas de lc changer de 
mon propre chef. Je nc fais que 
suivre ce qui m a etc revele. Je 
crains^ si je desobeis a mon Mai Ire, 
le chalimenl d'un jtmr terrible. » 

16, Dis-leur encore: «Si Allah 
Tavait voulu, je ne vous l'aurais 
pas fais entendre ct II nc vous 
Taurait pas fait connaitie. Avant sa 
revelation, j'ai passe Loute une vie 
avec vous. N'Stes-vous done pas 
raisonnablcs?f» 

17* Y a-t-il plus injustc que 
ceJui qui forge des mensonges et 
les impute k Allah, ou celui qui 
rejette Scs signcs?! Lcs crimincls 
ne triomphcront jamais. 

18. |Ces iinpies | adorenL en 
dehors d' Allah, ccux qui ne 
sauraienl ni leur nuire ni les aider. 
Cependanl lis disenl: «Voici nos 
inter ecsscurs aupres d' Allah ». Dis- 
leur: «QuaLlcz-vous apprendre a 



■ ■- 



l 4? 



ess ^Jri^^u^ 



10* Viinu^ 



Partie 11 



304 



1 



1 * tP-Jji s jj-< 



Allah qu s Il ne connaisse dans les 
cieux el sur terre?» Que Son Nom 
soil exalte, Allah est bien au- 
dessus dc cc qu'ils Lui associent 

19* A Toriginc, les hu mains nc 
fbmnaient qu'une seule communaule. 
puis des divergences surgirenl entre 
eux, N'eut ete un decret preetabli 
par tort Seigneur, une sentence 
mettrait fin a leurs differends. 

20* Les mecreants dis-ent: «Ah, 
si seulemcnt un mi rack etail 
descendu avee lui, cmanant du 
$eigneur!» Di^-leur: «Le mystere 
n'appartient qu'a Allah. Attend ez 
don c ! C om m e v ous, j'al ten drai t » 

21. Quand Nous faisons go filer 
aux hornmes un del ice de Notre 
grace, apres qu'ils curent etc 
cprouves par le rnal, ils se mettent 
a se jouer de Nos signes. Dis-1 eur: 
« Allah est plus prompt a riposte r. 
tin vcritc, Nos anges-mcssagcrs 
consignent loul ce que vous 
tramcz,» 

22* C'cst Lui, [Allah], qui vous 
pennet de eirculer sur terre el sur 
mer. Lorsque vous etes a bord dc 
bateaux pousscs par un vent 
favorable dont vous vous rejouissez, 
et qu'un ouragan se dechame contre 
vous, que les vagucs vous harcelcnl 
dc toutc part, et que vous vous 
senlez eemes par le danger, vous 
invoqucz Allah par une imploration 



6- 



>-* cLa^j jj'i 4j *U. l^j j^-J:j 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



305 



\ 1 tjt4 



sincere en disani: «Si Tu nous 
sauves de cc peril nous Te reudrons 
grace, Seigneur. » 

23. Mais unt fois sauves> voila 
qu'ils commencent a devenir 
injuslemeril arrogauls sur lerre. 
6 vous. humaiusl Votrc arrogance 
ne se rettmme que centre vous- 
mcmcs, Cc n 1 est quune jouissancc 
ephemere ici-bas, ensuke, vous 
screz ramencs a Nous ct Nous vous 
donnerons le bilan de vos actions, 

24. [L'exemple de] la vie dans 
ce monde est comparable a une eau 
que Notis faisons tombcr du ciel. 
par laquelle les pi antes poussent et 
s'enchevelrent sur les terrains, 
fourmssant la tioumturc des homines 
et des betes. Mais Jorsque la terre 
s"cn trouve parte et toutc embcllic. 
ct que les homines croicnt qu'il en 
son! les maitres, Noire ordre s'abal 
sur cllc, dc jour ou dc nuit t et tout 
se trouve transform^ en debris dc 
cbaume t comme si jamais aueune 
vegetation n'y avail foi sound. Ainsi, 
cxposons-Nous clairement JSfos 
signes a ceux, qui reflechissent. 

25, Allah con vie [les homines] 
au lieu du Salut. II dirigc qui II 
veul sur le droit cbemin. 

26, A ceux qui font dc belles 
ceuvres, la plus belle recompense, 
el un supplement de Grace. lis 
n'auront pas les visages assombris 



Til? 



- If* 



J 



' ^ ^ a3 • ili 



J i" -1 ti <?3 ^ »?s - + 



1 Q + Yunus 



Piirtie 11 



306 



par la tristesse ni lemis par 
1' humiliation. Ceux-la seront les 
hotes du Paradis ou ils vivront 
eternellcrnent. 

27* Par contre, ccux qui auront 
co mm is le mal seront paves par 1c 
mal, et scront torn couverts dc 
hemic. lis rT auront aucun refuge 
centre la rigucur d' Allah. Lcurs 
visages apparaitront commc voiles 
de couches de tencbrcs nocturnes. 
Ceux-la seTont les botes de 1'Rnfer 
oil ils demeureronl etern el le merit. 

28* Un jour, Nous les 
rassemblerons tous, puis Nous 
dirons a ceux qui Nous out assoeie 
de Eausses diviniles: «Restez ou 
vous eles, vous et vos faux dieux.». 
Nous les placer cms separemenL 
Les faux dieux diront aux pa j ens: 
«Ce n'etait pas a nous que vous 
rendiez le culte; 

29. Allah suffira commc Temoin 
entrc nous et vous H attestant que 
nous etions indifferents a votrc 
adoration. » 

30, C'est la que toute ame 
cprouvcra ce qu'clle aura accompli. 
Terns les humains seronl ramenes 
devant leur Maitre T le Vrai, el 
loin d'euxj toules les fausscs 
divinites que les paTens rbrgeaient 
s'cvanouiront. 

3L D is -leur: «Qui vous procure 



at 



jr. -- J''-,,' J. 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



307 



\ 1 tjfc4 



des biens du ciel el de hi terre 7 Qui 
est lc Maitre dc l'oiiic ct de la vuc? 
Qui fait surtir lc vivant du mort ct 
lc mort du vivant? Qui preside a 
Fordrc de 1'Univcrs? lis rcpondront: 
«C'cst Allah. » Dis-lcur alors: 
«Eh bien, comment ne pas Le 
craindre?!» 

32* En effet, e'est Allah voire 
Seigneur, le Vrai! II n'y a en dehors 
de la Verite que 1'Erreur. Comment 
en seriez-vous deloumes? 

33. En fait, une sentence de ton 
Seigneur est deja rendue contre les 
pervers. Am si ne croironl-ils jamais. 

34. Dis-ieur: <*LaqueLle, parmi 
vos [divinilesj associees serail 
capable de proceder a la creation 
[irutialc] du mondc puis dc lc 
rccrccr?» Dis-lcur: « Allah le crcc 
ct lc recrec ; comment pourriez- 
vous Le meconnaitre?>> 

35. Dis-Ieur encore: «Laquelle. 
parmi vos [divinitcs] associccs, 
pour rait guider vers la Vcritc?» 
Dis-leur: «Cest Allah Se-ul qui 
peut dinger vers la verite. I .e quel 
serai I plus digne d'etre suivi : celui 
qui guide Lui-meme sur la voie du 
vrai, ou eclui qui nc sc guide 
qu autant qu'il est lui-mcmc guide? 
quavcz-vous done a jugcr ainsi?» 

36. La pluparf d'entre eux ne 
font que se perdre en conjectures; 



©0^ 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



308 



\ 1 tjt4 



or la conjecture ne saurail lenirlieu 
de verite". Allah csi parfaiicmcnt au 
courant de ec quils faisaicnt. 

37 + II est inconccvablc que cc 
Coran soit unc invention qui 
ire mane pas. d" Allah. Rn verite. il 
apporte la confirmation des 
revel aliens antencurcs el presents 
un expose clair des Eeritures. II 
n'est entache d'aucun doute et 
emane du Mai ire des mondes. 

3ft. Qu ils disent: «Cet homme 
Fa invented » Dis-lcur; «Produisez 
une sculc sourate semblable, en 
appelant tous ccux que vous croyez 
pouvoir vous aider en dehors 
d f Allah, .si vous pensez dire la 
verite !» 

39, En realite. ces paiens rejettent 
tout cc qu'ils ne connaissent pas et 
dont ils n'ont pas encore vu les 
preuves qui en decoulent. Ainsi onl 
ai.6 an mensonge les pcuplcs qui 
avaient vecu avant cux. Vols done 
quel fnt le destin des coupablcsl 

40* Fanni eux, certains croient 
a ce Livre, d autre s n y croient pas. 
En fait, ton Seigneur est le plus a 
m6me dc rcconnailrc les malfaiicurs. 

41 ♦ S ils rejettent ton message, 
dis-leur: «A moi le re su I tat de mes 
aetcs, a vous eclui des voLrcs; vous 
n'avcz pas a repondre de ce que jc 
fais, et je me proclame innocent de 



Wj . i^-j jj?"' ,jr- 



i,i .ir 



HL Yunu% 



Partie 1 1 



3U*i 



11 »>1 



1 i 



ee que vous faites.» 

42. Certains parmi eux viennenl 

t'ccoutcr. Mais comment pourrais- 
ln te faire entendre des. sourds qui, 
dc surer on\ no vculciit Hen saisir? 

43* D'autres regard cut vers toL 
Mais comment pnurrais-tu montrer 
k bon ehemin a des avcugles qui 
ne veulent rien voir'? 

44. Allah ne sevit jamais 
injustcment centre ies hommcs; ec 
son I en fait Ies hommcs qui sont 
injustcs en vers eux-mcmes. 

45* Le jour ou Jl (Allah) les 
rasscmblera cl) tons devant [Lui] 3 il 
kur sembkra n'etrc rcstes qu'unc 
heure dc temps [dans les scpulercs]. 
lis se reconnailront enlre eux; ceux 
qui ne croient pas a Notre rencontre 
couiTonL a leur perlc. lis scronL a 
jamais cgares. 

46* Que Nous te montrions unc 
part de ce que Nous leur promettons, 
ou que Nous melt ions iln a tes 
jours avant, leur retour se fera a 
Nous, Allah sera Temoin de lout 
cc quMIs faisaient. 

47, A chaque communaute, un 
Mcssager est assignc. Lorsquc k 
tour de celui-ci arrivera [le Jour de 
la Resurrection^ nn jugement 
equitable sera rendu entre eux et 



j*l J- J, [■'V ■^" J il 



( ] ) Chez Warsh' «Le jour ou Nous les rassemblerous tous devfirif fNousl ...w. 



Yunus 



Parrie 1 1 



310 



nul ne sera lese, 

4&, Diront-ils: «A quand le 
moment dan I nous sommos menaces 
si vous dites vrai?» 

49. Dis-lcur: «Je ne dispose 
d'aucuti pouvoir personnel de 
conjurer un mal ou de m'attirer un 
bien, si ce n*est par la volonte 
d' Allah, A chaque eommunaute un 
temie est fixe. Une fois ce teraie 
et;hu T il ne saurail etre ni recule — 
fut-ce d'une heme - ni avancc.» 

5lh Dis-lcur encore: «Qu/cn 
serait-il selon vous si le chatiment 
d'Allah tombail sur vous duranl 
votrc repos nocturne on en pic in 
jour? Qu'onl-ils, ces eriminels, a 
vouloir en hater J ) avenemcnt?» 

51* «Ou alors y eroircz-vous 
seulernent quand il vous atteindra, 
vous qui aviez si hate d'en preeipiier 
rccheance?» 

52. 11 sera ensuite dit aux 
coupablcs; «Savourc7 done le 
tourment eternel! Pourriez-vOLis ctre 
sanctionnes autrement que pour ce 
qut: vous avez aceompli?» 

53. T^mlerragenl-ils: <<Fsl-ee bien 
la veritc?» Dis-lcur: «\Lh oui! Par 
rm>n MaT'lre! C'csl bien la Vcrile el 
vous ne pourrcz point cehapper a 
la puissance d'Allah.v* 

54. Si ehaquc Sme coLipable 
d' injustice possedait toutcs les 



J\ r j .iff J* i wrtfi^ 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



311 



\ 1 tjt4 



nchcsscs dc la tcrrc. elk les 
offrirait pour se racheter. Face a ce 
chalimcnt, les impics cachcranl mal 
leurs rcmords. Or ils scront juges 
en Louie equite; nul ne sera lese. 

55. Certes, a Allah appartienl 
tour cc qui est dans les eicux ct tout 
cc qui est sur terre. Sa promesse 
est ineluctable, mais la plupait des 
homines sont inconscicnts. 

56. C'cst Lui qui fait vivrc ct 
mourir: vers Lui vous serez tous 
ramenes. 

57. O vous T humainsf H vous est 
vemi dc votrc Seigneur un message 
d' exhortation, une edification pour 
vos eeeurs, un guide pout k salut ct 
une niisericorde pour les croyaiits. 

58* Dis-lcur: «Quils se rcjouisscnt 
des faveurs d' Allah el de Sa grace! 
C'cst bicn nucux que toutcs les 
fortunes qu'ils peuveut amasser» 

59. Dis-leur: «Ne voyez-vous pas 
cc qu 1 Allah vous a procure comme 
biens: vous jetez 1'interdit sur une 
parlie el proclame/. 1" autre licite? 
Avez-vous dime agi avec la 
pennission d 1 Allah? Ou bicn 
forgcz-vous des mensonges que 
vous Lui impute k?* 

60* Que penseront ceux qui 
auront impute des mensonges a 
Allah, le Jour dc la Resurrection? 
En verite, Allah gratifie les humains 



tittup '_^_7p - j* 1 , s p»* J* 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



312 



\ 1 tjt4 



de tant de favours, mais peu d'entre 
cux Lui en sent rcconnaissants. 

61 ♦ Quelle que soil la situation 
dans laquelle vous vous re Iron vie/, 
quel que soil le chapitrc du Coran 
que vous lisiez et quelle que soil 
l'ueuvre que vous enlrepreniez, Nous 
sommcs to uj ours Tcmoin quand 
vous vous y cngagcz. II n'est rien 
qui echappe a la connaissance de 
ton Seigneur, ni dans le del ni sur 
terre, fut-il du poids d'un atome - 
ou encore plus petit ou plus grand - 
ct qui ne soit consignc dans un 
Tivre ex pi i cite, 

62, Certes, les allies d' Allah 
n'eprouveront ni inquietude ni 
chagrin. 

63* Ce sent ceux qui croient en 
Allah et qui sont pieux en vers Lui. 

64, line heureuse annonce leur 
sera faitc dans cc monde ct dans 
r autre, selon le decret iimnuable 
d Allah; e'est la le bonheur 
supreme . 

65. Que les vains propos des 
impies ne t'afrligent point! Cest a 
Allah qu'appartient toule la 
puissance; II entend tout, II sait tout. 

66* Ccst a Allah qu'appartient 
lout ce qui est dans les cieux el 
loul cc qui csi sur terrc; ccux qui 
invoquent de fausses divinites en 
dehors d' Allah ne suivent pas des 



'J\*f j-i £} oLi^ ^Oj>^_j 



'J J^/,^ 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



313 



\ 1 tjt4 



associes [au pouvoir d* Allah], ils ne 
suivcnt qu'unc imposture inventee; 
ils se perdenl en conjee lure. 

67* C'csl Lui qui a etabli la nuil 
pour votrc detente et le jour pour 
vous permettre de bien voir: ce 
sont la des signes pour ceux qui 
veulent entendre, 

68. « Allah S'est donne urv fils» 
di sent- ils. Gloire a Lui! II Se suffit 
a Lui-memc. A Lui app anient tout 
ce qui est dans les cieux et tout ce 
qui est sur terre. lSut quelle autoriLe 
fondez-vous voire allegation? Ou 
bien vous permettez-vous d* in venter 
des mensonges que vous imputez a 
Allah? 

69. Dis-leur: «Ceux qui forgenl 
des mensonges au sujel d" All ah ne 
triomphcioni jamais. » 

70* «Ils jouiront d'unc vie 
ephemere. puis ils seront ramenes 
vers Nous, eL Nous leur feions 
senlir le terrible loumient, en prix 
de leur impictc\>> 

7L Rapponc. a leur intention, 
rhistoire de Noe qui dit un jour a 
son peuple: «Si ma presence parmi 
vous et le rappel constant que je vous 
fais des signer d' Allah vous sonl 
insupportablcs, eh bienf Jc nven 
rcmets a Allah ! Arretez done vos 
plans, vous et vos pretendus 
associes! N'ayez aucun scrupule el 



i 



■ i 1 -1 ^- 




1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



314 



\ 1 tjt4 



fimssez-en avec moi, 
Under ! » 



suns 



plus 



72* «Si vous vous dctourncz [de 
mon message,] sachez que je ne 
vous ai reclame aucune retribution 
pour ma mission; c'esl par Allah 
Seul que jc dois ctre rcmunerd, J ai 
recoil ordrc d'etre du nombrc des 
soumis.w 

73, Noe tut dementi par son 
peuple, Nous r avons alors sauve, 
lui el scs compagntms, a bord dc 
r Arctic. Nous eti avons fait les 
suxvivants apres avoir fait engloutir 
par les flots lous eeux qui avaienl 
rejete Nos signes. Vois done le 
des tin final de ce peuple que Nous 
avons pourtant bien avcrril 

74* Apres Noe, Nous avons 
envoys d* autre s Messagers a leurs 
peuples respecLifs, munis de 
preuves fividentes; niais ces 
pctiples n'allaicnt pas rceonnaftrc 
cc qu'ils avaicnt auparavant rejete. 
C'est ainsi que Nous scellons les 
eceurs des coupables. 

75. Nous avons envoy 6 ensuite 
apres cux Moi'sc ct Aaron, porteurs 
de Nos signcs. a Fharaon ct aux 
dignitaires de son peuple. qui se 
son l comport! s en arrogants et en 
eiiminels qu'ils etaienL 

76, Lors qu'ils ont rccu la Vcritc" 
cmanant de Nous, ils sc sont eerie: 



-- f tr- . --' 
... f J 1 *\ * r V *i fxH 



10. Yflnus 



Pat tie 11 



MS 



* 1 *jJH 



«Ce n'est la que magic mamfexle!» 

77, Moisc leur dit: «Cummeni 
osez-vous qualifier de magic la 
Verite qui vous est parvenue, sachant 
que les mag idem ne reussissent 

jamais?* 

78, «Scrais-tu venu, dircnt-ils, 
pour nous dctourncr du eulte que 
nos ancctrcs nous ont lcguc\ ct 
pour que vous aye?:, tons les deux, 
la haute main sur le pays? Jamais 
nous nc vous croirons.» 

7V + Pharaon dit alors: «Amcncz- 
moi tout magiden expert,.** 

SO. Lorsque les magi dens se 
pre senLe rent, Moise leur dit: 
«Montrez done ce que vous avez a 
montrcrb 

81* Lorsqu'ils executerent leurs 
tours, Moise leui dit: «Cest de la 
vulgaire sorcellerie, Allah la rendra 
vainc. Allah dejouera toujour^ les 
manoeuvres des malf ait curs. » 

82h «I1 eonfirmcra toujours la 
Verite par Ses augustes paroles, en 
depil du ressentiment des criminels.» 

83. Seule une partie de lalignee 
du pcuplc de Moisc erut en sa 
mission, tout cn ctant hantcc par La 
persecution de Pharaon et de ses 
homines. En verite. Pharaon etait 
dominateur sur terre. C etait aussi 
un tyran outrander. 



*— ^ ' jit -j*'* _r J-' . 



* — I 1 * L r*^ m- j mw i> L ir I I 1 J V 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



316 



\ 1 tjt4 



84. Moisc dit; «0 mon pcuplc ! 
Pour autant que vous croycz en 
Allah, mellez voire coufiance en 
Lui, si vous Lui ctcs soumis!» 

85. lis. repondirent: «Nous nous 
cn rcmcttons cnticrcmcnt a Allah, 
en implorant: Puisses-Tu. Seigneur, 
nous epargner 1'iniquite des 
coupablcsJ& 

86. «Veuille nous protege r, par 
Ta Grace, centre les pcuplcs 
impies!» 

87. Ccst alors que Nous avons 
inspire a Moi'se et a son freie; 
«Plantez, pour voire: pcuplc, des 
tcntes en Ligypte. orient ees vers la 
direction de la pneref Celebrez 
r office et rassurcz les crovantsf* 

8&. Moisc implora: « Seigneur! 
Tu as donnc a Pharaon et a scs 
diguitaires faste et rich esses dans 
ce monde. lis s'en servent pour 
e carter [les huniains] de Ton 
chemm. Seigneur! Puisses Tu raser 
leur fortune eL endurcir leurs cceursl 
Qu'ils nc croient qu a la vuc du 
tounnent terrible! » 

89* Allah lui dit: *Yotrc pricrc 
est exaucee, [a ton frere et a toi.] 
Soycz droits f Garden- vous dc suivrc 
la vote des inconscicnts!» 

90. Nous a vous fait traverser la 



I - 



(1 ) Che?. Wqrsh : «... pour s'ecarter de Ton chemin . . . •■:> 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



317 



\ 1 tjt4 



mer aux Fils d Israel, lis furenl 
pour sui vis par Pharaon - violent et 
agressif - avec ses troupes. Mais 
lorsqu'il ful sur le poinl dfiire 
cnglouti, il s : ecria: «Oui! Jc professe 
qu'il n'esl daulre dieu que celui 
que prof es sent les Fils d* Israel, 
auquel jc me declare soumis.» 

91* «Kst-ce seulement maiutenant 
que lu erois? [se fil-il dire.] Jadis, 
tu as tern jours ddsobci et 6x6 un 
malfaiteur notoire.» 

92* «Aujourd'huL Nous 
f epargnons en ton eorps" ' afin 
que tu scjis un signe pour ceux qui 
vicndronl aprcs toL bicn que la 
plupart des homines soicnt 
indifferents a Kos signes,» 

93* Nous avons etabli les His 
d Israel dans un lieu vur el leur avons 
procure" d 1 cxecllenics nourrilurcs. 
lis ne se sout di vises qu'apres que 
la verite leur fut parvenue; All all 
tranchera leur difrcrend le Jour dc 
la Resurrection. 

94, Si Lu as quelque doule au 
sujet dc ec que Nous C avons r6ve!6 s 
informc-toi aupres de ccux qui ont 
etudie les Fcritures avant toi. C est 
bien la Venle que lu rectus, 
email ant dc ton Seigneur, Garde- 



-'If 



I ■ , - | ^ \ r r J H i ^ 



(]) Les exegefes donnent plusieurs interpretations de ["expression "nunajjika 
bi bedenika" donl: ^Nous le jelons cn un endroil eleve {naj wa}» uu «Noui 
faisons montrer ton corps inaniitiew. 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



31* 



\ 1 tjt4 



toi d'etre pamri les sceptiques! 

95. Nc sois pas dc ceux qui 
rejettent les signes d' Allah, au risque 
d'eire au n ombre des perdanls. 

96* Jamais ceux qui sont damnes 
selon le decret de U>n Seigneur ne 
croiront. 

97, d us sent- lis rcccvoir tons les 
signes probants, rant qu : ils nauront 
pas vu devant eux les afires du 
chatimcnt. 

9H. Y a-l-il jamais eu une cite 
qui air cru et que sa foi ait sauvec. 
si ce n'est le peuple de Jonas? 
Lorsque ceux-ci onl cru. Nous 
avons ecartc" lc chatimcnt d4nfi.mic 
qui all ait les f rapper dans ec 
monde et les avons laisse jouir de 
la vie pour un temps. 

99. Certes, si Allah 1' avail 
voulu, tous les hommes sur terre 
auraient cru. Voudrais-tu, toi, Its 
contraindre a croire? 

10Q t Nul ne saurait croire sans 
la volonte d* Allah. Allah couvrira 
d + opprobrc tous ceux qui nc 
vculcnt rien comprendre. 

10 L Dis-lcur: «Ob serve z tout 
ce qui est dans les deux et sur la 
terre ! » Mais a quoi servenl les signes 
et les avcrtisscments pour un 
peuple qui nc sera jamais croyant? 

102* Quattendent-ils. sinon de 



A. * At*- -' P&* 



> . 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



\ 1 tjfc4 



Ruhir k-s cprcuves dcs pcuplcii qui 
ant vceu avant cux. Dis-lcur: 
«Altendez > j'attendrai avec vous!» 

103* La encore, Nous sauvcrons 
Nos Message™ el les croyanls. 
Ainsi, sauvcr les croyants est un 
imperatif pour Nous, 

104* Dis: «0 vous, homines! Si 
vous doutez de la religion que je 
professe, sachez que je nadorcrai 
pas, quant a moi, les faux dieux que 
vou& invoquCK cn dehors d' All ah. 
L adore uniqucment Allah qui vous 
rappellera i Lui, car recu ordre 
de fairc partic deft croyanls. 

105, II m'a etc aussi ordonnc: 
«Tournc ta face, en vrai devot. vers 
la religion aulhenlique eL garde- loi 
d'etre panni lc paicns.» 

106* wN'invoquc point. en 
dehors d' Allah, ce qui nc petit ni 
l' aider ni te nuire, car %i tu le fais, 
tu seras au nombrc des coup ablest 

107* Si Allah decide de t'infliger 
un inaL nul autre que Lui ne pent 
lc conjurer et sTl decide de 
taccordcr une faveur, nul nc 
sauiait la relenit. II dispense Sa 
grScc a qui II vcut par mi Ses 
scrviteurs. II est le Pardonneur ct lc 
Miseticordieux . 

108. Dis: «0 vous, humains! La 
Veritc vous est parvenuc. Celui qui 
la suit, la suivra pour son propre 




'J 



1(1. Y Onus 



Pa i tie 11 



3211 



\ 1 



inLeret, et celui qui s'en ecarte, le 
fcra a son proprc detriment. Quant 
a moi, je n'ai pas a repondve de 
vous,» 

109* Suis cc qui fa etc rcvelc! 
Sois perseverant en attendant 
qu' Allah rende Son arret! II est le 
Mc ill cur des juges. 



3 ^^y^j" ^J*> il' 



11. Hud 



Pat tie 11 



321 



\ 1 ij* 5 jj-J 







1L HUD 







Prihegirienne (s&uf Us versets I2 t 17 el 114), rivilie apris la 
sourate de "Jonas", Elle compte 123 versets. Son titre est tire du 
verset 50. 

La sourate est pour I'essentiel consacree a la relation des 
missions des Prophet es suivants, da tears dialogues avec leurs 
peuples respectifs y et de I'aneantissement de ceux-ci par suite de 
rebellion: Noi t Hud> $dlih t Abraham (pour mentionner le passage 
des anges attnanciateurs de la naissance d f Isaac et de Jacob), Loth, 
Su 'aib et Moise. 

La fin de la sourate est line invite a mediter Vexemple de toutcs 
ces nations pour assurer le salut et eviter la perdition dans la vie de 
VAu-dela. 



An nom d' Allah, le Clement, 
le Mteiricord'uux, 

1. Alif. Lam .Ra, Un livre aux 
versets bicn cxplicitcs et claircmeni 
exposes, cmanant du Dctcntcur dc 
la Sagcsse ct dc r Information, 

2. vous prescrivanl de n 7 adorer 
qu s Allah. Je vous apporLe, de Lui., 
ravcrtisscmcnt ct rhcurtusc annoncc, 

3. Implorcz le Pardon dc votrc 
Seigneur! Repcntcz-vous a Lui! II 
vous aeeordera [dans cettc vie| une 
heureuse jouissance jusqu'au termc 
fixe; puis II retribuera chacun 
selon son me rite. Je erains pour 
vous, si vous vous deloumez de 
Lui, le chatiment d'un jour terrible. 

4. C'est a Allah que vous screz 
tous ramenes. II dcticnt la puissance 
sur toutc chose. 



11. Hud 



Partie 12 



322 



1 1 ij* 



5* Voila qu'ils se toumcnt pour 
se dissimulcr dc Lui, mais dcja 
quand ils se couvre.nL dc Icurs 
habit s, Allah sail ec qu'ils cache nt 
cr cc qu'ils manifestent, connaissant 
parfaitement le fond des coeurs. 

6. I! ti ' est pas d* animal qui bouge 
sur lerre dont Allah n 'assure la 
subsistence et dont 11 ne connaisse le 
logis et la dcrmc-rc demeurc. Le tout 
est consigne dans un livre explicitc. 

7. C* est Lui qui a cree leg cieux 
eL la terre en six jours, alors que 
Son Tronc reposah sur l'eau. Le lout 
pour vous cprouver pour [faircj 
reconnaitre ceux parmi vous. qui 
accomplissent les meilleures oeuvnes. 
PourLanl, si tu dis aux mipies: 
«Vous sere/- rcssuscites apres la 
mort», ils s'cerieront suremcnt: 
« Magic manifested) 

8. Mais si Nous differons leur 
chalimenl pour un lerme determine, 
ils diront: «Qu'cst-ce qui le retient 
done 7 » Hh bien! Le jour ou le 
tourment les surprendra. rien ne 
pourra les en delivrer et ce qu'ils 
prenaienL pour objet de raillerie 
sera la cause de leur pcrte loLalc. 

9. Si Nous faisons jouir Thomme 
d'une part dc Notre miscricordc, 
puis que Nous la lui retirons, il perd 
tout espoir et se m on Ire ingral. 

10. Et si Nous lui faisons goolcr 



-i>*J J-W J>iJ ^*>i 



f t if 



■'. -- 




lLHfld 



Pat tie 12 



323 



11 >>1 



le bonheur apres qu'un malheur 
l'a touchc", il s ? eerie: «Mcs jours dc 
malhcurs sent bien finish lit le 
voila tout joyeux et fier, 

1 1 , Sauf que ceux qui demeurent 
constants el qui font le bien auronl 
le Pardon d 1 Allah avee une immense 
retribution. 

12, Pcut-etrc cs-tu tcnte dc 
deJaisser une partie de ce qui f est 
revele, senlant ta poitrine elreinte 
quand les iniideles disent: «Quc 
n'a-t-il rceu un tresor du cicl ou ne 
fut-il accompagne d'un ange?!» lin 
fait, tu n'es que porleur d'un 
message divertissement. C'esl 
Allah qui vcillc a loutcs chose s 

13* Diront-ils: «I1 a inventc ce 
Coran » Dis-leur: «Essayez d'apporter 
dix souratcs parcillcs. inventecs | par 
vous] , et appelez a votre sec ours 
qui vous voulez en dehors d* All all, 
si vous dites vrai.» 

14* «Si vos divinitcs demeurent 
sourdes a votrc appcl, sachez que 
ce Coian revele emane de la 
Science d' Allah et qu 'il n"esl de 
dieu qu'Allah. Seriez-vous done 
pr£ls A vous soumcttrc?» 

15* Ceux qui ti'aspircnt qu a la 
vie d'ici-bas et a son faste, Nous 
les retribuerons selon leurs ceuvres 
dans ce nionde sans rien minoret 
de leurs efforts, 



ft 



^ ^'{jj^i 'uJ| j ajlj 



ll.Hlld 



Pat tie 12 



324 



11 >>1 



16. mais dan* la vie de TAu- 
dcla, ils nauront que Lc Feu. Toutcs 
leurs entreprises lei res Ires seronl 
vainci et tout ec qu'ih auroni 
accompli sera sans valcur. 

17. | Comment pourraient-ils etre 
compares a] ceux qui se fonderiL sur 
uric preuvc dc kur Seigneur, suivie 
d une revelation temoin emanant 
de Lui, el precedes par le livre de 
Moisc, qui est unc reference et une 
misericorde? Ceux4a croient [a 
Mon message]. Mais ceux qui le 
rcjettcnt. parmi les factions, auront 
PRnfer pour rendez-vous. N'aie 
point dc doute a son sujctl Ccsl la 
vcritc de ton Seigneur, mcme si la 
plupart des homines refuse nt d y 
eroire. 

IS. Y a-t-il plus in juste que 
ceux qui forgent les mensonges en 
les impuiant a Allah? Ceux-la 
comparaitront devant leur Seigneur 
[en presence dej lemoins qui diront: 
«Voila ccux qui out forge des 
mensonges c outre leur Seigneur! 
Que la malediction trappc les 
coupables, 

19. qui detournent de la voie 
d "Allah, lui prererant des chemins 
lorlueux, et ne ctoienl pas a la vie 
de rAu-dela!» 

20* Ccux-la nc- sauraienl cchappcr 
au pouvoir d* Allah sur lerre, car 
mil nc pent les proteger en dehors 



^ ll " ' - V I .-" i I i -T j "iff, 



u ^>,.^i 0 ^^' Cft 



1 ' 



ll.Hlld 



Pat tie 12 



325 



11 >>1 



dc Lur Leur chaiiment sera redouble" 
parce qu'ils n'auront su ni entendre 
ni voir. 

21. Cc sont ccux-la qui auront 
perdu leurs amcs, ct toutcs les 
divinites qu'ils avaient inventees 
s'evanouiront devanl eux, 

22. Dans rAu-dela, ils seront* 
bien sur, les plus grands perdants. 

23. Quant a ecux qui eroicnL 
qui accotnplisscnt dc bonnes o:uvrcs 
el qui sc devouent humblcmcni 
au Seigneur, ccux-la scront les 
notes du Paradis ou ils vivront 
etemel lenient. 

24. U exemple des deux partis 
est comparable a celui de Taveugle 
el du sourd : [d'unc part,] el a celui 
qui entend bicn ct voit claircment 
[d 1 autre part]; sont- ils scmblablcs? 
Ne seriez-vous point con sclents? 

25. Nous avons envoye Noe a 
son peuple: «Je vous apporte, dit- 
il, un message divertissement clair, 

26* pour que vous n' adoricz 
qu J Allah; je crains pour vous le 
cuatiment d'un jour terrible. » 

27. Les dignil aires parmi les 
mccrcants dc son pcuplc r6pondircnt : 
«Nous nc voyons cn toi qu n un 
mortel comme nous, ct nous 
constatons que tu nas ete suivi que 
par la lie de notie peuple, agissanl 



1 sjfc -Ir 



■■■■ > 




lLHlld 



Pat tie 12 



326 



11 >>1 



de maniere inconsideree. Nous ne 
vous rcconnaissons aueun mentc 
sur nous; nous pen sons au 
contrake que vous etes [toi et tes 
compagnous] des imp osteins.:* 

28. Noe leur dit: «Que vous en 
semblc si je mc fondc sur unc 
preuve evidenle du Seigneur s' II 
nfaccordc unc misencorde dc Sa 
grace, qui a cchappc a votrc vision? 
Comment pourrais-jc vous impost* 
d'y croirc alors que vous vous y 
re fuse/ ?» 

29. «0 mon peuple! Je ne vous 
demande aueun prix pour 
1' accompli ssement de ma mission. 
Seul All all me rctribucra. Je ne 
saurais repousser ceux qui croient 
a la rencontre, un jour, de leur 
Seigneur, Mais je vois bien que 
vous etes des ignorant*. » 

30. «6 mon peuple! Qui pourrait 
me proteger contre la rigueur 
d 'Allah si je repoussais ces 
croyants? N'allcz-vous pas ctrc 
raisonnables?» 

31. «Je ne vous dirai pas que je 
posscde les trcsors d 'Allah. Je ne 
pretends pas non plus, connaTtre les 
Mystercs, ni ctrc un ange. Je ne 
dirai pas de ces croyants, sur qui 
vous jctez des regards mfpnsanis: 
« Allah ne leur accordera pas Ses 
faveurs.w Allah est le mieux a 
counaitrc le fond de leur pens ce . Si 



@5 ji^uj^y i^jJ^j!^ 



i A 



JJ\ ^j^J^ i^y 



11. Hud 



Pat tie 12 



327 



jc lc disais, jc serais alors du nombrc 
de.s injustcs.» 

32. «ON»e! direnl-ils, tu nous 
as bcaucoup el m&me trop contrcdils 
cn des discussions intcrtninablcs. 
Mets done en execution la menace 
que lu brandis con li e nous, si lu dis 

33. Noe repondil: « Allah Seul 
vous r en v err a, s'll lc veuL Vous 
nc saurcz ccliapper a Son pouvoir.» 

34* «Les sages avertissements 
que je pourrais faire ne vous 
servironl a nen, si Allah entend 
vous pcrdrc. II est votrc Maitrc ct a 
Lui vous scrcz ramcncs.» 

35* Diront-ils de toi: «Il a 
invents ce message !» Dis-leui : «Si je 
l'mvenle, je suis [seul] justiciable 
dc nics faults el jc mc proclamc 
innocent dc vos crimes. » 

36, II fut revele a Noe: «De ton 
peuple, personne ne croira, sauf 
ceux qui se sonl deja eonvertis. Ne 
faffligc point pour cc qu'ils font I » 

37. «Emploic-toi a const ruire 
TAichc sous Nos yeux. scion les 
instructions rcvdlccs! Nc Mc parlc 
plus cn favour des impics. lis 
devront pcrir engloutis.» 

3S + Noe commenca a construirc 
I' Archc. Chaquc fois que des 
notables dc son pcuplc venaient a 



^ .-..'.^rf . rh'-'yt 1 ---1 



w 



T £ -H __■ j- - i*"** ,j- y-" i^r" -F^ - _-■ I | 



11. Hud 



Pat tie 12 



318 



passer a cote de lui, ils se meUaienl 
a le raillei\ Noe [leurj disait: <«Riez 
de nous mainlenanl, mais a noire 
lour, nous rirons bien de vous un 
jour!» 

39. «Vous same/ bientol sur qui 
lombcra un chaliment ignominicux, 
cl qui dcvra subir un touimcnl 
pcrp6tud.» 

40. Lorsque Notre ordre fut lance' 
cl que les trombes |du deluge] se 
mirent a bouiUonncr, Nous avons 
dit a Noc: «Limbarque dans l'Archc 
un couple de chaque espece, avec 
les membres de ta famille, a 
1* exception de ceux contre lesqueis 
la sentence est deja prononcee? 
Embarque aussi ceux qui on I cm a 
ion message! » En fail, il n y a en 
avait que pcu. 

41. Noe ordonna: ^Montey a 
bord de TArche! Sa navigation el 
son mouilLagc sc font par k Nom 
d' Allah . Mon Maiirc est ccrtes 
Pardotincur ct Misciicordicux.» 

42. Tandis que l'Archc 
conirncncait a avancer dans des 
vagucs hautes comme des 
montagncs. Noc irUcrpclla son Ills 
qui s'elait mis a Fecart: «Cher fils! 
Monte avec nous! Ne reste done 
pas avec les impies!» 

45. Celui-ci repondit: «Je me 
refugierai sur une montagne qui 



^3 —r 



il 



* ** *■ 



lLHtld 



Pat tie 12 



52*> 



11 >>1 



me protegera conlre les flots.» Noe 
rdpliqua: «Aujourd'hui, nul nc sera 
preserve de la rigucur d' Allah, sauf 
eclui quU vcut prendre en 
Sa misericordc.» Les v agues 
s' inter poser cut entrc Noe et son 
fils qui fut parmi les [premiers] 
engloulis. 

44. II a etc alois dit: «6terre! 
Absorbc res eaux! O eiel f Reticns 
tes trombes ! » Les eaux se sour 
retirees et TOrdre d* Allah s est 
accompli, [L'ArcheJ s'est etablie 
sur le mtmt J audi. II a etc dit: 
«Am£rc } Elres imustcs » 

45. Noe implora son Seigneur 
en disant: «Seigncur, mon fils fait 
partie de ma famille et Ta piomesse 
est verite; Tu es le Meilleur arbilre.» 

46. Allah lui dil: «6 Noc! II nest 
pas des tiens. Cest une creature 
malsaine. Ne Me demande pas des 
chose s dont tu ivas pas une bonne 
connaissance. Je L'exhorte a ne pas 
elie au nombre des ignoranto;.» 

47 ♦ Noe dit: «Seigneurf Puisses- 
Tu me preserver de Te demander 
desormais ce dont la connaissance 
m*£chappc! A moins que Tu nc 
m 1 accordes Ton Pardon et Ta 
inisericorde, je serais parmi les 
perdanls;]* 

4K + II lui a etc dit: «0 Noe! 
Debarque avec Notre Salut et 



* „ f tS^ ^ U"" 1 K *" 



@> -cSsi^^ jjtoJS J life' 



1 



ll.Hlld 



Pat tie 12 



330 



11 >>1 



Noire Benediction sur toi ct sur Les 
commu naut c s qu i t ' acc omp a gncnt ! 
D aulrcs generations suivronl que 
Nous laisserons jouir pour un temps, 
puis auxqucllcs Nous infligcrons 
un chatimcnt douloureux. » 

49, Teh sont les recits des 
lemps passes que Nous te revel on s. 
Ni toi ni ton peuple n'en aviez 
connaissancc auparavant Sois 
done perseverant car, a la fin. cc 
sent les pieux qui triompheront 
loujours. 

50. A la tribu des Ads r Nous 
avons envoy 6 Hud. Tun des leurs. 
II lcur dit: «6 mon peuple 1 Adorcz 
Allah! Vous u'avez de dieu autre 
que Lui. Vous n'etes que des 
affabulateurs.» 

51* «0 mon peuple! Je nc vous 
reclame aucun salairc pour ma 
mission, Seul celui qui nVa cree 
men relribuera. N'allez-vous pas 
devenir raisannables?» 

52* «6 mon peuple ! Implorcz lc 
Pardon dc voire Seigneur puis 
revenez repentant s vers Lui! II 
de vers era alors leau du ciel pour 
vous et vous donnera encore plus 
dc force. Ne vous cn dclourncz pas 
en criminals f» 

S3* lis (les L Ads) rcpondircnt: 
«0 Hud! Tu ne nous as appoite 
aucune preuve convaincante. Nous 




lLHlld 



Pat tie 12 



331 



11 tjt4 



n'allons pas ahandonner nos diviniles 
sur la base dc tea paroles ct nous 
nc pouvons a j outer foi a res dircs.» 

54. «Nous pensons simplcment 
que l'u tie de nos divinites t f a jete 
un mauvais sort.)* Hud dit: #Ohf Je 
prends Allah a remain, soyez-en 
lemoius vous aussi! Je me prodame 
innocent de Umt ce que vous 
associez 

55. en dehors d' Allah. Ligucz- 
vous done Lous contre moi, sans 
me laisscr dc r6pit ! » 

56. «Jc me confic a Allah, mon 
Maitre, votre Maitre. Pas un etre 
qui bouge sans qu'Il ne le mene 
par la bride. En vcrite t la voie dc 
mon Maitre est la voie droite.» 

57* «Si vous vous obstinez a 
vous en detourner, je vous annus 
|au moins] transrnis lc message 
que j'elais charge de vous faire 
parvenir. Lc Seigneur vous 
rcmplaccra par un autre pcuple. 
sans que vous ne puis kick Lui nuire 
en rien. Mon Maitre veille a la 
sauvegarde de toutes choses.» 

SS + Lorsquc Notre ordrc est 
lombe. Nous avons sauve, par Notre 
Grace, Hud et tons scs f kicks ct 
leur avons epargne un chatiment 
Ires dur. 

59. Tel fut le sort des 'Ads qui 
rejetcrcnt les signcs du Seigneur. 



6 



^ J < 



ll.Hild 



Pat tie 12 



332 



11 >>1 



desobeirent a Ses Mess tigers el 
suivirent la voie de rout tyran 
endure i. 

60- Foursuivis par one malediction 
dans cc monde ct dans LAu-dela. 
les 'Adites renierent leur Seigneur. 
Arriere les L Adiles> Peuple de Hud! 

61. Au peuple de Tamud, Nous 
avons envoy 6 $alih, Tun des leurs 
qui leur dir: «Q mon peuple! 
Adorez Allah! Vous navez de 
dieu que Lui C'est Lui qui vous a 
trees de celle lerre et qui vous y a 
etablis. Implorcz Son Pardon puis 
rcvenez repentants vers Lui \ Mon 
Maitre est si proche, si prompt a 
exaucei les prieres!» 

62. Les Taniudiles repondirenl: 
«6 $alih! Tu ciais auparavanl 
notrc cspoir. Comment, a present, 
vcux-tu nous imcrdire de rendre lc 
cuHe a nos dieux » adores par nos 
ancelies? En fail, nous avons de 
sdricux doulcs a propos de cc a 
quoi tu nous con vies. » 

63* §alih repliqua: «Quen serait- 
il selon vous si je me fonde sur une 
preuve de mon Maitre. dont j'ai 
re^u une grace? Qui pourrail me 
prole ger con Ire Sa rigueur si je Lui 
desobcissais? Vous n'aurcz fail 
qu'ajoutcr a mon malhcur.» 

64* «6 mon peuple! Voila la 
Chamelle d' Allah: tin signe 



@>^J ^ l y^'j --^-j 



- ,1.-1 > A L,j-,^Jt 1l£ 

-■' 'j ^ - -" r> -7- 



. j s« -sir 



11. Hud 



Pat tie 12 



555 



miraculeux pour vous. Laisse/-la 
paiirc sur la lerrc d 1 Allah ci 
gardez vous dc lui fairc du maL 
si non vous serez promptement 
chaiies.» 

65. I.es Tamudites abattirent la 
Chamcllc; $alih lcur diL alors: 
«Jouissez dans vos foyers pour 
Urn's jours encore! Voila une 
promesse inf aillible ! » 

66. Lorsque Notre ordre est 
tombc\ Nous avons, par Notre 
grace, sauve §alih et les croyauts 
avce lui ; Nous lcur avons 6pargn6 
le tourment ignominieux de ce 
jour. En verite, Ion Seigneur est le 
Fort, k Tout-Puissant. 

67. Le Grondcmcnt frappa alors 
ces criminals et aussitdt. ils 
loniberent, gisanl dans leurs 
deiiicures 



68* commc s'ils n'y avaicnt 
jamais habile. Fh oui! Les 
Tanmditcs avaicnt nid lcur Seigneur, 
arriere les "J amuditcs ! 

69* Nos [anges] Messagers sont 
venus apporter une heureuse annonce 
a Abraham, lui disant: «Salut!» 
«Salur!» rcpondit Abraham. Feu dc 
lenips apres, ll leur serviL un veau 
rotL 

70* Mais lorsquil rcmarqua que 
leurs mains n'arrivaieiil pas a s'en 
saisir, 11 tut intrigue et pris 



A jf ■« < L' - > 



f ^ ,% ^ m * ifl ^ * r T r^-rV 



-- T ■- 



lLHtld 



Pat tie 12 



334 



11 >>1 



d' inquietude. Lcs Mcssagcrs lui 
dirent: «Ne crains rien, nous sommcs 
envoyes au pcuplc dc Lolh.» 

71 . La femme [d" Abraham] qui 
ctait La debout. sc inir a fire. Ce f'ut 
alors que Nous lui aimon^ames la 
bonne nouvclle: la naissancc d* Isaac, 
et aprcs lui dc Jacob. 

72. «Incroyablc! sccria-t-cllc. 
Comment enfanterais-je etant si 
agdc, er mon cpotix que voici 6tant 
deveuu vieilJard? Voila qui est 
bicn elrangcfw 

73. Les Messagers dirent: 
«Tctonncs-tu dc L ordrc d 1 Allah? 
0 habitants de celte demeure! Que 
soicnt sur vous la Miscricordc et la 
Benediction d f Allah! II est Digue 
dc louanges, Dclcntcur dc la gloire.» 

74. Lorsque la frayeur d' Abraham 
s'apaisa, et qu'il recut rheureusc 
annonce, il comment a a plaider, 
auprcs dc Nous, la cause du pcuplc 
de Loth. 

75* En effet, Abraham est enclin 
a la mans.ueiude r perse veranl dans 
scs pricrcs, toujours pret a sc 
repentir. 

76. [II luiaeteditl: ^Abrah am: 
Rcnonce a plaider! L'ordrc de ton 
Seigneur est deja donne, Lc 
chatiment qui leur sera inilige est 
irreversible. » 

77. Lorsque Nos Messagers sc 



A Li 



1 *r. 1 T l 



11. Hud 



Pat tie 12 



335 



prdscntcrcnt a Loth, eclui-ei ful 
saisi d'un sentiment de tristesse. 
Tout dec untenant^, il dit: «Voici 
un jour bicn pcniblc ! » 

78. Les homines de son peupJe 
se precipiterent vers lui. [Les 
sachanl] rompus aux pircs turpitudes. 
Loth leur dit: «Voici mcs fillcs. 
cllcs sont plus convenablcs pour 
vous. Craignez Allah et ne me 
faites pas honte au sujet de mes 
hotes! NTy a-l-il parmi vous aucun 
hommc sense? » 

79 + lis repondirent: «Tu sais 
bien que nous n'avons que fsu're de 
les filles ; Lu sais aussi ce que nous 
desirt>ns.» 

80, Loth s'6eria: «Si sculcmcnt 
j'avais une force a vous oppose:! 
Ou si je pouvais avoir recours a un 
refuge sur!» 

81. Lcs Mcssagcrs dircnt alors: 
«0 Lothf Nous sommcs lcs 
Envoycs dc ton Seigneur. Ccs 
impies nc sauront tatteindrc. Pars 
avec ta famille ce soir mime pendant 
qu'il fera encore nuit, Que personne 
d'entre vous ne se tournef [Ta 
famille sera sauveej, hormis ta 
femme, qui va subir le me me 
sort que lcs aulrcs! C'esl a Taubc 
que le ehahmcnt lcs frappcra. L aubc 
n'esr-clle pas toutc prochc?!» 

82 + Lorsquc Notre ordrc est 



■tiPf-* " ,UT i 



r f -v ■' ■* 



_- -" *^ K^j r- k_r - 1 c - - .-" ,-r 



lLHlld 



Pat tie 12 



336 



11 >>1 



lombe, Nuns avons mis leur cite 
sens dessus des sous cl l'avons 
noyce sous unc pluie dc caiiloux 
argileux: 

83, [des pierces] marquees par 
le sceau de Ion Seigneur, chairmen! 
toujours prochc des eoupablcs. 

84, Aux habitants dc Madianc. 
Nous avons envoy c §u c aib, Fun 
des leuis qui Jeur dit: «6 mon 
peuple! Adore z All all, vous n'avez 
dc dieu que Lui. Evilcz dc fraudcr 
sur les mcsures et les poids. Jc vols 
qua present vous etes bien 
fortunes, mais je crains pour vous 
le chalimenl d'un jour terrible. » 

85, «0 man peuple f Donne l 
bonne mesure! Effeetuez des pesces 
equitable s! Ne chcrchcz pas a 
deprecier les marchandises d'autrui 
et ne seme/, pas le desordre sur 
lerre!» 

86, «Lc credit qui vous en 
rcsterait auprcs d Allah est plus 
avantageux pour vous, pour peu 
que vous so ye?: croyants. [Sachez 
que] jc nc suis pas votre gardicn.» 

87* Et eux dc dire: «Q Su c aib! 
Ta foi exi^c-t-cllc dc nous inciter a 
abandonner ceux que nos ancetres 
adoraient ou a ne pas user de nos 
biens tomme nous Tentendons? 
N T cs-tu pas un hommc tolerant et 
raisonnablc7!» 



- !■' - 



^ Jo L^;*LU^^ i 



t 



1L Had 



Partie 1 2 



JJ7 



1 ^ J j* ^j^- 



88L «0 mon peuple! fit Su aib, 
qu'cn scrait-il scion vous si jc me 
ton do sur une preuvc de mon 
Maitre, et que Celui-ci m'accorde 
une belle part de Sa grace? Je 
n'cntends guere me di&crediter en 
faisant les chose s que je vous 
defends. Je ne chert: he qu'a vous 
rcndrc mcillcurs, autant que jc le 
puisse, Mon succes ne releve que 
d' Allah. Jc me eonfie a Lui et vers 
Lui je reviens repentant. » 

89, «[0 mon peuple!] Que votrc 
hostilite a mon egard ne vous 
conduise pas a encourir le chati merit 
subi par le peuple dc Noe, le 
peuple dc ILiid, celui dc $alLrk on 
encore, non loin de vous, l'exemple 
du peuple de Loth.» 

9 IK «lmplorcz done le Pardon dc 
voire Seigneur! Revere/, repenlanls 
vers Lui! Assurcmcnt, mon Maitrc 
est Misericordieux et Tout Amour r » 

91, Tls dirent; «Q Su'aib! 
Beaueoup de ee que In dis nous 
parait inintelligible. Nous ne 
voyons que ton foible rang dans 
notre hierarchic. N'eut etc la 
consideration [dont beneficie] ton 
clan, nous t'aurions voue aux 
gemonics, car tu tfas aueune 
imponance pour nous,» 

92, Su'aib leur dit: «Mon clan 
serait-il, a vos ycux, plus important 
qu "Allah, que vous rclcguez dcrricrc 



-el -- Ti^-- -^i . ,J " * --1 



11. Hud 



Pat tie 12 



33S 



vous? Or mon Mailre ceme lout ee 
quo vous faitcs.» 

93, «6 mon peuple I Reagissez 
a voire guise, je reagirai de in on 
c6te! BicnioL vous saurcz qui 
subira le chatiment d'ijmominie et 
qui aura cle le mcnleur Atlendcz 
done, comme vous, j 1 art cndraif» 

94, Lorsquc Notre ordre est 
tombe\ Nous avons sauve par 
Noire GrScc Su c aib et les crovants 
avec lui Le Grondement s'abattit 
siur le peuple criminel. Aussitot, lis 
tombcrcnt, gisant dans leurs 
demeures T 

95, comme s'ils n y avaient 
jamais habile. Arricrc! La eit£ de 
Madiane comme il en fur du 
Peuple de Tamudl 

9#k Nous avons [ensuite] euvoye 
Molsc avee des signcs ct des 
preuves incontes tables 

97. a Pharaon cr a scs 
dignilaires qui out pre fere suivre 
1' ordre de Pharaon, Or, lcs directives 
de Pharaon ne menent jamais a La 
voic du saint. 

96, II menera son peuple, le 
Jour de la Resurrection, pour le 
fairc abrcuvcr a l'Enfer. Quel tristc 
abreuvoir sera le leur? 

99. La malediction lcs pour suit 
dans cetle vie eL dans TAu-dela. 
Quel tristc lot est 1c leur! 




A' : <f - 



lLHlld 



Pat tie 12 



339 



11 >>1 



100. Tel fut le xorl des cites 
limpies] dont Nous tc faisons Lcs 
recits. Certains de leurs vestiges 
sonl encore deboul, d" autre s sonl 
complctcmcnt rases. 

10 L Ce nest pas No vis qui avons 
ele mjusles en vers ces inipies, lis 
ont 6i6 injusic& en vers cux-mcmcs. 
Lcs divinites qu : ils invoquaicnt en 
dehors d' Allah ne leur ont etc 
d'aueun seeours lorsque le 
chatiment de ton Maifre survint. 
Elles n'ont fail qir augmenter leur 
malhcur. 

102* Telle est la rigucur dc ton 
Seigneur quand eJle irappe les 
eites coupables. Sa rigueur esl 
doulourcusc ct terrible ! 

103. II y a la un signe edifianl 
pour ccux qui redoutcnt lc 
chatiment du Jour Dernier. C'csi lc 
jtiur ou to us les humains seronl 
rasscmblcs. Cest le Jour du 
lemoignage memorable 

104. Nous n'en retardons 
Tavenernenl que pour un delai bien 
limit e\ 

105. Quand cc jour viendra, nul 
nc dira mot sans la permission du 
Seigneur. Les humains [r assembles] 
scront rcparlis cntrc damned ct 
bienheureux . 

106* Lcs damned scronl v one's a 
TEnfer ou, geniissanl el ralanL 



.. 



- ■ v p - .'■ - ■' r" - ■■ ". r-wi ■ ' 



[fin*- 



t < 



lLHlld 



Pat tie 12 



340 



11 >>1 



107. ils dcmcurcront 
eternellement, tant que dureront les 
ocux cl la tcrrc, a mains que km 
Seigneur n'en decide autrement. 
Ton Seigneur fera loujours ee qu'Il 
voudra. 

108* Quant a ceux qui on I ete 
rendu s hcurcux' l \ ils scront admis 
au Paradis ou ils vivront 
clcrnellcmcnt tant que durcront les 
cieux et la terre, a moins que ton 
Seigneur n'en decide autrement: 
Ic cst la un] don inintcrrompu, 

109* N'aie aucun doute au sujel 
dc ce que ces impics adorent: ils nc 
font que suivre la pratique de leurs 
ancctrcs paiens. Nous allons regler 
leur conipte sans rien en diminuer. 

110. Nous avons aussi eonferc 
les Ecritures a Moise; elles 
su s cite rent des eontro verses [cnire 
ceux qui les suivirent], N'eut ete 
un decret deja pris par ton Seigneur, 
leur diffcrend aura it etc tranche. Ils 
sonl a leur sujet (les ecrilures) dans 
un doute troublant. 

Ill* Certes, toutes les 
communautc's scront retributes scion 
leurs oeuvres. Le Seigneur est au 
couranl de lout ce qu' elles faisaienl. 

112* Sois pers ever ant dans la 
voie droite, eomme d t'a ete present! 
Que ceux qui sont revenus a ta foi 



K -tit- Iff -A 



■tii- i L r,"- -I-'-.-- ■ ^, 



3i *A\1*Jfr< 



: . 

.' .5 r\* ■iff* * $ ?\ <z j - • !\" 



0 4wJ ^WJ 



(1) Ch<;z Waish: «Quanl luijl bienhcureux. ils scrunl Lidmis . . . » 



lLHlld 



Pat tie 12 



341 



11 >>1 



lc soicni aussi! Nc commence pas 
d'excesE Allah voit bien tout ce 
que vous failcs. 

113. Ne vt>us range/, pas du 
cote des coupablcs au risque- d'etre 
touches par le Feu, Vous n'aurie/ 
alors pas d' allies en dehors d' All ah 
ct nc scricz point sccourus. 

114* 1 6 ProplictcT | Accomplis 
I s office de la priere aux exuremiles 
dc la j ourn.ee ct plusicurs fois la 
nuit; les bonnes ocuvrcs dissipent 
[1'efiel des) mauvaises. Cela est un 
Rappcl ddifiant pour ceux qui 
veulent V entendre. 

115* Soit perseverant! Allah ne 
laissera jamais perdre 1' action des 
bicnfaitcius. 

116* Parmi les generations qui 
vous out precedes, pourquoi iiy a- 
l-il eu d'hommes sages, pour 
inter dire 1c desordrc sur terrc. 
qu'un petit nombre de ceux que 
Nous avons sauves? Les injuslcs 
ont prcicrc\ quant a cux, sc plongcr 
en criminels dans uue vie fastueuse. 

117. Ton Seigneur rfallail pas 
scvir injustcmcnt contrc des cites 
dont les habitants accomplis saicnt 
de bonnes tieuvres. 

US* Si ton Seigneur 1' avail 
voiilu, II aurail fait des hu mains 
unc sculc communautc; mais ils 
denieuteioiit dans leur divergent e t 



I - II r -■ J. 



lLHlld 



Pat tie 12 



342 



11 >>1 



119, sauf ccux qui sont touches 
par la Grace dc ton Seigneur. Ccst 
pour ce destin qu'II les a trees. 
Ainsi s 1 accompli! la parole de ton 
Seigneur lorsqu'H dit: «Je rcmplirai 
surcmcnt la Gehcnnc dc djinns et 
d'humainK, tous ensemble. » 

120, De 1'histoire de [Nos] 
Messagers, Nous ravems relate des 
evenements afin d'affcrmir ton 
cceur, Dans cette sour ate, la verite 
l 'est par venue, ainsi quune 
Exhortation et un Rappcl pour 
edificr les eroyants. 

12L Dis a ceux qui nc veulcnt 
pas croire: «Keagissez a votre 
maniereJ Nous reagixsons selon la 
notrc.w 

122* «Puis attendez, nous aussi 
nous attendousl» 

123 + Cest Allah qui dctient les 
mysteres des cieux et de la lerre. 
Toul revienl a Lui. Adore -Le! Mets 
ta confianee en Lui f Ton Seigneur 
n'est nullcmcnt indifferent a cc 
que vous faites. 



12. YOsuf 



I'iii lit 12 



343 







12, YUSUF (Joseph) 







Prehegirienne (satif les 4 premiers versetx), rivelee aprea In 
mmrate de "Hud", Elle comptt III verxets. Son litre est tire du 
verset 4. 

Cette sourate est exclusivemenl consacree a Vhistoire de Joseph, 
da nt elh relate toutes les peripeties de la vie: compfol de ses freres 
qui Vabandonnent au fond d'un putts; recuperation et arrive e ckez 
un grand dignitaire egyptien, avec les manigances de V Spouse dt 
celui-ei pour le seduire; sejouren prison; rehabilitation et accession 
au pouvoir; nouveau contact avec ses freres el heureusts 
retrouvailles de lafamilh. 



Au nom d' Allah t le Clemen^ 
le Misericorditux. 

1. Alif Lam Ra. Void 
vcrscts cTun Livrc bicn elair! 



les 



2. Nous avons rcvclc cc Cor an 
en langue arabe, afin qu'il soil, bien 
intelligible pour vous. 

3. En te revel ant cc Coran, Nous 
le relatons les plus beaux reciLs 
dont tu n'avais aucunc connaissancc 
aupatavanL. 

4. [C'est am sujet de] Joseph 
lorsquil dir a son pere: «Clicr 
pere, j'ai vu, en songe, onze astres 
sc prostcmanl devant mui ainsi que 
le soleil et la lune,» 

5. Son pere lui dit: «Cher ills, 
ne racontc pas ton reve a tea freres! 
Cela pourrait les inciter a tramer un 
complot eonlre loi. En eflel, Sal an 
est l'enncmi jure de rhommo? 

6. #Aiu&L f est-il signifie que ton 



t< m J 



s ^ .# > >-T- 



IS 1 



JB -1 ^ ^ 



12. YOsuf 



Partie 12 



344 



11 >>1 



Seigneur va le choisir parmi Scs 
elus. t' apprendre a interpreter les 
reves et te combler de Ses bienfaits 
comme II en a comble tea pi: res 
avant toi: Abraham ct Isaac. Ton 
Seigneur est Omniscient et Sage,» 

7. Dans [le recit de] Joseph et 
[del *es lVeres, ii y a plusieurs 
signes edifianls pour ceux qui 
veulcnt s en informer. 

8. Les freres de Joseph se dirent : 
«Joseph et son itere germaiu sonl 
plus eheris que nous par noire 
pere, alors que nous sommes forts 
el unis. Le comporlemenL de noire 
pere est maniicstcment erronc.» 

9. «Tucz done Joseph ou 
releguez-le loin du pays! Vous 
sere/ ainsi seuls a jouir de rumour 
de votre pere. Apres Joseph, vous 
serez bien heureux> 

10. L s un d eux dil: «Ne luez pas 
Joseph mais jelcz-lc au fond d'un 
putts - pcut-ctre quclque voyagcur 
Ten redrera-t-il - si voire decision 
est arr£l£e.» 

11. lis vinreni dire a leur pere: 
«6 pere! Qu'as-tu a ne pas nous 
ctmfier Joseph, alors que nous ne 
lui voulons que du bicn?» 

12. «Laissc-le partir avec nous 
demain. pour faire paitre [les 
ammaux] et pour jouer [avec nous]; 
nous veillerons bien sur 1ul» 



f |- -r **V* ^ I ^ I _H L J 



■:' ■ » 



i-s r fai * * 'TOPI 



ijl^_iJ. jiu*-? OiA-AJ ^*rl 1 ^jIjP^ 



12. YOsuf 



Partie 12 



345 



13. Leur pere dit: <Je serais si 
tristc que vous l'amcniez; jc crains 
qu'un loup ne le devore. en 
Irompanl votre vigilance. » 

14. El cux dc rcpondre: «Sl lc 
loup arrival t a le devorer alors que 
nous sommes une bande si forte, 
e'est que nous serious des pcrdants.» 

15. Lots qu 1 en F amen ant, lis se 
rnirent d f accord pour le jeter au 
fond d'un pulls. Nous lui revel am es 
alors: «Un jour, tu leur rappelleras 
cet acte, a leur grande surprise, » 

16. lis vinrent voir leur pere le 
soir en plcurant 

17. el lm dirent: «0 pcrc ! Nous 
sommcs partis faire la course et 
a vous laisse Joseph garder nos 
effets. En notrc absenec, un loup 
l a devorc. SurcmcnL tu ne nous 
croiras pas, merae si nous disons la 
verite\* 

18* lis lui montrerent ses habits 
fans semen I macules dc sang. Leur 
pere dit alors: «Non T je crois que 
c est plutot vous-mcmes qui avez 
nourri un mauvais desseim Que ma 
patience soit digne et qu' Allah 
m assistc a supporter ce que vous 
vene^ de decrire!'» 

19. Une earavane vinl a passer; 
elk envoy a Tun de ses membres 
puiser de l'eau. Lorsque celui-ci 
jeta son seau dans le puits, il 



,^JtJ_ ijQlji y^r^ 

t Lj' j*. 



, 1 




12. YOsuf 



Partie 12 



346 



11 >>1 



s'eeria: «Oh bonheurl Voila un jeune 
garden ! » Lcs voyagcurs amencrent 
cl andestiiiemeiU Joseph pour le 
vendrc, mais Allah connaissail ec 
qif ils faisaicnt. 

20. lis le troquereut a vil piix., 
contre une poignee d'ecus, ne 
voulanl point le garde r. 

21* Cclui qui Fachcta en llgyptc 
dit a sa femme: «Re serve lui bon 
accueil! Peul-etre, nous sera-t-il utile; 
nous pourrions merae l 1 adopter. » 
Ainsi, avons-Nous fitabli Joseph 
dans cette contrce, et Tavons-Notis 
initie a 1' interpretation des songes. 
Allah iera toujours Iriompher Sa 
volonte > mais la plupart des 
humains n' en sonl pas eonscients. 

22. Lorsque Joseph atteignit 
Page de la maturite, Nous le dotaincs 
de sages se et de s avoir, Ainsi 
retribuons-Nous les bienfaileurs. 

23, La mailrcssc de la maison 
ou il vivait tenia de le scduire. Ellc 
fcrma ftoutes] lcs issues de la 
maison et dit: <*Me void, je suis 
louLe a Loi.» «Qu* Allah me preserve ! 
diL-il, [ton epoux] esl mtm mailre, 
il me reserve bon accueil; jamais 
les ingrats ne triomphcront.» 

24* Pourtant, le desir l*a pons see 
vers lui, comme il Ta pousse vers 
elle el, n'eul £l£ la vue d'un signe 
de son Seigneur, [il aurait cede J. 



■■' .-" _ T .- 



12. Yaauf 



Partie 12 



347 



Ainsi lui avons-Nous epargne le 
mal ct rinfamie. En veritc\ il el ail 
partiii Nos devours scrviteurs. 

25. Tous deux sc prccipitcrcnl 
vers la portc; cllc tira sa chemise, 
quelle dechira par derriete. lis 
Irtmvcrcnl son maiire [a elk] 
devant la portc. Ellc s ccria: ^Quelle 
sera la sanction de celui qui tente 
d* abuser de la femme, sinon d'etre 
jete en prison ou de subir un 
chaLiment douloureux ?» 

26. Joseph retorqua: «C'est elle 
qui m a sollicitc en ma personnel, 
Vint alors un temoin de ses parents, 
a elle, pour dire: «Si la chemise de 
Joseph est dechiree par devant. 
e'est elle qui a raison et c est lui 
qui mcnl.» 

27. &Mais si sa chemise est 
dechiree par dcrrierc, ellc aura 
menu" et c' est lui qui aura diL la 
vcrite.» 

28. Lorsquc [lc maiire J constata 
que la chemise ctait dechiree par 
demere, il s'ecria: «Ce sonl vos 
intrigues, vous autres femmes. Vos 
intrigues sont vraiment terribles.» 

29. « Joseph, laisse celte affaire 
passer » [ct. sadrcssant a sa icmmc. 
il dit]: «Et toi, implore le Seigneur 
pour la remission de tes peches; tu 
etais vraiment fautivc,» 

30. Des lemmes en ville 



- < - £ :^ ^ 



12. YOsuf 



Parlie 12 



343 



11 >>1 



[colporicrcnt eel c'vcncmcnt,] disant: 
«La fern me du grand dignitaire fait 
des avarice & a son valel, forlcmcni 
cprise de lui [qu'ellc csrj. Nous 
estimons qu'elle a une conduits 
scandalcuse.» 

31* Lors qu'ellc apprit leur 
mcdisancc, ellc les in vita a unc 
collation"*, donna un couteau a 
chacuue d elles, et demanda a 
Joseph d'apparaitre devant elles. 
Lorsqu'elles le virent, elles furent 
si einerveillees qu' elles se mirent a 
s'entailler les mains, en s'ecriant: 
«A Allah ne plaise! Ce nest point- 
la un mottel, ce n'esl rien moins 
qu*un ange sublime !» 

32. Elle dil alors: «Voila eelui 
an sujet duquel vous m'avex fail 
des reproches! II est vrai que j'ai 
lenle de le seduire, mais il s'esl 
refuse a moi. Si jamais il ne se plie 
pas a ma volonte', il sc fcra jeter cn 
prison el sera forlcmcni humilie,» 

33* Joseph dit: «Scigneurf Je 
prefere me rctrouvcr en prison 
plutot que de ceder au desir dc ces 
femmes. Si, Seigneur, lu ne me 
preserves pas de leur machination, 
je risque de succomber a leur 
lenlalion, el je sombrerai curame 
un ignorant. » 



(1) CcrU-uns cxcgclcs cvoqucnl ici unc dcuxicmc interpretation: «c]lc 
a menage;) pour elles de confortables .sieges^ 



12. YOsuf 



Partie 12 



349 



11 >>1 



34, Allah cxauea sa pricrc ct k 
deiivra de leurs intrigues. 11 est 
Cclui qui cnlcnd lout, qui sail tout. 

35, Bien que les preuves [de 
1 J innocence de Joseph] fussent 
manifested, les autorites deciderenl 
dc l'mcarccrcr pour un Temps. 

36» Deux jeunes gens furent 
internes a vet; lui. Uun deux dil: 
«Je me vols en songe en train de 
presser [du raisin pour fahriquer] 
du vin»; Tan ire dit: «Jc me vols en 
reve portant sur la tele du pain que 
des oiscaux picorcnt. Vcux-tu nous 
en donner V interpretation? Nous 
voyons en effel en toi un hommc 
dc bicn.» 

37* Joseph lour rcpondit: «Vous 
ue vecevie/. pas de repas qu*on 
vous serve, donl je nc puisse vous 
informer dc la nature avant qu'il nc 
vous parvienne. Cela fail partie de 
ce que men Maitre in' a enseigno. 
[Saehez que J j 'ai abandonne le 
culle de ceux qui ne croienl pas en 
Allah ni au Jour Dernier, 

38. el que j'ai suivi la religion 
de mes peres: Abraham, Isaac et 
Jacob. II esl inconcevable pour 
nous d'associcr d'autrcs divinites a 
Allah. Ceci fait partie des faveurs 
qu 7 Allah nous a aecordees, a nous- 
memes et a toute 1* Immature, bien 
que peu d'hommes en soienl 
reeonnaissants.j* 



12. YOsuf 



Parlie 12 



350 



11 *>1 



39. «6 eamaradcs dc captiviic! 
Vaut-il mieux avoir pour maTtres 
dcs divinil£s cparscs ou avoir pour 
MaTtrc Allah, lc Dicu Unique, lc 
Tout-Puissant?M 

40. «Yous n adorez en dehors de 
Lui que dcs noms facticcs inventes 
par vous et par vos ancelres, el 
auxqucls Allah n\a conferc aucunc 
autorite. Seul Allah deli en L tout le 
pouvoir, II prcscrit dc n 1 adorer que 
Lui, Telle est la religion juste, mais 
pen d'hommes en sont conseients.» 

41. «0 eamarades dc captivitc! 
V mi de vous servira du vin a son 
maiLrc. r autre sera erucific et left 
oiscaux vont manger dc sa tctc. 
Voila la reponse definitive aux 
questions que vous avcz posces.» 

42. Joseph dit a eclui des deux 
detenus dout 11 pensait qu'il all ait 
rechapper: «N'oublie past d'evoquer 
mon cas devant ton maitrc,» Mais 
SaLan fit oublier a 1" horn m e I i here 
de parlcr a sou ma'itrc [de Joseph] 
qui restera done quelques annccs 
en prison, 

43. TJn jour, le roi [de la 
eontreej dit: «J'ai vu en reve sepl 
vaches grasses devorees par sept 
vaches maigres ainsi que sepl 
epis verts a cote dc sept epis 
desseches. 6 dignitaires! Donne z- 
moi T explication de mes sondes, si 
vous savcz interpreter les rcvcs» 



TV j J 



--- ■ 

■i 




12. YOsuf 



Parlie 12 



351 



11 >>1 



44. Ses hommes repondirenl: 
«Ce sont-la lies visions confuses el 
nous nc sommcs point inities a 
T interpretation des reves». 

45. C'esl alors que rancien 
delenu qui avail rechappe se souvinl 
dc Joseph, apres un long moment 
d'oubli, ct dit: «Je pourrai. moi> 
vous en donncr V explication, 
Laisse^-moi done faired 

46. [S'adres,sant a Joseph, toujours 
en prison, il lui ditl: «6. Joseph, 
toi rhommc dc vcritc, informc- 
nous a propose de sept v aches 
glasses devorees par sept [vaches] 
rnaigrcs ct sept dpis vcrls a cute dc 
sept autres des scenes! Donne-nous 
en T interpretation pour qu a mon 
retour les gens en soient informed 

47. Joseph dit: «.Vous fere/ de 
bonnes recoltes; durant sepl annees 
successives. Laissez done ce que 
vous aurcz moissonnc dans ses 
epis. a part ie minimum neeessaire 
pour vous noumr. » 

48. ^Ensuilc, vkndronl scpl 
[annccs] dc discltc s6vcrc qui 
cpuiserout toutcs vos reserves, a 
part trcs pcu dc ce que vous aurcz 
epargne.i* 

49. « Apres tela, viendra une 
annce d'abondancc pour loute la 
population qui fcra marcher ses 
pressors, » 



* A 1 ' Pi - *r <A * iff "fa- ' 



FT v 



12. YOsuf 



Parlie 12 



352 



11 >>1 



50. Le roi dil: «Amenez-nioi 
done cet homme ! » Lorsquc lc 
messager se presema a Joseph, 
cclui-ci lui dit: «RcU)urnc voir ton 
maitrc ct demande-lui cc qu'il 
pense des femnies qui se son I 
tailLad£ les mains. En v6rit£, mon 
MaTrrc est bien an courant dc burs 
machinations >> 

51. I.e roi inlerrogea les femnies, 
lour disant: «Quc vous cst-il arrive" 
quand vous avez tente de scduire 
Joseph? !» Elles repondirent: «A 
Allah nc plaisc! Joseph if a coinmis 
aueune faute, que nous sachions!» 
C l csi alors que la femme du grand 
dignitairc dit: ^Maintcnant, la 
verite eel ate: e'est moi qui ai tente 
de le seduire et c h est bien lui qui 
avair raison!» 

52* «Je (l1 lavouc pour qu'il 
sac he que je ne 1" ai pas Irani en son 
absence; Allah nc laisscra pas 
reussir les complots des traftres.» 

53* «Je ne pretends point 
m'mnoc enter. En effet. le penchant 
humain Incite au mal s saui pour 
ceux que le Seigneur veut bien 
prendre dans Sa nusericorde, II est 
le Pardonneui el le Misericordieux . » 

54. C v cst alors que lc roi dit: 
«Quon m'amcne Joseph, pour 



is J 



(1) Pour certains, excretes t'es-t Joseph qui parlc. pour d r autre s e'est la 1'cmnic 
du dignitaire. 



12. YOsuf 



Pat tie 13 



353 



qu'il soit cxclusivcmcm a mon 
service ! » Lorsquc le roi se fut 
entrelemi avec lui, il lui dit: «A 
parlir de ce jour, tu auras, la place 
aupres dc nous et ru seras notrc 
hommc dc confiance.» 

55* Joseph lui rcpondit: «Coniie- 
moi F administration des resources 
du pays, lu Lruuveras en moi un 
excellent gardien et un expert 
avcrti.» 

5ft, C esl ainsi que Nous avons 
solidcmcni dtabli Joseph dans la 
comree. y resident oil il voulait, 
Amjii Loucbons-Nous de Notre grace 
qui Nous voulons; Nous nc laissons 
jamais perdre la recompense de 
ceux qui fonl le bien; 

57. la retribution dans la vie de 
TAu-dela est bien nicilleure pour 
ceux qui croient et qui redoutent le 
ressenlimenl d' Allah. 

5&. Vinrcnt ensuile les fc&ica dc 
Joseph. Lorsqulls furcut introduits 
aupres de lui, il les reconnut sans 
fie faire retxmnaitre d'eux., 

59. Aprcs avoir pourvu a leur 
ravilaillcmcnt, il leur dit: «Amcnez- 
moi l'un de vos frercs lie du meme 
pcrc que vous ; navez-vous pas vu 
que je dorme de bonnes mesures et 
que je reserve le meilleur accueil?» 

60. «Si vous ne me Tamenez 
pas, vous n aurcz plus aucunc 



12. YOsuf 



Pat tie 13 



354 



fourniture de ma pari et vous 
n'aurcz plus a m'approehcr.» 

61, lis repondirenL: «Nous allons 
le solliciler aupres de son pere, el 
nous ferons dc notrc micux.» 

62* Joseph dit a scs homines: 
wRemettez les objets [qtfils vous 
ont vendus] dans leurs bag ages. 
PeuL-etre les reconnailronl-ils une 
fois rckmmes chez eux el 
reviendront-ils alors.» 

63* En retournant chez lcur 
pere, Us hn dii ent: «6 peief Tl nous 
a ete inlerdit de nous procurer des 
c creaks [en r absence de noire 
frcrcl. Envoic-lc done avec nous 
pour nous permettre de nous 
ravitailler ! Nous veillerons surement 
sur 1 ui . » 

64. Leur pere leur dit: «Devrais- 
jc vous le conficr, commc jc vous 
ai confic son frcre auparavant? La 
garde d* Allah est la plus sure, II est 
le plus Clement de loos les 
c laments. » 

65. Ouvrant leurs bag ages, les 
frcrcs de Joseph decouvrirent que 
les objets vendus lcur avaient etc 
rendus: ils s'ecrierem alors: <*0 pere! 
Que puurrons-nous esperer de 
micux. Voila nos objcls qui nous 
ont etc rcstitucs, nous allons 
ravitailler les notres de nouveau. 
loul en assuranl la proteclion de 



a ^ i^.i-'l 4u^V" fa ; < 



* _r -" T _■ --" f _- ""Si j 

' ■" ■ V" i. * ■ I -' \ ■ — i s i 



, ; ----- -■ i i^h' , j-H^-t ,p -"^r^ 



- ^ 



■ — T I ^ I . '-" I L 11"- * *11 ^ ' * 

I ?f *1 " I "T 'T T""l5 l .'tl <//J'/ 

jrf - -r . £fl _-- + >- T _r' _ I-"""- _-r L 

va. - 



12. YQsuf 



Partie 13 



555 



\ v 



notre fie re. Nous beneficieniris, en 
supplement, de la charge d'un 
chameau: unc facilite nous est 
ainsi offcrtc.» 

66* Le pere dit; «Je ne le laisserai 
partir avec vous que si vous me 
donncz nn engagement solennel 
devant Allah de me le ramener, a 
moins que vous ne soyez entitlement 
reduils a rimpuissance.>> Lorsque 
ses en 1 arils lui pretererit serment, il 
dit: «Puisse Allah etre Garant de 
nos engagements !» 

67, El d'ajouter: «6 mes enfant*] 
N'enfrez pas par utie me me porte 
[de la eilc|, mais par des porlcs 
differentes, Je ne puis rien pour 
vous eontre la volonLe d' Allah ear 
tout lc pouvoir Lui appartient; jc 
m'en remets a Lui; e'est a Lui que 
se eonfietit eeux qui ehcr client la 
protection. » 

fifL Qu'ils soienl entres comme 
ordonnc par leur pere n'allait les 
proteger en rien contre la volonte 
d'Allah. Sauf que entail un va L Ls 
intime que Jacob voulait realiser; 
car il eta it bien in form 6 de cc que 
Nous lui a v ions appris; mais la 
plupart des hommes ne le savent pas. 

69. Lorsque les freres de Joseph 
furent de nouvcau ititroduits aupres 
de lui. il prit avec lui son rrere 
|germain| et dit: «Je suis ton frere; 
ne sois done pas afflige de ce que 



L _T i 



Jl Oft. 



12. YOsuf 



Pat tie 13 



356 



lcs auircs oni fail ? » 

70, Apres avoir pourvu a leur 
ravitaillement, Joseph fit glisser la 
coupe [du mi] dans les bag ages de 
son frere, puis un crieur annon^a: 
«0 vous caravanicrs! Vous files 
des volcurs!» 

71, Les frere s de Joseph se 
precipilerenl, disant: «Qu'avex 
vous perdu? » 

72, Lcs homines dc Joseph 
rcpondircnt: «Nous chcrchons la 
coupe du roi.» [ct le her ant 
d'aj outer]; «Quiconque nous la 
rapporle, sera recompense d une 
charge dc chamcau. Jc m en portc 
garant.» 

73, Les freres de Joseph 
prole sterent: «Par Allah! Vous 
savez bien que nous ne sommes pas 
venus pour scmcr le desordre sur 
tcrre; nous ne sommes point des 
volcurs.» 

74, II leur tut dit: ^Quelle 
sanction pre voir, si vous nientez 7 » 

75, lis r£pondircnt: «On livrcra 
cclui dans les bagages duqucl on 
trouvera la coupe. C cst ainsi que 
nous sanetioiinons lcs coupablcs.» 

76, Joseph commenca par fouiller 
leurs sacs, avant de fouiller le sac 
de son frere, puis il sortit J a coupe 
du sac de son frere. Ainsi avons- 



T'.-i-^ i 




^OjAAiJ 'jjl^^jlc. '_ > CiijiJ l ^j 



- - 



12. YOsuf 



Pat tie 13 



357 



Nous inspire ce stratageme a Joseph, 
sans, quoi, 11 nauraii pu rclcnir son 
frcrc tout en sc conformant aux 
lois du royaume; a moins qu'AUah 
nc lc vcuilLc. Ainsh clcvons-Nous 
a dc hauts dcgrcs qui Nous voulons. 
Tout homme de science trouvera 
loujours plus savant que lui. 

77* Les frcrcs dc Joseph lui 
direnl: «Si celui-la vole maintenanl, 
e'est qu'un ircrc a lui a vole 
autrefois Joseph se con lint sans 
nen leur manifested lout en kur 
declarant: «Pourtant votre situation 
est plus mcpri sable el Allah sail 
tres bien le sens de ce que vous 
avancez » 

7&. Ft eux de lui dire; «£) grand 
dignitairef Son pdrc est un vicillard 
tres age, Libere-le et prends Tun 
dentre nous a sa place! Nous, 
voyons en toi un hommc dc bicn.» 

7 V, Joseph rcpondit: «A All all 
nc plaiscf nous nc prcnons que 
celui dans le bag age duquel nous 
avons trouvd noire objet, sinon 
nous serious des injustes.» 

80, Ay ant descspcrc dc lc 
convaincre, ils se concerterent a 
recart. Leur aine leur dit: «Aurie/,- 
vous oublic I 1 engagement que vous 
avez donne a voire pere devanl 
Allah? Auriez-vous aus.si oublie que 
vous avez jadis abandonnc Joseph? 
Je ne quitterai pas quant a moi ce 



■5 



M 1i- -■Ml-" *t 





36 C^O iji^ ij^j^L-^ 'ui* 



12. YOsuf 



Pat tie 13 



J5S 



lieu avant que nion pere ne m'y 
autorisc ou qu 1 Allah ne decide 
d'une issue en ma faveut. Tl est, en 
effet. It: Mcillcur des juges» 

81. «Rctournc/. voir votrc pcrc 
et dites-lui: «6 Pere! Ton fils a 
commis un vol. Nous ne rapportons 
que cc doni nous avons etc" lemoins 
ct nous nc connaissons point les 
secrets du deslm.» 

82. «Interroge done la, cite ou 
nous ctions ct la car a vane avee 
laquelle nous sommes venus. car 
nous ne disons que la venl6.» 

83. Lc pcrc dil: «C cst plulot unc 
machination que vous avcz our die 
vous-mcmes. Que ma patience soit 
sereine ! Puisse Allah me les raniener 
tons deux! 11 est 1' Omniscient ct lc 
Sage.» 

84. Puis il s'ecaita d'eux pour 
s' eerier: «6 chagrin pour Joseph! » 
A force de pleurer. ses yeux 
devinrenl lout blancs, bien qu'il se 
contiiit . 

85. Ses tils lui dhent: «0 par 
Allah! Tu ne cess eras d'evoquer 
Joseph jusqu T a en deperii ou 
mourir.» 

86* Leur pere leur dit: «C est 
uniquement a" Allah que j'adresse 
mes complaint cs ct ma tristes&c. Jc 
sais d' Allah ce que vous ne savez 
pas,» 



"EC 



- t ■ 



.- r ■» -: -^ -- -i ■* 



12 + YPsgf 



Parrie 13 



3SV 



87. «0 Mes enfants f Allez vous 
informer au sujet de Joseph et de 
son frere! Ne desespe re/ jamais de 
la Grace d* Allah! Sen Is les 
mecreants pcrdent Tespoir en la 
Grace d'Allah)). 

SR. Riant encore reto Limes chev 
Joseph,, ses freres lui dirent: 
«D grand dignitaire! Nona sommes 
touches, ainsi que nos families, par 
une calamite et nous t'apportons 
de maigres m arch andi ses . Puisses- 
lu mi as ace order une bonne me sure 
et ctre charitable a notre egard! 
Allah recompense toujours les 
eharitables.» 

89, II leur dit; «Savez-vous ce 
que vous avez fail de Joseph el de 
son frere, du temps de voire 
ignorance? » 

9 th [Constcrncs], ils lui dirent: 
tfSerais-tu Joseph ?» Tl repondit: 
«Oui, je suis Joseph el void mon 
fr£re; Allah nous a accord^ Sa 
grace. Qui eon que est picux en vers 
Lui et sc montrc patient sanra 
qu'Allah ne lahse jamais perdre la 
recompense des hommes de bien.» 

91. Ils repondircnt: «Par Allah! 
Allah fa bicn privi logic par rapport 
a nous f et e'est nous qui etions 
inju5tes,» 

92* Joseph leur dit alors; «Aueun 
rcproehe ne vous sera fail 



_jJ^£-^l 4JJI cV_^»i> 



i^jfr nil ' J£j i * -sjJ Lj .ij! L* 



12. YOsuf 



Pat tie 13 



360 



aujourd'hui. Qu' Allah vous 
pardonnef II est lc plus Clement de 
tons les elements. » 

93. «VoicimaUinique; emporlc/- 
la ct men ex -la sur le visage dc mon 
pcre; il rccouvrera aussitdt la vue. 
Ensuitc, amencz-moi toutc votrc 
families 

94. A peine la caravane eut-elle 
quilte les lieux que leur pcre dit: 
«Je sen ft rudeur dc Joseph, a moins 
que vous nc vouliez pas me eroirc.» 

95. Ik direnl: «Par Allah! Te 
voila retombe dans ton egaremenl 
de jadis.» 

96* Lorsquc lc messages apportant 
la bonne nouvelle. mit la tunique 
sur le visage de Jacob, ceJui-ci 
recouvia la vue, Alors il declara: 
«Ne vous ai-je pas diL que je savais 
d' Allah ce que vous ne savie/. pas?» 

97* Ses fils dirent alors: 
«Lnplore pour nous la remission 
de nos peches, nous etions dans 
rerreud» 

98* II dit: «J 1 implorerai lc 
Seigneur pour vous. II est le 
Pardonncur. lc Miscricordicux.» 

99, Quand toutc la famille vim 
rejoindre Joseph, il s ? empress a 
d'aecueillir son pcre et sa mere en 
leur disant: «lintrez en Egyptc en 
toute securite. s'il plait a Allah! » 



(■ tJi^-J^^ JjJ^- ^ 



12. YOsuf 



Pat tie 13 



361 



100.. II fit asseoir ses parents sur 
le trone et tdus, se pvosternerenl 
dcvant lui. U dit: «Clier pete, voila 
r explication de raor reve de 
naguere; mon Maftre la realise en 
toute verite. II m a comble en me 
faisant sortir de prison et en vous 
faisant venir de la campagne apres 
que Satan eur seme le trouble cntrc 
mes frcrcs et moi. Mon Maitre est 
Compatissant pour qui II vent, II 
est 1' Omniscient et le Sagc,» 

10L « Seigneur! Tu mas investi 
d'un certain pouvoir; Tu nr as 
initie a T interpretation des songes. 
e'est Toi qui as instaurt les cicux 
et la terre. Tu es mon Proteeteur 
dans cetle vie el dans P Au-dela. 
Rappcllc-moi a Toi cn scrvitcur 
soumis et integre-moi parmi les 
saints ! » 

102. Tels sont les recils des 
evenemenls passes que Nous 
ravons reveles. Tu n'eiais guere 
present lore que les freres de Joseph 
deciderent de se liguer eontre lui. 

103. Quel que soil 1' effort que 
lu deploies pour les convaincre, la 
plupail des hommes ne croironl 
pas. 

104. PuurlanL lu nc leur reclames 
aucun salaire pour la mission, qui 
n est qu ? un Rappel decline aux 
mondes. 





12. YOsuf 



Pat tie U 



5*2 



105* A cote dc combicn dc 
signes miraculeux dans les cieux et 
sur tcrrc passcnt-ils sans vouloir y 
pre lei alien lion?! 

106- Beaucoup d' en Ire eux ne 
croicnt cn Allah qu'cn Lui associant 
de faux dieux. 

107. Sont-ils a 1'abri d'etre 
saisis par un chatiment d' Allah, ou 
d'etre surpris par 1 avenement 
soudain dc l'Hcurc, au moment ou 
ils s'y attendent le moins? 

108* Dis-leur: «Voici ma voie: 
yappelle a Allah. en U>ute 
clairvoyance, moi et ceux qui me 
suivent. Gloire a Allah 1 Jamais je 
tic serai du nombrc des paicns.» 

109* Nous n'avons envoye avant 
Uii f dans les cites, que des homines 
auxquels Notre message a etc revclc. 
Pourquui done ces gens n'ont-ils 
pas voyage de par le monde et 
observe quel a ete le sort final des 
generations rcvolucs? En veritc\ la 
vie de r Au-dela vaudra I ou jours 
mieux pour ceux qui redoutent le 
res sentiment d 1 Allah. N'allcz-vous 
pas y reflechir?! 

lift* Chaquc fois que Nos 
Messagers commencent a desespeier 
ct a penser quils ne scront point 
crus. Notre secours leur parvient; 
alors Nous sauvons qui Nous 
voulons, niais les criminels ne sei'ont 
jamais cpargncs par Nos rigucurs. 



o i * ft z i * t" i ----- 



12. YOsuf 



Pat tie 13 



363 



111. Dans le recil de ces 
Prophctcs. 11 y a dcs lemons a 
mediter par les homines iiuelligenls. 
Cc rrciait point unc hhlmre 
inventee, mais unc revelation 
confirmant les Rcnlures anterieures, 
un cxposd clair sur toutc chose, un 
guide pour lc salut ct unc 
misericorde pour les croyanls. 



^Jwrf-fi-D 0>1 h> 1 



13. Ar-Ra c d 



Pat tie 13 



364 







13. AR-RA' D (le tonnerre) 









Ptmhigirienne, revile* apres la four ate tie " Mukammed". FAle 
cample 43 versets. Son litre est tire du verset 13. 

Cette sourate traite des signes cosmiques de la puis nance et de 
Vetendue de la science divine, en dannant des examples; et des 
preures* 

FJie trtontre U caracthtt dimmmnabte des micreunts r unx 
arguments inconsistanls, el decrit Us belles recompenses qui 
attendant les croyants pieux. 

Am nam d'Altah, le Clement, 
le Misericordieux. 



1. Alif. Lam. MTm. Ra. Vnici 
les versets du Livre! Ce que Lon 
Seigneur l/a revele est la Verite T 
mais la plupart des hommcs n*y 
croient pas, 

2. |Ccst] All all qui a eleve les 
cicux sans piliers visiblcs, puis Scst 
ctabli sur lc Tronc. II a soumis 1c 
soleil et la. June. Chacun des deux 
suit sa course jusqu'au terme fixe. 
II preside a Tordre de riJmvers. II 
expose claire merit les signes, afin 
que vous soycz btcn eonvaineus de 
la Rencontre dc votrc Seigneur. 

3. C'cst Lui aussi qui a ctendu 
la tcrrc, qui y a implautc dc hautcs 
montagnes, qui y a fait couler des 
corns d'eaux„ fait pousser deux 
v ancles dc: chaquc cspccc dc fruits 
ct fait que la nuit cnvcloppc le 
jour. II y a la autant de signes pour 
des hommes qui reHechissent. 




13. Ar-Ra c d 



Pat tie 13 



365 



4. II esl sur terre de* parcelles 
limitrophcs avcc des. jardins de 
vignoblcs. des ccrcalcs' ' et des 
palmier s regroupes ou espaces, 
irvigues par une meinc eau. Nous 
rendons le gout de cerlains meilleur 
que eclui d' autre a. fl y a 1& des 
signcs probants pour ccux qui 
veulent en mediter le sens. 

5. S*il est une chose qui tetonne, 
e'est bien ce que disenl fees 
paiens]; «.Apres avoir ete reduits 
en pou^siere, allon^-nousi renailre 
dans une nouvellc creation?* Veil a 
eeux qui out rcnie leur Seigneur; 
voila cetix qui auront les carcans 
aux cous, voila -ccux qui seionL les 
hotes du Feu t>u lis demeureronl 
ctcrnellemcnt. 

6. lis tc pre s sent dc fairc haicr 
ravencrnent du malhcur plutot que 
des evenements benerlques. Pourtant, 
des ch aliments ex empl aires avaienl 
frappe des peuples avanl eux. En 
verite, ton Seigneur est tout 
Indulgence pour les hontmes cn 
depir dc leur iniquity bien que Sa 
punition soil tres rude. 

7. Les mecreants disent: «Pourquoi 
n f a-r-il pas rccu d'en haut un signe 
niiraculcux cmauant de son 
Seigneur? !» Tu n'es que porteur 
d^un message d'averLissemenl, 




" - 1 1 1 ^ <> i s ; . t j. - *„< 



Ti 1-5. ./ 



(1) Che?. Warsh; .des champ,? de vi_s;nes. 



de cere-ales et de palmiers. , 



13. Ar-Ra c d 



Pat tie 13 



366 



11" J*jl Sjj- 



puisque chaque peuple doit avoir 
un guide. 

8. Allah connait cc que loutc 
fcmcllc parte cn son scin ct 
ce que les matrices evacuenl 
[prcmaturcnicnt] ainsi que cc 
qu'elles conservent plus longtemps. 
A toutes choses, II assigns une 
mcsurc. 

9. II conn aft le mystcre dc 
r invisible et le monde sensible. II 
est le Grand, le Transcendant. 

10. Bien egal [pour Lui] que Tun 
dc vous s T cxprime tout bas ou tout 
haul, qu'il se cache a la faveur de la 
nuil ou sc dceouvre cn pic in jour. 

11. Des anges-gardiens, sur 
l'ordrc d' Allah, suivent les fairs ct 
gestes de chacun. Allah ne modi fie 
pas lc bicn-clrc d un pcuplc tanl 
que eclui-ci nc pcriclitc dc lui- 
meme. Mais quand II decide de 
f rapper un pcuplc de Sa rigucur, ce 
sera irreversible. Aucun refuge, en 
dehors; de Lui, ne saurait les 
prot6ger, 

12. Cest Lui qui vous fait voir 
1* eclair suscitant crainte et espoir et 
qui forme les nuages bien charges. 

13. Lc tonncrrc, [grondant.] 
exalte Sa gloirc. ainsi que les anges 
saisis par L Sa crainte. C'est Lui qui 
envoic des foudrcs par Icsquclles II 
frappe qui II veut, Pourtant, les 



. t f ft* 



J 



t -■ 



13. Ar-Ra c d 



Pat tie 13 



367 



11" J*jl Sjj- 



impies osent conlester la puissance 
d' Allah, alors que la rigucur dc Scs 
ripostes est terrible. 

14. C'est a Lui que s^dresse la 
vraic invocation. Ceux que les 
impies invoquent en dehors de Lui, 
nc pcuvent rien cxaueer, comparable 
en cela a ceiui qui tendrait ses mains 
vers reau pour qu'ellc parvienne a 
sft bouche. alors que Tcau nc 
TaUeinl point. Ainsi, 1* invocation 
des mccrcants nc fair que sc pcrdrc 
dans le vide. 

15. Tous ceux qui sont dans les 
cicux ct sur tcrrc sc prostcrncnt, dc 
gie ou de force, devant Allah de 
mcmc que leurs ombres, matin ct 
soir. 

16. Dis-leur: «Qui est le Seigneur 
des cicux ct dc la tcrrc?» Dis: «C'cst 
Allah!» Dis-leur alors: «Avez-vous 
pris en dehors de Lui des allies qui 
n'ont nul pouvoir de se procurer un 
a vantage ou de conjurer un mal?» 
Dis-leur aussi: «L' avcuglc serai t— i 1 
comparable au voyant? Ou les 
tencbrcs a la lumierc? Ont-ils donnc" 
a Allah des (divinites) associees en 
mcsure de crcer eommc Allah 
crec, dc sortc que leurs creations sc 
confondent avee cclles d' Allah? » 
Dis-lcur: «Non. e'est Allah qui crcc 
loutes choses. II est le Dieu Unique, 
II est le Dominareur Absolu.» 

17. Tl fait descendre une eau du 



l"u \\ - \ -Co -'■ i\ " > " • 



^L/^i 



rJ J 



i 



13. Ar-Ra c d 



Pat tie 13 



36$ 



cicl ci dcs torrents se mcticni ft 
couler a leur mesure. lis charrient 
unc ccurnc debordantc. Les mclaux 
que I on fait fondrc au feu. en vuc 
d'en lirer des panares ou des 
instruments divers, prodmscnt des 
ecumes semblables. Am si Allah 
opposc-r-Il le Vrai au faux, Les 
ecumes se perdent en dechets alors 
que ce qui est utile aux homines 
demeure. Telles son! les paraboles 
qu ! Allah propose aux hommes. 

IS. A ceux qui repondent a 
Tappcl d 7 Allah, la plus belle des 
recompenses! Quant a ceux qui 
refusent de repondre, Lentanl de se 
rachctcr. offrant cc qu'ils pen vent 
posseder - fut-ce F equivalent de 
lous les; Iresors de la lerre et meme 
encore lc double- ils auront un 
compte impitoyable. I-eur reiuge sera 
la Gdhcnnc. Quel detestable scjourf 

19. Cclui qui voit la v6nl£ dans 
le message qui test rcvelc. cst-il 
comparable a un aveugle? Seuls en 
sonl eonscients ceux qui soni 
pourvus d entendement. 

20 + qui respectent leurs 
engagements en vers Allah; qui ne 
rompenr pas lcurs alliances; 

21. qui maintiennent les liens 
rendu s sac res par Allah, qui 
redoutent le Seigneur et craignent 
que le bilan de leurs reuvres ne soil 
trop mauvals; 



<J J^- 1 . sji ,M?J O^Mj 



13. Ar-Ra c d 



Pat tie 13 



369 



22. qui sont constants dims leur 
piclc dans l'cspoir dc voir la Face 
de leur Seigneur; qui accomplisscnt 
regulierement la priere et. de ce 
que Nous Jeurs avons procure, ion I 
des dims chantables en secret el en 
public, et qui repousscnt lc mal par 
la bienfaisanec. Ceux- la, a la fin. 
benef icier out du meilleur sejour; 

23. [ils. seront admis dans] des 
Jardins d'Eden, aecompagnes des 
vcrlueux parmi leurs parents, leurs 
epouses ct leurs descendances; des 
anges afflueront vers eux de toutcs 
parts, 

24. [leur disant] : «Paix sui vuus, 
pour avoir etc constants. Hcurcux 
est votrc ultime sejour! » 

25. Quant a ceux qui violent le 
pacte d* Allah, apres y avoir 
solennellement souscrit, qui rompent 
les liens quAllah a ordonn£ de 
maintenir et qui scmcnt lc desordre 
sur tcrrc, ceux -la seront maudits ct 
voues a un affreux sejour. 

26. Allah dispense Ses dons a qui 
II vcut, avce largesse ou avee mcsurc. 
Quils sc rcjouissent dc la vie d ici- 
bas. mais qu'ils sachent que la vie 
de ce monde est bien precaire au 
regard de la vie de r Au-dela! 

27. Les mecreanls disenl sou vent: 
«Pourquoi n ? a-t-il pas recu d'en 
haut un signc de son Seigneur? » 



<*■ vC »f - \< t i-r ,1- ■: < if 



1 ^ H L'*''H"*' ^ J \ " "" ■ "-ij- 
(J .E 41 (Wy ' jijaiy 



T * 



13. Ar-Ra c d 



Pat tie 13 



370 



Dis-leur: «En verile, Allah decide 
d'cgarer qui II vcul ct guide vers 
Lui les rcpcntants smccrcs, 

28, qui croicnt en Lui, ct doni 
les cocurs rctrouvcnt toutc la 
serenite dans- 1* invocation <T AlJah.» 
L* invocation d' Allah nc rend -t -ell c 
pas les occurs bicn sereins?! 

29. A eeux qui eroient or qui 
font le bien, l«elicite et meilleur 
Destin! 

30* C est ainsi que Nous 
fenvoynns aupres d'un peuple 
preeddd par d'autrcs communautds, 
afin que tu les informes de ce que 
Nous t'avons revel e. Puisqu'ils 
rcfusent de rceonnaitrc Ar- Rahman 
(le Clement), dis-leur: «II est mon 
Maltre; il n'est dc dicu autre que 
Lui. C est a Lui que jc me confic, ct 
c ' est vers Lui que je viens repentant. » 

3L S il est un Coran qui fasse 
ebranler les montagnes, disloquer 
la tcrre, ou parlcr les morts [e'est 
bien eclui-ci]. Lli bicn, toutes les 
decisions relevenL d' Allah! Ceux 
qui croicnt nc sont-ils pas encore 
persuades qu' Allah aurait pu. s'll 
le voulait, bien guider lous les 
huniains? Toutciois, des calaimtcs ne 
cesseronl cTaUemdre les mecreants 
en sanction de leur iniquite ou de 
i rapper J a proximitc de leurs 



(1) Lexeme diverge au sujet de ce verse t ear "tahullu" pent aussi bien = 



13. Ar-Ra c d 



Pat tie 13 



371 



dcmcurcs. jusqu'a l 1 accomplisscmcnt 
de la promcsse d' Allah, Allah nc 
fail lit jamais a $a promesse. 

32. Avant toi, d'aulres Messagers 
furent Tobjel de raillerie, puis Pai 
donn£ un rdpit aux impies. Jc ks ai 
cnsuitc saisis. Quel nc fut pas alors 
Men chatiment! 

33, Qui done dresse le bilan de 
l'oeuvre de chaque ame ? PomtanL 
ils (Lcs pai'ens) prctcnt des as secies 
a Allah. Dis-leur: «Lcur donncz- 
voiis des noms ex [attributs] ou bien 
prelendez-vous infnmnei Allali de 
ce qu H ne sail pas sur Lerre? Ou 
bien, pour vous, ce sent de simples 
appellations ?» Mais tion, e 5 est que 
ccs mecreants ont ete seduits par ce 
genre de manoeuvres, el qu' ils onl 
ele devoyes' 1 '. Celui qu' Allah entend 
pcrdrc, nul nc saurait 1c guilder. 

34* Ccux-la subitum un chaiimcnl 
dans ce monde et celui de la vie de 
l'Au-dela est encore plus terrible; 
ils n'auront nul proLecteur con Ire 
[la rigueur d*] Allah. 

35. Void quel sera k Paradis 
promis aux picux: un jardin baigni 
par des ruisscaux, aux fruits et 
ombrages pcrmanents. Telle sera 



jiCi jQ^y y'j-^-J* cl^za^ A^ijf h j^>rJ 



= vouloir dire i'rapper et se rappdrier a ealamite's que signifier camper el 
se rappnrter a la deux i erne persoiine du singular ; ce qui signifierait «a 
munis, que tu nc tampes a proximUe. . 
( 1 ) Che?. Wflrsh; « .. .et qu'i]s se pout devoye.s ..,>*, 



13. Ar-Ra c d 



Pat tie 13 



372 



l'ullime demeure ties hommes de 
pie'tc. tandis que cellc des mccr^anLs 
sera le Feu. 

36* Ccux auxqucls Nous avons 
donnc les lieriturcs sc rcjouisscnt 
de ce qui fa ete reveJe; certaines 
factions en rejetlent une partie. 
Dis-leur: «J ? ai sculcment rceu ordre 
d' adorer Allah, sans ricn Lui 
associer. C'est vers Lui que 
j'appelle el c*esi vers Lui que se 
fera mnn retour.» 

37, C'csl aitisi que Nous avons 
rcvclc cc Coran: unc doctrine de 
sag esse cxprimce en languc arabc. 
Si jamais, apres avoir recu eet 
EiiseignemenU Lu suivais les 
lendanees des impies ; lu n'aurais 
contrc Allah ni allic ni protectcur. 

3Sh OuL avant toL Nous avons 
envoys d'autres Messagers a qui 
Nous avons perm is d L avoir des 
femmes el des cnfanis. Aueun 
d eux ifavair a produirc un signe 
niiraculcux sans la permission 
d' All ah. Chaque echeance est 
predeterminee. 

39. II appartient a AlJah d'abioger 
ou dc maintenir cc qu'Il veut. 
C'esl. Lui qui delienl la source 
mere du Livrc. 

40, Que Nous te fassions voir 
une paitie du chatiment que Nous 
leui prometUms, ou que Nous te 



L3. Ar-Ra'd 



Partk J 3 



rappe lions a Nous avant, it tic 
fincombc que dc leur transmcttrc lc 
message, A Nous de leur demander 
de* eomples. 

41. Ne voient-ils pas que Nous 
sommcs cn train do retrceir les 
li mites dc leur terroir? tin veritc, 
Allah jugc Scut: Ses verdicts son I 
sans appcl, II esl si Prompt a I aire 
le eompte. 

42* Ceux qui ont vecu avant cux 
avaient use des mcmcs stratagemes, 
mai* e : esl a Allah que revient la 
maitrise dc 1' ensemble dc | Icurs | 
manoeuvres. II sait ce que toute 
ame aura a accompli r. Les mecreants 
sauront a qui reviendra I'ullime 
dcmcure n l 

43. Les inlidcles repelcnt 
toujours: « Tu n'es pas un 
Vfessager r » Dis-leui"; « Allah suffit 
eomme Temoin e litre vous el moi; 
ainsi que ceux qui detiennent la 
science du Livrc.» 



0 *r^^'-^ j6JC *£ 



(I) Chflz Warsh: «Tout miscreant saura ...» 



14, Ibrahim 



Parrie 13 



374 







14. IBRAHIM (Abraham) 







Prehegirienne (sauf les versets 28 et 29), revetee apres la so urate 
de "AW" Elle campte 52 versets. Son titre est tire du verset 35. 

Apres confirmation ih I'authenticite et de Vobjet du FJvre revele, 
la sourate rappeile I'objet de la mission de tout Prophete et fa regie 
de division des peuples eoneernes en croyants Men guides et 
meereants rehelles. 

Elle rapports ensuite le dialogue-type entre Prophetes et peuples; 
et t'echange, le Jour de la Resurrection, qui se [era entre faux-dieax 
et leurs adeptes ainsi que I 'attitude* ce jour-la, de Satan* 

Apres relation de Vinvocatmn d 'Abraham, la sourate se termine 
par une description de V horrible destin des injustes et de leur grande 
epouvante le Jour Dernier. 

Au nam d 'Allah, le Clement, 
le Misericordieux. 



1. Alif. Lam Ra! Voici un Livte 
que Nous favons rev el e, arm que 
tu fasses sortir les hommes des 
Lenebres vers la lumicre [el que tu 
les guides], par la volume de leur 
Seigneur, sur la voie d 7 All ah, 
le Tout -Puissant, le Digne de 
louanges; 

2. Allah [est le] MaTtre Souverain 
de tout ce qui est dans les cieux et de 
tout ce qui est sur terre, Malheur a 
ceux qui ne croient pas en Lui! Un 
tourmenl leiTible les altend. 

3. Ceux qui preferent la vie 
d'iei bas a la vie de PAu-dela, qui 
dctournent les hommes de la voie 
droitc d'Allah, lui prcferant des 
chemins tortueux. Ceux- la vont loin 



0^ 



a - ----- k , \}{ 





14. Tbi iiliini 



Pat tie 13 



375 



dans leur egaremenl. 

4. Nous ti'avons envoy 6 aucun 
Messagcr qui nc scxprimc dans la 
languc dcs si ens, poivr leur cxposcr 
plus clairement [son message]. A 
Allah de. laisser se perdre qui II 
vcutj ou dc bien guidcr qui II vcut. 
II est lc Tout-Puissant ct lc Sage, 

5. Nous avons envoye Moisc. 
muni de Nos signes, en lui 
ordonnant: «Fais sortir ton peuple 
dcs tdncbrcs vers la luinicrc! 
Rappelle-leur ks joumees memorable s 
d f Allah? II y a la dcs signes pour 
Tout honime toujouis constant et 
recomiaissant.» 

6. Moise dil a son peuple: 
«Rappekz-vous les hienfails d' Allah 
en vers vous! II vous a delivrcs ties 
gens dc Pharaon qui vous infligeaicnt 
les pires suppliers, egorgeant vos 
garcons tout en epargnant vos 
lilies. C'elail la une dure epreuve 
dc voire Seigneur. » 

7. | Rappclez-vous | lorsque votre 
Seigneur vous a bien prevenus: «Si 
vous Me rendez grace, J'accioitrai 
vos faveurs. Mais si vous Me reniez, 
Mon chatimeni sera ires fort.» 

8. Moisc leur dit encore: «Quc 
vous soycz [ou non] mccr cants, vous 
et tous ccux qui pcuplent la terrc, 
Allah Se suffit bien. II est Digue de 
louanges.w 



' tf^S ^ 





14. Tbi iiliini 



Parlie 13 



376 



*). N'avez-vous pas reeu les 
rccits conecrnani ecux qui oni vecu 
avant vous: le pcuplc dc Noe, les 
'Adites. les Jamudites et d'autres 
peuples apres eux, que seul Allah 
connail? Tous onl re^u leurs 
Messagers munis dc prcuvcs 
cvidcntcs, mais a chaquc fois, lis 
portaient la main a la bouche en 
s'ecrianl: «Nous ne croyons point 
a voire mission et nous sommes 
•dans un doute troublant a propos 
dc votre Appcl.» 

10. Lcs Mcssagers rcpondaicnl: 
«Commcnt pent- on doutcr d' Allah: 
Lui qui a cree les cieux et la terre, 
qui vous con vie a Sa voie h pour 
ef facer n ombre de vos peches, et 
vous laisscr cn vie jusqu au termc 
fixc?» Lcs mccreants rcpliquaicnt: 
«Vous n'etes que des mortels 
comme nous, et vous vouley nous 
detourner de ce que nos peres 
adoraicnt. Produiscz-nous done 
unc prcuvc decisive '» 

11. «Oui, rcpliquaicnt les 
Mcssagcrs, nous ne sommes que 
des morteLs comme vous; mais Allah 
accorde Ses faveurs a qui II veul 
parmi Ses servileurs. II ne nous 
apparticnt pas de vous apportcr ties 
prcuvcs sans Fas sentiment d 1 Allah. 
Que tous les croyants s'en lemettent 
a Lui!» 

12. «Commcnl pounions-nous 




JJi jy *Jl'. Jt- J^^^J I U Ijj 



14. Tbi iiliini 



Pat tie 13 



377 



ne pas nous confier a Lui, alors 
qu 7 Il a bkn eel aire" noire ehemin? 
Nous supporrerons avee patience 
les offenses que vous nous infligez. 
Que ceux qui cherchenl des appuis 
s f appment done sur Allah)* 

13. Les metre ants disaienl alors 
a leurs Messagcrs: «Nous. soinmes 
decides a vous expulser de notre 
pays, a moms que vous ne revemez 
a notrc religions Alors, lc Seigneur 
revelait aux Prophet es: «Je ferai 
penr les injusles.» 

14. «Je vous etablinu dans le 
pays aprcs eux! Telle est la 
recompense de ceux qui redoutenl 
la eomparulion devant Moi, ct qui 
craignent Mes menaces » 

15. Les Frophetes imploraicnt 
[V arbitrage d" Allah]. El c'etail [a 
chaquc foisj la dcTaiAe de tout tyran 
obstine, 

16. La Gehenne Tat lend, ou il 
sera abreuve d ' line eau feLide 

17. qu'il aura l\ absorber par 
gorgecs, eprouvant beaucoup de 
peine a l'avaler. La mort 1'assaillira 
de toule part sans qu'il ne soil 
acheve. Un dur tourmcnt est a son 
aUenle, 

IS* Les oeuvres de ceux qui ne 
croient pas au Seigneur son I comme 
dc la cendre que k vent cmporte 
par un jour de tempete, lis ne 



j£ J •Jj*-^ Si* Jfr&J Wfl-" 



■ 1 T - | ' I . - 1 ,1 -r 



s 



J' i J -if ; ^ if [^•r; 



14. Ibi tilum 



Pat tie 13 



J7S 



peuvent rien obtenir de lout ce 
quils avaicnt fait. Quel cgarcmcnt 
loial est le leur! 

19. N'as-tu pas vu, [6 tOl 
humain!l qu 1 Allah a crcc les eicux 
el la terre pour une raison juste? S'll 
lc voulait, II vous fcrait disparaitrc 
ct creerait un monde nouveau. 

20. Pour Allah, ce n'est pas la 
uric ceuvrc difficile 

21. Tous les htimains 
comparaitronl devant Allah. I^es 
faiblcs diront aux supcrbes: «Nous 
navons fait que vous suivre; 
pourriez-vous nous cpargner le 
chatimcnt d' Allah, tant so it pcu?» 
Les puissants repondronl: «Si 
Allah nous avait bicn guides, nous 
vous auiions sauves. Que nous 
soyons cpouv antes ou rcsigncs. 
cela revient au me me, Aucuue 
issue ne s' off re & nous.* 

22. Lots que lc sorl cn sera jetc : 
Satan leur dira: « All ah vous a fait 
une promesse de verite, el moi je 
vous en ai fail une a laquelle j'ai 
failli; je n'avais d'aiilcurs aucune 
autorite sur vous; seulement, je 
vous ai invites a mc suivre ct vous 
avez accepte. Vous n*avez pas a 
me blamer. Ne vous en prenez 
qu a vous-mcmcs. Je ne pcux point 
vous secouiir, et vous ne pouvez 
point me porter secours. Je renie 
que vous aycz auparavant fait de 



i.'' jjS (gSLii 





1 



14. Ibi tilum 



Pat tie 13 



37^ 



moi un associe [d' Allah] » En 
vcritc. lcs crimincls scront voucs a 
un douloureux toumient, 

23- Quant a ceux qui eroient en 
Allah Scul ct qui font lc bicn, lis 
seront admis dans les jardins du 
Paradis, baignes de ruisseaux, cm 
ils vivront irnmortcls par la volontc* 
du Seigneur qui lcs accucillcra par 
le Salut. 

24. N'as-lu pas vu comme Allah 
vous propose ccttc parabolc: utic 
bonne parole est comparable a un 
hon aibre dont les racines; sonl 
solidemcnt impiantccs [dans la tcrrcl 
el dont Jes rameaux [remonlent] 
vers le ■ciel; 

25. qui produil des fruits a 
chaquc saison avee la permission dc 
son Seigneur. Ainsi Allah propose - 
I- II des parabolc s aux hommcs cn 
vue de les faire reflechir. 

26 + Tandis qu'une jnauvaise 
parole est comparable a un mauvais 
arbrc, dcracine dc la tcrrc, loujours. 
vacillant, 

27* Par les bonnes paroles. Allah 
rendra ferme les creuxs des croyants 
dans la vie d'ici-bas et dans 1' autre; 
II fera perdre les coupables; Allah 
fcra cc qu'Il voudra. 

28. N'as-tu pas vu lc cas dc 
ceux qui ont paye d' ingratitude les 
bienfails d AJlali? lis out installe 



.- 4i 



U-^J «^v^' f~J* ji j^t^ 



■ ■ - ■! 



14. Ibi tilum 



Pat tie 13 



3*0 



leur peuple dans la demeure de la 
perdition: 

29* la Gehcnnc ou ils scront 
enfoumes; quel hornble sejoui! 

30. lis avaienl forge de pretendus 
egaux h Allah, pour ddtourncr autrui 
de Sa voie, Dis-leur: «Jouissez de 
cetle vie ephemere! Voire ullnne 
destination est le Fcu.» 

31. Dis a Mes scrvitcurs qui 
croient en Moi d* observer 
1' accompli ssement de la priere fit 
dc fairc laumone des biens que 
Nous leur avons accordes, en secret 
ou cn public : ay ant ravcncmcrjl 
d'un jour ou il n'y aura ni 
transaction ni ami tie complice, 

32. C'esl Allah qui a cree les 
cieux et la Icrre c\ qui a fait tomber 
du cicl unc cau avee laqucllc II 
produit des fruits pour voire 
nourriturc. n a soumis pour vous 
des vaisseaux qui voguent sur les 
eaux par Son ordre el a mis les 
cours d'eau a voire service. 

33. Pour vous, [II a cree] aussi 
le soleil et la lune. assujettis a une 
rotation invariable; comme II a 
cree pour votre commodite la nuit 
el k jour. 

34. De tout ce que vous Lui avez 
demands, II vous a donnd. Si vous 
cherchez a enumerer les bienfaits 
d' Allah, vous ne saute z en faire 



r J 



.i-' ntf -k T£_ -C "t" 



14. Ibi tilum 



Pat tie 13 



3»1 



l'inventaire. En venle, rhomme 
est par nature in juste ct ingrat. 

35* Rappelk-toi lorsqu' Abraham 
implora ainsi: «.0 Seigneur \ Fais de 
cc lieu un sanctiuiirc surf Pre serve - 
moi ct mes fits de r adoration des 
idoles!» 

36. « Seigneur, ces diviniles on I 
£gar£ tant d* homines. Ccu\ qui 
suivront ma voie seront des miens; 
■envers ceux qui me desobeiront, Tu 
seras Indulgent et Mis eric ordieux,» 

37* « Seigneur! J'ai ctabli une 
partie de nia descendance dans une 
vallcc andc, auprcs de Ta demcure 
sacrcc. pour qu'ils soicnt, Seigneur, 
assidus a la priere, Fais en sorte 
que des ctieurs d* autre s horn mes 
soicnt attires vers eux! Veuille leur 
procurer des produils de la terre, 
pour qu'ils Tc rendent grace! » 

38, « Seigneur, Tu sais bien tout 
ce que nous dissimulons ou 
divulguuns, car il n'esl nen sur 
tcrrc ou dans le eiel t qui soil cach£ 
a Allah. » 

39, «Qu > Allah soit loue ! Cest 
Lui qui m'a donne Ismael et Isaac, 
malgrc mou age avancc. En verite. 
Allah entend si bien les suppliques.» 

40, « Seigneur, fais que je sois 
assidu a la pricre. ainsi que ma 
posterite! Seigneur, veuille bien 
exaucei mes vceux \» 



V? \ --■ *ri* -mi # 'Tjt' I Jl* 



jit -r>J,; 



14 1 Ibrahim 



Pat tie 13 



Ml 



41. «5>eigneur1 Pardonne-moi ainsi 
qu'a mes parents ct aux croyaiUs, 
lc Jour du Jugcmcnt Dernier ! » 

42. Ne pense pas; qu' Allah soil 
indifferent a cc que les coupables 
commeLtent. II re I ai de seulemenl 
leur sanction jusquau jour ou ils 
comparaitronl., les yeux liagards 
d'cpouvanlc: 

43. ils alflueronl, les cous 
tendus> les regards figes er les 
cue uts vides. 

44. Dis aux homines de prendre 
garde a cs Jour ou le chatiment les 
frappera, ou les criminels dirout: 
«0 Seigneur! Ac.corde-n.aus un bref 
dclai, pour rcpondre a Ton Appcl 
eL suivre les Messagers [d' Allah]. » 
[II leur sera dirj: «N avez-vous pas 
jure auparavatit que vous ne 
quiltericz jamais les s£pulcrcs?» 

45. «N*avez-vous pas; oceupe 
les demcures de ccux qui ont vecu 
avanl vous el qui elaient coupables 
en vers cux-mcmcs? N'avez-vous 
pas con si ale ce que Nous leur 
avons fait subir? PourtanL Nous 
vous avons cite tant d'exemples.» 

46. Vaila qu'ils Iramenl leurs 
intrigues. Allah entend bien ccrner 
leurs manoeuvres, qui n'ebranleront 
jamais les montagnes lL/ . 



wj'^*J ',^4 AjJu*' U y-u\» 



©4 



I- 





(1) Le seiu donue par eenajn.es exegeses 
maiiceuvjss dussent-elks Stre de taille 3i 



esi le suivani: cenier leiir.s 
£branlei les montagnes». 



14. Tbi iiliini 



Pat tie 13 



3S3 



47, Nc pcnsc suriout pas 
qu Allah puissc faillir a Sa promessc 
en vers Ses Messagers, II est le 
Tout-Puissant, le Mai Ire de la 
vengeance, 

48, Le jour ou la tcrre sera 
transformer en autre chose que la 
lerre - il en sera de nieme des 
eieux — et ou les hommes 
apparaitront devant l 1 Unique, le 
Dominateur Absolu. 

49* Tu verras ce jour-la les 
crimineh enchaTnes dans les 

care ans, 

50. le corps eouvcri de goudron, 
1c visage envahi par le Feu. 

51 ♦ Ainsi Allah rctribuc-t-Il route 
ame pour ce qu'elle a accompli; 
Allah est si Prompt a faire a 
ehaeun son eoinpie 

52. Voila le message adresse 
aux hommes pour qu'ils en soicnt 
bien avertis. quails sachent qu'il 
n'y a qu'un seul Dieu, et pour que 
les homines intclligcnts en soicnt 
bien conscients. 



- 1 - 



- - - i - 



tU-£ r'lTi-' 



1 



15. Al-Hijr 



Partie 14 334 \ t t jJUl 



\ 6 f±\ i 



15. AL-HIJR 




Prehegirienne (sauf le verset 87), revelee apres la so urate de 
"Joseph". Elk compte 99 versets. Son litre est tire du verset SO. 

La sourate commence par decrire I 'extravagance et Ventetement 
des mecreanis, puis elle evoque t en signe de puissance divine^ 
certains, phenomenes et lots de la nature etablis par Allah. 

Elk relate ensuite k recit de la creation d'Adam et de la rebellion de 
Satan, et Phistoire des anges holes d' Abraham, charges de lui annoncer 
la naissance d y un fib t puis d' alter sauver Loth et aneantir son peuple. 

Apres allusion a Vhistoire des peupks de La'ika el d' 1 Al-Hijr, la 
sourate se termine sur une consigne de patience et de Constance 
donnee au Prophete, 

Au nom d' Allah, le Clement, -nf^t^t 





!♦ Alif. Lam Ra. Voiei les 
versets du I-ivre; d'un Coran 
eclairanl. 




2. Les mecreanls regveiteronU 
un jour, de nc pas &£ire comer lis a 
I' Islam. 



6^ 




3. Laissc-lcs sc rcpaitrc, jouir 
de la vie et se bercer d' illusions. 
Bienlol ils sauronl ce qui les attend. 




4. Nans iT avoirs jamais fail 
pcrir dc cite satis que son sort n'ail 
etc predetermine. 




5. Aucunc communautc nc 
saurait avancer ni re larder Je terms 
qui lui esl assigns. 






15. Al-Hijr 



Pat tie 14 



JS5 



7. «Pourquoi n'cs-lu pas vcnu 
avee des anges, si tu dis la 
v£ril£?» 

8. [II leur est rcpondu]: «Nous 
ne faisons descendre les anges vl) 
que pour executer la vrai.e mission: 
aucun sursis lie sera alors donnc 
aux impies. 

9. Cest Nous qui avons descendu 
le Livre du Rappel ct cest Nous 
qui as surer oris sa preservation* 

10. Avant toL Nous avons 
envoy c des Prophctes aux divers 
peuples. 

11. Chaque fois quun Me s sage r 
est venu prcchcr ccs infidclcs. ils 
l'ont tourne en derision. 

12. Ainsi secllons-Nous ks 
creurs des criminels. 

13. lis n'y croiront pas; tel fut le 
{jomportemenl des peuples rcvolus. 

14- Mcmc si Nous leur ouvriotis 
une poite au del. leur permettant 
d' v monter a toul mtrnienl, 

15. ils diraicnt: «Nos regards sont 
hallucines, ou bieu nous so mines 
ensort:eles.» 

16. Pour I ant. Nous avons plate 
les constellations dans lc cicl; Nous 
T avons ainsi pare faux yeux] de 



III i r l v "i t - fv ^ \*. m *T- -k 
A- t f 



1 JtL^'O.^W-Oij 



(1) Chez Warjch: «|I1 leur cs-E rcpondu]: Les 
pour e*ecuter,...» 



anges n'upcrcnl leur dc scenic que 



IS. Al-Hijr 



Pat tie 14 



3»6 



ccux. qui lc eonlcrnplcnt; 

17 + conimc Nous l 1 avons protege 
de tout demon m audit, 

IS. Celui qui lente de saisir au 
vol quclquc parole celeste sera 
poursuivi par un met^oie 
incandescent, 

19. La Terre, Nous ]/ avons 
etendue; Nous y avons implante des 
montagnes et y avons fait pousser 
tant d'cspcccs en bonnes proportions, 

20* Nous 1' avons aussi dotcc de 
produits alimenUures pour voire 
propre nourriture et pour celle 
d" autre s [creatures J que vous n'clcs 
pas a mcmc dc nourrir. 

21. Tl irest rien dont Nous ne 
d£tenions la totality des reserves ct 
que Nous ne fas s ions descendre 
par quant ire dctenninec. 

22. Nous envoyons des vents 
fee oxidant [les image s n ] puis Nous 
faisons tombcr des caux pour vous 
abreuver. Ce ivesl pas vous qui en 
detenez la reserve. 

23. Cesl hi en Nous qui faisons 
vivrc et inourir et qui hcritons [dc 
louLj . 

24. Nous councils sons, parmi 
vous, les premieres generations 
[pas sees] el les dernieres a venir: 

25. toules seronl ramenees 
devant ton Seigneur. II est le Sage. 



©^-jJn j^a^'UJ' ijAU- J e-L* 



' ^ ■. L „ .j j ^ - > s I ... 



15. Al-Hijr 



Pat tie 14 



JS7 



F Omniscient. 

26, Cost Nous qui avons crce" 
l'homme d une argile sonore, tiree 
d'uti hmoti malleable. 

27* Nous avons auparavanl cr66 
les djinns du feu de Semounr '. 

2£ + Un jour, le Seigneur dit aux 
tinges: «Je vais creer un etre a 
partir d une argile sonore cxtraire 
de la Lene glaise. » 

29. «Quand Je lui donnerai sa 
forme et lui insufflcrai de Mon 
Esprit, proslernez-vous devant lui, 
face a terref» 

30 + Tons les anges sinclincrent 
ensemble, 

31. ex.ce.pte lb lis qui refusa 
d'etre avec [les anges qui sc sotit] 
prosternes. 

32. Allah lui dit: «0 Iblis! 
Pourquoi ne t 7 es-tu pas prosleme 
avec les autres?» 

33* « Seigneur 3 dit Satan, je n h ai 
pas a nrinc liner devanL un morlel 
que Tu as cree d'utie argile sonore 
lirce de la tcrrc glaisc.» 

34. « Stirs d'ici, lui dil-D, diable 
mauditU 

35 ♦ «La malediction tc poursuivra 
jusqu'au Jour du JugemenL» 




ft 



t r 



3 ^j^C^L^ 



(1) Dans sa traduction. Ja^quc^ Bcrquc propose lc mol "sirncnin", paisc de 
l'arabe a I "anglais, puis au fiai^ais, 



IS. Al-Hijr 



Pat tie 14 



388 



36. « Seigneur, dit lb lis, ace Dixie - 
moi un sursis jusqu'au Jour dc la 
Resurrection. » 

37 + Lc Seigneur dit: «Cc sursis 
t est accorde 

38. jusqu'au jour du tenne fixe.» 

39. Satan dit: «Seigiieut, puisque 
Tu m'as fait egarer, je nfemploierai 
a Lenter les hommes sur lerre pour 
\cs cgarcr lous,. 

40. sauf Tcs devours scrvitcurs.» 

41. Le Seigneur dil: «Voila 
pour Moi unc regie bien juste: 

42. tu n' auras aucun pouvoir sur 
Mcs fidelcs. a 1' exception de ccux 
qui te suivrout par mi les devoyes 

43. qui auront, lous. un rendez- 
vous avec la Gehenne.» 

44. «Celle-ci cumpte sept portes; 
ehaquc portc aura lc lol qui lui est 

assignc.» 

45* Quant aux picux, ils scront 
admis dans des jardins baignes de 
sources vives ; 

46. [oil ils seront accueillis pari: 
«Entrez-y en paix et vivez en 
s6euritc!» 

47- Nous avons extirpc dc leur 
esprit tout sentiment dc hainc. Ils 
vivront en ftetes, se faisant face, 
sur des liLs somplueux. 



©■ 



£MJ* ^t^l '-i^L? J ^ 



-'1 



« ">H^ j^r^i 



IS. Al-Hijr 



Pat tie 14 



3*9 



48. La, ils n'eprouveronl point 
de lassitude ct nc scront jamais 
dcloges. 

4!J, 1 6 Prophctc ! 1 Informc Mcs 
scrviteurs que Jc suis 1c Fardonncur, 
le IVILscricotdieux. 

50* mais que Mon chatiment est 
douloureux. 

5L Informe-les aussi de ce 
qu'il en ful des hoLes d 1 Abraham. 

52. lis enuerenl die/, lui, disant: 
«Salul!». Abraham repondiL: «Vous 
nous, failes peur.» 

53. Ik lui rep lique rent: «Ne 
rinquictc pas. Nous fannoneons 
unc heurcuse nouvcllc: la naissance 
d'un garc, on f° rt instruit.» 

54. Abraham dit: «Vous me 
faites cette annonce en depit de 
mon age avance. Quelle eurieuse 
annonce que la voire !» 

55. Les Messages lui direnl: 
«C h cst bien la verite donl nous 
tinformons ; nc sois pas de ccux 
qui s 1 abandonment au dcscspoir.» 

56* Et lui dc dire: <*Qui pourrait 
desesperer de la misericorde du 
Seigneur, sinon les hommes egares?>i 

57, II ajouta: «Au fail, quel csi 
robjer dc votrc mission 7 » 

5ft. Les anges declarcrcnt; «Nous 
soimnes envoy es contre nil peuple 




IS. Al-Hijr 



Pat tie 14 



390 



dc criminds; 

59* sauf la famiUc dc Loth que 
nous allons sauvcr toutc cnticre. 

60* a r exception dc sa femme, 
dont Nous avons dectete qu elle 
serai tparmi les damues,» 

61. Lorsque ces anges se 
presenlerent chez la famille de Loth, 

62. celui-ci s'ecria: «Vous files 
des gens ctranges!» 

63* «Non, discnt-ils, nous venous 
cxccutcr la decision dont ce pen pic 
doutait » 

64, «Nous t'apportons le Vrai; 
car nous sommes bien veridiques,» 

65. «Amene La famille pendanl 
qu'il fait nuit el marche derriere 
cux : r Que personnc parmi vous nc 
se rctoumc ct allcz la ou il vous 
sera ordonnc]» 

66* Nous avons alors rcvele a 
Loth que des faube rous ces gens 
serai em aueantis jusqu'au dernier. 

67. Les habitants de la cite 
accoururent dans Tallegresse [vers 
les Messagers.] 

68. Loth leur dit: «Ccs Grangers 
sont mes notes, ne me faiies pas 
subir un affront !» 

6V + «Redoutez Allah f cpargncz- 
moi la honte!» 




4 - I*"" 




15. Al-Hijr 



Pat tie 14 



70. lis repondirent: «Ne t'avons- 
nous pas interdit d'hdberger des 
ineonnus?» 

71- Luth s'ccna: «Voici mes 
filles, si vous leiie/. a agir.» 

72. Sur ta vie! Ih etaienL plonges 
dans un dchrc frcnctiquc. 

73- Lorsque le sinistra Grondement 
les a saisis au lever du jour, 

74. Nous avons boule verse la 
cite" de fond cn eomble, cn faisani 
sabattrc sur elk une pluie dc 
cailloux argil eux; 

75. - il y a la des signes pour 
ccux qui savcnl observer ct tirer la 
keon. 

7tf. En effet, leurs vestiges 
demcurent sur les routes ties 
passants; 

77. cc sont bicn-la des signes 
pour les croyants. 

78. Que les habitants de Laika 
etaient eoupables! 

79. Nous avons ainsi sevi contre 
eux; les ruincs [des deux cite'sj 
sent sur une vole bien visible, 



SO. Les habitants d'Al Hijr 
aussi ont traite Nos Mcssagers dc 
menrcurs. 



^ jytfl^ ^wsl '^{h'^'j 



.^tt^ Uj_b>jji '^i-j k^^'L^jt^i* 



(1) Les deux cites cn question sanl Laika cl 
Prophets Su'aib. 



Madianc auxquclles hit envoy e le 



IS. Al-Hijr 



Pat tie 14 



392 



81, Nous lcur avona produil Nos 
signcs mais ils s'cn sont detournes. 

82, Alors qu'ils vivaicnt en 
sccurite dans dcs dcmcurcs taillccs 
dans le roe 7 

83, le sinistre Grondement les 
saisit a 1'aube. 

84, Tout ce qu'ils avaienl 
acquis ne leur servit a rien. 

85, Nous rfavons ere 6 les eieux 
el la tcrre ainsi que le space 
intermediate que pour unc juste 
laison. L'avenemenl de I'Heure esl 
in£luctablc. Sois done dune 
indulgence ties dignc! 

86, Ton Seigneur est eclui qui a 
cree tout, qui sait tout. 

87 , Nous t'avons rcvclc les sept 
versets de reference et tout le 
Goran sublime. 

88, Ne porte pas ton regard sur 
les jouissanecs cphdmcres que 
Nous avons aecordecs a ccrraincs 
categories parmi ces impies! Ne 
taffligc pas non plus pour cux! 
Que ton bras soit leger pour les 
croy arils 1 

89, TDis: <Je suis porteur d'un 
avertissement explicite.» 

90, Coin me Nous avons fail 
descendre [ce chatiment] sur ceux 
qui tcntaient dc briscr T unite [de 
Noire revelation]; 



"["^l"* 'Alt" rt^tfl^iTf K** 



IS. Al-Hijr 



Pat tie 14 



393 



91. qui prenaient le Cotan pour 
des fragments incoherenls; 

92. je jure, pat ton Seigneur, 
que Nous leur demanderons Lous 
de repondre 

93. de ce qu'ils commettaiejit! 

94. Froclamc tout hatit cc qui 
fa etc ordomic! Nc tc sonde point 
des paiensf 

95. Nous favons cpargne [la 
malveillance ] des raillcurs' - L \ 

96. qui assoeient unc autre 
divinitc a Allah: bicntot ils sauront 
|cc qui les attend 1. 

97. Nous savons que leur propos 
[dcsobligcant] t 1 affli gc . 

9JL Celebre plurdt les louanges 
dc ton Seigneur 1 Sois dc ceux qui 
se prosterncnt devant Lui! 

99. Adore Ion Seigneur jusqu' a 
la conclusion dc ion destin! 



^ 0^*1^ ^^Ji^ij JjJ^jfj 



S '* c/ £y£ 



(1) 11 s'agit de cinq noiables mecquois qui raillaient beau-coup le Prophet* el 
qui perirent tous lor.s de la bataille de Redr: R] Walid Ibn El Moughira, El 
"A^ Ibn Wail, Al Aswad Ibn El Moulalib, Al As wad Ibn Abd Yaghuch ct 
El Haritb Ibn At-Tulatilah, 



lfi. An-Nahl 



Pat tie 14 



394 







16 + AN-NAHL (les abeilles) 







Prehegirienne (sauf les trois demurs versets), revelee apres la 
sourate dt "la Caverne". Elle compte 128 versets. Son titre est tire 
du verset 68, 

Cette sourate fait une irks large part aux signes, menthnnis en 
ptusieurs endroits du texte, de la puissance et des bienfaits d' Allah, 
illustres par de nombreux exemples: creation des cieux et de la lerre y 
de I'homme - d&nt les differ enies etapes de la vie, la procreation, la 
parente, les differences de fortune sont des merveilUs - des 
animaux, avtc les differ ents produits derives utiles pour Vhomme t 
notamment les abeilles, des nuages, de la pluie, des produits de la 
terre, de la naif, du jour, des etoiles t de la mer. . . 

Elle incite aux dons charitable*, a Vamenite et au respect des 
engagements el strments. 

Apres une allusion a la foi sincere d* Abraham, puis an Sabbat, la 
sourate se termine sur une exhortation a la patience et au sens de la 
mesure. 

Au nom d' Allah, le Clement, 
te Misericordieux, 



1. L'ordie d* Allah arrive! Ne 
cherchez pas a en hater ravenement! 
Crloire a Allah! Bicn an dcssus dc 
ce que les paiens Lui associcnt! 

2. II fail descendre les anges 
qui Uansmeltem TRspril de Son 
message a ceux qu'Il choisit parmi 
Scs scrvitcurs, pour que ccux-ci 
avcrtisscnt les hommcs dc ce qu'Il 
dit: «I1 n'est dc dieu que MoL 
rcdoutcz-Moi donc?» 

3. C'est Lui qui a cree ley cieux 
eL hi terre, pour une jusLe raison. [II 
est] bien au dessus de ce quails 



'It A 



lfi. An-Nahl 



Pat tie 14 



395 



\ 1 J*J' ij^ 



peuvenl Lui associer! 

4. II a cree rhomme d'une goutte 
de spernic el voilil que eet hommc 
devicnt un contest at aire avcre. 

5. Pour vous, n a cr&£ les 
animaux dont les produits vous 
rechauffenU dont vous tire/, maims 
profits, dont vous vous nourrissez, 

6. [el dont] vous admirez la 
bcautc quand ils rcntrcnt lc soir au 
bercaii, et quand ils le qui Kent le 
matin pour le paturage. 

7. Ik tvansporlenl vos lourds 
bagages vers des e oniric s lointamcs 
que vous nc pouvez, |sans eux.| 
atteindre qu'avec grand peine. En 
verite, voire Seigneur est, en vers 
vous, Bicnvcillant et Miscncordicux. 

8. [II vous a donnej les chevaux, 
les mulcts ct les ancs pour scrvir 
de montures et pour Tapparat. II 
ere era d' autre s [e hoses] que vous 
ne saurez soupeonncr. 

9. II prend sur Lui de tracer le 
bou chcinin, bicn que certains 
preferenl s'en ecarter; II pourrait, 
s ? Il le voulah\ vous guider lous. 

10* (Test Lui qui fait tombcr du 
ciel l'eau qui vous sen de boisson. 
gene rant des vegetations pour le 
paturagc de vos troupcaux, 

11. el avee laquelle II fail 

pousscr du bid, des oliviers, des 



JO 



A, hi ^ .M 



lfi. An-Xahl 



Pat tie 14 



\ 1 J*J' ij^ 



palmicrs el toutcs sories de fruits. 
II y a la un signc pour ccux qui 
savent reflechir. 

12. II a mis a voire service la 
null, le jour, le soleil et la June. I.es 
ctoilcs aussi sont assujetties a Son 
ordie. II y a la des signes pour 
ccux qui ftit vent raisonncr, 

IX II a repandu sur Lerre lam de 
chose s aux coulcurs diffcrcntcs^ II 
y a la un signe pour ceux qui 
savent mcditer. 

14. Cesl Lui qui, pour vous, a 
soumis la mer d n ou vous tirez de la 
chair fniiche et des joy aux pour vos 
parures et ou Ton voit des bateaux 
fendre les flots, vous permeLlam de 
cireulcr pour aequerir les bicns 
qu f Allah vous accorderait. Peut-etre 
Lui sen cz -vous rcconnaissants. 

15. II a imp I an le sur lerre de 
haute s mom agues pour qu elle nc 
s'ebranle pas sous vos pieds. II y a 
ciabli des eours d ? cau el des voics 
de passage pour vous guider [dans 
vos deplaeemenis], 

16. des repeies sur terre et les 
ctoiles aux oieux pour voire 
orientation. 

17 + Celui qui cree tout est-il 
comrae celui qui ne cree rien? 
N'cn scricz-vous pas confidents? 

18. Si vt>us cherchiez a enumerer 
ies bienfaits d' Allah, vous nc sauriez 



■ J- 



<3 LJJ J^^JUJ X-^J ^ 




lfi. An-Xahl 



Pat tie 14 



3V7 



en [aire l 1 invent aire. En vcritc, Allah 
est Pardonneur et Misericordieux. 

19, Allah conn ait si bien ce que 
vous dissimule/ el ce que vous 
dcvoilcz. 

20, Ceux qulls invoquent 11 ' en 
dehors d' Allah ne peuvent rien creer, 
eUnt crees eux-m ernes; 

21. des etres inertes, sans amc, 
nc sachani quand lis scroni 
ressuscites. 

22. Votrc Dicu est un Dicu 
Unique, Ceux qui tie croient pas a la 
vie de T An- del a la meconnaissenl 
par impi6lc dc cccur, loujours curies 
d'orguciL 

23* Allah connatL sans aucun 
doute, ce qu'ils pensent en secret, 
el ce qu'ils expriment en public. 
Allah n aimc pas les hauiams 

24. Lwrsqu'il leur est demande: 
«Qucst-cc que votrc Seigneur a 
revele?» lis repondent: «Ce tie sent 
que de vie l lies hisloires!» 

25. Ainsi porterom iJs, le Jour 
de la Resurrection, la totality des 
fardcaux dc leurs forfaits ainsi que 
les charges de ceux qu'ils onl egares 
par ignorance. Quelle detestable 
charge qu'est la leur! 

26. Ceux qui ont vecu avant cux 



3 f^PjyL^i^ 




-■- 



(1) Che?. Warsh: «(>ux que vous invoquez 



en dehors d" All all . 



lfi. An-Xahl 



Pat tie 14 



out use den memes manoeuvres, 
mais Allah a fait cbranlcr lcs 
ion dements de leur bastion dont le 
loit s ? £eroula sur lcurs ifiies., el lc 
chitimcnt lcs frapp a sans quils en 
aient eu le momdre press en Li merit. 

27. Lc Jour dc la Resurrection, 
Allah lcs couvrira d'ignominic. 
leur disant: «Qu sont les assoeies 
que vous osicz Mc prctcr ct pour 
lesquels vous vous etes insurges?» 
Ccux qui sont dot£s du bon savour 
diront: ''Aujourd'hui, e'est le jour' 
du malheur el de la honte des 
mecreants 

28. dont les anges viennent 
recueillir les ames, alors quils sonl 
injustes envers eux-memes, faisant 
une soumission [tardive] quand lis 
dcclarcnt: «Nous ne faisions aucun 
mal.% Oh que si! Allah sail 
parfaitcmcnt cc que vous faisiez 

29. II leur sera dit: «Franchissez 
done les portes de la Gehenne ou 
vous dcnieurcrez a jamais ». Horrible 
scjour des arrogants ! 

3<K II sera dit a ccux qui 
redoutenl le Seigneur: «Qu a fail 
dcsccndrc votre Seigneur? » «Un 
bien salutaire» repondront-ils. Ceux 
qui font le bien beneficieront d'une 
belle recompense dans cette vie et 
leur retribution sera meilleure dans 
la vie de l'Au-dela. Quel heureux 
scjour que celui des hommes pieux \ 



^r~.Jt ^J-xJ i^C^U 



V ^1- i i<Jf 'Stfi*!**-' 



iff 




lfi. An-Xahl 



Pat tie 14 



JV9 



31. [lis sennit admis dans] des 
Jandins d'Eden, baigncs dc ruisscaux, 
disposant dc tout cc qu'ils pourront 
desirer, Cest ainsi qu' Allah retribue 
les pieux 

32. dont les anges reeueillenl 
lcs amcs cn £tat dc purctc\ lcur 
disant: *Faix sur vous! lintrcz dans 
lc Paradis cn prix dc vos bonnes 
ceuvres.* 

33. Qu'atlendenl alors ces impies 
sinon que lcs anges > avee POrdre 
d" Allah viennent lcs saisir? Ainsi 
cn fut-il dc ccux qui les avaicnt 
precedes; Allah n*a point etc 
injuste en vers eux, ce son I eux qui 
claicnt injuste s cn vers cux-m£mcs\ 

34 + Us ont subi lcs consequences 
fachcuscs dc leurs mauvaiscs 
oeuvres; ils seront assaillis dc 
par lout par eel a mime qui faisait 
l'objet de leur nullerie. 

35. Lcs p aiens discnt: «Si All all 
Tavait voulu, nous n'aurions ricn 
adore en dehors dc Lui, nous et nos 
ancetres, ni rien interdit qui ne le 
fiit par Lui.» Tcllcs furcnl lcs 
allegations dc ccux qui avaicnt 
vecu avant cux; mais cn fait il 
n incombe aux Messagcrs |d' Allah] 
que de Iransmettre clairemem leur 
message. 

36. A ehaque communautc, Nous 
avons envoye un Mcssagcr lcur 



_. J 



- - 



lfi. An-Xahl 



Pat tie 14 



400 



enjoignanl: « Adore z. Allah, fuyez 
ks idoles 1 » Certains furcni bicn 
guides par Allah, d'autrcs sombrercnt 
dans un egarement ineluctable. 
A lie/ done de par le monde el 
voyez le destin final de ceux qui 
rcjetaient Nos messages [ 

37. Quel que soit ton effort pour 
les sauvcr* sachc gull (Allah) tie 
guide pas ceux qu'Il' 1 "' 1 entend perdre. 
Ceux-la ne seront jamais secourus. 

38. lis (ks impics) jurcnl par le 
Nom d' Allah, de toutc la force de 
leurs serments, qu' Allah tie 
ressuscitera jamais les moils. Oh 
que si! [C'e^l] une vraie prames^e 
qu 7 Allah prend sur Lui, mfime si la 
plupart des gens n en sont pas 
convaincus, 

39. C'esl ainsi qu'Il elucide 
pour les homines les sujels de leuv 
divergence, afin que les mecreants 
saehent quils avaient menti. 

40. II suffit pour Nous, si Nous 
voulons qu'une chose s f accompli sse, 
de dire: M Sois M ! El. la chose se fait. 

41. Ceux qui ont emigre pour la 
cause cT Allah apres avoir etc 
victimes cT injustice, Nous leur 
procurons dans cc monde uric vie 
agrcable, et leur recompense dans 
I' autre sera bien plus grande. Ah, 



i 

v ' * - ■■■ | ' 



(1) Che?. Wflrsh: «.. .Nul ne saurait bien gui 



der ceux qu' Allah entend per die.* 



lfL An-Nahl 



Pat tie 14 



401 



s'ils savaientl 

42. [Ce sont] ceux qui sonl 
dcmcures constants et qui sc fiaicnt 
a leur Seigneur. 

43. Avam toL Nous n avons 
envoy e que des homnies a qui Notre 
message a etc revele. Consult cz 
done ceux qui onl reeu le [T.ivre 
du| RappcL si vous ne savcz pasf 

44. [Nos ancient Propheles etaienl 
munis] de preuves evidentes. lis 
apportaicnl des Ecriturcs. Nous 
avons fait descendre svir toi ec 
Coran pour que tu expliques aux 
homines le message revele, et pour 
qu'ils puissem en niediter le sens. 

45* Ceux qui tramcnt les 
mauvaises manoeuvres, $iont-il$ 
stirs qu 1 Allah ne les fcra pas 
engloulir dans la terre ou se 
eroient-ils a l'abri d un chatimcnt 
qui les frappe la ou ils s + y 
attendent le moins? 

46. [Ou bien] encore qu'Tl ne 
les saisira pas en plcinc activite? 
Ils ne sauraient en tout cas 
echappcr a Sa Puissance, 

47* Ou bien | eroient-ils] qu ll 
ne les saisira pas en pie in effroi? 
Certes, votrc Seigneur est Indulgent 
et Misericordieux, 

48* Nont-ils pas vu taut de 
chose s qu'Allah a creees el donl 
les ombres ne cessent de s'incliner 



- 



lfi. An-Nahl 



Pat tie 14 



402 



a droilc cl a gauche, dans un 
mouvement de proster nation et 
d* humble soumission a Allah? 

49* En effet devant Allah se 
prosterne tout ce qui bouge dans 
les cieux el sur lerre; les anges 
s'inelinent cux aussi sans mil 
orgueil : 

S0 + ils rcdoutent leur Seigneur, 
au des s us d'eux, et s'empressent 
d'executer Scs ordrcs. 

51. Allah a dil: «N* adore z pas 
deux dieux, ll nesi quun Dieu 
Unique; e'est Moi Seul que vous 
devez craindre,* 

52. A Allah appariieru toul ce 
qui est dans les eieux el tout ee qui 
est stir terrc; a Lui Seul le eulie est 
du. Redouteriez - vous un autre 
qu s Allah? 

53. Taut bonheui qui vous 
louche provicnl dc Lui cl si lc mal 
vous arieint, e'est a Lui que vous 
adressez vos complaintes. 

54* Mais lorsqu'Il vous delivre 
du mal, il sen Irouve encore par mi 
vous qui Lui donncni des associes, 

55. mecounaiss.anl, par mgramude, 
les bienfaits que Nous leur avons 
donnes. Qu ils se rejouissent de la 
vie ephemere, ils sauronl [ce qui 
les attend] ! 

56. Les paiens rdscrvent a des 



v^^* J ^ l £* — J ' -^H. jJijf 




lfi> An-Xahl 



Pat tie 14 



403 



divimtcs. ddpourvucs de lout s avoir, 
unc pan dc cc que Nous leur 
avons procure. Par Allah! Vous 
aurez a repondre de vos inventions 
mensongcrcs. 

57. lis altrihuent des filles a 
Allah - a Sa gloirc nc plaisc! - ct 
s*aUribuenl a eux-m ernes ce qu'ils 
aimcm avoir. 

58. Quand on annonec a Tun 
d'eux la naissance d une fille, son 
visage s'assombrit aussitot et 11 
suffoquc dc trisic&sc. 

59. II fuit les regards du public, 
tellement afflige par cette annonce. 
ne sac h ant s'il dt>il garder sa fille 
dans la hontc ou Tcnfouir sous 
terre Qnel miserable jugemeut que 
lc leur! 

60. Ccux qui nc croient pas a la 
vie de TAu-dela donncnt un 
exemple typique de vilenie. A 
Allah les cxcmplcs sublimes, II est 
rOnmipuissam et lc Sage. 

61 ♦ Si Allah tenait rigueur aux 
humains pour leur injustice, 
II naurait laissc aucune amc qui 
vive sur tene, mais II ajoume 
leur chaUmenl jusqu'au terme 
predetermined Unc fois ec tenne 
echu, ils ne pourront ni Tavancer 
d une heure ni le reculer. 

62. lis (les impies) altribuenL a 
Allah cc qu'ils detestcnt pour cux- 



_^L^_J '<^fl~*I-/ JjA^O L* ^Jj. J_jJU^J 



lfi> An-Xahl 



Pat tie 14 



404 



\ 1 J#iJ' ijj-j 



memes el lancent ties allegations 
mcnsongcrcs, prtstendant qu'ils sont 
prom is au meilleur destin. Leur lot 
sera ccrtes le Feu el lis scront les 
premiers a y ctrc enfourncs. 

63. Par Allah f Nous avojis 
envoys avant loi [des Prophetes] a 
■cT autre s eommunautcs, auxquclles 
Satan vantait leurs ccuvres; il 
devinL leuv maTtre. Un tourmenl 
douloureux les attend 

64. C'cst sculcmcnt pour que tu 
elucides pour les homines tout ce 
qui fail lobjel de leurs des accords 
que Nous t'avons revele ce Livre, 
guide salulaire et misencorde pour 
les croyants. 



65. C'est Allah qui a 
descend! c du cicl unc eau avec 
Uquelle II ranime la terre morle. II 
y a la un signe pour to us ecux qui 
veulent entendre. 

66 + Vous avez aussi dans les 
troupeaux une le^on a mediter. En 
effet, des ventres dc ecs betes. 
Nous vous fournissons une boisson, 
sortie d'enlre chyme et sang: un 
lait si pur et si agrcablc a boire! 

67* Des fruits des palmicrs et 
des vignes, vous tirez un bieuvage 
enivrant ainsi que d* excel lcntes 
tiourritures. II y a la un signe pour 
les homines qui s a vent raisonner. 

6S. Ton Seigneur a inspire aux 



.UrC^y ^U>'. * j 

ft 



J 'J. 



J! 



lfi. An-Nahl 



Pat tie 14 



405 



abeilles: «Elisez vos demeures dans 
lcs montagncs. lcs arbrcs ct Les 
Ireillages. 

69. puis commence/ a buliner 
tous lcs fruits, cn suivant lcs voics 
que voire Seigneur a irayees pour 
vous.» Des abdomens de ccs 
insectes, sort un brcuvage aux 
couleurs varices, ayant des verlus 
curatives, au profit des homines. 11 
y a la un signe pour ceux qui 
savent reflechir, 

70* C est Allah qui vous donnc 
la vie puis qui vous la reprend. 
Certains d'entre vous alteindronl 
rage dc senilitc ct pcrdront la 
memoite de lout ce qu' its savaienl 
auparavant C est Allah qui dcticnt 
loule la science et loute la puissance. 

71. Allah a favorise certains 
d'entre vous par rapport a d'autres 
cn maiicrc dc riches sc. CcpcndanL 
les pJus lav arises ne pen sen I point 
a fa ire bene f icier leurs csclaves 
d une piurlie de leur fortune, leur 
permettant d 1 en tircr le memc 
profit qu'eux. Comment ccs impics 
peuvent-ils nier les bien fails d' Allah? 

72. Allah vous domic des cpouses. 
issues de vous- memc s, vous donnc 
dc vos cpouscs des ills el pe l its 
fils, et vous fait don de tres bonnes 
choscs. Vont-ils. alors, eroire au 
faux el denier les bienfaits d" All ah? 

73. lis adorenl en dehors d' Allah 



■«-■ " 



? IT' ' 



lfi> An-Xahl 



Pat tie 14 



41 >6 



ceux qui ne peuvent leui procurer 
aueun don des cicux ni dc la tcrre, 
ctant cux-mcmcs depourvus dc 
tout pouvoir de le faire, 

74* Evitcz done dc forger dc 
pretendus egaux a Allah! Allah sail 
lout el. vous ne save/ rien. 

75* Allah vous propose, cn 
parabole, Texemple d f un enclave 
asservi, incapable de quoi que ce soit, 
eL celui [d'un honime libre], dote 
par Nous d'une belle fortune, donl il 
fait des dons charitablcs secret ci 
en public. Pourraient-ils etre considered 
commc cgaux? Non! Qu 1 Allah cn 
soit lone ! Mais la plupart d'entre 
cux n'en sont pas conscicnts. 

76. Allah vous cite aussi 
Tcxcmplc dc dctix hommes. Tun 
muct ct impotent, constittiant unc 
charge pour son maltrc qui, oil 
qu ii roriente. n'en tire rien de 
bon. Serait-il comparable a celui 
qui prone la justice et qui suit la 
voie de hi rectitude? 

77* Allah detient les My s teres 
des cieux et de la terre, L/avenement 
de rileure se produira en un clin 
d'ceil, ou encore plus vite, Allah a 
le pouvoir de tout faire. 

7S + Allah vous a fait naitrc des 
cntraillcs de vos meres, depourvus 
de tout savoir. II vous a dotes de 
route, de la vue et de 1* intelligence . 



^ J ^ t» ^"Tf wlj' ys^J *s 




-J Li^ tJj^J^- 



lfi> An-Xahl 



Pa i tie 14 



4i n 



Lui en sere/,- vous teeonnaissanLs? 

79, >Tont-ils pas vu les oiseaux 
volant dans, les airs, donl Seul 
Allah assure la port a nee. II y a la 
des signes probauts pour ceux qui 
croicut. 

8i>, Allah a fait dc vos maisons 
le lieu de votre habitation, 11 vous a 
procure d'autres dem cures snus 
forme de tcntcs en pcaux dc b£tcs t 
plus legeres pour le voyage et les 
brefs sejoilrs. II vous a pourvus 
aussi dobjets et de mobilicrs Mrs 
avec leur lame, leur poil et leur 
crin, ulili sables pour un lemps. 

81, II vous a £galemcni pcrmis 
de profit er des ombrages de cc 
qu*Il a cree. II vous a menage des 
abris dans les montagncs, comme 
II vous a procure des vetcments 
pour vous preserver de la clialeur 
et des cottes pour vous prorcger 
eontre votre propre violence. Ainsi 
vous comble-l-Il de Sen bienfaits* 
voulant que vous Lui soyez souniis. 

82, Si les impies sc dctournent 
|de ton appeL] il ne tincombe que 
la mission de leur Iransmetlre 
claircmcnt Mon message. 

83, Us rccotmaissciiT les bienf aits 
Allah puis les renient, Fn efieU 

ils sonl pour La plupart des etrcs 
tres ingrats. 

84 + Un jour viendra ou Nous 



-• .-- ' 1 -- -- 



rfrfS 1 ■■" iVl ** l --- *Vi i,-- A ■ 

"1 ■* ■■ ■■ .■■ 



lfi. An-Xahl 



Pat tie 14 



408 



designerons de chaque comniunaule 
un tcmoin. Alors il tic sera pcmiis 
aux mecreanls ni de se defendre ni 
dc se faire ex c user. 

85* Lorsquc les coupables scront 
face au chatiment, ils n/obtiendrout 
ni allegemenl ni sursis fa leur 
supplice]. 

86, Lorsquc les paiens scroni 
nils en face de leurs pretendus 
as socles, ils s ! eerier out; « Seigneur! 
Voici les associes que nous avions 
adores en dehors de Toi.s Mais les 
faux-dicux tcjcttcronr leurs paroles 
en disant: «Vous nc faites que 
mentir ! » 

87, Les mecreants feionl alors 
leur soumission a Allah, Lout ee 
quils avaicnl invents s'cvanouissant 
devanr eux. 

88* Ceux qui ne croyaient pas 
eux-memes et qui detoumaienl 
[aulrui] de la voie d' Allah seronl 
voues a un double ehalimenl en 
prix du desordre qu lis scmaicnt 
sur terre. 

89. Uu jour viendra ou Nous 
designerons un lenioin p{>ur chaque 
•communauLe, issu d'elle-meme. 
Tu auras a temoigncr dc ectre 
communautc-ci; Nous t'avons rcvclc 
ce Livre clarifiant tout et servant 
de guide el de salut: une heureuse 
announce pour les croyants. 



0. <j$\ , £^i ' 



a - i ;J 



- ^ - y ------ --' t --- < f 

^diJ 0 



lfi. An-Xahl 



Pat tie 14 



409 



90. Allah prescril la justice, 
la bicnvcillancc ct F assistance 
charitable aux proches, II prose ril la 
turpitude, r impudence et r agressivite. 
II vous cxhoric pour vous inciter a 
bien raisonncr. 

91 ♦ Remplissez les engagements 
■envers Allah, une f t>is que vous. les 
avcz contractus! JSfe violcz pas vos 
serments apres les avoir pretes> 
alors que vous avcz pris Allah pour 
|cn ctrc | Garantf Allah sait tout ce 
que vous failes 

92. Ne soyez pas comme celle 
qui, par inconstancy dcfaisail son 
tissagc apres l 1 avoir fortcmcnt scrrc. 
N'use/ pas entre vous de serments 
commc dc subterfuges pour rendre 
un clan plus important quun autre. 
Allah ne fail que vous eprouver a 
cc sujet. II elucidcra pour vous. lc 
Jour dc la Resurrection, ce qui 
faisaiL Fohjet de vos differends. 

93, Si Allah F avail voulu ; II 
aurait fait de vous unc seule 
communaute, niais Allah eg are qui 
II veut ct guide bien qui II veut. 
Vous aurez a repondre de toules 
vos actions. 

94* N'utiliscz done pas vos 
sermenls comme de subterfuges [de 
complaisance 1 entre vous, sinon. 
vous feriez de faux pas apres avoir 
eu les pieds bien sur tcrrc. Vous 
gouteriez alors Tamertume de vous 




^ii^ij^ ±z$j>h 



*tH j*ts j4& iv3.jy^j5£ 




H" -* 1 I 

£^ ' j£j -ajj '^:>p joO >JO J/^ 



lfi. An-Xahl 



Pat tie 14 



410 



clie ecaries dc la voic d 7 Allah el 
encourriez un tounneut terrible, 

95. Ne vendez pas le pacte 
d' Allah a vil prix! Cc qu' Allah 
vous reserve est bicn mcilkur, si 
vous pouviez s avoir. 

96. Ge que vous posse de/. vous- 
memes s'epuise, tandis que ce 
qu 7 Allah possede demeure. A ceux 
qui auront pcrsfivcrc dans Notre 
voie. II (Allah) assurer a' L; une 
recompense a la hauteur de leurs 
meilleures actions. 

97. A tous ccux, hommcs ou 
femmes, qui auront accompli de 
bonnes oeuvres en etant croyants* 
Nous assurerons une vie heurcusc 
et attribuerous une recompense 
Selon leurs meilleures actions. 

98. Chaquc fois que tu veux lire 
k Cor an. implore la protection 
d 7 Allah contre Satan le maudit, 

99. Celui-ci iva pas d' emprise 
sur les croyants qui se fienl au 
Seigneur. 

10U + Sculs sont sous sa coupe 
ccux qui le prcnncnl pour maitrc et 
qui Tassocient a leur culte. 

101, Lorsque Nous remplacous 
un verse I par un autre -el Allah sail 
mieux que qukonque ce qu'Il 



. - '■ 



(1) Che 7. Wafsh; .dins Notre- voie, Nous 



(All all) as.sureron? ...» 



U + An-Nahl 



Partie 14 



411 



revele,- les impies s'ecrient: «Tu 
rTes qu*un imposteur!» Mais non, 
ce som eux qui, pour la pi apart, ne 
savenl rien. 

102. Dis: «C'est le Saint-Espril 
qui l'a revele, apportant uii message 
dc Vcritc ernanant du Seigneur, 
decline a afltnrnir la Ibi des 
croyants, a. servir de guide pour le 
saint ct a apportcr unc heureuse 
arm once pour ks rnLisulrriaris.w 

103. Nous savons qu'ils disent: 
«Ce n'est qu'un rnortel qui lui 
apprend le Goran. » Mais la langue 
de celui auqucl ils font allusion^ J 
ires: pas 1'arabe; or, ce Livre est 
revele en langue arabe parfaite. 

104* Ccux qui rejettent les versets 
d 'All ah ne sauraienl ctrc guides par 
Allah, Un chatimenL cj-uc1 les attend, 

105. Seuls ceux qui rejeltenl les 
versets d* Allah Enventent des 
mensonges; ee sont eux les pi res 
imposteurs 

106. qui renient la foi apres 
1 T avoir cmbrassee. Toutctbis [sent 
absous] ctfux qui la renienl 
verbakment alors que leurs cceurs 
dcmcureiiT sercinemcnt fideles' 2 '. 




A tf„ 




(I) Les mccrcanls prtHcndaicnt que k PrnphcLc se laisail apprendrc 1c 
contenu du message par quelqifuru en I 1 occurrence un non arabophnne 
du nom de Jabr. 

\2) II est ici fait allusion au cas de Ainmar Ibti Yasir qui, torture par Les 
mecr^ants mecquois, se trouva contra int de pronoticer des propos en 
apparency riLTCliqiJcs. 



lfi. An-Xahl 



Pat tie 14 



412 



Quant a ccux qui sc complaiscnt 
dans l'lrnpiele, lis subirtmt la col ere 
d' Allah et un toumient temfiant. 

107* II en est ainsi parce qulls 
ont prefers la vie d*i.ci-bas a. la vie 
de r Au-dela et qu' Allah ne guide 
pas les peuples niecreanls. 

108* Allah a appose un sceau 
sur lcurs cceurs, lcurs orcillcs el 
leurs yeux. Ce sont bien eux les 
insouciants. 

109, II iv y a aucun doule que, 
dans la vie dc F Au-dcla, ils seront 
les viais perdants. 

110 + Pour ccux qui ont emigre 
apres avoir ete persecutes et qui 
ont persevere dans leur combat 
pour Ja cause d' Allah, ton Seigneur 
est assurcmcnt Pardonncur ct 
Misericordieux. 

111. Ce sera le jour ou chaquc 
ame viendra pi aider sa propre cause 
el ou chacun sera relribue selon 
son ccuvrc et nul ne sera lcsc\ 

112* Allah a donne Texempk 
d une cite qui vivait dans la paix et 
la secunte. I-es ravitaillements 
affluaient vers elk de part out, 
Mais elle a meconnu les bienfaits 
d' Allah el Allah lui a bien fail 
sentir les rigueurs de la famine et 
de la terreui. en punition de son 
ingratitude. 

113 + Pourtant, un Messager issu 




if J *- r ri".- o . 



jV.J*> V-?J ^.4 ' 




lfi. An-Xahl 



Pat tie 14 



413 



d'eux-memes est venu les avertir, 
mais ils Font trait c dc mentcur. Lc 
chatiment les a saisis, bien 
eoupablcs qiTils £taicnl. 

114* Consommcz done dcs bons 
aliments li cites qu* Allah vous a 
dispenses! Rende/I.ui grace, si 
e'est Lui que vous adore z! 

115, II vous a seukment mtcrdii 
la chair dcs betes mortcs [non 
egorgeesK le sang, la viande de 
porc T ainsi que tout animal immole 
pour une divinile aulre qu'Allah. 
Dans lc cas d'unc contraintc 
majeure, celui qui en consomme 
sans intention de transgiesser ni 
d' abuser, Allah sera pour lui 
Indulgent el Misencordieux. 

116. Nc ditcs pas dc mensonges, 
en qualifiant dc vos propres 
bouches ceci dc licit e ct ccla 
d'illicite. Vous invented ainsi des 
impostures que vous impute/ 
arbitraircrncnl a Allah. Ceux qui 
forgent des mensonges centre 
Allah tie reussiront jamais rien, 

117, [sinou] une jouissance 
ephemere suivie d'un tourmenl 
douloureux. 

118. Nous avons inlcrdit aux 
adcplcs du Judaismc cc donl Nous 
t avons deja informc\ Nous n'avons 
point etc in juste en vers eux f ils 
rout etc en vers cux-memcs. 



f\"S L m * . -J , I f A «■» I * £■ il^ 



^ V i^l?Wj(*>^ sir** 

$ " 1 * 



lfi> An-Xahl 



Pat tie 14 



414 



119, Toutcfois, ceux qui 
commettem des me f aits par 
ignorance cl qui sc repcntcnl cl 
s'amendent par la suite, ton 
Seigneur sera pour eux Indulgent 
et Misericordieux. 

120, Abraham ful un scrvitcur 
modele, voue au service d f Allah, 
sincere dans son culle, sans aucun 
lien avee les paiens. 

12L II sut rcconnaitre les 
bienfails d* AUah qui en Fit Son elu 
cl lc guida sur lc bon chcmin. 

122. Nous lui avtms accorde 
unc belie vie dans ce mondc et il 
sera parmi les saints dans 1' an ire. 

123 + Puis Nous t'avons revele 
que lu dois suivre la religion 
d' Abraham, ce eroyant sincere, qui 
n a jamais ete du nombre des paiens. 

124 t I.e Sabbat ne tut present 
qu a ceux qui sc trouvaient en 
divergence a son sujet. Ton 
Seigneur tranche ra leur differend 
lc Jour du Jugcmcnt Dernier. 

125* Appellc-les a suivrc la vote 
du Seigneur. Fais-le par la sagesse 
et les belles exhortations, en discutant 
avec eux de la maniere la phis 
courtoisc. Ton Seigneur connail lc 
micux ceux qui s'ecartent dc Son 
cheinin el ceux qui sonl bien diriges. 

126. Si vous cxercez des 
re pre sailles, que cela soil en 



j Jk>J *c^»-' wj\ 1 j^?* ^ 



^ — j 



Jh^^J fJ&}j* ■J&JU I 



lfi. An-Nahl 



Pat tie 14 



415 



proportion avcc lcs offenses subies. 
Mais si vous renoncez a la 
vengeance, eel a vaudra micux pour 
ccux qui savcut sc contenir. 

127* Sois done patient! Seul 
Allah peut L'y aider. Ne fafflige 
pas au sujct des mccrdants ct nc 
sois gucrc deprime par leurs 



manoeuvres 



128* Allah est avec ceux qui 
sonl pieux el ceux qui s'altacherH a 
bicn fairc. 



17, AMsri' 



Partie 15 



IJ6 



1 *j)r\ 







17. AL-1SRA 1 (le voyage nocturne) 







Prehegirienne (sauf tes versets 26, 32, 33, 5 7 et 73 a SO), revelee 
apres la so urate du "Recit". Elle compte III versets. Son litre est 
/ire du premier verset 

La sourate commence par la confirmation du miraculeux voyage 
nocturne du Prophete entre la Mecque et Jerusalem et refute fa 
profanation du lieu de culie par les juifs. 

Apres attestation de la verite da Canw, le texte defimt den valeurs 
ethiques a observer: ben soirt ties parents: respect des droits des 
prockes, des indigents, du voyageur demani; evtter le gaspillage y la 
luxure, fe meurtre, respecter les Mens de Vorphelin; tes engagements 
pris; ne pas frauder sur la mesure ou le poids; eviter les supputations; 
etre humble dans sa demarche. 

La sourate cite ensuite et refute les argufies des polytheistes, 
rappelte la rebellion d'Iblis, etablit rinimitabilite du Corun et relate 
I 'extravagance des impies dans leurs prealahles pour croire. 

Elle se /ermine sur une reconfirmation de Vauthenticite du 
Coran et une incifafion a [Invocation et a la fouange d 'Allah. 



Au nam d 'Allah, le Clement t 
le Misericordieux. 

L Gloire a Celui qui, par un 
voyage nocturne, a emmene Son 
servitcur de la Mosquee Sac re e (de 
la Mecque) a la Mosquee distantc 
(cTAl Qods) dont Nous avons beni 
les alcntoursl C'ctait pour lui 
montrer Nos signes; Allah est Celui 
qui voit tout ct cntcnd tout. 

2« Nous avons donne a MoTse 
les Ecritures et en avons fait un 
guide pour le salut des Fils d' Israel. 
Ne prenez point de protecteur en 
dehors de Moi ! 



^0 



17. Al-Isi 3' 



Pat tie 15 



417 



3. O descendants de ceux que 
Nous avons sauvcs avec Nod! 
ISachcz que] eelui-ci elait assurcrncnt 
un serviteur recoimaissant. 

4. Dans le Livre, Nous avons 
annonce aux Fils d f Israel: «En 
v£rit6, vous semercz par deux fois 
lc desordre sur terra et vous 
montrcrcz cxtrcmement hautains.» 

5- Lorsque s accomplira la 
premiere promesse> Nous deehamerotis 
eonLre vous des hommes a Nous T 
doucs d ? unc force redo u table, lis 
vous pourchasscront dans vos 
demeures et ia Menace s' accomplira 
sureruenl. 

6. Puis Nous vous donnerons la 
revanche sur eux, accroissant vos 
richesscs et vos enfants et vous 
donnant l'avantagc du nombrc. 

7. Si vous accomplice/- Je bien, 
e'est pour votre propre profit mais 
si vous faitcs k trial, e'est a voire 
propre detriment. Lor s que La 
deuxieme promesse s : accomplira. 
vos adversaries laiicerom le malheur 
a vos visages et ils penetreronl 
dans la mosquee comnie lis y onl 
penetre la premiere fois. Ils 
saccageront tout sur leur passage. 

8. Peut-etre votre Seigneur vous 
fera-t-Il misericorde. Mais si vous 
recidivez. Nous revieiidrons a la 
charge. Nous faisons de la Gehenne 



y ■■■ 



aw 



* its" 4 Ti* 



TV 



17. Al-IsrS' 



Parlie 15 



415* 



le lieu de penitence ties mecreants. 

9. Ce Cor an guide vers lc 
chcinin k plus droit et apportc aux 
croyants qui font lc bicn Hicurcusc 
auuonce d'une grande Recompense. 

10. A ceux qui ne croient pas a 
la vie de l'Au-dcla, Nous prcparons 
un Chatimcnt douloureux. 

1L Lhonmie lance des 
imprecations pour saltirer le mal 
eomme il fait des prieres pour 
s'altirer le bien. L' hom me esl par 
nature impatient, 

12* Nous avons fait dc la nuit cf 
du jour deux signes manifestes. 
Nous avons efface la lurniere de la 
nuit et rendu le jour plus el air afin 
que vous puissicz rechcrchcr les 
bienfaits dc votrc Seigneur ct que 
vous eonnaissiez le nombre des 
anne.es et le calcul du temps. Nous 
avons tout expose dc facon precise. 

13. Nous attacherons au eou de 
chaquc ctre humain le bilan de son 
ceuvre et, le Jour de la Resurrection. 
Nous lui presenlerous le livre de 
ses aeles,. deploye sous ses yeux. 

14. |I1 lui sera alors dilj: «Lis le 
registre dc tcs aetes! AujourdhuL 
tu scras, scul, ton propre ecu s cur. » 

15. Quiconquc suit la bonne 
voie. le fcra pour soji bien et celui 
qui s'en ecarte le feta a son 



l L * -.1 




17. Al-IsrS' 



Parlie 15 



419 



detriment Aucune arae ne portera 
le fardcau d'unc autre Aucun pcuplc 
nc sera ehatic avant que Notre 
Mcssagcr nc l air avcrti. 

16* Quand Nous decrctons la 
perdition d'une cite, Notre ordre 
s' adresse a ceux qui y vivenL dans 
1' opulence , commcitanl des actcs 
pervers* 1 ', Alors la sentence centre 
la cite sc confirms ct Nous 
decidons de sa destruction totale, 

17, Que de generations n'avons- 
Nous pas decimees depuis Noe! 
Ton Seigneur suffit pour bien 
connaitrc ct bicn nicsurcr cn toutc 
clairvoyance les peches des 
mortels. 

IS. A celui qui chois.it la vie 
immediate, Nous cn donnons cc 
que Nous voulons - a qui Nous 
voulons — puis Nous le vuuons a la 
Gehcnne ot il brulera, rcjcr£ ct 
reprouve, 

19, [Par contie,] celui qui prefere 
la vie derniere, qui deploie, en tan I 
que croyant Y effort ncccssairc 
pour la meriter, sera de ceux dont 
les ozuvies seront reconnues. 

20. Aux uns ct aux autres, Nous 
prodigucrons les dons de ton 
Seigneur; les dons de ton Seigneur 
ne stmt refuses a peisunne. 



a. 



(11 Voir le vet-set 12.3 de la sourate 6. 



17. Al-Isi 3' 



Parlie 15 



420 



21. Vois comment Nous avons 
favorisc certains par rapport a 
d ■ autre s; mais dans la Vic Demiere, 
les dciircs sonl plus clevis ct les 
privileges plus import ants, 

22. Ne prends pas de divinite 
avec All ah, au risque d'etre rejete 
el cxcUl 

23. Ton Seigneur a ordonne" de 
n' adorer que Lui Seul et de trailer 
le pere et la mere avec bonle. Si 
Tun d'eux ou totis deux attcigncnt 
rage de la vie ill esse aupres de toi» 
[garde-toi de leur manquer de 
respect en leur disant|: "fi dc vous" 
ou de les rudoyer! Ti ens- leur 
loujours un king age genereux ! 

24. Tends vers eux une main 
d'humilite ct de tendresse; ct dis: 
«Seigneur! Garde. -les en Ta 
iniscricordc, conime ils le ilreni 
pour moi lorsqu'ils m* clever ent 
louL petil.» 

25. Voire Seigneur connait le 
inieiix cc qui est cn vous. Si vous 
etes justcs, 11 est alors celui qui 
pardonne Umjours a ceux qui 
reviennent, repent ants, a Lui. 

26* Donne aux proches. aux 
infortunes et aux voyageurs demunis, 
raumonc qui leur est due. Mais ne 
sois pas trop prodigucl 

27. Les prodigues ressemblent 
com me Ireres aux demons; or Satan 



J4 J 4. 4f-'' 



17. Al-Isi 3' 



Parlie 15 



421 



esL ingrat en vers son Seigneur. 

28. Si Ui devais te leiiir a Tec ail 
de ceux qui tc sollicitcnt, en 
aUendanl un don que tu esperes de 
ion Seigneur, dis-lcur des paroles 
convert abbs. 

29* Ne tiens pas ra main | fcrmce, 
comme] enchainee a Ion cou, mais 
ne l'ouvrc pas trop large nan plus, 
au risque d'etre blame et pris de 
chagrin 

30. Ton Seigneur dispense Ses 
dons avec largesse ou avec mcsurc 
a qui II veul. De lout ce qui 
cone erne les homines, II a line 
connaissance parfaite et une 
perception ires elaire. 

31. Ne tueK pas vos enfants par 
pcur de la miscrc! Ccst Nous qui 
leur assurons la subsistence ainsi 
qu'a vous-mcmes; les tuer serait 
un peche mortel. 

32* Napprochcz pas de la 
fornication? C'est une abomination, 
la pirc voic qui soit ! 

33. N'attentez a la vie humaine, 
qu 5 Allah a r endue sacree. que pour 
une raison valablc. Pour eclui qui 
serait injustement tue. Nous donnons 
a son ayanl-droit le pouvoir d'exiger 
la justice. Que cclui-ci ne commcttc 
pas d'exces dans la vengeance. Tl 
n'en sera que mieux soutenu. 

34. Ne touches aux. bicns de 



j Ajij Ajuj *>JL* ir+i^J ! Jsu-^C^j ji_ 



17. Al-IsrS' 



Pat tie 15 



422 



rorphclm que pour lc meilkur 
usage jusqu'a ce qu'il atleigne 
l f 3ge adultc. Rc spec Ley, loujours vos 
engagements! Vous aurez tou jours 
li en repondre. 

35. Donne/, bonne mesure quand 
vous avcz a mc surer ct utiliscz utic 
balance juste quand vous pese/: 
ecla est la mcillcure voic, qui 
donne le meilleur resultat, 

36. >T avarice pas ce dont tu 
n'as pas une connai stance certaine. 
car chacun aura a repondre de tout: 
de l'ouic, de la vuc ct du cecur. 

37. Nc marche pas insolcinmcnt 
sur terre; tu ne saurais la fendre. ni 
r clever a la hauteur des mom agues. 

3H* Tour ccla' 1 -' est un forfait 
fort detestable pour ton Seigneur, 

39* Les commandements qui te 
konl ainsi reveles par ton Seigneur 
pro cedent de la Sagessc divine. Nc 
prends done pas un dieu avee 
Allah, pour ne pas etrc re j etc dans 
la Gehenne, tomme un coupable 
damne. 

40 + Quoil Allah vous aurait-ll 
privilegies par les enfants males, 
en so rcservant. Liu , les anges pour 
filles? Quel horrible blaspheme 
pro fere z- vous] 

41* Nous avons tout expose 



— *stf*iW lit '-o- 



( L ) Che?. Wflrsh: «Ce qui est mauvius en tout cela est un forfait fort detestable. . . ». 



17. Al-IsrS' 



Parlie 15 



423 



dans ec Coran, pour amcncr ccs gens 
a sc ressaisir, mais ccla n'a fait 
qu*augmenter leur refus de cioirc. 

42* Dis-leur: «S'il sc trouvait. 
comme ils le preleudeu1. (l \ des 
divinitds avee Allah, ecllcs-ci 
auraient Tente de s'elever a la 
hauteur du Mailre du Trone*. 

43, A Sa Gloire ne plaise! Tres 
Haut, bicn au-dessus do cc quils 
fabulent! 

44, Les sept deux, la lerre el 
loul ce qui les habile exaltenl Son 
Nam; il n est pas unc chose qui nc 
celebre Sa louange; seulement vous 
n' fetes pas a mcmc dc pcrccvoir 
r expression de leur adoration; 
en verile, II est Magnanime el 
Pardonneur. 

45, Lorsque tu lis le Cor an. 
Nous plaeons un rideau invisible 
entre Loi el ceux qui ne croient pas 
a TAu-dela. 

4<k Pour quils ne saisissent rien. 
Nous pi aeons des voiles sur leurs 
cojurs ct rcudous lcurs orcillcs si 
dures. Lorsque. dans le Cor an, tu 
evoques ton Seigneur, a r exclusion 
dc loutc autre divinild, ils tc lourncnt 
le dos en signc de disscntiment. 

47. Nous soinmcs les plus a 
mcmc de connaitre dans quel esprit 



'.-II 



(1) Che?. Wgrsh: .comme vou.s le pretends ,,.», 



17. Al-Isi 3' 



Pat tie 15 



424 



ils t'ecoulent, quand ils viennenl 
tccoutcr ct que, dans lcurs 
conciliabules secrets, les impies 
disicni: «Vous nc faites que suivre 
un hommc possedc,» 

48* Voici done a quoi ils veulent 
le comparer. Ainsi s'egarent-iis; lis 
scront incapable s dc rcirouvcr Icur 
voic. 

49. Diront-ils: «Quoi! Une fois 
reduils en osse merits el pons si ere, 
serions-nous ramencs a unc vie 
nouvelle?» r 

50. Dis-leur: «Soyez de pierre 
ou dc fci\ 

51. ou dc loulc auire matiere 
cxeluant scion vous la possibility 
de la Resurrection! » Dironl-ils: 
«Qui nous ere era de nouvtau 7 » 
Rcponds: «Celui-la qui vous a crccs 
pour la premiere fois*. lis hocheront 
lcurs t£tcs vers toi dLsant: «Et 
quaud cela sera-t-il?» Dis-leur: 
«Ce sera peut-e-Lre imminent, 

52. le jour ou le Seigneur vous 
rappcllcra, vous rcpondrez par Sa 
Louange; vous penserez alors n etre 
demeures que peu de lemps [dans 
les scpulcres|.» 

53* Dis a Mcs scrvitcurs 
cTc changer de bonnes paroles, car 
Satan tcntc dc seiner la discorde 
entre eux, Iin verite\ Satan est pour 
riiomme un ennemi avere. 



-1" > - - -i ■■: 




17. Al-IsrS' 



Parlie 15 



425 



54* Votrc Seigneur sait 
parfaitement ce qu'il en est de 
vous; Lui Scul dceidcra dc vous 
admeUre dans Sa Grace, s*U le 
vcul ou de vous charier, s'll lc 
veut. Nous- ne t f avons pas euvoye 
pour en ctrc le mandataire. 

55, Ton Seigneur connait lc 
mieux ce qui est dans les cieux ou 
sur terrc. Nous avons favori&£ 
certains Prophets s par rapport a 
d' autre s; Nous avons donnc les 
Psaumes a David. 

5<n Dis-leur: «Invoquez ceux que 
vou* prdlctidicz £irc des divinil£s 
en dehors d 1 Allah! lis n'ont nul 
pouvoir de dissrpcr le mal qui vous 
toucherait ou de le detoumer,» 

57* Ceux -la memes que les 
impies invoquenl cherchent, a qui 
nucux mieux, a sc rapprochcr du 
Seigneur, esperanl Sa Grate el 
craignant Son chMmcnt. En effet. 
le chatiment de ton Seigneur est 
rcdoutablc. 

58. II n'esL nulls cite [injuslej 
que Nous nc ferons perir avant le 
Jour de la Resurrection ou que Nous 
ne chaticrons par un tourment cruel. 
C el a est ecrit dans le Livre (1 -', 

59 + Si Nous avons arrcte renvoi 
des miracles, e'est que les. peuples 



f * t * ~r «* .ir! f -tf ,i 




(1) InLerprclalion rapportcc p;tr Al QurUibi 
sourate 28, 



s'appuyanl mjt lc vcrsct 59 dc la 



17. Al-Ist r 



Partie 15 



42* 



\9 nA-1 



ancicns les avaicnl t raited de 
mensonges. Aux Tarn unites. Nous 
avons apportc lc prodigc manifcsle 
de la Chamclle, mais ils Tout rcrrie. 
Nous n'envoyons les signes qu'a 
titrc de menaces. 

60* Rappelle-toi lorsque Nous 
f avons dit: «Ton Seigneur cenie 
entierement les liommes » Nous 
n l avons fait de la vision ' que Nous 
r avons montrcc qu'unc cprcuvc 
pour les homines, loul commc [Nous 
r avons fait del l'Arbrc maudit {2,1 
evoque dans le Cor an. Mais Nous 
avons beau les menaces cela ne 
fait qu'accroitre leur arrogance. 

61, [Rappelle-loi| lorsque Nous 
avons dil aux anges de s;e prosterner 
devant Adam : tons s'lnchncrenL 
horinis Iblis qui protcsta en disant ; 
«M inclincrai-jc devant celui que 
Tu as tire du Jimon?» 

62, [Et d'aj outer]: «Vois-Tu eel 
Sire que Tu as honorc" a mon 
detriment: si Tu me laisscs vivrc 
jusqu ! au Jour de la Resurrect ion J e 
liendiai en bride sa descendance 
sauf un lout petit nombre.» 

63, Le Seigneur lui dit: «Va-l- 
en! Avec tous eeux qui te suivront 



*.ii r kj.ii l I JT \. ' -C'' *r 



(1) U s'agil de la vision par laquelle, apres le Voyage nocturne. Allah fit voir 
a Son Prophete la Mnsquee d' At Aqsa afin qu'il la decrive en detail a ses 
dctracteuji. 

(2) II .s'agit de radirt de Vaqqum" mentioime dans la sourate 56, verset 52. 



17. Al-lsrif 



Pat tie 15 



427 



parmi euxl En realite, la Gehenne 
sera voire retribution ct vous en 
serez bien payes.» 

64, «EmpLoic-toi a cnjoler ccux 
parmi eux que tu peux seduire par 
la voix! Lance contre eux Les 
cavaliers ct tcs fantassins! Associc- 
loi a leur Lemation par les bieiis 
el les enfanls, prod: gue- leur les 
promcsscs!» En fait, les proincsscs 
dc Satan ne sont qaillusions. 

65, «Mais lu n auras aucune 
emprise sur Mcs vrais scrvitcurs.» 
Le Seigneur suffit conuue Prorecteur. 

66, C*est votre Seigneur qui fait 
circuler pour vous les vaisseaux sur 
mcr. pour vous pcrmcttrc dc qucrir 
Ses bienfaits. En verite, Allah est 
lout Misericorde pour vous. 

67, Lor.sque vous etes en peril 
sur mcr, tout cc que vous implorcz 
en dehors de Lui se perd. Mais des 
que vous etes sauves sur lcrrc : 
vous vous en dctourncz. Vraimcm. 
riiomme esl par nature ingral. 

68, Eles-vous surs qu' Allah ne 
fcra pas s 'cf fondrcr unc parlie de 
Li tcrrc sous vos picds? Ou qu'Il ne 
fera pas dec hairier c autre vous. un 
ouragan devastatcur, sans cspoir 
pour vous de trouver protecteur? 

69, Ou qu'Il ne vous ramenera 
pas [a la mer] une nouvelle fois. en 
soulcvant unc tempctc qui vous 



3 -vft-rif - 



17. Al-IsrS' 



Parlie 15 



42* 



engloulira en sane lion de voire 
impictc sans que vous n'ayez aucun 
moyen de secouts con ire Nous? 

70* Nous avons honors les 
descendants d'Adam; Nous leur 
avons founu les moyens de transport 
lerrestres el mari limes, leur avons 
procure les mcillcures nourriturcs. 
el les avons bien avanlages par 
rapport a nombre dc Nos creatures. 

71. Un jour, Nous mvitcrons 
chaque communautc, avee son guide, 
a se presenter devanl Nous. Celui 
qui aura recti son livrc de compies 
de la main droite, sera de ceux qui 
liront leur bilan sans difficulty, lis 
ne seront leses en lien. 

72. Mais celui qui aura etc 
aveugle dans ce monde T le sera 
encore plus dans T autre. II sera 
da vantage devoye. 

73* Les mecreams ont failli. par 
leur lentalion, te detourner de te 
que Nous f avons rcvelc pour que 
lu Nous imputes autre chose. lis 
fauraient alors pris pour ami, 

74. Si Nous nc t avions pas 
affernu. tu aurais quelque peu 
penchd dc leur cote. 

75. Nous t'aurions alors fait 
sentir un double chatiment en cette 
vie et outre lombe. Tu n" annus 
trouvc auctui allie centre Nous. 

76. Peu s en est fallu qu'ils ne 



1 - Z 




t * ■ -rt ; .'. " 



17. Al-Isi 3' 



Pat tie 15 



429 



1'aicnt harecle' au point de ic forcer 
a sortir de ton pays, mais dans ce 
caa, ih nc scraicnl rcalcs aprcs loi 
que tres pen dc temps. 

77* Telle f\it la tradition potir 
les Messagers que Nous avons 
envoy £ s avatit toi. La loi dc Notre 
tradition est immuable. 

7&, Accomplis la pricrc au 
declin du soleil et a la tombee de la 
nuit> ainsi que l 1 office de l aubc ou 
le Coran est ecoute par [ley anges] 
le'moins. 

79. Au ccmrs, de la nuil, 
interromps souvent ton sommcil 
pour des prieres surerogatoires. 
Pcut-ctrc ton Seigneur, a la 
Resurrection, te reservera-t-Il un 
rang bicn elevc. 

80. Dis: «Seigneurl Menage- moi 
xinc entree vraimcnt honorable, ct 
une issue vraimenl heureuse! 
Accordc-moi, dc Ta Grace, le 
soutien d*un pouvoir deeisif I » 

81. Dis: «La vciite a delate et le 
faux s'est evanoui. En venle, le 
faux est toujours inconsistant.» 

82* Nous faisons deseendre dans 
ce Coran de quoi edifier les homines 
et constituer une misencorde pour 
les croyants. Mais il ne fail 
qu' accroilrc la perdition des injustes. 

S3. Une fois rhomme comble 
de Nos bienfaits, il se detoume et 



t I ' I.-- 



'-v>:X 4 i 



17. Al-IsrS' 



Pat tie 15 



430 



JJ- 1 



cloignc son ctcur de Nous. Mais 
quand le malheur le touch e, il se 
laissc allcr au ddscspoir. 

84, Dis: «Quc ehaeun agissc a 
sa faconl Allah recotmaitra bicn 
ceux qui suivront la meilleure voie.» 

$5, Ih t'mterrogenl sur [la 
nature de] lame; dis-leur: «L'ame 
relcvc du mystere de mon Seigneur. 
II ne vous est doime de la science 
qu'une part Ires infime,» 

Sfi, Si Nous 1' avians voulu, 
Nous aunons pu te reprendre ce 
que Nous favons r6vcle, sans que 
tu puisses trouver en la matiere un 
mandalaire pour t'appuyer ; 

87, si ce n'esl la Grace de ton 
Seigneur. En vcritc. Sa favcur pour 
toi est immense! 

88. Dis: «Si les humains ct ies 
djinns se reunissaieiu pour produire 
un Livre semblable au Goran, ils 
n y reussiraicni point, dus sent- ils 
se soutcnir les uns les autres.» 

89* Nous avons cite toutc sortc 
d'exemples dans ce Livre, mais la 
plupart des homines se sonl 
obs lines dans leur nieereanee. 

90. Voila ce qu'ils disenl: «Nous 
ne te croirons pas rant que tu tie 
feras pas jaillir de terre une source 
d eau abondanle; 

91. ou que tu ne posse deras pas 



_f .-■ ¥. t . . 



17* Al-Tsr i" 



Purtic 15 



431 



un grand jardui de palmiers et de 
vignes. dans lequel tu [eras couler 
dcs ruisseaux partout; 

92* ou que comrac tu nous le 
promets - tu ne feras pas tomber le 
ciel en fragments sur nos tetes; ou 
que tu n'ameneras pas Allah et les 
anges en face de nous; 

93, ou que Lu ne possedcras pas 
un palais aux orncmcnts dorcs on, 
enfin, que tu ne reus sir as pas a 
monter au ciel, el nous ne croirons 
a ton ascension que si tu apportes 
un livre que nous pourrons lire ! ». 
Dis-leur: «Gloire au Seigneur! Ne 
suis-je qu/un simple mortel envoy c 
[par le Seigneur] ?» 

94* S H il est une chose qui a 
empeche les hommes de croire, 
quand ils ont recu le message dc 
verite, e'est hi en le fait de se dire: 
«Commcnl Allah cnvoie-l-ll un 
simple mortel com me Messager?» 

95* Dis-leur: «S'il s 1 eta it trouvc 
sur tcrrc des anges qui y vivaienl 
normalcmcnt, Nous leur auric us 
envoyc, du del, un angc-messagcr,» 

96* Dis-lcur: «Qu* Allah suffise 
comme Ternoin en Ire vous et moi! 
Allah connait si bieti les hommes, 
Ses creatures! II connait bien tons 
leurs secrets. » 

97. Celui qir Allah veul dinger 
sera bien guide mais eeux qu'Il 



-FL"L 



■a -h 



17. Al-Isi 3' 



Parlie 15 



432 



€ nl end egarer nul r en dehors de 
Lui, nc saurait lcs sauvcr. Nous Lcs 
ramenerons Lous le Jour de la 
Resurrection, trained faces conire 
tcrrc, avcuglcs> mucts ct sourds. 
voues a la Geheime comme asile. 
Chaquc fois que sa flamntc baissera. 
Nous ravivcrons son Brasicr. 

98. Ce sera leur retribution pour 
avoir rejete Nos signer, disanl: 
«Quoi ! Aprcs avoir £t£ rcduits cn 
osscmcnts ct poussicrc, devrions- 
nous renaitre dans une creation 
nouveIle?>? 

99. Nc voicnl-ils pas qu 1 Allah : 
qui a crcd lcs eicu\ ct la tcrrc, pcul 
bicn erecr des ctrcs scmblablcs a 
eux? II a fixe pour leur resurrection 
un lenne indubitable. Pourlant, les 
injusles s obslinenl ane pas croire. 

100. Dis-lcur: «Pos s 6dcricz- vous 
ics tresors infinis de la grace du 
Seigneur, que vous les epargneriez 
par lesine de peui de Jes depenser,» 
Oui, rhamme est ftmcieremenl 
avaie. 

10 L Nous avons donrtc a Moisc 
ncuf sigrics manifcstcs. Inlcrroge 
pluioi lcs Enfants dlsracl [sur cc 
qui arrivaj quand il vint a eux. 
Pharaon lui dit alors: «6 Moisc! Tu 
me parais bien un homme posscdc\» 

102 + Moisc rcpliqua: «Tu sais 
bien que Seul le Maltre des cieux 



©4 



.^...y.y '^j i <- 



A, ^ 




17* Al-TsrS' 



Partk 15 



433 



W 



ct dc la tcrrc a fait dcsccndic [cos 
prodigcs] cn signcs cclairants. Jc 
pense bien, Pharaon, que tu coins a 
ta perdition, » 

103, Pharaon voulut expulser 
les Fils d'Tsrael du pays. Nous 
Taverns fait cngloutir en mer> a in si 
que tous ceux qui etaient avec lui, 

104, Ensuite, Nous avons dit 
aux Enfants d'Tsrael: « Install cx- 
vous sur cctte tcrrc f Quand la 
prom esse dc la vie de TAu-dela 
s'aeeomplira, Nous vous ramenerons 
tous en masse.» 

105, La vcrite est que c*cst 
Nous qui avons revel e ce Goran, el 
que ee Coran revele la Verile\ Nous 
ne t* avons envoye qu'en tant que 
porteur d'une bonne nouvelle [pour 
les croyantsj ct d'uti message 
divertissement [aux impies], 

106, Nous t 1 avons revele ce 
Coran par e tapes pour qui: In 
puisscs l'cxposcr progressivement 
aux hommes, A in si mettons-Nous 
la re vela lion a leur police. 

107, Dis-leur: «Croycz-y ou n'y 
croyez pas! bh bien! Quand on en 
donne lecture a ecux qui on I rceu 
les Ecritures auparavant, ils tombent 
prosternes \ur la face, 

108, disanl: "Gloire a noire 
Seigneur f La promessc du Seigneur 
s'esl accomplie!"» 



<i i'-r-r 




I- 111 *^ i -J'' I I :Jj- 



17. Al-IsrS' 



Parlie 15 



434 



109. lis tombcnt sur la face, 
tout en plcurs, avcc une humilitc 
accrue, 

Dis-leur «Invoquez le Nom 
d" All ah hu le Nom d'Ar-Rahmane 
(lc C16mcnt)f Par quclquc nom que 
vous Linvoquiez. [sachez quc| les 
noms les plus sublimes son I les 
Siena. » N'eleve pas trop ta 
voix dans ta pricrc! Ne la baissc 
pas trop non plus! Adopte plutot 
un niveau lnlermediaire! 

Ill, Dig: ^Louange a Allahl 
Qui nc S cat pas donnc d'enfants. 
qui n'a pas d associc au Royaumc 
et qui n a nul besoin de protection 
contre la moindre vileme. Exalte 
hautcmcnt 5 a grandeur! » 



IS. Al-Kahf 



Pai tie 15 435 S c tJr 1 



1 A kJL^iJ 



IS. AL-KAHF (la caverne) 




Frehegirienne (sauf les versets 28 et 83 a 101), revelee apres la 
sourate de "I'Enveloppante ". Elle compte 110 versets. Son litre est 
tiri du verset P, 

La sourate rapporte d y abord le miracle des dormeurs de la 
caverne, groupe de croyants demeures inertes des siecles et 
ressuscites au milieu d'une nation devenue croyante. 

II s'ensttit une invitation a la constattce et a. la compagnie des 
pieux; puis est rapporte le dialogue des deux kommes, dont un ritke 
mats vanitcux proprieiaire de domain* agricole, avtt h sort de la 
fortune de celui-ci. 

Le texte raconte plus loin la rencontre, puis la compagnie de 
voyage de Moise et de I'homme sage t avec les enigmes de la barque 
percee, de V enfant tue et du mur etaye t dont la clef sera don nee par 
la suite. 

Apres mention du periple de Du-l-qarnain et rappel du sort des 
croyants et des rnecreants, la sourate se termine sur une exhortation 
a /aire ceuvre pie et a vouer un culte exclusif a Allah. 

Au nom d'Allah } le Clement } -nuf-^iT^t 





1. Louangc a Allah qui a r£vel£ 
le Livre a Son Serviteur, sans le 
nioindre detour! 




2. Une revelation bien coherente 
afln que [lc Messagcr] avcrtissc les 
hommes de J a rigueur terrible du 
Seigneur ct qu'il annoncc aux 
croyants, qui font le bien, qu'ils 
auront une belle recompense, 




3. dont ils jouiront a jamais; 




4. el. qu'il meUe aussi en garde 
ccux qui di&cnt qu' Allah S'cst donnd 
un enfant, 



IS. Al-Kahf 



Parlie 15 



436 



5. sans que, ni eux m leurs 
ancfiircs, ne puissem cn avoir aucunc 
connaissancc. Quelle monstruosite" 
que le blaspheme qui sort de leurs 
bouches! Quels mensonges que ce 
quils profcrcnt! 

ft. Peul-etre le consumes -tu en 
chagrin a La suite de leur refus de 
•era ire a ce message. 

7. Nous a vans fail de ce qui est 
sur terrc unc parurc pour elle afin 
d'eprouver scs habitants ct de 
reconnaitre qui, panni eux, 
accoinphra les meilleures neuvres. 

8. Puis Nous transformer-cms ce 
decor cn sol aridc. 

9. Pcnscs-tu que les homines de 
la Caverne et d'Ar-Raqlm furent 
painii Nos signes les plus etonnants? 

10. Lot s que ces jeuues gens se 
sonl refugies dans la giotte en 
disanl: « Seigneur! Aecordc-nous 
unc grace cmanant de Toi et aidc- 
nous a trouvcr la bonne voic dans 
notre entrepmef» 

11. Nous avons assourdi leurs 
oreillcs. dans la Caverne, des annecs 
durant, 

12. Puis Nous les avons reveilles 
afin de reeonnaitre lequel des deux 
parlis [se disputant a leur sujct.J a 
le mieux e value la durce de leur 
sejom. 



© \jSju J\ 



IS. Al-Kahf 



Parlie 15 



437 



13, Nous te donnons iei la vcntd 
sur leur histoire: Ce sont de jeunes 
gens: qui ont cm a leur Seigneur el 
dont Nous avons renforcc la foi. 

14, Nous avons aussi affenni 
leurs cueurs lorsqu'ils se sont leves 
pour dire: «Notrc Seigneur est lc 
Seigneur des cieux et de la terre . 
Nous n'invoqucrons aucunc divinitc 
en dehors de Lui, sinon nous 
dirions unc iniquitc flagrante. » 

15, «Hclas! Voila que notrc 
peuple a choisi des divinites en 
dehors de Lui. Si encore ils 
pouvaient apporter une preuve 
cvidcnlc a leur sujcif Qui csl done 
plus injustc que eclui qui forge des 
mensonges comre Allah?!* 

1#l «Puisque vous avez mmpu 
avec ces gens et avee tout cc quiLs 
adorent - n'adorant qu s Allah - 
reiugiez-vous dans; la Caverne! 
Allah repandra Sa miser ieordc sur 
vous et vous menagera une issue 
convenable » 

17. Le soleil, en se lev ant : 
contournait leur cavcrnc sur la 
droits et, en se couchant, il decimal I 
sur la gauche, alors qu'ils reposaieni 
dans lespace du milieu. Cela est 
Tun des signes de la puissance 
d' All ah. Cclui qu 7 Allah dirigc sera 
bien guide et cclui qu'Il emend 
egaier ne Irouvera ni protecLeur ni 
guide. 



H-^J ^ t ■wt 1 I -i- s_1 " - rP I 1 ■ ,-■ 



. - - -r ■ - J -- i..-- ill" " '.- - ■■' * 



IS. Al-Kahf 



Parlie 15 



43* 



lft. Tu les croirais e veil les alors 
qu'ils dormaicnt. Nous lcs faisions 
tourner sur 1c cote droit et sur lc 
cote gauche, Leur chien etendait 
ses partes a 1' en tree. Si lu les avais 
decouverts, tu le serais enfui 
aussitot, plcin d T c"pouvantc. 

1!*. C*cst ainsi que Nous les 
avons reveilles. Aussitot. Us sc 
mirent a s'interroger entre eux. Lun 
d'eux dii: «Combien de temps 
sommes-nous rested ici?» Un autre 
repondit: «Une journee ou une 
panic de journcc.» lis dircnt; «Votre 
Seigneur connait mieux la durcc de 
votre sejour. bnvoyez done Tun de 
vous en ville avec cet argent, pour 
chercher hi meilleure nourriture a 
vous apportcr. Quil soil habile 
afin de n'attircr 1' attention de 
personnels 

20* «En effet si ces gejis 
mettaienl la main sur vous. vous 
senez lapides ou ramenes de force 
a leur culle et vous ne trioniphenez 
plus jamais. » 

21. Ainsi, avons-Nous voulu 
quils soient decouverts pour que 
les habitants de hi cite sachent que 
la promesse d' Allah sera toujours 
accomplie et que Hieure de la 
Resurrection est ineluctable. Puis 
les gens se disputerenl au sujel 
du sort a leur re server. Certains 
suggcrtrcnt: «Edificz un mausolec 



C~-j! >4^£- 1^* 1 ^ Jr' ^S-^J' 4;^c^ J ^ 




IS. Al-Kahf 



Parlie 15 



439 



sur leurs lombes! Ijeur Seigneur Seul 
sail cc qifil en est d*cux»; mais 
ccux dont T opinion a prcvalu, dircnt: 
«Nous allons cnger un temple sur 
cux.» 

22. «Ils etaient trois. affirmeront 
certains, leur chien etant le 
quatrieme»; d'autres diront: «Ils 
ciaknt an nombrc dc cinq, lent chicn 
ctant le sixiemc.» Pure conjecture 
que hen n'atteste! D 1 autre s enfin 
souliendront: «Ils etaient sept et 
leur chien ela.it le huitieme.» Dis: 
«Allah en eonnalt micux le nombre 
exact, dont tics pen dc gens sont 
in formes, Dans la contro verse les 
concernanl, limiLe-toi aux aspects 
les plus, c lairs. Ne cherche a 
1' informer auprcs dc personnc a 
leur sujct.» 

23* Nc dis jamais d une chose: 
<Je fei ai ceci demain» 

24. [sans aj outer]: «pourvu 
qu' Allah lc vcuillc.» Invoquc le 
nom dc ton Seigneur, si ta mcmoirc 
te fait defaut. en disant: «Puisse 
mon Maitre me guider vers la voie 
la plus proche de la rectitude!.* 

25. En fail, ccs jcuncs gens soni 
demeures dans leur Caveme trois 
cents ans h auxquels s'ajoutenl neuf 
autre s. 

26. Dis: «Allah connait le micux 
la duree de leur sejour A Lui 



IS. Al-Kahf 



Parlie 15 



440 



apparticiil k mystere dcs cicux el 
dc la tcrrc. Coimnc Ll voir tout, 
comme II entend lout! Personne 
n'a de proLecteur en dehors de Lui. 
A Son pouvoir. H n 1 associc personne. 

27. ALlache-toi a reciter ce qui 
t a etc rcvclc dans les licritures dc 
Ion Seigneur! Ses Paroles sonl 
immuablcs et lu nc irouvcras point 
dc refuge en dehors de Lui. 

28. Prcnds patience en eompagnic 
de eeux. qui invoquent leur Seigneur, 
matin et soir, rccherehant Sa face.' 1 - 1 
Que ton regard ne les depasse 
pas pour convoilcr lc decor dc la 
vie d'iei-bas! N'ecoutc pas oelui 
doru Nous avons rendu le exjeur 
indifferent a Notre Rappel, qui nc 
fait que suivre ses penchants et qui 
se comporte toujour* en outrancier! 

29. Dis: «Voici la Venle emanant 
dc votrc Seigneur! Y croira qui 
voudra, et la reniera qui voudra ' » 
Nous avons reserve aux injusles un 
grand Feu dans la rotondc duqucl 
ils seront cioitres. Sils appcllcnt 
au secours, ih lauronl sous forme 
d'une eau bou ill ante comme du 
metal fondu' 2 '. leur brulant les 
visages. Quel horrible breuvage! 
Quelle triste retraite! 

30* Ceux qui croient et qui 



3* Ji TC.- 




L' " ^ 



\A1 ' 



Li_nJ^> ^j-^'^^jj; *i L_^j 1 



(1) Certains cxcgclcs pensent que ccllc I'ormuk signilic "puur pkiirc a Allah". 

(2) Pour cettains exigetw "al muli] ' est I'huile htrilante. 



18. Al-Kahf 



Partie 15 



441 



i A * fa 1 A Jl^J' i _>_♦-* 



accompli sscnt dc bonnes oeuvrcs 
sauront que Nous nc laissons point 
se perdre les efforts des bienfaiteurs. 

31 ♦ Ccux-la scront admis dans 
les jar dins d'Eden el des ruisseaux 
coulcront sous leurs picds. lis y 
seront pares de bracelets d'or et 
reveliront des habits verts, fails de 
sole ct dc brocart. s'accoudant sur 
des Ills somptucux. Quelle magniGquc 
recompense] Quelle belle retraile! 

32. Cite-leur en exemple le cas 
dc deux homines dont Nous avons 
dote Tun de deux jardins de 
vignobles hordes de palmier s avec 
un champ de blc entrc cux< 

33. Chacun des deux jardins 
donnait son pJein re n dement, sans 
aucun deficit; [tar] Nous avons fail 
sourdrc une fontainc qui coulait a 
travers les jardins, 

34. Celui qui en cueillait les 
fruits dil a son compagnon, au 
cours dc leur dialogue: <Jc suis 
plus riche que toi el plus fort par 
mon clan, » 

35. Puis il cntra dans son jar din 
et dit. se poitant ainsi tort a lui- 
meme: «Je ne txois pas que ce 
jar din puissc jamais p6rir», 

36. «Jc nc crois pas non plus a 
Tavencment de l Heurc, Si jamais 
je devais etre ramene au Seigneur, 
je trouverais surement une fortune 



i ail J t^J^-; 



.,-7---- .- f*\ - *""£h- 

esses 



5 t-^^i3\j3^> ^ S§ 



1 1 itjji 



IS. Al-Kahf 



Pat tie 15 



442 



mcilleurc que mon jardin.» |lj 

37. Son compagntm, qui discutait 
avee luL rcpliqua en disanr: «Oscs- 
tu 3 [a ce point,] renier celui qui t + a 
■ere e de puussiere, puis dune 
gouttc dc spcrmc. puis t a donnd la 
forme d un uoinine?» 

38. «Quanl a moi, je reconnais 
Allah, mon Mal'trt, je nc Lui 
associe personnel 

39* «Que n as-ru dit, en entrant 
dans ton jaidin: "Ah! Telle est la 
volont£ d' Allah! II n'est dc i~<.>r:c 
que de Luif Si tu trouves que je 
suis moins pourvu que tt>i en biens 
ct cn enfants, 

40* il sc pcur neanmoms que 
mon Maitre me donue mieux que 
ion jiirdin ct que, par unci ealaimtc 
du cicL II le transforme soudain en 
sol denude, 

41. ou que Teau qui Tarro&e se 
pcrdc sous tcrre, sans que tu puisnes 
en trouvcr les trace s'\» 

42. En effet. route sa recolte fut 
devastcc. II sc init aussilol ft $e 
tordre les mains, desempare pour 
avoir lanl invesli dans ces jardins 
dotit les cchalas s'ctaicnt vides dc 
leurs ureilles, el s'ecriant: «Que 
n'cusse-jc pas prctc d'assoeic au 
Seigneur!^ 



i ■ -" * ■■ * -| .■ ,i 




(1) Che?. Wflfsh; «.. . nieilleure- que ines deux jard ins, » 



IS. Al-Kahf 



Parlie 15 



443 



43. II n'eut aucLin parti pour le 
soulcnir centre Allah el il nc put 
point gagncr. 

44. En fait, la vraie protection 
releve d' Allah, le VYai. C'est Lui 
qui deLienl la meilleure recompense 
ct qui garantit la meilleure issue. 

45. Proposc-lcur une [autre] 
parabolc: la vie dans 1c monde 
d'ici-bas est comparable a une eau 
que Nous faisons descendre du ciel 
el qui fait pousscr une vegetation 
dense. Mais, trcs vite, celle-ci 
devient une poussiere de chaume 
vannee par les vents En verile, la 
puissance d' Allah s elend sur U>ute 
chose. 

46* Riches scs ct enfants sent les 
ornemcnts de la vie d'ici-bas; alors 
que les osuvres pies perdurent et 
procurent la meilleure recompense 
aupres du Seigneur, en off rant la 
meilleure cspcrancc. 

47, Le jour ou Nous mettrons 
les montagiies en bianle et ou la 
lerre sera mi.se a decouvert, Nous 
ramencrons a Nous lous les 
homines, sans en laisser pcrsonne 

48* lis se presenteront en rang 
devant le Seigneur. [II leur sera 
dill: «Vous voila venus a Nous leJs 
que vous eliez lorsque Nous vous 
avons erces pour la premiere fois. 
N'avcz-vous pas prelciidu que Nous 



. •ttf i vX. i,'l> » TV T> J 'T>Jt 



'uj*^ J^ii u^j ^ J-^j^J 
0 '■ J^JZ 



IS. Al-Kahf 



Parlie 15 



444 



n' avion s pas fixe ce rendez-vous 
cn cc jour?» 

49h Lc Livrc des bilans sera pose 
[devant eux|. On verra les crumnels, 
fort angoisses par son conlenu. lis 
dironl: «Malheui a nousf Quoi! Un 
Livrc qui nc laisse aucunc fautc. 
qiTcllc soit legcrc on grave, sans la 
rccenscr!» Ainsi» sc trouveront-ils 
en face de leurs oeuvres. Et nul ne 
sera lese par Allah. 

50. |Souviens-loiJ quatid Nous 
avons dit aux anges: «Prostcrncz- 
vous devant Adam f » Tous 
s'inclinereiil hormis Iblis, issu des 
djinns, qui se rebel] a c outre l'ordre 
du Seigneur. Oseriez-vous le 
prendre, lui ct sa descendance, pour 
maitres en dehors de Moi. alors 
qu'ils soul vos ennemis j ures 7 Quel 
dele stable echange pour les injusles! 

51. Je ne les ai pas fail ashler 
a la creation des oieux ni dc la 
tcrrc. ni a lent propre creation; non. 
Je n'allais pas prendre les [demons! 
Irompeurs pour assistants. 

52. Cc jour-la, lc Seigneur dira 
I aux paicnsl : «Appelcz done Mes 
prclcndus as socles !» lis les 
appelleront en vain, mais ils tie 
repondroni pas a leur appel car 
Nous les aurons s-epares d eux par 
un ab'Ime. 

53 + Les criininels verrout venir 



1 ji^j ^J^jJ^ 1 ' ~£^Ji\j!& iij 



■ *Vr ,"„■" ^'lf cfc 'J 1 ^ tffs 



■4S 



IS. Al-Kahf 



Partie 15 



445 



le Feu et seront persuades d' avoir a 
r affronter En effct. ds nc trouveront 
aucun mo yen d'y echappcr. 

54* Nous avons. certes. expose 
dans ccCoran toutcs soricsd'cxcrnplcs 
edifiants, pour convaincre les 
hommes, mais rhomme est 1 elre 
k plus conic st at aire. 

55* Quont done les homines a 
ne pas croire lorsqu'ils out recti le 
guide de saint? Qu out-ils a ne pas 
implorer le Pardon du L Seigneur? 
Sinon qu'ils attendent de subir le 
sort des anciens, ou dc se trouvcr 
face an chatiment. 

5ft. Or, Nous n envoy on s des 
Messagers que pour annoncer les 
bonnes nouvelles ou dormer des 
avert! sscmcnts. Mais les mccreants 
s Abstinent a opposcr lc faux au 
vraL et a tourner en derision Mes 
signes et Mes averlissements. 

57. Y a-t-il done plus injustc que 
celui a qui on rappclle les signcs 
du Seigneur et qui s en detournc. 
oubliant les mcfairs qu'il a deja 
commis?! Nous avons couvcrt dc 
voiles les cceurs de ces criminels; 
aussi ne peuvent-ils rien comprendre. 
Nous avons obstme leurs oreilles: 
lu as beau les convier au Salut : 
jamais lis nc suivronl la bonne voie. 

5&, Si ton Seigneur, T Indulgent 
et lc Miscricordicux, leur tcnait 



* 1 A j - . <- vl *Xt 



1 -- -Y, \ - j - ■ - + - 



IS. Al-Kahf 



Partie 15 



446 



ngueur de leurs forfaits, II aurail 
hatd leur chatimenL mais II kur a 
assignc un terme qu'ils ne sauraicnt 
eluder. 

59. | A nc pas oublici; | ccs cites 
que Nous avous fail, perir pour leuv 
iniquity, en assignant un tcrmc fixe 
pour leur mine. 

60* iSouvicns-kul dc Moisc 
lorsqu*il dit a son serviteur: «Je 
n"aurai dc eesse tant que je n 1 aural 
pas atteint le confluent des deux 
me is, dusse-je marcher des annees 
enticrcs». 

61 ♦ Moise ct son scrvitcur 
finirenl par atleindre le confluent, 
mais ils. avaient oubli£ le poisson 
| qui kur servait de viatique]. 
Celui-ci Urouva sa voie pout 
aitrindrc la mer et disparul . 

62. Aprcs etrc allds plus loin 
encore, Moise dit a son valet: 
«Apporte-nous noire repas; ce 
voyage nous a accablcs dc fatigues 

63 + Le valet rcpondit: «Ah, voila, 
lorsque nous nous sommes arreles 
an rocher, j'ai oublie d' avoir l'iieil 
aur le poisson. Satan a du m inspircr 
cette negligence et Le poisson a piis 
lc large; v raiment ctonnanl!» 

64. Moise dit alors: «Voila 
justcmcnt cc que nous cherchionsl» 
Puis urns deux revinrent sui leurs 
pas. 



.i -- -, 



13. Al-Kahf 



Partie15 



447 



65. A in si lericonuereirt-ils un 
homme pamii Nos servile urs„ sur 
qui Nous avons clcndu Notre grace 
ct quo Nous avons dote d'un grand 
savoir emanant dc Nous-mcmc. 

66. MoTse lui dit; «PouiTai-je 
etre ton disciple poor que lu 
m'rrrilie.s a ecilc sagesse que Fon 
fa cnscignec?» 

67* Celui-ei rcpondil: «Tu rfaurais 
pas asse7 de patience pour supporter 
ma eompagnie » 

68. « Comment pourrais-tu etre 
patient devant ccrtaines choscs que 
tu n'arriveras pas a t*cxpliqucr?» 

69. Moise dit; «Tu ine trouveras, 
si Allah le veut, maTtre de moi- 
mcme cl entitlement soumis i lu> 
ordres» 

7U. L 1 autre lui dit: «Si tu 
m'accompagnes, ne me questionne 
sur nenl Attends toujours que je 
I 'en parlc le premier » 

71. lis partircnt ensemble, Mais 
lorsqu'ils monterent a bord d T un 
bateau, V homme s'emprcssa dc 
rendommager. Moise s'ecria: 
«Quoi3 lu I 1 as endommage pour 
n oyer ses occupants?! Tu commets 
la unc eriormite!» 

72. Jl lui repondit: «Ne fai-je 
pas avert! que tu nc saurais supporter 
ma eompagnie?» 



I ' -± - '-> 



Si 



^ 



I8..4l-Kahf 



Pat tie H 



448 



73. Mdi.se lui dit: «Ne me liens 
pas rigucur dc ccr oubli ct nc 
m'ac cable pas (Tune epreuve trop 
rudc.>* 

74. Ik continucrcnl kur route cl 
rencontrerem uri jeune garcon; 
l'homme s'empressa de le tuer. 
Muisc proiesta: «Quoi! Tuer une 
pcrsonnc valide. sans que ce soit 
pour en venger une autre 1 Voila un 
gestc bicn odieux!» 

75. L'homme dit: «Nc t'ai-je 
pas averti que tu n'aurais pas la 
patience de demeurer avec moi?» 

76. Moisc rcpondit: «Apres 
ccrte fois-ci. si jc tlntcrrogc sur ce 
que tu fais. tu te libereras de ma 
compagnie. Tu merites des excuses 
dc ma part.:* 

77* lis poursuivircnt bur voyage 
el arriverent dans une cite. lis 
demandercnt a ses habitants dc 
quoi se tiourrir; les habitants 
refuserenl de leur offrir Phospittdite. 
lis y trouvercnt un mur qui menacail 
de secrouler; le Sage le redress a. 
Mo'ise lui dit: «Tu aurais pu, si tu 
k voulais. demander un sal aire 
pom ce travail. » 

78. Le Sage lui diL: «Voici le 
moment dc nous scparcr. Mais 
avant, je tcxpliqucrai les fails qui 
font paru insupportables.» 

79, «D'abord le bateau appartetiait 



" I - " -r ' 



18Al-Kahf 



Pat tie J H ■ 



449 



a des lrifortuncs qui iravadlaicnl en 
mcr. J'ai voulu lc rcndrc dctcctucux, 
car, devanl eux„ il y avail un 
monarque qui cordis quaiL tous les 
bateaux |cn bon ctatl;» 

SO, «Quant a V adolescent, e'etail 
le fils de deux parents croyants. 
Nous avons craint qu'il ne le* 
accablat par son arrogance er son 
infidelite-w 

81 ♦ «Ton Seigneur a decide dc 
leur dormer, en echange, un autre, 
plus vcitueux et plus prompt a les 
venerer.?> 

82* «Quant au mur. il appaitenail 
a deux orphelins de la cite, dont le 
pcre ctait un saint hommc. lis 
possedirieiit un tresor sous ce mur. 
Allah a dc"cid£ qu'ils attcignent la 
force de Tage et puissent sonir leur 
ir£sor, par Sa niiscricurdc. Jc n'ai 
rien fait de tout cela de ma propre 
initiative. Voila I' explication des 
faits que tu n'as pu supporter, » 

83* lis t'intcirogcjit aussi au 
sujet de Du-l-qarnain, dis-leur: «Je 
vous dormer ai de son histoire unc 
citation [d* Allah] : 

84. c'elait un homme a qui 
Nous avions accorde la suprcmatic 
sur terre el donne des voies el 
moyens dc toute sorte. 

85. II suivit une voie 

86. qui le mcna au Cou chant. II 



ijy*- '^mJ^-o i>j<A 



18Al-Kahf 



Pat tie Id 



450 



trouva que le solcil disparaissait 
aupres d'une source d'eau chaude. 
La, il decouvrit un peuple. Nous 
avons dit; «6 Du-l-qarnain! Soit tu 
les chaties, soil lu essaies de les 
prendre par la douceur; » 

87. Du-l-qarnain dit: «Cclui qui 
est injuste, jc le ehaticrai maintenant, 
puis il sera ramene a sou Seigneur 
qui lui infligera un lourment inoui.y 

88. «Quanl a celui qui croit el 
qui accompli I de bonnes (Kuvres, il 
aura la belle recompense. Nous lui 
exprimerons les propos de la 
douceur. » 

89. Puis il [Du-l-qarnain] suivrt 
unc autre vole, 

90* pour attcindre lc Levant. 
La, il trouva que le soleil se levait 
sur un peuple dont Nous ne 
Tavions pas protege par un voile. 

91. Ainsi, Nous s avons 
parfaitcmcnt loul ce dont il dispose. 

92. Puis il suivit une voie 

93. pour atlcmdrc un col silud 
entre deux chatnes de mont agues 
en dec a desquelles il trouva un 
peuple qui comprenait a peine le 
langage [humain]. 

94. Ce peuple FiiiLerpella: «G Du- 
l-qarnain! Les Gog et Magog 
sentient le desordre sur teire. Veux- 
lu que nous le pay ions un sal aire 



J? 



■" 



I8..4l-Kahf 



Pat tie Id 



451 



pour que lu dresses une digue cnlrc 
cux ct nous??* 

95. Du-l-qamain rcpondit: «Cc 
qu' Allah m a accorde est bien 
mieux. Aidez-moi de Imiles vos 
forces et je batirai un barrage cntrc 
vous et eux!» 

96. «Apportez-moi des banes 
de fcr!» Lorsquc r edifice aucignil 
le niveau des cimes t il leur dit: 
^Souffle?,!.** Lorsque le feu devinl 
incandescent. 11 leur ordotma: 
«Appottex-moi du bronze pt>ur le 
verscr des sus ) » 

97. Lcs Gog ct Magog n'onl pu 
ni surmontcr la digue ni y fairc une 
breche. 

98. Du-l-qamain dit: «Ceci e.st 
fait par la Grace de mon Maitrc: 
quand Sa promesse s'accomplira. 
eel ouvrage sera leduit en poussiere; 
la promesse du Seigneur est 
ineluctable, a 

99. Ce jour-la. Nous avons 
laissd ccs pcuplcs errcr lcs uns 
parmi les autres, Quand la 
Trompettc sonncra, a ce moment- 
la, Nous les rassemblcrons tous. 

100* Ce jour-la, Nous piesenLerons 
la Gehenne aux mecreants de tres 
pres. 

101* ceux-la dont les yeux 
ctaicnt cou verts d'un voile, qui nc 
pouvaient voir les sigties de Mon 



ISAl-Kahf 



Partie lft 



452 



Rappcl el qui ne pouvaicnt ncn 
entendre. 

102 + Comment les mecreants 
croienl-ils pouvoir choisir Mes 
scrvitcurs commc allies contrc Moi? 
lin verite, Nous avons apprete la 
Gebenne pour l'accueil des infideles. 

103, Dis-leur: «Voule/,-vous que 
je vous informe de ceux donl les 
oeuvres sont vaines, 

104. ct dont les efforts dans la 
vie d'ici-bas sont peine perdue, 
alors qu'ils crmenL bien faire?» 

105^ «Ce sont ceux qui renieiU 
les signcs dc leur S concur ct Sa 
rencontre. Toutcs. leurs ocuvrcs 
seront reduites a neant eL le Jour 
de la Resurrection, Nous ne leur 
aeeordcrons aucun poids i.» 

106, Telle est leur rciribulion: 
la Gehenne, pour avoir re j etc la foi 
et tourne Me 5 signes et Mes 
Messagers en derision. 

107. [Par eontre,] les croyants 
qui accompli sscnt les ocuvrcs pics 
scront les notes du Paradis, 

108* oil ils vivront pour toujours, 
sans jamais vouloir le quitter, 

109* Dis-leur: «Si les eaux de la 
mer etaienl de Fencre pour [ecrire] 
les. paroles de mon MaTtrc, la mer 
tar it ait avant que ne sacheve la 
Iran scrip lion des paroles de mon 



it I 1 "* -V ^ J h'tf^ "* 1 t^. 



18Al-Kahf 



Paitie lft 



453 



Maitrc, mcmc si Nous y ajoulions 
unc quantitc dcau equivalents. » 

Dis-lcur: «Jc ne suis qif im 
mortel coinine vous- et il m est 
rev el 6 que voire Dieu est un Dieu 
unique Que quiconquc cspcrc la 
rencontre de son Maitre accomplisse 
de bonnes reuvres el ivassQcie 
personne au tulle de son Seigneur !» 



kf 

< ft * 



19. Ma ry am 



Paitie lfi 



454 







19, MAR YAM (Marie) 







Prehegirienne (sauf tes versets et 71) f revelee apres la saurate 
du "CreaUnr". FAlt, comptv 98 versefa Son litre est tire du verset 16* 

La sourale rappelle I'imploration de Zacharie, aboutissant a la 
naissance de Jean; elle relate ensuite la conception de Jesus et sa 
naissance, le preche d 'Abraham aupres de san pere et mentionne 
Isaac, Jacob, Mf>i,M, Aaron, hmae'l, Idriss. Elk se term in? par una 
confirmation la Resurrection et de la retribution de chacun. 



An nom d r Allah, te Clement, 
le Misericordieux. 

1. Kaf.Ha.Ya/Ain. §ad, 

2. [Void le] recit de la 
misericords de ton Seigneur a 
Tcgard de Son scrvileur Zaeharie. 

3. Lorsquc eclui-ci invoqua son 
Seigneur cTunc voic basse: 

4. il dit: «Mon Seigneur! Mes 
os on: faibli, et mes cheveux out 
eclate de blancheur, Je ne saurais 
£trc malheurcux cn T'irnplorant.^ 

5. «Jc rcdoulc [la conduilc dej 
mes proches apres ma mort, et ma 
feinme est sterile. Accorde-moi 
done un descendant 

6. qui herite de moi et de la 
famille de Jacob! Fais de lui un 
hommc con ven able f 

7. «6 Zacharie! [dil lc Seigneur : ] 
Nous fannoneons Thcurcusc 
naissance d un garcon du nom de 
Jean qui est le premier a s'appeler 
ainsi.» 



l = '? 



1 ■■' - 



19. Mai yam 



Partie lft 



455 



8. Zaeharie dit: « Seigneur! 
Comment pourrais-je avoir un 
garcon alors que mon epouse est 
sterile eL que j'ai alteint Tullime 
phase dc vieillesse71» 

y. AinsL ton Seigneur dit: «C'csi 
pour Moi une chose aisee, Ne t'ai- 
Je pas cree auparavanL a partir du 
neanl?» 

10. Zaeharie repondil: ^Seigneur! 
Accorde-moi un signc ! » Le 
Seigneur dit: «Ton signe sera de ne 
parler a perstinne dutaut Irois jours 
entiers» 

11. Lorsqu'il sortil du sanetuaire 
vers son peuple, il leur stiggera: 
«Exalte7 le Noni d' Allah matin et 
soir!» 

12. [Et le Seigneur oidtmna]: 
«6 Jean! Tiens fermcinent le Livre!» 
C'cst ainsi que Nous lui avons 
donne la sages se des son enfance. 

13* Nous lui avons aussi accorde 
Noire Tendresse et 1' avons rendu 
vcrtueux n dtait un hoiuine picux + 

14. bicnveillant envers son pcre 
et sa mere; il n etait ni violent ni 
de.sobeissant. 

15. Que le Salut soil sur lui le 
jour de sa naissanee, le jour de sa 
mort et le jour ou il sera rcssuseite 
vivant ! 

I6 + Mentionne. dans le Livrc, le 



©'4 



->~5f Tf^ ■-'"--.-rf 



19. Mai yam 



Pat tie H 



456 



rccit dc Marie, lorsqu'cllc sisola 
dc sa famille dans un cndroit 
[situe] a l H EsL 

17. Elle sc protcgca deux par 
un rideau; Nous lui eiwoyames alors 
un souffle dc Notre Esprit qui sc 
presents h elle sous la forme d'un 
clrc humain bicn accompli. 

IS- Elle dil : « Qu' Ar-Rahman 
(le Clement) mc protege de roi, si 
tu es un honinie de piele!» 

19* L' envoye repondit: «Je ne 
suis que le Messager de Ion Seigneur 
qui veut V accorder un garcon de 
vertu.» 

20. Elle s'etonna: «Comment 
poiirrais-jc avoir un enfant alors 
qif aucun homme ne m'a jamais 
louehde ci que jc ne suis point une 
prostituce?!» 

21. L' envoy 6 r6pondir: «U en 
sera ainsi ; Ion Seigneur a dit: "Cesl 
ais6 pour Moi. Nous en fcrons un 
signe pour les homines et une 
niixericorde emananl de Nous"\» II 
en fur ainsi decide. 

22. Elle le concur puis sisola 
dans un lieu retire. 

23* Les douleurs de 
1' accouchement Tamenerent [a 
s adosserl au rronc d'un palmier. 
Elle dit alors: #Que ne lusse-je moile 
bicn avant ceci et eompletcment 
oubliee!» 



Jfc I -ji-- 1 ^ » ^ ■ H " V' J "f" _pT j-r 




19. Mai yam 



Paitie lfc 



457 



\ 1 sl -M 



24. Elle ful appelee d 1 en dessous 
ddlc: «Nc sois pas affligce! Ton 
Seigneur a fait jaillir a tcs picds 
une source d f eau.» 

25. «Secoue Je tmnc du palmier 
qui fera lomber des dalles fraTehes 
sur toiV 1 ' 

26. «Mange et bois; aic un regard 
heurcux. Si jamais fu rencontres 
quelqu'un, dis-lui: J'ai pi on once 
un voeu de silence; je ne parlerai 
done k persontic aujoutd hui.» 

27* Elle porta V enfant vers 
ses proches qui s'ecrierent: «6 
Marie! Tu as com mis une clio.se 
abominable* 

28, «6 soeur de Aaron] Ton pcrc 
n dtait pas un mauvais homme ct ra 
mere n'etait point une prostiruce.» 

29, Maiie fit un signe vers 
r enfant. ^Comment pourrions-nous 
parlcr a un noumssoti encore au 
berce au 7 » s 1 ctonnerent-ils . 

30, L' enfant rcpondit: «Jc suis 
le Serviteur d' Allah qui m'a donne 
les Hcii lures et a fait de moi un 
Prophele 

31, et un homme bfini, ou que jc 
me trouvc. II m'a aussi rccommandc 
la priere et la charite. tant que je 
resteiai en vie.» 



(1 ) Che?. Wflrsh; . et des datte.s fnslches- tombeiont sur toi». 



19. Mai yam 



Partie lft 



458 



32, (II m'a eg ale men I 
recommande) d'etre bienveillant a 
Tdgard de ma mite: mon Mai Ire 
n'a point fait dc moi un violent ni 
un malheureux.w- 

33, salut maceompague le 
jour dc ma naissancc, lc jour dc ma 
moit et le jour ou je serai ressuseite 
vivant.* 

34, II s'agil de Jesus, fils de 
Marie. Parole dc vente que les 
factions conteslent. 

35, [Sachez] qiril est inconeevable 
qu' Allah Se donne un fils Gloire a 
Lui! Lorsqull decrete une chose, 
II lui ordonne: "Sois" el la chose se 
fait . 

36, En vente", Allah est mon 
Seigneur ainsi que le voire, adorez- 
Le! C'cst la lc chemin droit. 

37, [A ce propos] les factions 
sc sont divistcs. Malheur done aux 
mecreauts, a ravenemenl d un Jour 
terrible ! 

38, Comme ils enlendrtmt el 
vcrront bicn le jour ou ils scront 
ramenes a Nous! Ce jour-la, les 
injustcs scront dans un cgarcmcnt 
manifeste. 

39 + Mets-les en garde contre le 
Jour de la lamentation, Jorsque la 
decision sera arretee alors qu'ils 
scront inconscicnts ct encore 
mecreanls 



•V S" 1 1 \f>--"'f*X -■ til,- 



••• vv-/~V- •• ■ \ - '.<?- 



J; 



if- *■ 

IV- AT- 



19. Mai yam 



Pat tie Id 



459 



40, En vcrilc, e'csi Nous qui 
heriterons de J a terre et de tons 
ccux qui fic Irouvcnl sur sa surface. 
A Nous iis scront ramencs. 

41* Fais mention d' Abraham 
dans le Livre! C eta it un croyant 
sincere et un Prophetc, 

42, Lorsqu^il dil a son pere: 
«6 Mon pcrc! Pourquoi adore s-tu 
ce qui iventend rien, ne voit rien el 
ne te sen de ncn?» 

43, «0 Mon pcrc! J"ai rccu unc 
science qui ne test pas parvenuc. 
Je te demande done de me suivre 
pour que jc te mctte sur la bonne 
vt>ie r » 

44, «0 mon pere! Fvite d' adorer 
Satan, car Satan esl rehelle envers 
Ar-Rahman (le Clement}! » 

45* «G mon pere! Jc crains que 
le chatiment d Ar-Rahman (le 
Clement) nc fatteigne ct que tu nc 
deviennes l/allie de Satan. » 

46* | Son pere | rcpondit: 
«0 Abraham! Dedaignes-tu mes 
divimtcY? Sl tu nc cesses pas [cc 
genre de prose lytisme], je te ferai 
bannir Jc tc demande dc mc 
quitter pour longtemps,» 

47* Abraham dit [a son pere J: 
«Que le salul soil hut toil 
J'implorerai pour toi le Pardon dc 
mon Seigneur, car II esl bienveillanl 
a mon cgard.» 



i^4^ & 



3' 



19. Mai yam 



Pat tie Id 



460 



48. «Je m ? 61oigncrai dc vous el 
dc cc que vous adorcz en dehors 
d' Allah. J'invoquerai Allah, en 
esperant ne pas etre malheureux 
dans ma supplique au Seigneurs 

49. Lors qu 1 Abraham s'dloigna 
des siens et de ce qu'ils adoraient 
en dehors d' Allah, Nous lui avons 
donne Isaac et Jacob el avons fail 
de chacun d eux un Prophctc. 

50. Nous leur accord amcs Notre 
grace et un grand renom [chez les 
generations ulteneures], 

51. Mentionne egalemenl Moise 
dans lc Livrc! II it ail un croyanl 
devouc, un Messagcr et un Prophctc. 

52* Nous r avons intcrpcllc du 
c-ote droit du mont A|-'J ur et avons 
fait de lui un pioche confident. 

53- Par Noire grace, Nous 
l r avons seconde par son frere Aaron 
que Nous avons fait Prophctc. 

54. Mentionne aussi Ismacl dans 
le I -i vie. H etait respectueux de ses 
engagements. I] etait egalemenl un 
Messagcr el un Prophctc. 

55. II ordonnaii aux siens 
d'accomplir La pricrc et de dormer 
Taumone. II etait bien agree pat" 
son Seigneur. 

5ft. Mentionne aussi dans Je 
Livrc Idriss qui etait un croyant 
sincere et un Prophctc. 



J <*-s.f* '^-J •J£f+ S *JtJ J 



19. Mai yam 



Paitie lfi 



461 



57. Nous ravims promu a. un 
rang trcs clcvc. 

58* Ce sour la les Propheres que 
Nous avons combles de Nos 
bicnfails. [lis dtaienlj issus de la 
lignee d'Adam et de ceux que 
Nous avons sauves a vet: Noe, des 
descendants d' Abraham et d l Israel 
que Nous avons guides ct clus. 
Lorsqu'nn leur faisail entendre les 
vcrscts dAr-Rahman (le Clement), 
ils tombaient en prosternation et en 
pleurs. 

59. Daulres generations leur 
out succcde. qui ont neglige le 
culte de la priere et succombe a 
leurs penchants passioruiels. Ceux- 
la seront dans l'egarement total. 

60* sauf ceux qui se repent ent. 
qui croient et accomplissent les 
bonnes ecuvrcs. Ceux -la scroni 
admis dans le Paradis ou ils ne 
seront en rien leses. 

61. [Ce sunt les] jardins d'Eden 
promis par Ar-Rahman (le Clemcnl) 
a Ses serviteurs, Sa promesse sera 
suremenl accomplie. 

62. La, ils n'enlendront point 
de propos futiles. Seul le mot 
«Paixx> resonuera, La, ils recevronl 
leur nouniturc matin el aoir. 

63. Tel est le jardin da Paradis 
que Nous accordons aux pieux 
parmi Nos servi leurs, 



19. Mai yam 



Pat tie Id 



462 



\ 1 sl -M 



64. [Rappelle ce que disent les 
angcsj: «Nous nc dcsecndons que 
sur ordrc dc ton Seigneur qui Sail 
commaude notre son passe, present 
el future Avec ton Seigneur, rien 
ne sera oublie. 

65. «I1 est k Maitre des eieux. 
dc la tcrre et dc tout cc qui est 
entre les deux. Adore- Lc ct sois 
constant dans Texercice de San 
■culte! Coriuais-tu quelqu'un d' autre 
qui porlc digncmcnl Son Nom?» 

66* L'hommc sc pcrmct do dire : 
«Apres ma mort, comment pourrait- 
on me sortir vivant [de letre]?» 

67. L'homme ne se rappelle- 1- ll 
pas que Nous Tavons cr66 
auparavant a partir dc ricn? 

68* Jc jure par ton Seigneur que 
Nous ramenerons a Nous les 
humains et les demons puis lis 
scront lous places, pro sires, autour 
dc la Gchcnnc. 

69, Nous prendrons dc chaquc 
groupe ceux qui etaient les plus 
rebelles a Ar-Rahman (le Clement). 

70. Nous connaissons mieux que 
quiconquc ccux qui sont a voucr a 
T Enter. 

71* Ccrtcs, il n est pas un scul 
d' cntrc vous qui nc vcrra la Gchcnnc 
de pres. Ainsi en a decide ton 
Seigneur, par un decret irrevocable. 



r^' 13 J ^ V J^iy 




- - _r J __r ~Z 



19. Mai yam 



Partie lft 



463 



JJ- 1 



72. Puis Nous sauverons ceux 
qui ctaicnt picux cr Nous laisscrons 
les injusles, accroupis dedans. 

73. I-OTsqu'on recite Nos verse is 
c lairs dcvant les m6ercanls, ils 
disent aux fideles: «Quel est, de 
votre clan ou du noire, celui qui 
oceupc lc incillcur rang cl qui jouil 
de la mcilleurc compagnic?» 

74. |Ces mecreants ignorent] 
combien de generations Nous avons 
dccimccs avant eux. qui vivaient 
dans un environnement plus luxueux 
el plus beau a voir. 

75. Dis-Lcur qu 1 Ar-Rahman (lc 
Clement) pcut donncr un rcpit 
temporaire a ceux qui vivent dans 
regarem-ent. Mais le jour oil ceux- 
ci vcrront cc qui letir est promts, 
soit le ch aliment, soil FHeure du 
jugcmenl. ils sauront qui est dans 
la position la plus difficile, avec la 
defense la plus faible. 

76. Allah renforce la rectitude 
dc ccu\ qui suivent la bonne voic. 
Les bonnes ocuvres demeurent 
aupres d' Allah, avec une nieilleure 
recompense ct un mcillcur profit. 

77. As-tu vvj celui qui nic la 
veracite de Nos signes et qui pretend 
obtcnir encore des biens et des 
enfants? 

78* A-t-il eu le pouvoir de 
connaitre le Mystere [d* Allah]? Ou 



&uj \ju\ J^P 



19. Ma ry am 



Pat tie id 



464 



bien a-L-il obtemi une promessc 
d'Ar-Rahman (le Clement)? 

79* Oh! Que nonl Nous aliens 
consigner ses paroles mensongeres 
el. Nous prolongerons bien la duree 
de son chaliment. 

SO. C'esl a Nous lhenlage de 
cc donl ll sc vanie el il sc presenter a 
a Nous rout scul. 

81. Ccs m£erdants ont choisi. 
cn dehors d' Allah, des divinites pour 
leur servir de puissance protcctrice. 

82* Ohl Que non! Ces idoles 
vont renier ies cultes des mecreants 
el se reioumer con Ire eux. 

S3. N'as-tu pas vu que Nous 
avons envoye les demons pour bien 
toutmcntei ccs mecreants? 

84. Ne te hate pas de voir leur 
ehatimcnt, Nous leur fcrons bien le 
compte. 

85. Lc jour ou Nous ramenerons 
les picux commc hotcs du Clement 

86. et pousscrons les pervcrs 
vers la Gehennc eommc un troupe au 
assoiffe. 

87. Les mecreants ne b6n6ficieront 
d'aucune intercession sauf ceux 
qui auront unc promesse du Clement. 

88. [II y a] ceux qui ont dit: 
«Ar- Rahman (le Cldmcnt) 5 'est 
donnc un UlsT* 



- >T^T-K 



C&5 



19. Mai yam 



Pat tie Id 



465 



89. Vous avarice/ la un sacrilege 
abominable ! 

90. Pcu s en faut que les cicux 
ne s'en fendent, que la tcrre nc 
s'en dec hive eL que Jes monlagnes 
nc s en affaisscnt, ce-ronl^cs! 

91. Quoi! AUribucr un fils au 
Clement ! 

92. |n est] inconcevable que lc 
Clement Se domic un fUs! 

93* Tous ccux qui sent dans les 
cicux ct sur tcrre ne rcront que sc 
presenter devant le Clement comme 
d humbles scrviteurs. 

94. II en a fail Finvenlaire en 
les comptant un a un 

95. el chacun d'eux, lout seiil. 
se prcscntcra a Lui, Ic Jour de la 
Resurrection, 

96. Le Clement traitcra avee 
ame'nile' les eroyanis qui aecomplisscnt 
les bonnes {jeuvres. 

97. [C'est que] Nous avons 
facilite la comprehension [du CoranJ 
cn lc nivclanl dans ta languc afin 
que lu annonccs de bonnes nouvcllcs 
aux pieux ct que tu avcrtisscs les 
ncgatcurs obstincs. 

98. Combien de generations [dc 
ncgatcursl avons-Mous dceiniees 
avant cux! Pcux-tu en dccclcr amc 
qui vive h ou en entendre Je moindie 
bruit? 



I '< *-? ----- Mi ■" *T*^S 



- if J jJ t 4 



-- J- r <- 



20. Ta-Hi 



Partic 1 6 4^ )T, 



2U.|a-Ha 




Prekegirienne (sauf les versets 130 et 131), revelee apres la 
so urate de " Maria". Elle eompte 135 versets. Son litre est tire du 
premier verset 

Apres confirmation de la mission du Prophete M whammed* ta 
so urate raconte Vhistoire de Moi'se recevant ta parole d y Allah et 
envoys a Pharaon, avec ('assistance de son frere Aaron. Elle relate 
ioutes les peripeties de cette mission et son denouement 

Viennent ensuite une reaffirmation de i'avenement futur du Jour 
Dernier, une attestation de la Virile du Coran 7 puis la tentation 
d'Adam etsa descente sur terre. 

La sou rate se terming $ur une mise en gatde COfitre Us 
joumanees de ce monde et me mcitatiott a Fdssteuitf et a la 
Constance dans Paceomplissement de la priere rituelle. 

Au nom d 'Allah, le Clement, ,*t r»«rf «r 





1. Ta 11a. 



2. Nous ne t' a vims pas revele 
ec Coran pour rateable^ 




3, mais plutot com me un Rappel 
desline a ceux qui craignenl [Allah]. 




4* Une revelation emanant de 
Celui qui a cree la terre ici-bas et 
les hauls eieux, 



5 + Lc Tout-Clement qui S'est 
etabli sur Son Trone. 




6* A Lui apparticnt tout ce qui 
est dans les cieux. tout ce qui est sur 
terre, te qui est en Ire les deux ainsi 
que les profondcurs du sous -sol. 




7. Si Lu L' implores lout haut, 
sache quTl eonriaTl ee qif on dil tout 



** h ,1 v tt\t 1 * I-- 



20. Ji-m 



Partie lft 



467 



bas, co mine II eonnail les pensccs 
les plus secretes. 

8. Allah, il ifest de dieu que 
Lui. II a les Noms les plus beaux. 

9. T'est-il parvenu V his Loire de 

Moise? 

10. Lorsqu'il apcrcut un fcu : il 
dit a sa famillc: «Rcsicz la, jc viens 
d'aperecvoir un feu! J r y vais pour 
vous en rapportcr un tison ou y 
trouver un may en de me guider.» 

11* Lorsqu'il arriva au lieu du 
feu. il entendit un appel: «0 Moise!, 

12. Je suis ton Seigneur; die les 
chillis sures, lu es dans la vallee 
sacree de Tuwa, 

13. Jc t ? ai clu. Ecoutc done ct 
qui va ctfcrcvclc!» 

14* «En veritc, c cst Moi. Allah, 
il n 1 est d' autre dieu que Moil 
Adore-Moi Seul et celebre Mon 
Norn en prieie ! » 

15. « Sadie que THeure du 
jugcmcnl dont, bicnlot, Je dclivrcnu 
lc secret, viendra incluelablenicnl 
pour que chacun soit retnbuc scion 
son oeuvrc.B 

16. «Que ceux qui renienl son 
avenemenl eL qui ne font que 
iuivrc leurs penchants passionnels 
ne r'en dctourncnt pas. car alors ru 
te perdrais,» 



S* .'fS ■ ? r r-" ..- ^ 



20. Ji-m 



Pat tie Id 



46* 



17. «0 Moise ! [dit le Seigneur,] 
qu'as-tu la t dans ta main droitc?» 

18. Moise repondil: «C*esl nion 
baton; jc rn'cn scrs pour m'appuyer 
el pour rabatlrc lcs feuillcs pour 
mcs moutons. J' en fais aussi 
d'autrcs usages.* 

19. Allah dil: «OMtusc! J et te- 
le |parterre]!» 

20. El Moise lc jeta; ll dcvinl 
aussitot un serpent qui rampe, 

21. Allah lui dil: «Reprends-le 
sans craintc. Nous allons lui rendre 
son £tat initial 

22. Puis serre La main sur ton 
flanc, die en sortira toute blanche, 
sans £trc entachce daueun mal. 
C T est un autre prodige.» 

23. «[CcciJ pour tc montrcr 
certains de Nos grands signes.» 

24. «Va trouvcr Pharaon, qui 
devient de plus cn plus insolent. » 

25. Moi.se dil: «Seigneur! Ouvre- 
moi davantage l 1 esprit. 

26. rends ma mission aisee 

27. el denoue les diffrculles 
d' elocution que j'ai 

28. 'dim que mes inlerloeuleurs 
comprennent bien mes propos! 

29. Envoie avee moi un assistant 
des miens: 



20, ja-H3 



Purtk 1f> 



30, mon propre frere Aaron, 

31, pour qui I souticnnc mon 
action 

32, et quMl soil associe a ma 
mission,. 

33, Ainsi pourrons-nous etre 
assidus dans Ta glorification, 

34, assidus a benir Tes noms,» 

35, «Tu sais tout de nous.» 

36, Allah dit: «G Moise! l a 
supplique est exaucee.» 

37, «Deja Nous f avions accorde 
d 1 autre s faveurs 

38, lorsque Nous avons transmis 
a ta mere eel ordre: 

39, "Place ton enfant dans une 
corbeille! Jetle-le dans les eaux 
d'ou il sera poussc sur la rive! II 
sera alors rccucilli par un ennemi a 
Moi et a lui." Jc t h ai couvert de 
Mon amenite, com me J + ai observe 
la formation [s'accomplir] sous 
Mes yeux» 

4ft. «Peu aprcs, la sttur est all ec 
[to voirj; elk a dit [a ccux qui font 
re cue i Hi]: "Puis-je vous indiquer 
une personne en me sure de prendre 
eel enfant en charge?" Nous t'avons 
ainsi rendu a ta mere a fin qu'ellc 
ait un regard heureux et ne soit 
point affligee. Tu as aussi commis 
un mcurtre et Nous t'avons tire 



•* t _- *r r~ , _-"" p T 




20. Ji-m 



Pat tie lii 



470 



1 i Sjj-i 



d'cmbarras commc [Nous lavons 
fait] pour daufrcs cprcuvcs que 
Nous Savons fait subir. Tu as 
sejoume plusieurs annees I Madiane 
ct tc voici, 6 Moise, vonu an tonne 
fixc.» 

41 ♦ « Je t*ai f en eflet, forme 
pour Moi-meme.» 

42* « Va avec ton frere, munis 
de Mes signes! Ne vous las sex pas 
d"invoqucr Mon Noni \ » 

43- «Allcz trouvcr Pharaon dont 
rimpictc deborde ! » 

44 + «D:tes-lui des paroles 
cone: ili antes, dans l'espoir qu'il 
soit louche par voire rappel, ou 
quil soil porte a Me ei'aindrc.» 

45. Moisc ct Aaron dircnt: 
«6 Seigneur! Nous craignons que 
Pharaon ne se ptecipile sur nous 
dans un exces de violence.* 

46. Lc Seigneur dil: ^Partex sans 
crainle! Jc suis avee vous: Jc vois; 
J'entends, 

47* Allez le trouver et dites-lui: 
"Nous somnies, tous deux, des 
Mcssagcrs de ion Seigneur Laisse 
partir les Enrants d n Israel avec nous 
el cesse de les mallraiter! Nous 
fapporLons un signe de la part de 
ion Seigneur; que la pai\ sort sur 
celui qui suit la bonne voie!"» 

4S + «I1 nous a etc rev 616 que lc 



20. T4-HS 



Partic 16 



471 



chatiment frappera celui qui traite 
de mensonges les signes du 
Seigneur et s'en detournc.» 

49. « Qui est voire seigneur, 
6 Moi'sc?!» interrogea Pharaon. 

50. lit Moisc de rcpondrc: «Notrc 
Seigneur est Celui qui a donne a 
chaque crealure sa forme propre el 
qui dirige | tout etre selon sa 
dcstince.]>> 

51. Pharaon dii: «Qu 7 cst-il advenu 
des. generations anciennes?» 

52. Mo'i'se repondit: «i.a 
connaissanee de leur sort est inserite 
dans le livre de men Maitre, satis 
eneur ni oubli,w 

53. tfCest Lui qui a aplani la 
lerre pour vous, qui y a menage 
des voies pour vos deplaeemcnts 
et qui a fait tombcr 1'eau du cid; 
une eau avec laquelle Nous a vans 
fait pousser des especes de 
vegetations varices. » 

54. «Mangcz-en et faites paitre 
vos troupeaux! II y a la, en veritc, 
des signes pour ceux qui savent 
reRcchir.» 

55. C'est a partir de eclte tcrrc 
que Nous vous avons crecs, e'est a 
elle que Nous vous rameneions et 
e'est (Telle que Nous vous ferons 
sortir a nouveaa. 

56. Nous avons monlre lous 



20 + ja-Ha 



Partie H> 



472 



Kos signer a Pharaon qui les a 
lenus. pour imposture, rcfusanl d'y 

croire. 

57* J I dit a Moi'sc: «Iis-tu vctiu 
pour nous deloger de nos terres par 
la magie?» 

«Nous allons t'opposer une 
magic du mCme genre. Qu'unc 
rencontre soit convenue outre toi ct 
nous et que chacun s* engage a s*y 
rendre., dans, un lieu convenable!» 

59, Moi'se dit: «Quc cc soit le 
jour d'apparat, oli la grande foulc 
se r assemble au matin. » 

6(h Pharaon se retira. 11 reunit 
ses forces puis revitit 

61 ♦ MoTsc dit [aux sorciers de 
Pharaon]; « Malheur a voust N' alley 
pas in venter des mensonges eontre 
Allah, ear II pourrait vous trap per 
d'un chatiment douloureux; en 
cHeL Its auleurs. des {cuvres 
mensongeres sont to uj ours voues a 
la ruine.» 

62* Les magic iens se coneettercnt 
pour aiTeter un plan secret, 

63* Apres quoi. ils proclamerent: 
«Ces deux sorciers. veulenl nous 
chasscr de notre tcrre par leur 
sortilege, et sapci ainsi notre noble 
tradition .» 

64, wMobilisons done toutcs nos 
forces el pres en tons-no us en rangs 



20. Ji-m 



Pat tie Id 



473 



1 i Sjj-i 



scrrcs ! Honncur a cclui qui gagne 
aujourd'hui!;* 

65. lis dircnt a Moisc: «Qui, dc 
toi ou de nous, veux-tu voir eutrer 
■en scene le pi"emier?» 

66. Moise dit: «Que ce soit plutdt 
voiis-mcmes!» Aussitot, par l'cffct 
de leur sorcellerie, Moise crut voir 
kurs cordcs ct lcurs batons rampcr 
comme des serpents, 

67. Moi'sc res s emit en lui-memc 
une cerlaine frayeur. 

68* Nous lui avojis alors dit: 
«Nc exams ncn. lu auras lc dcssus!» 

69. «Jette le baton que tu liens 
dans ta main droitc ! II happcra tout 
ce qu ils out forge; ce ne sont que 
dcs lours dc magieicn. Or lc 
magicien. d*ou qu'il vieime. ne 
Iriomphera j am ai s . » 

70. Aus.sitot, les magiciens 
sinclincrcnt prostcmcs, cn s'ccriant: 
«Nous croyons au Seigneur de 
Aaron ct dc Moisc . » 

71. «Quoil dit Pharaon. eroire 
cn lui sans mon autorisation! Moisc 
■est done votre chef qui vous a 
enscignc la magic. Jc vous coupcrai 
la main d'un cote et le pied du cote 
oppose et vous fcrai crueificr sur 
les troncs de pal miens. Vous saurez 
ainsi qui. |du Seigneur de Moisc 
ou de moi : l inflige le toumienl le 
plus terrible et le plus durables 



3 J 'tfjjS^O'^fe^y !3 



- 



"V 



-- J- - 



20. Ji-m 



Pat tie J n . 



474 



1 * 



72. Les magic iens repondirenl: 
«Nous nc pouvons plus Tc mcttrc 
au dessus des preuves que nous 
avons re cues, m tc prcfcrcr a cclui 
qui nous a crccs. Tu deciders s 
comme tu voudras, mais Ion action 
sc limitc a la vie did bas.v 

73. «Quanl a nous, nous croyons 
desormais en notrc Seigneur pour 
qu'Il absolve nos forfaits el 
pardonne Texcrcicc dc la magic 
auquel tu nous a contraints. En 
verite, [pour nous] le bien d' Allah 
est meilleur ct plus durable/** 

74* En effet cclui qui sc 
presence au Seigneur avec le crime 
d'impiete sera voue a la Gehenne 
ou il demcurera. [sans ctre] ni mort 
ui vivant, 

75. [Par contre,] ceux qui se 
prcscnicnt a Lui cn croyants, ayani 
accompli de bonnes ecu vies, seront 
promus aux hauls rangs, 

76. dans des jardins d'Eden 
baigncs dc ruisscaux ou ils vivroni 
etemellement. Telle est la retribution 
de ceux qui se rendent verlueux. 

77. Nous avons ensuite revele a 
Moisc: «Pars avec Mes serviteurs a 
la faveur de la nuit! En frappanl les 
caux [dc ton baton], tu pcux tc fraycr 
un passage a sec dans la men tu nc 
seras ni rejoinl ni inquiete.» 

78. Pharaon les poursuivit avec 



s i s i'i.-' *i fir ^ V *' J f» 



© JJ* *!>Jr ^1 >J 



£2 1 oi^^^)j^i^^Aj^t '* 



20. Ji-m 



Paitie lfc 



475 



ses troupes, mais [lui el les siens] 
furcnt cntieremcnt submerges par 

79* Ainsi Pharaon egara-t-ii son 
peuple en le menacit hors de la 
bonne voic. 

80. ISadrcssant an pcuplc de 
Moise. lc Seigneur dit]: ^0 Enfants 
d* Israel f Nous vous avons deiivres 
de votre ennerai. vous avons fixe 
un rendez vous au flane droit du 
mont 'fur. et avons fourni. pour votre 
nourriture, laManne el les Cailles.» 

81. «Mangez done de ces bons 
aliment s qui vous sont offcrLs ct nc 
commcttez pas d'exces, sinon Ma 
co J ere vous frappera, Ceux qui 
encourent Ma col ere s'ecroulenl.» 

82. «Piir centre, Je suis loute 
Indulgence pour eelui qui sc repent, 
preserve sa fol accomplit cles ceuvres 
pies el suit le droit diem in. » 

83* Allah dit a Moise: «Pourquoi 
es-lu venu avanl ton peuple ?» 

84. Moise de repondre: «Ils soul 
sur mcs traces; jc me suis hate vers 
Toi, Seigneur, pour T'ctrc agrcablc.» 

85* Allah dit: «Aprcs toi. Nous 
avons eprouve ton peuple par une 
lentation, et Al-Samiri les a egares.» 

86- Moise, liche et triste, retourna 
a son peuple; il leur dit: « Votre 
Seigneur ne vous a-t-Il pas fait uue 



■V I 



20 t T4-H3 



Partk 16 



476 



belle promesse? Avez-vous trouve 
It; temps; avanl son accomplishment 
trop long? Oli bicn avcz-vous 
simp lenient voulu cncourir la colcrc 
du Seigneur en rompanl vm 
engagements vis-a-vis dc moi?» 

87. «Cc n'esl pas volonlairemcnt, 
objeetc rent- ils, que nous avons 
manque ton rendez vous. Seulement, 
nous etions charges de lourds bijoux 
et bracelets pris an elan [de Pharaon] 
et no us les avons jetes [au feu].» 

8R. C'est ainsi que Al-Samiri 
| fit fondrc cct or dont il | leur sortit 
le corps d'un veau mugissant; ils 
direnl alors: wVoila voire dieu qui 
est a us si le dieu de Moisc; eclui-ci 
fa oublie,» 

89, Mais ils ne se sont pas 
rendu eomplc que cc Veau d'or ue 
ic pond ait point, a leur appel, et 
qu'il n* avail aueun pouvoir do leur 
nuirc ni de les aider. 

90. Pourtant Aaron leur avail 
auparavant dit: «6 mon peupkE Lc 
Veau n'esl qu'une Lenlalion pour 
vous. Soul le Tout- Clement est 
votre Dieu. Obeissez-moi done et 
suive/ mes ordres!» 

91. El eux de repondre: «Nous 
ne cesscrons pas dc r adorer jusqu'au 
retour de MoVse,» 

92, [Fn arrivant,] MoTse dit: 
«6 Aaron! Qu'cst-ce qui fa 



20. Ji-m 



Partie lft 



477 



empeehe, en les voyanl ainsi egares, 

93. de me rejoindre aussitdt? 
Es-tu done passe' outre mes 
instructions?:* 

94* Aaron repondit: «6 fils dc 
ma mere! Cesse de me prendre par 
la barbe et par la tete! Cest que 
j'ai craint que tu me reproches de 
diviscr les Enfant s d Israel ct de ne 
pas observer tes consigncs.» 

95. «El loi Sam in, qu'as-tu a 
dire?» 

96, Cclui-ei rcpondit: «J'ai cu 
une vision qu'ils n' out pas cue. J'ai 
r amass e une poignee de poussiere, 
prise sur les traces de 1'ange- 
niessager, que j'ai jetee [sur Wn 
fondu], telle fur mon inspiration 
pcrsonnclle i;i ;» 

97* Moise dit alors a AL-Samiri: 
«Va-t-en! Ton runestc sort dans cctte 
vie est de te proclamer "intouchable" 
et dans r autre vie tu as un rendez- 
vous que tu ne saurais man que j", 
Quant au faux -die u que tu as passe 
ton temps a adorer, comme tu vois, 
nous allons lc b ruler et en jeler les 
ddbris cparpilles en mer.» 

9#. «Seul> Allah est voire Dieu : 
il n'est de dieu que Lui, Sa 



.t . f. ^ - 



(]) Selon certains exegetes. Al-Simiiri a vu TAnge Gabriel a cheval. I] preleva 
unc poigncc dc lerrc sur lc sol i'oulc pur la mon Lure cc la jcla sur Tor 
fondu p our en .sortir le Veau adore. 



20. Ji-m 



Paitie lfc 



47* 



connaissance s' el end sur U>ute 

chose* 

99, Ainsi, te relatoris-Nous uric 
panic des histoircs des Prophctcs 
qui t o tit precede; tu as recu dc 
Notre part un Rappel; 

100, qui con que ne l'ecoute pas 
aura a supporter, le Jour de la 
Resurrection, un louid fardeau! 

101, Qui pescra ctemcllcmcnl 
sur luij ct quel sinistrc fardeau pour 
lui ce jour-la f 

102 + Lc jour ou il sera souffle 
dans la Trompcttc; les coupables 
d'impiete seront alors r assembles 
devant Nous, les yeux hagards, 

103, se disanL entre eux f tout has, 
qu'ils ne sonl restes que dix jours 
fiuus terre. 

104, Nous savons mieux que 
quiconquc cc qu'ils diront lorsquc 
les plus a vises parmi cux 
af firmer out: «Nous ne sommcs 
restes qu'un seul joui .» 

105, Les sceptiques t'imenogent 
sur les muntagnes: dis-leur qu'elles 
seront ce jour-la rcduitcs en 
poussicrc; 

106* cllcs deviendront comme 
des terrains niveles 

107, ou Ton ne voit ni contour 
ni relief. 



20. Ji-m 



Pat tie Id 



479 



108. Ce jour-la, les humains 
suivront. sans broncher. i'Appcl 
qui leur seta adresse. I. cuts voix se 
fcront trcs basses devant le Tout- 
€ lenient; on n'entendra plus que 
cliuclioLements. 

109. Ce jour- la, aucune 
intercession ne sera aeeept-cc sauf 
dc celui que 1c Tout- Clement y 
aura autonse el donL la parole sera 
agrcce par Lui. 

11(1 Allah connait le sort dc 
tous. dans le passe conime dans le 
futur' \ alors qu'eux-memes n'en 
savent den. 

11 L Ce jour-la les visages 
s'indineront devant le Vivant, le 
Sub si st ant; miserables seront les 
portcurs d iniquitel 

112. Par centre . ccux qui 
accompli ssent les bonnes oeuvres 
partni les croyants. ne risquent dc 
subir ni injustice ni frustration. 

113* Ainsi t avons-Nous revele 
ce Coran en langue arabe en y 
multipliant Nos avertissernents afin 
qu'il suscite chez les sceptiques un 
senlimenl de piete el une reponse 
favorable au Rappel. 

114* Celebre done la gloire 
d' All ah. lc Souvcrain. le Vrai! Ne 
le hate pas de reciler le Coran avant 



-ill, r -- ll J 1 J i\\ 



* £-3i*w*j 



©1^ 



(1) Cf. note sourate 2, ver.set 255. 



20. Ji-m 



Pat tie Id 



4*0 



que sa revelation ne s'acheve, el 
implore Allah cn disant: «Puissc- 
Tu, Seigneur, elargir raon s avoir!* 

115* Bien avant. Nous avons 
conclu un pacle avec Adam, mais 
il l'oublia; Nous T avons trouve 
inesolu. 

116, En effel, Nous avons 
ordonnc aux anges dc se prostcrncr 
devant lui; tous s : inclinerent 
exceptc Ibhs qui s' y rcfusa. 

117. Nous avons alors dil a 
Adam: «Satan est votrc ennemi, a 
ton epouse et a toi. Prenez garde 
qu 7 il nc vous sortc du Paradis, au 
risque pour vous de devenir 
malheureux. 

IIS* Dans ce Paradis, tu iv auras 
a eraindrc ni la faim ni 1c manque 
d f habits. 

119* tu n* auras pas non plus a 
souffnr de la soil ni de la chaleur 
du solcjl.» 

120. Mais Satan lc tenia cn lui 
disant: «[6 Adam!] Veux-tu que je 
lc montrc TArbrc dc Timmortalitc 
ainsi qu un royaume impcrissablc?» 

12 1. Adam ct son cpousc 
mange rent de TArbre inlerdit; 
aussitot leur nuditc leur apparut ct 
lis se mirenl a se couvrir a Paide 
des fcuillagcs du j arditL C est ainsi 
qu' Adam desobeil a son Seigneur 
ct pcrdit sa voie. 



.■■ .-- J- .- ■ 



2(1. Ji-m 



Partie lft 



481 



122, Par hi suite, son Seigneur 
l'accucillit dans Sa Grace. 11 
accepta son repemir, en le remetLanl 
sur k boti chemin. 

123, El k Seigneur dil: 
«Descendez-en ensemble! Chacun 
de vous e.s I Tennemi de 1' autre. Si 
jamais vous receve/. de Moi un 
message de Salut, eclui qui le survra 
ne sera ni eg are ni malheureux> 

124, «Mais celui qui sera 
indifferent a Mon appel vivra a 
retrok et comparaitra aveugle le 
Jour de la Resurrections 

125, Seigneur, s'ccricra-l-il, 
pourquoi suis-jc devenu aveugle an 
moment de la eomparution, alors 
que je voyais auparavanl?» 

126, II lui sera rcpondu: «Dt 
meme que tu as rccu Nos signes et 
que Lu les as oublies, de meme T 
aujourd hui, ckst toi qui cs oublic.» 

127* Telle est la sanction des 
depraves qui rerusent de croire a la 
revelation de leur Seigneur. Le 
chatimcnt dc la vie de r Au-dela 
est plus terrible et plus durable. 

128* N'ont-ils pas etc edifies par 
lant de generations que Nous avons 
extcrminecs avant cux et dont les 
anciemies demeures sont aujourd'bui 
ks lieux dc leur promenade? II y a 
la, en verite. des signes pour des 
hommes rai son nab les. 



-V 



^ i^- 3 "^-? U * 



20. Ji-m 



Pat tie Id 



482 



129. N'eut ete un decret deja 
arret 6 par ion Seigneur, pour un 
tcrmc fixe, nn chatimcnt implacable 
leur aurait etc inflige, 

130. Supporie done pati eminent 
loul ce qu'ils le disenl, el celebre 
les louanges dc ton Seigneur avant 
lc lever cr avant 1c couchcr du 
solcil. Bcms Son Mom une panic 
dc la nuit! Benis-l.e matin et soir! 
Ce sera ton esperance de bonheur. 

131. Nc poric pas ion regard sur 
les jouissanccs dont Nous avons 
fait profiter certains groupes dentre 
eux: fasle dc Ja vie d'ici-bas 
desline a les eprouver. Le don de 
ion Seigneur est bicn meilleur el 
plus durable. 

132. Ordonne la priere aux 
tiens et sois constant dans son 
accompli cement! Nous ne Le 
reclamtms; pom I de bie-iis materials. 
C'est, au contrairc, Nous qui 
pour vo irons a tcs besoins. Sachc 
que c' est la pi etc qui remportera a 
la fin! 

133. Ccs infidclcs. ajoulcnt: 
«Pourquoi [ce Mcssagcrl ne nous 
apporlc-l-il pas un signc nuraculcux 
email ant de son Maitrc?» N'ont-ils 
pas recu les preuves dans les 
Ecritures anciennes? 

134. Si Nous leur avians infligc" 
un chatimcnt avant la revelation du 




20. Ji-m 



Paitie lft 



4*3 



message, ils auraienl dil: «Pourqui>i, 
Seigneur, nas-Tu pas envoye un 
Mcssagcr pour nous guidcr avant 
de nous faire subir T humiliation et 
la honle?» 

135. Dis-Jeur: «Chacun attend le 
denouement final; aitcndcz done! 
Vous saurcz bicntot qui. dc vous 
ou de nous, tient le bou chemin et 
suit I'd bonne voie» 



21. Al-AnbivS 



Partie 17 484 \V*jJH 



t 1 t'Lj^ 1 i 



2L AL-ANBIYA' ties pronhetevi 




Prehegirienne, revelee apres la sourate "Abraham". Elte compte 
112 versets. Son litre est vraisemhlahlement du au grand nomhre de 
PropheUs ciUs par Uurs noms dans U ttxu> bun que le mot 
"prophete" n "appartiisse nulle part. 

Apres confirmation de la mission des Prophetes el extmples de 
nations rebeltes decimees, it est apporte des preuves cosmitjues de la 
puissance divine. 

La so urate evoque ensuite [a mission ou I'histoire d'tine douzaine 
de PropheUs. 

Elie decrit le Jour de la Resurrection, ie sort respectif des injustes 
et des pieux, avant de finir sur une confirmation de la verite de la 
mission du Prophete Muhammed. 

Au nom d* Allah, k Clemen^ 



le Misericotdieux, 




1. L'Heure approche oil les 
homines scront appclcs a rendre 
compte de leurs oeuvres. alors qu ils 
sent dans leur insouciance. 



3. avec des creurs di straits. Ces 
injustes sc disent eti confidence: 
«Ce Messager n'est-il pas un simple 
mortel comme vous? Comment vous 
laisscz-vous prendre a la sorcellcric, 
alors que vous etes si clairvoyants?* 



2. II n'est aueun nouvcau Rappcl, 
venant de leur Seigneur, qu'ils 
n'eeoulent amuses. 






(1) Che-7. Wqrsh: "Di.q-leur : Mens Seigneur commit rout,.." 



21. Al-Aribiva 1 



Parlie 17 



485 



T 1 t'hr-iSl 1 fljj-i 



5. Ces scepliques ajoulent: «Ce 
que cc Mcssagcr dit n'est qu'un 
i amass is de songes, c'esl lui qui a 
invente [cc livrc]. C'csi pluloi un 
poetc; qu'il nous apporte un signc 
miraculeux a la maniere des 
anciens Prophetes !» 

6. Parini less tit£s que nous avons 
cxtcrminccs avant cux, aucunc n'a 
vera hi croire a Noire message. 
C cux -la vont-ils vraimcnt croire? 

7. Avant toi t Nous n avons 
envoy e. commc Prophetes, que des 
horames avec un message revel e. 
Consultcz done les gens des 
Ecritures, si vous n'en etes pas 
informes ! 

S. Nous n'avons pas fait de Nos 
Prophetes des corps nay ant pas 
besom de s'alimenter, lis u'etaienl 
pas non plus immortals. 

9. Ccpcndant, Nous avons tcnu 
Notre promesse envers eux et les 
avons sauves avec ceux que Nous 
avons voulu sauvcr. en faisant pdrir 
les outranciers. 

10 + Pour vous, Nous avons fait 
descendre un Livre pour voire 
propre Rappel. N on ctcs-vous pas 
vraiment conscieiUs?! 

11. Save/- vous combien de cites 
injures Nous avons brisees? Puis 
apres elles, Nous avons recree 
d'autres peuples. 



1 sx- rt= 



21. Al-Anbivi' 



Partie 17 



486 



12, Lorsquc ccux-ci prcsscntaient 
Nos chatimcnts, ils sc hataicnt dc 
fuir [I curs foyers]; 

13* « All ! Nc vous hatez pas dc 
fuir; rclourneK a voire vie fastueuse 
et a vos dcmeurcs ! Vous sercz sans 
doute mterroges.» 

14* Alors ccs damnes out clit: 
«Malheur I nous! Nous etions bien 
injuries.;!* 

15. Telles furenl leurs plain les, 
jusqu'au moment oil Nous les avons 
fait croulcr commc des eteules 
fletries. 

16* Ce n 'est pas pour Nous 
amuser que Nous avons cree le ciel, 
la terrc el ec qui est cntrc les deux. 

17. Si Nous a v ions voulu Nous 
donncr un divertissement, Nous 
raurions produit dc Nous-mcmc. si 
lei elait Notre desir. 

IS. Mais Nous opposons la 
Vcrilc a TErreur pour Fancantir el 
aussitot l'Brrcur di spa rait. Malheur 
a vous, inventeurs de mensonges! 

19. A Allah appartiennent tous 
ceux qui resident dans les cieux el 
sur terre. Les anges, auprfcs de Lui, 
nc sentent ni humiliation Jii 
lassitude dans Son adoration. 

20. Ils glorifient Son Nora, nuil 
et jour, sans relache. 

21. Les laux-dieux, ex trails de la 



jj&iuedjj feX ^s life iJ! 



21. Al-Aribiva 1 



Parlie 17 



4S7 



lene, que les infideles onl adoples, 
scraicnt-ils capablcs dc rcssuscitcr 
les moils? 

22* S'il y avait, en dehors d' Allah, 
des divinites dans le ciel el sui" 
terre. tout serait plonge dans le chaos. 
Gknre a Allah, Mai Ire supreme du 
Tronc! 11 est au-dessus dc routes 
leurs alfabulations. 

23. II n'a pas a repondre de Ses 
actcs, Cc S-Otil cux qui devroni rendre 
comptc des leurs. 

24. Se sonl-ils donne des divinites 
en dehors dc Lui? Dis-lcur; «Apportcz 
votrc prcuvc! Considered: done lc 
message dc Rappel que jc delivrc 
am si que les messages precedents !» 
Mais la plupart d'entrc eux ignorent 
la verite; ils s'en detourneiu. 

25* Avant toi. Nous n'avons pas 
envoye de Messager sans lui 
reveler qu'il n'y a pas d'autre dieu 
que Moi. Adurez-Moi done! 

26. Ces infideles disc nt: «Le 
Tout-Clement Scst donne" un 
enfant. » Gloire a Lui! Ses anges ne 
stmt que des servileurs privilegies' 1 ^ 

27. qui namicipent jamais sui 
Ses propos el sui vent slricicmcnl 
Ses ordres, 

28. Lcur passe ct leur avenir 
sonl bien connus de Lui, el ils 




(Ij Lcs miidfrlcs pritcxid^nt quo les anges soul ks lilies d'xMlah. 



21. Al-AnhiviT 



Partie 17 



48S 



n' inter cedent qu'en favcur dc ecux 
quTl a, Lui-meme. agrees' 11 . lis 
rcdoutcnl toujour* Sa colcrc. 

29. Si Tun d'eux se permel de 
s'arrogcr lc titrc dc dicu, Nous lc 
vouerons a la Cehenne. Telle est la 
juste sanction des lnjustcs 

JO. Les me" errant a n'onl-ils pas 
vu que les cicux cr la rcrrc formaicnt 
a 1'origine une masse unique, el 
que Nous les avons par la suite 
scparcs? Qu a partir dc l'cau Nous 
avons cree Loute maliere vivanLe? 
Pourquoi done sc rcfusent-ils a 
croire? 

3L Fourtant, Nous avons 
implante dans la lerre des massifs 
montagncux pour qu'cllc nc tanguc 
pas sous les liumains el y avons 
amenage de large s voies de passage 
pour facilitcr leur orientation au 
cows de Leurs deplacements, 

32. Nous avons aussi fait du 
cicl une voulc bien prcscrvcc. niais 
les mccr cants sc dctourncnt dc scs 
Signes. 

33. C'esl Allah qui a cree le jour 
ct la nuit, conimc II a crce lc solcil 
et la lunc. Chacun dc ccs deux corps 
vogue suivanl sa propre orbite. 

34. Nous n avons confere 
runinoitalitc a pcrsoiinc avant toi. 



> j &a\ '- v _ j * * -J ^ .-v 



(1) Cf. note sourate 2> verset 255, 



21. Al-Anhivi' 



Piirtie17 



489 



Si tu meui s, seraiem-ils eux, 
immortcls? 

35. Chaquc imc go ultra a la 
tnort; Nous vous eptouvons par la 
lentation du Bien et du Mai, et a 
Nous sera votrc rctour. 

36. Lorsque les meereants tc 
voicnt, ils sc mettcnt a tc rail lei: 
«E$l-ee la celui qui denigre vos 
divinites?» [sc disent-ils] tout cri 
den i ant, eux-memes k Rappel du 
Tout- Clement. 

37. L'honime est par nature 
impatient. Et vous. [meereants,] Je 
vous montrexai Mes signes. Ne 
soycz done pas trop presses ! 

38* lis disent: «A quand 
Taveiiemeiit de cette menace, si 
vous dites vrai?» 

39. Ah! Si ees metre an Is savaient 
leur sort au moment oil il lour sera 
impossible de proteger leur visage 
ou leur dos contre la flamme de 
l'Enfer, sans avoir le moindre 
seeoLirs. 

40. Ik seronL saisis a l'improviste 
par le Eeu qui les frappcra de 
stupeur; ils seront incapables de le 
repoiisscr ou de se faire aceorder 
un repit. 

4L Avant toL d'autres Mcssagcrs 
out ele Umrnes en derision, mais 
cette moquerie fut la cause de la 
perdition de leurs railkurs. 



I I .--J 



*t * > i ( * - » . 



21 1 Al-Antma 1 



Partie17 



440 



42. Dis-leur: «Qui pourrait vous 
proteger, de jour et de nuiL centre 
la rigucur du [Seigneur]? !» En fail, 
e'est qu'ils sc deiourncnt tou jours 
du Rap pel dc leur Ma lire, 

43. Qnt-ils une divinite qui 
puisse les defendre en dehors do 
Nous? Ces faux-dieux ne pe Liven I 
pas sc defendre eux-memcs, pas 
plus que les mccreants ne sauraient 
etre premunis contre Notre rigueur. 

44. C'esi que, toul au long des 
ages, Nous uvuns laisse ces 
mccreants, ainsi que I curs ancetres, 
profitcr des jouissanccs d'ici-bas; 
mais n h ont-ils pas observe que. de 
toutes parts. Nous res se irony I'etau 
sur leur lem Loire? Pourront-ils, 
alors, clre hors de Notre portee? 

45* Dis-leur: «Jc tic fa is que 
vous avcitir an moyen du message 
revele; mais les sourds tie peuvent 
pas entendre l F appel de celui qui 
kur donne des avcitisscments.w 

46* dependant, lorsque ces 
impies seront touches par une onde 
du chatiment de ton Seigneur, ils 
ne man querent pas de s'ecrier; 
«Malhcur a nous, nous ctions 
vrairaent des injustcs]» 

47. Le Jour de la Resurrection, 
Nous etabl irons la Balance de la 
justice; aucuue ame ne sera lesee 
en rien et loul sera pris en compte. 




oSi J? 



^ _ _ _ . ** 



21 1 Al-Anbivi 1 



Partie 1 7 



491 



fut-il du poids d'une graine de 
moutarde. Que Ton se rassure, 
Noire complc csl juste! 

48. A MoYse et a Aaron Nous 
avons donnc le livre du 
Discern em wit, Lumicrc et Rappel 
pour le* hommes pieux 

49* qui craignent le Seigneur, 
me me en ] 'absence de tout temoin 
et redoutent lour sort a l'avenemcnt 
de l'lleure du jugement. 

5(h Et voici un Rappc] beni que 
Nous venous de reveler; allez-vous 
done le renicr?[ 

51. Auparavanl, Nous avons 
orients Abraham sur la voie droite. 
Nous ctions conseicnt de sa 
vocation. 

52. lorsqu'il dit a son pere et a 
son clan: «Que repre sen lent ces 
statues auxquellcs vous voucz votrc 
culte?» 

53+ Et eux de rcpoudrc: «Nous 
avons trouve que nos parents les 
adoraient avant nous.» 

54. Abraham dit: «Vous etiez, 
vous et vos parents, dans un 
egarement manifested 

55. «Nous apportes-lti la vcritc, 
demaiideient-ils, ou bien plais antes- 
tu»? 

56. «Nont [Je tie plaisante pas], 
affirma Abraham. Voire seul Dieu 



21. Al-Aribiva 1 



Parlie 17 



4V2 



est le Mailre ties eieux el de la 
tcrrc, car c'cst Lui qui lcs a crccs. 
Je suis de ceux qui en lemoignenl r » 

57* «Je jure, par le Nom d'Allah. 
que j'agirai conlre vos idoles des 
que vous leur tourncrcz lc dos!» 

SH. Abraham mil ces idoles en 
pieces - cxccptc la plus grandc 
d'entre elles - pens ant bien que 
leurs adoraleurs se reiereraienl a 
elle. 

59. [Lorsquc ecux-ei vitircni lcs 
voir,] ils s'mtcrrogcrcnt: *Qui a 
ose faire eel a de nos divinitcs? H 
est bien injustc, cclui-la!» 

60. II leur fut dit: «Nous avons 
entendu un jcune hommc du nom 
d' Abraham proferer des menaces 
eonLre les idoles.:** 

61. «Qu'on le fasse venir devanl 
loul le monde pour que le public 
soil tcmom ! » 

62. «Est-cc toi, Abraham, qui 
as mis nos idoles cn cet ctat?» 
demanderent-ils. 

63 + Abraham repondit: «C'est 
pluLoL la plus grande d'enLre elles 
qui a fait eel a; interrogez-lcs, si 
toutefois elles peuvent s'exprimer.» 

64* Lcs paiens se sont alors 
iavises en disant: «Peut-etre est-ee 
nous qui sommes dans l'erreur.» 

65. Puis, sur un coup de lele, ils 



^^^^^^ 



AA^s jit ~>* 



TV: 



^5; 




21. Al-Aribiva 1 



Parlie 17 



493 



T 1 t'hf-iSl 1 Sjj-J 



direnl: «Tu sais bien que ces idoles 
nc pcuvcnt point s r cxprimer.» 

66* Abraham lciir dir: «Cornmcnt 
pouvez-vous adorer en dehors 
d' Allah des obi els qui ne peuvenl 
vous aider en nen r m vou& iiuire?!* 

67. «Fi de vous ct dc ecs idolc?i 
que vous adorcz en dehors d' Allah! 
Allez-vous etre raisoniiables?» 

6S + Les paiens rctorqucrcnt: 
«Faites bruler Abraham, et vengez 
vos divinites, si vous voulez agir 
pour triompher!» 

69. Nous avons alors ordonne 
au buehcr: «Sois fraicheur cl rcpos 
pour Abraham ! » 

70. lis ont voulu lui fairc du 
mal mais Nous avons decide que 
ce serai ent eux les. perdants. 

71. Ainsi avons.-Nous sauve 
Abraham cl Lolh, en les amcnani 
vers la tcrrc que Nous avons benic 
au profit des humains. 

72* Nous avons donne |a 
Abraham] Isaac et de surcroTl 
Jacob, en faisani dc lous les deux 
des saints. 

73* Nous les avons promus au 
rang de guides agissant sur Notre 
ordre. Nous leur avons. inspire de 
pratiquer la bienfaisance, d'acconiplir 
la pricre ritucllc. de s'ac quitter de 
raumdne legale. Us etaient des 



- 3- " 



21. Al-Aribiva 1 



Parlie 17 



494 



servile urs t d6vou£s & Noire cube. 

74. Nous avons dote Loth de la 
Sagcssc et du S avoir. Nous r avons 
sauve de la cite qui se livrait a la 
turpitude. C'elaient lespires pervers. 

75. Nous r avons admis en 
Notre Grace, ear il fur un hommc 
saint. 

76. fBien avant eux ? ] Noe avait 
implore. Nous a veins exauce sa 
supplique el 1* avons sauve, ainsi 
que les sietis, d'unc dc'trcsse terrible. 

77* Ainsi Tavons-Nous protege 
centre les peuples qui deniaient 
Nos signes. C'elaient des gens 
abjects que Nous avons fail 
engloutir, tous, dans les flots, 

7&. |Rappelle-toi lorsque | David 
et Salomon rendaieut un jugement 
au sujet du champ devaste [durant 
la nuitj par le Lroupeau de moulons 
d aulrui. Nous c lions Tdmoin de 
leur verdict. 

79. Nous avons alors inspire a 
Salomon la bonne solution mais, a 
cbacun d'eux , Nous avons donne 
de la Sagesse el du Savoir. Les 
niontagnes et les oiseaux qui 
eelehrcnl Notre Gloirc onl dtc 
assujettis par Nous au pouvoir de 
David. Telle fut Notre ctuvre. 

80. Nous T avons aussi initie a 
la fabrication des cottes de maille 




lJ^- 'i^lj'i t N lg^ j jLflJjLilj L^X^ 4 - 1 



21. Al-Aribiva 1 



Parlie 17 



495 



T 1 t'LpJ Si 1 fljjH" 



pour vous proteger contre vos 
proprcs attaqucs: allcz-vous en Sire 
rcconnaissants 7 

81. Pour Salomon, des vents 
impetueux soufflaient a son ordre 
vers la terre que Nous avons benie. 
Nous avons connaissance de tourc 
chose. 

82. Des gemex exploraienl pour 
lui les fonds des eaux er executaient 
pour lui d' autre s Iravaux. Tout leur 
travail se deroulait sous Notre 
propre garde. 

83. [Rappelle-loiJ aussi Job 
lorsquil implora son Seigneur 
[disant]: «I-e mal m'a alLeinl et Tu 
es le plus Clement des elements. » 

84* Nous avons cxauee sa 
supplique el fait riisparaTtre ses 
maux. Nous lui avons rendu sa 
f ami lie, elargie au double; faveur 
aceordee par Notre Grace, el 
exemple pour les servitcurs devots. 

85* Ont etc aussi parmi les elus 
constants: Ismael, Idris el Dul-kill, 

86. que Nous avons accueillis 
dans Notre Grace, car ils etaient dti 
nombre des vertueux. 

87. [Rappelle-toi] Du-Nuni 
[Jonas] 1 T \ lorsquil quirt a son 



,i & ?t -h-f&r 1r * m *T\ 



>V c^=^ ^ > ±) Oj^j 




(]) Tl s'agit de Jonas, epiouve par *nn Seigneur qui le fit avaler par le 
poissun, puis Fen. dclivra suite a scs supplique s (CI. aussi la souriilc 37. 
versetg 139 a 145). 



21. Al-Aribiva 1 



Parlie 17 



496 



pcuplc, trisic el faehc, croyanl que 
Nous iv al lions pas leprouver. Mais 
lc void dans les tcnebrcs, imploranl: 
« Seigneur, il if est dc dicu que Toil 
Gloire a Toi! J'avoue que j'etais 
du nombrc des injustcsf» 

88, Nous avons cxaucc sa 
supplique et 1'avons delivre de 
rangoisse. C'esl ainsi que Nous 
sauvons les croyants devots. 

89* | Rappelle-toi | Zacharic qui. 
lui aussi, impJora: «Seigneui\ ne 
mc laissc pas lout scul [sans 
descendance]. Tu es le Meilleur 
des heii tiers f» 

90. Nous avons exauce sa 
supplique. lui avons donnc Jean 
pour fils. et avons rendu son epouse 
verlueuse. En venle, ces PropheLes 
avaicnt r habitude dc scmpresser 
d'accomplir de bonnes ceuvres, 
mus par la crainte et l'esperance. 
lis Nous adoraicnt avee humilitc. 

91* |Rappcllc-toi| aussi oclle qui 
a preserve sa chastete. Nous lui 
avons envoy 6 un souffle de Noire 
Esprit et fait d'cllc et dc son tils un 
signe miraculeux pour les homines. 

92. Voila la communaule a 
laqucllc vous appartcnez, unic [par 
une seule religion,] et Je suis voire 
MaiLre. Cest Moi que vous devez 
adorer, 

93. Par la suite, les hommcs 



1". 



.If A 



rite ^-VvC- 




:1 - i 



4 A-^J J*J 



21. Al-Aribiva 1 



Parlie 17 



447 



T 1 t'hf-iSl 1 5j,_t-! 



sonl apparus cti factions oppos£cs ; 
mais tous rcvicndront a Nous. 

94* Alors, quiconquc parmi les 
croyants aura accompli des ceuvres 
pies, son action ne sera jamais 
mcconnuc ct tout sera port£ a son 
compte, 

95* Far coiitrc. il nc sera pas 
permis aux peuples des cites 
damnees d'e viler le re lour [a la vie 
apres la Resurrection.] 

96* Le jour ou la voic sera librc 
devant les Gog ct Magog qui 
devaleronL Louies les pentes; 

97. alors TavenemenL du vrai 
rendez-vous sera proehe ; les 
mccrcants. les yeux hagards. 
s'ecrieront: «Malheur a nous! 
Nous e lions insouciant s de ce jour; 
nous ctions vraimcnt dcs injustes.» 

98. II leur sera dil: <*Vous : el 
ccux que vous adorez. etcs les 
combustibles de la Geherme. Tel 
sera voire sort.» 

99. «Si yds divinites etaienl 
aulhcnliques, elks nc seraicnt pas 
vouecs a Tliiifcr. Maintcnant ccst 
votre demeure etemelle,» 

10(l t #Tous gem iron l dans Le 
Irefonds de la Gehenne ou ils 
n'cnicndronl plus ricn.» 

10 L Seront eloigner de eet 
linler, ccux qui sent predestines a 



21, Al-Anbivi 1 



Partk 17 



Notre bel agrement. 

102, lis n'en entendront pas. le 
crepilernenl et seronl admis dans 
unc vie clem die do deli cos uu to us 
leurs desirs scront satis fa its. 

103, II nc scront pas affligcs par 
la Grande Terreur, tandis que les 
anges les accueilleront en disant: 
«Voici le grand jour qui vous eta it 
promis!» 

104, Ce join -la. Nous piierons 
le ciel comme on plie les feuillets 
des livres, puis Nous recreerons le 
mondc tel que Nous I'avons fait la 
premiere fois. Nous Nous le 
siommes pnimis, Nous le ferons. 

105, Nous avons nidi que dans 
les Ecri lures, suite a Notre Rappcl, 
que la terre sera hcritce par Mes 
serviteurs vertueux. 

106, Dans ec livrc, vous trouvcrez 
une predication edilianle pour les 
peuples devots. 

107, Nous ne favons envoye 
que comme miscricorde pour 
rhumanite, 

108, Dis; «Tl m'est seulement 
revile que voire Dieu est Un. Etes- 
vous prets a vous soumcttre?» 

109, S'ils s'en detoumcnt, dis- 
lcur: «Je vous ai mis en garde, tons 
ensemble; je ne sais pas si c f est a 
eourte ou a longue eeh canoe 



..♦j^j)^ J.J -v w^=[JJ 



21. Al-Aribiva 1 



Pa i tie 17 



499 



qu am vera cc qui vous csi promis.» 

110* «Sachcz tout dc mcmc 
qu Allah salt cc que vous exprimcz 
tout haut et cc que vous cachez.» 

111* «Je ne sais pas, quant a 
moi, si votre repil n'esl qu'une 
tentation pour vous ou ^implement 
unc jouissance ephemcre.* 

112* II dir ll> : « Seigneur! Juge 
selon la verilef C'esl noire Mailre, le 
Tout-Clement, dont 1' assistance est 
implorcc contrc vos affabularions,* 



1 ■*■ , '\ ;T l" 



(1) Che?. W-ifsh; «DLs: 0 Seigneur] Juge,-,* 



22.A]-Hajj 



Parlie 17 



Y1 g^' Ijj*- 







22pAI-HAJJ (le pelerinage) 







Posthegirienne (sauf lets versets 52 a 55) ? revelee apres la sourate 
dc la "Litmiere" FAle comple 7S versets. Son litre est lire du verset 27 

La sourate commence par une exhortation a la piete avec 
description de Vepouvante de la grande secousse de VHeitre; et 
description des phases de la creation de Vhomme et de la 
risurrecihn comnte signes de la puissance divine* 

II est relate ensuite I'histoire d' Abraham charge d'appreter la 
Ka c ba et de lancer Vappel au ptlerinage (origine du rite). 

Apres invitation a mediter le sort des nations aneanties pour 
rebellion et mention d f autres signes de la puissance divine et de 
certains bienfaits d f Allah, la sourate incite a V adoration d' Allah, 
aux ceuvres pies t a la priere rituelle > a L'aumone legale et a 
I *adhesion au parti d Allah. 

Au nom d y Allah y le Clement? 
le Mis eric ordieux. 

1. O vous, humainsf Cnugnez 
votrc Seigneur! Sachez que le 
cat acly sine de THeure du Jugement 
est une chose epou van table. 

2. Le join ou vous le verrez, 
ehaquc mere, attcrrec, abandonncra 
son nourrisson. ehaquc femme 
enceinte delivtera ce qu'elle porte 
en gestation, et lea homines 
parai trout ivrcs, alors qu'ik ne le 
sont pas, car 1c chatimcnt d' Allah 
est terrible. 

3. D'aucuns dispute nt d' Allah, 
sans eonnaissanee de cause, en 
suivant les voics des demons 
rebel les. 

4. Or quiconquc suit le demon. 





© -^-^ V ^ ^%=*Jj 



22. Al-Hajj 



Parlie 17 



SOI 



cclui-ci lc conduira sGrcmcnt a 
rcgaremcnr ct au tourmcnt du 
Brasier. 

5. 0 vous, humains f Si vous 
doutcz dc la Resurrection, ch bicn, 
rappelez-vous que Nous vous avons 
crecs, a l/originc, dc poussicrc, 
puis d une gourtc dc spcrmc, puis 
d'un caillot adhesif. puis d'un 
cmbryon forme ou intbrme, afin dc 
vous monlrer [toute Noire 
puissance]. Nous faisons deposer 
dans les matrices le foetus que Nous 
voulons reproduue apres un terms 
fixe. Ainsi. vous faisons-Nous 
enfants, pui>i vous arrive/, a Tage 
dc la maturite. Certains mcurcnt 
avanl cela, d' autre s alteignent la 
s6nilitc, pcrdant tout leur ancien 
savoir. Ne vois-tu pas aussi la terre 
mortc dc seehercsse? Lorsquc 
Nous faisons tombcr la pluie, elic 
se met a palpiter, a s'epanouir el a 
faire pousscr toute sortc dc 
vegetations luxunaiiles. 

6. Tout cela prouve qu' Allah 
est k Vrai: quH rend la vie aux 
motts et qull est Omnipotent, 

7. que Faveriement de THeure est 
ineluctable et qu' Allah ressuscitera 
ccux qui sont dans les tombes. 

8. D'aucuns disputent d 1 Allah 
sans une science qui les informs, ni 
unc lumicrc qui les 6clairc f ni unc 
Bcriture qui les guide. 




22. Al-Hajj 



Pat tie 17 



502 



T 1 ^ s jjpj 



9. lis affichenl un air bautain 
pour dcrourner les homines dc la 
voie d" Allah. Leur sort est la home 
dans la vie d'ici-bas, el un Brasicr 
brulant dans la vie de V Au-dela. 

10* Cest la la sanction de leurs 
<ieuvres p as_s.ee s; car Allah ne sevit 
jamais injusicmcnt centre les 
homines. 

11 , D'aucuns adorenr Allah avec 
une foi chancel ante, se sentanl 
r assures quand ils beneticient d un 
avantage et faisant volte-face quand 
ils subissent une epreuve, Ceux-la 
perdent ct la vie dici bas er la vie 
de 1 Au-dela, Quelle perte manifests 
que celle-la! 

12, lis invoquent en dehors 
d' Allah ce qui nc pent m leur nuirc 
ni les aider. Quel egaremenl 
manifest c est lc leur! 

13, Ce quils invoquent [du rcstcj 
est beaucoup plus nuisible qu' utile. 
Miserable patron, mise rabies 
partisans! 

14, En v6rit6 s Allah ad met les 
croyants qui accomp lis sent des 
reuvres pies dans des jardins ou 
coulent les ruisseaux. Allah fair cc 
qu'Il vent. 

15, Que celui qui imagine 
qu 7 Allah ne port era pas sccours a 
Son Prophete, dans cette vie et 
dans T Au-dela, aille se laire pendi e 



1 f ..'.-"1* 



\*f " ■. ■ .- -ir 



22. Al-Hajj 



Parlie 17 



503 



par une corde suspendue au U>il. 
Qu il $' of force done de la tranchcr 
pour voir si sa manoeuvre va faire 
disparaitrc la cause dc sa eolerc! 

16. Ainsi avons-Nous rcv61£ cc 
Coran en versets tres clairs, Allah 
dirige bien qui II vent. 

17. Certes, ceux qui cioient a ce 
Livre, les. Judiiisics, les Sabcens, 
les Chretiens, les Mages et les 
polytheistes senml departages. par 
Allah le Jour de la Resurrection. 
Allah est Temoin en toutes chose s, 

18. Ne vois-tu pas que devant 
Allah pro Yemeni lous ccux qui 
sent dans les cieux, tons ceux qui 
sent sur terre, ainsi que le soleil. la 
lune, les eloiles, les montagnes, les 
arbres. les animaux et un grand 
nomine d' homines? Mais beaucoup 
d 1 auircs sent vouds a Son chatimcnt. 
Celui qui sera humilie par Allah, 
nul ne saura l'honorer. Allah agil 
toujours scion Sa volontc. 

19. Voici deux clans [Tun 
infidele et V autre croyantl qui 
dispulent au sujel de leirr MaTtre. 
Pour ceux qui sent mecreants, des 
cottes de feu leur seront tail lees et 
une eau bouillante sera d£vers6e 
sur leurs tetes. 

20. Ellc fera fondre leurs 
entraiHes et leurs peaux . 

21. C'est avec des gourdins de 



L * i **" ^- - I '^W -* 1 ■ I 1 , J I 



22. Al-Hajj 



Parlie 17 



504 



feu quils seronl males. 

22* Chaquc fois qu'ils tcnteront 
de sortir du calvaire du heu, ils y 
seroru ramenes pour quils goutenl 
bien le toumient d'un Brasier brulant. 

23, Par centre, Allah admcttra 
ceux qui croicnt cn Lui ct qui 
accompli s sent dc bonnes ccuvres, 
dans des jar dins oil coulent des 
misseaux. Ik seront pares, de 
bracelets d\>r, dc pedes, habillcs 
dc vctcmcnts cn sole. 

24. Ils scront inspires pour 
s* ex primer par des paroles dignes 
d eux el pour suivre le chemin 
d un Mailre Dignc dc louanges. 

25 ♦ En verite, les iniidcles veulcnt 
dctoumcr les croyants dc la voic 
d' All ah. en leur refusant le libre 
acces a la Mosquee sacree que 
Nous a\t>ns destines au public, 
aussi bien les citadins habitant [la 
Mecquel que les nomades. Celui 
qui tente de la piofaner par iniquite 
subira un douloureux tourmem. 

26. [Rappclle-loi] lorsquc Nous 
avons. monire a Abraham le lieu 
exact dc la maison d' Allah, cn lui 
revelant: «Ne me donne pas 
d'associe! Pun fie Ma maison pour 
■ceux qui eifecluent les circuits 
rilucls aulour d'cllc, ct pour ccux 
qui accomplissent la pricrc, debout 
inclines et prosternes,» 



k'*H" l»' £ ' i >-* , "l * 1 



^ --' ■-- t / ^- ^ .If-; . 

Cr*J J^.-J t-j Lj^J'i 1 ^ 

Jl- ^'-^ 



22. Al-Hajj 



Parlie 17 



505 



27. «Appelle les hommes au 
pelerinagc! lis vicndront vers toi a 
pied ou [monies] sui des chameaux 
aux venires crcux> ace our an I 
d'endroits cloigncs.» 

2&. Ces pelerins, outre les 
a vantages maLenels qu'ils en 
lircronl, auronl V occasion d'cxallcr 
lc Norn d Allah durant les jours du 
peJennage el de Lui rendre grace 
pour cc quH kur aura offcrt commc 
animaux. «Mangez-en. leur est-il 
diL, el dtmnez a manger au pauvre 
inf ortune f # 

29. Puis lis sc libcrcrotit des 
comramles el des sequelles de 
Tinlerdit riluel'"^, accomplironl 
leurs voeux ct effectucront les tours 
de la Mai son Antique. 

30. Ceci elant, quiconque venere 
les insiiiuiions sacrccs d' Allah aura 
aupres de Lui un Jiieilleur avantage. 
II vous est done pennis de 
consommcr la chair des animaux, k 
r exception dc ce qui vous est deja 
indique, Mais evitez la souillure 
des sacrifices pour les idules, ainsi 
que les formul aliens mens ongc res 
qui s ensuivent! 

31. Soycz des d£vots sincere s 
pour Allah, ne Lui donnez pas 
d'associe! En effet, cehii qui assiocie 



J I 




V * - - "i . ^ ^ *- ,+ 



-V* ?C 




(1) II s'agit dc l'obscrvancc des inter-Jits duranl Tduu dc sacralization 



22. Al-Hajj 



Parlie 17 



506 



de faux dieux a Allah es.1 comrne 
cclui qui tombc du haur du cich sc 
Irouvant en proie aux oiseaux 
carnivores;, ou qui est prccipi Lc par 
un ouragan vers un lieu perdu. 

32, Ceci diL, ceux qui re spec lent 
r observance des sacrifices qu' Allah 
a insLilues, icmoigncronl ainsi dc la 
pictc de leur cceurs. 

33 + Vous pouvez utiliser les betes 
deslinees aux offrandes jusqu'au 
lerme fixe pour leur immolation 
auprcs dc la Maison Antique. 

34 + Nous avons ctabli un rite 
pour ehaque communaute afin que 
ses fideles invoquent le Nom d' Allah 
au moment du sacrifice des beLes 
[vouees aux offrandes]. Voire Dieu 
est un Dieu Unique, soumettez- 
vous a Lui; e'est a toi d'annonccr 
la bonne nouvelle aux humbles 
servile urs 

35. dont les cocurs s'crncuvcni a 
1" invocation d" Allah, qui supporicni 
les cprcuves avec patience, qui 
accompli s sent la prierc ntuellc et 
qui font des dons charitable s des 
biens que Nous leur avons accordes. 

3f>- De i'offrande des betes. Nous 
avons fait un rite sacnficiel, utile 
pour vous, Invoqucz lc Nom d 1 Allah 
avant dc les immoler, pendant 
qif elles seront alignees debout! 
Quand elles tombent sur leurs 




3 



1 Lr ■ 



22. Al-Hajj 



Parlie 17 



Sin 



flancs, vous pouvev. alors en manger 
el on dormer aux infortun.es qui nc 
mendient pas ainsi qu'aux pauvres 
quemandeurs. C est ainsi que Nous 
vous avons percuis d en disposer; 
peul-etre seriez-vous retjonnaissanls. 

37. Ni la chair dc ccs animaux 
ni leur sang nc parviennent a 
Allah: seule voire piete ct>mpte 
pour Lui. C T cst ainsi qu'Il vous a 
perm is de disposer de ces be les a 
votrc guise, afin que vous cxalticz 
le Nom Allah pour vous avoir 
bien guides; fais-en une heureu.se 
annonce aux bienfaiteurs 1 

3S* bin verite\ Allah veillera a la 
defense des croyants. Allah ne 
saurait aimer les traitres ni les 
mecreanls obstines. 

39. Sont autonses [a se defendre], 
eeux qui ont 6\6 lnjustcmcni 
agresses. En verite, Allah a tout 
pouvoir de les secourir. 

40. Cc sonl ceux qui ont etc" 
injustemcut cxpulscs dc leurs foyers, 
uniquenient poui avoir proelarne: 
« Allah est notre Malrro*. Si Allah 
ne defendail pas les humains, en 
les opposant les uns aux autres. on 
vcmul s'6croulcr nombrc d'crmitages, 
de temples., d'oratoires et de 
mosquccs ou lc Nom d 1 Allah est 
frequemmenl invoque. Certes, Allah 
apportera Son sccours a ecux qui 
dependent Sa cause. II est le Mailre 



^k'-ir^ <jpv* 'fat v- t 



,5 .- * j 



-■ >;,i ^ - j . i' 



0? ^-^y^ ^ c^j'v^ 



i 



22. Al-Hajj 



Parlie 17 



503 



de la force ct dc la puissance. 

41 ♦ Ceux-la qui, lorsque Nous 
leur aceordons le pouvoir sur terre> 
accompli ssent la priere, acquiltenl 
l'aumone legide, ordonnent le bien 
ct proscrivent lc mal. C h cst vers 
Allah, qu'abourisscnt Les choscs. 

42* Si ces mecreants te traitent 
d'imposteur, sac he qu'avanl eux, il 
en a ete de meme du peuple de Noe 5 
des tribus dc 'Ad ct dc Tarniid, 

43. les pcuplcs d' Abraham ct 
dc Loth, 

44. ainsi que les habitants de 
Madiane. Moise aussi fuL accuse 
dc mensongc. J'ai laissd un long 
rcpit a ces mecreants. puis Jc les ai 
saisis. Quelle ne fut point Ma 
reprobation! 

45. Combien de cites avtms- 
Nous exlerminees pour leur injustice 
-les renvcrsant dc fond cn comble-. 
que dc pints abandonncs ct de 
hauts palais depeuples! 

4ft. N'onl-ils pas voyage de par 
le monde, el n'ont-ils pas des 
esprit s pour observer ct des orcilles 
pour entendre? En fait, la cccitd nc 
frappc pas les ycux, mais plutot Ics 
cocurs loges dans les poitrincs. 

47, Ces mecreants te pressent 
de faire hater leur chatiment. Of la 
prom esse d* Allah est ineluctable. 



^ Attics 




>y ajj *-J,u* 



22. Al-Hajj 



Parlie 17 



509 



D'ailleurs, un seul jour pour ton 
Seigneur cquivaut a mi lie ans 
scion votrc faeon tie compter. 

48. Combien y a-l-il eu de ciles 
coupablcs a qui J ai domic un 
repit f puis que J'ai saisies par Mon 
cMtimcnt?! En effet, c ? cst vers 
Moi qu'aboutira votrc destim 

49, Dis: «6 vous humains f Jc tic 
suis qu'un Messager charge de vous 
donncr un avcrtisscmcnt clair.» 

50* «Ceux d*enu~e vous qui croient 
fa Mou message] et accoinpHssent 
des oeuvres pies auront le pardon el 
une recompense genereuse,» 

51* «Quant k ccux qui s'emploicnl 
a denier Nos signes, ceux-la seionl 
les holes du Brasicr.» 

52* Nous navons envoye, avant 
toi h de Messager ni de Frophete, 
dont Saian, avce sa propension [a 
la perfidie], n'ait tenle d'alterer les 
propos. Mais Allah abolit aussitot 
les suggestions sataniques et relablit 
Ford re de Scs verscis: Allah 
detient la Science et la Sagesse 

53. pemiet ce genre de 
lent alien, J crest pour cprouver les 
[seeptiques aux] e sprits tordus et 
ccux dont les occurs sont endurcis 
dans Timpiete. Cerles. les injusLes 
vont trcs loin dans leur scission. 

54. Quanl aux vrais inilies 
au message email ant de ton 



22. Al-Hajj 



Pat tie 17 



§10 



Seigneur, kur foi s'affirmc avee 
soumission et humilite. Allah 
dirigcra kmjjoms les; croyants vers 
le droit chemin. 

55. Par eontre, lea mccrcants 
demeuretont sceptiques a son sujet 
jusqu'a ravenemcnt subit de lHcurc, 
ou I' affrontemcnt d'un jour nefaste. 

56* Cc jour-la, le pouvoir absolu 
appartiendra a Allah qui Seul 
tranchera entre les homines: les 
croyanls qui accompli sseiil les 
bonnes ocuvrcs scront admis dans 
des j ardins de l«elicite; 

57* les mccrcants ncgatcurs dc 
Nos signes seront voues a uri 
chatimcnt humilianr. 

58. Quant a ceux qui onl Emigre 
pour la cause d' All ah, puis qui ont 
etc lues ou stmt moils [hors 
combat], ils auront uric belle 
recompense d h Allah, qui est le plus 
gencreux Dispensateur. 

59. II les fern admettre dans un 
scjour propre a leur plane, lin vente, 
Allah est Omniscient et Magnanime. 

60. En fail, Unite person ne qui 
riposte a une offense subie par une 
offense de meme nature, puis qui 
fait Tobjct d'unc nouvcllc agression, 
aura suremcnt le secours d 1 Allah. 
C cries, Allah est Indulgent; II aime 
pardonncr. 

61. C est qu 1, Allah fait penetrer 




22. Al-Hajj 



Parlie 17 



511 



la nuil dans lc jour el lc jour dans 
la nuit et qu'Il en tend tout, voit 
lout. 

62. II en esL ainsi car Allah esl 
la Veritc-mctnc, ct que cc qu'ils 
invoquenr ) en dehors de Lui est 
chitticrc; qu 1 Allah est lc Trcs- 
Elaut, lc Trcs -Grand. 

63* Nc vois-tu pas qu Allah fait 
lomber du ciel une eau qui rend la 
tcrrc vcrdoyante? All all dcticnt 
r Amcnitc ct lc Savoir. 

64* A lui apparticnt tout cc qui 
est dans les cieux et Lout ce qui est 
sur tcrrc; e'est Lui lc Suffisant. lc 
Digne de louanges. 

65* Ne vois-tu pas qu' Allah vous 
a sou mis Loul cc qui e st sur lcrrc : y 
compris les vaisscaux qui, par Son 
ordre. naviguent sur les eaux? 11 
soulienl le uief Tempechanl de 
tombcr sur la tcrrc sans Sa 
permission; Allah est touLe Rente el 
loutc Miscticordc pour les humains* 

66* C'cst Lui qui vous donnc la 
vie, puis qui vous fait mourir et puis 
vous fail revivre. En fait, rhomme 
s'obstinc a nicr la puissance d' Allah. 

67. Pour chaque communaute : 
Nous avons ins time des eultes a 
observer par ehaeun. Que les 
meureanls ne te conte stent pas ce 



> -r- 




i. L V 1 . 1 





(1) Che?. Warsh: «.. . ce que vous itivoque? 



en dehors de Lui,..:* 



22. Al-Hajj 



Parlie 17 



511 



point! Continue done lVappel vers 
ton Seigneur; car tu cs dirigc par 
T.ui sur le droit chemin. 

6S. Si les meereanls s'obstinenl 
a dis cuter, dis-lcur: « Allah conn ail 
le niieux vos ocuvres^ 

69* «C'est Allali qui jugcra vos 
diffcrends le Jour dc la Resurrection.* 

70* Ne sais-tu pas qu 5 All ah 
connait tout ce qui est dans le del 
el sur la terre. Toul est eonsigne dans 
un livrc, eel a est si aisc pour Allah. 

71- [Lcs polythcistcs] adorent. 
en dehors d' Allah, ce a quoi II n'a 
confere aucune aulorile et qu' aucune 
science n'elablit. Elant injuries, ils 
n'auront aucun protecteur. 

72. Quand Nos verse Is si c lairs 
leur sont recites, tu lis la mcehancetc 
sur leur visage. Pcu s'en taut quils 
n'agressenl ceux qui leur recitenl 
lc Coran. Dis-lcur: «Puis-jc vous 
annoncer lc pire? Cest r Enter 
qu J Allah a promis aux mecreants. 
Quel horrible deslin!» 

73* 6 vous humains \ Une parabolc 
vous est proposee, ecoutez-la: «Ceux 
que vous invoquez cn dehors d' Allah 
sont incapables de creer un simple 
mouclieron, ineirte s ils reunissaienL 
lcurs efforts pour lc fairc. Pire. si ec 
moucheron leur arrachait la moindrc 
chose, ces faux-dieux [en poursuivanl 
ce quils ont perdu] ne sauraient le 



cLj 



Uj UJ3^_"" 

I 



i f 



L L ■ : l 



22. Al-Hajj 



Parlie 17 



513 



rccupircr; bicn faiblcs som Ics 
poursuivams et lcs poursuivis!» 

74. Lcs homines, en veritc\ nc 
savent pas reconnoitre la vraie 
Grandeur cT Allah: Allah dctient 
loule la farce el toule la puissance. 

75. Allah choisil Scs Mcssagcrs 
parmi les anges et les homines. 
Allah cntend lout. II v oil tout. 

7ft, II connait lc pass 6 ct k futur 
de tous (1) ; el c'esl vers Allah 
quaboutisscnt lcs ehoscs 

77. 6 von s crovants! Inclincz- 
vous en piiere! Pro sterner- vous! 
Rendez le eulte a votre Maitre et 
faites des ocuvrcs pics, dans rcspoir 
d'etre adnu's a la Felicite! 

78. Combaltez pour la cause 
d 1 Allah, commc il sc doit! Ccst Lui 
qui vous a choisis en laul que fide les, 
sans vous imposcr aucunc gene 
dans Tcxcrcicc de voire religion, la 
religion de votre pere Abraham. 
Ccst Lui-meme qui vous a 
denomme, auparavant, les "soumis'\ 
denomination maintcnuc dans le 
Coran afin que le Mcssagcr Icmoignc 
de vous, et que vous temoigniez des 
autre s communaulcY Accomplish 
la priere riluelle, acquitted Taumone 
legale ct attachcz-vous a Allah! 11 
est voire Maitre. II est le Meilleur 
Maitre et le Meilleur Protecteur, 



-It- 4 



^y'^ sjiw^t '^^^ ji^Vr' 1 '^*** 



(11 cf. imte sourate 2, ver.set 255. 



23< Al-Mu'niinunc 



23. AL-MU'MINUNE (les croyants) 




HJ- d^fW ■■.^-■s r.p^rf 

K^S 1 k<!>^ li-',*-' '^^MSS!! 




PrehegirientWt revelee apres la sourate des "Prophetes", Elh 
compte 118 versets. Son titre est tire du premier verseL 

Apr fa mention de la vertueuse condttite dm croyants* ii est ddcrit, 
pour meditation, devolution de la gestation de Vembryon kumain et 
rappele certains hienfaits d "Allah. 

It est evvque ensaite la mission de AW et fait mention d'un 
nomhre de Prophetes (sans precision) envoyes apres lui; puis de la 
mission da Mifise et Aaron. Jesus et Marie sont cites comma miracles. 

11 y a ensuiie une evocation du sort des croyants pieux, puis un 
assez long developpement sur I 'attitude des mecreants 1 tear 
raisonnement et< finatement f sur leur destin et feurs futurs remords* 

La sourate se termine sur une invitation a invoquer la misericorde 



d\4tlah. 



Au nam d' Allah, le Clement, 
le M'tsericotdh'ux* 




L Bienbeureux seronl les 
croyants 




4. qui s'acquittcnt dc L'aumonc 
legale; 



2. qui accompli ssen I 1 curs prieres 
avec recueillemenl et humilite; 



3. qui evitent les propos vains; 





6. n'ayant de rapports charnels 
qiravec leurs epouses ou leurs 
prop] i etc s legitimes; dans ce cas, 
ils ne sont pas a hlamer 




7. - seront trail sgresseurs ceux 
qui chcrchcnt |a avoir des rapports | 
au del a do ce qui est indiquc s 



23. Al-Mu' min One 



Pat tie 18 



§15 



8. qui respeclent hi confiance 
pLaccc en eux ct ticnncnt lcurs 
engagements. 

9. qui obscrvent fstnctcmcntl le 
rite de la pricre (aux hcurcs 
prescrites.] 

10* Ceux-la seront les vrais 
hen tiers. 

11, En effet, ils heriteront les 
hauts lieux du Paradis oii lis 
dcrncurtronl pour toujours. 

12, Nous avons cree l'homme a 
parlird'une essence argileuse, 

13, Nous P avons ensuite 
Iran s f ormd en goulte scminale 
deposec dans un receptacle sur. 

14, pui.s Nous avons fait dc la 
gouttc un caillot adhesif et du 
caillot un morceau de chair oii se 
developpenl les os, que Nous avails 
rcvclus de muscles, produisani 
ainsi une autre creation. Bern soit 
Allah, le Crcateur Farfaitl 

15 ♦ Apres eel a, vous subirez 
assuremcnt la mort. 

16* Puis vous scrcz r amends a 
la vie le Jour de la Resurrection. 

17. Nous avons cree au-dessus 
dc vous sept couches celestes. Nous 
n'etions point inattcntif a cctte 
creation. 

18* Nous avons fait tomber du 




a ', --"„T-' . r%v 



23. Al-Mu' min One 



Pat tie 18 



516 



cicl, en quantity mesurcc> unc cau 
que Nous avons maintcnuc dans la 
lerre; pourlant, Nous avons pouvoir 
de vous la faire perdre. 

19, C'est avee cetle eau que 
Nous avons crce pour vous des 
palmeraics et des vignobles avec 
des fruits abondanls propres a 
votrc eonsomm alien. 

20* Et cct arbrc qui poussc dans 
le Sinai, qui produit de Thuile. 
condiment apprecie par les gourmets. 

21. Vous avez aussi une le^on a 
mcditcr au sujet de vos troupcatix. 
En effel, Nous vous donnons a boire 
[un lail issuj dc leurs cniraillcs lis 
vous rendeni aussi nombre de 
services et leur chair fait partie de 
votrc noumturc; 

22. vous les utilise/ commc 
monturcs. commc vous utiliscz les 
vaisseaux sur mer. 

23. [Rappelle-leur que] Nous 
avons envoy c Noc a son peuplc; il 
leur a dit: «0 mon peupJe! Adore/ 
Allah, vous n'ave/ de dieu que 
Lui Pourquoi n* etc s -vous pas 
pieux envers Lui?» 

24. I.€s notables parmi les 
meercanls dc son pcuplc s'cericrcnl: 
«Cc n est qifun simple mortel 
comme vous, qui cherche a elre 
au-dessus de vous. Si Allah l'avait 
voulu. II aurait fait descendre des 



a- j 'f i ----- ---- . ^ r 

9 J XfliAa^ ^ j lit* i 1 



u ^ ^ ^>vj 



23. Al-Mu' min flue 



Pat tie 18 



517 



Emges-messagers. Nous n' avons 
jamais cntendu parcils discours chez 
nos ancetres les plus loinlains.» 

25. «Cc n'est qu'un homme 
possede par les djinns. Laisse/-le 
sous notre surveillance pour un 
Lenips.» 

2*1. Noe implora: «Seigneur, 
apportc-moi Ton sec ours! Mon 
peuple me traite d'imposteur,» 

27. Nous lui avons alors rcvclc: 
wConsUuis T Arc lie sous Nos yeux 
ct scion Notrc revelation! Des que 
Notre Ordre sera donne et que les 
Irombcs [du deluge] sc mctlronl a 
bouiilonner. tu embarqueias dans 
FArche un couple de chaque 
espece ainsi que ta famillc, except c 
ceux dont la condamnation est deja 
prononcec. Nc Me supplie pas cn 
faveur des injustes; ils seronl 
cngloutis [par les flotsJ.» 

28. «Lorsque tu I'iuslalleras dans 
TArchc. avec ta compagnic. dis 
alors: "Louange a Allah qui nous a 
sauves des pcuples eoupablcs 1 '.^ 

29. Dis: * Seigneur, aeeucillc- 
moi a bon port. Ton accucil est lc 
meilleurl* 

30. Certes, ce som la des signes 
indiquant que Nous cprouvons les 
hommes. 

31. Puis Nous avons er£e" une 
autie generation apres eux. 



A, 



*fi -It -1i ^-''ir / »I _-i It iff * ^ 



K --> ' 



if i^if 6; i^- i_>> ih>y ■ k-o 



23. Al-Mu' min One 



Pat tie 18 



51* 



32. Nous avons cnvoyc un 
Mcssagcr parmi eux, qui leur a dit: 
« Adore/. Allah, vous n'avez 
d autre dieu que Lui. Ne senez- 
vous pas picux envers Lui7» 

33. Los digrritaires de son peuplc, 
parmi les mecreants qui renient la 
ren con Ire de J a vie de TAu-dela el 
que Nous avons rendus opulenls 
dans la vie diei-bas> out dit: «Cc 
u'est qu'un simple mortel comme 
vous, il mange et boil comme vous; 

34. si vous obeissez a un m oriel 
scmblablc a vous. vous scrcz bicn 
pcrdants.w 

35. «Commcnt osc-t-il promettre 
que vous serez ramenes a la vie, 
apres avoir etc morts el reduits en 
poussicrc el osscmcnis?» 

36. ocChimeres, rien que chimeres, 
cc genre de promcssc!» 

37. «En effet, il nest que cette 
vie que nous vivons; quand nous 
mourrons, nous ne serons poinl 
rcssuscites.» 

38. «Cet hommc ne fair que 
tisser des mensonges qu'il attribue 
a All all, nous ne pouvons le croire* 

39. Notre Messager dit: «Seigneur' 
Apportc-moi Ton sec ours, oar ils 
m 1 out traite dimposrcur.» 

40. Allah dit: «Ils vont lc 
regi e iter, sous peu.» 



-■ 

■ ■■ ■■' , ■■ ; : ■■ i . p ■; i . - ! ■ v -- ■■ v ■ ■ - l. •* l 



23. Al-Mu' min One 



Pat tie 18 



519 



41. Ccst ainsi que lc Grondcrncnt 
du vrai chatimcnt les a saisis, Nous 
les a von s reduiU en debris Arriere, 
peuples injuries! 

42. Par hi suite. Nous avons 
crce d* autre s generations. 

43. A ehacune son. terme rlxe\ 
Bile nc disparaitra ni avant ni apres 
fee terme] . 

44. Puis Nous avons envoys 
Nos Messagers suecessifs. Chaque 
fois que Tun d eux est venu 
preeher soji pcuplc, 11 a ete trait c 
de meritem _ Nous avons fait perir 
ccs peuples, less uns apres les 
autrcs, cn faisant d'eux des sujets 
de legendes. Arriere les peuples 
meereanls.] 

45. Puis Nous avons envnye 
Mo'ise el son frcre Aaron, munis dc 
Nos signcs miraculcux et d'un 
pouvoir manifesto, 

46. a Pharaon et a son entourage. 
Mais ceux-ci se stmt monLres pleins 
dc morgue et fort orgueillcux. 

47. Us onl dil: ^Comment croire 
deux mortals commc nous, alors 
que leur peuple nous est asservi?» 

4S. Us les out traites de nienteurs 
et ce fut la cause de leur propre 
ruine. 

4!*. Pour t ant. Nous avons donnd 
a Moise les Heritures pour que son 




23. Al-Mu' min One 



Pat tie 18 



5211 



peuplc soil bien guide. 

50. Nous a vims fait du fils de 
Marie ct de sa mere uti signe pour 
les homines. Nous les avons 
aceucillis sur un monticule ou ils 
ont trouve un refuge paisible et une 
source qui coule. 

5 1 , Q Mess agers ! Nouni s s e/- 
vous des aliments bien hcites, el 
faitcs dc bonnes ocuvrcsf Je suis au 
courant dc tout ce que vous faitcs. 

52* «Sachcz que vos fidclcs 
constituent une seulc communaute 
unie. J e suis votre Maitre, craignez- 
Moil» 

S3- Toutefois, leurs adeptes se 
stmt di vises en sec Les divergentes : 
chaeunc pretendant ddlc-mr la vcrilc. 

54. Laisse-les, pour un temps, 
s ? cnf oncer dans r Err cur. 

55. S 1 imagine nl -ils qucn lcur 
accordant des fortunes ct des 
enf ants | dans cctte vie, ] 

56. Nous anticipons leur bien- 
eHre [dans I'Au-dela]? lis sont plulot 
inconseicnis, 

57. Certes, ceu* qui son I 
prcoccupcs par la craintc dc leur 
Seigneur. 

58* qui croicnt aux signcs de 
leur Seigneur, 

59, qui n'associenl aucune divinite 



© 5 jJJJid J* 4^ 



23. Al-Mu' min One 



Pat tie 18 



521 



a lcur Seigneur 

60 + ct qui, en faisant tout actc. 
sentent leurs occurs trembler a Tidee 
du rctour 5 lcur Seigneur: 

(it. ccux-la s'cmpiesscnt d'aequerir 
la Felicite et ils en auronL bien la 
primeur. 

62, Pourtanl, Nous nc ehargcons 
nulle amc au-dela de sa capacity ct 
Nous tenons un livre qui expnmc la 
veritc de chaoun; mil tic sera lesc. 

63, Sculcmcnt, leurs occurs, a 
Tegard de ce message, demeurent 
voiles, En outre, ils se livrenl a des 
agistments indignes, 

64, jusqu'au jour ou Nous 
saisissons de Notre chatiment les 
opulcnts parmi cux. Aussitot ceux- 
ci se mcttront a hurlcr. 

65 + II leur sera repondu: «Ne 
criez pas trop fort aujourd'hui, nul ne 
vous portera secours con Lre Nous,» 

66. «Lorsqu'on vous faisail 
entendre Nos vcrsets. vous toumicz 
les talons, 

67. infatues de vous-memes; 
vous les deniiez lors de vos veillees 

fri voles.* 

68. N ont-ils pas meditc la parole 
qui leur est adrcsscc? Gu bien ont- 
ils re£u ce que leurs ancetres n ont 
pas recu 7 



3p ii3 ^'^^ 



23. Al-Mu' min One 



Pat tie 18 



511 



69* N'ont-ils pas connu lcur 
Messager? S h obstinent-ils a le renier? 

7(h Prctcndcnt-ils qu'il est 
possede par les^ djinns? En realile, le 
Prophctc lcur a apportc un message 
de Verite. Or la plupart d'entre eux 
n ainicnt pas entendre la Vcritc\ 

71. Si la verite dependail de 
leurs desscins capricicux.. le cicl, la 
lenre eL tons ceux qui les peuplenl 
plongeraient dans le ddsordre. 
Seulemeut, Nous Jeur transiueUons 
un message de Rappcl qui kur esl 
destine: ils s en detoument. 

72* Fensent-ils que tu lcur 
demanderas une remuneration? Ne 
savent-ils pas que la remuneration 
de ton Seigneur est bien meiJleure? 
En vente\ II est le Meilkur 
Pour voyeur en fortunes. 

73* En fait, tu les invites a suivrc 
le drok chemin, 

74* mais ceux qui ne croient 
pas a la vie de TAu-dela s'ecartenl 
toujours du bon chemin. 

75, Si Nous les avions traitcs 
avec misericords et avions supprime 
le mal dont ils souffraicnt, ils 
auraient quand meme persiste dans 
lcur anwanec; avcugk. 

7 ft. De ce fail, Nous avons agi 
avee rigucur eontre eux, mais ils 
ant refuse de se scmmeltre a leur 
Seigneur et de L'implorer; 



23. Al- Mil 1 min One 



Pat tie 18 



523 



77, [En vain lis L'implorcrotit] 
au moment ou Nous aurons ouvcrt 
devant eux la porte d'un Tourmenl 
icrriblc. lis s ? y trouvcronl alors 
descmparcs, 

78* ISachcz quo] e'est Allah qui 
vous a pourvus de Toulc. de la vue 
el de I s intelligence. Bien densoire 
est voire reconnaissance! 

79. C'esl Lui qui vous a semes 
sur tcrrc. Ccst a Lui qu'aboutira 
votre de still. 

80. Ccst Lui qui fait vivrc ct 
mourir, e'est Lui qui cree 
Faltcrnancc enire lc jour et la nuit. 
Nc scriez-vous done pas aptcs a 
reflechir? 

8L En fait, les impies repetaient 
ee que leurs anceLres disaienl: 

82. « Serious -nous ressusciLes 
apres noire morl, apres n 1 avoir etc 
quosscmcnts ct poussicrc?» 

83. «Cettc promessc nous a etc 
faite comme cllc fut faitc a nos 
aneetres auparpvant; fable que tout 
eela!» 

84. Dis-leur: «A qui appartienl 
la tcrrc ct toul ce qui s'y trouvc, si 
vous le savez?» 

85 . lis rcpondront: «A Allah f» 
Dis-leur alors: «Ne seriez-vous pas 
pre Is a en raediter le sens?» 

86. Interroge-les: *rQui esl le 



23. Al-Mu' min One 



Pat tie 18 



524 



MaTtre Souverain des sept cieux, 
titulaire du Trone grandiose? » 

87, lis repondront : ^[C'cst a J 
Allah», dis-lcur alors: «Nc sericz- 
vous done pas prets a Le redouter?» 

88, Demands- leur: «A qui 
app ardent le pouvoir absolu sur 
tome chose? Qui protege, mais 
contre qui uul ne peut proteger, si 
vous le savez?» 

89. lis diront: «[C s est a] Allah». 
Dis-leur alors: «Pour combien de 
temps demcurercz-vous cnvoutes?» 

90. C T est que Nous leur 
apportons un message vrai. Cc son! 
eux les menteurs. 

91. Que non! Allah ne $ est pas 
donne d' enfant. II n'est point de 
dieux avee Lui; sinon chaeun des 
dieux s'emparerait de ce qu*il a 
cree, et chaeun chercherait a dominer 
T autre. Qu 1 Allah soit beni. Exempt 
de toules les affahuladonsl 

92, II connait le mystere de 
rinvisibJe et le monde sensible. Tl 
est bicn au-dessus de tous ccux 
quiis Lui out associes. 

93* Implore ton Seigneur [en 
disant]; «Si jamais Tu me fais voir 
ee que Tu as promis aux mecreanLs, 

94, Seigneur, fais que je ne sois 
pas parmi les coupables!.* 

95 ♦ Certcs. Nous avons le pouvoir 



L2< 



* - ■-" -■ ■ ■■ .■ .- '■ " ■' ■: " 'i--' 



23. Al-Mu' min One 



Pat tie 18 



525 



de tc montrcr lc chatiment qui lcs 
attend. 

96* mais, [pour lcs coniondrc ] . 
reponds au mal par le bien. Nous 
savons mieux [que quiconque] tout 
cc quite pcuvent invent cr. 

97* Dis: «5cigncur. j' implore Ta 
protection centre lcs testations des 
demons. 



protege- moi con ire 



leur 



99. Lorxque la morl vienl a Fun 
deux, il dit: ^Seigneur, fais-rnoi 
revenir sur terre 

100* dans Tespoir d'accomplir 
les bonnes oeuvres que j'ai delaissees 
dans ma vie.» Oh que mm! Ce son! 
dc vains mots que les descspcres 
prononcent Une barriers s'eiigera 
devant eux [les separant du monde 
d'ici-bas] jusqu au Jour oil lous 
scront res sus cites. 

101 + Lor s que la Trompette de la 
Resurrection son net a. les liens de 
parente ne prevaleront plus en Ire 
ks hommcs. qui nc sc poscronl 
plus de questions. 

102 + Ceux dont lcs oeuvres 
peseront lourd, ceux -la seront les 
bienheureux. 

103. Par conlre, ceux dont les 
oeuvres scront sans poids, ceux -la 
scront les pcrdants; ils seront, pour 



A v f . .1 



'1 -T^- ffl. 



X"^ ' | ""1 I i 5 * ^ ^ l 



A"' ^ " ^ - — ' ■ l— J < 



23. Al-Mu' min One 



Pat tie 18 



526 



loujours. les holes dc la Gchcnne, 

104. oil la flanime leur donnera 
des claques sur ks visages, rendus 
hidcux par k l H cu. 

105. [II kur sera dit:] «N'avez- 
vous pas renie Nos versets que Ton 
recitail pour vous?» 

106* lis diront: «.$eigneur! Notre 
funesLe deslin l'a emporte suv 
nous, Nous ctions des egar6s.» 

107. « Seigneur, fais-nous soriir 
de ce calvairel Si jamais nous 
recidivions, nous serious alors 
vraimc nl eoupab lcs.» 

108. II leur tepondra: wKnfournez- 
vous dedans f Cessez de Me parkrf» 

109* ftN'oublicz pas qu'un 
groupc dc Mcs fldcles scrvitcurs 
imploraient: Seigneur! Nous avons 
cm en Toi; accords -nous Ton 
pardon ct Ta miscricordc! Tu es lc 
Meilleur Pardonneur.» 

110* «Ils furent Tobjet de voire 
Taillerie, au point de vous faire 
oublicr Mon Rappcl. Vous en 
faisiez votre risee,» 

111* «Aujourd'hui > Je les 

recompense en raison de leur 

con stance. Ce sont eux les 
vainqueurs.» 

112. II leur sera dit; «Combicn 
d' amides ere s -vous restes sous 
lerre?» 




LiL= j y-ij 'ok- J^St Uj]^ is 



0- 



23. Al-Mu' min flue 



Pat tie 18 



527 



113, «Un jour ou unc panic dc 
jour (rcpondront-ils). Intcrrogc plutot 
ceux qui liennem le complete 

114* II leur sera dit: «Vous 
n'Sles resles que ires peu de temps,, 
si vous avicz pu k savou\» 

115 + «Avcz-vous imagine"- que 
Nous vous avons erccs sans raj son. 
ct que vous ne seriez pas ramenes 
a Nous?» 

116. Touts supremalie esl a 
Allah, k Souvcrain. le Vrai. II 
n 11 est de dicu que Lui, Titulairc du 
Trone sublime. 

117. Quiconque invoquera avec 
Allah touts autre divinile depourvue 
dc toutc raison d'etre, aura des 
comptes a rendre a son Seigneur. 
Car ll ii' y a point de salul pour les 
mecrianis. 

118. Dis: «Seigneur! Accords 
Ton pardon et Ta miscricordc ! Tu 
es le Plus Clement. » 



in 



■ . y .-' -■ f t j- ■ -? j ■ . _ . _ 



■ r-~ _- jf- Sp 



24. An-NOr 



Pat tie 18 



528 







24. AN-NIIR (la lumiire) 







Poithegirietine, r£viUe apres la sourate de "I'Exode". Elk 
compte 64 versets. Son litre est tire du verset 35, 

La sourate commence par definir la peine a infliger aux auteurs 
de fornication, aux diffamatettrs sans temoina, et preciser Us 
serments a prettr par les hommes qui accusent leurs epouses de 
luxure et comment eviter V application de la peine. Elle de voile 
ensuite que la grande diffatnation "ifk " est $an$ fondement. 

Elle fixe, a diffirents endroils, des regies de biemeattce & observer; 
entrer chez autrui; controler son regard; se couvrir decern me nt 
(pour lex femmes); ou et comment prendre ses repas. Cette sourate 
dotine une parahole pour illustrer la Lumiert d* Allah. 



Au nom d' Allah, le Clement, 
le Misericordieux, 

L | Void] unc sourate que Nous 
avons fait descendre |surleProphetc| 
avec obligation de la txansmcttre. 
Nous avons rcvclc dans scs versets 
des prcccptcs clans afhi que vous 
en soyez conscicnts. 

2. Si une lemme ou un homme 
s'averent coupables de fornication, 
uirligez a chacun cTeux cent coups 
de fouet Kn respect de 1 ' ordre 
<T Allah, II s aye/ aucune pi tie pour 
eux, si vous croyez en Allali et au 
Jour Dernier Qu un groupe de 
croyanls assistenl a leur chatimeut. 

3. Le fornicaleur n'epousera 
qu'une fomicatnee ou une paienne 
et la fornicatrice irepouseia qu'un 
fornicateur ou un paien. Ce genre 
d' union est interdit aux crovanls. 



24. An-NOr 



Pat tie 18 



SIM 



4. Ceux qui lancent des 
dif tarnations port ant atleintc a 
riioimcur des ferumcs honnetcs sans 
que quatre temoins art es tent leurs 
accusations doivent elre chaLies de 
quaLre vingl coups de fouet. Leur 
tdmoignagc ne sera plus jamais 
acceptc. lis soiit pcrvcrs; 

5. sauf ceux qui se repentent et 
font amende honorable. Pour eux. 
Allah est Indulgent et Clement. 

6. Ceux qui actuscnt leurs 
epouses sans tcmoin autre queux- 
memes doivent jurer quatre fois au 
Nom d' All all quils dissent J a verite, 

7. en plus de la cinquieme fois, 
on ils appclknt sur eux la 
malediction d 1 Allah s'ils mentcnt. 

8. Mais i'epousc pcut echapper 
an chatiment, si elle jure quatre fois 
par Allah que son man a menti; 

9. la cinquieme fois, cllc appcllc 
sur elle la colerc d Allah, si son 
mari dit vrai. 

10. Ah! Si ce n'etait la Rome el 
la Grace d' Allah en votre faveur. En 
effet, Allah est Indulgent et Sage. 

11. Ceux qui ont rapporLe des 
datamations mensongercs Tonl 
fait en connivence avee certains 
parnii vous. Ne concevez pas cc 
fait conmie un mal pour vous; a 
quelque chose cela est bon. tin 



1 ] jJl^LjlAp^ l^l^llt/ja 



24. An-NOr 



Pat tie 18 



53fl 



'JJ- 1 



effel, chacun des auteurs de ce 
scandalc supporiera sa pari du 
forfait, tandis que lc principal 
responsible dc eettc mcdisance 
subira un tourmcm terrible'^. 

12. II aurait ete mieux pour les 
croyants, hommes et fenmies» 
lorsqu'ils out enlendu purler de 
cetle infamie, de S^eslimer au- 
dessus de lout soupcort el de dire: 
«Ccla n'est qu'imc cabale 
manifcstemcnt ignoble > » 

13. Pourquoi les mcdisants 
n'ont-ils pas apporte [la preuve 
avec] quatre temoins?f Du moment 
qu'ils ne l'ont pas apporlee, ils 
sonl menteurs devant Allah. 

14. Si ce n'etail la btmte et la 
misericords d' Allah cn voire 
favour, dans eclte vie el dans l'Au- 
dclL vous auricz subi un chatimcnt 
trcs fort pour la part que vous avcz 
prise dans la diffusion du scandale. 

15. L' ay ant entendu, vous l'avez 
repeie de bouche a oreille et avez 
prof ere ce que vous ne saviez pas, 
pensanl qu'il s'agihsait d'une chose 
anodinc. alors que pour Allah eel a 
est trcs grave. 



(1) Cc vcrsct cvoquc la cclcbrc al'fairc d' Al lilt (la diffamalion) conccmanl la 
mfcre des croyatils. Aicha. qui fut innocen(6e par la relation coranique, 
qui denonce vigoureusement cette cabale mensongerc ourdie, par certains 
hypocrites dont lc principal est Abdallah ibn Oubcy notoircmcru cdihiu 
par s L>ti ln>stilite an Prophets. 



24. An-NQr 



Pat tie IS 



531 



16. Que rr aviez-vous dit, en 
cntcndant [ccs colporteurs]: «Cc 
iv est pas a nous de parler de cela 
Mori Dieu! Cc n est qu'unc ealomnic 
eff ray able. » 

17* Allah vous exhorte a ne 
jamais, retomber dans, de pareilles 
infamies, si vous clcs vraimeni 
croyants. 

IS* Allah vous expose des signes 
el airs, 11 est Omniscient el. Sage. 

19. Ceux qui se plaisent a 
repandrc la turpitude parmi les 
croyants subhont un toumient 
douloureux, dans cctlc vie el dans 
r Au-dela. Allah sait tout, ct vous 
etes ignorants, 

20. Ah! Si ce n'etail Sa bonle el 
Sa miscrieordc en votrc favcur. En 
effet, II est Compatissant cl 
Misericoidieux ! 

21. O Croyants! Ne suivez pas 
Ics. pas de Satan, oar cclui qui suit 
ses pas, Satan Tentraine a la 
turpitude et au vice. D'ailleurs, 
n "cut etc la bontc d' Allah ct Sa 
misericorde, nul parmi vous ue 
serail jamais vertueux. C est Allah 
qui rciul vcrtucux qui II vcut. Allah 
entend tout, II est Omniscient. 

22. Que ceux d* en lie vous qui 
jouisscnl d'unc condition honorable 
et qui vivent dans Taisance ne 
s'absliennenl pas de laire des 



9 - " 



J * -r 



pt 



24. An-NQi 



Pat tie 18 



532 



largesses en faveur de leurs proches, 
dcs hif or tunes ct dcs emigres pour 
la cause d' Allah. Qu'ils les traitenl 
a vet indulgence el mansucludc! 
Nc voudncz-vous pas vous -mcmcs 
qu* Allah vous accorde Son 
Pardon? Allah est Pardonncur ct 
Miscricordieux. 

23. Ceux qui lancenl des 
accusations diffamatoires centre 
les fer nines protegees par le 
mariagc, insoucicuscs mais bonnes 
croy antes, scront maudits dans 
cetle vie et dans I'Au-dela. lis 
subiront un chalimcnl terrible. 

24. TJn jour am vera oil les 
langucs, les mains et les picds de 
ces medisants porreront temoignage 
do ce qu'ils auront com in is, 

25. Ce jour-la, Allah relablira 
loutc la Verite contrc cux, ils s auront 
qu Allah est la Verite eel air ante. 

26. Aux hommes mauvais, 
epouses mauvaises et aux fe mines 
mauvaises, eptnux mauvais; aux 
hommes homilies, epouses honnetes, 
et aux femmes honnetes, epoux 
honnetes. Ccux-la sont exempts dc 
tonics accusations calomnieuscs. 
Ils benef icicront du Pardon d' Allah 
et dc largesses generous cs, 

27. 6 croy ants I N'entiez pas 
dans des maisons qui ne sont pas 
les votres, sans vous annoncer el 



*V ! J ' n T 4- 



24. An-NOr 



Pat tie 18 



533 



sans saluer leurs occupants. Cela 
est plus convertible pour vous. 
Pcut-ctre en scrcz-vous conscicnts. 

2$. Si vous ne trouvez personne. 
nenlrez pas jusqu a ce que vous y 
sovcz auloriscs SI Ton vous dit dc 
rcpartir, retourncz-vous-enf Ccla 
est beau coup mieux pour vous; 
AH all est au eouranl de ce que 
vous failcs. 

29* II n'y aura pas de grief a 
voire egard si vous enlrez dans des 
demcurcs inhabitdes ou se irouvem 
des effets qui vous appartietinerrL 
mais sachez qu* Allah sait ce que 
vous manifestez el ce que vous 
dissimulez. 

30* Dis aux croyants de baisser 
pudiquemenl leur regard el de 
preserver leur chastctd. Ccla est la 
mcillcurc eonduitc pour eux. Allah 
connait parfaitement leurs fails et 
gestes. 

31. Dis aussi aux feinmes de 
baisser leur regard, de preserver 
leur c hast ere r et dc ne montrer que 
les dehors dc leurs atours. Qucllcs 
rabattent leurs voiles stir leurs 
poilrines! Quelles ne fas sent pas 
paraitre leurs omcmctits satif devant 
leurs epoux. leurs peres* les peres 
de leurs epoux, leurs Ills, les fils 
de leurs maris, leurs freres, leurs 
neveux, leurs scrvantcs. leurs 
esclaves, les serviteurs non suspects 



.-- ^ u- . < _i _r _r 



i ll - I 



I t 



24. An-NOr 



Pat tie 18 



534 



de dc"sir charncL ou lcs cnfanls non 
encore scnsibles a la nuditc des 
femmes! Qu elles ne frappenl pas du 
pied pour faire connailre leur parure 
cached 6 croyants ! Repcntcz-vous 
tons devam Allah, cn vuc d'attcindrc 
a la Felicite. 

32* Veillez a marier celles d'entre 
vous qui n'ont pas de conjoints 
ainsi que les verlueux parmi vos 
scrvitcurs, homines et femmes. 
mcmc sils som pauvrcs, car Allah, 
par Sa faveur. saura pour\ r oir a leur 
besoins. AJlah est Large el 
Omniscient. 

33, Ceux qui n'onl pas encore 
les moyens de se maner doivenl 
observer l 1 abstinence en attendant 
qu n Allah, par Sa faveur. leur en 
donnc les moyens. Pour ccux 
qui, parmi vos esclavcs. vculent 
s'affranchir par un contrat de rachat 
a credit, acceptez leurs propositions 
si vous leur connaisse?. quelque 
qualile, et failes-leur des dons des 
biens dont Allah vous a pourvus. 
Ne conlraignc^ pas vos jcuncs 
scrvantes a la debauche pour un 
lucre d'ici-bas quand eLles vculent 
gardcr leur vcrru. Pour celles qui 
ont deja subi cette contrainte, Allah 
est Pardonneur et Misericordieux. 

34 + Ainsi h vous avons-Nous 
expose des versets ties explicates, 
avec des exeniples I ires des recits 



^/"h-- ?\\^*\ * *?.f f 



0*J 



ryc^ j 4?^-^ *.>^ 



24. An-NQi 



Pat tie 18 



535 



de ceux qui vous ont precedes, et une 
exhortation pour les hommcs picux 



35. Allah est la lumicrc des 
cieux ct de la terrc. Sa lumicrc sc 
repand comme un flambeau dans 
une niche de lampe, placee dans un 
lustre, lc lustre rcsscmblanl a un 
astre ctincclant qui brille a partir 
d'uii arbre beni : un olivier, qui 
n'est ni d r Orient ni 
dont pent a 'en faut 
eclairerait meme si 
n'etait pas allumcc 



d 1 Occident, 
que Thuilc 
sa meche 
par le feu, 



Lumiere sur Lumieret Allah dirige 
vers Sa Lumiere qui II veut. II 
expose les paraboles aux hommcs : 
Allah est Omniscient, 

36. [Sa Lumicrc eel aire J des 
maisons erigees selon Sa permission 
el ou Son Nom sera invoquc; la 
Allah sera glorifie, matin et soir 

37* par des hommcs que lc 
negoce el la transaction ne sauraienl 
distrairc ni dc T invocation d 1 Allah, 
ni de 1 ? accompli ssement de la priere 
ritucllc, ni dc T acquirement dc 
raumonc legale; car ils redouteni 
un jour ou les cceurs et les regards 
scront boulevcrsds d'epnuvante. 

3K. Allah les relnbuera en 
recompense dc leurs mcillcures 
actions cn leur ajoutant un supplement 
dc favour, Allah accord c t a qui II 
veut, des largesses sans compter. 

39* Quant aux ocuvrcs des 



j?> 'j ^y^-i ' jj ^ * 
jj ji a^^ a j.j * j^j-sj 



0 jC^^^^rv^^ 



,7-:- - > * j< i- * < - 



24. An-NOr 



Pat tie 18 



536 



mcerSanis, elks, rcssemblent a un 
mirage dans lc desert, L f hommc 
assoiffc" lc prend pour de l'cau, 
mais quand il L'aLleint, 11 ne Irouve 
ricn. Alors, lc mccr£ant aura uric 
rencontre avec Allah, qui lui 
etabhra son bilan. Allah est Prompt 
a faire les comptes. 

40* |Ces oeuvres son: aussi] 
comp arables a un araas de lenebres 
sur unc incr profonde ou des 
vagucs sc chcvauchcnt* surmontces 
d'une brume epaisse. Tenebres sur 
lenebresl L'homme qui y tendrail 
la main la vcrrait a peine. En effct. 
nul n aura de lumiere, si Allah ne 
lui en donne pas, 

41, Ne vois-tu pas qif Allah est 
glorifie par lous eeux qui sonl dans 
les deux ct sur tcrrc ainsi que par 
les oiscaux qui planent? Chacun 
d'eux sait comment le prier et le 
benir, Allah sait parfai lenient aussi 
ee qu'ils font. 

42, II est le Maitre Souverain 
des cieux et de la lerre, a Lui le 
destin de tout. 

43, Ne vois-tu pas comment 
Allah fait charncr les nuages, puis 
les aceumule, puis en fait des 
■couches condensees 7 Alors les 
ondces s orient de lcur sein. II fail 
tombcr la grele des cimes des 
montagnes. II la fait tomber sur qui 
II veul et la detoume de qui II veut. 



a jJ^f j»*l>- o'JS*- O'i^ 1 ' 



oi£>* alIZz 'J?_& 4 



^ - 



'1^ i^Cj. i'O^J ^ O^' 



24. An-NOr 



Pat tie 18 



537 



Pen s"en faul que, par son eclat, 
r eclair de ccs nuages n'emporte la 
vue. 

44. Allah alterne le jour ct la 
nuil. Cela est une lecon a meditev 
pour ccux qui sent dot£s d'une 
perception claire. 

45* Allah a crcc tout ctrc [qui 
bouge] a partir de l'eau; les uns 
rampent sur leur ventre, certains 
marc lien l sur deux pieds, d'auLres 
sur quatrc pattcs. Allah crcc cc 
qu'Il vent, II est Omnipotent 

46* En vcritc, Nous avons expose 
des vers els explicil.es . Allah guide 
qui II vcut sur le droit chcinin. 

47, D'aucuns declarant: dVous 
crayons en Allah et en [Son| 
Mcssagcr ct nous obeissons»; puis 
un graupe parmi cux sc detournc 
apres telle declaration. Ceux-la ne 
sont pas les vrais croyants. 

48. Quand ils sont invites a sc 
soumettre au jugement d' Allah et 
de Son Message^ certains d 1 en Ire 
cux rcfuscnt de sc presenter. 

49* Pourtant. s'ils savaicnt avoir 
raison> ils reviendraienl sans 
branches 

50. Ont-ils k mal dans le coeur et 
le doute dans T esprit? Craignent- 
ils d'etre brimes par Allah ci Son 
Messager? En fait, ce sont bien 
cux les injustcs. 



%2 3$ io^Sj^ 4* 



24. An-NOr 



Pat tie 18 



51, La sculc rcpousc acceptable 
des cio yams, lorsqu' ils sent invites 
a presenter au jugement d' Allah cl 
de Son Messager est de dire: «Nous 
avons entendu? Nous obeissons?» 
Ccux-la scronr les bLCiiheurcux. 

52, En effet, eclui qui obcit a 
A Uali el a Son Prophele, qui crainl 
Allah ct sc montrc picux envers 
Lui, celui-la sera par mi les vrais 
gagnants. 

53, Certains jurcnt par Allah, 
de loute J a force de leurs semients, 
que si tu leur donnais ] h ordre d'allcr 
|au Jihad,] ils iraient aussitot. Dis- 
lcur: «Nc jurcz point : car cc qui 
comptc e'est dobeir. En verite\ 
Allah saiL parfajlement ce que vous 
comptcz fairc.» 

54, Dis-Lcur: «Obcisscz a All all 
et a Son Messager.» S ils se 
detournenl, le Messager ass,umera 
sa charge, a eux d assumer la leun 
s'ils lui obcissent, ils seroni sur la 
bonne volc; sa mission ne consi.ste 
qu a transmcttre un message clair. 

55, Allah a promis a ceux par mi 
vous qui croiem el qui accomplissent 
de bonnes ocuvrcs de leur leguer le 
pouvoir sur terre, coramc a ceux qui 
les tml precedes, de leur assurer 
Tcxercice du culte qu ll a choisi 
pour eux. de changer leur crainte en 
securite. [Allah leur dit]: «Qu 7 ils 
M adorent sans rien Massocicr.» 



24. An-NQr 



Pat tie IS 



SJ9 



Ceux qui devienne.nl infideles apres 
ccla scront. vraimcnt, des per vers, 

56. Obscrvcz dune 1 ' acromplisscmciil 
de la priere iiluelle! Acquitted- vous 
dc l'aumonc legale et obeissez an 
Message! d* Allah en vue d'etre 
touches par la Miscricordcf 

57. Nc crois pas que les mcercanls 
echappent a Noire puissance sur 
terre: leur dernier logis est riinfer. 
quel miserable destin! 

58. O vous qui croyezt Que vos 
scrvitcurs et vos enfants non 
encore puberes demandenL la 
permission avant d'entrer chez 
vous a Irois moments de la 
journcc: avant la pricrc de Taube. 
au milieu de la journee quand vous 
etes en tenue de sic sic, ct apres la 
priere du soil. Ce sonl la Lrois 
moments d intimitc reserves a 
votre vie privee, en dehors 
dcsquels, il n'y a pas d' objection a 
vos frequcnlations mutucllcs. Ainsi 
Allah vous expose-t-Il clairement 
Ses versets. Allah est Ma'itre de la 
Connaissance et de la Sagesse. 

59. Lorsque vos enfaius alleignenl 
l'age de puberie, ils doivenl, a 
rinstar de leurs ainds adultcs, 
demander la permission d'entrer. 
Ainsi Allah vous cxpose-l-Il Ses 
versets, Allah est Maitrc de la 
Science el de la Sagesse. 

60 + Il n'y a pas non plus 



1, 



24. An-NQi 



Pat tie 18 



540 



d' objection pour lea femmes 
menopauses qui n'esperent plus 
se maricr dc porter des tcnues 
legeres sans cependant exhiber 
leurs atours. Toutcfois, il est micux 
pour el les de garde r leur retenue, 
Allah cntend tour, sail tout. 

61. Nul grief aux avcuglcs, 
aux boiteux, aux malades ni a 
VDUs-meraes de prendre des rep as 
dans les maisons qui vous 
apparliennent ou qui appartiennenl 
a vos pcrcs, a vos meres, a vos 
freres et sceurs, a vos oncles 
paterncls et materncls, a vos 
tantes patemelles et maternelles. 
ou dans des maisons donl vous 
possedcz les clefs, ou eel les dc vos 
amis II iv' y a pas d' objection a 
cc que vous mangicz ensemble 
ou s 6" pares. Lorsque vous renttez 
dans ees maisons'- \ faites lc salui 
a vous-niemes, par la bonne 
formulc, bicn benic par Allah. 
Ainsi Allah vous cxplicite-t-Il Scs 
verse ts en vue de vous inciter a 
rcilechir. 

62* Sculs sont de vrais fidclcs. 
ceux qui croient en Allah et a Son 
Message^ el qui, quand ils se 
reunissent avce le Frophete pour 
un sujet d'interel commun, ne le 
quittcnt pas sans demandcr sa 
permission. [Q PropheLe!] Ceux 





'3 Ci^AfjtJ^^= 3 '^ t! 



(1) Certains exegetes pensent qxie "buyut" p&iit Lie.^gner le.? niosquee*- 



24. An-NOr 



Pat tie 18 



541 



qui ic dcmandctil F autorisation avani 
de partir sont ceux qui croient en 
Allah et & Son Mcssagcr. Quand ils 
tc demand cut la permission de tc 
qui Iter, aulorise qui lu veux parmi 
cux et implore le Pardon d' Allah en 
leur faveur. Allah aime pardon ner, 
II est Miscricordictix. 

63, 1 6 eroyants'l Nc considcrcz 
pa ? I'appel einanaut du Mess age r 
[d* Allah] comme celui que vous 
voui fruits tntrt vous! Allah 
connait ceux qui se faufllcnt pour 
eviter Son appeJ . Que ceux qui 
cherchent a echapper a Ses ordres 
prennent garde centre le risque 
d'etre frappes de malheur ou dc 
^ubir un lourment douloureux. 

64, A Allah apparlieru tout ce 
qui csi dans les cicux cl sur tcrrc. II 
sait ou vous en ctes: et le jour ou 
tous |les humains | rctourneront a 
Lui, II les informera de lout ce 
qu'ils auronl fait, Allah csi 
Omniscient. 



®0 -i*Z< jzt 




i --- T .< -- 



25. Al-Furqine 



Pat tie 18 



542 







25. AL-FURQANE 
(le dist t i i u ii it ill ) 







Prihigirienne (sauf le& versets 6ft, 69 et 79) 3 rivclie apris la 
sourate de "Ya STft ", Elle compte 77 versets. Son litre est tire du 
premier verssL 

La sourate commence par une confirmation de la revelation du 
Cor&n et de VuniciU du Crtateur Possesseur* 

Sent rapportees en suite les allegations des polytheistes negateurs 
et mentionnes te sort qui les attend et les remords dont Us serontpris. 

Apris une mpide evocation de la mission de Moist et de Noi et 
du malheureux destin de nombre de nations pour rebellion, il est cite 
quelques bienfaits d* Allah et certaines merveilles de la creation. 

Fji sourate se termine par une description de la conditiie vertueuse 
et des invocations pic uses des fideles d'Ar-Rahmiin (le Clement), 



Au nom d' Allah, le Clement, 
le Misericordieiix. 

1. Beni soit Celui qui a fait 
dcsccndic la revelation d'Al-Furqanc 
(lc disccrncmcnt) sur Son Scrvircur 
afin qu'il avenisse lc monde! 

2. Celui qui possede le royaume 
des cieux et de la Lerre, qui ne 
S'cst pas donnc de fils, qui n n a pas 
d'associc dans V cxcrcicc de Son 
pouvoir et qui a cree toute chose 
dans une jusie mesure. 

3. lis (les meeteants) out choisi, 
cn dehors d 1 Allah, des diviniics 
incapablcs dc crccr quoi que cc 
soit, qui soul el les- m ernes creees el 
qui sunt incapables, pour elles- 
m£mes, dc: sc procurer un bicn ni 
de conjurer un mal, de doimer la 
vie ou la morl ni de res susc iter. 



25* Al-Furqine 



Partk IS 



543 



4. Cos arse ere arils discnl quo 
cette revelation n'est qu' impost are 
inventec [par lc Prophete] avec 
1'aide d 1 autre s person nes. En fail, 
ils ne rapportcnt qu* injustice et 
mensonge, 

5. lis disent; «llistoire d'anciens 
que Lout tela,, que [le Prophete] se 
fait transcrire et qu'on ltii diete 
matin et soir.» 

6. Ois-lcur: «C*est uric revelation 
qu'a fait descendre Celui qui connait 
lc mysterc des cicux et dc la terre. 
Tl esl Tndulgenl et Miseriei>rdieux.» 

7. lis disent: «Pourquoi ee 
Mcssagcr sc nourrit-il d 'aliments 
et frequente-t-il les marches? 
Pourquoi ne so lait-il pas 
accompagncr par un auge qui 
]*ai derail dans son prcche?» 

8. «Pourquoi ne se fait-il pas 
pourvoir d' un tresor ou d'un jardin 
pour sa nourriturc?» lit ccs injustes 
repetenl [aux fl deles]; «Vous ne 
faites que suivrc un homme 
envoutc.» 

9. [6 Prophete!] Rcgarde comment 
ils citonl des exempt a ton 
propos, alors qu'ils errcnt sans 
pouvoir Irouver leur chernin. 

10. Beni so it Celui qui peut, 
s f Il le veuL f atlribucr mieiax que 
eela: des jardins sous lesquels 
coulcnt des ruisscaux ainsi que dc 



4 



* MD1 i 



-— J! t 



25. Al-Furqine 



Pat tie 18 



544 



[beaux] palais! 

11 . En fait, ccs impics nc croicnt 
pas a ravcncmcnt dc l'Hc-urc du 
jugement. Or. Nous avons apprete 
le tourmenl du Rrasier a 1" intention 
de ceux qui nienl eeLte Heure. 

12. Lorsqu'ils scront a portcc 
dc vuc dc cc Brasicr. ils cntcndront 
de loin [V expression dc] sa fureur 
eL de <;on gronde merit. 

13. El lorsqu ? ils y scront 
prccipiies dans un cspace dtroiL 
tons cnchalncs, ils crieront: <<Malhcur 
a nous!» 

14. Ah! Qu'ils ne se limitenl 
pas a une seule lamentation ce 
jour- la, mais qu'ils se latnentent 
beaucoup plus! 

15. Dis: «Est-ce mieux, cela ou 
le Paradis eternel qu 'Allah a 
promis aux pieux coramc retribution 
finale ?» 

16* lis y jouiront dc tout cc 
qu'ils pcuvcm desircr. cn un scjour 
clem el; c est la une promesse qui 
sera bien tenue par ton Seigneur. 

17. Le jour ou II (Allah)' 1 ' les 
rasscmblcra avee ceux qu'ils 
adorcnt en dehors d' Allah, Allah 
leur demandera: «Est-ce vous qui 
ave/. eg arc Mes serviteurs que 



U^* L> ^ " J±J 



■* M i'fcl-f 'i'^ -"MU l-'^-J 



■ ^ 4 * ^ IE 



(1) Che?. Warsh: «Le jour ou No-us. (Allah) 1 



25. Al-Furqine 



Pat tie 18 



545 



voici, ou bien se sont-ils egares 
cux -memos du ehemin7>> 

18. lis rcpondront: «Gloirc a 
Toil II tie nous sied pas de choisir 
des partisans cn dehors dc Toi. 
Mais Tu les as laisse jouir ainsi 
que leurs anectrcs dc la vie a 
Tel point qu'ils ont oublic dc 
T'invoquev. C'est aiusi qu'ils se 
soul pcrdus . » 

I9 + |I1 leur sera dit]: «Ccux que 
vims, adorie/ out demenli vos 
allegations. Vous ctcs incapablcs { l} 
d'interceder en votre faveur ou de 
vous sccourir. En effet, tout eclui 
parmi vous qui se rend injuste. 
Nous lui ferons gouler un tourment 
douloureux, » 

20* Nous n'avons envoy e avant 
toi que des Messagers qui se 
nourrissaicnt d' aliments et 
frequentaienl les marches. Nous 
avons fait dc vous uric tcntation les 
uns pour les aulres; serez-vous 
constants 7 Ton Seigneur est 
Clairvoyant. 

21. Ceux qui ne croient pas a 
Notre rencontre disent: «Pourquoi 
n'a-t-on pas fair descendre des 
anges parmi nous? Poutquoi ne 
voyons-nous pas noire Seigneur? a 
Qu'ils sont pleins d orgueil et 
d'insolence! 





.life- £tfi^iHfa^ 

^ j 



(1) Che?. Wflrsh: <■■... lh wnt incapable* d intercede* , ...» 



25. Al-Furqine 



Parlie 1*> 



546 



22. Lc jour ou ils verroni les 
angcs. cc sera un moment trcs tristc 
pour ces impies; ils Jem diroivt: 
«L T entree vous esi interdilt* 

23. Ce jour-la. Nous reduirons 
leurs ocuvrcs en poussicrc. 

24. Les hStcs. du Paradis scroni, 
ee jour-la. dans unc meillcure 
demeure et dans- un sejour plus 
agreable. 

25. IjQ jour ou le del sera 
dechire par les images el ou les 
anges sc mcttront a descendre. 

26. Cc jour-La , le vrai Pouvoir 
appartiendra a Ar- Rahman (le 
Oemem) el ce sera un jour difficile 
pour les micreanis. 

27. Cc jour-la, l'lnjustc ae 
mordra les doigts et dira: «Combicn 
ctait mieux pour moi de suivre le 
chemin du Messager [d ? Allah] !» 

28. «Malheur a moi! Je n'aurais 
pas du prendre uuicl eommc amL» 

29. «I1 m a, en effet, delourne 
du prSche aprcs que je Tens rceu. 
Que le demon est traitre pour 
rhomme!» 

30. I* Messager [d'AUah] a 
declare: «En vetile, mon peuple a 
delaisse cc Cor an, » 

31. Ainsi avons-Nous pr£vu. 
pour chaquc Prophcte, des enncmis 
parmi les criininels. Quanl a toi, il 




i> > *- 



25, Al-Furqine 



Parlie 1*> 



547 



le suffit d' avoir Ion Seigneur 
coiniiic Guide ct commc Souticn, 

32, I^es. mecieauts disaienl: 
«Pourquoi ce C(3ran ua-t-il pas ele 
rcvdld cn unc sculc fois?» Nous 
1'avons fait ainsi pour affcrmir Ion 
cceur et Nous le ferons reciter de 
facon posee, 

33, Ainsi ne te poseront-ils 
aucun problems sans que Nous ne 
te donnions la vraie r£ponsc avee 
la meillcurc interpretation. 

34, Ceux qui serom traines sur 
leur lace vers la Gehenne auronl le 
sdjour lc plus malhcurcux ct scronl 
les plus fourvoyes. 

35 ♦ |Avant toi] Nous avons 
revele les Ecritures a Moise et 
lui avons donne Aaron comme 
assistant. 

36, Nous leur avons dit d'allcr 
chcz les pen pics qui avaient rente 
Nos signes et que Nous avons alors 
entierement delruits 

37. Lc pcuplc dc Noe n a pas 

cm aux Mcssagcrs: Nous les avons 
done cngloulis dans les flots, en 
faisant d eux un cxcmplc pour les 
autrcs. Nous avons apprctc pour les 
injustes un tourment douloureux. 

3&, |Ce fut aussi le sort] des 
peuples de D Ad. de Tamud et 
des habitants d'Al-Rass, ainsi 



J I j-*L ■ f ""-" r ' 



_■ 'S 



25. Al-Furqine 



Parlie 1*> 



S4S 



que de nombreuses generations 
intermediaries. 

39* A tous ces pcuplcs, Nous 
avons donnc des cxcmplcs ct les 
avons fait peril; tous. 

40. Pourtant, ces mecreants onl 
visile la vi 11c sur laquellc s'ctail 
abattuc unc pluic de malhcur. Nc 
la voyaicnt-ils pas? En fait, ils nc 
croyaient pas a la resurrection des 
ames. 

41. Quand ils te rencuntrent, ils 
lc prenneni pour objci dc riscc cn 
disant: «Est-cc la eclui qu' Allah a 
envoy e comme Messager?» 

42, «I\ nous auiait detoumesde 
nos divinites si nous. rTetions pas 
rcstcs fcmies dans nos convictions..* 
Ils sauront, cn voyant lc chatimcnt, 
qui a vraimcnt perdu sa voic. 

43, As-tu vu celui qui a pris sa 
passion pour dieu? Pourrais-tu elre 
son prolceteur? 

44* Crois-tu que la plupart d'entre 
cux soicnt dotics dentendement ct 
dc raison? Ils sont plutot commc 
des betes et meme plus devoyes, 

45. N' as-tu pas observe comment 
Ion Seigneur a elendu Y ombre? II 
aurail pu, s' II le voulait, la rendre 
immobile. Nous avons fait [du 
mouvemcntj du solcil lc signc de 
son £volution. 



1>I 



=' "JU'J 



25. Al-Furqiiie 



Parlie 1*> 



549 



46. Puis Nous la ramenons 
(r ombre) progressivemcnl vers 
Nous, 

47* Ccst Lui [Allah] qui. pour 
vous, a fait dc la unit unc couverturc. 
du sommeil un repos et du jour une 
renaissance. 

48. C'est I.ui qui envoi e les 
vents, bon augure de Sa grace' 1 \ en 
faisant lumber du ciel une eau pure 

49. afin dc fairs revivrc les 
espaccs arides or dc lairc boirc 
bcaucoup dc bctcs cr dhumains 
que Nous avons cries. 

SO* Nous avons bien expose 
Notre revelation aux peuples' 2j . 
mais beaucoup d'entre eux 
s'obslinenL a ne pas crmre. 

51. Nous aurious pu. si telle 
clait Noire volontd, en v oyer un 
Mcssagcr dans chaquc ville pour 
lavcrtir. 

52* Nccoutc done pas les 
mecreants et com bats- les sans repit 
par le Coran ! 

S3. C'esi Lui [Allah] qui a 
melange les deux eaux. Tune 
agreablement douce et l 1 autre 
fortcmcnt salcc. II a place" cntre 
cllcs unc barricrc infranchis sable. 



i^j • ' jut g^jvJ ' 1 yt? * 

+-->■.-■ _-■ j*' j*~ i .-^ t Sf T i<" * if 



(!) Che?. Warsh: v.. .Qui envoic les vents, an none ant I'ctcnduc dc Sa grace... v 
(2) Certains exegetes |>eusent qu'il .s'agit de la repartition des nuages. 



25* Al-FurqSnc 



550 



54. Cest I.ui qui acree r horn me 
a partir de Teiiu et en a fait un 
monde dans lcqucl se tisscnt des 
liens do parente et d 1 alliance. Ton 
Seigneur est vraiment Omnipotent. 

55. Tls (lea meereants) adorenl 
ceux qui sont ineapabks de les aider 
ou de leur nuire. Le mecreant est 
vraimenl un ennemi de son Seigneur. 

56. Nous favons envoye 
uniqucmcnt pour annonocr la bonne 
nouvelle [aux croyants] et avertir 
[les impies]. 

57. Dis aux inlideks: «Je ne 
vous demande pas de recompense 
pour ma mission mais se dement, 
pour -c L- ux qui k vculcnl, dc suivre 
la voic dc votrc Seigneur.» 

58* Confie-toi a IVLiternel, le 
Vivant! Glorifie Sa Grace! 11 Le 
suffit; II connait bicn ks forfaits dc 
Ses serviteurs. 

59* Cest Lui qui a cree les 
cicux ct la terre ct tout ce qui s.e 
Irouvc cnlrc les deux en six jours, 
puis II S'est ctabli sur Son trone; 
Ai-Rahman (le Clement); interroge 
eeux qui en on I une bonne 
connaissancc* 

60. Quand on dil aux infideles: 
«Prostcrncz-vous en adorant Ar- 
Rahman (k Clement)» t ils repondent: 
«Qui est Ar-Rahman (le Clement}? 
Devons-nous nous prostemcT puree 



jr-t -Jl *1. ^4r- i' 



0 i^^jJ\l*£oi 



25. Al-Furqine 



Parlie 1*> 



SSI 



que tu nous rordontiCi?» El iU 
deviennent plus recalcitrants. 

61 ♦ Bcni soil Cclui qui a place 
les zodiaques dans le cicl et qui y a 
mis un astre luniineux el une lune 
eclairante! 

62* C T cst Lui qui a instiru£ 
Taitcrnancc du jour et dc la unit 
pour cclui qui veut bien L'iuvoquer 
el se mtmtrer reconnaissant. 

63. Les servileurs du Clement 
[sont ceux] qui marchent humh lenient 
sur rcrre et qui. quand les ignorant s 
les interpellent repondent: «Paix». 

64. qui passent la nuit en 
pvieie, lanlfit prosternes, tantol 
debout, 

65. c\ qui discnt: «0 Seigneur! 
Hvitc-nous lc tourmetit de la 
Gehenne car son ch aliment est 
horrible. » 

66. «Cest un sej our insupportable 
dans une demcure tcrrifiante.» 

67. Ccs scrviteurs qui, dans la 
gcstion dc leurs biens, nc sont ni 
Irop prodigues, ni Irop a v ares, mais 
qui adoptenl le juste milieu; 

68. qui ivinvoquent pas d'aulre 
divimtc avee Allah, qui n'aticntenl 
pas a la vie qu' Allah a rendu e 
sacree er qui nc sc livrcnt pas a la 
fornication, Iin effet, quiconque se 
permet ce genre de for fail aura a 



^<-t -iSx-i*"* 



25. Al-Furqine 



Pat tie 1*> 



552 



affronter [les consequences] de ses 



;hcs. 



69. II sera vouc, 1c Jour du 
jugement. a un double chatiment et 
il y sera elernel lenient humilie T 

70. siuif ceux qui se repent ent : 
qui pre" scr vent leur foi el qui 
accompli s scut de bonnes oeuvrcs; 
ceux-la vcrront, par la grace 
d' Allah, leu is forfaits changes en 
bonnes actions. Allah esl 
Pardonneur cL Miscrieordicux. 

71. En eflet. celui qui sc repent 
et accomplit de bonnes ccuvres 
reviendra suremenl a Allah. 

72. Ceux qui refusent d'elre 
lemoins du faux et qui, quand ils 
passenr pros des f'rivolcs, les evitetit 
digncmcnt; 

73. qui. lorsqu'on lew rappelle 
Nos signes reveler, ne s'en 
dclouincnl pas commc s'lls ctaicnl 
aourds on avcuglcs; 

74. et qui discnt eti implorant: 
«Seigneur! Fais que nos epouses et 
nos enfants soient des sujels de 
bonheur pour nous, et que nous 
soyons nous-m6tncs de bons guides 
pour les honuncs picux;» 

75. ceux- la seront recompenses 
par le sejour en un haut lieu du 
Paradis, en raison de leur Constance. 
Ik y seront aecueillis par [les 



1% ^ftjt^Sjft ij&i 



35 ^^jby^^ o^j 



Jiu-^.^J WAV jH*r-f-J ~> u O^I 



25. Al-Furqine 



Pa i tie 1*> 



553 



mols]: «Bien venue et Paix!» 

76, lis y vivront ctcmellcment. 
Quel agrcablc scjour, dans unc si 
belle demcure ! 

77* Dis aux infidcLes: «Mon 
Maftre Jie vous considere qu'en 
raison du Rappel qu'Il vous 
adrcssc {1 \ que vous avcz reni£, et ll 
en sera bicn tenu compte r 



*j j-' lv* 



(1) Certains cxcgclcs comprcrmcnt cc vcrsct an sens dc: ".. . cn raison dc voire 
invocation'", 



2d. Adi-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



554 







26< ACH-CHi; c ARA' (les p«t«s) 







Prehegirienne (sauflea versets 197 et de 224 a 227) t revelee apris 
la aourate de "['Inevitable", Elle cample 227 verxetx. Son titre est 
tire du veraei 224. 

Apres confirmation de la veracite du Caran, il est relate Vhistoire 
des peuples ay ant nie les missions de Moise et Aaron t d* Abraham, 
de Noe> de Hud, de Salih, de Loth et de Su z aib et rappele les 
chatiments qu'ils ont subis. 

La xouraie reamfinne en&utte Vaulhenticite de la revelation en 
langtte arabe du Cotan, an nonce dans les anciennes Ecritures et 
dont Us savants juifs sont parfaitement au couranl 

An nam d' Alia It, fe Clement, 
le Misericordieux. 



1. J a.STn.Mim. 

2- Void les versets dun Livre 
£clairuni. 

3. Vas-lu te consumer de chagrin 
du fait qu'ils demeurcnt mecrcants? 

4. Si Nous lc voulions. Nous 
ferions descendre un signe du del, 
cl silQl lcurs fronts sc courbcraicnl 
d' humiliation. 

5. Ccrtcs. ils nc rccoi vent jamais 
de nouveau Rappel du Clemenl 
auqucl ils ne sc monlrcnl 
indifferents. 

fi. Dejl, ils crient au men.songe, 
mais bicntot ils auront des nouvdks 
de ee qui faisait Tobjet de leur 
raillene. 

7. N T ont- ils pas obscrvd la tcrrc 
pour voir que Nous y avons fait 



©pi 



ijjEl i tl^J ijuS Jit 



2d. Ach-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



SS5 



pou&scr toutcs sortes dc planics 
magnifiqucs? 

8. II y a la un signe evident, 
mai& la plupart d'entre cux rfen 
sont pas pour autant croyants. 

9. Pourtant ton Seigneur est le 
Tout-Puissant, le Tout-Misericordieux. 

10. Souviens-kn lorsque km 
Seigneur appcla Moisc cn disant: 
«Rends-k>i chez le peuple injuste: 

11. lc peuple dc Pharaon; ne 
sont-ils pas prcts a Me rcdoutcr?!» 

12. Moisc dit; «ScigncurJe crains 
qu'ils nc mc liailcnt d'lmposicur 

13. ct que jc n'aic pas l 1 esprit 
assez large ni le verbe assez facile. 
Envoie avec moi Aaron, 

14. car lis out un mcurtrc a me 
reprocher et je redoute qu'ils ne 
mc iucm.» 

15. «Mais non! dit lc Seigneur, 
allez! Vous deux [toi et Aaron], 
munis dc Nos signes; Nous somrnes 
avec vous. Nous entendrons tout,» 

16 + Allez voir Pharaon et dites- 
lui: dMous sommcs les deux 
Mcssagcrs du Maitrc du mondc. 

17 + Tu dois envoyer avec nous 
les Enfant s d' Israel.* 

18. Pharaon dit [a Moise]: 
«N'as-tu pas etc eleve par nous, 
lout en fan l? Tu as passe plusieurs 



4 



V 3 



• 



-r i C 



2d. Ach-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



55* 



annccs de la vie avee nous. » 

1V + «Tu as coniniis le forfait 
que til sais, alors que tu etais un 
ingiat.» 

20. Moise repondit: <Je 1'ai 
tommis du temps ou j' etais au 
nornbrc des eg arcs. » 

21* «Jc vous ai fui craignant 
vos sc vices, Allah in' a accordc lc 
don de la Sagesse et m'a choisi 
parmi Ses Messagcrs.» 

22, «Que tu aies asservi les 
linfants d 1 Israel cst-cc la un bieniait 
que tu evoques contre moi?» 

23, Pharaon interrogea [MoiseJ: 
«Qui est le Seigneur du monde?» 

24. Et Mnise de repondre: «C'esl 
le Miiilrc des eicux, de la tcrrc el 
de tout ee qui est cntre les deux, 
pour autant que vous puissiez en 
elre convaincus* 

25. Pharaon dit a son entourage: 
« Ave /.-vous enlendu [ce que dit 
Moise]?» 

2(>. Celui-ci ajouta: «Cesl voire 
Maitre et le Maitre de vos ancetres 
lointains.» 

27. Pharaon dit: «I e Mess age i 
qui vous esl envoye esl un homme 
possede.» 

28. Moise reprit: «C'est le 
Maitre de 1' Orient el de V Occident 



i r ~-" * ^ 



2d. Ach-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



557 



el tie lout ce qui est entre les deux; 
si encore vous pouvicz rdfl£ehir,» 

29. Pharaon repliqua: «Si jamais 
lu prcnais un dicu en dehors de 
moi, je te jetierais en prison. » 

30. «El si je t apportais une 
prcuvc inanifcslc? dit Mt>isc» 

31. «Apporte-la, dk Pharaon, si 
lu dis vrai» 



32, Alors Moi'se jela son baton 
qui se mua en serpent hi en visible. 

33. Tl montra sa main, de venue 
Uiute blanche aux yeux de tous. 

34* Pharaon dit aux dignitaires 
autour de lui: «Voila un vrai 
magicien!» 

35 + «Il cherche, an moyen de 
ses sortileges, a vous chasser de 
volte pays. A voire avis, que 
devons-nous faire?» 

36. Son entourage dit: «.Fais-le 
allendre, lui el son irere et envoie 
des emiss aires dans loutes les cites 

37. pour amener les experts en 
magie.» 

38. Ainsi, les sorciers ont-ils 
ete reunis a une date fixee. 

39. II a etc demande aux foil les 
de sc rasscmbler afin d assister a la 
rencontre . 

40. D'aucuns dircnt: « Serious - 



sJ^'h^ gw J6 



f "5 1 ^ ^ 



? -" -- -" -" -: - 




2d. Ach-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



5SS 



nous prets ii suivre les sorciers de 
Pharaon, sils sortaicnt vainqucurs?* 

41. A lcur arrivcc, lcs magic itns 
demandcrent a Pharaon: «Aurions- 



nous une recompense, 
gagnions la parue?» 



si nous 



42. «Eh oui! dit Pharaon, et vous 
sere/, parmi mes proehcs.» 

43. Moise lcur dit: <Jctcz cc 
que vous voulcz jctcr.» 

44. Lcs sorciers lanccrcnt leurs 
cordes et leurs batons en jurant: 
«Par la puissance de Pharaon, nous 
scrons bicn lcs vainqucurs ! >> 

45. Alors, Moi'se jet a son baton 
qui aussildl, happa tout cc qu'ils 
avaient invente. 

46. Aussitol. lcs sorcicrs lombcrcnt 
prosternes par terre, 

47* disant: «Nous croyons au 
Maitre du Monde, 

48* Seigneur de Moise ct de 
Aaron. » 

49* «Quoi ! s ecria Pharaon: Vous 
I'avez cm avant que je ne vous y 
autorise! Moise est votre chef qui 
vous a enscigne la magic, el vous 
allez voir. Je vous coupcrai la main 
d'un cote et le pied du cote oppose 
et vous ferai lous crucifier,» 

50. I.£s sorciers direr, t: «Cela 
ne fera pas de mal, car e'est vers 



'0 



T ~ T 



£ 1 \ ^ 1 •& - - ? w r^.-if.-' 



■r. .->■ -; . ..-iV,- 



2d. Ach-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



559 



notre Seigneur que nous devons 
rctourncr» 

51. ftNous cspcrons qu'Il nous 
pardoimera nos pcches pour avoir 
ele les premiers a eroire.» 

52. Ensuite, Nous avons re\el6 
a Moisc: «Conduis Mcs scrvitcurs 
a la faveur de la nuil>, rinformanl 
qiVils seront poursuivis par Pharaon. 

53* Celui-d depecha sea emissaires 
dans Unites, les ciles pour dire: 

54. «Ces gens -la ne stmt qu'un 
petit groupe isolc 

55 ♦ dont les agisscmcnts nous 
irriLent 

5ft, et nous devons etre tous suv 
nos gardes. » 

57. Ainsi, avons-Nous arrachd 
Pharaon ct les siens a des jardins 
ou coulenl des fonlaines, 

58. a des trcsors cl a dc belles 
residences. 

59* Ainsi avons-Nous tout legue 
aux Enfants d' Israel. 

60 + | Pharaon et son armee] se 
laneerenl a leur poursuile des le 
lever du jour, 

61. Lorsquc les deux camps 
s'aper^utenl, les liommes de Moise 
dircnl: «Voila! Nous sommcs 
rcjoints.» 

62* «Quc non! dit Moisc. Lc 



■r f 



2d. Ach-Chu c ara' 



Parlie 1*> 



560 



Seigneur est avee moi, II me 
guidera.» 

63. Nous avons alors rev el e a 
Moise Fordrc de f rapper la mcr 
avec son baton; aussitdt le-s eaux se 
fendirenl, ehaque cole devenanl 
commc unc haute montagnc. 

64, Nous avons engage les 
poursuivants dans le passage ainsi 
ouvert. 

65 + Nous avons sauve Moise et 
Lous ses eompagntms, 

66, tandis que Nous avons 
englouti les autres, 

67, II y a la un signe evident, 
mais La plupart d'entrc cux n'en 
sont pas pour autant croyants. 

68 + Fourtant c r est ton Seigneur 
qui est le Tout -Puissant, le Tout- 
Misericordicux. 

69. Raconte-leur I'histoire 
d' Abraham 

70- lorsqu'il interrogca son pere 
et les sieus sui ce qu'ils adoraient. 

71. TIs dirent: «Nous ndoroii-s des 
idoles dont nous eelebrons le eulte 
lous les jours.w 

72. Abraham dit: «Sont-elles en 
mcsurc de vous entendre quand 
vims prie>:?» 

73. «Sont-cllcs eapables dc vous 
aider ou de vous nuire?^ 



©3 jfcjci i 



2d. Ach-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



561 



74. «A vrai dire, repondircm-ils, 
nous avous suivi ce que faisaient 
tk>s pcrcio> 

75, Abraham dit; «Voycz ccux 
que vous adorez. 

76* vous et vos premiers aneetres; 

77, je les liens pour ennemis. 
sauf lc Maine du mondc.» 

7S + «C > cst Lui qui m a erce et 
qui me guide; 

79. e'ejit Lui qui me foumil 
nourriture et boisson. 

80* et quand je tombe ma lade, 
e'est Lui qui me guerit; 

81. e'est Lui qui me fera mourir 
et ressusciter, 

82* et e'est Lui qui, je Tespere, 
pardonnera men pec he le Jour du 
Jugcmcnt.» 

83* «0 Seigneur! l<ais-moi don 
dc la sagessc el fais-moi rejoindrc 
les rangs des saints. » 

84* «Accorde-moi un vrai renom 
dam les general ions futures ! n> 

85. «Fais que je sois parmi les 
heriticrs du jardin dc I 7 clicitc!» 

86* «Accorde Ton Pardon a 
mon pere qui el ait au nombre des 
■egares !» 

87. «Epargne-moi la bonte le 
Jour dc la Resurrection. 



_- J j 



2d. Ach-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



562 



88, le join ou fortune ct enfant s 
nc scront daucune utilitc. 

89, Scul sera agree eelui qui 
viendra au Seigneur avee un cfcur 
pur;» 

90, le jour ou le Paradis sera 
apprete pour l'accueil des. pieux 

91, el le Brasier expose aux 
depraves. 

92, II leur sera, dil: «Oii son I 
ueux. que vous adoricz 

93, en dehors d' All ah 7 Ont-ils 
la possibihte do vous sccourir ou 
de se take secourir eux-memes?» 

94, lis seront precipitcs dans 
l'Enfer. avec les depraves 

95* et toute la troupe d'Iblis; 

96, les paiens dirom pendant 
leur dispute en linfer: 

97. «Par Allah, nous etions dans 
un egarcment manifesto 

9&. puisquc nous faisions de vous 
les cgaux du Mai Ire du mondc,» 

99* «Nous n'avons etc egares 
que par les criminels, 

10(h | Auj ourd * hui 1 1 nous n avons 
m lnlercesseur 

10K ni ami sincere.^ 

102 + « Ah ! Si nous pouvions 
recommencer une aulre vie, nous 
serions alors de boirs croyants.» 



,A - J' f'i ---1 < -'.l'}* 



© jtf^r' 9JJ-J 



2d. Ach-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



563 



103. II y a la un signe evidenl, 
mais. la plupart d'cntrc eux n'en 
sent pas pour autanr croyants. 

104 + Pourtant Ton Seigneur est 
lc Tout-Puissant ct le Tout- 
Misericordieux. 

105, Le peuple de Noe a traite 
les Messagers d'iniposteurs 

106. lorsque leur frere Noe leur 
dit: wN'allcz-vous pas redtmtcr la 
colerc d* Allah?* 

107* '-<Jo viens a vuus cn Mcssager 
fidele.» 

108* «Redoutez done Allah et 
obeisse/.-moi!» 

109. «Je ne vous reclame aucun 
salaire pour ma mission. Le seul 
qui m'en retribuera esl lc Mai Ire 
du Monde » 

110* «Rcdoutez done Allah et 
obcisscz-moi!» 

11 L lis rcpondirent: ^Comment 
pouvons-nous te croire alors que 
e'est la lie du peuple qui le suit?* 

112, Noe dil: «Suis-je informs 
de ce que ces gens faisaient?» 

113. «Scul lc Seigneur peut leur 
demander des complex, pour pcu 
que vous compreniez.w 

114 + «Ce n est pas moi qui 
repous serais les croyants. 



Ach-Chu c ara' 



Parlie 1*> 



564 



115. Je ne siris qu'un Messager 
charge dc vous donncr un 
avert! sscmcnt clair.» 



116. El cua dc dire: «Si tu tic 
renonccs pas a cc que lu dis. 
6 No6! tu seras lapidc"/ } » 

117. Noc implora [Allah] en 
disanl: «5cigneur. mon peuplc in 'a 
traitc d'imposreur; 

118. tranche cntre cua ct moi, 
sauve-moi ainsi que me a fidclcs 
compagnons!» 

119. Nous Tavons alors sauvd 
avee scs eompagnons a bord dc 
r Arctic bicti ehargec. 

120. Puis Nous avons fail 
cngloutir lous les autre s. 

121. II y a la un signc e\idenl. 
mais la plupatt d' cntre cua n'en 
soul pas pour an t ant croyants. 

122. Pourlant, ton Mai'trc c^l 1c 
Tout-Puissant et lc Miscricordieux. 

123. Les peuples de 'Ad onl 
trait6 les Mcssagcrs dc mcnteurs, 

124. lorsque leur frere Hud leur 
du: «N 'alley, -vous; paii redouler la 
eolerc d T AUah?» 

125. «Je viens a vous eii 
Mcssagcr fidele.» 



rift 



(1) Gcncralcrncnl. pour les cxegctcs. lc "rLijai" est. la lapidalioii. Pour certains, 
e'est lc bannis^eiueiu. 



2d. Ach-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



565 



126. «Redoutez done Allah et 
obeisscz-moiJ» 

127, «Je ne vous reclame aucun 
salairc pour ma mission. Lc scul 
qui mc reiribucra est lc Malt re des 
mondes» 

128, ftConstruise/.-vous toujours, 
sur chaque silc, des monuments 
pour vous divertir?!* 

129. « Vous plaiscz-vous lou jours 
dans des creations grandioscs, dans 
1' illusion dc vous immortaliscr?» 

13(K &Lorsque vous sevissez, vous 
agissez commc dc mediants tyrans.» 

131, «Rcdoulcz done Allah et 
obcissez-moU» 

132, «Redoult:z Allah qui vous 
a pourvus dc cc que vous connaissez; 

133, II vous a pourvus de 
troupcaux ci d enfant s t 

134, de jardins avec des sources 
vives.» 

135, «Je crains fort, pour vous, 
le ehalimenl d'un jour teiTifiant » 

136, lis repondirent: «I1 nous 
est egal que lu nous exhortes ou 
non.» 

137, «[Nous ne suivons] la que 
Its traditions des ancicns.» 

138, «Nous ne strong point 
chatics.» 



0 J^Jj^u }^ 



2d. Ach-Chu c ara' 



Parlie 1*> 



566 



139, lis Ford ainsi d£mcnii el 
Nous les avons fait perir. II y a la 
un signe evident, mais la pluparl 
d'cntrc cux n'cn sont pas pour 
autant troy ants. 

140, Pourlant ton Mailre est 
lo Tout -Puissant ct lc Tout- 
Misencordieux. 

141. La Liibu de Tamud a traite 
Nos Messagers de menteurs, 

142. lorsque leur frere §alih 
leur dit: «N'allez-vous pas redouts r 
la colcrc d r Allah?» 

143 + «Je viens vers vous en 
Messager fidele.* 

144. «Rcdoulcz done Allah et 
obeissez-moi!» 

14S + «Je ne vous reclame aucun 
salairc pour ma mission. Lc seul 
qui m'en retribucra est lc Maltre 
des Mondesi 

146. «Pcnsez-vous pouvoir 
demcurer, en toute security dans 
ees lieux, 

147. entomb de jurdins, dc 
sources vives, 

148 + de champs cultives et de 
palmiers; aux fruits succulenl^, 

149. taillanl iug£nicusement des 
demeures dans les rochers?» 

150* «Redoutez done Allah et 
obcissc/, moi!* 



^JLLij^jj'.^iiij 



2$. Ach-Chu'urfi' 



Parrie 1 9 



567 



151. «\'ecoute/ point les 
outraneiers 

152* qui scmcnt le dcsordic sur 
lerre el qui ne font rien de ban.» 

153. lis repondirenl: «Tu ires 

qu*un eusorcclc; 

154. un simple mortel comme 
nous! Apporte done un signc 
mlraculeux, si til crois dire la 
verile.» 

155- $iilih tii 1: «Voiei utie 
C name lie prodigieuse, on lui 
reserve I'abreuvoir un jour, et h 
vous un jour determine. » 

156* «Evitez suite ut dc lui fa ire 
du maL sinon vous subircz, un 
jour, un tourment terrible, » 

157* lis Tabartircnt mais le 
regretterenl aussiloL 

158. Le ehalimenl les saisiL; il y 
a la un signe evident, mais la 
plupart d'enlre eux lren sont pas 
pour autant eroyants; 

159* pourtanL ton Maitrc est le 
Tout- Puissant el k MiscYicordieux, 

160. T.es peuples de l oth ont 
Iraite les Me stagers de men lours, 

161* lorsque leur frere Loth leur 
dit: «N'allez-vous pas redo Liter la 
co I ere d' Allah?» 

162, «.le yiens a vous en 
Messager fidele. 



1 P -- _r _ - - _- 



2d. Ach-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



56* 



163, Rcdoutcz done Allah ct 
obci.sse7.-moi? 

164, Je nc vous reclame aucun 
salaire pour ma mission. Le scul 
qui nVen retribuera est le Mai tie 
des mondes. 

165, O ^cric /- vous avoir des 
rapports chamels avec les males 
parmi les humains, 

166* ct delaisscr vos cpouscs, 
qu 4 Allah a rnises a votre disposition? 
Assurement vous eles un peuple 
transgrcsscur,» 

167 + lis repondirent: *Si tu ne 
rencmces pas, 6 Loth] [a ce que tu 
dis|, tu scras banni dc notrc citc.>-> 

168* Loth dit: «Que je deteste 
vos mreurs abommablesf:* 

165*, ^Seigneur! Preserve- moi ct 
mcs proches dc cc qulls font!» 

170* Nous Tavons sauve, lui el 
loule sa familk. 

171, a rcxeeptioti dune vicille 
femme, abandonnee avec les 
damncs. 

172, Ensuilc, Nous avtins ancanli 
tous les autres, 

17 X Nous a v ons dechamc un 
orage sur eux, un orage sinistre, 
destine a ceux qui rejettent Nos 
avertisse merits. 

174 + II y a la un signe evident. 



[ iMf "itte 



- * 



26. Ach-Chp'ara 1 



Partie 19 



mais la plupart cTenlre eux n'en 
sont pas pour autant eroyants. 

175. PoLirlanL ton Maltre est 1c 
Tout- Puissant ct k Miscricordicux. 

176. Les habitants de Lai'ka 
trait erent Nos Messages do 
mcntcurs 

177. lorsquc Su c aib kur dit: 
«N'alkz-vous pas redouter la 
colere d' Allah? » 

178. «Je viens a vous en 
Mcssagcr fidcle. 

179. Redoute/ done Allah et 
obeissez-moi! 

180. Je ne vous reclame aucun 
salairc pour ma mission. Le scul 
qui m'en retribuera est k Maitre 
des mondes,» 

181 . «Praliqucz la bonne mesurc! 
Tse soyez pas fraudcurslw 

182. wFaites vos pen ess au 
moyen d'one balance juste! » 

183. «Ne eherchez pas a 
deprecicr les biens d'autrui et ne 
seraez pas le desordrc sur terrc.» 

184. ttCraignez Celui qui vous 
a crecs, vous et les ancieunes 
generations .» 

185. lis rcpondiicnt: «Tu n'es 
qu'un homnie ensoreele, 

186. un simple mortel comme 



2d. Ach-Chu c ara' 



Parlie 1*> 



570 



nous, nous pennons seulemenl que 
in mcns.» 

187. «Fais tomber sur nous des 
fragments'"' tin ciel si ru dis vrai » 

188. Su^aib dit: «Mon Mai Ire 
connait tout cc que vous faitcs». 

189* lis 1'oiU done traite 
d' impost cur, el ils iurcnl saisis par 
1c chatimcnt du Jour de la Nuce; ec 
tut le chatiment d un jour effroyable. 

19U* II y a la un signe evident, 
mais- la pluparr d'eurre cux n'en 
sonl pas pour aulant croyants. 

19L Pourtant Tou Seigneur est 
le Tout-Puissant el le Misericordieux. 

192* En verite- ee Coran est une 
iev elation em an ant du Maitre des 
mondes, 

193* que r Esprit fidele apporte 
d Fn-HauL, 

194* pour le deposer dans ton 
creur, aim que tn avert is ses [ion 
pcuplc], a Finstar des autre s 
Messagers. 

195- II est revele en langue 
arabe claire, 

196- el deja annouce dans les 
Ecritures des anciens Prophetes. 

197, N'ont-ils pas un in dice 
certain dans le fait que les savants 



0 ^ j 4, 9'"^? 



(1 ) Che 7. Wgrsh: «.. .un fragment du c icl . . . v 



2d. Ach-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



571 



parmi les l ; ilsd'Israel le reconnaissent? 

198. Pourtant, si Nous I s av ions 
rcvclc u quelqu'un dc non-arabc, 

199. qui kur cn donnc lecture, 
ils nc l'auraicnt pas cm. 

200* Cest ainsi que Nous avons 
seelle lex ctEiirs de ces triminels; 

201. ils n'y eruironl pas Uinl 
qu ils n'auront pas vu le douloureux 
tounnent 

202. fondre a l'improviste sur 
fiux, sans qu'ils s'en aper^oivent. 

203. Ils diront alors: «Pourrions- 
nous bencf icier d'un rcpit?» 

204. N'avaient-ils pas demandc 
qu'on hate leur chatiment? 

205. Voh done, si Nous leur 
accordions plusicurs annces dc 
jouissance, 

206. aprcs lesquclks le ehalimcnl 
promis s'abattrait sur cux, 

207. a quoi leur scrvirait alors 
le repit dtmt lis auiaieiU joui? 

208. Nous ti' avons jamais fail 
pern de cite avant qu'elle ne recoive 

averti sseurs 



205*. r appelant Noire message; 
car JSous iv avons jamais s-anctionne 
injustemenL 

210. Cede revelation n est pas 
une inspiration des s atari s; 



*JT if __■ 

_.- 1 --f --■ I T I J-tj-- jh- _ j mt^ I 



2d. Ach-Chu'ara' 



Parlie 1*> 



571 



21 1. elle n'esl m de leur gout ni 
dans lcurs capaciuSs; 

212. ils stmt exelus [du privilege] 
de 1 entendre. 

213. N'invoque, avec Allah, 
aucun autre dieu, autremeiil tu serais 
du nombrc dc eeux qui cncourcnl 
lc ehalimcnlf 

214. Avertis toul d abord les 
plus proches de ta tribu ! 

215. Tends vers les eroyanls qui 
le suivent une main eoneiliante! 

21 6. Si tes proches te desobeissent, 
din -leur: «Jc desavouc fermemcnl 
voire cornportcrncnt!» 

217. Confie-loi au TouL-Fuissant, 
au Miscricordicux, 

218. qui f observe quand tu te 
leves [en pnere,] 

219. el suil tes mouvements 
quand tu te prosternes. 

220. II est, en effet. Celui qui 
entend taut, qui sait lout. 

221 ♦ Vous dirais-je quels sont 
eeux que les demons Lenten L par 
leurs suggestions [sataniques]? 

222. lis vise nt lous eeux qui 
s r endure is scnl dans lc mensonge el 
rimpictc: 

223* colporteurs dc oui-dirc dont 
bcaucoup sont des mcntcurs. 



1 g^ii^w^-^sAs-ij 



2d. Ach-Chu c ara' 



Pa i tie 1*> 



573 



224. Quand aux poetcs, ils soni 
suivis par lcs dcvoycs. 

225* Nc vois-tu pas qu'ils crrcnt 
par monts et par vaux, 

226 + qu'ils expriment en paioJes 
ce qu'ils ne traduisent pas en ac1.es, 

227. sauf ceux d'enlre eux qui 
croieni, qui aceomplisscni dcs 
oeuvrcs pics, qui invoqucnt 
frequemment le Nom d* Allah el 
qui ript) stent a F agression? Bienlfil 
lcs agrcsscurs conmutronr lour 
funcstc dcs tin. 



£ i ^-vil>jL ? -ji. J 



8^ 



27. An Naml 



Parlie 1*> 



574 



1 V w U' 5^ 







27, AN-NAML (ks fourmis) 







Preltegirienne, revelee upres la sourate den "Poetes". File compte 
93 versets. Son litre est tire du verset 18. 

Apres confirmation de la revelation du Coran comme guide et 
annonce de bonnes nouvelles pour lex c toy ants, la sourate relate le 
recti de Mvise relevant la parole divine et Vhistoire de David et de 
Salomon, maitre des djinns, des homines et des oiseaux, avec la 
soumission a ce dernier de la reine de Saba. 

Elle evoque rapidement la mission de $ulih et Loth, avani de 
rappeler certains bienfaits d 'Allah et certaines preuves dont, 
notammentf le fait que ce Coron eclaire les Enfants d* Israel sur 
certains xujets de controvert* interne a eux. 

A la fin, la sourate affirm e Vetablissement de la Justice absolut 
le Jour de la Resurrection. 



Au nam d* Allah, le Clement, 
le Misericordieux. 

1. Ta.STn. Void les vetsets du 
Coran, le I jvre eclairant. 

2. C est le guide el la bonne 
nouvelle qui rassure les troy ants 

3. qui accomp lis sent la priere 
rit utile, qui s'acquittetiL dc TaumGne 
legale ct qui ont la fermc conviction 
de 1'avenement du Jour Dernier. 

4. Certes, Nous avons permis a 
ceux qui ne croienl pas a la vie de 
1' Au-dela de penser bien faire alors 
quils nc font qu'errcr. 

5. Ccux-la subiront k pire 
chatiment et, dans 1' Au-dela. ils 
seronL les plus grands perdanls. 

ft. En verile, tu re^ois le Coran 



* Tr .t 



27. An-NamL 



Pat tie 1*> 



575 



1 V ±J> 



de la pari d*un Sage Ommseicnl. 

7. |Rappclle-toi] lorsquc Moisc 
dit aux siens: «Japcrcois un feu au 
loin; je vais my rendre pour vous 
raniener une information ou un 
lison ardenl pour vous re chauffer* 

8. Lorsquc Moisc arriva m lieu 
du feu. il flit ainsi intcrpcllc: «Beni 
soit Celui qui appelle de rinterieur 
du leu et toul ce qui rentoure! Gloire 
a Allah, lc Mattrc des mondes !>■> 

9. «6 Moisc! C'csr Moi. All all. 
lc Tout-Puissant, lc Sago 

10 + «Jette done ton baton par 
lerrelw Lorsque Moi'se [Tayanl 
jetej vit son baton s'agiler comme 
un serpent, il rccula en fuyant. [II 
lui fut dit]: «Q Moisc! Nc ciains 
rien. Aupres de Moi, les Messagers 
iv out nen a craindte; 

11. sauf que pour celui qui 
commct unc injustice puis s'avisc 
de sc racheter cn faisant lc bicn 
aprcs avoir fait lc mal, Je serai 
Indulgent et Miserieordieux .» 

12. «0 Moi'se ! Place la main 
dans Ion encolure et elle sortira toule 
blanche sans eirc atlcinlc d"aucun 
mal. Ce sera Tun de ncuf signcs 
destines a Pharaon et a son pcuple 
qui se comportcnt cn perversa 

13. I-orsque Pharaon et ses 
hommes oul vu No 5 signes evi dents. 



0^ 



■A^H 'J i j^a^ ^ 1 f- P-V 



27. An Naml 



Parlie 1*> 



576 



1 V w U' 5j_^ 



ils se son I e cries: «Voila une magie 
manifested 

14. Bien qu'ils en aienl ele 
convaincus, ils ont. par orguciL 
rejete injustement ces miracles, Vois 
done quel a ele le sinistre destin de 
ccs malfaircurs! 

15* Nous avons aussi donnc 1c 
savoir a David et a Salomon, [qui 
Wml reconnu] en disanl: <*Louange 
a Allah qui nous a favoriscs par 
rapport a beaucoup d'autres 

croyants 3 » 

16. Salomon frit lc dignc heriticr 
de David, lorsqu'il dit: «0 homines! 
Voila qu'on nous a nnlie au langage 
des oiscaux. et que nous avons 
obtenu tant de dons, Cela est une 
grande f aveur. » 

17. Les troupes de Salomon, 
formecs dhommcs, dc djinris or 
d'oiseaux, passerent en ordre devant 
lui pour s'apprcltr au depart. 

15, (Lorsque les troupes] amverent 
a h vallee des fourmis. une fournu 
s'eena: «0 vous f fourmis! Rentrez 
dans vos demeurcs. oar vous risqucz 
de vous faire ecraser par' Salomon 
el son armee sans qu'ils ne s'en 
apcrcoivent,» 

19. En emendant ses propos. 
Salomon esquissa un sourire el 
invoqua [son Seigneur] en disanl: 
« Seigneur! Aidc-moi a Tc rendrc 



J L .-r 



41- ^ , * l -tl"" "■ f if rf 



27. An Naml 



Parlie 1*> 



577 



1 V w U> 5j_^ 



grace pour les bienfaiLs dont Tu 
m'as comblc. ainsi que mon pcrc 
et ma mere, et a accompJir une 
bonne ceuvre que Tu agrees. Vemllc 
m'admcttrc parmi les saints dc Tcs 
serviLeurs!» 

20. Lorsque Salomon pass a les 
oiscaux en revue , il dit: «Ahl Jc nc 
vois pas la huppc, scrait-cllc 
absents ?» 

21. «Ie la chalierai durement, 
ou mcmc 1/cgorgcrai, si elk nc 
nrapporte pas une justification 
valable.» 

22. Pcu aprcs, l'oiscau r6apparul 
et dit: «Jc viens de decouvrir ce 
qui a pu techapper; j'apporte du 
royaunie de Saba une ijiformation 

surc.» 

23h « J ' ai trouvc que ce pays est 
gouveme par une reine, coniblee de 
toutes sortes dc biens, ct possddant 
un trone magnifique,» 

24* « J ' ai trouve qu'elle et son 
peuple rendaienl leur culle au soleil, 
non a Allah. Satan les a poussds a sc 
complaire dans leurs ceuvres. II les 
a detournes de la bonne direction, 
et ils sc sent ainsi eg ares. » 

25. «Qif ont-ils a nc pas adorer 
Allah dont releveul les my s teres 
des cicux ct de la icrre, qui sail 
tout ce que I on dissimule et tout 
ce que Ton manifeste?» 



1 J '^LUj J-h^ ■ 0_J U? 



I 



^ p jiJ I \£J&\ 4^1) jJzJSi ' 



27. An Naml 



Parlie 1*> 



573 



1 V w U' 5j_^ 



26, « Allah, il n'cst dc dicu que 
Lui s lc Maitrc du Tronc sublime. » 

27, Salomon dit [a la huppcj : 
«Nous vcrrons si ce que tu as dit 
est vmi ou faux.» 

28, «Pais avee le message que 
voici, transmels-le a ces gens, puis 
ccartc-toi d eux, et attends dc voir 
comment lis vont reagir,» 

29, «0 dignitaires! dit la reine. 
il m ; a etc transmis uu message de 
Ires haute importance, 

30, il pro vi en L de Salomon qui 
dit: "Au Nora d'Allah. lc Clement, 
le Miscricordicux. 

31* Ne cherchcz pas a mc tcnir 
tete et venez a moi en sujets 
soumis 1 \» 

32. Et la reine d'aj outer: «Donnez 
moi votre avis sur cette question, je 
nc satirais ricn decider sans votre 
participation* 

33* lis repondirent: «Nous 
disposons d'une force [solidej el 
d une puissance redout able, mats 
la decision t'appartient. Vois, toi- 
meme, ce que lu ordonnes » 

34, La reinc reprit; «Quaud les 
monaiques anivent a conquerir une 
cite, lis la devastent et avilisscnt 
ses dignitaires ; e'est ce quils font 
d' habitude. » 

35. «Mainlenanl je vais leur 



27. An Naml 



Parlie 1*> 



579 



1 V w U' 5j_^ 



envoyer un present et aUendre ce 
quo diront les emissaries >» 

36. Mai.? larsque ceux-ci arriverent 
auprcs dc Salomon, il lour did 
«Oscncz-vous rue proposer vos 
biens? Cc qu' Allah m n a accorde est 
bien superieur a ce que vans pouvez 
avoir, vous devez an conlraire elre 
heureux de garder votre present. » 

37. «Rctournez done vers les 
votrcs! Nous allons les envahir par 
une armee a laquelle ils ne pourront 
point re sister. Nous les chasserons 
de leurs foyers, avilis et humilies.>> 

38. S'adrcssant a ses fidcles, 
Salomon dir: «Lequel parmi vous 
va m'apportcr lc trone dc cettc 
reine avant que son peuple ne 
vie nne a moi, soumis?» 

39* Un malin djinn dit: «Je te 
Tappotte seance tenantc, j'en suis 
surement capable. » 

40. C'esL alors qu'un aulre : 
dote de la science des Fen Lures, se 
proposa en disant: «Je t'apporte ce 
trone en tin elin d ? oeil.» Lorsque 
Salomon apercut lc trone devant 
hri, il s'ecria; «C'est-la un bieufait de 
mon Maitre, afin de nreprouver; 
serais- jc rcconnaissanl ou ingrat? 
Quiconque est rceontiaissant, Test 
a son avantagc, ct quiconque est 
ingrat 5 aura que mon Maitre est 
SuiTisant et Genereux.» 



l3 Jl^gbi^ j'i^lii u£ 



;'i j^'^Ji^j^: 1 Jill i '^'^ JC» 



i - - i^i 



27. An-Naml 



Pat tie 1*> 



1 V LJ> 



41. A ranivee de hi reine, 
Salomon dit [a scs gens]: «Montrcz- 
lui son tronc sous unc forme 
deguisee pour voir si elle sera ou 
non capable de le reconnaitre.x* 

42. On le hii presenta en disant: 
«Est-il ainsi. Ion trone ?» «fln dirail 
bicn que c"cst lui» dil-l-clle, 
I Salomon sc dit'' 1 -']: «Avant memo 
L'arrivee de cette reine, nous etions 
infomies [a son sujet]. Nous soinmes 
soumis a lavoJonte du Seigneur.» 

43* De ce fait, Salomon fit 
abjurer pai" la reine ce qu'elle adnrait 
cn dehors d\Allah, ear elle ctail 
d un pcuplc mccrcant. 

44* On demanda alors a la rcinc 
d'entrer dans le palais, mais elle 
eiul en entrant qu elle march ait sur 
un clang. Elle dccouvnl ainsi scs 
jambes. Salomon lui dit: «Cc n'est 
qu'un dallage pave de cristal,» Et 
la reine d'implorer: « Seigneur, j'ai 
etc in juste en vers moi-mcmc. 
Maintcnant. avec Salomon, jc me 
soumets a Allah, le Mai Ire des 
mondes.* 

45. Nous avons envoy 6 [bicn 
avant] an pcuplc de Tamud leur 
frere $alih qui leur enjoignit 
d' adorer Allah. Aussitnt deux 



... ^ j 



(]) Curtains exegete.s pen.sent an contraire que e'est toujour?; la reine qui parle 
ici cd iodiquanl qu : cllc elail au ctRiraiil dc eel cvcncmcnl bicn avant ion 
arrives. 



27. An Naml 



Parlie 1*> 



5M 



1 V w U' 5j_^ 



clans eommcnccrcnt a sc dispuicr. 

46* $ahh dit: «0 | gens dc 1 mon 
pcuplc! Pourquoi vous cmprcsscz- 
vous dc fairc du mal avant tout, sans 
songer a fake du bien? Pourquoi ne 
pas implorer la Grace d* AJlali, dans 
l'espoiide vous faire pardonner?* 

47. «Nous le eonsidertms, 
rcpliqucrcnt-ils. toi et tes eompagnons, 
comme etanl de mauvais augure 
pour nous». $alih leur dit: « Voire 
sort rclcvc d Allah Scul; vous avez 
plutot sue combe a la tentation.» 

48* II sc trouvait. dans la cite, 
ueuf iudividus qui semaient le 
desordre et ne faisaient rien de bon. 

49. Ik se sont jure leurs dieux 
den finir avec §alih el les siens el 
de declarer a ses allies qu'ils 
n'avaienl pas file tcmoins dc kur 
massacre, cn alldguant qiriLs ctaicnt 
de bonne rbi. 

50* Ainsi ont-ils frame leur 
complot, que Nous avons dejoue\ 
sans qu'ils Ji en rendent compte. 

51. Vois done raboutisscmcnt 
dc leurs manoeuvres. Nous les avons 
tons aneantis, eux ct leurs peuples. 

52. Voila qu'a cause de leur 
injustice, leurs aucieniies demeures 
sonl de venues enlierement vides. II 
y a la tin signc certain pour ccux 
qui veulent s inibrrner. 



,r - '. 




J- 




i «■ 



27. An Naml 



Pa i tie 2D 



5»2 



« s- 



53, Dc cc chatimcnL Nous avons 
epargnc tou s lcs croyants picux, 

54* | Nous avons aussi envoye ] 
Loth qui dil aux gens de son peuple: 
«Commenl osez-vous commetlre 
sans vcrgognc ccttc turpitude ?» 

55 ♦ «Vous portcz votrc desir 
charnel sur lcs hommcs, au lieu des 
femmes. Quels insenses vous etes!» 

5ft. La seule reponse du peuple 
dc Loth i~ut: «Chassc/. k dan dc 
Loth de votrc cite! Cc sont des 
gens qui s'attachent a se purifier. » 

57. Nous avons alors sauve 
Loth avec les Miens, a 1' exception 
de sa femme dont Nous avons juge 
qircllc rcsterait avee lcs dainncs : 

5& + Nous avons fait plcuvoir sur 
ceux-ci un orage, sinistre orage 
destine a ceux qui out ete 
auparavanl mis en garde. 

59. Dis: «Louange a Allah! Que 
lc salut soit sur Scs scrviteurs clus!» 
[Puis interroge les infideles]: «Qui 
est le plus digne d'etre adore: Allah 
ou les idoles qu'ils Lui associent?» lL '' 

60* N'est-cc pas Lui qui a crce" 
lcs cicux et la terre, qui a fait tomber 
pour vous, a partir des nuees, une 
eau avec laquelJe IJ a fait croilre 
des jardins luxuriants 9 11 vous est 




At i- 



(1) Che?. Warsh: .ou les idoles que vous 



Lui assoeiez?^ 



27. An Naml 



Pa i tie 2D 



S83 



« s- 



impossible de faire pousser leurs 
arbrcs. Pensez-vous qu T il cxistc un 
autre dieu avee Allah?! Combien 
sent injures ces impies f 

61* Qui a fait de la tene une 
planete habitable? Qui Fa fail 
si Homier de cours deau? Qui a 
implanle ses montagnes? Et qui a 
su scparer les caux | douccs des 
eaux salees]? Pensez-vous done 
qull y ait uti autre dieu avee Allah? 
En fait, beaucoup d'entre eux sont 
ignorant s. 

62. Qui. en dehors d' Allah, peut 
repondie a FappeJ de l'homme en 
detrcssc, et mcttrc On a scs maux.? 
Qui peut faire de vous [humains] 
des generations qui se sue cedent sur 
terre? Pens cz -vous qu il existe un 
autre dieu avee Allah? Combien est 
dcrisoire votre facon de reflccliir? 

G3 + Qui peut vous dinger a 
Ira vers ley tenebres, .sur les 
continents et les mers? Qui peut 
vous envoyer n de Sa grace, des 
vents anno nc ant les bonnes pluies? 
Pensez-vous qu r il existe un dieu 
avee Allah? Allah est bien au dessus 
de ceux qu'ils Lui assoeient. 

64* Qui fait et retail le monde? 
Qui vous fournil, du ciel el de la 
terre, les mo yens de vivre? Pensez- 
vous qu'il ex isle un autre dieu avee 
Allah? Apportez done vos preuves. 
si vous crovez dire la veiilel 



27. An Naml 



Pa i tie 2D 



584 



« s- 



65. Dis aux mecreants: «Nul ne 
connail k mystere dcs cicux el dc 
la tcrrc, en dehors d' Allah » ct cux- 
memes ne peuvent s avoir a quel 
moment ils seront ressuscues. 

66. C'est alors qu 1 ils auront plcinc 
cormai stance dc la vie dc TAu- 
dcla, alors quils doutcnt maintcnant 
de son existence, incapablcs qu'ils 
sont dapercevoir Ses signes. 

67 ♦ C est ainsi que ccs rnccreants 
discm; «Aprcs ctrc devenus poussicrc, 
nous et nos ancetres, al Ions -nous 
etre sortis de nos sepultures ?» 

68. «Cela nous a ete prom is, a 
nous el a nos ancetres. Histoires 
d'ancicris, que lout ccla!v> 

69. Dis-Ieur: «Allez voyager de 
par le mondc et voyez quelle a ere 
la fin des peuples pervers ! » 

70. Ne sois pas afflige par lent 
sort, ni angoisse par leurs complots. 

71. lis disenl: «A quand la 
menace promise? Diics-k, si vos 
propos sont veridtques.» 

72* Dis -1 cur: «I1 se pcut que cc 
chatiment dont vous reclamez la 
promple arrivee soil lout prel a 
fondre sur vous,» 

73. En venle. Ion Mailre prodigue 
Ses faveurs aux humains. mais la 
plupail d'entre eux ne sont pas 
reconnaissanls. 



if. 



f _- 



£4 



3" 



27. An Naml 



Pa i tie 2D 



585 



« s- 



74, En vcnti, ton Maiire connail 
cc qu'ils pcnsent au fond de leur 
creur, comme Tl sail ce qu'ils 
■expiiment tout haut. 

75. [II n"y a] aucun my si ere 
dans ks cicux ni sur tcrre qui nc sc 
trouve consigns dans un livre precis. 

76* En vcritc, cc Coran expose 
aux Fils d Israel la plupart des 
sujets de leurs uontroverses. 

77. II est, pour les croyants, un 
guide sur ct une iniscricordc ccrtaine. 

78. En vcrite, ton Seigneur arbitrc 
les differends entre les hommes . II 
est le Tout-Puissant et le Sage. 

79* Conrie-toi done a Allali, e'est 
loi qui liens la verite eelairanle! 

SO. En fail, tu ne peux faire 
entendre raison ni aux morts ni aux 
sourds qui tournent le dos, 

81 ♦ Tu ne peux pas nan plus 
guider sur Je bon chemin des 
aveugles qui s\>bstinent a s'egarer. 
Sculs t'entendront ccux qui croicnt 
a Nos signes et se soumettent a 
Nos otdies. 

82. Lorsque 1" arret du chaunienL 

sera prtmonue Centre eux. Nous 
leur ferons surgir de tcrre une bete 
Iprodigieuse] qui leur parlera 
direclemenl. Fn effel, ces lmpies 
n ctaicnt pas eonvaincus de Nos 
simies. 



^^^^^ 



27. An Naml 



Pa i tie 2D 



586 



« s- 



83, C est lc jour ou Nous 
rcuriiroris. dc chaque pcuplc. des 
foules par mi ceux qui deniaienl 
Nqs signes el qui seront alors 
regroupes par vagucs. 

84. A leur arrivee, ll leur sera 
dit: «Avcz-vous rejetc Mcs signes 
alors que vous navicz pas 
connaissance de leur teneur? 
Qu'aviez-vous done a fairs ?» 

85 + V arret fixer a alors leur sort 
en Lanl qu'injustes. lis n' auro.nl 
hen a rcdire. 

86. N 1 on I- lis pas conslale que 
Nous avons rendu la tiuit obscure 
pour leur repos ct lc jour clair pour 
leur activite. II y a la des signes 
pour un peuple eroyant. 

87* Le jour ou il sera souffle 
dans la Trompette, tous les etres 
dans, les cieux et sui terre seronl 
paniqu6s sauf ceux qu 1 Allah voudra 
cpargncr. Tous sc sunt prescntes' 1 ' 
devant Lui, fort humilics. 

88* A voir les montagncs t tu les 
cm is immobile s, alors quelle 
dctilcnt commc des nuages. Ccst 
la 1'ceuvre d'Allah qui a ordoniie 
loules chose s dans les meillenres 
eondi Lions. II csl parfailcment au 
c our am dc tout ec que vous fades. 

89. Ceux qui app aileron L, [le 




(1 j Che?. Wflrsh; .tous se priseutercmt devant LuL. 



27. An Naml 



Pa i tie 2D 



5*7 



« s- 



1 V >J' Sj_^ 



Jour de la Resurrection,] des <euvres 
pics, auront unc recompense dc 
valeur supencure a leur action ct 
seront proteges contre l'angoisse 
de ce Jour- la. 

90. Par contre, ceux qui viendront 
avee des forfaits seront prccipitcs : 
la face la premiere, dans lc 
trefeuds de I Hnfei. [II leur sera 
du]: «Seriez-voiis sancuonnes 
autrcmcnt que selon vos oeuvres?» 

91. [DisJ: «ll m"a sculcmcnt etc 
ordomic d' adorer lc Maitrc de cc 
Lieu (la Mecque), qui Ta sanctified 
tt a qui lout apparlicnl, ct de me 
souincttrc cn tant que croyant.» 

92. <J ? ai rccu aussi Tordre de 
vous exposer ce Cor an, Celui qui 
suivra la bonne direction le fera 
dans son proprc interet. EL a celui 
qui prcicrc s'egarcr, dis-lui: «Ma 
mission ne consistc qu'a vous 
avertir.» 

93* «Dis-leur: 'Louange a Allah! 
II vous fera voir Scs signcs, ct vous 
allcz alors les reconnaltrc. Allali 
n 'est pas indifferent a ce que vous 
faites"'.* 



28t Al-Qasas 



28. AL-QA$A$ (te recit) 





Prehegirienne (xauf lex versets de 52 a 55) > revelee apres la 
xourate des "Fourmix". Ellis compte M verxetx. Son titre ext tire du 
verset 25, 

La souratt consacre un long passage a la miraculeuse vie de 
Moist (Jtte an fleuve, rtcupere, txpuht, condamni a Variance,,,) et 
a sa mission, apres avoir recu la parole d'Allah, aupres de 
I f arrogant el tyran Pharaon. 

Apres quoi, la sourate fait cax de lafoi en ce Coran de ceux qui 
avaient recn lex Ecriiurex auparavant, puis du jugement dex impies t 
xe teniant tnutuellement. 

File rappette le sort de Core et de sa fortune, pour terminer sur 
une incitation a x'opposer et a tenir tete aux mecreants, a precher 
pour la cause d 'Allah, et a L'invoquer SeuL 

A a nam d* Allah, le Clement, -ntrsgit^t 



le MisericordUux, 




1. Ta.Sin.Mim. 



2. Voki les versets du Livre 
cclairanl. 




3. Nous l ? expos ims la verite sur 
rhistoirc dc Moi'sc ct dc Pharaon; 
un exemple pour les croyants. 





4, Pharaon s'ctait 6hg6 cn tyran 
sur la terre, dont M avait divise les 
habitants cn clans different*;. D cn 
pcrsccutait un groups particular 
don i il exploilait la faiblesse, Uianl 
kurs enfants milk a el epargnam 
ks filLes, C'etait un malfaiteur. 







28. Al-Qasa? 



Pa i tie 2D 



589 



« s- 



hommes, et des heritiers [surterre]; 

6. Nous lea avons solidemenl 
ctafrhs dans lc pays cr Nous avons 
voulu faire voir a Pharaon, a 
Haman el a lcurs troupes ec qu'ils 
craignaient dc leur part. 

7. Nous avons suggere a la mere 
de Moi'se: « Ailaile ton nourrisson! 
Si tu crains pour sa vie, jcuc-lc 
dans le tleuve! N'aie pas peur pour 
lui el ne sois pas affligee! Nous 
allons tc lc rendre ct Nous cn 
ferons Pun de Nos Messagers.» 

8. L ! enfant fut recueilli par la 
famillc dc Pharaon: ll sera pour cux 
un ennemi ct vine cause dc chagrin: 
Pharaon, Hainan et leurs troupes 
elaient manifestement dans l'erreur. 

9. La femme dc Pharaon lui dit: 
«Ne tucz pas cet enfant, il sera 
pour nous deux une source de 
bonhcur; il pourra nous etrc utile 
si nous T adoptions comme notrc 
prop re fik.» lis; ne se doulaient de 
hen a son sujet. 

10- La mere de Moi'se sent ait 
que son cceur etait pres de lacher [a 
cause de son enfant]. Elle se serai I 
trahic, si Nous ne Pavions pas 
aflermie pour qu elle demeure une 
[courage use] croyante, 

11. Elle ordonna a la secur de 
Mo'ise dc suivre ses traces. Cclle-ci 
l'observa de loin, sans que la f ami lie 



- 4 j- 



0 l^j^ ' 2j^2 



^jt,- *j ^jj^aj ^--i-^-J oJ tSJ 



0 JJ^Jl >J*J 



2SL Al-Qasas 



Partie 20 



590 



de Pharacm ne s'en rendil comple. 

12* II sc trouvait que Nous lui 
avions auparavant interdit le lait des 
nourrices [en dehors de sa mere]; 
de ce fait, sa soeur proposal «Puis- 
jc vous indiqucr vine famillc qui 
prendrait pour vous cct enfant en 
charge? H sera en de bonnes mains » 

13* Ainsi avons-Nous rendu 
Moise a sa mere, afin qu'elle soil 
hcurcusc dc lc rcvoir, qu'cllc nc 
s'affligc pas cr quelle sachc quo La 
promcssc d' All all est toujours lenue, 
bien que la plupart des homines 
n'en soient pas conscienls. 

14. Lots que Moise atlcignit la 
force de Tagc et devint un hotmue 
accompli, Nous le dotamcs de 
Sagesse etde S avoir, C ' est ainsi que 
Nous teconipensons les verlueux. 

15. Un jour Moise entra dans la 
cite" a rin.su de ses habitants, n y 
rencontra deux homines en train dc 
se battle. Tun de son camp, 1' autre 
du camp adverse. Celui qui etail de 
son parti lui demanda dc lui prclcr 
main forte contrc son ad vers aire: 
Moise frappa cclui-ci ct mit fin a 
scs jours: [pris de rcmords | il dit: 
*<.Cela esl un acle satanique; vrahnent 
Satan esl notre ennemi declare, 
chcrehant toujours a nous dgarer.» 

16 + « Seigneur! Je viens de mc 
faire tort a moi-meme, pardonne- 




" T (J, i - 




iip o^Jp '-5^ 



, ^ r ft tiffs 



28. Al-Qasa? 



Pa i tie 2D 



« s- 



moi!» Allah lui pardonna: II est en 
cffci Pardonneur el Miscncordicux. 

17. MoiftC dil: «Scigncur! Grace 
aux bienfaits dont Tu m'as comblc, 
je ne serai plus jamais l'allie ties 
crimuicls^ 

IS. Lc lcndcmain matin, il ctait 
■dans la cite, inquiet, s n attendant a 
se faire prendre, quand. Lout d'un 
coup, il apcreut Thommc qu'il avait 
secouru la veille. 1* appelant encore 
a son aide. Moise lui dil: «Tu es 
manifcstcment un homme dcvoyc\» 

19* Lorsquil voulut scvir contrc 
leur ennemi comrnun, celui-ci 
s'ccria: «0 Moisc! Veux-tu mc tuer, 
comtnc tu as commis lc mcurtrc 
d'hier? Tu ne veux agir qu'en tyran 
sur tcrre ct non cn homme dc bicn.» 

20. A cc moment- la un homme 
accourut dc la peripheric dc la cite 
el dil a Moise: «Les dignitaires de la 
villc sc sont donnc fie mot dj'ordrc 
de te mettre a mort. Empress e-toi 
de partir, e'est un eonseil d'ami.* 

21. Tres inquicl, U>uj ours sur lc 
qui-vivc, Moisc implora | son 
Seigneur] en sort ant de la villc : 
« Seigneur] dil-il, sauve-moi des 
mains des coupablcs ! » 

22. Lotsqu'il sc dirigca vers 
Madian, il implora [encore |: «Puissc 
inon Maitre guider mes pas sur le 
bon ehcmin!» 



7-1 J >T 1Yr AIT /^^-^*! r 



* v. 



If* 



f 



28. Al-Qasa? 



Pa i tie 2D 



5^2 



« s- 



23. Amvd au puits de Madian. il 
trouva un groupe dc gens abreuvant 
kurs Lroupcaux et, a l'ccarl d 1 cu\ : 
deux famines rctenant les leurs. 
Moise les; lnleixogea: «Qu'y a-l-il 
pour vous?» ^Ts'ous nc pouvons, 
repondirent-elles, fairs abreuver 
nos betes ici [par nous-mcmesl 
qu'apres le depart des bergers et 
noire pere est d un age avancc\» 

24. Moise abreuva leurs betes 
puis se dirigea vers V ombre et dit: 
« Seigneur! Quel que bien que Tu 
f asses dcsccndrc sur rnoi, j'en ai 
bien besom. » 

25. L'unc des filles s'approcha 
pudiqucmcnt dc lui et lui dir: «Mon 
pere Le con vie auptes de lui. II veul 
te rctribucr pour avoir abreuve nos 
betes », Lorsque Moise, en arrivarit > 
raconta son histoirc au pere des 
filles, celui-ei lui dit: «N T e crams plus 
ricn, le voici delivrc dc r emprise 
de ces homines injustes.» 

26* L unc des filles dit a son 
pere: «Pere1 Engage- le a ton service; 
il est le rneilleur que tu puisscs 
engager; il est fort et honnete.» 

27* Lc vieillard dit alors a Moise: 
«Je voudrais te niarier Tune de 
mes filles que voiei; en echange, tu 
me serviras pendant huit ans. Si tu 
en fais dix, libre a loi d'en decider, 
ear jc ne eherche h f imposcr ricn 
de penible Tu ttouvetas en moi > 



1 S^J*A**j ^^X* *L- Wj 

Ljjijj ' J-^-^i\ 



4k tf > 



--; i - 




-- "j , 7' |.-"' r ■-" - i -it' 



&3 *** 



2SL Al-Qasas 



Partie 20 



§»3 



par la volonte d' All ah, im homme 
vcrtucux.» 

28. Mo'ise dil: «Voila qui est 
conclu enlre nous deux: que 
j 7 accompli ssc Tun ou Taulrc dcs 
deux delais, jc nc serais pas a 
blamer, Qu' Allah soit le Garant de 
nos engagements!** 

29. Arrive au terme convenu, 
Mo"ise : m en allanl avec sa famille : 
apcrcuL au cours du voyage, un 
feu du cote du Mont At-Tur. II dit 
aux siens; «Restez ici, je viens 
d'apercevoir un feu, j'y vais dans 
l'cspoir d'apportcr unc nouvcllc ou 
tout au moins un rison ardent pour 
vous rcchauffcr. * 

30. Lorsque Moi'se y arriva, il 
iut appele du flanc droit de la 
vallee, dans Taire sacree, a parti r 
du buisson: «0 Moisc! Cest Moi t 
Allah. Maltrc dcs mondes; 

3L jette ton baton f» Lorsqu'il 
vit son baton s'agiter com me un 
serpenl, il tourna le dos en fuyant. 
II lui fut dit: «6 Morse [ Rc viens ] 
N aic pas pcur, tu es en sccuritc.» 

32. «Introduis ta main dans 
Touvenure de ta (unique, eJle sortira 
loute blanche, sans le momdre mal. 
Scrrc ton avanl-bras contrc ton corps 
pour ne pas feffraycr. Voila deux 
preuves de la part de ton Seigneur, 
deslinees a Pharaon et ses courtisans. 



1 hw\£&jj±x-3 



>+j Lft r #3 LLii ij List jjj ' o'C 4 




2S L Al-Qasas 



Partie 20 



qui sont en fait des perversa 

33, Moise dil: «Seignem\ j*ai lue 
un des lcurs ct jc crams done quils 
ne me tueiit.» 

34, «Mou ft ere Aaron a un 
langage plus expressif que moi : 
cnvoic-lc avce rnoi commc appui 
pour confirmer mes dirts. Jai peur 
qu'ils ne me Iraitent dimposleur.» 

35. Allah lui dit: «Nous aliens 
fas sister par Y appui dc ton ircrc ; 
Nous vous confemns, a Lous deux, 
unc auloritc. dc facon que vous 
soyez hors d'atteinte; par Nos 
signes, vous seiez les vainqueurs, 
vous ct ccux qui vous suivront.» 

36, Lorsquc Moisc apporia Nos 
signes evidems a Pharaon et a sa 
com, lis s/ecnerent: «Ce n'esl qu'une 
magic in venlec; nous n'avons 
jamais entendu parler de ceJa chez 
nos premiers anccLr<:s.» 

37. Et Moisc dc repondrc: «Mon 
MaTtrc connait micux eclui qui 
apporte, de Sa part, le message du 
salut ct cclui qui triomphcia cn 
dernier lien, lin effct. les injustcs 
ne seronL jamais les bienheureux.» 

38. Pharaon dil alors: 
*<0 dignit aires f Jc ne vous connais 
d' autre dieu que moi-meme, bit toi> 
Haman, fais allumer des fours a 
briques argilcuses, pour ediiicr unc 
tour ou je pourrais monter voir, 



■ft 



© ^^^^ 



j ^Vi>*i okf 



28. Al-Qasa? 



Pa i tie 2D 



595 



« s- 



peut-etre, le dieu de Moise. Je 
pcnsc expend ant que eclui-ci mcnt.» 

39. Pharaon ct scs troupes 
s'enflereiiL d'un orgueil injuslifie 
sur tcrrc, croyant qu on ne les fcra 
pas un jour CQmparaitre'- 3 ' un jour 
devant Nous. 

40. Nous Taverns saisi, lui el 
son annce. ct les avons fait sombrcr 
dans les flots, Vois done quelle a 
6i6 la fin des mjustcs 

41. Nous avons fait d'eux des 
guides [ftincstcs] qui appellcnt les 
httrameH vers le chatinient du Feu 
et qui n'auront aucun sec ours le 
Jour de la Resurrection, 

42. lis scronl poursuivis par 
Notre malediction dans la vie d'lci- 
bas et reprouves dans l 1 Ati-dcla. 

43. Aprcs avoir cxt ermine les 
generations ancicnncs, Nous avons 
rev 61c: a Moise lc Livrc dc la 
clairvoyance, bon guide el misericords 
pour ceux qui sont conscients. 

44. Assurement, tu if etais pas 
au flanc occidental [de Sinai] lorsque 
Nous avons decide de donncr 
Noire Enseignement a Mc-ise; tu 
n'en ctais pas temoin. 

45 + Settlement, Nous avons cree 
par la suite des generations qui se 
soul longtemps succede. Tu n'as 



l ^ j Veil} ^C^f^l^S^j 



(1) Che?. Wgrsh: .qu h iU n'auront pas a comparaftre an jour.., » 



28. Al-Qasa? 



Pa i tie 2D 



596 



« s- 



pas veeu parmi les habitants de 
Madian. pour leur reciter Nos 
vcrscts. Aussi avons-Nous eu a leur 
envoyer des Mess age rs, 

46. Tu n'etais pas non plus au 
fLane d'At-Ttir lorsque Nous avons 
imerpelle [Moise]> mais [celte 
revelation est pour toi] utie 
misericorde de ton Seigneur pour 
le permeltre de precher un peuple 
qui n'a reeu avatit toi aucun autre 
Messager pour l'avertir. Peut-elre 
sauront-ils prendre conscience de 
Ion message, 

47. evitant ainsi qu'un malheur 
nc les frappc commc sanction de 
leurs mauvais agissemenls. lis 
pourraient dire [sans ce message]: 
^.Seigneur, si Tu nous avais envoye 
un Messager, nous aurions alors 
suivi Tcs signcs, et nous aurions 
etc croyants.* 

48. Mais lorsque le mess age de 
vcrite leur est parvenu de Notre 
pail, ils out dit: «Pourquoi n apporte- 
l-il pas des preuves analogues a 
ccllcs que Moisc avail apportces?» 
Ijss mecreanls ivavaient-ils pas rejele 
les preuves de Moise, en disant: 
«Dcux magies'- 1 ' qui s'entrc-aident? 
Nous ne croyons aucuu d'eux,» 

49. Dis-leur: «Apporlez des 
Eeritures emanant d* All ah qui soient 



jSv ' ft *T 



■ *£ 



"I _r P 



.■. ! ■ 



(l j Che 7. Wnrsh: -^Deux magieiens.. ?> 



2SL Al-Qasaj 



Partie 20 



SM7 



micux que ccs deux livres, pour 
bien guide r sur la voie du sahit, et 
jc serai prcl a les suivre, si vous 
penscz dire la vcritc.» 

50* S*ils nc rcpondent pas a ton 
defi, sache qu'ils ne font que suivre 
lcur^ passions. Qui serai I done plus 
egarc que eclui qui suit scs passions, 
sans se relerer aux directives 
d* Allah? En verite, Allah pas a 
diriger les injustes, 

51 ♦ Pour t ant, Nous leur avons 
fail par veil ir Noire Parole, afin 
quils en soicnt conscicnts. 

52* Ceux a qui JS'ous avons 
donne les bciitures avant ce Coran, 
croienl en eelui-ei. 

53. Lorsqu'on leur en donne 
lecture, ils disent: «Nous y croyons : 
e'est le message de Vente eniananl 
de notrc Mailre; avant sa revelation 
nous etions deja croyants soumis.» 

54. Ceux -J a auront une double 
recompense, ear ils elaienl constants 
dans leur foi. Ds repondaient an 
mal par le bien et donnaient en 
aumone [une part] de ce que Nous 
leur avions accordc. 

55. Quand ils entendent des 
propos futile s H ils s en detourncnt 
en disant laux mecreants J : «A nous 
nos actions, a vous les votres; paix 
sur vous, nous naimons point nous 
meler aux ignorants.* 



F. 1- ■ 




- -7 .T" 



2S L Al-Qasas 



Partie 20 



56* |Prophctc!l Tu nc saurais 
dinger qui tu aimes; c'est bien 
Allah qui dirigc qui II vent II 
connail mieux ceux qui sont sur le 
bon chcinin. 

57. |Lcs m6er£ants dc la MccqueJ 
te disent: «Si nous te suivons. nous 
risquons d'c'ire arraehcs a nos 
tares, » Or, n + avons-Nous pas etabli 
pour eux un sanctuairc inviolable, 
vers lequel affluent, par Notre 
favour, des produits de toutcs 
sorles 7 Mais la plupart d' enure eux 
mceonnaisacni [ccite favcurj. 

58. Sa venl-ih combien d 1 opuleiue s 
cites Nous avons aneauties pour 
lours execs? Voila leurs ancienncs 
dem cures quasi descries apres eux; 
e'est Nous qui en ctions lcs heriticrs, 

59* Ton Seigneur nc procede 
pas a la destruction des cites avant 
d'envoyer dans la plus importantc 
d" enure elJes un Messaget qui les 
informc dc Nos signes; seules 
serom delruites les cites dont les 
habitants sont rcconnus coupablcs. 

60. Sachcz que tout ce qui vous 
est donne dans cette vie n est que 
jouissance c'phc'mere el simple decor. 
Ce dont Allah dispose dans Son 
Royaume est autrcment mcillcur el 
plus durable. Pourquoi n'eles-vous 
done pas prcts a eomprendre? 

61. Sont-ils comparable s: celui 
a qui Nous avons fait une belle 



-- 



28. Al-Qasa? 



Pa i tie 2D 



« s- 



promcssc qu'il irouvcra surcment. 
et celui a qui Nous avons accorde" 
la jouis&ancc cphcmcrc do ccttc vie 
el qui sera, le Jour de la Resurrection, 
au nombrc des reprouves? 

62* Lc jour ou AUali les appcllcra 
et leur dira: «Oii sont les divinites 
que vous prelendiez. elre Mes 

associes?» 

63. Ccux qui out m£rit£ les 
ngueurs dc Nos arrets diront: «Voila f 
Seigneur, ceux que nous avons 
eg ares; nous les avons devies comme 
nous-mcmcs l avions etc avant 
eux; maintenant nous les desavouons 
devant Toi. Ce n est pas nous 
qirils adoraicm\» 

64. II sera ak>rs dit fa ces 
idolatresj: «Invoqucz done vos 
prclcndus assuciesl^ lis les appcllcront 
en vain, lis verront au contraire le 
chatiment qui les attend. Ah, s'ils 
voulaicnt etre bicn guid£s! 

65. Le jour ou Allah les appcllera 
ct leur dira: «Quavcz-vous rcpondu 
aux Messagers?» 

66. A ce moment- la, pour eux. 
lout deviendra inintelligible, ils 
n oseroni memc pas sc poser de 
questions, 

67* Quant a celui qui se repent, 
qui croit sincerement el qui 
accomplit dc bonnes ocuvrcs, pcut- 
elre sera-t-il pamii les bienlieureux . 



28. Al-Qasa? 



Pa i tie 2D 



600 



« s- 



68. Ton Seigneur cree ce qu'Il 
vcut, ct clioisir [ commc II vcut]. Cc 
iv est pas aux aulres de clioisir: 
Gloirc a Allah! II est bien au- 
dessus de cc qu'ils Lui ont associc 

69* Ton Seigneur sail ce que les 
hommes. pen sent an fond du c{eut 
el ce quils discnl Loul haul. 

70, II csi Alhih. ll rfcs.1 dc dicu 
que Lui. louange I Lui dans cette 
vie el dans. T Au-dela! Le pouvoir 
supreme Lui apparticnt: ct a Lui 
aboutira voire destin a tous, 

7L Que dine /.-vous si Allah 
6lendait pcrpcluel lenient la nuil 
sur vous, jusqif au Jour de la 
Resurrection? Quelle divinite, autre 
que Lui, saurail vous apporter de la 
lumicrc?! Nc pourricz-vous pas 
bien entendre 7 ! 

72. El que dirie/.-vous si Allah 
etendait pcrpctucllcrncnt lc jour 
sur vous, jusquau Jour de la 
Resurrection? Quelle divinile, aulre 
que Lui, aaurait vous ramcner la 
nuit pour voire repos?! Me pourriez- 
vous pas bien voir?! 

73. C*esL par Sa Misericords 
qu'Il a ctabli, pour vous, la nuit ou 
vous vous repose et le jour ou 
vous rcchcrchez Scs bienfails; vous 
en scrcz pcur-ctrc rcconnaissants. 

74. Le jour ou les impics seront 
imerpelles par Lui, II [lew] dira: 



v T * ,i, i - - - -- ^ _i , . h ■ ^ ' T J - 




28. Al-Qasa? 



Pa i tie 2D 



601 



« s- 



«Ou snnl les divinites que vous 
prctendicz M T associer?» 

75 ♦ Le jour oil Nous prendrons 
un temoin de chaque tommunaute 
en lcur disant; «Apportcz votrc 
preuve.» A ce moment- la, Lous 
sauront que la V£rir6 apparticnt a 
Allah Seul et Louies les fictions 
qir ils invcniaicni s'evanouiront. 

76* Tel est l'cxcmplc de Qarun 
(Core) qui apparlenail an peuple de 
Moi'sc: il ful arrogant covers cux. 
Nous lui avons donne tarn de 
Iresors que le- seul poids de leurs 
clefs ctait Line charge trop lourdc 
pour une legion d hommes robusles. 
Quclqucs-uns partm les siens lui 
dirent: «Ne so is pas trop fier de ta 
nchesse, Allah n'aimc pas les 
arrogants. 

77, Recherche pluLoL, par le 
moyen de cc qu' Allah t f a aecorde, 
le bojiheur de la vie de 1'Au-dela. 
sans sacrificr ta pari de bonhcur 
Icrrcstrc: sois bon envers autrui, 
comme Allah esl Bern en vers Loi. 
Evitc de scmcr le desordre sur tcrrc, 
Allah ivaime pas les malfaiteui"S», 

78, Core repliqua en disanl: 
«C est umquemcnr par mon savoir 
que j'ai acquis ma fortune. » Nc 
sait-il pas qu'avanl lui. Nous avons 
fait perir des generations autremenl 
plus redoutables et qui avaient 
amasse plus de riches ses? Croit-il 



: - \- 



i--- 1.^-1"* 



28. Al-Qasa? 



Pa i tie 2D 



602 



« s- 



que les cmrrincls n'auront pas a 
rendre compte de leurs forfaits? 

79* Lorsque Core sortit, un jour, 
devant son peuple, dans Fecial de 
son apparat, ceux qui convoitaienl 
les biens d'ici-bas dirent; «Plut au 
cicl que nous possedions unc richesse 
comme celle de Core. Quelle 
magnifique fortune est la sienne!» 

8ft. Mais ceux qui etaient doles 
dc science rdpliqucrctit : ^Malheur 
a vous! La recompense d 1 Allah en 
faveur dc cchu qui croit ct qui fait 
des ceuvres pies est bien meilleuie; 
elle ne sera accordee qu'a ceux qui 
demcureni constants dans leur foi.» 

HI. Soudain. Nous icndimcs la 
Tone pour cngloutir Core et son 
palais, II n + eut point de partisans 
pour le sQuLeuir contre A LI all et il ne 
put rien puur lui-mime. En effet, 
Core n'aurait pu £tre sccouru. 

82. Aussitot, ceux qui, hier. 
convoitaieut sa place direnl: «Eh 
bicn! Allah dispense Scs bictis a qui 
II vcut parini Ses scrvitcurs, soil 
avec largesse soit avec mesure; si 
ce n^etait Sa btmte en vers nous, II 
(Allah) nous aurait fait cnglouiir 
Icomme Core]; eh bieji' Les infideles 
ne seront jamais bienheureux,» 

83, En vcritc, le bonheur dc la vie 



<k '"IK" 7 



-;r - * } ,< : ----- ^ 



(1 j Che?. Wafsh; .Sa bonte en vers nous* 



nous aurions ete englcutis , r , » 



28. Al-Qasa? 



Pa i tie 2D 



603 



« s- 



de l'Au-dcla, Nous le dcstinons a 
ccux qui ne chcrchcnt pas a domincr 
le monde ni a seiner le desordre 
sur lerre. A hi fin, le bonheur xera 
toujours pour lcs pieux. 

84. Quictmque apporle dans 
son biJan on bienfait, beneficiera 
dune recompense riicillcurc. 
Quant a celui qui vienl avec un 
mcfait, il n encaisscra que lc prix 
de son ctuvre. 

85. CTesl Allah, qui fa fail 
r obligation d'assumer le Coran. qui 
tc ratne-nera siircment a ton premier 
sejour. Dis alors: «Mon Mai Ire 
connait micux [que quiconque] 
celui qui apporle le message de la 
Verite\ ct celui qui errc dans un 
egarement manifesto* 

86. Tu n cspcrais pas que 
ce Livre te ful revele; ce n/esL 
que par misencorde de ton 
Seigneur. 

87. Evile done d'etre Tallie des 
infidclcsT Evitc que ces mccrcants 
ne te deUmrnenl des Enseignements 
d' Allah, qui font ele reveJes! 
Appclle a suivre la voie d 1 Allah et 
ne sois, en aueune facon^ dans le 
camp des paiens! 

8& + Ninvoquc aucunc divimrc 
autre qu ' All ah 5 II n'esl de dieu que 
Lui. Tout peril sauf Sa face, A Lui 
le pouvoir supreme, et a Lui 
aboulira voire deslin a tous. 



* **" I J 1 1 | I i " I * J I _-" 



29. Al- 1 AnkiibOt 



Partie 20 



604 







29, AL- e ANKABUT (I'araigne*) 







Frenegirienne (sauf les versets Id II), revelee apres la saurafe 
des "Byzantiws". Elle compte 69 versets. Son litre est tire du verset 41. 

La sourate affirme que la mise a Vepreuve est ineluctable, comme 
pour les nations anlerieures. Elle recommande de prendre sain des 
peres et meres, puis decrit les manoeuvres des mecreants visanl a 
divoyer les croyants. 

Apr$$ evocation de la mission d'un certain nombre de Prophetts 
et du tnalketirtux sort de eertaints nations, tile donna la parabola de 
la toile d'atuignee pour iUusirer la pricarile des protections en dehors 
d' Allah et inciter a la meditation et aux veuvres pies, avant d'etablir 
la mortalite de ehaque dme et la retribution pour chaeun selon ses 
wuvres, ainsi que quelques exemples de la toute puissance divine. 



Au nom d 1 Allah, te Clement, 
le Misericordieux. 

1. Alif.Latn.MTttL 

2. Comment les hummes pcuvcnl- 
ik s'imaginer qiril leur suffit de 
dire: «Nous eroyons» pour quon 
les laisse sans qu'ils ne soient mis 
a l'epreuve? 

3. Or. Nous avons mis a Tepreuve 
ceux qui avaient vecu avant cujl 
Allah reconnaitra surement les 
vrais croyants des faux fi deles. 

4. El comment ecus, qui eommctlcnt 
les actions impies s'imaginent-ils 
pouvoir Nous echapper? Quel faux 
jugement que le leur! 

5. Celui qui complc sur la 
rencontre avee Allah doit savoir 
que le rende/.-vous avec Allah est 
proche. II entend lout, II sail loul. 



1 ?-^r^- -J*} 



29. Al- r AnkahQt 



Pa i tie 2D 



605 



6. Cclui qui combat pour la 
cause d s Allah ue le fait que dans 
son proprc inrMt. Allah Se passe 
bien des rciondes, 

7. A ceux qui croient el 
aeeomplissent des ocuvres pics. 
Nous ferons remission de leurs 
mcfaits ct les rclribucrons pour les 
meilleures de leurs actions. 

S. Nous avons recommande a 
rhommc de bicn trailer aca pert; el 
mere, mais [Nous lui discus |: 
«S : ils tcnictit de ic eoniraindrc a 
Me donnei' - sans connaissance de 
cause — un associc, nc leur obcis 
pas! (Test a Moi qu ' aboutira votre 
dcsiin a lous, Jc vous fcrai savoir 
ce que vous faisie7.» 

9. Ceux qui croient el font 
ceuvrcs pics. Nous les recevrons 
parmi les saints. 

10* Parmi les homines, il en est 
qui disenl: «Nous crayons en 
Allah. » Mais si on les fait soufrrir 
pour la cause d 7 All ah, lis assinnlenl 
la persecution des homines au 
chatiment d' All ah. Quand Allah 
donne une victcire aux fideles, lis 
disenl a ccux-ci: «Nous 6tions bicn 
de votre cote,» Croient-ils qu' Allah 
nc connart pas cc que les hommcs 
pen sent au fond de leurs creurs? 

11* Allah connart parfaitcmcnt 
les croyants et II connait parfaitement 
les hypocrites. 



5^ A$\ O^A^AJ^fJ^^ 



Of 



if 



jjf^ '■ 'jUPJ tf$J 

m "If -^-1 t * ■" h** **vL 

■ ; 



29. Al- r AnkahQt 



Pa i tie 2D 



606 



12. Les mecreanls disent aux 
fide les: «Suivez-nous et nous 
porlerons alors lc fardcau dc vos 
peehcs.>> Or, ils nc porlcront ricn 
dc leurs pcchcs, ils tic font que 
menrir. 

13 + Certes, ils porteront lc poids 
dc leurs propres peehes ct d'autres 
encore. Us seront interroges, lc 
Jour de la Resurrection, sur lous 
les mensonges qu'ils iiiveiitaient. 

14, [Rapprilc-Lui que] Nous 
avons envoye Noc a .son pcuple, 
qu'il a prSchc millc ans moms 
cinquantc. Puis lc deluge les 
cmporta en ctat diniquitc. 

15, Nous V avons alors sauve 
avec ses companions a bord de 
FArche donl Nous a veins fait un 
signe pour les mondes. 

16, [Rappclle-toi Abraham] qui 
dit a son pcuple; «Adorez Allah! 
Soyez pieux en vers Lui! Cesl 
beaucoup mieux pour vous, si vous 
savicz.» 

17* «Vous n'adorez, cn dehors 
d' Allah, que dew idoles el irinvenle/ 
que des mensonges, Ccux que vous 
adorcz cn dehors de Lui nc peuvent 
vous procurer aucun moyen dc 
subsistence. Recherche/: done les 
biens auprcs d T Allah f Adorcz-Le ct 
soycz reconnaissants en vers Lui! 
Cesl a Lui qu'aboutira voire 




fcjJul M^'jJ^ J^j'Ou' ~J>u**Z}t) 



At. ni 



29. Al- r AnkahQt 



Pa i tie 2D 



607 



dcslin a u>us.» 

18. Si vous traitcz cc message 
dc mensonge, d 1 autrcs conimunautcs 
Ton: rcjete aupaiavant, Mais le 
devoir du Messager n'est que de vous 
en dormer une information claire. 

IV, Ccs impies . nc voient-ils pas 
comment Allah instaurc la premiere 
creation, puis la renouvelle Cela 
est bien aise pour Allah. 

20. Dis: «Voyagcz de par le 
mondc ci voyez comment Allah a 
precede a la creation premiere! lit 
II accomplira la derniere.» Allah 
est Omnipotent. 

21. H ehatie qui II veut el fail 
miscricorde a qui II vctit. C est a 
Lui qu'abourira votrc destin a tons. 

22. Nul. panni vous, n'echappera 
a Son pouvoir, ni dans le ciel ni sur 
lerre, el nul n'aura, en dehors 
d' All ah, d L alh£ ni de protccicur. 

25* Ceux qui denient les signcs 
d' All ah el la comparution devant 
Lui som ceux qui desesperent de 
\'la Miserkrorde, ceux -la subironl 
un toiirmcnl douloureux. 

24* [Comme] le peuple d 'Abraham 
qui n'eut d'aulre reponse [a son 
prechel que de dire: «tTuez-le ou 
briilez-le vif!» Mais Allah le sauva 
du Feu. II y a la des signes certains 
pour les croyants. 



- 



29. Al- r AnkahQt 



Pa i tie 2D 



61)S 



25. Abraham dit alors a son 
pcuplc: «Vous avez ptis ces idoles 
en dehors d' Allah sculcmcnt par 
complaisance cntrc vous dans cc 
has monde, main le Jour de la 
Resurrection vous vous renicrcz 
les uns les autres, et vous vous 
maudirez les uns les autre s. Votrc 
sejour final sera l'Lnfer, vous 
naurcz. aueun protcelcur.» 

26. Loth a cm au message 
d* Abraham; el celui-ci dit: «Je vais 
quitter cetlc tcrrc, pour allcr ajpris 
de mon Maitrc. II est, cn vcritc\ 1c 
Puissant el le Sage.» 

27. Nous lui avons alors donnd 
Isaac, [coinmeiilsl, ct Jacob [comme 
petit- fils], et, dans sa descendance, 
Nous avons etabli la prophetic et la 
science des Ecritures. Nous lui 
avons accord e sa retribution en cc 
monde et, dans I'Au-deJa, il sera 
pro mil au rang des saints 

28. Et Loin qui dit a son pcuplc : 
«Vous vous livrcz a un vice 
abominable. Aucun pcuple avant 
vous nc praliquail ec genre dc 
turpitude. » 

29* «Vous portez votrc desir 
eharnel sur les males. Vous coupe/ 
ainsi les sources dc la procreation ct 
commettez au scin de votre groupe 
les actes les plus odieux.w Mars la 
sculc rcponsc dc son pcuple fut dc 
dire; «bais fondre sur nous le 



^Ja*^. j^ ^-^ j ■ sj> 




C£^' 




29. Al- r AnkahQt 



Pa i tie 2D 



60S 



chatiment d' Allah, si lu dis vrai!» 

30. Loth dit: ^Seigneur] Accorde- 
moi Ton sccours centre ec pen pic 
perversa! 

31, Loisque Nos Messagers sont 
venus apportcr rhcurcuse annoncc 
a Abraham, ils lui out dit: «Nous 
aliens delruire cette cite, car ses 
habitants sont des coupablcs avcrcs.» 

32* «Pourtant Loth s 7 y trouve» 
fit Abraham. Les anges Messagers 
rcpliqucrcnt: «Nous connaissons 
micux [que toi] ccux qui s'y 
iron vent. Nous aliens sauver Loth 
et sa famillc homiis sa femme qui 
resLera avec les damne* » 

33. Lorsque ces Messagers se 
presenlerent chez Loth, il fat fort 
afrlige, redout ant que son bras ne 
puisse les prole ger. Mais aussilol 
les Messagers lui dirent: «Nc crains 
Tien, ne sois pas afflige! Nous 
aliens tc sauver, toi et ta famillc, a 
r exception de la femme qui restera 
avec les damn6s.» 

34. «Nous all on s laire tomber 
sur les habitants de cette cite unc 
in f anu e du ciel ctimnie pnx des 
crimes qu'ils eommettcnt.» 

35. Nous en avons laissc un 
signc manifeste pour ccux qui savent 
reflechir. 

3ti. Aux Madianitcs, lcur Prophctc 
Su aib a dit: «0 mon pcuple ! Adorez 



JJ^Oi 



-4^JU3 d& 



29. Al- r AnkahQt 



Pa i tie 2D 



610 



Allah! Prcparcz-vous pour k Jour 
Dernier! K T e repandez pas le desordre 
sur lcnc!» 

37* Mais les gens de son pen pic 
Font traitc dc mcntcur. En 
consequence, ils fureut saisis par le 
Seisme et se relrouverent aussilol 
gisant dans leurs demcurcs. 

38* II cn est ainsi dc c Ad, dc 
Jamud dont le sort vous est indique 
par les vestiges de leurs cites. 
Satan a fait qu'ils se complaisaienl 
dans leurs. comportements, et les a 
d6tourn£s dc la bonne voic, alors 
q if ils auraicnt pu ctrc clairvoyants. 

39* Comme Core, Phaiaon et 
1 1 am an, auxquels Moise avait 
apporte des preuves evidentes. Ils se 
sunt enor/gueillis sur lerre, mais ils 
nc pouvaicnt point Nous dehappcr. 

40, Nous avons chatic chacun 
cn fonction dc son crime: certains 
ont subi le dechainement de 
rOuragan, d aulTes lurent diaties 
par le Cri sinistra, II en est que 
Nous avons cngloutis dans La tcrre. 
oil que Nous avons noyes. Cc n est 
point qu'Allah etait injuste envers 
eux, mais ils s'etaient fait tort a 
eux-memes. 

41- Ccux qui ont pris des allies 
cn dehors d 1 Allah sent comme 
Taraignee qui se fait une demeure 
[de sa toile], Or quelle demeure est 




f _T--- .-- -- ^ F ^ T - ^ P ^ .- 




4j CJ_-^ ij^J^-t^ti 



5» 



29. Al- r AnkahQt 



Pa i tie 2D 



611 



plus precaire que celle de Faraignee? 
Ah, s'ils pouvaient cn cite 
conscicnts ! 



42* Allah sait que tout cc qu'ils 
invoquent v ' en dehors de Lui if est 
iien v "". C/est Lui le Puissant et le 
Sage, 

43. Voila des cxemplcs que Nous 
citons a l 1 intention des hoimncs. 
Seuls les esprits senses peuvent les 
comprendrc. 

44. Qu Allah ait ere 6 les cieux 
et la terre pour utic bonne raison, ll 
y a la un signe certain pour les 
croyants, 

45* Expose done ce qui fa etc 
revele dans le Livre, el veille a 
raccomplissement dc la pricrc 
riluelle, la priet e deLoume de J a 
turpitude et des acles bl amah les. 
Mais rien n'est plus grand que dc 
se fake evoquer par All all'"'', Allah 
est parfaitcmcnt au courant dc vos 
ocuvres. 

46* Nc discutcz avec les gens 
du Livre que d'une facon couxtoise, 
a mains qu'il ne s'a^Lsse de eeux 
d'enire cux qui sont dc mauvaise 
foi. Ditcs-lcur: «Nous croyons a cc 





(1) Chc^, Warsh: "...loul cc que vout invoqucz. . . >■ 

(2) Certains cenmneniateurs pensetit que la signification est ■aqif Allah 5 ait 
tout ce que vous adorez en dehors de Lui.j* 

(jj D'aulres cxcgctcs. pcnscnl qu it s'agil dc 1' invocation d' Allah cl non du 
fait d'etre evoque par Allah, 



29. Al- 1 AnkiibOt 



Partie 21 



612 



qui nous a ei£ rcvclc commc a cc 
qui vous a etc rcvclc; Jiotrc Dicu 
est le me me que le voire, et nous 
Lui sommes enlierement sminiis.» 

47, Ainsi I'avons-Nous revele 
k Livrc. Ccux qui ont rccu ks 
Ecritures y eroient ainsi que 
cerlains de les contribules. Seuls 
ks. mc'crc'ants rcjettcnt Nos signes. 

4&. Avant cc Coran, tu nc 
recitais aucun livrc revele. ni ne le 
Iranscrivais de ta main, ce qui aurail 
justific le clout e dc tcs detraeteurs. 

49* Eii fait, cc Goran est consume 
de versets tres c lairs, conserves 
dans les eocurs dc ccux qui oni rccu 
Notre science. Seuls les injustes 
renient Nos versets. 

SO, Quils disent: «Pourquoi n'a- 
l-il pas rccu des signcs miraeukux 
dc son Seigneur »? Dis-leur: «Lcs 
miracles relevent d' Allah Seul. 
Quant a moi. _je n'ai qu a vous 
transmettre un avertissement clair.» 

SL Ne leur suffit-il pas commc 
miracle que Nous L'ayons revele ce 
Livrc dont on lcur donne lecture? 
II y a la, en verite* une misericorde 
el un rappel pour ceux qui croient. 

52. Dis-leur: « Allah suflil comme 
Temoin entre nous et vous. II 
connail tout ce qui esl dans les 
cieux ct tout ce qui est sur tcrre. 
Ceux qui choisissent Terrem et 



■■<> 



J .■''•I 



■V- 



_ j 



5 ^jr^tM^^^ 

Of-J * 1 C{^W 1 iA>Ji. 



29. Al- r AnkahQt 



Pa i tie 21 



613 



rejettent la ft>i en Allah son! les 
vrais perdants.» 

53* lis ironisent en te press ant 
de faire hater leur chatiment. Si 
son Urmc ti ? 6lail pas dcja fixe, ll 
les frappcrait aussitot;. il kur sera 
inilige un jour a rimproviste, sans 
qu'ils le pressenLenl. 

54. Qu ils te press ent de le 
hater, eh bien, la Gdhentic ccrnera 
tous les mcercants. 

55* Le jour oil lc tourment les 
submergera du haut de lenrs tetes 
au has de leurs pieds, il leur sera 
dit: «Goutez les fruits de vos 
ccuvres!» 

S6 + 6 Mes serviteurs croyants! 
Sachez. que Ma terre est assez vaste 
pour vous tous. N adore/ done que 
Moif 

57, Tout etre vivant goutera a la 
mort et vous serez tous ramenes a 
Nous. 

58, Alors, ceux qui croient el 
font oeuvres pies serotit admis dans 
les hauts lieux du Paradis ou 
coulent des ruisseaux, pour un 
sejour eternel; heureuse recompense 
des bons pratiquants 

59, qui onl su clre constants! el 
confiants en letir Maitre! 

6(h A combicn d'animaux 
incapables de prendre en charge 



)t . .. -m-Vl x. hi'. 1*1 



? fc. i 1 " : " i 



1 ■ aJia^PiLi 



k- J l *£ ^ ••-IT - - tt'; 



29. Al- r AnkahQt 



Pa i tie 21 



614 



leur propre nourriturc, Allah doruic 
lcs moycns dc vivrc, commc II lc 
fait pour vous. C'est Lui qui 
nl end lout et qui sait tout. 

61, Si tii demandes [aux 
mccriants] qui a erec lcs cicux ci 
la terre, qui a assujetti lc soleil et la 
lune, ils dironL que c'est Allah. 
Pourquoi alors sc comport cnt-ils- 
en in senses 7 

62. Allah dispense Ses biens a 
qui II veul par mi Ses servile urs, 
soil avee largesse soit avee me sure, 
11 est Omniscient, 

63- Si Ivj leur demandes qui a 
fail tombcr du cicl ccttc cau avee 
laquclle II fair rcvivrc la terrc 
motte, ils diront: «Cest Allah». 
Dim -kur: «Louangc a Allah!» Mais 
la plupart d'entre cux sont 
inconscienls. 

64. La vie dans ce has monde 
n est que divertissement et jeu. 
Cest la Deiniere I dans 1 ; Au-dela] 
qui est la vraie vie, Ah! S'ils 
savaicnt. 

65. Quand ils (lcs homines) 
s'embaiquent en mei\ ils invoquent 
le Nom d' All ah, [Lui] rendanl Le 
eulte, a Lui ScuL mais des qu ll lcs 
mene a bon port, ils Lui don n en I 
aussnol des as series. 

66. Eh bien! Qu'ils rcnient le 
message que Nous leur a vous 



"I- V_ ^ ■> .- J -i- r-I J j' 



I ■■ -"7."" > "I "J 7 ^li (J *r 

^ j jc * w»: o-i j 1 *w 



5 



3^ 



29. Al- r AnkahQt 



Pa i tie 21 



61S 



donne et qu ils jouissenl de la vie, 
bicntor ils sauront [cc qui les attend 1 f 

67* N'ont-ils pas observe que 
Nous mom etabli pour eux un 
sancluairc inviolable, tandis. que 
ccux qui sont alcntour sont 
viclimes d enlevement el de 
pillage? PersifiLent-ils a enure a 
rerreur, et a m6connailrc lea 
bienfaits d' Allah? 

68. Y a-T-il plus injustc que 
celui qui invente les mensonges 
sur Allah el qui renie la Verite 
qu ? il recoil? N cst-il pas, cn la 
Gehenne, un lieu de sej our pour les 
inecreants? 

69, Ceux qui lultenl pour Noire 
cause, Nous les dirigeons sur la 
bonne voic. Allah assistcra toujours 
ceux qui font le bien. 




J / 'Jr ' , '-"1 1-- - ~\ f ..- - * f- 




30. Al -Rflm 



Pa i tie 21 



616 



* 1 fJjJ' 







30. AR-RUM (tes byiantitis) 







Prehegirienne (muf le veraet J7) ? revelee apres la souratt de "la 
Dechirure", Ellt compte 60 versels. Son litre est tire du deuxitmt 
venal. 

La sourate annonce la defaitt d'Ar-Rurn [les ByzantinsJ el leur 
vickrire prochaine. Elle invite a tirerles enseignements des extmpks 
de la toute puissance d 1 Allah y donnes dans de longs passages du 
texte. 

Elle incite enfin a la sincerite du cutte y montre la versatility de 
I'homme el reeommande la Constance. 



Au nam d 'Allah, le Clement} 
le MisericordUux. 

1. AlifXam.MIm. 

2. C cries* Jes Remains om eie 
vaincus 

3. dans utic contrite voisinc'- 1 '. 
Mais apres leur defaite, ils 
vaincroni 

4. dans quelqucs annccs. La 
Decision en appaitient a Allah, 
avanl c online aprcs. Cc j our- la lcs 
croyants se rejouiront 

5. du secours d' Allah. [Allah] 
apporle Son secours a qui II veul. H 
csl k Toul-Puissanl, lc Miscricordicux. 

6. C'cst unc promcssc d ? Allah! 
Allah nc faillit jamais a Sa promcssc, 
mais la pluparl dcs homines nc [lc] 



-r JJ 



(1) Les polylheisl.es mecquois disaient aux cro yarns; «Ne voiem-ils pas que 
les Byzantins - gens du Livre comme vn-us. — viennent d'etre vaincu.s par 
lcs paiens pcrses'V Cc verse I Put rcvclc pour annonccr aux cruyanls la 
victoire trej piwhaiue des ByzaiUim, qui eut effectivemeiJt lieu. 



30. Ar-Rifm 



Pa i tie 21 



617 



T 1 friJs-t 



* 1 fjjJ' S J-^ 



savcnt pas. 

7. Ik connaissent les apparences 
dc la vie dici-bas, mais n' accordant 
aucune attention a la vie de lAu- 
dela. 

8. Pourquoi n ? ont-ils pas reflechi 
en eux-memes? Allah na cree les 
cieux, la terre et ce qui est enlxe les 
deux que pour unc bonne raison ct 
en leur as sign ant un terme fixe. El 
pour t ant, bcaucoup dhommcs nc 
eroient pas a la renconlre de leur 
Seigneur. 

9. Nonl-ils pas voyage de par 
lc moiulc ct constate cc que fut la 
fin de ceux qui ont vecu a van! eux„ 
qui ctaicnt plus puissants qu'eux. 
qui avaient pu travail lei' la terre ct 
la pcuplcr plus qu'eux.. ct qui 
avaient recu des preuves apportees 
par leurs Messagers? Allah n'elail 
nullement injuste envers eux; ils se 
faisaient toil a eux-menies. 

10* II s* est tiouve que la fin de 
ceux qui oni commis lc pirc a €t€ 
funeste parce qu'ils out deirie Nos 
signes et les ont Loumes en derision. 

1 1 , Allah fait la creation premiere- 
II en assurer a la scconde, et e'est a 
T.ui qu'aboutira votre destin a tous, 

12. Le jour de lavenement de 
THeure, les ciiniinels seront frappes 
dc consternation. 



13. Ils 



n auront 



point 



>-**■ J ?< • i 



9 |£J^l£jJ' 



4 t'-J -"> 



LI J -j _-! ^ J ^ 



30. Ar-RDm 



Partie 21 



MS 



d'intcrecsscurs parmi ccux qu'ils 
avaieiH associes [a Allah] L et ils 
rcnicronl kur cullc. 

14, En efiel, le jour de ravenement 
de rileurc. les homines seront 
reparlis [en deux J. 

15. Ceux qui croyaient el 
accompli ssaictii dcs ocuvres pics se 
delecteront dans lcs beaux jardins. 

I6 + Quant aux infidclcs qui 
rejetaiem Nos signes et ne croyaieut 
pas a l aveiiemeul du Jaur Dernier, 
ils scront livrcs au chatuncni. 

17. Qu'Allah soit Exalte [par 
vous| soir ct matin! 

18* Que louangc Lui soit rendue 
dans les cieux et sur terre, au 
crepuseule et au milieu de la 
joum.ee. 

19. C T csi Lui qui fait sortir le 
vivant du mort, et qui fait sortir lc 
mort du vivant. qui rend la vie a la 
lerre morle, el c'esl ainsi que vous 
sere/. rcssuscitcY 

20. L'un de Ses signcs est dc 
vous avoir crccs de poussiere, et 
voila que vous etes devenus un 
monde qui peuple [la lerre]. 

21. Un autre signe de Lui esl 
d' avoir crcc pour vous des cpouscs 
dc votrc cspccc. pour que vous 
cohabitiez. avec elles. II a etabli 
cntrc vous af fee lion cl tendrcssc. II 



j- m j -I 1 j- - f J-i r*~ j"- 



4 Kir 



30. Ar-Rifm 



Pa i tie 21 



619 



T 1 friA-t 



* 1 fj/ S J-^ 



y a la dcs signes cvidcnis. pour 
ceux qui savcnt rcflcchir, 

22, Parini Scs signes aussi, la 
creation des deux et de la terre et 
la diversile de vos langues el de 
vos couloirs. II y a la dcs signes 
cerlains pour ceux qui savent. c ■ 

23. Font egalement partie de 
Ses signes: voire sommeil la nuit el 
[vos activates ] lc jour, en quctc de 
Ses f avoirs. II y a II des signes 
evident s pour ccux qui veulcnl bien 
entendre. 

24* Et de Ses signes encore, le 
fait de vous montrer les eclairs, 
objets de erainte et d'espoir; II fait 
tombcr du cicl unc eau avec 
laquelle II rend vie a la terre morLe. 
II y a la dcs signcs pour ceux qui 
savent mediter, 

25. Un autre signe de Sa 
puissance, est la sustcnuilion du 
ciel et de la terre scion Son or die. 
A la suile d un seul Appel, vous 
soriircz aussiloi de tcrrc. 

26. A Lui appartiennent tous 
ceux qui sont dans les deux et sur 
icrrc Tous Lc vcncrcnl. 

27. C T cst Lui qui instaurc la 
premiere creation du monde, puis 
qui en fcra la deux ic inc. (Test la 
chose bien aisee pour Lui. C'est de 



;- 




-\ . V.- K .- - ,t 



' -f +1 T!" ^ -At tl ^ c T- 



(1 ) Che?. Wflrsb; des .signes certains pour ] 'ensemble des liuitiainj ,» 



30. Al -Rflm 



Pa i tie 21 



620 



T 1 *sJs-t 



Lai que reinvent les modules [de 
creation] les plus parfaits, dans les 
cicux cl sur lerrc; e'csl Lui le 
Tour-Puissant, lc Sage. 

2S + II vous propose un excmple 
lire de voire propre organisation 
socralc. Acccptcnez-vous de prendre 
des associes a pari entiere panm 
vos esclaves, partageant avec vous 
les biens que Nous vous avons 
octroyes, ct auxqucls vous portericz 
la me me consideration qu'a vous- 
mcmcs? C'est ainsi que Nous 
detaillons les exemples de Nos signes 
pour ceux qui sonr doucs de raison. 

29* Mais les injustes suivront. 
toujours avcugldmcnL leurs penchanis. 
Nul ne saurait bicn guider ceux 
qu' Allah voue a l'erreur. Ceux -la 
n'auronl pas de sccours. 

30. Sois loujours prct a cdl6brcr 
le culte avec ferveur. selon la 
predisposition qu'Allah a crcce 
chez toute ame. [C r est une] oeuvre 
immuablc d' Allah. Telle est [la 
voie de] la religion orthodoxe. 
mais la plupart des hommes n'en 
sont pas iuformes, 

31* | Kevenez done] repentants 
vers Lui 1 Redoute/, Sa eolere! 
Observez la priere rituelle, et ne 
soy 67. pas au nombre des pohtheistes ! 

32. Ne soy 67. pas de ceux qui, 
en tnaticre de religion, sc sont 
di vises en sectes diflerentes, don l 



r> Ml fu', ''". v\ 



30. Ar-Rifm 



Pa i tie 21 



621 



T 1 friA-t 



* 1 fjjJ' 



chacunc se complaisail dans sa voic. 

33, Lorsquc les hommcs sont 
atteints d'un mal, ils implorent 
sincexenient leur ..Seigneur, mais 
des qu'Il lcnr fait gouter dc Sa 
Grace, voila que certains d entre 
cux sc pcrmcttcnL dc Lui dormer 
dcs assocics. 

34* Alii Qu'ils rcriicnt Nos 
bienfaits! JouUsez done de cette vie, 
vous saurcz bicniol [cc qui vous 
attend 1 1 

35* On bicn prctcndcnt-ils 
recevoir de Nous une revelation qui 
conferc unc autontc quckonquc a 
ceux qu'ils out pris cominc assocics'? 

36, Lorsquc Nous faisons scntir 
Nalre mi fieri corde aux homines, ils 
s'en rcjouisscnt. mais quand un 
mal les frappe a cause de leurs 
oeuvres, voila qu'ils tombent dans 
1c dcscspoh\ 

37* N om-ils pas observe qu' Allah 
octrois Ses dons a qui II veut, avec 
largesse on avec me sure 7 11 y a la 
des signes certains pour ceux qui 
croient. 

38. Que Ton domic la part qui 
est due aux proches, aux infortuncs 
el aux voyageurs demunis. C'est la 
une bonne ceuvre pour ceux qui 
cherehent [par ccite oeuvrc a voir] 
la Pace d' Allah. Ceux- la seront les 
bienheureux. 



3'j ' j jii^ ^4^'' 



3(1. Al -Rflm 



Pa i tie 21 



622 



T 1 *sA-t 



39. Sachez que ce que vous 
conscntcz en credits usuraircs pour 
accroitre vos fortunes, au detriment 
d'autrui n aura aueunc valcur 
auprcs d' Allah. Par contrc. ce que 
vous co use ute/ en aumtme pour 
chercher [a voir] la Face d* All ah. 
Allah vous cn pay era au multiple 
la valeur, 

40. C'cst Allah qui vous acrccs. 
qui vous a fourni votrc subsistance, 
qui vous fera mourir et qui vous 
ressuscitera. Y en a-l-il, parmi vos 
asjiocie*, qui puissenl faire quoi 
que ec sort de tout cela? Gloire a 
Lui! II est bien au-dessus de tous 
ceux qu'on Lui associe, 

41. A cause des mauvaises 
reuvres des humains, le desordre 
est apparu sur lerre el sur mcr. 
Allah voulait les sanctionncr pour 
une partie de leurs agissements 
afin qu'ils se repemenL 

42. Dis[-leur]: « Voyage/, de par 
lc tnondc pour constater lc sort 
final de ceux qui avaient vecu 
avant vous ct dont la plupan 
etaient des polytheistes!» 

43. Sois toujours pret a suivre 
la religion de rectitude avant 
ravenement d f un jour deereLe 
ineluctab lenient par Allah, le jour 
oil les huniains vont se scinder [en 
deux groupes]. 



■ | _ 



30. Ar-Rflm 



Pa i tie 21 



623 



* 1 fJjJ' J JUK 



44. Les mecreanls porteront la 
charge de leur impiete alors que 
ceux qui faisaient le bien auronl 
prepare leur salut. 

45. En cffct, Allah retribucra dc 
Scs favours lcs croyants qui 
accomplissent les ocuvres pies, 11 
n 'aime pas les mecreants. 

46. Parmi les signes de Sa 
Miserieorde, renvoi des vents qui 
annonccnt dc bonnes pluics, pour 
vous fa ire scntir V cffct dc Sa 
Grace, comme lis peimettent aux 
vaisseaux de naviguer sur Son 
Qrdrc : afin que vous vous livricz a 
la quctc dc Scs favours. Pcut-ctre 
scricz vous rcconnaissauts! 

47. Avant toi h Nous avons 
envoys d' autre s Messagers a leurs 
peuplcs, apporiant des pre uvea 
evidentes, Nous avotis sevi conire 
lcs crimincls I qui lcs ont renics|: 
car e'est a JS'ous dapporter le 
sec ours aux croyants. 

48. C'est Allah qui soulevc lcs 
vents qui suscitcnt la formation dc 
nuages qu'II rep and dans le ciel 
comme II veut. II en fail des masses 
eondensecs, du scin dcsqucllcs Ton 
voit l'ondee se precipiter. Quand II 
les fait lorn her en pluie sur qui II 
veut parrni Scs scrvitcurs, lcs voila 
qui s'enrejouisscnt, 

49. alors qu'ils etaient. avant de 



■ft** jF J 



30. Ar-Rifm 



Pa i tie 21 



624 



TWsA-i 



* 1 fJjJ' S J-^ 



la rcccvorr. fig£s dans lc ddscspoir. 

50, Que Ton observe les effets'- 1 ' 
de la tmscricordc d' Allah | que Ton 
voitK comment II rend la vie a la 
lerre morte. C'esl de telle fa^on 
qu'Il ressuscitcra les morts. II est 
vraiment Omnipotent. 

5L Si par contrc Nous envoy ons 
un [mauvaisl vent qui fait jaunir* 2j 
leur vegetation, les. hommes 
continucnt a rcnier Nos bienfaits, 
comme par le passe. 

52, En vcritc. tu ne pcux pas tc 
faire enlendre de ceux qui son I 
morls [dans leurs Sines J, ou de ecux 
qui sont sourds [a ton message], 
lorsqu'ils te toument le dos. 

53* Tu ne saurais non plus guider 
eeux suivenL aveuglemenl leur 
err cur; sculs t'cnicndronl ccux qui 
croient a Nos signcs ct qui Nous 
son l entierement soumis. 

54* C'est Allah qui vous a crees; 
vous naissez faibles. Puis II fail 
succedcr la force a votre faibles sc: 
aprcs la force vous rcdevencz faibles 
el clienns. Allah cree ce qu'Il veut. 
11 est Omniscient el Omnipotent. 

55. Le lour de Tavenement de 
rHcurc, les critninels jurcront n'ctre 
rcstcs [dans les tombes] qu'un brcf 



A m 1 




J 




jaws v:.-,-^.- 



(1) Chez Wursh: '(Que l'on observe 1' cllcl.. .*> 

(2) Pour certains exegetes c'est le vent lui-meme qui est Jaime, 



30. Ar-Rifm 



Pa i tie 21 



625 



T 1 friA-t 



moment, C'csl ainsi qu'ils avaieni 
T habitude dc falsifier la vcrite. 

56* Mais ceux qui out etc dotes 
dc la science et de la foi diront: 
«Vous etes demeures le lemps 
present avant la Resurrection ct 
voila le Jour de la Resurrection, 
mais vous ne vous en rendie/ pas 
compter 

57. Ce jour la, les excuses des 
injustcs ne leur scrviront a rien, car 
il ne leur sera pas permis de se 
faire pardonner. 

58. Dans ce Coran, Nous avuns 
cite" lant d'exemplcs a r intention 
des homines, mais memo si tu leur 
apportes toute sorte de miracles, 
les mecreants diront toujuurs: 
«Vous n'etes que des impostcurs.» 

59. Ainsi Allah seellc-t-Il les 
occurs de ceux qui s'obstinent a 
ignorer [Son message] , 

60. Sois done constant! La 
pramesse d' Allah esl ineluctable! 
Ne te laissc pas e"branlcr par les 
sceptiqucs! 



m>j^ ,y J*& VMS? 




31. Isijqm£n 



Partie 21 



626 







31, LUQMAN 







Prehegirienne (sauf les veraets 27 \ 2S et 29) ? revelee apres In 
sourate des "Rangs'\ EUe compte 34 versets. Son titre est tire du 
rerset 12, 

Outre une confirmation de la revelation du Litre, une description 
de la conduit e et du sort des mecreants et des croyants, une mention 
de quelques merveilhs de la creation et de certains signes de la 
puissance d' Allah, la sourate se distingue par la relation des 
preceptes de LuqmQn a son /Us, 

Au nam d i Allah, le Clement, 
te Misericordieitx, 



1. Alif.Lam.MTm. 

2. Voila lcs vcrscts du Livrc dc 
la Sag esse! 

3. Message dc salut et dc 
mi.sericorde pour les bienfaiteurs 

4. qui accomplissent la priere 
ntuelle, qui s'acqwUeiU de raumone 
legale el qui ennent fermemenl a 
r avcnerncnt dc la vie de TAu-dela. 

5. Ccu a -la sunt bicti guides par 
leur Seigneur, ils scront les 
bienheureux . 

6. Certains, panni les homines, 
s'emploient, sans science aucune. a 
se procurer les moyens de diffuser 
des di scours fri voles en vue 
d'egarer lcs aulrcs ct dc raillcr 
|Nos vers ct si, Ccux-la scront 
voucs a un tourmcnt infamant. 

7. Lorsqu'on recite Nos vcrscts 
a Tun d eux. il se detoume, plein 



> i y., '\\^ £ , Si K"i _jTS 

~» -iUij'ii^J^i.s-u'^^j 1 



\* } , iv* , v- r *t l - 



*Sfe 



31, 1 uqmiin 



Partie 21 



627 



t 1 tiJU" 



d'orgueiJ, fa is ant semblant de ne 
rien entendre, ou commc s*il etait 
dur d'oreille. A celui -la, pour toule 
bonne nouvelle, an nonce un 
cbatimcnt douloureux.. 

8, Quant a ceux qui croient et 
qui font le bien, ils seront admis 
'dux jardins de Felieite. 



9, La, ils demeurcronl 
erernellemcnt, e'est la vraic 
promesse d'Allah, 11 est lc Tout- 
Puissant, le Sage, 

1 ft. C'est Lui qui a cree les cieux 
sans piliers visiblcs |lcs soutenant| s 
qui a imp! ante dc solidcs monragnes 
sur J a terrc pour qu'elle ne vacille 
pas sous vos pieds, II a repandu sur 
leiTe Louies, sorles d'animaux. El 
Nous avons fait lombcr du eiel une 
eau avee la que lie Nous avons fait 
pousser toutes varictcs de 
vegetations luxuriantes. 

1L Telle est l'oeuvre d* Allah! 
Moiitrc/-Moi done les icuvres de 
ceux que vous adorez en dehors de 
Lui! Lh bien, les impics sont dans 
un egarement manifeste. 

1 2, Nous avons donne la sagesse 
a Luqman pour qu'il soil reconnaissant 
envers Allah, Fn fait, celui qui est 
reconnaissanl envers Allah, c*esl 
pour son propre iniereL Mais que 
celui qui se monlre ingrai sac he 
qu' Allah Se suftlt a Lui-mcme, 



J£^_)*j Lip- J&j ^££t&h 



4 C^it ^jy^J&^y^ 1 jt 



0 Xa^^*atS^^ 



31. Tsuqmln 



Pat tie 21 



62* 



qu'Il est Digne de louanges. 

13, Luqman dit a son tils qu'il 
exhortait: «6 mon fils! N h associc 
pas dc divinitc 5 Allah, ce scrait 
une injustice enorme'!» 

14. Nous avons recommande a 
rhommc dc bicn traitcr scs pcrc cl 
mere: sa mere s T cst deux fois 
extcnucc en le port ant et [en 
rallaitant] pendant deux ans jusqu a 
son sevrage. [Nous lui disons]: «Suis 
rcconnaissant envers Moi ainsi 
qu'envers tes parents, e'est a Moi 
qii aboutira votrc dc still a tous.» 

15 ♦ «Si tes parents tentent de te 
forcer a Me donncr, sans connaissance 
de cause, un assotie, ne leur obeis 
pas lout en restant courlois dans tes 
relations avee eux dans la vie cTici- 
bas. Suis la voie de ccux qui 
revieunent vers Moi en se 
repentant. Votre retour se fera vers 
Moi et Je vous ferai connailre ce 
que vous faisie/..» 

16* «6 mon ±11 s 1 IContinna 
Luqman 1: sachc que |toute fautc]. 
fut-elle du poids d un grain de 
moutarde. cache dans un rocher ou 
perdu dans les cieux ou sur Lerre, 
Allah la lera reconnaitre. En verite, 
Allah est Subtil et a eonnaissancc 
dc toul.» 

17 + «6 mon iils! Observe la 
priere. recommande Le bien. 



-I'. 




31. Luqmln 



Pat tie 21 



629 



1" ^ £U*| 5 jj-y 



deconseille le mal el supports 
patiemmcnt cc qui pent larrivcr. 
Tcllcs sent lcs qualitcs des homines 
vaillants.» 

18* «N aftichc pas un air arrogant 
devant les gen?; et ne sois pas 
insolent dans ta demarche stir 
terre; Allah deteste tout [ho mine J 
insolent orgueilleux .» 

19. «Sois done humble dans ta 
demarche ct baisse lc ton dc ta 
voixf Rien n'est plus desagreable 
que le braiment des anes.» 

20. Ne voyez-vuus pas qu 1 Allah 
a mis a votrc disposition [tout] cc 
qui esL dans les deux et [lout] ce 
qui est sur terrc. qu'Il vous a 
comblcs dc Scs bienfaits atissi bien 
manifestes que caches, alors que 
certains discutcnl a propos d' Allah 
sans science, ni guide, ni livrc 
eclairant? 

21. Quand on leur dit de suivre 
la revelation d 1 Allah, ils repondent: 
«Nous ne suivrons que la tradition 
de nt>s aiicelres.» [Resteront-ils 
obstincs ] memo si Satan les con vi ait 
au chatiment du Brasier? 

22. Celui qui se Jivre corps et 
ame a Allah cn s'appliquant a faire 
lc bicn ticnt Tansc la phis solidc. 
Vers Allah esL Fabou lis seme nl de 
toulcs choses. 

23. Quant a ccux qui rcstent 




r-- e 



31. 1 uqmijn 



Partie 21 



630 



mecreanU, que leur impiele ne 
f afllige pas! lis seront ramcnes a 
Nous, et Nous- allons leur rappclcr 
ee qu'ils Imsaienl. Certes, Allah 
connait parfaitcmcnt ce qu'ils 
pensent au fonds de leurs coeurs, 

24, Nous allons les laisser jouir 
pour un temps [dc la vie] puis 
Nous J cur fcrons subir la contra inte 
d'un chatiment ti es louid, 

25, Si tu leur demandes; «Qui a 
ercc les eieux et la lerre?» lis 
icpondront certaine merit: «Allah.» 
D is- 1 cur «Qu* Allah soil loue!» 
Mais la plupart d'entre eux no 
vculent ricn savoir. 

26, A Allah appartient tout ce 
qui esl dans les deux et tuul ce qui 
est sur tcrrc. Hn veritc, Allah Sc 
suffit a Lui-nieme, 11 est Digue de 
louanges. 

27, Me me si tons les arbres sur 
la tcrrc ctaicnt des ccritoircs, memo 
si la iner eta it grossie de sept 
a Litres oceans [pour scrvir d'enerc|, 
les paroles d Allah ne scraicnt 
guere epuisees. Allah est Tout- 
Puissanl el Sage, 

28, Voire creation a tons, ainsi 
que votrc resurrection, sont aussi 
aisees pour Allah que de creer et de 
ressusciter un scul etre. En vcritc H 
Allah entend tout, II voit tout, 

29, Ne vois-tu pas qu 1 Allah 



rjf > 4»\ c[ij?Sl j o>J 1 j> ^ 



i- 



31. Luqmln 



Pat tie 21 



631 



fail penelrer la nuit dans le jour el 
lc jour dans la nuit, qull a assujetti 
le soleil el la lune [dans un 
sysicmc t>uj chacun dcs deux 
gravite vers un tcrmc fixe ct 
qu* Allah esl paiiaile merit au 
courant dc tout ce que vous faitcs? 

30. II cn est ainsi car Allah 
est la Veiile-meme el ce qu'ils 
invoqucnt (1) en dehors de Lui est le 
faux, Allah est Je Tres-Haut, le 
Trcs-Grand. 

31. Nc vois-lu pas que les 
vaisseaux voguent sur les eaux par 
la grace d" Allah, pour vous monlrcr 
dc Ses signes? Hn effet, il y a la 
des signes certain s pour tout homnie 
qui s arnie de patience ct qui 
reconnail les bien fails d' Allah. 

32. Lorsque les hommes, en 
mcr. sent en v ah is par des v agues 
sombre s comme les lenebres, lis 
implorcnt Allah en Lui vouant un 
culte sincere. Quand II les ramene 
sains el saufs au rivagc, certains 
d'entre eux maintieiment leur 
engagement. Seuls, en effet, les 
traitres impies rcjctient Nos sigues. 

33. 6 vous humains! Craignc/. 
votre Seigneur! Kedoutez le jour 
ou lc pert: nc pourra ricn pour son 
fils, ct oil le ills nc pourra rien 
pour son pere! [Sachez que] la 



J.J 



erf Sj^j&j'j Q> j*«i' b\M> 



1^ — i\- 

JP- All I JkCJ ki^ if 



( 1 ) Che?. Warsh: « . . .ce que vous- invoquez 



31. Luqmln 



Pat tie 21 



632 



promcsic d' Allah est ineluctable! 
Que la vie d'ici-bas ne vous 
Irompc pas! Que lc demon nc vous 
subornc pas en vous detournant 
d Allah! 

34. Allah Seul delient le secret 
dc ravencment de THcure. C ost 
Lui qui fait tomber la pluie; et qui 
connaiL ce qui se tiouve dans les 
matrices des meres. Nul nc salt cc 
qu'il aura a acqucrir domain, ni 
dans quel pays il mouna. En 
verite, e'est Allah qui eonnail toul, 
qui est au courant dc toul. 



r , - i i 1 ^ -XJ i V, ■ .? I * ■- 



32. As-£ajda 



Partie 21 



635 







32. AS-SAJDA (la prosternation) 







Prehigirienne (muf lex versets de 16 a 2(i) y revelee apres In 
xourate des "Cray ants", Elle compte 30 verxets. Son titre est tire du 
tenet 15. 

Cette sourate est egalcment c ansae ree a la confirmation de la 
revelation du Livre y a des exemples de I f omnipotence et de 
I 'omniscience d * Allah, et a la conduite et au sort des mecreants et 
des croyants. 

Elle se termine sur une evocation de fa fnission de Moise et une 
presentation de signex de nature a guider sur le droit chemin. 



Au mm d' Allah, le Clement } 
le Mixe'ricordUtiXi 

1. Alif.Lam.MIm. 

2. Une revelation du Livre 
provenant assurdmcnt du Maiire 
des mondes. 

3. Diront-ils: «I1 l a invcntc.» 
Bien au contraire, e'est la verite 
qui emane de ton Seigneur, pour 
avcrtir un pcuplc qui n 1 a pas rec.u 
divertissement avant toi, afm 
quil soil bicn guid£. 

4. [II emane] d 1 Allah qui a cree 
ks. cicux ct la tcrrc ct cc qui 
est entre les deux en six jours puis 
qui S'esl etabli sur le Trone. En 
dehors dc Lui, vous n'avcz m allie 
ni intcrcesscur; n'etes-vous pas 
conscienls? 

5. Du eiel, II dirige l'Ordre sur 
lerre. Toul remonte vers Lui en 
l'espace d un jour equivalent a milk 
ans selon voire man i ere de compter. 




^ t£UJ&£ 



•* ><. --: — ■ 



32. As-$ajda 



Pa i tie 21 



634 



6. Cest Lui qui conn ail le 
mystcrc dc l 1 invisible ainsi que le 
mondc sensible; n est le Tout- 
Puissant et le Misericordieux. 

7. Cest Lui qui a paracheve 
lout ce qu'Tl a tree; II a d'abord cree 
rhommc a partir dc la terrc glaisc, 

8. puis sa descendance d unc 
ban ale gouttcd'eau [ seminale ] . 

9. II lui a do une une forme 
accomphe et lui a insuffle de Son 
EspriL Ainsi vous a-t-Il dot 6s dc 
Touic. dc la vuc et dc la raison. 
Combien derisoire est votre 
reconnaissance! 

10. Qu ils disent: wApres avoir 
disparu sous Lerre, reviendiums- 
nous sous forme d'une creation 
tiouvcllc 7» En vcritc\ ils nc croicnt 
pas a la Rencontre du Seigneur. 

11. Dis-[leur]: «L'ange de la 
mort, charge dc vous, rccucillcra 
vos amcs. et vous screz ramencs 
vers votre Seigneur. » 

12. Ah! Si lu voyais alors les 
t:oupables, teles baissees devanl Je 
Seigneur, disant: ^Seigneur, nous 
avons bien vu, bien entendu. Fais- 
nous revenir sur lerrc, nous fcrons 
dc bonnes ocuvrcs. Nous soinmcs 
maintenant bien convaincus,» 

13* Si Nous 1'avions voulu. Nous 
aurions guide toute ame sur la voie 



32. As-$ajda 



Pa i tie 21 



635 



de son salul, mais Noire decrel 
prcvoyail deja que Jc rcmplis.se la 
Gchcnnc dhumains ct dc djirms. 
tous ensemble. 

14* |I1 leur sera dit] : «Goutcz 
votre chatimeiit pour avoir oublie 
la Renconlre de ce jout! Ainsi, 
Nous vous rel£guons a l'oubli. 
GoCitcz un tourmcnt eterncl pour 
chatimeiit de cc que vous taisicz f» 

15 ♦ Seuls croient vraiment a 
Nos versets ceux qui s'mclinent en 
se prostemanl des qu'on les leur 
rappcllc, ct qui exaltcnt lc Noni dc 
leur Seigneur en toute humilitc. 

16. | Far crainte d' Allah] leurs 
flancs s'arrachent des lits, ils 
implorenl leur Maitre, par peur el 
cspcrancc, ci ils dorment en 
aumone [unc parti des biens dont 
Nous les avons pourvus. 

17, Nul ne sail quel ban hem 
leur est reserve pour prix de ce 
qu'ils accompli ssaicnt. 

1H* Eh quoi! Le croyant scra-t- 
il traite comme le pervers? ! [Que 
non!] lis ne seronL nullement egaux. 

19. Ceux qui croienl el qui fori I 
lc bicn scronl admis dans lc Jardin 
du Paradis: un hcurcux scjour en 
retribution dc leurs ceuvres. 

20. Quant aux pervers, e'est au 
Feu que .sera leur dernier sejour. 




32. As-$ajda 



Pa i tie 21 



636 



Chaque fois qu'ils tenteronl d'en 
sortir, ils y scront amends, el il 
leur sera dit: «Goutcz done Le 
tourment du heu dont vous 
comestiez F existence f» 

21. Cenes n Nous leur infligeons 
[dans eclte vie] un chalimenl mincur 
avant lc grand tourment, afin qu'ils 
levieuneiil sui leur erreur, 

22. Y a-t-iJ plus injuste que ceux 
qui sc dciourncnt dc Nos signes 
aprcs qu'ils leur out etc rappclcs? 
Nous sev irons certainement conlre 
ccs erimincls. 

23. Nous avons donnc les 
Ecritures a Morse, Ne mets pas en 
dome sa rencontre! Nous en avons 
fait lc guide des Enfant s d l Israel. 

24. Parini ccux-ci, Nous avons 
promu des chefs spirituels qui 
dingeaienl selon Nos ordres, tan I 
ils ctaicnt constants, ct fcrmement 
croyants en Nos signes. 

25. C est bieii ton Seigneur qui 
tranchera leur diffcrend lc Jour do 
la Resurrection, 

26* N^cst-il pas unc indication 
claire pour ton peuple dans 
lcxcmplc dc tant dc generations 
que Nous avons aneanties avant eux, 
el dont ils parcourenl aujourd'hui 
les ancienncs demcurcs? II y a la 
des signes evident s; peuvent-ils 
bien entendre 7 ! 



32. As-5ajda 



Pa i tie 21 



637 



27, Nc voictil-ils pas que Nous 
coiiduisons Tcau vers les sols 
arides, pour faire pousser des 
champs dont ils se nourrissenl, eux 
ct leurs troupcaux? Nc sont-ils 
done pa s c 1 a irvo ya n rs 7 ! 

28* Ils disent: «A quand cc 
verdict proinis, si vos propos son I 
veridiques?» 

29. Dis-leur: «Le jour du 
Jugcment, la conversion des 
mecreaiUs ne servira a rien. et ils 
TVauront point de repit.# 

30. Detuurne-toi d'eux et attends f 
Eux aussi votil auendre 



i J^ 1 jp'g'. LLHfjy 



33. Al-Ahziih 



Pat tie 21 638 n *>1 



33 + AL-AHZAB (ks coalises) 




Pft&thigiriennt;, revelee apres la mutate de "la Fa mill t de 
'Jmran ". File comptt 73 versets. Son Hire est tire du verset 20. 

Aprts mcilation du Frophete a s 'attacker a sa mission et a se fier 
a Allah, et apres condamnation du Zihar et distinction entre 
adoption et paternite reelle, la mutate rappelle le sec ours divin tors 
de la batailh de la Tranchee et dicrit les attitudes des hypocrites 
laches et des croyants re solus, tout en mpportant la defaiie des Bern 
Quraiza. 

II v a ensuite une adresse particuliere aux epousex du Prophete 
(mist en garde et exhortation). 

Plus loin t le texte legifere sur le manage non consomme, cite les 
femmes lieites pour le Prophete et fixe les conditions d'acces chez 
celui-ci et de bienseance envers ses epouses. 

Au nam d'Allah^ le Clement^ ^L?+-\\ 



1. O Prophete! Sois pieux en vers 
Allah! N h 6coutc ni mdcrdants ni 
hypocrites! Allah est, en verite\ 
Omniscient el Sage. 



le Misericordieux. 




2. Suis ce qui t'a etc revel e de 
la part dc ton Seigneur! Allah est 
parfaitcmcnt au ecu rant dc oc que 
vous faites. 




3. Confie ton sort a Allah! 
Allah suilit comme Protecteur. 




4. Allah n*a pas logc deux cocurs 
dans la poitrine d'un meme homme, 
II n k\ pas fail dc vos cpimscs, que 
vous repudiez cn les comparant 
I pour vous les intcrdirej (lj aux 




( 1 ) Voir renvoi a la stmrate la Dis-tusslon (58). 



33. Al-Ah^h 



Pa i tie 21 



639 



corps de vos nitres : des meres pour 
vous. II n a pas non plus fait des 
enfant s que vous vous allribue/ par 
adoption vos vrnis enfants. Ce ne 
sont la qu 1 assertions dc votrc part : 
e'est Allah qui dit la vente ct ccst 
Lui qui guide sur le droit clieniin. 

5. Kitablissez done la filiation 
I leurs viais peres [des enfants 
adoplifs], tela est plus juste pour 
Allah! Si vous ne connaissez pas 
lcurs peres, traitcz-lcs commc vos 
f teres dc religion ou d l alliance. II 
ne vous sera pas reprochc dc fames 
commiscs par crrcur, mais cellcs 
que vos coeurs out premeditees. Allah 
est Pardonneur et Misericordieux, 

6. Le Prophete a plus de 
preeminence sur les croyants qu'ils 
n 'en out les uns sur les autres. Ses 
epouses sont leurs metes La 
parente sanguine prime, [dans les 
successions,] scion le Livre d 1 Allah 
sur les liens irate mcls clablis cnire 
les croyants |de Medinel et les 
emigres [dc la Mcequcl, a moins 
que vous ne vouliez consentir un 
geste benevole en faveur de vos 
affilies. Cela est hi en edicte dans le 
Livre. 

7. [Rappelle-toi] lorsque Nous 
avons cone I u une alliance avec les 
Propheles: avec loi-meme ainsi 
qu'av&c Noc, Abraham, Moi'sc ct 
Jesus, ills de Marie, Avec cux. Nous 



* -Vl i , if- *}. ft 



? 1 1 



c5%^Wi^ 



33. Al-Ah^h 



Pa i tie 21 



640 



avons conclu un pacle solennel. 

8. C'est pour qu" Allah interrogc 
les Mcssagcrs de la Yerite ail sujet 
de raccomplissement de leur mission. 
II apprete pour les mecreanls un 
loumienl douloureux. 

9. O vous qui croyez ! Souvcncz- 
vous des bicnfaits d' Allah cnvcrs 
vous lorsquc vous etiez as sieges 
par des armees enuemies'" 1 * contre 
lesquelles Nous a vans envoye un 
Otiragan sinistra avee des legions 
invisibles. Allah voit bicn tout cc 
que vous faites. 

10. Lorsque les ennemis vous 
ont c ernes par devant el par 
derriere. vous vous etes perdus en 
conjectures au sujct d 7 Allah, les 
regards elf ares et les cocurs gonflcs. 

11* A ce moment, les fideles 
lure nl bien eprouves el violemnienl 

SCC OUCH. 

12, Quant aux hypocrites, et aux 
coeurs mal sains, ils proclamerenfc 
*<Tout ce qu h Allah et Son Messager 
nous onl prom is esl illusion. » 

13. Une fraction des hypocrites 
s'leria: «6 Gens de Yathrib 1 • ! Voire 
place n 1 est pas au front f Rctournez 



0 



^^^^^ 



(1) Les armees en question soul celles des coalisfs (Al-Ah/.ab) qui out 
asiiege Medine avec la complicite de* Juife habitant Medine menie, 
part.it ulicrcmcnl les Bcni Quriuzi.1. 

(2) Yathrib est 1& noni ativien de Medina 



33. Al-Ah^h 



Pa i tie 21 



641 



chez vous!» D'aulres demanderenl 
an Prophctc la permission [dc 
quitter le combat,] pretendant que 
leurs foyers etaient exposes sans 
defense. Hn realile leurs foyers 
n'elaient pas menaces, mais ils 
voulaicnt tout s implement prendre 
la fuite. 

14* Si les ermemis avaient reus si 
a penetrer en quelques points de U 
cite el qu'ils leur avaienl demande 
dentrer en s Edition : ils l'auraicni 
acccptc sans trop hesitcr. 

15* Fourtant ces hypocrites 
s'etaieul auparavant engages devanl 
Allah a ne pas Loumer le dos [a 
renticmi]. Or, l 1 engagement devanl 
Allah est exigible. 

16* Dis [-leur]: «Cette fuite tie 
vous empechera pas de mourir 
[hois combat] ou d'etre lues. Vous 
ne jouirez de la vie que pour pen 
de temps. » 

17 + Dis-leur [aussi]: «Qui pourraii 
conLrecairer la volonle d* Allah s'll 
voulait vous infligcr Scs ngueurs. 
ou vous accordcr Sa misc"ricordc?» 
En dehors d' Allah, ils nauront ni 
protccteur ni a Hie. 

Allah conn ait bien ceux 
d'entre eux qui dressent les 
obstacles [devanl les croyantsj el 
qui discnt a leurs proches: «Rcvcncz 
done vers nous», tout en evitant de 



_. i ?j . ----- J, h . ^ -A i 



9 



33. Al-Ah^h 



Pa i tie 21 



642 



parliciper vraimenl au combat. 

19. Toujours avares envers vous, 
quand un peril s'annonce, tu les 
vols te regarder les ye us revulses 
dc pcur commc ccux d'un moribond. 
Mais des que le danger ex I e carle, 
ils vous lardcnt avcc des langucs 
acerees, par convoitise de biens. 
Ccux -la rfont jamais c"lc dc vrais 
croyants. Allah a rcduit leurs efforts 
a neant; ce la est si aise pour Allah. 

20. Ccs hypoc riles sUmainncnt 
toujours que les Coaliscs n'ont pas 
leve le siege. Mais si les ennemis 
revenaicnt, les hypocrites aimei aictil 
se trouver pamu les Bedouins 
nomades, s' informant de vos 
nouveJles [de loin]. Dailleurs, s'ils 
claicnt avec vous, ils nc 
prendraient qu'une pari tres faible 
au combat. 

21. En verite, vous avez un si 
bel cxemple dans le comportemcnt 
du Messager d' Allah, exemple 
edifianl pour ceux qui esperenl en 
Allah, ct au Jour Dernier, cr qui 
invoquent Allah, toujours Present 
dans leurs esprils. 

22* Lorsque les fideles ont vu 
les Coalises, ils ont dil: «Voici ce 
qu Allah et Son Messager nous ont 
promis. Allah ct Son Messager 
avaienl dit la verite. » Leur foi el 
leur stmmission s'en sont Irouvees 
accrues. 



wt ' 



i 



0 tLj^L^fi ! Zjh jjj'^j 



33. Al-Ah/iih 



Partie 21 



643 



23. C'eLaient des hommes, parmi 
ks. croyanis, qui avaicnt 6t6 fide les 
a leur engagement en vers Allah, 
Certains d'entre eux ont accompli 
leur destin, d'autres attendent, sans 
nullcmcnt changer dc conviction. 

24* Allah rccompcnscra les 
sineeres pour leur loyaute et 
chatiera, s'll le veut, les hypocrites 
ou leu i' pardonnera. F,n verite Allah 
est Pardanneur et Miserieordieux. 

25. Allah a repousse les mecreants, 
loujours enrages, sans qu'il.s n'aieiiL 
acquis aucun avanlage. IT a ainsi 
epargnd aux fidclcs le combat. 
Allah est Fort et Puissant. 

26. II a fail deloger de leurs 
fortercsses ceux des gens du Livrc 
qui avaicnt soutcnu les Coaliscs. II 
a jctc la frayeur dans leurs occurs, 
dc sortc que vous avez fait pcrir 
une partie d'entre eux. et fait 
prisonniers d'autres. 

27* II vous a leguc leurs terres. 
leurs demcurcs et leurs fortunes 
ainsi que dautrcs terrcs que vos 
pieds if ont jamais ibulccs. Allah 
est Omnipotent. 

28, £) Pmphele! Dis a tes epouses; 
«Si vous optez pour la vie d'ici-bas 
et tout son decor, venez done que 
jc vous accordc des largesses et 
que je vous fasse partir d une 
maniere elegante. » 



s A j < I - _ ^jIT" <* "! "? - 



... t 



M-lyj j&yj i y^u!j 



v. •_ A <^jCJ> •^-^J i^-^y 



33. Al-AhftOh 



Pat tie 22 



644 



29. «Mais si vous ople/, pour 
Allah, Son Mcssagcr ct la vie dc 
TAu-dcla. Allah reserve aux 
vertueuses parmi vous une 
recompense subline, » 

30. «G femmes du Prophele! 
Ccllc d'entre vous qui eommct unc 
turpitude flagrante subira un 
ehatiment redouble, Ccla est si aisc 
pour Allah, » 

31. Mais pour cells d'entra vous 
qui sc devouc a Allah ct a Son 
Mcssagcr ct qui fait dc bonnes 
ceuvres. Nous doublerons sa 
recompense, el hii leserveions un 
don genera ux. 

32. 6 femmes du Prophele ! 
Vous nc scrcz pas trait ces commc 
les autres femmes si vous rcstcz 
pieuses, Ne soyez done pas 
comp Lais antes dans vos prop as 
pour ne pas susciter le desir ehez 
les occurs malsains! Tcncz plutot 
un langage honnete! 

33. Demeurez dignement dans 
vos appartements! N'exhibez pas 
vos atoms a Tinslar des paicnncs 
d' autrefois' Accomphsscz la pricrc 
ritucllc, donncz l'aumonc legale ct 
obeissez a Allah et a Son Messagerl 
Allah veut vous epargner tame 
souillure, a Famille de la maison du 
Prophclc, ci vous purifier loiakmeni 

34 + Attachez-vous a cvoqucr 



j 



:1 



, >j - r - - - 



33. Al-Ah^h 



Pat tie 22 



645 



frequemmenL les vers els de sages.se 
que Ton recile dans vos demeurcs. 
En vcritc, Allah ctend Son Amcnitc 
a tous: II est an courant de tout. 

35 + En vcrite, aux musulmans. 
homilies, et femmes. aux croyants et 
aux troy antes, aux pieux f hommes 
cl femmes, a ceux et ccllcs qui sont 
sincere s dans leur foL a ceux ct 
eelles qui sont constants dans 
l'epreuve, a ceux el celles qui 
prienl avec humiJile, a ceux el 
celles qui praliquenl la charile, a 
ceux cl eelles qui obscrvent le 
eulte du jeune. a ceux ct ccllcs qui 
preservent leur chastete, a ceux et 
ceJles qui invoquenl irequemmenl 
le Nora d' Allah, a lous ceux-la s 
Allah reserve un Pardon et une 
immense Recompense. 

36. II n'apparticnt pas a un 
crovant ou a une crovante de suivrc 

■J t' 

son propre choix, quand Allah et 
Son Mcssagcr en ont decide 
autrcment. Quiconque sc pcrmct de 
desobeir a Allah et a Son Mcssager 
s'egare de facon manif estc. 

37, IRappclle-toil lorsque tu 
disais a celui qu' Allah a comblc dc 
Ses faveurs, et que tu as toi-meme 
coinble de les bienfails: «Garde pour 
loi ton epouse et trains Allah !» Tu 
dissimulais au fond de toi-m£me 
cc qu' Allah voulait montrer. Tu 
redoutais V opinion des homines. 



I' 



: 1 1 , 



M.I - I > ,«' Kl ' I ^ 




33, Al-Ahzah 



Partie 22 



646 



alors qu' Allah est plus digue d'etre 
redoule. Lots que Zaid^ 1 - 1 a eesse 
d' avoir rapport avee elle, Nous te 
T avons donnec pour femmc, a fin 
que les croyants n'aient plus 
d'empecherrient a epouser les 
ancicnncs Ecmmcs de leurs enfants 
adopt i is, une Ibis que ccux-ci n'onl 
plus dc rapports avec cllcs, (Test ainsi 
que s'accomplit TOrdre d'Allah. 

38. Tl ti'y a pas de reproche a 
faire au Prophete concern am ce 
qu'Allah a decide en sa favour, 
C'etait 1* usage etabli par Allah 
pour [les Prophetes] qui out vecu 
avant. Ainsi le Deere I d' Allah 
s ' aecomp I i l-i ] i ne 1 uetabl emen I , 

39. [Ces Propheles etaient] 
charges de transmeUre le Message 
d'Allah. Ik craignenl Allah el ne 
eraignent que Lui Scul. Allah est 
Suflisant a Lui Seul pour faire le 
eomple de Taction des homrncs. 

40. | Saehcz que] Muhammed 
n'esl le pere d'aueun hommc parmi 
vous. Seulement, il est le Messager 
d 1 Allah et le seeau des Prophetes. 



[]) Zaid ibn Haritha etait un enclave libere et adopt* par le Prophets. A pre 5. 
avoir rL'pudic son cpousu Xainab. le Prophete Ta prise pour femmt. Ce 
mariage a &t& cone In par Allah* Mal'tre -Sou vera in de POrdre, et par 
lequd Allah a indiquc qu'il n\ a pas d'cmpechemenl aiix crnyanL!; 
d'ipouscr its ancierines femmes de letirs His adoptifsi el que lea Propbetes 
ne doivent ni dissimuler les decisions divines ni se soucier des 
eommenlairts malvei Hants des hommes. 1 1 est a signaler que I 1 adoption 
est prohibee par le verset 5 de la tneme sourate. 



33* Al-Ahzah 



Partie 22 



647 



Allah est Omniscient. 

41* 6 vous qui eroycz! Invoquez 
frequemment le Nom d* Allah! 

42. Celcbrcz Scs louanges a 
l'aube et au crepuscule[ 

43. C'est Lui qui etend Sa 
benediction sur vous, et Ses anges 
Ipricnt pour vous], a I In de vous 
faire sortir des tcnebres vers la 
1 urn i ere, II est tout rnkericorde 
pour les croyants. 

44. Le jour oli les croyanls Le 
rencontre rent |dans rAu-dcla], 
leur accueil sera le Salut d 1 Allah 
qui leur reserve une gen ere use 
Recompense. 

45. O Prophele! Nous t'avons 
envoy e comme temoin, pour rassurcr 
[les fide les] et avertir [les infi deles], 

46 + Tu con vi eras les homines 
vers Allah, selon Son ordre, et tu 
seras pour eux un flambeau cclairanL 

47. Annonee [dune] aux troy ants 
qu* Allah leur reserve une tres 
grande faveur. 

48* N'ecoute point les mccreants 
et les hypocrites! Ne te soucie pas 
de kurs mauvais agistments! 
Mets ta eontlanee en Allah! Allah 
suffit bien comme Prole cteui\ 

49* 6 vous qui croyez! Si vous 
epousez des croy antes el que vous 
les repudiez avant de les toucher, 



i3 L^^S 



Ail ^ ^ ^ 




33. Al-Ah^h 



Pat tie 22 



MS 



vim* n'avez pas a leur imposer la 
pcriodc dc viduite. Faitcs-lcur dcs 
■dons [selon le bon usage] et veillez 
a les fairc partir dune maniere 
elegante. 

50. 6 Prophete! Nous avons 
rendu I idles pour loi tes epouses 
auxquelles tu as donne des dots, 
les captives qu' Allah V r d donnees 
par lc fail du Jihad, ainsi que les 
filles dc tes onelcs paterncls ou 
matemels. et les filles de tes tantes 
patemelles ou mater ne lies qui onl 
■emigre a vet loi, comme U>ute 
femme croyantc qui fait don dc sa 
pcrsonnc au Prophete. si cclui-ci 
veut la prendre pour femme, Cest 
la pour toi un privilege"' lj d(inl les 
eroyanls sont ex el us. Nous savons 
cc que Nous lctir avons prcscrit au 
sujcr de lcurs epouses cr dc cclles 
qui sont lcurs proprictes, Ainsi aucun 
grief ne te sera fait [dans ta vie 
conjugal e], Allah est Pardonneur el 
Miscrrcordicux 

51. II ne le sera pas reproche de 
fairc attendre parmi les epouses 
cclles que ru voudras ci d'en 
rctcnir pics de toi cclles que tu 
voudras. ou d cn reprendre unc que 
tu avals ecartee auparavant. Cela 



■J^o 3££**J w-^V^ L-J 



(lj h'n ei'fel; Alluh a ccmf£r£ an Prophete un certain noinbre de privileges 
particuliers, dont certain* concement .sa vie piivee et lui a a^signe des 
obligations cullucllcs parti Lulicrcs. Certains outrages specialises 
conaacrent des cliapitres h ces juivilege* et obligations, 



33. Al-Ah^h 



Pat tie 22 



649 



•est plus propre a les rassurer 
da vantage, a effacer lcur chagrin, 
ct a les rendre routes hcurcus.es. dc 
cc que tu lcur accordes. Allah 
connait bicii lc fond dc vos coeurs. 
II est Omniscient et Longanimc. 

52. II ne t est plus pcrmis 
d epouscr dautres femmes ni d en 
prendre en echange de celles-ci, 
meme si leur beaute te plait, sauf 
les proprietes de droit. Allah veille 
a 1' observation de toute chose. 

53. O vous qui croyez! N'enlrez 
pas dans les appartements du 
Prophclc a moins que vous ne 
soyez con vies a un rcpas dont vous 
ne devcz pas venir attendrc la 
preparation. Si vous y etes convies, 
vous pouvez e Hirer mais, des que 
vous vous serez restaurs, retircz- 
vous en evitant de vous livrcr a des 
conversations familieresf Cela 
deplait au Prophets, qui est gene de 
vous en parler, mais Allah n'eprouve 
aueunc gene a dire la veritd. Quand 
vous demandcz quclquc objet aux 
femmes du Prophete, faites-le de 
par derriere un voile f Cela sera 
plus sain pour vos coeurs el pour 
les leurs. Vous ne devez pas 
offenser lc Mcssager d 1 Allah ni 
vous marier avee ses anciennes 
epouses. Ce serait de votre part 
une fauLe grave devanL Allah. 

54. Que vous man i l es lie z quoi 



.5 j^'J^ 



i" r, i*' 'i *\ f »Cr \ * i j s i 

S3 Xuj / * 




-a if c r 



lib'. iijii'j b^jij'-'CU^ .jjJ o± 



33. Al-AhftOh 



Pat tie 22 



650 



que ce soit ou que vous le 
dissumilicz. sachez qu' Allah connali 
tout. 

55* Nul rcprochc a fairc aux 
femraes du Prophete [si elles 
apparaissenl non voileei devanl] 
leurs pcrcs. leurs fils, leurs frcrcs, 
leur.s neveux pateniels ou matemels, 
leurs; femmeii de chambres el leurs 
semtcurs. Qucllcs craigncnt Allah! 
Allah est Temoin de tout, 

56, En verite, Allah et Ses anges 
benisscnl lc Prophctc ! 6 vous qui 
croyez f Priez pour que la benediction 
et le salul Client toujour?; sur lui! 

57. Ceux qui offensenl Allah el 
Son Mcssagcr son! m audits dans cc 
bas monde et dans 1' autre. Allah leur 
apprete un touimenl ignominieux 

5S. Ceux qui of fen sent les 
croyants et lcs eroyantcs sans motif 
avere\ porleronl la charge de la 
diffamatiuti ct d'un pcriic" majcur. 

59, O Prophctc? Dis a tcs Spouses, 
a tes filles et aux remmes croyantes 
de se couvrir de leurs mantes, 
C*cst pour cllcs lc mo yen lc plus 
indiquc pour sc fairc rcconnaitrc, ct 
e viler ainsi d'etre of fen sees. Allah 
est Pardonncur ct Misdricordicux. 

60. Si lcs hypocrites, lcs cocurs 
malsains et les colporteurs de fausses 
rumeurs a Medine ne cessenl pas 
leurs mauvais agisscments, Nous 



6&, 



ft 




, -IT i - "l if- •-- 



33. Al-Ah^h 



Pat tie 22 



651 



I' inci tenuis a sevir contre eux. lis 
nc demeureront alors que trcs pcu 
dc temps dans Ion voisinage. 

61. lis seronl maudils, el parloul 
ou ils se irouvcront, ils scronl 
saisis et entierement extermines, 

62. II en est ainsi scion la loi 
d' Allah, appliquee a ceux qui 
avaienl vecu avant eux. La loi 
d' All ah est lmtnuablc. 

63. Daucuns tintcrrogcnt sur 
lavencment dc lllcurc. Dis-leur: 
«Seul Allah en connait le secret. » 
Qu en sais-tu loi-meme? Elle est 
pcut-ctrc irnminente. 

64* Allah a maudit les meereants, 
II leur apprcte le chatiment du 
Biasier. 

65. Us y demeureront etemellement 
sans jamais avoir ni protect cur ni 



66. Le jour ou leurs visages 
seront tournes et retournes dans le 
Feu, ils gemironl: «Ah si nous 
avions obdi a Allah f Ah si nous 
avion s obei au Messager d' Allah l» 

67. Ils ajouteront: «Scigncui\ 
nous avons suivi nos chefs et nos 
digmiaircs qui nous ont devids dc 
la bonne voie,» 

68. « Seigneur, fais qu'il leur 
soit inflige un double ch aliment, et 
qu'ils soienl lotalement maudUs!» 



33. Al-Ah^h 



Pat tie 22 



652 



69. O vous qui croycz ! Ne soycz 
pas comme ccux qui ont offense 
Moise [par leur medisance]. 0i> 
AH all l'a innocente de leur 
calonmie. En effet. Moisc jouissait 
d une grandc consideration auprcs 
d' Allah. 

70. O vous qui croyez ! Craignez 
Allah el tenez un disc ours 
raisonnablc ! 

71. Allah rendra vos eeuvres 
meilleures et vous ab.soudra de vos 
peches. Quiconque obeil a Allah el 
a Son Mcssagcr; sassurcra un 
succcs inunense. 

72. Nous avons propose aux 
cieux, a la terre et aux moiHagnes 
d'etre les depositaries de la 
Rcsponsabilitc. Tous ont refuse d en 
assumcr la charge. lis en furcnt 
effrayes, mais Thomme Taccepta 
au risque d'etre injusle en vers lui- 
mcme t ignorant [les consequences 
de son engagement J. 

73* II s'ensuit qu ' Allah chaticra 
les hypocrites, hommes et femmes > 
les polytheism, hommes cl femmes, 
et qu'Il agrcera k repentir des 
croyants et des croy antes. AlJah est 
Pardonnem et Misencoidieux. 



ATf- r-^sif AT i\ - , - 1 



5 L-^-j 'j>Lt- 



34. Saba' 



Pat tie 22 



653 



Y1 *±i 



T * ST* 5 



34. SABA 1 




Frenegirienne (sauf le verxet 6), revilee apres la sour ate de 
"Luqman*\ Elle compte 54 versetx. Son titre est tire du verse 1 15. 

La sourale commence par mentionner l y etendue du royaume el 
de la science d' Allah, 

Elle cite ensuite les faveurs accordees a David et Salomon, puis 
elle relate Vingrate rebellion de Saba* et les sanctions qui a 'en aont 
saivies. 

Viennent ensuite des passages relatifs a la demarcation enlre 
homines pieux et mecreants et Vannonce du renvoi de responsabilite 
que seferont,, le Jour dujugement, meneurs et suivistes irnpies. 

La sourate se termine sur den argument* donnes an Prapkete 
pour les oppvser aux mecreants, 



Au nom d' Allah, le Clement, 
le Mis eric ordieux. 

1. Louange a Allah, a qui tout 
apparticnt dans les cicux cl sur 
tcrrel Louange a Lui dans la vie dc 
r Aii-del a! II est le Sage, II est au 
couranl dc tout. 

2. It eonnait cc qui penctre dans 
la terre et ce qui en sort, ce qui 
descend du ciel el ce qui y 
rcmonte, II est le Misericordicux, 
le Pardonneur. 

3. Que les mecreanls disenL: 
«L" He ure du lugement ne viendra 
pas pour nous.» Dis-lcur: «Oh que 
si! rileure vous surprendia, j'en 
jure par le Nt>m du Seigneur qui 
connail k mvsierc du mondc. Rien 
n'echappe a Sa connaissance ni 
dans les cieux ni sur tene, ful-il 



i C-l \" 



? * 




34. Saba' 



Pat tie 22 



654 



'jj- 1 



cgal, supcricur ou infdricur au poids 
d'un atomc. Le tout est consignc 
dans un livre clair, 

4. Ainsi. rctribuc-t-Il les croyants 
qui font de bonnes {euwes. Ceux- 
la bencficicrunt du Pardon ct d'unc 
Recompense genereuse.» 

5. Quand a ceux qui. de mauvaise 
foi, se demenent conlre Nan signes, 
ccux-la auront nn chatiment infamant 
el fort douloureux. 

6. Ceux qui on i recu la science 
des Ecn lures title stent que la 
revelation dcsccnduc sur toi, de la 
pari de Ion Seigneur, est la VeriLe 
mfimc. qui dihgc vers la voie 
d : Allah, le Tout- Puissant, lc Dignc 
de louanges. 

7. Lex niecreants disent: «Voulez- 
vous qu'on vous montrc un hommc 
qui pretend qu'apres avoir etc 
cnticrcmcnl decomposes [soms lent], 
vous sercz ressuscitcs dans unc 
uouvelle creation?* 

8. «Invenle-t-il des mensonges 
contra Allah? Ou bicn cst-d possedd 
par les djinns?» Bien au contraire, 
ce so nl ceux qui ne croient pas a la 
Vie dcrnicre qui encourcnl lc 
chatiment et qui vont loin dans leur 
egaiement. 

9. ISPonl-ils pas vu que le del el 
la tcrrc les cntourent dc toute part? 
Si Nous voulions. Nous les ferions 



^rs j^l* ^ 1 j> - J-^ j c**. 



34. Saba' 



Pat tie 22 



655 



engloulir dans la terre ou bien Nous 
Tenons lomber sur eux des fragments' 
du del. II y a la un signe pour Tout 
servile ur qui aime a se repentir. 

lft. Nous avons accorde Noire 
favcur a David et ordontie aux 
montagnes de reperculer ses pneres, 
et aux oiseaux de les rcpctcr. Nous 
avons rendu le fer malleable pour lui 

11. «Fais-en d'amples hauberts 
avcc des m allies bien ajustccs [lui 
avons- Nous ordomie]. Que voire 
oeuvrc soil k bien. J 1 observe avee 
clairvoyance tout ce que vous faites», 

12. Nous avons soumis a Salomon 
1c vent, qui pareourt, la matinee, la 
distance d'un mois de marc lie, et la 
mcmc distance le soir. Nous avons 
fait couler pour lui une fontaine 
d'airain. Des djinns ont 6\6 mis a 
son service par la permission de 
son Seigneur. Si Tun d'eux s'ecarLe 
de JSorre ordrc, Nous lui faisons 
gouter le diatiment du Brasier. 

13* lis executaient pour lui les 
ouvrages qu'il voulail [realiser]: des 
temples, des statues, des plateaux 
aussi grands que des bassins el 
d^normcs ehaudrons fixes au sol, 
«l<aites du bon travail, [dis-Je,] 
so ye 7. reconnaissanls, 6 Faimlle de 
David! Trcs peu de serviteurs 
reconnaissent Mes bien f aits. » 



1 U*W 



^ gt 1 ^ J 1 Of LL- if >*i- 



( 1 ) Che?. Warsh; «.. .un fr«igme.iu .. ,» 



34. Saba' 



Pat tie 22 



656 



Y1 t±i 



14. Lorsquc Nous avons dec kit; 
la mort de Salomon, les djinns ne se 
rcndnrnl complc dc son dcccs qu'cn 
voyant la termite ronger son sceptre. 
Ijorsque Salomon s'affaissa, ils 
realiscrcnt Icur ignorance: sils 
connaissaicnl le myatere dc r invisible, 
ils ne seraienl pas res les aussi 
iongtemps soumis a un supplicc 
humilianL 

15, Tl etait pour le peuple de 
Saba' un .sugnc dc Notre favcur; la 
ou ils habitaicm se trouvaicnt deux 
jardins a droile et a gauche [de leur 
vallcc. II leur fut ditl: *Nourrisscz- 
vous de ce dont voire Seigneur vous 
a gratifies! Soycz reconnaissants 
envers Lui! Vous etes dans une 
contrcc hcurcusc el vous avez un 
Seigneur Indulgent. » 

16* Mais lorsquVils se sont 
deLournes de Notre voie. Nous avons 
dechainc' sur eux les flols de la 
digue rompue d'Al-^Arim' 1 ''. Nous 
avons change* leurs beans, jardins 
en deux jardins d 1 arbustes aux 
fruits arners: des lamaris el 
quclqucs rarcs jujubicrs. 

17* Ainsi les avons -Nous 
sanctio lines pour leur mecreance. 
Qui sanclionnerail-ir '' sinon le 
mecreant? 



^ a _ 



© j^*J-L^ jiS^*" 



__ ^ 

Vi^ijt tiA^ 4> 



(]) II s'agit d"une inundation qui a devaste 

la rupture dc tclcc digue. 
(T\ Che 7. Wflfsh: «.. .qui serai t sanctionne ai 



une region du Yemen par suite de 



11*3 , ..» 



34. Saba' 



Pat tie 22 



657 



18. Nous avions auparavanl 
clabli entrc lcur contrec el les cilcs 
que Nous avions benics, unc scrie 
de villages destines a servir d'etapes 
faux caravanes] [el. avons dil:] 
«Voyagez sur cetle route, null el 
jour, en toutc s6curit6!» 

19* Alors, lis on: dit: «Scigneur. 
rends nos etapes plus longues } » lis 
se soiH fait tort a eux-memes Nous 
avons alors fail d'eux des sujeU de 
contcs. fabulcux el Nous les avoirs 
disperses partout. n y a la des 
signcs pour tous ceux qui sont 
constants el reconnaissanls 

20. En verite, Iblis a trouve en 
cux des sujets qui ont rdpondu a 
son attenic . Tous l ont suivi, sauf 
un gioupe de eroyants . 

21. En fait, Satan n' avail nul 
pemvoir sur eux. SeulemenU Nous 
voulions reconnoitre ceux qui 
avaicnl foi en TAti-dcla et ceux qui 
en doutaicnt. Naturcllcmcnt, ton 
Seigneur est Gardien de tout. 

22. Dis-leur done: «Invoquez 
ceux que vous pr6tendez etrc des 
dieux en dehors d 1 Allah f Ceux-ci ne 
disposcnt memc pas de T equivalent 
d'un atome dans les cieux iii sur 
lerre, on ils nonl aucune part, ni 
aucune auLonLe.» 

23. Sans la permission d* All ah. 
aucune intercession n'est acccptcc. 



'u^uutf 1 jy. jjI) ^ j y Lis 



A ill - J^-J-j ■~"-- jil -'__ J .-fi-_-ir>" 



34. Saba' 



Pat tie 22 



6SS 



■el quand cesse la frayeur [de ceux 
qui cntendcni Scs ordrcs], ils 
sintcrrogcront: «Qua dit voire 
Seigneur ?» II leur sera repondu: 
«La verite meme, N'est-U pas Je 
Sublime, le Trefi Gnind?» 

24. Interroge les mecreants: «Qui 
pour volt a votrc subsistancc a 
partir des deux et de la terre?» 
Reponds: «C s esL Allah. » Dis-leur 
alors: «Nous devons £trc t ou nous, 
ou vous, sui la bo nne voie ou dans 
un egaremenl manifested 

25. Dis-leur encore: «Vous 
n 1 avez pas a repondre dc ce que nous 
avons eomrnis, el nous n ' aurons pas 
a repondre dc vos agisscmcnls.>» 

26. Dis-leur done: « Allah nous 
rcunira [aprcs h Resurrection] et II 
Iranchera entre nous, selon la Verite. 
II csl le Juge Absolu. F Omniscient^ 

27. Dis-lcur enfin: «Montrez-moi 
ceux que vous Lui avez adjoints 
eomme associes ! Eh biennon! C est 
Allah, qui est le Tout-Puissant, lc 
Sage,» 

28. Nous ne t avons envoye que 
pour precher rhumanite toule entiere, 
annoncant de bonnes nouvelles 
faux croyanU] et metLant en garde 
[les infidclcsj. Mais la plupart des 
homines ne le s a vent pas. 

29* D'aucuns discnt: «A quand 
la promesse que vous faites, si 



@ 



; If ■ - / -:' t- -; i i-" f -• r--- ? - 



34. Saba' 



Pat tie 22 



65V 



ft U a 



vous dites vrai?» 

30* Dis-leur: «I1 vous est fixe 
un rendez vous pour un jour dont 
vous ne saurez ni teculer ni avancer 
I'avenernenl d'une seule heure.» 

31, Les nicer cants disent: «Nous 
nc croirons jamais cn cc Coran ni 
aux Livrcs antericurs.» Ah. si ru 
pouvais voir ccs injuries eomparaissant 
debout devant leur Seigneur, 
eehangeanl des invectives f Ceux 
doni la faiblcssc fut exploiter disanl 
a ccux qui les avaient domincs: 
«Sans vous, nous aurions ete 
croyanls.» 

32, El ceux qui avaienl domine 
de repondre: «Esl-ce nous qui vous 
avons dctourncs dc la bonne 
direction aprcs qu elle vous fut 
mdiquee? Non, e'est vous qui etiez 
des coupables» 

33, Mais les domines relorqueront 
aux dominatcurs : «Au eontrairc. 
e'est par la force dc vos manoeuvres 
que vous nous pre s sic z. nuit et 
jour, de nier Allah et de Lui donner 
des e mules. » Us ont Lous a vale 
leurs remolds face au ch aliment, et 
Nous avons mis les carcans aux 
cous des infideles: juste sanction 
de ce quils faisaicnt! 

34* Nous ri avons jamais envoy c 
un Mcssagcr portcur davcrtisscmcnt 
dans une cite sans que les opulents 




t"' "i -f ^ -"T i T f '?^ mi- If T£ 



i 



34. Saba' 



panni ses habitants ne disent; «Nous 
rcjetons absolumcril voire rncss.age.» 

35. lis ajoutent: «Nous sommcs 
pourvus dc plus dc fortune et 
d' en fan Is que ces croyanls, nous ne 
pouvons pas etre chatics,» 

36* Dis-lcur: « Allah dispense Ses 
l>iens a qui II veut avec largesse ou 
a vet me sure, main la pluparl ties 
hommcs ne le s a vent pas.» 

37* Ni vos fortunes, ni le nombrc 
de vos enfants ne vous render t plus 
pmche-s de Nous. Seuls eeux qui 
croient et qui font de bonnes ceuvres 
auronl une double recompense pour 
prix de ee qi.fi Is onl accompli. lis 
vivront rassurcs dans les hauts 
lieux du Paradis. 

38. Quanl a ceux qui, de 
mauvaise tbi, se demenent centre 
Nos signes, ils seront raraenes aux 
affres du Lourmenl. 

39* Dis-leur: «Mon Ma lire 
dispense Ses biens a qui II veut, 
par mi Ses serviteurs, avec largesse 
ou avec mesure. et tout cc que 
vo us depensez, Allah vous le 
rcmplaec. II est cn effet le Meillcur 
Dispensateur de biens, » 

40, Le jour ou 11 reunira ^ tous 
les infideles, II dira au\ anges: «Esl- 
ce que ces gens-la vous adoraient?» 



(IS -."„, \-** 

* ^r^- -»t ?**tf ffi Tt 



(l) Chez Warsh: «■ . _ . ou Nous reuni ran s. .."Nous dirons..,» 



34. Saba' 



Pat tie 22 



661 



ft 



41. El les anges repondront: 
«Gloire a Toi! Tu cs notrc Maiire ft 
r exclusion dc route autre divinirc. 
Ces mecreants adoraieut plutot les 
djinns, auxquels la plupart d' en Ire 
■eux croyaienl.» 

42. En ce jour, aueun de vous 
nc pourra aider 1' autre, ni lui nuirc. 
Nous dirons alors aux injustcs: 
«Goutez au chatiment du Feu auquel 
vous ave/ refuse de crmre!.» 

43. Lursqu'on recite Nos elairs 
vcrscts devant ces impics, lis discnt: 
«Voila un homme qui tient a vous 
detacher des divmilis adorees par 
vos peres. II rfapporte qu'un 
mensonge i~org6.» Dc mSme + les 
mecreants. aprcs avoir- recu la 
Verite, s' eerier ent: «Ce n'est la 
qu' une magie manifestef?> 

44. Avant toi. Nous ne leur 
avons pas fait parvemr des Ecritures 
a apprendre ct ils n'ont pas recu dc 
Mcssagcr pour les avcrtir, 

45. Des peuples avant eux 
avaienl rejete Notre message. Ils 
(ces mccquois) rTont pourtanl pas 
obtenu lc dixicmc dc ce que Nous 
avons octroyc a ces peuples qui out 
traite Mes Messagers de menteurs. 
Mais queJle ne fui pas alors Ma 
riposte! 

46. Dis-leur: «Jc vous exhort c a 
faire unc scule chose: e'est de vous 



§50 




34. Saba' 



Pat tie 22 



662 



dresser pour la Cause d 1 Allah, par 
groupcs de deux ou un a un, puis 
de mcditcr [Son message], car votrc 
Praphete n'est point possede par 
les djinns. II n'esl qu'un Messager 
qui averlit de r imminence d'un 
cMtiment terrible. » 

47. Dis-lcur: «Tout cc que je 
pourrais reclamer commc sal aire 
vous re vie ill. lScuI Allah me 
retribuera pour ma mission; II est 
le Temcin de tout.* 

48. Dis-leur: «Mon Mai Ire fail 
eclater la Vcrite, II eonnalt 
parfaitemenl lous les mysleres.» 

49. Dis-leur: «La Verite arrive: 
la iaussc [divinite ] est incapable de 
nuire ou de ressusciler.» 

50. Dis-leur encore: «Si je 
m 1 eg arc. e'est a mon proprc 
detriment, et si je suis bieu guide, 
e'est grace a la revocation dc mon 
Maitre, II entend tout, II est Ires 
prochc,* 

51* Si tu pouvais les voir, qiiand 
its seront pris d'epouvante, et 
quils ne pourront cchappcr [au 
chatimentl, saisis de tres pres 
qu'ils scroniE 

52, lis diront alors: «Nous 
crayons en Allah. » Mais comment 
pourront -ik ratlrapcr une foi qui 
s'eloigne d'eux? 

53, Une foi qu'ils avaienl 



" A " J J- 



4 ^ 



I- 



* * t J <■ ^*- a . f if - J ^- -J 

3 



■X! 



34. Saba' 



Pat tie 22 



663 



ft 



rcjctdc auparavant, en kmc ant dcs 
affirmations, loin de la verite, 
sorties uniqucmcnt dc leur proprc 
imagination. 

54. Un obstacle ful diesse devanl 
1 r accomplis s cmcnt dc lctirs dernicrs 
vocux, cotmnc cc tin 1c cas, jadis. 
pour leurs devancier^ coupables 
d un sceplicisme peifide. 



1 k^^i'i crpsi^ is£> 



r- - - 



35. Fa^r 



Pat tie 22 



664 







35. FATTR{k Creator) 







Prehegirienne, elle est appelee aussi la sourate des tinges et a it£ 
revelee apres la sourate du "Discernement". Elle compte 45 versets. 
Son litre est tire du premier verseL 

La sourate rappelh, a plusieurs endroits, les merveiltes de la 
creation d* Allah, Seal pourvoyeur de bienfaits et Seul a pvuvvir 
guidersur h droit chemin ou, an contraire, a f aire Sgarer. 

Cette sourate evoque la parabole de I'aveugle et du voyant ± des 
tenebres et de la lumiere, de ta fratcheur de I' ombre et de la chaleur 
de la tanicule pour illustrer V opposition etttre lea deux votes du 
saint et de la perdition. 

Au nam d' Allah, le Clement, 
le MisSricordieux, 



1. Louangc a Allah, Crcatciir 
des cieux et de la terre. IJ choisil 
des Mcssagcrs parrni les angcs 
ailes pourvus de deux, trois ou 
quatre ailes. II ajoule a Sa creation 
cc qu'Il vent, II est Omnipotent. 

2. Ce qu 7 Allah aceordc aux 
humauis, en ouvrant la voie vers 
Sa grace, nul nc saurait lcs en 
priver. Et ce qu ll n' accords pas, 
nul ne pouirail le dispenser en 
dehors de Lui. II est le Tom- 
Puissant, le Sage. 

3. 6 humains! Reconnaissez les 
bienfails doni Allah vous a comblfis! 
Quel createur en dehors d' Allah 
pourvoirail a voire subsis lance a 
partir des cicux et de la terre? II 
n est de dieu que Lui, Comment 
aeceptericz vous d'etre ddtournds 
[deLui]? 



U 



F T ^ 



35. Fi^r 



Pat tie 22 



665 



4. S'ils (les mecreantH) rejeltenl 
ion message, [saehc que] d'autrcs 
Mcssagcrs avant roi out etc 
egalement traites de meiiteurs, Mais 
e'est a Allah quaboulira voire 
deslin li lous. 

5. 6 vous hurnainsl Saehcz que 
la promessc d' All ah s'accomplira 
surcmcnt. Que la vie d'ici-bas nc 
vous leurre done pas! Que le 
Demon qui vous tente ne vous 
irompc pas. an sujci d u All ah! 

6. Satan est votrc enncnii jure, 
traitez-le c omnie tel! II ne fait que 
convier ses partisans a devenir les 
holes du Brasier. 

7. Cciut qui rcstcnl mecr£ arils 
sublront un tourment tcmfiant. 
alors que les croyants qui font dc 
bonnes ceuvres obtiendront le 
Pardon et une immense retribution. 

8. Scront-ils trailcs commc 
ccux a qui on a fait croire que leurs 
niauvais agisscmcms etaicnt des 
actions louables? Kn vent 6, Allah 
fail egarer qui II vent et guide bien 
qui H vcuL Que ion ame nc sc 
morfonde pas dc chagrin sur leur 
sort. Allah est parfaitemcnt au 
courant de leurs ocuvres. 

9. C est Allah qui envoie des 
vents, chamant des nuages que 
Nous dirigeons vers des terrcs 
niortcs [dc scchcressej. Nous les 



tr- 



_■ 



5 



35* Fitir 



Partie 22 



666 



H ijtl 



faisons revivre de nouveau; ainsi 
s'accomplira la Resurrection, 

10. Celui qui recherche la 
puissance [doit savoir] que toutc la 
Puissance esl a Allah. C'esl vers 1-ui 
que les bonnes paroles remontent 
et e'est T.ui qui rehausse les bonnes 
eeuvres. Quant a ceux qui Iramcnl 
des actions peril des, ils seront 
duremenl chaties, el loules leurs 
manoeuvres vont s'effondrcr. 

1L Allah vous a crees de 
poussiere, puis d'une goulte de 
spermc. II vous a constitues en 
couples. Aucune femelle ne porte ni 
nc met bas satis Sa connaissancc, 
aucune duree de vie tvest allongee 
ni abrcgee sans que eel a ne soil, 
consigns dans un Livre. Ceia est si 
aisc pour Allah. 

12. C'cst Lui qui a crcc deux 
eaux qui different: [ccllede la mer ct 
celle des fleuves] Tune esl douce, 
pure, agrcable a boiic, V autre fort 
saumatre. De chacune d'clles, vous 
pec he s. des poissons que vous 
eonsommez ct extrayez des perlcs 
pour vos parures. Sur chacune 
d'elles. des vaisseaux voguenl a 
votre profit par Sa favour. 
Puissiez-vous etre reconnaissants, 

13. C'est T.ui qui fait penetrer 
le jour dans la nuiL. ct la nuil dans 
le jour, et qui assujettit a Ses 
urdrcs le sulci] cl la lunc, chacun 



jj^adiL^ aj-i 1 J^/jjby- 



35* Fatir 



Partie 22 



667 



H ijtl 



poursuivanl sa course jusqu'a un 
tcrmc fixe. C'cst bicn a Allah, Votre 
Seigneur, qu'apparticnt la Royautc, 
Ccux que vous invoquez en dehors 
de Lui ne possedent merae pas 
] 'equivalent de la pelliculc d'un 
noyau de dattc. 

14* Si vous les imploiez. ils 
n 1 en ten dent point vos suppliques, 
et meme s'ils les enlendaient, ils 
ne sauraienL vous exaucer, et le 
Jour de la Resurrection, ils vous 
renicronL Nul ne pourrail vous 
informer autant que Celui qui est 
au courant de tout. 

15* 6 vous autrcs hmmin&! Ccst 
bien vous qui avez be so in d 1 All ah. 
Allah Se suffit a 1 ui-meme, II est 
Digne de louanges. 

16. 11 peul, s'll le veul T vous faire 
disparaitre et rcereer un monde 
nouveau, 

17* Cela ii 'est point difficile 
pour Allah. 

IS* [Sache que] nulle a me ne 
portera le faideau d'une autre. Si 
une arne, aceablee, appelle pour tie 
faire aider, nul ne peut allegcr son 
faix s memc pas un proche. Tu nc 
pounas done avcrtir [et convaincre] 
que ceux qui craignent leur Seigneur, 
me me en 1* absence de tout temoin, 
ct qui observent assidurnent la priere. 
Quiconque sc purifie, nc le fait que 




35. Fatfr 



Pat tie 22 



66$ 



pour son propre salul Cesl a Allah 
qu'aboulit lc dcstin dc lous; 

19. que Taveugle et le vnyanl 
ne sont nul lenient parcils, 

20. pas plus que les tenebres el 
la lu micro, 

21. ni la fraTehcur dc 1' ombre el 
la chaleur dc la caniculc. 

22. Dc mcmc les morts ct les 
vivants different. AUali fait entendre 
qui n veut alors que toi tu ne peux 
lc faire entendre des morts dans les 
scpulcrcs. 

23. Tu n es que porteur d un 
message divertissement 

24. En eiTet, Nous favons envoys, 
muni de la Verite, pour annoucer 
de bonnes nouvclks aux fidcles el 
avcrtir les impics car il n est point 
de peuple qu'un Messager ne soil 
venu avcrtir. 

25. S'ils rejetlcnt ion message : 
|s ache 1 quavant cux, d'autrcs 
peuples ont traite d' imposteurs 
leurs Messaged envoyes a eux 
avee des Prcuvcs, des Eeritures et 
le Li vie eclairant. 

26. Ensuitc, J'ai scvi centre 
ceux qui refusaienl de eroire [Mes 
MessagcrsJ; quelle nc ful point 
alors Ma reprobation! 

27* Nc vois-tu pas qu' Allah a 
fait descendre du ciel une eau avec 



■: -* -.- - 



1J jii^'^^ 1 ^ 



i- 



35. Fatfr 



Pat tie 22 



669 



laquelle Tl a fait pousser des vaneles 
dc fruits de coulcurs difrcrcntcs? 
Ne vois-tu pas aussi les couleurs 
varices des sines des moniagncs 
blanches, rouges ou d r un noir foncc? 

28. Sont difiereriLs aussi les Leinls 
des homines, les couleurs des be les 
el des iroupeaujt Sculs les savants 
panni les scrvitcurs d' Allah Lc 
redoutent. En verite Allah est 
Tout-Puissant el Pardonneur 

29. Ceux qui s'appliquenl a reciter 
lc Livrc d' Allah, qui accomplisseni 
la pricrc ct qui, cn secret ou en 
public, donnent laumone de ce que 
Nous leur avons atliibue, peuvenl 
compter sur un revenu donl le 
profit esl lnepui sable. 

30. Allah leur accordcra largcmcnt 
leur recompense avec un surcroTt 
de Sa faveur. II est en eiTel 
Indulgent el Reconnaissant. 

31. Cc Livrc que Nous t* avons 
rev 61c est la Vcritc qui conllrmc 
les revelations antcricures. Allali 
connait parfaitement Ses serviteurs. 
dont II est Clairvoyant, 

32. Nous avons ensuile legue 
les Ecri lures a Nos Serviteurs elus. 
Certains sc soul fait lorl a cu.\- 
m£mcs, d' autre s ont agi avec 
mesurc. Mais il y a parmi eux ceux 
qui arrivent au premier rang [dans 
1 n acc omplissemcnt | des bonnes 



-vy • j -?>y^ 



" 7 j \ t rj-y r <ri 



i ^L^i'i ■ ^ jjg. frjl y t 



, If £ i * J* - * Ct3 



ft .i 



' 7 J, 



35. Fatfr 



Pat tie 22 



670 



reuvres avec la permission tT Allah. 
C'csi la la grandc Faveur. 

33* lis seront cn cffet admis 
dans les Paradis d'Edcn* pares dc 
bracelets d'or et de perles, portant 
des habits de soie. 

34. Ik diront: «Louangc a Allah 
qui a old k chagrin dc nos eocurs! 
Notre Seigneur est bicn Indulgent 
et Reconnaissant» 

35* «I1 nous a installed par Sa 
grace, dans cetle demeure eternelle 
on nous nc connaiirons ni peine ni 
lassitude. » 

36* Quant aux meereants, ils 
seront voues a 1'Rnfer de la Gehenne. 
La morL ne les delivrera pas el. leur 
calvaire nc sera point allege". C'est 
ainsi que Nous chations tout 
mccreant obstinc. 

37, Au tr6fonds dc la Gdhcnne. 
ils gemiront en criant: * Seigneur, 
fais-nous sonir d'icil Nous 
promellons de faire de bonnes 
oeuvres contrairemcnt a ce que 
nous faisions.» III leur sera dit|: 
«Nc vous avons-Nous pas laisse 
vivrc asscz longtctnps pour que 
ceux qui voulaient rcflccliir eussent 
suffisamment le temps de le faire? 
Un Messager n'est-il pas venu vous 
mcttre en garde? Savourcz [done 
votre tourment]! Les coupables n'ont 
pas de see ours. » 



04^ 



3S. Fatir 



Pat tie 22 



671 



38. En vcrilc, Allah connail 
parfaitement les mysteres des cieux 
el dc la tcrrc. II eonnait bicn. aussi 
tout cc qui est au fond des cceurs. 

39* C est Lui qui a fait de vous 
des generations qui se sue cedent 
sur tcrrc. Cclui qui choisit d'etre 
meereanl le fail a son detriment. 
L 1 impictc des infidclcs ne les rend 
que plus detes tables pour leuv 
Seigneur, ct nc fait qu aggravcr 
leur perdition. 

40. Dis-leur; «Ces associes que 
vous invoqucz cn dehors d' Allah, 
faites-moi voir ce qulls ont cree 
sur tcrrc, ct dilcs-moi s'ils ont 
participc a la creation des cieux f» 
AvaienL-ils reeu de Notre part un 
livrc qui leur serve dc preuvc? Que 
non! En realite\ les injustes se 
letirrent les tins les autrcs par des 
chi meres. 

41 ♦ En verite\ Allah maintient 
l'equilibre des cieux et de la lerre 
cn les empechant de seffondrcr. Si 
jamais ils se disloquaient, nul ne 
saurait les rctablir cn dehors dc Lui. 
11 est Longanime et Pardotmcur. 

42h lis (les impies) avaicnt jure 
par le Nom d* Allah, de touts la 
force de lcurs scrmcnts, d'etre la 
plus fidclc des communautcs, s'ils 
recevaient un Messagev porteur 
divertissement Mais lorsqtie cclui- 
ci est venu les avertir. cela ne les a 



j . '. : 1 , > ■' . i i ■' - 1 - . 



. .1 L s, T * 



5^1 



3S. Fatir 



Pat tie 22 



672 



rendu s que plus recalcitrants. 

43, lis sc soni enfles d'orgucil 
sur terre, tramant des manoeuvres 
perfides. Mais les sinislres complols 
ne relomberonl que sur leurs auleuns. 
A quoi pcuvcnt-ils s attendrc. 
sinon qu'au triste sort des anciens 
in fi deles? En fail, lu ne trouveras 
pas dc ehangcmcnl dans les lois 
immuables if Allah. [Eli oui]. tu tic 
saurais irouver de deviations dans 
les lois d Allah 

44, Xonl-ils pas voyage de par 
le mondc ct obscn 6 lc sort final 
des peuplcs avant tux, dour la 
puissance elait pins redoulable? 
Rien dans les deux m sur terre ne 
peut rcsisicr a la Puissance 
d' Allah, II est Omniscient et 
Omnipotent. 

45, Si les Rigueurs d 1 Allah centre 
les humains elaient a la me sure de 
leurs rnauvais agisscmenrs, II ne 
laisserait nul etre sur terre. Mais II 
choisit de leur donner un repil 
jusqu'a un tcrnic fixc\ Une fois ce 
tcrmc cchu t II 5 aura, en toutc 
clairvoyance, ce qu'Il feia de Ses 
servile urs. 



l>4=^ j >j 1 ^ ^tf^ £r As 




3fL Y5 Sin 



Partie 22 573 Tt *J*-1 



P 1 J** 5 JJ^ 



36. YA SIX 




Prehegirienne (sauf le versef 45), revtlie apres la sourate des 
"Djinns", Elle sample S3 versets, San litre est tire du premier verseL 

Cette sourate, qui commence par une confirmation tie In mission 
da Prophet % traite de Vobjet de lafoi (mission, resurrection, bilan 
des vruvres, retribution) de la rebellion des mecreants de la Mecque 
etde la cite ayant dementi les envoy es. Elk dontie ensttite des preuves 
cosmologiques de la puissance divine ef fait des developpements 
dans le domain t de Veschatologie. 

Elle incite en/in a mediter certaines creations (homme, feu, ciel, 
terre) avant de terminer sur une exaltation du Maitre Possess eur de 
toute chose. 

Au nam d f Allah? le Clement, -*iT^t 



le Misericordieux, 




1. Ya.Sin 






3. lu cs en vcrile au nombrc des 




Messagers [d* All ah J 



k droit chemin ! 



4. I pour dinger les homines | sur 




5, [Avec] une Revelation emanant 
du 'lout-Puissant, du Misericordieux 




6. afin d'aveitir des homines dont 
les ancetres nonl pas €li averris el 
qui sont done inetmscients. 



7. Contre hi pluparl d'entre eux> 
la sentence est d6ja prononeee; ils 
nc scront pas croyants. 



8. Nous avons enserre leurs cous 
jusqu'aux mentons dans des carcans 
qui leur immobilisent les tetes. 




3fL Y5 STn 



Pat tie 22 



674 



9. Nous avons dresse Line baniere 
dcvant cux. unc autre derrierc cux. 
C'est ainsi que Nous les avons 
confirms, de sortc qu ils nc voienl 
plus rieu. 

10. Que tu les avertisses ou non. 
[peu leur lmporLe,] lis ne eroironl 
pas. 

11. Tu nc eonvcrliras que eclui 
qui suit le Rappel du Livre, et qui 
redtmte [la colere de] Ar- Rahman 
(le Clement), meme en Y absence 
de tout tenioin. A celui-la. annonce 
Pardon et genereuse Recompense. 

12. C'est Nous qui faisons 
rcvivre les morts ct qui enrcgistrons 
leurs actions pas sees, ainsi que les 
consequences de leurs tsuvres; le 
tout est recense dans un rcgistrc 
Ires clair, 

13. Cite- leur Texemple des 
habitants de la cite auxqucls des 
Messagers ont ete envoyeV 

14. Nous leur avons d'abord 
depeche deux Messagers, mais ils 
les traitcrcnt d'impostcurs. Nous 
les avons alors renforces par un 
troisieme Messager. Tous les Inns 
ont dit: «Nous sommes envoy cs a 
vous,» 

15. Mais [les habitants de la 
citdj re"torquercnt: <<Vous n s files 
que des mortels comme nous. Le 
Tout-Clement n*a rien revele, vous 



4 L^l 



'jjyij Hijf jS^ C^^S^ l^ii^ 



36, Y3 Sin 



Partie 22 



675 



n'ctcs que des rnenteurs,» 

IS, Les Messagers repordirent: 
«.Notrc Seigneur sail hien que nous 
sommcs envoyes a vous,» 

17, «Notrc mission nc consistc 
qu'a vous transmettre clairetnent le 
messages 

IS, Les in fide les dircnt; «Nous 
vous eonsiddrons commc des porte- 
ma Incur pour nous. Si vous nc 
cessez pas [vos precnes], nous vous 
lapiderons ou vous infligerons un 
supplies douloureux.» 

19. Les Envoyes repondirent: 
«Quc votre mauvais sort nc concerne 
que vous! Quel mallieur y a-t-il a 
vous annoneer ee Rappel?! Vraiment 
vous cles des outline icrs.» 

20. C'cst alors que, dc la 
peripheric dc la cite, aceourut un 
homme qui dit: «6 mon peuple! 
Suivez les Messagers.» 

21. flSuivey ceux qui Tie vous 
re e l anient pas dc salaire, et qui 
sont bien guide s!» 

22. « [Quant a moi] comment 
puis-je tie pas adorer Celui qui m + a 
eree et vers lequel vous serey lous 
ramcncs?!» 

23. «Adoptcrais-jc, cn dehors dc 
Lui, des divinites dont ^intercession, 
au eas ou le Tout-Clement me 
voudmit du ma I, nc me servirait a 



-: '-. 



3fL Y5 STn 



Partie 23 



676 



iicn, ct qui tic mc sauvcraicril point?» 

24. «Je serais alors dans un 
cgarcmcnt manifested 

25. «[Non! O Message™!] Je 
crois en voire Seigneur, soyez-cn 
temoins,» 

26* [A sa mart], il fur dit [a cet 
hommc]: «Entrc au Paradis'» II 
ex dam a: «Ah. puisse mon peuple 
savoir + 

27. que mon Mailre m'apardorine 
el promu au rang des honoiesl» 

28. Apres lui, Nous n'avons pas 
cu be so in dc faire deseendre unc 
armcc du cicl pour chaticr son 
pcuplc; Nous navions pas a lc 
faire, 

29. II a suffi d'un scul Crl ct 
tous furent aneantis, 

30* Quel triste sort pour les 
liumainsl Jamais un Messager 
d' All ah n"est venu a eux sans 
qu'ils 1'aicnt tournc" cn ddrision. 

31. Noni-ils pan observe 
combicn do generations, avant eux, 
Nous avons extcmiinccs, ct qu'ils 
ue vercont plus jamais reappaiaitre? 

32. Tous serous scum is a Noire 
jugemenl. 

33. II est un signe pour eux dans 
cctte tcrre morte que Nous faisons 
rcvivrc. ct d'ou Nous sortons des 



4? 4^ ^ 



@ Z^m '3^3 ^u^' 1 o; 



Oj/J ' £rV4-*> ^* 'AH^ 



4 1 % j- 



3fL Y5 STn 



Pat tie 23 



677 



ccrfialcs dont ils sc nourrisscnt. 

34, Nous y avons dispose des 
palmeraics cl dcs vignoblcs ct y 
avons fait jaillir dcs sources vives, 

35, aim quils cn consommeni 
les fruits, qui nc son: point l'ocuvre 
de leurs mains. Ne seraient-ils 
done pas rcconnaissants? 

3ft. Gloire a celui qui a tree 
1 ? ensemble dcs couples aussi bicn 
chez les vegetaux, chez les humains 
que che/ d'aulres qui leur sonl 
inconnus ! 

37* Un autre signc pout cux, dans 
la nuit dont Nous dcpouillons lc 
jour, et les voila dans les tenebres; 

38. et le soleil qui suit sa course 
vers le lieu qui lui est assigne. 
Telle est la disposition ordonnce 
par le Tout- Puissant, T Omniscient. 

39* A la lunc, Nous avons assignc 
des phases successives, jusqu'a ce 
qu'elle redevienne comme un 
ramcau dc palmier desscehe. 

40. Ni le solcil nc saurait 
rejoindrc la lunc. ni la nuit nc saurait 
devancer le jour. Chaque asue doit 
gra viler dans sa proprc orbite. 

41. Encore un autre signe pour 
eux, est que Nous avons embarque 
lies peresj de leur posterite dans 
TArche surcharges . 

42. Nous avons cree des 




® c£-j 



3fL Y5 STn 



Pat tie 23 



67* 



vaisseaux de son genre pour leur 
pcrmcttrc de navigucr |sur lcs caux|. 

43* Si Nous le voulions, Nous 
les am i on s fait somfarer, et ils 
n'auraicnt alors etc ni sccourus, ni 

SaUVCS, 

44* sauf par unc grace de Notre 
part, avec une jouissance pour un 
lemps Li mite. 

45. Quand on leur dit: «Redoule/, 
■cc qui peut vous ar river dans cc 
mondc ct dans l Au-dcla pour 
hcncfiacr do la nriiscricordc d* Allah f» 

46 + A chaquc fois quun signc 
leur parvient de leur Seigneur, ils 
s'en detournenl avec indifference. 

47. I .orsqu'il leur est dit: wDonnez 
en aumonc unc part de cc qu Allah 
vous a accordc!» Lcs mccrcants 
disenl aux fideles: «.<A1 Ions -nous 
nourrir ceux qu Allah aurail pu 
noiirrir Lui-mdtnc, s 'II le voulait? 
Vous n etes que dans une erreur 
manifesto) 

48. I.es infideles ajoutenL: «A 
quand lavcncmcnl de voire 
promcsse, si vous dites vrai?» 

49. Qu'ils attendent! Un seul 
Cri lcs saisira alors qu'ils scront en 
pleine dispute. 

SO* lis nc pourrom ni ctablir dc 
testament ni letourner a leurs 
foyers. 



3fi. Y5 Sin 



Pat tie 23 



674 



51. II sera souffld dans la 
Trompctte ct les voila qui surgiront 
des tombes> se preripilant vers leui 
Seigneur. 

52. [A ce mumenl-la] ils diront: 
«Malheur a nous! Qui done nous 
a tires de notre sonmieil? Voila 
ce que le Clement a promis; les 
Messagcrs disaicnl bicn la v£rit6.» 

53. Encore un aulre Cri, un 
seul, et les voila presents pour la 
comparution devant Nous. 

54. Ce jour-la* aucunc amc nc 
sera Usee en fieri. Vous ne sere/ 
sanclionncs qu^cn function dc vus 
oeuvrcs. 

55. Cc jour-la. les botes du 
Faradis seront absorbes par leur 
bonheur, 

5*i. dans des lieux umbrages* 
accuudes avec leurs epouses sur 
des lits somptucux, 

57. avec des fruits a leur 
disposition, et tout cc qu'ils 
peuvent desirer. 

5S. Ills seront combles par] le 
"Salut" qui leur sera adresse par un 
Seigneur Miserieordicux. 

59. [II sera dit aux infidcles]: 
«6 criminals 1 Aujourd'hui mcttez- 
vous a recart!» 

60* O vous, ills d" Adam I Ne vous 
ai-Je pas engages a ne jamais adorer 



$5 j^JuU>yj «44=^ fe>43 



i wlf' A\[ \ *'• 



3fi.Ya Sin 



Partie 23 



64*0 



Satan, qui est voire ermemi jure, 

61 ♦ mais a M* adorer Moi-meme, 
puisque eel a est le bun chimin? 

62. Satan a deja egare lant de 
generations panni vous. N ? etes- 
vous done pas aptcs a raisonncr? 

63* Voila la Gehenne qui vous 
etait promise. 

64* Enfouniez-vous dedans pour 
chatiment de votie mecreance! 

65* Ce jour-la, Nous scellcrons 
leurs bouches, mais leurs mams 
Its dcnonccronl el I curs pieds 
tcnioigncront de ce qu'ils auront 
commit. 

66, Nous aurions pu, si Nous 
]*avions voulu, eteindre entieremenl 
lour vuc. lis eourraient eeites a la 
recherche de leur voie, mais 
comment pourraienl-ils alurs la 
distinguerV 

67. Si Nous le voulions, Nous 
pourrions les pctrifier sur place, de 
sorte qu'ils ne puis sent m avaneer 
ni reeuler 

6ft. Chez lout etre a qui Nous 
donnons longue vie, Nous inversons 
le processus de la creation, Ne sont- 
ils done pas aptcs' u a eomprendrc? 

69. Nous n'avons pas mi tic le 
Prophcte a Tart de la poesic. Cela 



V 



*p ■ (jp kr um Jul IWjy 



(1) Chez Warsk «N T £tes-vous done aptes. 



3fL Y5 STn 



Pat tie 23 



6*1 



nc saurail lui convcnir. II est 
seu le merit porteut d'un message de 
Rappcl, un Coran cclairanl 

70, [rcVclc' a toij pour qu'il 
prcvicnnc " ' tous lcs csprits vifs ct 
pour qu'une sentence metitee soit 
prononccc conlic lea metre an Ls. 

71, N'onL-ils pas vu que Nous 
avons er£c" pour cux> dc Nos 
propres mains, des troupeaux dont 
iJs disposenl entierement, 

72, Nous leur avons soumis ces 
am man x pour qu'ils leur servenl 
de monturcs. et pour qu'ils sc 
nourrisseiit de leur chair. 

73* II & en tirent dautrcs profits 
el sen pvocurenL des. breuvages. 
Nc sont-ils dune pas rcconnaissanls? 

74. lis tmt choisi en dehors 
d' Allah cTautres divinitcs. espcrant 
quelles leur portent secours. 

75* Mais celles-ci ne pourront 
guere les secourir. lis seronl done 
damnes en tant que troupes au 
service des idolcs. 

76. Que leur discouis nc faffligc 
point! Nous connaissons cc qu'ils 
dissimulenl [dans Jeurs c(Eurs) el 
ce qu'ils m anile stent. 

77, L 1 hommc nc voit-il pas que 
Nous 1' avons cree d'une goutte de 



- 4 



* f .^htJ^,^ m; 



(V\ Che.?. Wflfsh: «pour que tu previentiej. 



3fi t Ya Sin 



Partie 23 



682 



spemie el voila qu'il s'erige en 
conlcstatairc obstinc? 

78. 11 Nous avanee ses arguments 
tout en oubliant comment il a etc 
cree lui-meme, disant; «Qui done 
rendra lii vie aux ossein en Is devenus 
poussiereV» 

79* Bis: «Les fera revivre Celui 
qui les a crecs la premiere fois et 
qui delienL u>ute la science dc la 
creation.^ 

8ft. «Celui qui, a parlir du bois 
vert, fait surgir pour vous lc feu 
qui vous sert dans vos foyers r » 

81. Celui qui a cree les cieux et 
la terre n'esl-Tl pas capable de 
ereer d' autre s homines eommc [11 
Ta fait pourj euxV Oh que si! Li.n 
verite, 11 est le Createur par 
excellence, H est Omniscient. 

82. Son seul ordre f quand 11 veul 
L'R-er une those est de dire: «Que 
la chose so it. ct la chose sc fait» 

83* Gloire a Celui qui detient la 
sou vera inete sur toutes choses, et a 
qui aboutira votre destin a Lous! 



■: .. '-. 



37. A$-$affat 



Pat tie 23 533 Tf 



37, AS-SAFFAT (les rangs) 




Prehegirienne r revelee apres la so urate des "Troupeaux". EILt 
cample 182 versets. Son titre est tire du premier verset. 

La sourate commence par une confirmation de Vunicile d* Allah, 
Createur el Seigneur des cieux et de la terre, qui a orne le ciel 
d'aslres et Va preserve conlre les demons rebelles. 

Elle mentionne la Resurrection;, avec les menaces contre les 
mecreants et les injustes f leur jugement, leurs remords > et i'heureux 
sort qui attend les fideles sincereS; apres quoi it est conte un assez long 
recit de Vhistoire de certains Prophetes et de leurs peuples respectifs. 

Apres dementi de certaines allegations extravagant* $> la sourate 
se termine sur une exaltation du Seigneur et une benediction des 
Prophetes. 

Am nam d' 'Allah, le Clement, -^r.^t^t 





1. Par les [assemblers d'anges 
en] ran 2 5 serres, 




2. qui admonesLenl severemen|> , 




3. et evoquenl le message du 
Rappcl' 




5. Seigneur des cieux, de la 
leire el de ce qui est enlre les deux : 
Maitrc dcs Orients f 



4, En vcrite, votrc Dicu est Un. 




6, Nous avons orne le ciel le plus 
pro c he par une belle cons-le-Hatum 
d'ctoilcs. 




7. Nous r avons protege contre 
lout demon re belle. 




(1) Certains cxcgclcs pcnscnl qu'il csl question ici dcs anges qui pousscm les 
images vers les contrees a arro.se-r. 



37. A$-$affat 



Pat tie 23 



684 



8. [Demons] cmpcchc's d'ecouter 
les instances supremes. harceles de 
loulc pail, 

9. lis sunt repousses puis vouts 
au chitiment durable. 

10. Si Tun d eux arrive a 
surprendic uti mot [d'enirelitm 
celeste], il est aussitot poursuivi 
par un bolide brulanl. 

11. Interrogc [les sccptiqucsj: 
qu'est-ce qui est le plus difficile a 
ereer, d'eux ou de 1' ensemble de 
Nos creatures? Nous les avons crecs 
a partir dune poussiere inconsistante. 

12. Tu fetonnes [de leur 
incomprehension |, alors qu'ils tc 
loument en derision, 

13. indifferent s a lout Rappel. 

14. Quand ils voictit un signc 
d* All ah. ils nc font que sc gausscr. 

15. en s ecrianl: «Ce n'esl la 
qu ? unc magic manifested 

16. [lis s'lntcrrogcnt toujour&J: 
« Comments Une fois morts et 
devenus osscmcnts et poussicrc, 
scrions-nous rcssuscitcs, 

17. nous et nos premiers 
anceires?» 



IS. Dis-leur: 



«Mais oui ! 



Assurcmcnt, vous lc scrcz bicm 
tout en etaut avihs.w 

19* | Dis | : «Ce ne sera qu'un seul 



& it 



37. A$-$affat 



Pat tie 23 



6*5 



Cri, ct les voila face a lcur sort. 

20. lis diront alors: «Malhcur a 
nous! C'cst lc Jour du Jugement* 

21. Oui, e'esi bicn lc Jour dc 
1 ? Arbitrage doiil vous eonicsticz 
ravencmcnt. 

22. [II sera ditj: «Rasscmblez 
lo us les coupablcs, leurs cpouscs el 
les divhutcs qu ils adoraient 

23. cn dehors d' Allah! Guide/ - 
les tout droit vers l'Enfcr!» 

24. «Arretez,-les, ils seront 
intcrrogds : 

25. "Pourquoi n'avez-vous pas 
pu vous enlraider?"» 

2#j. Mais ce jour-la, ils se 
soumeUront sans re a sir. 

27. Us commenceroiU simplemenL 
a s'inlerpeller, [entre donunes el 
dominants]; 

28. les premiers diront aux 
seconds: «Vous nous avez pousses 
a l'lmpiete par force. » 

29. «Non pasf repondront les 
autre s, e'esl que vous n'eliez pas 
disposes aeroirc.* 

30. «Nous n'avions pas dc 
pouvoir sur vous; sculcmcnt, vous 
etiez des dcvoycs,» 

31 ♦ «La sentence d' Allah est 
prononcee contre nous tous: nous 



37. A$-$affat 



Pat tie 23 



6*6 



subirons le chatiment [com me vous].» 

32. «Nous vous avons egares, et 
nous e Lions nous-memes egares.» 

33. Ce jour-la, lis parlageront 
lous le me me chatiment. 

34. Cest ainsi que Nous traitons 
lcs cri minds. 

35. lis avaient T habitude de 
Verifier, d'orgucil lorsqu'on kur 
disait qu'il n'est de dieu qu' Allah. 

36* lis disaient: «Quoif Aliens - 
nous abandonner nos divinitcs pour 
suivre un poele possede des djinns?» 

37. Bien au conlraire, e'est un 
Mcssagcr qui apporlc la vdritd el 
qui confirmc lcs messages des 
[anciens] Prophetes. 

38 + Vous allez surement gouter 
au douloureux tourmenl. 

39. Vous n'aurez que le prix de 
vos mauvaises oeuvies. 

40. Quanl aux servileurs d 1 Allah 
dont la sintjeiile esl prouvee, 

41 . \h recevront comme retribution 
determined 

42. des fruits varifis. lis scroni 
honores. 

43. dans des jar dins de Fclicitc. 

44. lis se feront face sur leurs 
sieges, 

45. des coupes circuleront entrc 



T A-* -"J 



37. A$-$affat 



Pa i tie 23 



6*7 



cux ou k nectar coulcra a Cot. 
46* lunpidc ct delectable, 

47. qui nc provoquc ni migraine 
ni ivresse, 

48. Pres d'eux, des compagnes 
aux regards chastes. [1c reinr blanc 
et lisse] 

49. sernblables a des ceufs 
proteges. 

50* Alors, ils echangeront des 
informations. 

51. Lun deux dira: <=J'avai!i un 
compagnon 

52* qui me disait: r 'Lis-tu dc 
ceux qui croient 

S3, que nous serous res sus cites 
pour £tre juges. aprcs que nous 
herons moils el reduils en poussiere 
et ossementsT» 

54* II dira: «Essayons de voir 
[ou se Lrouve ce compagnon].» 

55. Puis il observera du cote de 
r Enter ct l'apcrccvra au milieu du 
Brasier. 

5(i, Tl s'eciiera alors.: wPar AUah! 
Tu as failli m'enlrainci a ma perlc. 

57. Ncfit 6x6 la grace de mon 
Maftre, j aurais etc parmi les 
damnes.» 

58. «Ne conn aitrons -nous done 
plus dc mort. 



"5 * " w 



i ,i 



37; A$-$affat 



Partie 23 



59. aprcs cclle que nous avons 
deja subie> et ne serons-nous plus 
jamais supplicics?!» 

60. CTcst la un inomphe 
considerable. 

61 . C*est pour ce genre de succes 
que les hommes doivent oeuvrer. 

62. Lequcl est mcillcur. d'un tel 
accueil ou de Tarbre Zaqqum 



en 



63. que Nous avons cree pour 
lc malhcur des injusres? 

64* C'est un arbrc qui sort du 
trefonds de THnfer, 

65. dont les fruits sont aussi 
hidcux que les tctcs des demons. 

6<n Les damnes en mangeront 
eL s'en remplironl. le ventre. 

67. Puis lis boiront un melange 
bouillant. 

6S + linsuite ils retourneront an 
Brasicr. 

69- lis. avaicnt en effel trouv£, 
avant eux, leurs ancetres egares. 

70, el s'etaienl precipiles sur 
leurs traces, 

71* Avant eux, la plupari des 
generations s'elaienl devoyees. 

72. Pourlant Nous leur avions 
envoye des Messagers portcurs 



^rc^Uj^ ^ .M- 1 ^ 



i it*. 



(1) I! .s'agit d h uii atbie en Rnfer. 



37. A$-$affat 



Pat tie 23 



6*9 



d'averlisscmcni. 

73. Vois done la fin tragique 
[qui fat rcscrvcc auxj pcuplcs ainsi 
avertis, 

74. sauf aux scrvitcurs clus 
d f Allah. 

75* | A 1 instar de] Noe qui Nous 
a implore; combien fut effieace 
Noire manicre dexaucer! 

76. Nous rayons sauvc, lui et 
sa famillc, dc la terrible oalamitc. 

77- Nous avons fad que ce soil 
sa descendance qui survive. 

78, Nous avons pcrpctuc son 
rcnom dans la posteritc. 

79* Que le Salui soit sur Noe" 
dans les mondes! 

80. C'cst ainsi que Nous 
recompensons les bicnfailcurs. 

81. II crait. en effet* Fun de Nos 
serviteurs tideles, 

82. Nous avons en suite fait 
engloutir les autre s. 

83. A la communaute de Noe 
app arten ail Abraham. 

84. II se presenta a son Seigneur 
avet: un aeur pur. 

85. II dil a sou pere el a son 
peuple : «Qu ' adore v- vous ? » 

$6. «Choisirie/:-vous de fausses 
diviniLcji cn dehors d' Allah?» 



A l.-lf ill ^ ft ^i.- .' -V-:-' 



0 



37. A$-$affat 



Pat tie 23 



87, «Que pensez-vous du Seigneur 
des mondes.» 

88. Puis Abraham j eta un regard 
vers lcs etoilcs 

89* ct dit: «Jc suis indispose. » 

90* Les gens le quitterent. 

91. II se precipita aussitot vers 
lcurs divinilcs ct dit: «Quoi! Vous 
ne mange z pas!» 

92 + «Pourquoi ne parlez-vous 
pas?» 

93, II sc rua alors sur lcs idolcs. 
leur as sen ant de bons coups de sa 
droitc. 

94, La Ibulc accourul vers lui. 

95, II leur dit: «Quoil Adorez- 
vous ce que vous sculptez vous- 
mSmes, 

96* alors qu Allah vous a crecs. 
vous et ce que vous avez fabrique?» 

91. Les pai'ens ditenL: «Dressez 
pour lui un buchcr ct jctcz-lc dans 
la foumaise!» 

98* Us onl voulu sa perte, mais 
Nous leurs avons infligc unc 
defaite humiliaute. 

99, Abraham dit: «Je me rends 
aupres de mtm Mai Ire, II me 
guidcra sur le bon chcmitL» 

100 + «Scigncur> accordc-moi |un 
fils qui soil] pamii les vertueux.!» 



£3 0>*-*> wj ^OL^'j 



8-- 



37; A$-$affat 



Partie 23 



6*>1 



10L Nous lui annoncames la 
bonne nouvclle: la naissanee d 7 un 
enfant trcs sage. 

102* Lorsquc cct enfant atteignit, 
auprcs de son pcrc, l : agc dc 
marcher, cehri-ci lui dit: «Cher fiJs, 
j'ai vu en songe que je devais 
limmolcr. Quen pcnscs-lu?» 
L 1 enfant repondit: «Chcr pcrc. 
execute Tordre que tu as recu. Tu 
me Irouveras. si Allah le veut, de 
ceux qui savent etre palienls,» 

103* Lorsque tous deux firent 
acte de soumissioii et qu' Abraham 
jcta son fils, front conlre Icrrt: 

104. Nous Tappelames: 
«0 Abraham! 

105. Tu as prouvc que lu as cru 
a cctte vision. » Cest ainsi que 
Nous recompensons les bienfaitcurs. 

106* En verite\ c T est la unc 
epreuve decisive, 

107* Nous avons rachctc son 
fils par une offraude magnifique, 

108* Nous avons perpetue son 
renom dans la po stents. 



109. Que le Salut 
Abraham I 



soil sur 



110* Cest ainsi que Nous 
recompensons les bienfaileurs. 

Ill* Tl etait en effet Tun de Nos 
servileurs fideles. 



37. A$-$affat 



Pat tie 23 



6^2 



112. Nous lui avons annonce 
une bonne nouvcllc: son fils Isaac 
[qui sera] un Prophctc parmi les 
vertucux . 

113, Nous 1 'avons beni, ainsi 
qu 7 Isaac, Parnii lcur descendance, 
certains sent des homines vertucux, 
d* autre s se font marurcstemem tort 
a eux-memes, 

114 + Nous avons aussi coinble 
de Nos raveurs Moise et Aaron. 

115* Nous les avons sauves, 
tous les deux avec leur pcuple, dc 
la terrible calamite. 

116* Nous les avons sec our us ct 
ils ont triomphe de leurs enneniis. 

117* Nous leur avons rev £le lc 
Livre parfaitcmcnt clair. 

118. Nous les avons guides sur 
le droit chcrnin. 

119. Nous avons pcrpclue' kui 
renotn dans la posterite. 

120. Que lc Salut soil sur Moisc 
et Aaron ! 

12L C'est ainsi que Nous 
reeompensons les bienfaifcurs. 

122. Tous deux ctaient panni 
Nos serviteurs fideles, 

123* Ilyas (Llic) etait lui aussi 
au n ombre de Nos Messages. 

124 + II dit a son peuple: «Nc 



8 >±*s*3 ^ 



- -n 



37. A$-$affat 



Pat tie 23 



6¥3 



redouterez-vous pas Allah?* 

125* «Invoquerez-vous Baal {une 
idole) en delaissant le Meilleur 
Createur?» 

126, «AUah, tl> Voire Seigneur el 
le Seigneur de vos premiers ancelres.» 

127, Ik le Irailcrent de mcnlcur; 
ils seront damncs 

128, - sauf les serviteurs d' Allah 
dont la sinccritc est prouvec. - 

125*. Aitifei avons-Nous pcrpdtud 
son rcnom dans la postcritc. 

13(1. Que le Saint soit sur Elic! 

131, - C'est ainsi que Nous 
recompensons les bienlaitcurs - 

132, II elait parmi Nos serviteurs 
fideles. 

133, Loih £tait egalemenl au 
nombre de Nos Mcssagcrs. 

134* Nous Favons sauvc lui ct 
toutc sa faniille, 

135* a 1' exception d une vieille 
femme restee avec les reprouves. 

136 + Ensuitc Nous avons aneanti 
les autre s. 

137 t Vous passez sur leurs 
vestiges, matin 

138. el soir. N'etes-vtms done 
pas aptes a comprendre? 



(1 ) Che?. Warsh: « Allah est votre Seigneur. 



37; A$-$affat 



Partie 23 



694 



139. Y Linus (Jonas) frail lui aussi 
an n ombre de Nos Messagers, 

140* II s elait enfui vers un 
vaisseau surcharge: 

14 1 ♦ aprcs tirage au son. il fin 
panni les perdants, 

142, fPreeipite du bateau], le 
poisson l'avala, alors quil ctait 
dans son tort. 

143- S'il n 'avail pas persevere 
dans, r exaltation dc Notre Gloirc, 

144* il scrait restc dans le 
ventre du poisson jusqu'au Jour de 
la Resurrection des homines. 

145 + Nous 1" avons rejetc, maladc, 
sur un terrain nu. 

146. Nous avons fail croTlre, 
au-dessus dc lui, uti plant dc 
ciirouillc. 

147. Knsuite Nous V avons envoy e, 
en Messages a unc population dc 
cent mil le ames ou meme plus. 

148. lis se sont declares croyants. 
Nous leur avons accordc unc 
jtiuissance Le ire sire pour un temps. 

14% iMcrrogc-tes [tcs contributes ]f 
Trouvcni-ils normal que ton 
Seigneur nail que des filles alors 
qu'eux nc vculcnt avoir que des 
garcons? 

15 0 + On bicn, Ipretendent-ils | 
que Nous avons, en leur presence, 



37. A$-$affat 



Pa i tie 23 



uree les antics cn les lidsanl tk 
sexe feminiu? 

15 L lis pousscnt 1c mensonge 
au point de dire: 

152* «Allah a engendreV En 
verite. ils ne font que mentir. 

15 3 + Aurait-Il prefers S'attribuer 
des filles an lieu des Ills? 

154. Qu'avez-vous a en juget 
de eelie manieie? 

155. N'eles-vous done pas ap1.es 
a reflecting 

156. Ou alors vous avez une 
prcuvc evidente? 

157. Produisez done vos 
Eeriturcs si vous dites vrai. 

158. Ccs impics parlcnt dc liens 
de parcntc cntrc All all ct les djinns. 
Or les djinns s a vent que ees 
in fi deles subironL le ehaliment. 

159. Clone a Allah 1 Bien au 
dessus. de leurs blasphemes.! 

160. Sauf les servileurs d' Allah 
dont la sinecnlc esi prouvee 

161. Ni vous, ni ce qne vous 
adorez 

162. nc s auric z tenter 

163. que ecu*, qui scronl vou6s 
au Brasicr. 

164. «I1 n est aucun de nous, 
[disent les anges], qui n'ail s-a 



.■ f 



37. A$-$affat 



Pat tie 23 



GV6 



place bicn d&ermincc » 

165* «Cest nous qui sommes 
loujours en rangs senes 

166. pour celebrer la gloire du 
Seigneurs 

167* Lcs impics en arrivent a 
dire: 

168. «Si seulemenl nous avkms 
rccu des Iicriturcs conimc ccLlcs 
des ariciens, 

169, nous aunans ete des 
scrvitcurs fidclcs d' Allah, » 

170* lis out done renie Notre 
message, lis en sauronl la 
consequence. 

17 L Notre sentence est deja 
prononcee en faveur de Nos 
Mcssagcrs scrvitcurs. 

172* Cc sont cux qui scront 
secourus. 

173, El ccsl Noire camp qui 
Uiomphcra. 

174 + Detourne- toi d'eux pour 
Lin temps. 

175, Observe -les, bientot, ils 
vcrront |cc qui lcs attend.] 

176* Cher client -lis a fairc hater 
ravenenienl de Notre eh aliment? 

177* Quand il frappera a leur 
porle, quel sinislre re veil sera celui 
des [infidclcs, en vain] avcrtis! 



'■-.\ 

*-r 



37. A$-$affat 



Pat tie 23 



178, Dcioumc-ioi done deux 
pour un temps, 

179* et observe! Bientot ils 
verront [ce qui les attend.] 

ISO* Gloire a ton Seigneur. 
MaTtre de la Toute- Puissance, bien 
au dessus dc leur blaspheme! 

18 L Que lc salul soil sur les 
Messagers! 

182. Louange a Allah, Seigneur 
Souverain des mondes! 



Parlie 23 



MX 







38. $AD 








Prehegirienne, revelee apres la sourate de "la Lane". Elle 
compte $8 versets. Son fitre est tire du premier verset. 

Comme toutes les no urates mecquoises f celle-ci traite de t'unicite 
d' 'Allah t de la revelation, du hilan des aeuvres. Elle decrit la rebellion 
des polytheistes et leur perfidie. Elle mentionne ensuite I'immensitt 
du royaurne d' Allah et donne, comme objet de meditation pour les 
mecreants et soutien pour le Prophete, Vexemple des nations 
anterieures, ainsi que des recits relatifs aux Prophetess David, 
Salomon, Job et Abraham. 

Apris menthn du sort des croyants et des mecriams, et rappel de 
la rebellion d' lb lis, la sourate se termine stir line precision de la 
mission du Prophete et une confirmation de sa veraciti. 

Au nom d i Allah, le Clement 
le MisiricordUux* 

1. $a\i Par cc Cor an, Message 
de Rappel! 

2. Pouitant les- mecreanls se 
comportcnt toujour* en arrogant* 
seditieux. 

3. Ills ignorent] comb ten de 
generations Nous avons extevminees 
avanl eux. Elles avaient lance des 
appcls au sccours. mais il ctait trop 
tard pour echapper au ch aliment. 

4. Ces mecreants s^etomiem-ils 
qu'un mortel comme eux vienne 
ks avcrtir. lis disent: «tCcst un 
magi ci en imposteur!» 

5. «Pcut-il rcduirc les divinitcs 
a un senl Dieu? Voila qui est bien 
ctrange!» 

6. Leurs notables se sont concerted 



0^ 



IT ?J , i i 




074 



. i L'T-u ti 



Pat tie 23 



6*W 



pour dire: «Allez done, el demeurez 
fideles a vos divinites. Vous etes 
devant un eomplol [contrc cllcs.].» 

7. «Nous n 1 avons jamais enicndu 
parlcr dc ccla dans les religions 
recentes, ce n'est qu'une histoirc 
invcntcc.» 

8. «Commenl [eel hcmime] 
pourrait-il, scul parrni nou&, rcccvoir 
la revelation du message du 
Rappel'?» lis som done sceptiques 
au sujet dc Mon Rappel. nayani 
pas encore goutc a Mon ehatiment. 

9. Posscdcnt-ils les trcsors dc la 
misericorde de ton Seigneur, le 
Tout-Puissant, le Meilleur Donateur? 

10. Possedent-ils le royaume 
des cicux, dc la tcrrc cl dc lcspacc 
intcmiediairc 9 Qu ils grimpent done 
les gradins du del! 

11. En realife, ils ne sont qu'un 
ramassis de factions delaiLes. 

12. Ont reuie No* messages, 
Liviint eux, le peuple de No-e, la Lribu 
de "Ad et Pharaon aux puissantcs 
legions; 

13. ainsi que la tribu de '['amud, 
le peuple de I^olh et le^i habitant 
dc Laika; lous furcnl des fac lions 
rcbellcs, 

14. To us, ay ant traitc les 
Messagers d'iinposteurs, ont merite 
le supplice. 



©4^ 



0 ^W-t 



38. 



Pat tie 23 



700 



15, lis iT attendant pour lc subir 
que lc lanccmcnt d'un scul Cri. qui 
nc sera pas repete, 

16* lis dirent: «Seigneur! hais 
hater des a present noire pari de 
chatinicnt, avant lc Jour du jugement 
promis!» 

17 + Supportc patiemment leurs 
paroles rai Ileuses! Souviens-toi de 
Noire grand servileur David, 
rhomme de resolution qui nc 
cessait de se repentir. 

1S + Nous lui avons soumis les 
montagnes, dont les echos repetaienl 
scs pnercs soir el malin, 

19. ainsi que les oiseaux 
rasscmblcs autour de lui, Tous 
etaient a sa devotion. 

20* Nous avons affermi son 
pouvoir et lui avons accorde le don 
de sages se el Tart de bien juger. 

21. Est -elk parvenue a loi s 
I histoire des plaklcurs qui avaicnt 
escalade le temple fde David]? 

22. Celui-ci eut peur lorsqu'ils 
fiver l irruption che/ lui. Mais ils 
lui direni: «N'aic crainlc, Nous 
sonunes deux plaideurs; Tun dc 
nous veut brimer r autre; juge-nous 
en Louie equile, ne sois pas partial, 
tl guide nous sur lc droil ohctnin.» 

23. «Cct hommc est mon f'rerc 
|dit Tun deux]. II possedc quatrc 



^SiL'j':^ 



<v£ tij O j J*-4j *-"h^ 'U> Ji. 



3S. $ad 



Pat tie 23 



701 



r\ J^i j^ 



vingl dix ncuf brcbis. alors que jc 
n'en ai qu'unc sculc. II cxigc que 
je la lui cede pour completer son 
Irtmpeau. II ins isle et hausse le Ion 
sur moi.» 

24, «Ton frerc, dit David, a tort 
de le demander ta brebis pour 
1'aj outer aux sienncs. Bon nombrc 
d'assocics sc conduiscnt avee 
injustice les uns en vers les autre s r 
sauf ccux, trcs peu nombrcux 
d'ailleurs.. qui sonl croyanls et qui 
font lc bicn». David comprit qu'il 
etait directement vise dans eet 
cxctnplc par Icqucl Nous l 7 avons 
eprouve. II implora aussitot le 
pardon de son Seigneur et, face 
centre tcrrc, il sc fit repentant. 

25* Nous lui avons fait remission 
de ce qu'il avail co mmis. Nous lui 
rcscrvons auprcs de Nous un haul 
rang et un beau deslin dans l'Au- 
dclsL 

26* | Nous lui dimes ] : «6 David] 
Nous faisons de toi un vie aire sur 
tcrrc. Rends justice cntrc les 
hommes* en toute equite, Eviie de 
suivrc la passion au risque d h £lre 
egare du chemin d' Allah. Ceux qui 
s'egarenl du chemin d 'All ah 
subiront un cliatimcnt terrible pour 
avoir oublie le Jour du Jugement ❖ 

27. Ce n'esl pas pour nen que 

Nous avons crec le ciel et la tcrrc. 
ainsi que Ve space intermediaire., 



38. 



Pat tie 23 



702 



eontraircment a que pen sent les 
mecreants. Malheur a euxl lis 
scront jetcs au Feu. 

28. Traiterons-Nous les croyants 
qui font lc bien dc la rnfime manierc 
que ceux qui repandent le mal stir 
tcrrcY! Reservcrons-Nous le metric 
sort aux croyants pieux quaux 
in fi deles pervers?! [Que nonfj 

29 + Et e'est la un Livrc beni que 
Nous tavons revelc pour que ses 
versets soient bien medites et pour 
qu'il serve de Rappel aux homines 
intelligent^. 

30* Nous avons fait a David le 
don [d*un fils]: Salomon, le bon 
servile ur, Loujours preL an repentir. 

31. Lorsqu'on luL a presente\ le 
soir, ses chevaux de race a la 
demarche altiere, dont le quaLrieme 
sabot louchail a peine le sol, 

32. Salomon, [Yelant attarde 
devant cetle revue,] dil: «J'ai eu 
tori dc me lai&ser detotirncr de la 
pricre de mon Maltre par ce beau 
spectacle, jusqu'au coucher du 
soleil..» 

33* «Qu'on me ramene les 
elievaux U> II comment a a passer la 
mam sur lesjarrcts el les cous 1,1,1 . 



■ : :-.\ - 



A L -' \ T 1 



(!) Less exegetes divergent a ce sujet : certains crnient qu'il les a caresses 
pour lcur role dans lc jihad, d : inures qu'il a coupe Icuts colls el leurs 
Janets pour 1' avoir distrait de la priere. 



Pat tie 23 



703 



34. Nous avons sounds Salomon 
a unc cprcuvc en jet ant un corps dc 
demon sur son Irdne, il vint alors a 
r6si.pi sconce. 

35. «Seigneur, implora-l-il, 
accordc-moi Ton pardon et donnc- 
moi un pouvoir que nul autre apres 
moi ne saurail oblenir; Tu es le 
Donatcur par excellence. » 

36. Nous lui avons soumis le 
vent qui soufflaiL doeilcmcnL a son 
ordre, part out ou il voulait, 

37* ainsi que les genics, 
batisseurs et plongeurs, 

38* et d'autres encore enchaines 
dans les car cans. 

39. Voila Nos dons [a toi 
Salomon]: garde ou dispense sans 
compter ! 

40. Nous Tavons promu a un 
rang prochc dc Nous, ct Nous lui 
reservons un beureux destin dans 
l'Au-dela. 

41. Rappelle-loi Notre lidele 
scrvitcur Ayyub (Job) lor&qii'il 
implora son Seigneur en disant: 
«S eigneur 1 S a tan m ' acc abl e 
d l asthenic et de tourments cruels.» 

42. II lui ful dit: «Frappc le sol dc 
ton pied! Unc source d'eau fraiche 
jaillira, pour se laver et boire,» 

43. Nous lui a von s rendu sa 
famille., deux fois plus nombreuse T 



i e T- $ i\ -- J T i\ fT I' __*T 

Crf^ tli^J flj- Al tiJ^C^ 



jr.-* ^ 



38. 



Pat tie 23 



704 



un fait de Noire Grace eL une lecon 
pour lcs honmics inrclligcnts. 

44. Nous lui avons suggere: 
«Frappc [ion cpousc] avcc un 
faisccau de brindilles pour cvircr lc 
parjure {1) !» Nous avons trouvc que 
Job elait d'une patience exeniplaire. 
Quel bon scrvitcur il fut! Toujours 
pret au repcnrir. 

45. Souviens-loi aussi de Nos 
servilcurs: Abraham : Isaac ct Jacob s 
qui ctaient aussi rcsolus que 
clairvoyants, 

4fi. Nous les avons dotes d une 
grandc vcttu. lis sc sent voucs au 
Rappcl dc la vie future. 

47, lis som. aupres de Nous, 
p ai mi les meilleurs elus. 

48, Souvicns-toi d'IsimcL d'Eliscc 
et de Dul Kifl. Chacun d'eux fait 
parlie des Ires bons serviteurs. 

49, En ccla, II y a un Rappcl 
cdifiant. En vcritc. Nous rcscrvons 
a tous les hommes pieux un beau 
dcslin dans l'Au-dcla. 

50- Lcs portcs du Paradis seront 
grandcs ouvcrtcs dcvant cux. 

51. lis s'y reposeront dans la 
Fclicite, scrvis a profusion cn fruits 



si Pf ■ 4 



(] j D'apre.s les. exegetes, Job avait jure de. dnnner cent coups a s.on epous-e. II 
lu] a clc ordonnc dc lui donncr un scul coup, mais a l'aidc d'un faisccau 
de cent bii riddles itunies-, evitant ainsi le pai jute. 



38. 



Pat tie 23 



705 



ei boissons dc leur dioix.. 

52. lis iuironl pour compagnes 
dcs fcmmcs routes jcuncs, aux 
regards chastcs. 

53. |I1 leur sera ditj: «Voila ce 
qui vous est protms le Jour du 
Jugement 

54. C'cst, venant dc Nous, un 
bien au profit i nepui sable, » 

55* Quant aux iniidelcs, arrogants, 
ils subiront un sirrislre destin. 

56. Ik seronl jeles dans la 
Gehenne, quel horrible sejour! 

57. La, ils se gorgertinl d une 
eau bou ill ante el fcudc, 

58. el subironl d'autres formes 
de tortures varices. 

59. Quand une vague de damnes 
se prccipitcra avee tux en Enfcr. 
les arrogants cricront: «Ah les 
indesirables! Ils serout voues au 
Feu!» 

60. [Les auLres qui les suivarenl 
auparavanl] repondront: «Soycx 
honnis vous-mcmcs! C'cst vous 
qui etes la cause premiere de notre 
entree ici [el quel] detestable 
sejourU 

61. lis ajoulcront: «Scigneur, fais 
que ccux qui sont a r origins dc 
nou'e ruine soient doublement chau'es 
par le Fcuh> 



j r 



I — - -C" - if - I ? - I 



,-|! I I ,.- , ^ , 



kT/ j j ->?\ t r-^-vM3 Mis- 



38. 



Pat tie 23 



706 



62. Lcs damncs s'inicrrogcront: 
«Ou so nt les liommes que nous 
comptions commc malfaitcurs?* 

63. «Lcs avons-noiis railles [a 
tort] ou sont-ils hors de vue?» 

64. Cest ainsi > en verite, que 
les holes dc lEnfcr sc disputcre-nL 

65* Dis-Lcur: «Jc nc suis que 
portcur d' un message divertissement: 
II n'esl de dieu qu' Allah, T Unique, 
lc Dominatcur, 

66* Mairrc Souvcrain des cicux. 
de la terre et de Fe space 
intermediate, le Tout -Puissant, lc 
Pardon neur par excellence. » 

67. «Ceci est un message sublime 

68. auquel vous demeurez 
itidiffcrcnts.» 

69* «Jc nctais pas. moi-mcmc, 
in forme des deliberations des 
Con scils dlin-haut.» 

70* «I1 m'a ete settlement revele 
que je ne suis que porleur d'un 
avcrtisscment cxplicitc. 

71. |Rappelle| lorsqu Allah dit 
aux anges: «Je vais creer un 
hommc a partir du Union de la 
lerre. » 

72. «Une lois que Je Taurai 
forme et animc de Mon Esprit. 
Uunbez prosternes a ses pieds.v 

73. Tous les anges s*inclinerent, 



* ,4a 



Pat tie 23 



7U7 



74, Ei l'exceplion d'lblis, qui s'y 
rcfusa par orgueil, et se range a 
dans lc camp des infidclcs. 

75, Allah lui dit: «6 rblis! 
Pourquoi rcfuscs-tu dc lc prostcrncr 
devant cet etrc que J ? ai crcc dc Mcs 
proprcs mains? Est-cc par orgucilV 
Vcux-tu ctre des &uperbcs?» 

76, Iblis rcpondit: «Jc suis d'une 
essence supcricure, Tu in' as crcc 
de feu et Tu las cree d'argile.» 

77, Allah dit: «Va-t-cn! Tu cs 
maudit a jamais 1» 

7&, «Ma malediction re poursuit 
jusqifau Jour du JugemenL» 

79. « Seigneur, dit Satan, vcuille 
rrfaccordcr un r6pit jusqu'au Jour 
du Rappcl des morts.» 

80. «Un sursis f est accordc 

81. jusqu'au Jour du Lerme 
fixc.» [Lui fut-il rcpondu.] 

82. «Par Ta puissance, dil 
Satan, je lentenii lous les hommes 

83. snuf Tes fideles serviteurs.» 

84. «En verite, dit le Seigneur, 
el Je ne proclame que la venle\ 

85. ce sera assuremenl de toi el 
de tous. ceux qui le suivronl que Je 
rcmplirai la G6hcnnc,» 

A. 

86. [O Prophete!] Dis aux 
mcercants: «Jc ne vous r6clame 



J^f i-r T / 
1 ~" I ' 



,18. sad 



Partie 23 



70S 



1* *>L! 



aucun salaire pour ma mission, Je 
ne pretends guere jouer un role qui 
ec nvcSil pas dc" volu; 

87. rresl qu'un Rappd 
|adrcsscj a L'humanitc* 

88* Vous cn aurez dcs tiouvcllcs 
dans que I que temps. » 



Ml 



39. Az-Zumar 



Pat tie 23 709 Tf 



39. AZ-ZUMAR {l*s groupes) 





Prehegirienne (sauf lex versets 52 t 53 el 54), revelee aprex la 
so urate tie "Saba*". Elle eompte 75 versets. San Hire est fire des 
versets 71 tt 73. 

Apres confirmation de la revelation du Coran, la sourate fait 
alUrner unt serie de passages relatifs a la creative a la versatility 
de Vhomme, aux croyants, aux mecreants avec le sort de chacun, et 
avtc incitation a la piete et mise en garde contre I'infidelile, 

Elk se termine sur une description de la Resurrection t le 
jugentent de chacun et la conduit e et Vaccueil des miereants et des 
cray ants respectivemeitt vers ia Gehenne et vers le Paradis. 

An ncrm d 'Allah, le Clement, -nf.f^tf wf 





1. Ce Li vie est une revelation 
d' Allah, le Tout-Puissant, le Sage. 



5 ^^^\^^£^ : i>: 



2. Nous Lavons rc"v61c lc Livrc 
de verite. Adore done Allah, en 
Lui rendanl un culle exclusif 1 



0 



3. (Test a Lui Scul que lc culte 
doit ctre rendu, et ceux qui, en 
dehors de Lui, choisissenl d' autre s 
maitrcs disant: «Nous nc les 
adorons que pour qu ils nous 
rapprochent encore plus cT Allah, » 
Allah tranchera leur controvetse. 
En verity Allah nc guidcra point 
l'iinposteur obstinement impie. 




4. Si Allah avail voulu Se 
donncr un fils, II aurait ehoisi ce 
qu'Il voulait parmi Ses creatures. 
Gluire a Lui! C'est Allah, 1' Unique, 
lc Dominatcur. 






39. Az-Zumiii 



Pat tie 23 



710 



dcsscin, ks cicu\ ct la lerrc. 
preuve de Veiite. Cest Lui qui 
cnroulc hi nuit sur lc jour ct k- jour 
sur la nuit> qui assujcttit ct lc solcil 
el la lune, chacun poursuivant sa 
course jusqu'au tcrmc prectabli. 
C'est Lui lc Tout-Puissant, le 
Grand Pardonneur. 

6. II vous a crccs a partir d ? un 
scul hommc dont il a tire son 
cpousc. II vous a pourvus dc huil 
couples dc different* troupeaux* \ 
C T est Lui qui vous a forme" s dans 
les- seins de vos meres, phase apres 
phase. Vuus passez par Irois sorles 
de tenebres. C est Lui Allah, votre 
Seigneur, a Lui apparticnl lc Pouvoir 
absolu. II n'est de dieu que Lui. 
Comment pouvcz-vous vous en 
detournei?! 

7. Si vous demeurez mecreants> 
[sachez] qu Allah Se pas.se 
souverainement de vous. mais 
qu'Il rdprouvc F ingratitude dc Scs 
serviteurs . II agree vos temoignages 
de reconnaissance, [el vous fail 
savoir] qu'aucune ame lVassumera 
la charge d'unc autre. Vous sere/, 
ramenes a votre Seigneur qui vous 
rappcllera cc qu'auront 616 vos 
teuvres. II connait patfaitement ce 
qu il y a au fond des coeurs, 

8. Lorsque rhomme est atleinl 



J L^J ■ jjte* J^o iJ^W 'Jj^i 



-■ - ■: ■■ ■ ■ . ■_. • ■■ s - * r 

*&tdr*-j**} C£> 





(!) II .^agit des couple?; d'c^pcccM citces aux vcricts 136. l^S, 139, ct ]42 dc 

lii SOlLTiUC 6. 



39. Az-Zumai 



Pa i tie 23 



711 



d un mal, il implore son Seigneur 
avee humilite. mais quand Allah le 
gratifle dc Sa faveur. il oublic 
1'objet de sa supplique passes el 
pretc des cgaux a Allah afin degarer 
les hommes de la voie d + Allah. 
Dis-lui: «Jouis done de ton impietc 
pour un laps de temps! Tu seras 
surement parmi les hotcs du Fcu.» 

9. Ou alors sera-t-il comparable- ' 
a celui qui passe la nuil en priant, 
prosternc ou deboul, qui redout e 
son sort dans la vie de r An -del a, et 
qui espere benef icier de la grace de 
son lS eigne ur? Dis: «Ceu\ qui sonl 
conscicnts scraicnt-ils les cgaux dc 
ceux qui ne se soucienl de rien?» 
Sculs les hommcs intclligcnts 
sauront y reflechir. 

10, Dis: «Q fide les serviteurs! 
Craigncz votre Seigneur! Ceux qui 
auront fait le bien dans cc bas 
monde bencficieront dc la belle 
Recompense. Vastc est la terrc 
d' Allah [pour qui veut Le servir]. 
Ccux qui perse vcrcnt dans la Picrc 
seront retribues au-dela de toute 
mcsure.» 

11* Dis: «D in 5 a etc ordonnc 
d 1, adorer Allah, de ne rendre le 
eulte qu a Lui seul, 

12. et d'etre le premier des 
croyants soumis» 



■* Hi 



.... ^ ^ 



(1) Che?. Wflfsh; -^-Qui poutrait .se comparer 



a celui . . . » 



39. Az-Zumar 



Partie 23 



712 



13. Dis: «Je crams, si je desobeis 
a mon Maitrc, lc chatimcnt d un 
Jour terrible r » 

14. Dis: «C'esL bien Allah que 
y adore, mon cultc est dedie a Lui 
seuL» 

15* «Quant a vous> adore z ce 
que vous voudrez en dehors de 
Lm!» Ajouie encore: «Les vrais 
perdants sont ceux qui sc seront 
perdu s eux-memes et auninl Cciu.se 
la pcrtc de leurs proprcs proches. 
Le Jour de la Resurrection, ce sera, 
bien sur, pour eux la mine totale » 

If. ftlls seront cou verts de nudes 
de I-cu. d autrcs couches s etendront 
au-dessous d' eux.» Voila le 
chatiment contre lequel Allah mel 
Scs scrvitcurs en garde, [en letir 
disant] : «Q Mes serviteurs 5 Craignez 
Moifw 

17. Quant a ceux qui refusent 
T adoration des idoles et se vouent 
au culte d" Allah Seul, un heureux 
dcsiin les auend. Fais-en une 
heureuse annonce a Mes fideles 
servile urs 

15. qui (Seoul ent la parole el cn 
tircnt lc mcillcur! Voila ceux 
qu Allah a bien guides, voila ceux 
qui sont doues de bon sens. 

19. Celui conlre lequel la sentence 
est deja prononccc, saurais-tu lc 
sauver de 1'hinfer? 



* -. < 



,j <. ,.1^^,,, --■ , V-;. t'^ 



39. Az-Zumai 



Pat tie 23 



713 



20, Mais ccux qui soul picux 
cnvcrs 1c Seigneur scront adrnis dans 
des demeures superposees, au pied 
des que lies coulcnt dcs ruisscaux 
C est la prouicssc d' Allah. Allah 
ne faillil jamais a Sa pvomesse, 

21, Ne vois-tu pas qu'AJlah fail 
descendre du ciel une eau qu'Il fail 
infiltrcr pour former dcs nappes 
soutcrraincs d'ou jail lis sent dcs 
sources, pour faire pousser des 
champs aux coulcurs di verses? 
Apres maturite, II les fait jaunii 
puis les reduit en chaume. II y a la 
une lecon a meditcr par Ics 
homines doues de bon sens. 

22, Celui dont le coeur est 
ouvert a 1' Islam, qui est guide par 
la lumicrc dc son Seigneur* cst-il 
comrac les malhcurcux donl lc 
ctrur esL femie au Rappel d 1 Allah? 
Voila ccux qui soni dans un 
egarement manif este ! 

23 + Allah a fait descendre lc 
plus beau des disc ours: un Livre 
avec des versets homo genes, ou 
T exhortation se repctc. Ccux qui 
craignent le Seigneur en sont saisis 
de frisson, avec le corps emu el le 
cceur coniril a l 1 audition de la Parole 
d' Allah. Telle est la Grace par 
la quelle Allah guide qui II veut. 
Mais celui qu 1 Allah en lend egaier, 
nul nc saurait lc bicn guidcr. 

24. Eh quoi! [Qui serail pareil 



39. Az-Zumai 



Pat tie 23 



714 



a] cclui qui, k Jour dc la 
Resurrection, cxposera son visage 
aux affres du chatimem? Quand il 
sera, dil aux injustes: «Goutez le 
fruit dc vos oeuvrcs!* 

25* D'autres mccrcants avant 
eux avaient rejete Notre message. 
Le chatiinent les frappa sans quails 
Teus scut press enti, 

2ft. Allah leur a fait goulei 
l'opprobre dans cetle vie, mais le 
lourmcni dans TAu-dcIa est encore 
plus tcrrifianl. Ah! S ils pouvaienl 
savoir! 

27* Nombreux sont les cxemplcs 
que Nous avons proposes aux 
lionmies dans ce Coran pour les 
inciter a reflechir: 

28. un Goran en langue arabe 
lies claire, sans aucun delour, propre 
a les rendre pieux. 

29. Allah cite l'cxcmpk d 7 un 
homruc tiraille cntrc plusicurs 
maftrcs et un autre qui sc voue a un 
seul maitre: peuvenl-ils elre considered 
corninc identiqucs? Qu'Allah soil 
loue I Beaucoup d' homines ne sont 
pas bien conscients, 

30. Certes, lu m nun as un jour 
el eux aussi mourronL 

31. Ensuitc, lc Jour dc la 
Resurrection, vous plaidcrcz vos 
causes devant votre Seigneur. 



©Si 



39. Az-Zumiii 



Pat tie 24 



715 



32. Y a-t-il plus in juste que 
cclui qui forge des mensonges au 
sujet cT Allah, ou qui dement Ja 
Veritc lorsqu'cllc lui parvieni? N k y 
a-t-il pas dans la Gehcnnc une 
demeure pour les mec reams? 

33. Par conlre, celui qui apporte 
lc message de Vcritd el qui le 
reconnait, voila cclui qui sera au 
nombre des vrais pieux. 

34. Ceux-la obliendront aupres 
de leur Seigneur tout ee qu'iLs 
desireront. Cest la recompense 
des hommes vertueux. 

35. Allah efface lc pure de ce 
qu'ils ont com mis. II les 
recompense pour leurs meilleures 
actions. 

36. Allah ne suffil-Il pas pour 
protcger Son [ Prophet e| Scrvitcur? 
lis (les mecreants) Lenten I de 
t Affrayer par ccux qu'ils invoqucnt 
en dehors de Lui. mais celui qu' Allah 
veut egar-ei", nul ne saurait le guider. 

37. El celui qu'H veut guider, 
nul ne saurait T dearer. Allah n est- 
II pas le Tout-Puissant* Maftre de 
la vengeance divine?! 

38. Si lu Les inLerrc-ges: «Qui a 
crcc les cicux ct la tcrrc7» lis diront: 
«Allah!»Dis-leur: «Voyez-vous ceux 
que vous invoquez en dehors de 
Lui: sont-ils capables de conjurer 
un ma I qu'Allali veuL pour moi, ou 



j- - 



^5 &2$&$^ik 



■ 



39. Az-Zumai 



Pat tie 24 



716 



de retenir une grace qir U veul pour 
moi?» Dis leur: « All ah mc suffit! 
A I.ui Seul s*en remeltenl ceux qui 
chcrehent protections 

39. Dis-lcur: «0 mon peuplc! 
Agissez a voire convenance. j ' agirai 
pour ma part, et vous saurez. 

40. lequel subira le supplies 
infamam, qui s abatlra sur lui en 
un tourment perpetuelf^ 

4L Nous t 1 avoirs revele le Li we. 
Message de Vente aux hommes. 
Cclui qui sc fait guidcr par lui, lc 
fait pour son piopre intetet, et celui 
qui s'egarc lc fait a son proprc 
detriment. Tu n'as pas a rcpondrc 
de leur eonduite. 

42. Allah recueille les ames au 
moment de la mort cl, pendant leur 
sonmicil, ccllcs des vivants. H rctient 
celles des hommes doul II decrele la 
mort et renvoic les autres jusqu'au 
terme fixe. II y a la des signes pour 
ceux qui savent reflechir. 

43. OnL-ih choisi des intercesseurs 
en dehors d' Allah? Dis- leur: «[Les 
dioisissez-vous] alors qu'ils rTonl 
aueun pouvoir, et son I depourvus 
d'entendement?* 

44. Dis -leur; ^Ccsl Allah qui 
possede tout le pouvoir |d" intercedes ] 
A Lui apparticnt 1' empire des cicux 
et de la terre. Vous serez, tous. 
ramenes a Lui,» 



f.,i - 



u 5 



■X 




~"i rif ^ i Sj t ^ 



3i ^ 1 - 1 



39. Ax- Kumar 



Pa i tie 24 



717 



45* Lorsquc |lc Norn d'] All ah, 
1' Unique, est invoque, les cceurs de 
ccux qui ne croicnt pas a r Au-dcLa 
se cri spent. Mais lorsque son I 
cvoqucs ccux qui sent adores cn 
dehors de Lui, voila quails exultent 

46. Dis: ^Seigneur! Toi qui as 
in&laurc les cicii\ cl la icrrc, [qui 
es] Detenteur de la science de 
1 ? invisible cl du mondc sensible, 
e'est Toi qui tranches les difrerends 
cntrcTcs servitcurs,» 

47* Si les injustes possedaicnt 
tout ce qui se trouve sut terre, et 
mcme k double, ils scraicnt disposes 
a le dormer pour se racheter des 
aflrcs du chatitticnt. lc Jour de la 
Resurrection, quand I cur apparaitra 
d' Allah ce dont ils ne sc doutaicnt 
point 

48. lis verront tout le mal quails 
aurtmt commis el -ce qui faisait leur 
risee fera leur perdition. 

49* Quand Thomme est af frige 
par le malheur, il Nous implore, 
mais des que Nous lui accordons 
Notre bienfait il dit: «Ce qui nva 
etc donne l'a ete seu lenient par 
rnon s avoir. » Cc n'esi la. qu unc 
mlse a Tepreuve, mais la plupart 
[des hommcs] nc lc savent pas. 

50- Ccux qui ont vecu avant cux 
avaicnt tcnu les mcmcs propos, 
mais ce qu'ih avaient acquis ne 
leur avait servi a rien. 



L- _ 'r'_- 



39. Ax-Xumar 



Pat tie 24 



71» 



51. Hs ont subi lcs consequences 
de leurs mefaits; les injustes parmi 
ccux d'aujourd'hui subironl lcs 
consequences dc leurs mcfaits, car 
ils ne pourranl poinl echapper [a la 
puissance d 1 Allah |. 

52. Ne savcni-ils pas qu 'Allah 
dispense, avec largesse ou avec 
me sure, Ses biens a qui II veut. II y 
a la des signes pour ccux qui sojit 
eroyanls. 

53* Dis: «6 vous serviteurs qui 
cticz oulranciers envers vous-mc'mcs, 
ne desesperez pas de la Grace 
d' Allah, car Allah absoul tous les 
peches. En verite, II est le 
Pardon ueur eL le Mise ricordieux . » 

54. «R eve ne/ repentant 5 vers 
votrc Seigneur! Sounicttcz-vous a 
LuL avant que le ch aliment ne 
vous atleigne el que vous n'ayiez 
alors plus de sec ours! 

55- Suivcz la mcillcure r6v61ation 
recue de voire Seigneur, avant qu'un 
lourmcnl nc vous frappc soudam, 
sans que vous ne l'ayiez pressentL 

56. ct avant que telle pcrsonnc 
ne eerie: "Malheur a moil J'ai eLe 
neglige ant en vers Allah doni jc 
raillais les Messagers"; 

57 ♦ ou qu'clle ne disc encore: "Si 
Allah m avail bien guidee, j'aurais 
etc parmi lcs homines picux"; 

58. ou quelle ne dise en fin, a Ja 



<^X$>j&Q o ' l£* C£>^=V ; 



39. Az-Zumai 



Pat tie 24 



71V 



vuc du ehaiimcnt: ,- Ah! Si jc pouvais 
retournei sur terre, je serais au 
nombrc dcx vcrtucux."» 

59. «Trop tard> [hii scra-l-il 
dit.] Tu as rccu Mes signes, tu lcs a 
rejetes et, par orgueil, tu as rejoin t 
lc camp dcs me*crcants.» 

60. I.e Jour de la Resurrection, 
in vcrras ccux qui ont rejete' Mcs 
signes le visage assombri. N'cst-il 
pas dans La Cehenne un lieu de 
scjour pour lcs arrogants? 

61. Allah epargnera alors les 
vcrtucux par lctirs ocuvrcs salutaircs; 
aucun mal ne les touchera, et ils tie 
seroni point affliges. 

62. All all est le Crealeur de toule 
chose, sur toutc chose II vcilk. 

63. II possede les clefs des 
eicux ct dc la terrc. Ccux qui 
rejettent les signes d 1 Allah seront 
les vrais perdanls. 

64. Dis: #0 vous ignorants ! Me 
demanderiez- vous d' adorer des 
dicux autrcs qu' Allah? » 

65. Alors qu'il t h a etc revclc. 
ainsi qu'aux [ Prophetes | avant toi, 
que si jamais tu associais d^autres 
au eultc d' Allah, tu pcrdrais lc 
benefice dc tcs tcuvrcs ct tu serais 
au nombre des perdauts. 

66. Ne rends done ton culte qu a 
Allah f Fais preuve de reconnaissance 




39. Az-Zumar 



Pat tie 24 



720 



cnvcrs Lui! 

67* lis (lcs mccrcants) noni pas 
su cstimcr hi Grandeur d' Allah a sa 
juste mesure. Le Jour de la 
Resurrection, la lerre toule enliere 
liendra en Sa prise el les cieux 
scront plies par Sa Droitc. Gloirc a 
Lui, lc Trcs-IIaut. II est au-dessus 
de tout ce qu ou peut Lui associer! 

Quand il sera souffle [la 
premiere fois] dans la Trumpet! c : 
scront foudroyes tous ccux qui 
scront sur tcrrc ou dans lcs cieux, 
sauf ceux qu Allah voudra epargner, 
II sera souffle une seeoude fois el 
voila lous les niorts debuut, voyanl 
cc qui lcs aitend. 

69* La tcrrc sera cclaircc par la 
Lumiere de son Seigneur. Le Livre 
des comples sera pose; Lemoins el 
Propheles seront amenes; le 
jugement des hoinmes sera rendu 
cn toutc cquitc\ nul nc sera lesc. 

70, Chaeun recevra le prix exact 
de son ceuvre. AllaJi sait parfaitement 
ce que chaeun aura fait. 

71. Les mecreanls seront conduils 
par v agues vers la Gchcnnc. 
Lorsqu'ils y arriveront, les portes 
de l'Enfer s'ouYnroriL toutes grandes. 
Lcs gardictis leur diront: «N h avcz- 
vous pas rceu des Messagers, issus 
dc vous, qui vous ont apportc les 
signes de votre Seigneur el qui 



_■ +^ ^ 



T /. Jh fit iT< ^vli A ■ **■-' 



i" >tA*L* 't^ ?T If' 



J'j j '^v 1 La j tL±»- 1 j>^Jp" 



/ ■ - 1, -- ^ .--| 

5 ^ , ,- fx l ^tSr? ^ K f 



39. Az-Zumar 



Pat tie 24 



721 



vims ont mis en garde conlre la 
rencontre dc cc Jour?» Lcs impics 
avoucront: «Si, [nous lcs avons 
bien recus|,» Mais la sentence du 
cliatiment aura ele deja prononcee 
contre les metre ants. 

72. II leur sera dil; tfFranchissc/ 
done lcs portcs dc la Gehenne, ou 
vous demeurerez a jamais, horrible 
sejour ptiur ces superbes!» 

73. Quant a ceux qui etaienl 
pieux crivcrs leur Seigneur, ils 
scront achemincs par groupes vers 
le Patadis, Quand Us y arrivemnt, 
les portes s'ouvrinml Unites grandes, 
lcs proposes leur dironl: «Que le 
salut soit sur vousf Vous cticz dc 
purs vertueux; entice dans ce 
Paradis pour un sejour eterncl.a 

74. Les fideles dironl alors: 
«Louangc k Allah! II a accompli 
Sa promesse en notre faveur; II 
nous a legue Son royaunie, dans Le 
Paradis. Nous y demeurons ou 
nous voulons»; belle recompense 
pour ceux qui iaisaient le bien' 

75* Cc jour-la, tu verras les 
anges, an lour du Trone, celebrant 
lcs louanges dc leur Seigneur. Le 
jugement final sera rendu en toutc 
equite, On dira enfin: «Que la 
Louange soit a Allah, Mailre 
Souvcrain des mcndcs!» 





r^9j ^Aoj*^ 



40, Gafir 



Pa die 24 



722 



¥1 »jH 



40. 6AFIR (If pardoniunir) 





Prehegirienne (sauf les versets 56 et 57) y revelee aprhs la sourate des 
"Grouped \ Elk compte 85 verscts. Son titre est tire du trohieme verset 

Apres confirmation de la revelation etde la puissance divine, ilest 
fait un paraliele entre mecreants et croyants et donne des exemptes 
de nations precedentes. Est rapportee ensuite la mission de Moist* 
avee le plaidoyer t'homme croyant du clan de Pharaon. 

Apres la mention de signes de la puissance divine (dam la creatkm) 
et des hienfaits d* Allah, ily a tine incitation a V invocation d* Allah et 
d to meditation stir U sort des nations negatrites. 



Au nam d* Allah, le Clement, 
le Misericordieux, 

1. Ha.Mlm. 

2. Cc Livrc est unc revelation 
d \A LI ah 5 le TouL-PuissanL 
r Omniscient, 

3. qui absout les peches, et 
nccepie le repentir. l\ est Redoutable 
dans Son chatimcnt Gcnereux 
dans Ses largesses, II n'est de dieu 
que Lui. A Lui aboulil votre deslin 

ions. 

4. Sculs Les mecreants eontc stent 
le?; signes d' Allah. Ne Le laisse pas 
impressionner par leurs agissemcnts 
dans le pays! 

5. Avant cux, Notre message 
fut rejele par le peuple de Noe el 
les factions qui out suivi Chaquc 
conmiunaute ten nail de conlenir 
Son Messagcr, en soutenant de 
faux arguments contre la veiite Je 
les ai idors sai^is, ct quelle ne fut 



\ 




M, Gafir 



Partie 24 



723 



pas alors Ma punition [contre eux] f 

6. Ccst ainsi que le verdict du 
chatimcnt est prononcd contrc les 
mccrcants. Qu ils soient les botes 
du Feu ! 

7. [Les archanges] qui poilenl 
lc Tr6nc : cl tous ccux qui sent 
autour. celcbrcnt les louanges de 
leur Seigneur, croient cn Lui h ct 
iurplorent le pardon pour les ildeJes: 
« Seigneur! [disenl-il] Tu embraces 
Louie chose par Ta miscncordc cl 
par Ta science. Accorde Ton 
Pardon a ccux qui sonr rcvenus 
repentant s [vers Toi ] et qui out 
suivi Ton cuemin! Epargne-leur le 
loumienl du Brasier!» 

8. «Fais-Lcs admcttrc, Seigneur, 
dans les jardins d'Edcn que Tu leur 
as pro mi 5 avec ceux qui auront etc 
verlueux parmi leurs ascendants, 
leurs epouses, el leurs descendants. 
Ccst bicn Toi le Puissant, le Sage.» 

9. *F re munis -les centre les 
malheurs; car ceux que Tu auras 
pre munis centre les malheurs ce 
jour- la beneficieront de Ta grace. 
C'cs.1 la une immense vicioirc.» 

10 + On criera aux mccrcants : 
«La Reprobation d' Allah a voire 
egard est plus forte que le nial que 
vims vous faites h. vous-memes 
puisque, can vies a croire, vouft 
vous obstiniez a rester incredules.» 




T J.-- -^v- ; J , < - , b : p i^t - - > ' : 




4fl, Gafir 



Partie 24 



724 



11* Us diront: «Seigneurl Tu nous 
as fail mourir deux fois, et deux 
fois Tu nous as domic la vie. Nous 
reconnaissons nos pec lies, Y a-l-il 
un mo yen dc nous sortir d L iei?» 

12. II cn est ainsi car. lorsqu 7 on 
invoque Allah Seul* vous Le 
renie^ et lorsqu'on Lui donue des 
assocics, vous y croycz Le Jugcmcnl 
a pp anient a Allah, lc Trcs Ilauu lc 
Sublime. 

11. C'es( Lui qui vous fail voir 
Scs signcs ct qui fait descendre du 
del la substance de votre nourriture; 
mais il n'esi, pour en cire 
con sclent, que ccux qui revictmcnt 
repentant s a Lui, 

14. fO croyants!] Invoquez done 
Allah en Lui rendanl cxelusivcmcnl 
lc eulte, au grand dam des infidclcs f 

15 ♦ II est lc Maitrc des Ilauts 
degres, Titulaire du Trfme, II revele 
lc message de Son Ordrc a qui II 
vcut parmi Ses serviteurs, afin 
d'averlir les hommes au sujet du 
Jour dc la Grande Rencontre. 

16, Lc Jour ou les hommes 
seront a decouvert, rien d'eux nc 
?iera cache a Allah. A qui sera le 
Pouvoir cc jour- la? II appartiendra 
a Allah, L" Unique, le Dominateur. 

17. Ce jour- la : chacun sera 
rdtribud pour cc qu'il aura accompli. 
Point d 1 injustice ce jour-la, Allali 



■L 



1$ Siij -asJ? * l^ji^^tJ* 



if % mJt -fV """"Vf* J ' - " 



4fl, Gafir 



Partie 24 



725 



est si Prompt a faire le compte [de 
chacun]. 

18. [6 Prophitc!] Mcls-lcs cn 
garde centre lc Jour imminent dc 
rangoisse ou les coeurs suifoques 
remontcront aux gorges, quand les 
injustes n'auront ni ami intime. ni 
inter cesseur susceptible d'etre 
6coulc 

19. Allah ctiiiii ait les regards 
perfides et ce que recelent les coeurs. 

20* II juge en touts equite, et 
ceux qu'ils invuquent 1 en dehors 
de Lui nc peuvent ricn jugcr. Cest 
Lui qui entend Lout et qui voit lout. 

21, N'onl-ils pas voyage de par 
le monde el vu le deslin de ceux 
qui ont vecu avant cuxV Ccux-la 
etaient beaucoup plus puissants 
qu'eux, plus prcsligicux comrnc cn 
tcmoigncnt les vestiges qu ils ont 
laisses sur terre. Allah les a saisis 
en sanction dc leurs forfaits. Contre 
Lui, ils n'avaient mil protectee 

22, Cela parcc qu 1 ils abstin^ictit 
a rejeter les preuves apportccs par 
leurs Messagers. AN ah les a saisis. 
II est si Fort, si Rigourcux dans Sa 
punition. 

23, fRappelle-leur que] Nous 
avons envoy £ Moisc, muni dc Nos 
signes et d'une autorite evidente, 




.- ? ... 



} srvf . ? 

i 



(1) Chez Watsh: «... ecux que vcrns invuqucz ...» 



4fl, Gafir 



Partic 24 



726 



24. aupres de Phavaon> Hainan 
et Qariin (Core); tous dirent de lui: 
«Un sorcier iniposieurU 

25. Lorsqu'il leur apporta de 
Notre part Ic message de Verite, ils 
dirent: wTuez les garcons de ceux 
qui croicnt avee Mt>i\c cl cpargnez. 
Leurs fllles,» Mais les intrigues des 
impies. stmt toujour^ vainer. 

26. Pharaon dit alors [aux siensj: 
«Laissez-moi tuer Moise et qu'il 
invoque done: son Seigneur! Je 
crams ^ cn effete qu : il Jie deforme 
voire religion ou qu'il ne repande 
la perversion sur terre ( "', » 

27* «Quant a nioi, dit IVIoise, jc 
•cliercherai aupres de mon Mai Ire, 
qui est aussi lc v5tre. une protection 
contre tout superbe insolent qui ne 
croit pas au Jour du Rcgletncnt.» 

28, A ce moment- la, intcrvitit un 
homme de la famille de Pharaon, 
croyant qui dissimulait sa foi. II 
dit: «Allez-vous tuer un homme 
uniquement parce qu'il dit: Allah 
est mon Maitre?! Pourtant, il vous 
a produil des preuves de voire 
Seigneur! S il incut, son metisonge 
ne retoinbera que sur lui; mais s'il 
dit la v£rit£, vous serez attcints par 
les menaces qu'il vous a aimoncees, 
[Sadie/ qu'] Allah ne guide point 
1 1 outrancicr i mpo s teur- » 



.- 



W - K*"^ [-"■ i 'f ■- i 1',-"- 



(1) Chez Warsh: «... votre religion et qu'il ne remand c. . . . >\ 



4fl, Gafir 



Partie 24 



727 



29* «0 mes cone: to yens! 
Aujourd'hui vous detenez le pouvoir 
dans lc pays, mais qui pourrait nous 
preserver des rigueurs d* Allah si elJes 
dcvaicnt nous aitcindrc?» Pharaon 
rctorqua: «Jc nc vous indiquc que 
ce que je vois, el. lie vous guide 
que sur lc chemin dc la droiturc,» 

30- Lc- crovani dil: «0 mon 

-■ 

pcuplcl Je crams fort pour vous lc 
sorl des factions, 

31. tel qu T il a ele subi par le 
pcuplc dc Noc, d lC Ad ct dc Tamud. 
et ceux qui ont vecu apres eux. 
Allah ne scvira pas injuslcmcnl 
comrc les pcuplcs.» 

32* «6 mon pcuplc 1 Oui jc crains 
pour vous le Jour dc P Interpellation; 

33* le Jour ou vous reeulerez en 
fuvant. sans aueune dcTensc eonlrc 
la rigucur d 1 Allah. Cclui qu' Allah 
veut egarev, uul ne saurait le guider.» 

34. «Deja, Joseph etait venu vous 
apportcr des prcuves evidentcs. mais 
vous n aviez de cesse de mettre en 
douLe ce qu'il apporLail. Lorsqu'il 
mourut vous avcz affimic qu* Allah 
n'enveira plus jamais de Message! 
apres lui » Ainsi Allah egaie-l-Il 
tous les outrancicrs sccptiqucs. 

35 + Ceux qui contestant les 
signes d' Allah sans avoir recii une 
investiture qui ju stifle leur position, 
doivent savoii que ccla est tcnu en 



1 




4fl, Gafir 



Partie 24 



72S 



grande aversion par Allah et par les 
croyanLs. Ainsi Allah scelle-t-Il les 
caurs dc tous les tyrans orgucillcux. 

36* S'adressam a Hainan, Pharaon 
dit: «0 Human! Fais-moi cons.lrmre 
unc tour, me permcttant d'aeccdcr 
aux voics, 

37* les voies du del. Peut-etre 
pourrai-je voir le Dieu de Moise. 
Encore que jc soupeonnc Moi'sc 
d'etre mi menieui\» Pharaon pensail 
bicn fairc cn commcuant lc pirc. II 
a etc ainsi dctournc dc la bonne 
voie'' ''; mais toutes les. machinations 
dc Pharaon furent vouccs a l'cehce, 

38. Cclui qui croyail dit alors: 
«6 mon pcuplc! Suivcz-moi et jc 
vous. monlrerai la voie du salut. 

39. O mon peuple! La vie d'ici- 
bas n'est qu'unc jouissancc 
ephemere alors que dans TAu-dela 
e'est la vie ctcmelk.» 

40. «Cdui qui eommel un rnal 
ne sera sanctionne que par un mal 
equivalent, landis que celui qui 
accomplit de bonnes oeuvres* parnu 
les. cn>yanls : homines ou femmes, 
sera dc ceux qui scront admis au 
Paradis oh ils recevront des. 
retributions incommensurable s. » 

41- «6 mon pcuplc } Pourquoi : 
alors que jc vous con vie a votrc 



-11 




(1) Chicz Warsh: «,. ,en commettanl le pirc. 



M, Gafir 



Partie 24 



71V 



salut, m'appelez-vous au Feu?» 

42. «Vous m' invite/ a renier 
Allah, a Lui prctcr dcs assocics 
dont jc n'ai aucunc connaissancc. 
Quant a moi, je vous in vile [a 
r adoration] du Tout- Puis sant, du 
Pardonneur par excellence. » 

43h «Nul doutc que les divinitcs 
que vous m'appelez a adorer n'onl 
aueun pou voir m dans cc monde. 
ni dans la vie de l'Au-dela, [Nul 
doute] que nous allons etre lous 
ramencs a Allah et quo les 
outranciers seront les hole? de 
rEnfcr.» 

44. « Vous vous souviendrez, [un 
jour J de cc que jc vous ai dit, Jc 
meU, quant a moi, mon sort entre 
les mains d ? Allah. En verity Allah 
coimait paifaitcmcnt les homines, » 

45 ♦ Allah a premujii ce croyant 
eontre les mauvais.es intrigues des 
impics. Lc camp dc Pharaon, lui. 
fur submerge par le pire des 
cliatiments. 

46. lis seront exposes au Feu, 
matin ct soir ct, le Jour du 
Jugement il sera ordonne; «Que 
Ton enfoume Pharaon el son camp 
dans les plus atroces suppliccsl» 

47* Les damncs sc dis purer out 
en Enfer: les faibles diront aux 
dominatcurs: «Par lc pas.se, nous nc 
faisions que vous suivrc. Pourricz- 




4& ftafir 



Partk 24 



~3ll 



vous a present attcnucr notrc 
ealvaire dans; le Feu?» 

4R. Les dominateurs repondront: 
«Nous sommcs tous dedans. Allah 
a deja jugc cntre les hommes.» 

49* Les damnes en Lnfer 
s'adresseront aux gardiens de la 
Gehenne en leur disant: «Implore/ 
voire Seigneur pour allcger noire 
tourment, tic scrait-cc qu'un jourl» 

50* Les gardiens ictorqueront: 
«N'avez~vous pas sou vent recti les 
Me stagers munis de pre Lives 
evidentcs7>> «Si fait!» avoucront 
les damnes. Les gardiens diront: 
tfPrie/ alorst» Mais la priere des 
mcereanls sc pcrd Umjours. 

51. En verite. Nous Icrons 
triomphcr Nos Mcssagers et les 
croyants dans la vie d'ici-bas et au 
Jour de la presentation des tern orris, 

52, le jour ou les excuses des 
injusles no kurs serviront a rien, el 
ou ils seront maud its dans leur pire 
sejour. 

53* Nous avons indique a Moise 
la bonne voie, et legue aux Rufants 
d' Israel ks Ecri lures, 

54. | eomrne | guide el rappel pour 
ks homines do Lies d 1 intelligence. 

55* Patience! La promesse d 'Allah 
se real is era surement. Demande le 
Pardon pour ton pec he et celcbre la 



■!■„ f. . --■ 



^iJ'j j j^*^ ^ 



49. Gifir 



Partk 24 



731 



t 1 t>t-l 



Is j£ i 



louange de ton Seigneur, soil" et 
malin! 

56. CtLLK qui mnteslent ks. signes 
d' Allah, sans avoir recu aucutie 
preuve, sont seulement mus par une 
ambition quails n 'am vent pas a 
rcaliscr. Cherche done la protection 
d 1 Allah, e'est l.ui qui entend lout 
Lit qui voil tout. 

57. La creation des eieux et de 
la terre est une ceuvrc autremcnt 
plus gran.de que la creation des 
hommes. mais les hommcs, pour la 
plupart, ne le reconnaissent pas. 

58. L'aveugle et le clairvoyant 
Tie sort pas comparables, pas plus 
que le croyant qui fait le bien et le 
malfaiteur. Deri so ire est votre vl) 
facon dc reflechir! 

59. L'Hcurc |du jugement] arrive 
ineluctablcment, mais la plupart 
des hommes n'y croienL pas, 

611, Voire Seigneur vous dit: 
«Invoquez-Moi, Jc vous exauecraL 
Ceux qui, par orgucil, dedaigncnt 
de M' adorer, sennit bientot avilis 
et enfoumes dans la Gehennc.» 

61* C csi Allah qui a crec la nuit 
pour voire J epos, et le jour pour 
[vous permettre de] voir clair 
Allah est si Genereux en vers les 
hommes rnais les homrnes, pour la 



- ? 

Oh; 



V" --VI I r £ F ^L"^ 



£4 L#!i 




(1 } Chez Warsb: "....D-LTLKUirt; csl bur fa^un...» 



40, Gatir 



Fartie 24 



732 



1 * 



plupart, ne sont pas reconnaissants. 

62, Cest Allah, votre Seigneur, 
qui a eree" toute chose, il n'est de 
dieu que Luh Comment pouvez- 
vous vous en dctouiTier? 

63, Ainsi ne se detoument de 
Lui que Its impics. qui out rejetc 
Scs signes. 

64* Cest Lui, Allah, qui a etabli 
pour vous la lerre cam me demeure 
appropricc s le eid eomme immense 
edifice et qui, en vous ere ant, vous 
a donne une forme si aeeomplie. 
Cest Lui qui vous a nourris 
d'excellents aliments, Cest bien 
Allah! Votre Seigneur t Beni so it le 
Nom d 1 Allah, Maitre Sou vera in 
des m on des! 

65, U est le Vivant, il rfest de 
dicu que Lui. InvoquLV-Le, en Lui 
lendant un culte sincere et exelusif. 
Louange a Allah, Seigneur des 
mondes! 

66* Dis: «Aprcs avoir recu les 
preuves de mon Maitre, il m'a ete 
inlerdit d' adorer ceux que vous 
invoquez en dehors d' Allah; il m'a 
ete or donne de me soumettre au 
Mai Ire Souveriiin des mondes; 

67. Lui qui vous a trees de limon, 
puis d'une goutte de sperme, puis 
d'un eaillot adhesif. 1 1 vous sort., 
en suite, enfants. Puis vous atteignez 
la force de ] 'age et devenez des 




M, Gafir 



Partie 24 



733 



viei Hards - certains meurent avanl 
- pour que vous arrivicz a nn terme 
prcetabli, ct pour que vous soycz 
conscients, 

6&, CesL Lni qui fail vivre el 
raourir. Quand II decide une chose T 
II lui suffit dc dire: «Sois» ct la 
chose se fait. 

69. Nc vois-lu pas eombicn 
ceux qui contestent Nos signcs out 
etc devic [du droit chcmm|?f 

70* Ceux qui dement les hcritures 
et rejettent Je message de Nos 
Propheles saurom bienlol leur sort; 

71. lorsqu'ils seront enchaines, 
les care axis au cou, trainee 

72. dans l'cau bouillante, puis 
jetes cn Enfer. 

73* II lour sera dit: «Qu sont 
ceux que vous associiez a Allah? » 

74* lis repondrotit: «Nous les 
avons perdus de vue, tin realite. ceux 
que nous invoquions auparavant, 
ne valenl rien aujourd'hui». Ainsi 
Allah fait -II 6garci les m£cr£ants. 

75. II cn est ainsi parcc que 
vous cxulticz sur terrc sans raison 
et que vous etiez arrogants. 

7d. Fran eh is se 7. done les porles 
de la Geheune ou vous demeurerez 
li jamais! Deteslable sejour pour 
les orgucilleux! 




<S ■ ^ ..r S **** * -vl rj > 



4fl, Gafir 



Partie 24 



734 



77, Patience! La promesse 
d' Allah se realise ra surement! Que 
Nous le fassions voir uric par lie dc 
ce dont Nous les mcnacons, ou que 
Nous te rappclions a Nous a vain, 
ils seront, dans [les deux cas]. 
Tanieiies vers Nous. 

78, A van l toi. Nous avons 
envoy £ d'autrc-s Mcssagcrs, Nous 
t avons iniormc sur quclqucs-uns 
d'entre eux, alors que sur d'autres 
Nous ne P avons pas fail. Tl n'esl 
dome a aueun Messager de produire 
un signc miracuLcux sans Pordre 
d' Allah, ct lorsquc la promts sc 
d* Allah saccomplira. il sera juge 
en Louie equite. Seronl alors 
perdanls les tenants de TErreur. 

79, C est Allah qui a er£6 pour 
vous les animaux. Certains dentre 
cux vous servent dc monturcs, 
d' autre s de nourriture. 

SO. Vous en lire/: d'autres 
profits, Sur leur dos, vous pouvese 
artcindrc la ou vos occurs vous en 
disent Ils vous servent, tout 
comme les bateaux, de moyens de 
transport. 

81, Allah vous montre Scs signcs; 
quels signcs d* Allah pouvcz-vous 
uier? 

82* [Ces meereants] nont-ilspas 
voyage de par le nionde et observe 
le destin final dc ccux qui onl vecu 



JiZ^ $ J- jXrX- iLkZii 



4fl, Gafir 



Partie 24 



735 



avant cux. qui etaient plus nombreux 
qu'eux, plus. puissanls > et qui avaieuL 
laiissc plus de vestiges sur tcrrc? 
Mais tout cc qu'ils avaicnt acquis 
nc leur aura scrvi a ricn. 

83. Lorsque leurs Messagers leur 
ont apporle des preuves evi denies, 
lis sc soul contentds do ee qu ils 
dctenaicnt dej a commc s avoir, ct 
e'est ce dont ils se sojit moque qui 
fut la cause de leur perte lolale. 

84. Lorsqu'ils ont vu Noire 
rigucur, ils ont dil: «Nous croyons 
uniqucment en Allah et retuons 
ceux que nous Lui avons associes.» 

85. Proclamation de foi qui ne 
leur sera d aueune ulilite lorsqu'ils 
auront constate" Notre rigucur. Telle 
est la regie divine qu'Allah applique 
a Ses servi Leurs: e'est la que les 
mecreanls onl toujour*, perdu. 



$5 >uS "uj 



* ■ -t" r ' V 5 f " 5 / 



4U Fu^iliit 



Partic 24 



736 



1 i t 







41. FU^^TLAT 
(Us versetg explicit^) 







Frehegirienrte t revetee apres In sourute du "Fardonneur". Elle 
compte 54 versets. Son Hire est tire du verset 3. 

La sourate commence par arte confirmation de ia revelation. Elle 
traite essentie/lement de la mise en garde des mecreanis, fondee sur 
des prestves de la puissance divine, sur Vexempie des nations 
precedent?* et sur I'horreur du chatimpnt* ?n opposition a rkeureme 
recompense des croyants, 

I Ah* si' termine sur la versatititi' de fhomme el ia confirmation 
da Jour du jugement. 



Ait Horn d\4!luh. k Clement, 
ie Misericordieux. 

1. Ila.MTin, 

2. Void la revelation du Clement, 
du Misericordieux. 

3. [C estj un livrc dont les versets 
sont exposes en details. Un Goran 
en Jangue atabe, destine a un 
peuple susceptible de comprerdre; 

4. une armoncc de bonne 
nouvelle [pour les croyants] et un 
avertissement [pou]" les autres]. 
Beaueoup d'entre eux s"en 
deloLirnent, iv v entendant rieri. 

5. TIs disent: «Nos coeurs sont 
hermetiques- devanl ce a quoi tu 
nous, con vies _l nos oreilles sonl 
frapp des de surdity un voile se 
dress e entre toi el nous. Agis done, 
ct nous a Hons agir, nous aussL» 

6. Dis-leur: «Je nc suis qu'un 
mortel comme vous. 11 nrest 



0 



- f T -' 



ift'i _____ 



Jl-f'-i ^ ^viLJ ^ _.*__/_? ^ ■* 



U»l ^|J^__=*J_^ ywl _ • j JI 



41. FussiUt 



Partie 24 



737 



T £ * sA-t 



seulement revele que votre Dieu 
est un dicu unique - dirigcz-vous 
done rout droit vers Liii ct implorcz 
Son Pardon - ct que lc malheur 
f rapper a les paiens. 

7. qui ne font pas Faumone ct 
qui ne cToienl pas a la vie de J' Au- 
dela.# 

8. Par conlre, les fideles qui 
accompli s sent les bonnes ceuvres 
rcccvTonl unc recompense gcncrcusc' Li . 

9. Dis-lcur: <<Rcnicricz-vous Cclui 
qui a cree la terre en deux jours? 
Lui donneriez-vous des egaux? 
C h cst Lui, lc Maitre Souverain des 
mondes.» 

10* «C T cst Lui qui a implants 
les montagnes sur la terre, qu'Il a 
benie, et dans laquelle Tl a dispose les 
moyens dc subsist ancc. cxactcment 
en quatre jours, pour qui demand©.* 

11 ♦ Puis II s'adrcssa au eiel qui 
n'elait qu une masse nebuleuse en 
lui ordonnant ainsi qu'a la terre: 
«Prcscntcz-vous tous deux, de gre 
ou de force !» Tous deux repondirent: 
«Nous voila, bien obeissanls » 

12. Allah a etabli alois sept cieux 
en deux jours, el a dote chaque ciel 
de son proprc statul. Ccrtcs, Nous 
avons pare lc cicl lc plus proehc de 



.IT .-^ 1 -C (ft -t JJ < ■If'* I 



1 -i^JjU 



ft '^^4 Ojji&CJ^'.JS* 

„- ■ ■■■■■ ..^ - .■ . -■ .-. .- , 

0 ^s^v^'^P 



"S .- , 




(1) Certains Iruduclcurs pre-poscnl '"recompense imrUcrrompuc'". On pcuL 
nu.ssi pe riser a "recompense dotit mil ne peut se vanter d'etre 1'fliitenr". 



41. FussiUt 



Pat tie 24 



738 



T £ * sA-t 



lumin aires et Nous avons veille a 
sa preservation. Tel fut rOrdrc dtabli 
par 1c Tout- Puissant, V Omniscient. 

13* S'ils se detoument de ton 
message, dis-leur: <?Je vqus mets 
en garde conlre un Cataclysme 
scrub labie a celui qui a foudroy6 
les peuplcs de c Ad et de \ amud. 

14. Ccux-la avaicnt rccu des 
messages, generation apres generation, 
pour quails n' adore nt qu' Allah. lis 
avaienl dil aux Messagers: «$i 
Allah voulail [nous convaincrc], II 
aurait fait deseendre des anges 
Ipanni nous|. JVous demons done 
vos messages,* 

15. S'agissant de \Ad, lis ont etale 
lout leur orgueil insense sur lerre. 
lis out dit: «Qui pourra disposer 
d'unc force plus grandc que la 
notre?» Ne voient-ils pas qu 1 AJlali, 
qui les a crees, est beaueoup plus 
Puissant qu'eux? Ccpcndant, ils sc 
sont obstines a nier Nos signcs. 

16. Ccst alors que Nous avons 
dechaine centre eux un Guragan 
violent durant plusieurs jours 
si ni sties pour qu lis goulent le 
e ball merit d'infaime dans ce 
monde. Mais le lourmcnt de TAu- 
dela est encore plus ignominicux et 
ils n'auront aueun seeours. 

17 + Quant aux Tamud, Nous 
leur avons indiquc la bonne voic, 



41. FussiUt 



Partie 24 



mais. lis lui onl pre fere une errance 
avcuglc. lis furcni avilis par lc 
Tourmcnt dcrasant du Caraclysmc 
foudroyant. C'ctait lc prix dc lcurs 
agisscmcnts. 

IK* Nous avons alors sauvc ecux 
qui croyaient et qui elaient pieux. 

19. Un jour viendra ou seronl 
rasscmblcs lcs cnncmis' 1 ' 1 d' All ah 
pour les pousser vers l'Enfer. 

20. Une fois qu'il y amveront, 
lcurs orcillcs. lcurs ycux ct lcurs 
peaux lemoigneronL pour denoncer 
cc qu'ils avaicnt commis. 

21. lis dironr a lcurs peaux: 
«Pourquoi ave/.-vous Lemoigne 
contrc nous»? Ccllcs-ci rcpondront: 
«C'est Allah qui nous a fait pai Jer; 
£ L cst Lui qui a pcrmis a toutc 
chose de s'exprimer. Cest Lui qui 
vous a trees une premiere fois, el a 
Lui sc f era votrc ultimo rctour. » 

22* «Poumez-vous d'ailleurs 
vous voiler au point d ediapper au 
temoignagc dc vos orcillcs. dc vos 
ye uk ou de vos peaux ?» 

23. <cSeulement, vous pen sic/ 
qu 7 Allah nc connatl pas bcaucoup 
dc cc que vous faisiez, Cette idee, 
que vous avez, de voire Seigneur, 
vous a etc fatalc; voila que vous 
etes devenus les vrais pendants.* 



1 \J\ .ui ' *^Utf >4U^b iS- • 



-~ i 



( 1 ) Che?. Wflrsh: « . . .oil Nous (Allah) rassembleron.s les eimemis d" Allah. . . » 



41. FussiLat 



Pat tie 24 



740 



24. Menie s'lls se resignenl au 
chatimetit, Ic Feu rcstera lcur 
demeure, et s'ils demandenl a elre 
pardonnds, ils nc scront point 
cntcndus. 

25* Nous leurs avions attache 
des compagnons qui leur van Lai en I 
leurs agissemcnts, passes ct future 
Contre eux est prononcec la 
sentence qui a frappe, a van I eux, 
d' autre s communautcs dhomrnes 
ct de djiniis. Us sont douc les vrais 
perdanls. 

26. Les mecreants disenl: 
«Nccoutcz pas cc Coran ct brouillcz 
sa recitation par voire chahut, pour 
faire tnornpher votre cause.* 

27. Mais Nous aliens faire 
scntir a ccs impics un Chatimcnt 
lerriilant, comme prix du pi re de 
lcurs agistments. 

28. C 1 est la sanction ties 
ennemis d* All ah: le Feu. demeure 
elemelle el pumtion pour ceux qui 
rcniaient Nos signcsf 

29. Les mccrdants diront: 
« Seigneur! Montre-nous. pamii les 
djinns el les hommes, ceux qui nous 
out egares. pour que nous les 
ecrasions sous nos pieds el qu'ils 
soicnl bicn hutnilies.v> 

30. Quani a ceux qui proclameni: 
«Notre Maitre est Allah», puis se 
com porl en I avec rectitude, ils 



3 -^^^hjji^Ij 



41. FussiUt 



Pat tie 24 



741 



T £ * sA-t 



recevronl les anges qui descendronl 
du cicl ct qui lcur diront: «N'ayez 
crainle et ne so ye/ point aiTliges! 
Vous sere/, hcurcux dans k Paradis 
qui vons est promis.» 

31 ♦ «Nous sommes vos allies 
dans le monde d'id-bas et dans la 
vie dc r An -del a oil vous aurcz Tout 
ce que vos coeurs desirent et tout 
ce que vtms pouvez reclamcr.>> 

32. C est le bon accueil d'un 
Pardonneur. Tout-Clcmcnt. 

33. Qui poutrail lenir mcilleur 
propos que celui qui appeile a Allah, 
qui fait le bien eL qui pro-el ame sa 
sou mission |a Allah]? 

34. Jamais le bien et le mal ne 
serom pareils Repousse fie mal] 
par la gcncrosilc ct aussitot, celui 
qui te prenait pour ennemi deviendra 
un allie lidele. 

35. Ne sont dotes de ce privilege 
que ocux qui sont patients et qui 
sonl doucs dc qualites ex.ccptianncllcs. 

36. Si jamais Satan te provoque 
par une lentation h implore la 
protect km d' All ah qui. cn virile, 
voit lout et entend tout. 

37* Parmi les signcs d' Allah, il 
y a la mat et le jour, le soleil et la 
lune. N 1 adore z m le soleil ni la 
lune. adorcz. sculerncni Allah qui 
les a crees, si e'est bien a Lui que 
vous rendez le eulte. 



*i V. *c_^ 1 ^y^lA j 



.-"V J tl T I 



41. Fussilat 



Pat tie 24 



742 



38. Si, par orgueil, ces impies 
rcfuscnt dc L' adorer, il y a |dcs 
anges] aupres de Lui. qui celebrenl 
Scs louanges nuit el jour, sans 
jamais se lasscr. 

39* Uji autre de Ses signes* est 
que tu vois la terre desolee par la 
scchcrcssc. Loraquc Nous faisons 
tombcr l ean du ciel, cllc se ranime 
el s'epanouil. Celui qui l'a fail 
vivrc fc-ra aussi revivre les morts. 
II est Omnipotent. 

40, Ceux qui s'emploient a 
con tester Nos verse is n'echappenl 
pas a Notre connaissance. Qui 
serai t Je mieux: de celui qui sera 
precipile en Enfer, ou de celui qui 
se presenter a en toutc securitc Ic 
Jour du Jugeinent? Agisse/ done 
commc vous voulcz, mais lout ce 
que vous failes. Allah lc voit bicn. 

41* iConmie] ceux qui rejettent 
le Rappel qu'ils tmt recu ; alors que 
e'est un Livre infaillible, 

42, que ricn nc saurait entaehcr. 
ni avant. ni apres [s-a revelation], 
puisqu'il emane d'un Sage, Digne 
dc lou anges. 

43, II ne tc sera dit que ce qui a 
ete deja dit aux autres Messages, 
Ton Seigneur esi. cn effet, Maitic du 
Pardon ct du douloureux Tourmcnt. 

44, Si nous avions revele ce 
Coran en langue non atabe h les 



^ J C .-" — w ^ m r' 



41. Fussilat 



Pat tie 24 



743 



c one ito yens auraienl dil: #Les 
vcrsets dc cc Livrc devraicnt etrc 
da vantage explicites; comment 
derail -ll cu languc non arabe. alors 
quil est rcvclc a un arabe? » Dis- 
leur, ce Coran est un [excellent] 
guide, un baumc pour les occurs 
des fidclcs. Mais les mccrcants lui 
oppose nt une oreille sourde ei un 
regard aveuglc, comme si on leur 
lancait, de tres loin, un appel qu'iis 
ne pen vent guere entendre . 

45. Nous avons deja donne les 
Lcriturcs a Moisc. lilies lurcnr I'objet 
de contestation. Si ton Seigneur 

avail pas. par un precedent decret. 
renvoye ce differend au terme fixe. II 
aurait deja departage les eontcstataircs. 
Amsi demeurent-ils dans leui: doute 
Iroublant. 

46. Quiconque fail une bonne 
reuvre. le fait pour son propre 
profit, ct eelui qui fait le mal, agit a 
son seul detriment. Allah ne les era 
jamais les mortcls. 

47. Cest de Lui que releve la 
connaissance de llieure Nul fruit 
ne sort de son enveloppe, nulle 
feme lie ne poile ni ne met bas sans 
qu'Il ne le sac he. Le jour oil II 
inlcrpdkra les paiens en leur disanl; 
«Ou sont done Mcs assocics?»; ils 
rcpondront: «Nous Te le confessons. 
aucun dc nous nc pent tcmoigncr 
qu'iis sont Tes associes.» 



f * - 



j - til •. 



41. Fussilat 



Partie 15 



744 



1 ^ c-Uai 



48. Ainsi s'evanoui.ssenl devanl 
cux ecux qu'ils invoquaieni 
auparavant; dc cc fait, lcs imples 
seront persuades qu'ils nont 
aucune issue. 

49. L'homme ne se lasse pas de 
prier pour son bicn, mais lorsquc lo 
malhcur le touchc, il se dccouragc. 
sabandonnant au dcscspoir. 

50. Si Nous lui faisons sentit 
une parlie de Notre grace, apres 
qu'unc souffrancc lcul affligc, il 
sc pcrmet dc dire: «Ceci m'cst du. 
D'ailleurs, je ne crois pas a 
Tavenemenl de THeure, et si jamais 
je suis ramene pour comparailre 
devant mon Maitrc. j'aurai, auprcs 
dc Lui. unc belle recompense, » Et 
pourtant Nous aliens rappeler aux 
mecreanls tout ce qu'ils auront fait, 
el Nous leur ferons gouter un 
Chatiment tres louixL 

51. Comblc dc Nos biens. 
l'hommc sc dctoumc ct s eloignc dc 
Nous, Mais lorsqu s uu mal Tatteint, 
il se livre a de Lres 1 ungues prieres. 

52. Dis-lcur: «Voycz done! S*il 
savcrc que [cc Goran] que vous 
rejetcz cmanc d' Allah, qui scrait 
alors plus egare que celui qui 
s'enfonce dans une impiete 
seditieuse?:* 

53* Nous allons leur inontrcr 
Nos signcs dans lc mondc cxtcricur 



> -J 



.J -- * 



k|J JOS ' J. ' - .j^ti/K*- 



41. FussiUt 



Pat tie 25 



745 



t 9 t -M 



■el au fond d'eux-memes jusqifa ce 
qirils sachcnl que c h cst bkn la 
veritc. Nc suffit-il pas cTailLcurs que 
ton Seigneur soil le temoin de toute 
chose? 

54. Ah, ils meltenl en doute la 
icnconlrc dn kur Seigneur ! Pourlant, 
Allah cmbrassc route chose. 




42. Ach-ChUra 



Partie 15 



746 







42. ACH-CHl IRA (la concertation) 







PrikigirUntte (sauf les versets 22, 24 f 25 el 27), rtvttiv apres la 
sourate des "Versets explicites". Elle compte 52 versets. Son titre est 
tire du verset 37. 

La sourate confirms la revelation du Coran quelle presenie plus 
loin comm e prolongem ent it couronnement des missions anterieures. 
Elle presenie des preuves de la puissance divine y trace un parallels 
croyants - micriants et definit Its modalitis de rivclati&n mix 
humains de la parole divine. 

Au nam d f Allah, le Clement, 
le Mis eric ordieux. 



1. Ha. Mini. 

2. c Ain. Sm. Qaf. 

3. Ainsi, Allah, lc Tout-Puissani ? 
k Sage, to rcvclc les Ecriturcs 
commc aux Prophctcs avant ioL 

4. A Lui le royaume des cieux 
et de la terre. II est PAugusle, le 

Sublime, 

5. Pen sen faut que les cieux. 
[en Le reverant], ne se brisent d'en 
haul tandis que les anges celebrenl 
les louanges du Seigneur, imploranl 
Son pardon pour les habitants de la 
lent. En vente, Allah csl Pardonneur 
tt Miscrioordicux, 

6. Celt* qui ont clioisi des allies 
en dehors d' Allah, Allah cdnlrole 
leur conduite. Tu n'as pas a repondre 
de leurs actcs, 

7. C'est ainsi que Nous t'avons 
icvclc cc Coran en laneuc arabc 



©, 



AO 



if 



42. Ach-ChUra 



Pat tie 15 



747 



aim que Lu avertisses la mere des 
cue's [la Mccquc] el scs environs, 
ct que tu previenncs leurs habitants 
du Jour ineluctable ou tous les 
hommcs scront rcunis pour 1c 
Jugemcnt. Unc partie d cntrc cux 
ira au Paradis, I s autre en Enter. 

8. Si Allah l'avait voulu. II 
aurait fait des homines line seule 
communaute [de croyants]. mais II 
admeL qui II veut dans Sa grace, 
alors que les injustes n'ont ni 
proiccteur ni allic . 

9. Prennent-ils un maitre en 
dehors d' Allah? [Ce qu'ils ijmt>ienl ? 
e'est qu 1 ] Allah est lc Maiire 
Supreme, qifD fail rcvivrc les 
morts, quH est Omnipotent. 

10. Tous- les sujets dc vos 
diiTeicnds. e'est a Allah que revient 
lc pouvoir d'en jugcr. Qui. e'est 
Allah, mon Maitre. je me confie a 
Lui, et vers Luije reviens repentant. 

11. Ccst Lui qui a instaurc la 
creation des cicux ct de la tcrre ct 
qui. pour vous, a cree des couples 
aussi bien de voire espece que de 
l 5 espece animale, permetlanl a 
votre genre de se multiplier. 11 n'y 
a ricn qui Lui soil comparable. II 
entend tout, n voii tout, 

12. II dctient les clefs des cicux 
et de la tcrre. II prodiguc Scs biens 
a qui II veut et les mesure quand II 



■ r ■- _.- _. 



0 V^i 



42. Ach-ChUra 



Pa i tie 15 



74* 



vent. II est 1' Omniscient 

13. II vous a present, en matiere 
dc fot cc qull avail rceomtnandc a 
Noc, cc que Nous t'avons rcvclc ct 
ee que Nous avions present a. 
Abraham, a Moisc ct a Jdsus en 
disant: «Celebrez le culte ct evitez dc 
vous diviser en sectes!» Combien est 
insupportable pour les polythcistcs 
cc a quoi tu les convict En fait, 
Allah choisit auprcs de Lui qui II 
vcut ct guide sur Sa voic eclui qui 
re vie Lit repentant vers Lui, 

14. lis ne se sont divises en 
factions enncmics qu'aprcs avoir 
reeu lc message dc ventc. Si F arret 
de ton Seigneur n'avait pas prcvu 
auparavant la sentence pour un 
terme preetabli, leur diflcrend aurait 
dejaele tranche. Ccux, aprcs eux, qui 
fuvenl les heritiers des Ecritures stint, 
h. leui sujelj dans un doute troublanl. 

15. En consequence, prcehc avee 
rectitude, scion l'ordrc que lu as 
rccu ct evite dc suivre les 
inclinations des infidelcs! Dis-lcur: 
«Je crois a toutcs les Ecritures 
revclces par Allah. II m n a etc 
ordonne d'etre juste enveis vous, 
Allah est noire LSeigneur, II est aussi 
lc v6trc. Nous assutnons nos actes : 
vous assume/, les \6trcs, Point dc 
contro verse cntrc nous, Allah nous 
rcunira un jour, e'est vers Lui que 
nous scrons ramcncs.» 



1 



42. Adi-Chilra 



Pat tie 15 



744 



16. Ceux qui s'obslinent a 
dispuicr au sujel d 7 Allah, aprcs que 
Son Appel fur entendu, us cut 
d'argutics sans valcur aupres dc 
lcur Seigneur, lis encourent Sa colcre 
ct ils subiront un chatiment terrible. 

17. C'esl Allah, en verile, qui a 
fail descendre Je Livre eL la 
Justice* 1 '. Qui sail? L'Heure esl 
peut-elie proche. 

IS. Ceux qui n'y croient pas sc 
montrcnt si presses de la voir vctnr 
tandis que les croyants la rcdoutent. 
persuades qu'elle est ineluctable. 
Eh bien. ceux qui en contestent 
ravenement s'eufoncent dans un 
egaiement profend. 

19. Allah traite Ses servile urs 

avee amcnite\ D aceordc Scs biens 
a qui II vcut. H est r Omnipotent, lc 
Maitre dc la Puissance. 

20* Pour eelui qui seme pour la 
vie de TAu-dela, Nous accroitrons 
le rendement de son champ, et a 
celui qui seme pour la vie cTici- 
bas ? Nous donnerons une part, mais 
dans r Au-dela, il n'en aura aucune. 

21. Prennenl-ils des assocics qui 
auraicnt 6tabli pour cux des cultes 
non autoriscs par Allah? N'cut 6x6 
la sentence deja prononccc. leur 




3 liJj* -j~*>fi 



j>j ^* ijj □ j 



- > "FT / ^Itt 



(1) Lc mol '"justice" Iraduil "miicanc". c'csl-a-dirc balance, symbols dc hi 
justice, 



42. Adi-Chilra 



Pa i tie 15 



7S0 



different! aurait ele tranche. En 
v£tit£, ce sont lcs injustcs qui 
subiront im ehatinicnt douloureux. 

22. Tu verras ce§ injusles 
cpouvanies ft cause de cc qu ils 
auront commis; le chatiment 
s'abattra sur eux. Le*; cmyants qui 
accompli sscnt de bonnes ccuvrcs 
scrom. cux, dans des jardins 
luxuriants. lis obliendront, aupres 
dc leur Seigneur, tout cc quiLs 
voudront, Voila la grande h'aveur! 

23. C'cst l'hcurcusc promcssc 
Allah. qu'Il annonce a Ses 

scrvilcurs qui eroicnt el qui font lc 
bicn. Dis: «Jc nc vous reclame aucun 
salaire pour ma mission, si ce n est 
des egards affectueux en vers les 
prochcs.» Four quiconquc accomplit 
une belle ceuvre. Nous muUipJious 
sa retribution. En effet, Allah est 
Pardomicur ct Rcconnaissant, 

24* Diront-ils: «I1 a forge des 
mensonges sur Allah. >* bh bien. si 
Allah 1 avail voulu, II aurait scelle 
ton occur, mais Allah dissipe l 1 Err cur 
et prononce la consecration du VraL 
II conn ait parfai Lenient le fond des 
cccurs. 

25. C'cst Lui qui accueilk lc 
repentii de Ses servileurs, qui 
absout leurs peches ct qui sait loul 
cc que vous faites'- 1 '. 




— 



TfsJ 



ft 



0 J^wJjA^ajI'o' 



»» >_- f rf 



rff J$ f^<* <^ . ^ * 

&3 



t 4 ,r 

L J I 



(1) Che?. Warsh; .tout ce qu'il.s fotit.» 



42. Ach-ChUra 



Pa i tie 15 



751 



26. II exauce les voeux des 
croyanis qui font dc bonnes ccuvrcs, 
en leur accordant un supplement 
de Faveur, Far contre, les impies 
sub iron t un ToumienL terrible, 

27. Si Allah prodiguait largement 
Ses dons aux hommes, ceux-ci 
eommettraicnt les pircs exces sur 
lerre. Mais II dispense ce qu'Il 
vent avee mcsure. car. en fait, n a 
une connaissanee parfaite el 
clairvoyanlc des humains. 

28. C'esl Lui qui fait tomber la 
pluie bienfaisante aprcs que les 
hommes eussent desespere. II 
repand Sa misericord c. II est le 
Maftre Digne de louanges. 

29* Parmi Ses signes, la creation 
des cieux, de la terre el des etres 
qui y sent diss 6 nines. II possede le 
pOUVOir de les reunir quand II veul. 

30. iSachez que] tout malheur 
qui vous arrive est la con sequence 
de vos propres crreurs - encore 
qu Allah vous pardonue beaucoup - 

31. que vous ne saute/, ecliapper 
a la puissance d' All ah sur lerre, el 
qu'en dehors de Lui vous leaves ni 
prole c leur, ni allie. 

32* Parnii Ses signes aussi, les 
vaisseaux sur mer, pareils a des 
monts. 

33. II peul, s 1 El le veul, apaiser 
le vent. Us resteront alors iinmobilcs 



■s^i^ H.Tf'' if ■■'7'" j1 ""l.- t- -- 



42. Ach-ChUra 



Pat tie 15 



752 



sur la surface dc lcau. II v a la dcs 
signes pour tout homme aussi 
constant que rcconnaissant. 

34. Dc mcmc, II pcul bien faire 
sombrcr vaisscaux ct passagcrs 
pour sane lion des agistments, ties 
homines. Ccpendant, II pardonnc 
beaucoup. 

35* Ceux qui come stent Nos 
signes sauronl qu'ils ne Irouvenml 
guere de refuge. 

36. [Sachcz quel tout ee qui vous 
a etc donne n'est que jouissance 
ephemere dans ec bas monde. Ce 
qif Allah reserve aupres de Lui > 
bicn mcillcur et plus durable, sera 
en faveur dc ceux qui croicnt ct sc 
confient a Lui; 

37. qui eviienl de commeitte les 
peehes ma j curs el les turpitudes, 
qui pardonnent apres s'ette mis en 
eolere; 

38. qui respondent a I'appel de 
leur Seigneur en accomplissant la 
priete rituelle, en soumettant leurs 
decisions a la eoncertation mutuclle 
et en donnant 1'aumone des biens 
dont Nous les. avuns pourvus, 

39. el qui Haven I comment 
ripostcr lorsquils subissenr unc 
agressum injusliliee. 

40* Une offense recue appelle en 
effet unc riposte dc mcmc nature, 
mais celui qui privilege le pardon 



<J£V*J sJ^L* 4iA_,j JiwJ ') j?f J 



42. Ach-ChUra 



Pa i tie 15 



753 



ci la reconciliation trouvera sa 
recompense aupres d' Allah. Rn 
fail, Allah n'aimc pas les injuslcs. 

41. Cependant, ceux qui jie 
dcfcndcnt apres avoir etc attaqucs 
a tort, ceux-lq ne ferotit l'objet 
d'aucunc pours uitc. 

42. Sculs soni susceptible:* d'fitrc 
pour sui vis cctix qui opprimcm les 
gens el repandenl inj us Lenient la 
violence sur terrc II leur sera 
reserve un chatimcnt douloureux. 

43, Mais celui qui fait prcuvc 
de patience et de mansuetude fail 
montrc du caractcrc louable de 
maitrise de sol 

44, Celui qu' Allah entend egarer 
uc trouvcra. en dehors de Lui, nulle 
protection. Tu vcrras les injustcs 
s'ecriant face au chatiment: «N ' y 
a-t-il pas un mo yen de retourner 
|sur terrc 1?» 

45 + Tu les verias, exposes a la 
chaleur du Feu, abatlus par 
T humiliation, les regards fuyants. 
Les eroyants diront alors: «Les vrais 
perdanls, Je Jour de la Resurrection. 
s.onl ceux qui furent eux-niemes la 
cause dc leur propre mine ainsi que 
de celle des leurs,» Yoila bien le 
deslin des injustcs: un touimenl 
elcrriel ! 

46. lis ne trouveront nul 
protect cur en dehors d' Allah, car 



s~ I fit! 



Qy** t 



lay* 1 



T 3fr w Iff I ^ A\ 



42. Ach-ChUra 



Pa i tie 15 



754 



celui qu' Allah emend perdre ne 
saurait rctrouvcr sa voic. 

47* Rcpondcz done a voire 
Seigneur, avant l'avenemenl 
in£ vocable d'un jour, deer6t£ par 
Allah, ou vous naurez ni un 
endimt pour vous reiugier, ni la 
possibility dc vous rctraeter. 

48, S'ils se dciourncnt [dc loij 
sache que ru nas pas pour mission 
d' as surer leur salut, niais seulenienl 
dc leur trans mcttrc [Notre message K 
En verite, si Nous faisons gouter aux 
horamesi quelque grate de Noire 
part ils s'en xejouissent, mais 
quand le malheui les frappe du fail 
de leurs propres agissements. lis se 
montrcnt Ires ingrats. 

49 + Allah est le Maitrc Souverain 
des cieux el de la terre, II cree ce 
qu'Il vcul, II donnc des lilies a qui 
II veuL des g arsons a qui 11 veut, 

50* ou des enfants des deux 
sexes. II rend sterile qui II veut. II 
est Omniscient et Omnipotent. 

51- II n 1 est donnc' a aucun mortel 
de recevoir la parol e d* All ah 
autre ment que par une revelation 
ou de demerc un voile, ou encore 
par T intermediate dim Knvoye 
qui Iran s met Son message avee Sa 
permission. II est l'Augustc ct le 
Sage. 

52. C'esL ainsi que Nous t'avous 



Gil aviLii 



A'V.i* H^ll* -^jT"i? 

^>^3 ^'^^5 S ca>'' 



42. Ach-ChUra 



Pat tie 15 



755 



revele un Esprit email tint de Noire 
Grdre. Tu nc s avals pas avant cc 
qu'elaient les Hcri lures ou la vraie 
foi, mai^ Nous avons fail dc cc 
Coran unc lumicrc par laqucllc 
Nous guidon?; qui Nous voulnns 
partni lcs hommes. Ccrtcs, tu nc 
fais que guidcr vers la bonne voic, 

S3* la voie d T Allah, a qui 
app artient loul ce qui est dans les 
cicux ct sur terrc. Laboutisscmcnt 
de tout est assurement a Allah, 



43. Az-Xuhruf 



Partie 15 



756 







43. AZ-ZUHRIIF (Toraement) 







Prehigirienne (sauf le verset 54), rivilee apres la smiraie de "la 
Cancelation ". Elle compte $9 versets. Son titre est tire du verset 35. 

Apres confirmation de la revelation, U est cite certains hienfaits 
d : 'Allah €t mentionne certaines allegations et arguments des pa'iens, 
avec ta perfidie des demons qui egarent les homines. It est relate 
e it suite, pour meditation la mission de Maine et de Jesus > avec 
mention des sorts opposes des crOyants et des mecreants, 

Et de finir sur un degagement de la respansabilitt du Prophete 
vis-a-vis des mtcreants, laisses a leur malheureuse option. 



Au nom d'Allah t le Clement, 
le Mi&iricordieux. 

1. Ha.MTm. 

2. Par le Livre eelairanl! 

3. En virile. Nous en avons fail 
un Coran en langue arabe, pour que 
vous puissicz bicn coniprcndrc. 

4. II est aupres de Nous, dans la 
Version Mere, un Livre de 
Iranscendance et de sages&e. 

5. Allons-Nous ren oncer a vtms 
avert lr parce que vous etes des 
outraneiers? 

6. Combicn do Prophet cs avons - 
Nous envoy 6s aux pcuplcs anciens? 

7. Mais aucun Prophete n'est 
venu vers eux sans qu'ils ne l aient 
toume en derision, 

8. Nous les avons aneantis alors 
quiis etaiem plus redoutables que 
ceux-ci (lew Mecquois). Nous en 




^ -- , i r J ■*■ .- 



43. Az-Xuhruf 



Pa i tie 15 



757 



avuns deja cite les exemples. 

9. Lorsque lu leur demandes: 
«Qui a crec Its eicux et la tcrre?» 
lis repondent: «lls ont etc crees par 
le Tout- Puissant l > Omniscienl r ?> 

10. [Eh oui!] Cest Lui, en effet 
qui a fail dc la tcrrc lc lieu propicc 
a votrc habitation ct qui l'a sillonncc 
de routes pour que vous soyez bien 
guides. 

11. Cest l.ui qui fait lomber du 
ckl unt eau, en quantity mcsurce, 
avee laqucllc Nous faisons rcvivrc 
une terre morte, C est cam me eel a 
que vous .serez sorlis [des lombes]. 

12. Cest Lui qui a cree les 
couples de toutc cspccc. et qui vous 
a donnc commc uioycn de transport 
les vaisseaux et les betes de somme; 

13. en montant dessus, et une 
fois bien ass is, vous evoquerez les 
bienfaits de votrc Seigneur ct vous 
dircz: «Gloirc h eclui qui a mis 
ceci a noire service, alors que nous 
ne somme s. point en me sure d'y 
arrivcr par nous-m6mcsf» 

14. «C'cst vers Allah que se 
fcra notrc retour.» 

15 ♦ Les impics ont fait de 
certains etres une partie integrants 
de Dieu . En fait, l'homme est 
obstincmcnt incrcdulc. 

16 + Quoil All all Sc serait donnc 



fir . 



3 ^V.jy^J 



43. Az-Xuhruf 



Pa i tie 15 



75# 



des lilies parmi Sex creatures, en 
vous gratiiiant de gate on s? 

17. l'ouilanl. loisqu'il est annon.ee 
a Tun d r eux la naissance de ce qu'il 
attnbue a Ar-Rahman (le Clement), 
son visage s'assombrit ct il suffoquc 
de trislesse, 

IS* | Comment Lui attribuer] 
de.? etres qui grandiraient pares et 
ineapables de disculer ckuremenl? 

19. Ik out fait des angex, qui 
sont les scrvitcurs ' lj dc Ar-Rahman 
(le Clement), des ctrcs feminins. 
Onl-ils etc le mains au m omen I de 
kur creation 7 Lcnr temoignage sera 
inscrit. et ils auront a en repondie. 

20. lis out dit: «Si Ar- Rah man 
(le Clement) ne 1'avait pas voulu. 
nous n'amions pas adore les anges,» 
lit: fait, ils n'en savent ricn, ils ne 
font que se perdre en conjectures, 

21 ♦ Out- ils jamais recu, avant 
ce Coram une EcriUire a laquelle 
ils pcuvent s'attacher? 

22. lis se boment a dire: *cNous 
avons trouve nos peres pratiquant 
ee culte, nous ne faisons que nous 
dinger en suivant leurs pas.» 

23. II en a ton jours etc ainsi. 
I tin effet.l Nous n* avons jamais 
envoy c avanl loi de Propheie pour 



(1) Chez War^hi « . . . qui sonl auprcs d'Ar-Rahmtin (k Clement) , des ctrcs 
fenjiniivs. Qnt-ilj etc pris h temoins, . .» 



43. Az-Xuht uf 



Partie 25 



759 



avert ir unc cilc, sans que lcs plus 
opulents de ses habitants ue 
dcclarenl: #Nous avons trouvc nos 
pcrcs prati quant ce culte. ct nous 
ne faisons que suivre leuis traces. » 

24. II (ce Prophcte) dit: a> «Et 
si je vous apportais unc doctrine 
mcillcurc que cclle de vos 
ancctrcs»7 lis repondent: «Nous 
icjetons absolument votre mess age. » 

25. Nous avons tire vengeance 
de leur impieLe. Vois done comment 
fut la fin de?i negate ursl 

26. [Rappelle-loi] quand Abraham 
dit a son pcrc et a son pcuplc: «Jc 
me proclame innocent de tons ccux 
que vous adorez.» 

27. «Je n'adorerai que celui qui 
m a cree el qui me guideva sur la 
bonne voie.» 

28. Abraham a perpetu6 eelte 
parole chez scs descendants pour 
qu'ils reviennent [vers Allah], 

29. Pourtant J'ai laissc aux 
mecreants acmels. comme Je V avals 
fait a leurs ancelres, un temps pour 
jouir de la vie jusqu'a ce que leur 
parvienne le message de Vcritd 
avec un Knvoyc eclairant. 

30 + Or lorsque la Vcritc leur est 
parvenue. ils se sont eerie: «C'est 



0 <>/JLiZ {J* pt'fe'ij'^ 



ft - # * t V i4 T ? L-T' 1 3T' 



(1) Qh$7. Warsh: Dis-tew: «Kt si je vous appoiLais. ..» 



43. Az-Xuht uf 



Partie 25 



760 



de la magie a laquelle nous ne 
croyons point. » 

31. Ik ont ajoule: «Pourquoi ce 
Goran n'a-l-il pas etc revclc a un 
des grands dignitaircs des deux 

ckes? i:1) » 

32. Lcur apparticnt-il dc dispenser 
la grace dc ion Seigneur? [Non!J 
C'est Nous qui rcpartissons en ti e 
eux les mo yens de subsi stance dans 
cc bas-monde. Nous les ayons aussi 
protnus a des degrcs divers, les uns 
au-dessus des autre s, pour que les 
uns servant les autre s, mais la grace 
de ton Seigneur est bien meilleure 
que loul ce qu'ils pourconl amasiser. 

33. N'euL ete Notre volonte que 
les hommes ne forrnenl pas une 
scule commimautc [de mecreants], 
Nous aurions confere a ceux qui 
rement Ar-Rahnian (le Clemenl) des 
maisons aux tcrrasses couvcrtes 
d' argent avec des escaliers pour y 
acc£dcr» 

34. Loul en amenageant dans 
leurs maisons des portails et des 
lits somptueux. pour leur repos, 

35 ♦ dans un decor richement 
omc. Mais toul eela n'est que 
jouissance ephemere de la vie 
d'ici-bas, alors que la vie de lAu- 



■ " " .1 ."■ ■' i 



(1) D'aprcs la plupart des comment aire 3. les deux cites en tjuestiem sunt la 
Mccquc et Taif ct les deux dignitaircs scraicnt Hisbani Ibn Al-Moughira 
de Id Met que- et 'Urwa Ibn Mass 'uud de Tail'. 



43. Az-Xuhruf 



Pat tie 15 



761 



S-j^- 1 t * •-)> jr ^ fljj-J 



dcla, auprcs de ton Seigneur, est 
reserves aux pieux. 

36. A quiconque deloume son 
regard du Rappcl d'Ar- Rahman (lc 
Clement). Nous assignors un demon 
comme compagnon inseparable. 

37. [Cenx qui agissem ainsil 
son I detournes, par les demons, du 
droit chemin alors qu'ils se croienl 
bien guides. 

3S + Lorsqu'il vint' 1 ' a comparaTtre 
devant Nous. Thomme dit au 
demon: «Ah t puisne la distance 
c ntrc lc Levant el lc Con chant nous 
separcr, ticfastc compagnon! » 

39. |ll leur sera dit]: «Que vous 
partagiez aujourd'hui le meme 
chili men; ne vous soulagera en 
rien, ak>rs que vous etiez injusles.* 

40. El toi (Prophetc)l Pourrais- 
tu te iairc entendre par des sourds. 
ou te faire voir par des aveugles. ou 
encore guider celui qui s'enfonce 
dans un egarement mamfeste? 

41. Eh bicnl Si jamais Nous te 
rappclons a Nous, favant qifils ne 
croient] , ils n'echappcront pas a 
Notre vengeance, 

42. Et si Nous te montrons ce 
que Nous leur avons pro mis, cest 
que Nous pouvons bien le faire. 




(V) Che?. Wqrsh: «I-ors(]ue tous deux vieiment a compamitre.. 



43. Az-Xuhruf 



Pa i tie 15 



762 



43, Attachc-toi bicn a cc qui 
t est revclc! Assurcmcnt, tu cs sur 
le droit cheniin. 

44* Ce Cor an est un Rappel 
pour toi el pour ton peuple; vous 
screz intcrroges a son sujet. 

45. Intcrrogc done les Mcssagcrs 
que Nous avons envoyes avant toi: 
avons-Nous jamais etabli des 
divinites a adorer en dehorn 
d Ar-Rahman (lc Clement)? 

46- Nous avons envoy 6 Moisc. 
avee Nos signcs, a Pharaon ct a 
son assemblee. II leur a dit: «Je 
suis lc Messager du Seigneur des 
mondcs.» 

47. Lorsqu'il lour apporra Nos 
signer ils en firent leur risee, 

4-8-* [Pourtant], tous les signes 
que Nous leur produisons sonL a 
chaque fois plus prodigieux les uns 
que les autres. Nous les avons 
saisis par k chatiment afin qu'ils 
reviennenl [repentanls]. 

49. [Sadressant a Moise], ils 
dircnl: «6 magicicn! Implore Ion 
Seigneur pour nous, en vertu dc 
Son alliance avec toil Nous allons 
bicn te suivre.a 

50. Mais des que Nous avons 
mis fin a leur tourmcni, ils oni 
viole leur engagement. 

51 ♦ Pharaon sadressa a son 



4 %* m V 



'4^? ^ '-W C/lJ^J 



43. Az-Xuhruf 



Pa i tie 15 



763 



pcuplc cn disant: «6 mon pcuplc! 
Ne suis-jc pas lc souvcrain du 
royaume d'Fgypte? Void les cours 
d'eau qui coulenl a mes pieds. Ne 
voycz-vous pas clair?» 

52. «Nc suis-jc pas mcillettr que 
cet individu miserable, qui arrive a 
peine a s ex primer clairement?» 

53, «Si seulement on l'avait pare 
de bracelets d\?r, ou envoys des 
anges avee lui pour Y as sister !» 

54- Pharaon abusa dc la lcgcrctc 
dc son pcuple, qui Ta suivi, C'etait 
un peuple per vers. 

55, Lorsqu'ils ont provoque 
Noire colere f Nous; avons tire 
vengeance d eux; Nous les avons 
tous engloutis dans les flots. 

56, Nous en avons fait un 
precedent et un exemple pour La 



57. Lorsquc lc Fils de Marie a 
etc cite commc modclc, ton pcuple 
s'en est detounie 

58* en disant: «Nos divinites ne 
son l- el les pas meilleures que lui"?» 
lis ne t f ont soulcvc" son cas que 
pour entretenir la contro verse. Ce 
sont. en effel, des esprils chicaneurs. 

59, En realite, Jesus n'est qu'un 
serviteur auquel Nous avons accorde 
Notre grace, faisant dc lui un 
modclc pour les His d' Israel 



Jttfflf-.j^ ' }■ ^ 



_ 4 



i ■ 



43. Az-Xuht uf 



Partie 25 



764 



T* sLjJUi it jy-jJ'Sjj-. 



60. Si Nous le voulions. Nous 
pourrions fake venir sur tcrre, ft 
votrc place, unc population d anges 
pour vous succeder, 

61. Sache/ que [le retour de 
Jesus] est une anntmce de THeure. 
[Dis-lcur J: «N'aycz point de dome 
a son sujet et suivcz-moi sur lc 
droit chemin que voiLV» 

62. «Que Satan ne vous en 
detourne pas! 11 est votre ennemi 
jure\s> 

63* Lorsque Jesus vint, muni de 
preuves manifestos, il dit [aux fils 
d Israel]: <Je viens vous apporter la 
Sagesse el vous exphquer certaines 
chose s au sujet des quelle s vous 
ctiez diviscs. Craigncz done Allah 
et suivcz-moi !» 

64* « Allah est mon Maitre et le 
votre. Adorez-Le! C'est la bonne 
voie.» 

65. Par la suite, ils sc sont 
diviscs en sectcs ri vales, Malheur 
aux injuries parmi eux qui subiront 
le chalimenl d un jour temfiant! 

66. A quoi peuvent-ils s'altendre, 
smon qu a Tavcncment de THcure 
qui surviendra a rimprovistc, sans 
qu'ils nc puisscnt la prcssentirV 

67. Cc jour-la, les anciens amis 
deviendront ennemis les uns des 
autre s, sauf Jes homines pieux. 



jp £ .ft __ X S ^ ^fj-~ 



43. Az-Xuht uf 



Pa i tie 25 



765 



6&. «6 vous. Mcs fidcks 
scrviteurs ! Aujourd'hui, vous nc 
sere/, ni inquiries ni affliges: 

69, vous qui croyiez a Mes 
signes el qui JvTetie/. bien 
soumis. » 

70, ^Enlrc/. au Paradis. vt>us cl 
vos epouses f Vous baigncrcz dans 
la Felicite r » 

71, «Des plateaux ft or et des 
coupes circulerant entie vous. 
comenant lout ce que le?i aieurs 
desirent et dont les ycux se delectent. 
Vous y vivre* eternelJemeiU» 

72* «C f est la le Faradis qui 
vous a ete legue pour prix de vos 
bonnes oeuvres.» 

73. «Yous y disposcrc/. dc fruits 
abondants pour votrc noummrc.» 

74. En revanche, les coupables 
scront voues au toumicnt de la 
Gehenne oti iJs demeuremnt a 

jamais. 

75. lis ne txinnaitront pmnt de 
tr6ve dans leur supplice et ils 
seront accables par le desespoir. 

76* Ce if est pas Nous qui les 
avons mjustcmem lescs, cc sont cvix 
qui se sont fait tori a eux-niemes. 

77. [S adressaut au gat die u de 
FEnfer,] ils cneronl: «:0 Miilik! 
Que ton Seigneur nous acheve !» 
El Tange repondra: «Vous y eles, 



«■ ™ ■ — ~ ■ . " I 1 f hL ■ ^ 



43. Az-Xuhruf 



Pa i tie 15 



766 



vous y reslez[» 

78, Ne vous avons-Nous pas 
fait parvcnir lc message dc Vcrile? 
En fait, la plupart dentre vous 
deles lent la verile. 

79, Tentem-ils de tramer un 
dessein? Nous y reporidrons par le 
Notre. 

80, Penscnl-ils que Nous 
n'entendons pas leurs secrets ct 
leurs confidences? Que si! Nos 
e miss aires;, places aupres d*eux ; 
consigners tout par ccrit . 

81* Dis-lcur: «Si Ar-Rahman (lc 
Clement) avait un fils, j ! aura is etc 
le premier a F adorer. » 

82. G Loire [a Lui], Maitre des 
cieux el de la terre, Maitre du 
Tronc ! Commc n est au-dessus dc 
leurs affabulationsl 

83* Laisse-lcs avee burs ergotages 
eL leurs jeux jusqu'a ce qnils 
renconircni lc jour promis ] . 

84. Allah est le Dieu du del, le 
Dieu dc la terre, II est lc Sage, 
r Omniscient, 

85. Bern soil Cclui a qui apparlicnl 
T empire des cieux el de la Lerre 
ainsi que Fcspacc intcrmddiaire. 
qui detient le secret de Tavenement 
de l'Heure, et a qui aboulit voire 
destin a tous! 

86. Ceux que les impies invoquent 



43. Az-Xuhruf 



Pat tie 15 



767 



€11 dehors de Lui n'auionl aucun 
pouvoir dlnTcrcedcr: sauf qu iU 
pourront Lemoignet" de la Verite en 
connaissiinee dc cause. 

87* Si tu demandes aux mccrtanls 
qui les a crees, ils repondront: 
«Alkih»; comment peuvenL-ik alors 
sc dctourncr dc Lui? 

88, Au propos [du Prophet ej: 
«Hn verite, voila un peuple qui tie 
croira jamais*, [il a etc repondu]: 

89. «Sois indulgent avec eux et 
dis-leur: Salut! Bientflt ils vonl 
savoir 3) » 



1 " 



(1) Che 7. Wgrsh: «.. .Bientot vou.s qllez savoii». 



44. Ari-Duhin 



Parlie 15 



76* 



t 9 







44. AD-DUHAN {la fumee) 







Prehegirienne, rivelee apres la xourate de "rOrnement". Elit 
cample 59 versetx. Son litre est tire du verset 10. 

La sourate apporte une confirmation de la revelation durant la 
Suit benie, ou tons les dec rets sont arretes, ei annonce Vavenement 
du jour terrible ou le del degagera une Jumee abondante. EUe 
do fine ensuite les exemples des Pharaons et de Tubba e et dicrit U 
supplice et les belles recompenses qui attendent respectivement les 
infideles et lesfideles. 



Au nam d'Allah, le Clement, 
le Misericordieux. 

1. Ha.MTiri. 

2. Pax le Livre edairanl! 

3. En verity Nous, avons r£vcl£ 
ce Coran par une Nuit Rente Nous 
avons toujour* voulu avertir. 

4. Durant cctte Nuit, routes les 
sages decisions sont arretees. 

5. Uu Ordre eruauant de Nous. 
Aussi, avons -Nous toujours voulu 
envoy ci des Messagers 

6. en tant que Misericords de 
ion Seigneur. C'cst Lui qui enlcnd 
tout, qui sail tout. 

7. Maitre Souverain des cieux 
el dc la terrc et de ec qui csi enire 
les deux, pour peu que vous en 
soycz eonvaincus. 

S. II iv est de dieu que I-ui; II 
fail vivre et mourir; II est voire 
Maitre et le Maitre de vos premiers 
anecircs. 



■ 



44. Ad-J>uhan 



Pa i tie 15 



7W 



1 9 t ±\ 



!). Pourtant. ils eomplaiseril 
dans le doutc. 

10. Attcnds-toi an jour ou le 
del lachera une fumee bien visible, 

11. qui couvrira les hommes, ce 
sera le chalimenL douloureux . 

12. «Seigneur, [diront-ilsj, eloigne 
cc charimcnt de nous, nous crayons 
en Toi». 

13* Leur serait-il domic 
aujourd hui de repondre au Rappel 
alor.s qu f un Messager leur avail 
deja apportc un message explicit c7 

14. Ils s'en ctaicnr dctoumcs en 
s'ecriant; «Un apprenti sorrier, un 
homme possede!» 

15. Nous suspendrions 
momctiUincmcnt votre chatimeni, que 
vous rcviendricz surcmenr a l inipietc. 

16 + Ce jour-la. Nous trappcrons 
le grand coup, tirant vengeance de 
vous, 

17* Avant eux. Nous avons 
eprouve le peuple de Pharaon. Un 
noble Messager est verm vers eux, 
leur dire: 

18. wLivrez-moi les servileurs 
d L Allah; je suis envoye a vous 
•commc Messager fidclc^ 

19. «Ne vous comporlez pas en 
arrogants vis- a- vis d Allah, je vous 
apportc unc prcuvc cvidentc» 



44 1 Ad-I>uhln 



Pa i tie 25 



770 



20. «Je me refugie aupres 
d 1 Allah, mon Maiirc ct k vGtre, poiir 
mc protfigcr dc votrc offense. » 

21 ♦ «Si vous nc croycz pas mcs 
paroles, il vous suffira dc mcvitcr.>> 

22. Moise implora son Seigneur 
en disanl: «En veiile, ces gens -la 
son I bien coupables.» 

23. [II lui a etc ditj: «Pars avec 
Mcs scrvitcurs a la favcur dc la 
nuil, vous allez etrc poursuivis.» 

24* «[ Aprcs votrc travcrscc]. 
laissc lc passage beaut. Los troupes 
ennemies y seront cngloutics.» 

25. Que de jardins, de fontaines 
avaient-ils laisses derriere ens, 

26. de champs et de belles 
residences: 

27. un luxe donL ils savtmraienl 
lajouissancc! 

2S. C'cst ainsi que Nous avons 
legue ccs ri chesses a d'autrcs 
peuples. 

29. Ni les cieux, ni la teire, n ont 
verse de Jarmes sur eux, pas plus 
qu'un delai ne leur a ele accords. 

30. Nous avons ainsi delivrc les 
Ills d' Israel d'un calvairc humiliant. 

31 . Nous les avons liberes du 
joug de Pliaraon qui etait un des 
plus grands lyrans outranciers. 




W -1 - x 



44. Ad-J>uhin 



Pa i tie 15 



771 



t 9 



32. Nous les avons ehoisis, 
delibdrcmeni, parmi les autrcs 
peuples. 

33* Nous Icur avons apportc Nos 
signcs. en nombrc suffisant pour 
bien les epiouver. 

34* Voila que ces mecieants 
youx disent: 

35. «Nous ne mourtons qu'une 
seule fois et ne Reruns jamais 
rcssuscit6s 

3<>, #Ramenez done nos ancetres 
fa la vie], si vous diles vrai!» 

37. Se croient-ils supeneurs au 
peuplc dc Tubba* ct a ccux qui 
avaicnt vecu avant cux, ct que 
Nous avons aneantis pour punition 
de I ems crimes? 

38. Nous avons pas cree les 
■deux, la lerre et l'espace 
intermddiairc pour nous divcrlir. 

39. Nous ne les avons trees que 
pour unc vraie raison, mais bcaucoup 
d' homines nc 1c savent pas. 

40. Le Jour dc la grandc Decision 
sera un rendez vous pour tons; 

41 ♦ le jour oti aucun protectcur nc 
pourra rien pour son pro lege et oil 
les impies ne seronl point secoums, 

42. sauf ceux qu' Allah adniel 
dans Sa mis eric ordc. En vcritc, II 
est le Puissant, le Miscrieordieux. 



44. Ad-Duhin 



Pa i tie 15 



772 



1v ,.±1 



43, Cc jour-la, la plauic dc 
Zaqqum 

44. servira d" aliment pour Je 
peeheur cndurci 

45* Tel Fairain fondu qui 
bouillonnera ' dans ses entrailles, 

46. comme l'eau en ebullition. 

47. [II sera dit aux anges]: 
«Saisissez-lc pour le trainer au 
milieu du Brasier, 

48. envoyez un jel btmillanl sur 
sa tctc ! » 

49* [On lui diral: «Goute bien! 
Toi le puissanl el le noble ! * 

SO. C'est tela que vous contesliez 
auparavant! 

51 ♦ Quant aux homines pieux. 
ils vivronl dans un sejour paisible, 

52. cntour6s dc jardins ci dc 
fontaines. 

53. vetus de satin et de brocart, 
sc faisant face. 

54. lis serotit marids. ainsi, a 
des liouris aux beaux yeux. 

55. lis se feronl servir LouLe 
sorte do fruits. La, ils connaitront 
la douce quietude. 

5<t. Ik n'y gouleronl plus a la 
mort apres leur premier trcpas. Ils 





(1) Che.?. Wflfsh; -?Tel de I'airain fondu, elle 



bouillotinera. , .» 



44. Ad-J>uhin 



Pat tie 15 



773 



t 9 t ±\ 



seront preserves du chatiment dc 
l'Enfer, 

57. faveur de ton Seigneur. Ce 
sera T immense Inomphcl 

58. Nous avons ainsi facilile [la 
comprehension del Coran [en lc 
formulant] dans La langue PeuL- 
e Ire en medileronl-ils le sens. 

59. Attends done lem sort, eux 
aussi artendenr! 



jQl _ I ^ J I ■ ^* P I "i" 

0 ^^yj^>zzu* 



45. Al-Jatiya 



Pat tie 25 



774 







45. AL-JATIYA (ragenouille*) 







Prihtgirienne (muf le verset 14), nvilie aprte la souraU de "la 
Fumee ". Ette compte 37 versets. Son litre est tire du verset 28, 

Apres confirmation de la revelation, la sourate enumere certaines 
merveilles de la creation et certains hienfaita d* Allah. Elle fuxtige 
V attitude des negateurs, revient sur Vauthentkite de la vote trade 
pour le Prophete et annonce le Jour de la Resurrection, avec le 
jttge merit de chaque nation. 

Au nom d'Allah t le Clement, 
le MkiricordUux. 



1. Ha. Mini. 

2. Une revelation du Livre 
cmanant d' Allah, lc Tout-Puissant, 
lc Sage. 

3. II y a dans Les cicux et sur tcrrc 
tant dc signcs pour les homines qui 
eroicnt. 

4p II y a aussi des signes. daiis 
votre ptopre creation, et [celle] des 
multiples aniniaux repandus sur 
lerre, pour les horaraes dont la foi 
est ferme. 

5. II y cn a dgalcmcni dans 
Taltcriiancc de la nuit et du jour, 
dans 1'cau nourricicrc qu' Allah fait 
tomber du ciel pour faire revivre la 
lerre morte, et dans le regime des 
vents. Autant dc signcs pour les 
hommcs qui savent raisonncr. 

6, Tcls sont les signcs d 1 Allah 
que Nous t'exposons en toute 
verite. A quel disc ours pourraienl- 



-- i „ ■- *'l ft ,-v rtJS 



4S. Al- jStiva 



Pa i tie 15 



775 



1v ,.±1 



±0 AjjlJr 1 SjjM 



ils cm ire apres avoir me Allah el 
rcjctc Scs signes? 

7. Malheur a tout irnpo&tcur. 
pecheur endurci 

S. qui, enlendanl la lecture des 
versets d 1 Allah, sTobstrne dans st>n 
orgucil, commc s 1 ll n'avait ricn 
entenduf Pour toute bonne notivelle, 
annonce-lui un tourmcnt cruel f 

9. Lorsqu'il arrive a teleiiir 
quelques versets de Notre Livre, ll 
les tournc en ddrision. Ccux-la 
subiront un chatiment infamant. 

10 + La Geheime sera leur deraiere 
deslinalion. Ni ce qu'iJs out acquis 
[sur teirej ne leur servira a rien, ni 
les mai'tres qu'ils onl choisis en 
dehors d ' All all no leur scront 
fTaucunc utilitc. Un chatiment 
horrible les attend, 

11. Ce livre est le meilleui 
guide. Ccux qui denicnl les signcs 
dc leur Seigneur seront avilis par 
un tourmcnt douloureux, 

12. En effei e'est Allah qui a 
mis; la mer a voire service pour que 
des vaisseaux la sillonnent selon Son 
urdre, el pour que vous cherchiez a 
profiler dc Scs bicnfails. Pcut-dlrc 
serez-vous rceonnaissants. 

15* II a cgalement mis a votrc 
service tout ce qui est dans les 
cieux et tout ce qui est sur terre. 



i_t — ^ 



- ire -v^tf vi"* h 



•i 



4S. Al-Jativa 



Pa i tie 15 



776 



1v ,.±1 



i0 AjjUt 1 SjjM 



Tout tela esl une Faveur de Lui. II 
y a la dcs signcs pour ccux qui 
savcnt rcfldchir. 

14, Dis aux croyants d'etre 
indulgent? envers ccux qui tic 
craiguent pas les Jours d f All air 1 ', 
ou n rc'lribucra les hommcs scion 
cc qu'ils auront accompli. 

15* Quiconquc fcra ocuvrc pic. 
le fera pour son bien, el quiconque 
fera lc mal, lc fcra a son detriment. 
Vous serez tons ramenes a votrc 
Seigneur. 

16. Nous iivons donne aux Fils 
d' Israel T Ecriturc, la Sagcssc ct la 
Prophetic. Nous les avons pourvus 
dexcellenles nouiritures, el les 
avons favorises par rapport a leurs 
■coruemporains. 

17. Nous leur avons donne les 
Prcuvcs qui regis seni Notre Ordre 
mais, apres avoir reeu Notre 
Enseignement, ils se sont divises, 
par imquilc\ cnirc cux, En fail, ion 
Seigneur tr anchor a leur differ end 
le Jour de la Resurrection. 

18. Par la suile. Nous V avons 
mis sur la voie dc Notre Ordre. 
Avise-loi de hi suivre! Ne suis; pas 
les penchants de ccux qui sont 
depourvus de loute science ! 

19* Ceux-la ne te serviiont a 



»:,..■ 



@5£ 



yi^ 1 us jf-v^ * J 
^>*" A» jr^t jL 



.- T . .■•- ,| 



" Li 



(1) Tl /Ta^it de? jours- cii Allah reiidrn ]e jugemeut apres la Resurrection, 



4S. Al- jStiva 



Pat tie 15 



777 



1v ,.±1 



±0 AjjlJr 1 SjjM 



nen centre Allah. Les injustes sonl 
cn efiet lcs allies les uns des autres, 
landis qu 4 Allah est le Mai Ire 
Prolcctcur des hommcs picux. 

20. Ce Coran esl une lumiere 
pour les homines, un bon guide et 
une misericorde pour ceux dont la 
conviction esl ferme. 

21. Ceux qui com m client des 
ni6faits siniaginenl-ils que Nous 
aliens leur reserver k meme 
traitemenr> durant leur vie ct apres 
la mort, qu'aux croyants qui 
accompli ssenl de bonnes reuvres? 
Quel mauvius jugcmcnl est lc leurf 

22* Allah a cree les cieux et la 
terre pour une bonne raison et pour 
que chacun soil retribue selon ce 
qu'il aura fait, Nul ne sera lese. 

23. N'as-tu pas vu celui qui 
prend sa passion pour son dieu. 
qu Allah a eg are en connais sauce 
de cause, en scellant son ouie et son 
creur, el en lui p lac ant un bandeau 
sur les yeux? Qui saurail le guider 
apres qu' Allah l r a £gar£ 7 N*£tes- 
vous done pas aptcs a rcflcchir? 

24, Les impies disent: «I1 ny a 
que notre vie presente. Nous 
mourons el vi veins naturellement. 
Scul k temps nous fait p6rir,» 
Assurement, sur ce sujet. ils n'ont 
aucune connais sauce certaine. Ils 
ne font que se perdre en conjectures. 



'J 



yd jjj & ^j^J* *>^e 



45. Al-Jjjtiva 



Pat tie 25 



773 



1v i-M 



25. Lorsqu'on leur fait lecture de 
Nos vcrscts. lcur scul argument est 
de dire: «Kanienez-nous nos ancelres 
[vivantsj si vous dilcs vrails* 

26. Dis-lcur: <*C'csl Allah qui 
vous fait vivre et mourir. II vous 
rassemblera le Jour de la 
Resurrection dont l'avcncmcnt nc 
fait aucun doutc. Mais la plupart 
des humairis ne le savent pas.» 

27. C est a Allah qu' appartienl 
k royaume des cicux et de la tcrrc. 
A r avenement de 1'IIeuie. les 
negaleura seront les vrais perdants. 

2H. Tu irouvcras, cc jour-liL 
chaquc communautc a genoux. 
Chaque communaute sera appelee 
a connailre le registre de son bilan. 
|Il lcur sera dit]: «Vous subircz 
aujourdhui la sanction de vos 
oeuvrcs.* 

29. «Voici Notre livrc de 
compte, il exprime route la verite a 
voire Mujet, car Nous faisions 
enregistrcr loules vos ttuvrcs,» 

30. Les cro yarns qui font le bien 
seront admis dans la misericorde 
de leur Seigneur. Voila qui est un 
insigne triomphc! 

31 ♦ Quanr aux mecreants, [il 
leur sera dit]: «Naviez-vous pas, a 
la lecture dc Nos vcrscts, affiehd 
un air d'orgueil. devenant ainsi de 
vrais coupables'?.** 



4S. Al- jStiva 



Pa i tie 15 



77V 



1v ,.±1 



32* Lorsqu'il el ait dit que la 
promcssc d' Allah s accomplirait 
suremenl et que J'avenemenl de 
l'Heure elait ineluctable, vous 
rcpondicz: «JS'ous nc savons pas cc 
qifcst rilcurc. nous nc faisons 
qu'emeture des suppositions, sans 
clrc convaincus dc ncn>> 

33. Leurs mefaits leur apparaitront 
et cc qui faisait leur riscc provoqucra 
leur perdition. 

34* On leur dira: «Aujourd'hui, 
Nous vous ignorons tomme vous 
avez oublie' la rencontre dc ec jour. 
Voire refuse sera le Feu et nul tie 
viendra a voire secours.v 

35* «11 en est aiusi parce que 
vous lourniez les signes d 1 Allah en 
derision. Vous vous ctcs laiss6 
abuser par la vie d'ici-bas.» lis ue 
seionl point sortis de I'Enfer, et leurs 
excuses nc seront point acccptccs. 

36. Que la louangc soit a All ah : 
Maine Souvcrain des cicux et dc la 
terre, Seigneur de rijnivers! 

37 + A Lui la Grandeur dans les 
eieux el sur leire[ 11 est le Tout- 
Puissant, le Sage. 



i 



*&2 



J*J jp)l)5 lI*^^ 1 1 4> 



4fL Al-Ahij&f 



Parlie 2ft 



7»0 







46, AL-AHQAF 







Prehegirienne (aauf les versets 10, 15 et 35), revelee apres la 
sourate de *'VAgenouillee , \ Elle compte 35 verse ts. Son titre est tire 
da verset 21. 

Encore luiefoh, la sourate commence par une confirmation de la 
revelation, apres quoi elle montre U caractere err one den allegations 
des mecreants et donne au Prophete des arguments hgiques et 
historiques a hur opposer. 

Puis elle ivoque ta mission de Hud (frere des 'Ad) et le group e 
des djinns venus ecouter la revelation du Coran. 

Au nam d 'Allah, h ClimtRt, 
U Misericordieux. 



1. 1 1 a. Mini, 

2. [Ce Coran est] une revelation 
<T Allah, lc Tout-Puissant, lc Sage. 

3. Nous rf avons crcc les cicux. 
la terre et ce qui est entte les deux 
que pour une raise n juste cl pour 
un terme fixe. Mais les mecreants 
se desinteressent de Fob jet de leur 
avertisscmcnt. 

4. Dis faux lnfldclcs | : «Voyez 
ceux que vous adorez en dehors 
d'Allahf Montr ez-moi quelle parti e 
de la terre ils out creee ! Ont-ils 
pris part a la creation des cieux? 
Apportcz-moi un livrc rcvclc avail t 
[le Coran J ou des indices de voire 
science si vous croycz de"tcnir la 
verite> 

5. Y a-t-il plus egares que ccux 
qui invoquenl, en dehors d'Allah : 
cc qui nc peut point rcpondre a 






4fL Al-Ahij&f 



Pat tie 2ft 



7*1 



lcur pricre el qui dcmeurcra sourd 
a leur appel jusqu'au Jour de la 
Resurrection 7 ! 

6. Lorsque Les mortcls scront 
rcunis pour 1c JugemeirL lcs 
polytheistes decouvriront que ceux 
quails adoraienl son I leurs ennemis 
el ccux-ei rcmeront touie relation 
de eulte avec cux. 

7. Lorsque Nos versets. d une 
el arte manifeste> leur sont recites, 
les mecreants disenl de la Verite 
qui leur par vient ainsi: ^(Tesl de la 
magic pure et simple. » 

8. Prctendcnt-ils que tu as inventc 
le Coran? Dis-leur: «Vous lie 
pouve/ rien pour moi co litre Allah, 
si ie l'ai invenle. Allah sait mieux 
cc dont vous devisez ct je me 
suffis dc Lui commc Temom qui 
arbitrera entre nous. II est le 
Pardonneur, le Misericordieux.» 

9. Dis-leur: «Je ue suis pas un 
innovaieur parmi les Mcssagcrs 
Id 1 All ah | el je nc connais ni mon 
sort ni le voire, Je ne fais que suivre 
ee qui m'a ete revele et ne suis que 
porleur d'un averlissement clair.» 

10. Dis-leur: Woycz ec que vous 
feriez s il saverc que cctte revelation 
cmane bicn d ? Allah. La recused cz- 
vous alors qu'un temoin parmi les 
Fils d' Israel atteste sa conrbrmite 
[avec les autre s revelations] el 



4fL Al-AhqSf 



Pat tie 2ft 



7X1 



declare y croire? Demeurenez-vous 
mcercants par orgucil?» Allah ne 
guide pas lcs pcuplcs injustcs. 

11. Lcs infidclcs discnl aux 
croyants: «Si ectlc revelation ciail 
un bicn + vous nc rauricz pas adoptee 
avant nous.» Mais puisquils nc 
sent pas guides par cllc. ils 
declaient qu'il ne s'agit que d'une 
imposture surannee. 

12. Avant cette revelation, il y a 
eu celle de Moise: un livre de 
reference eL de miserieorde. Ce 
Ijvre-ci, qui confimie [les Ecri Lures 
anterieures], eL qui est revele en 
languc arabc sen' ] d'avcrlisscmcni 
aux injustes el d heurcuse annonce 
aux bicnfaitcurs. 

13. En verile, lcs croyanis qui 
proelaiiient qu' Allah est leur Maitrc 
ct qui demcurent constants ne scront, 
lie Jour du Jugement]. ni inquietes, 
ni affliges, 

14* lis scront les hotcs du Paradis 
oil ils vivrojit ctcrncllcmcnt pour 
prix de leurs bonnes ccuvres. 

15. Nous avons enjoin, a rhommc 
de bien prendre soin de ses parents, 
Sa mere l'a porle dans la peine el 
l'a enfante dans la souiTrance. La 
duree de sa gestation et de son 
allaitemcnt est de trcnle mois, Quand 



4\ l^-M JtfF 



i^ill^ i >j iji 1 L£ ' .) 6 <^Jj ' -j[ 



-wis , ^ 



(1) Che 7. Wiirsh; «.. .te sert d'aveiU-Ssentent 



4fL A]-Atiq2f 



Pat tie 2ft 



783 



il alteint Page de matunle, el qu'il 
a quarante ans> [rhommc pieux] 
dit: «6 Seigneur! Aidc-moi a 6tre 
rcconnaissant pour lcs bicnfaits dont 
Tu nous as comblcs, mcs parents ct 
moi, ct a accomplir lcs bonnes 
ceuvres qui Tc pi ai sent. Octroie- 
moi une descendance honorable. 
Oui, je me repens a Toi et je suis 
de ceux qui Te sont soumis.» 

16. Cc sont ccux-la dont Nous 
agrcons lcs meillcurcs ocuvrcs ct 
absolvons les pecheY 1 ''. lis seronl 
panni lcs notes du Paradis. C'cst la 
vraie prom esse qui leu i a etc iaite. 

17. Mais [il y a] celui qui dit a 
son perc ct a sa more: dc vous! 
\f annonce/-vous done que je 
serai rcsstiscitc" alors que tant dc 
generations sont passees avant 
moi 7 Pendanl ce temps, les deux 
parents implorcnt Allah ct discnt a 
leur fils: «Malheur li loi, crois 
done! La promcssc d' Allah est 
sure», et Jui de repondre: «Ce ne 
sont qu 1 histories d 1 ancicnsl» 

18* Ccux-la tombent sous 1' arret 
du chaiiment qui frappa, avant eux„ 
des comniunautds d'humains ct de 
djinns. Voila les vrais peidants! 

19. Chacun sera paye selou la 
qualilc de son action. Tous seronl 



... i -i 



---- Fj -: ^_ J 1 J- .- 



(1) Chez Warsh: «...dt>nt lcs meillcurcs oc 



uvrcs seronl agreccs. cl lcs peehes 



4fL Al-AhqSf 



Pat tie 2ft 



7S4 



cquitablcmcni rctribucs, ct nul ne 
sera lese. 

20* IRappelle-leur] le Jour oil 
les meoreants seront exposes a 
rEnfer. [II leur sera dil]: «Vous 
avez bien profile des douceurs de 
voire vie dans lc mondc d'ici-bas 
et vous vous en £tcs bien rcjouis. 
Mais aujourd'huu vous subirez lc 
chatimcnt d' humiliation puisquc. 
sur terce, vous etiez injustement 
orgueilleux et perversa 

21. Rappcllc lc cas du Mcssagcr 
de 'Ad qui avertit son peuple a 
l'Ahqaf> comme le firent ccux qui 
fureni envoyes avanl et apres lui. 
[Tl dit a sa Lribu): «N' adore/ 
qu' Allah! Je trains pour vous le 
chatimcnt d'un Jour terrible. » 

22. Ik repondirenl: «Es-tu venu 
nous detoumer de nos diviniles? 
Fais done venir ce don I tu nous 
menaces., si tu penscs dire la vcritc.» 

23. «Seul Allah en con nail [le 
moment], dit-il Je vous trans met s 
sculcmcnt rrion message. Mais je 
vois que vous etcs des arrogant s^'"-' 

24. Lorsqu'ils virent un gros 
nuage se dirigeant vers leurs vallees. 
iJs s'ecrierenl: «VoiJa des nuees 
qui nous apportenl de la pluie!» 
Bien au eonlraire! «C'esl [dit-il] ce 



0 6j^.SJ -fi 



V .-- i r"-' '"Jj -- 



^ l"l1<C 



(1) "Jahala" est Lei plus fort qu^'igtanrer"' 



4fL Al-AhqSf 



Pat tie 2ft 



7»5 



dont vous avez voulu haler 
rarrivee»: un Ouragan eharriani un 
douloureux chatimcnt. 

25- II detruisit tout, aur 1/ordrc 
de son Mailrc ct, aprcs son passage, 
on ne voyait plus 111 que [les mines] 
de Lcurs demeurcs. C'cst ainsi que 
nous sanctionnons les pcuplcs 
criminels. 

26. Pourtanr, nous les avions. 
comme vous, mis dans de bonnes 
conditions materielles. Nous les 
avions dotes de la laculle d' entendre, 
de voir eL de comprendre. Mais 
leurs facuhes ne leur avaient servi 
a ricn, du moment quils reeusaicni 
les signes rcvelcs d 7 Allah. Ce 
quils prcnaient a la legere fut la 
cause de leur perdition. 

27* Nous avons ainsi detruit les 
cites autour dc vous ct multiplic les 
signes pour que ees meereauts 
reviennenl a la Ve rite. 

28. Allaient-ils etre secourus par 
les di vim Les quils s'etaieut choisies 
el auxqucllcs ils sc vouaicnt cn 
dehors d 'Allah? Bien an contraire. 
les divinizes les ont rcnics. Cc fut 
la fin de leur imposture ct de leurs 
inventions mensongeres. 

29, [Souviens-Loi] lorsque Nous 
avons amene devanl toi un groupe 



$ i ^ tfr < ' -- -'i 1 ■- I . "i - 



(1) Che?. Wflrsh; ..ipre.s son passage, tu ne voyais- plus.. 



4fL A]-Ahq2f 



Pat tie 2ft 



7*6 



de djinns pour qu'ik entendenl le 
Coran. Dcs qu'ils se present erent. 
ils dircnt: «Iicoutons attcntivcment.» 
Leur audition terminee, ils s'en 
relourn erent pour avertir leur peuple. 

30. «Nous avons enlendu : 
annonccrcm-ils. la recitation d'un 
livre rcvele aprcs Moisc qui 
confirmc scs Lcriturcs. Un livrc 
qui guide vers le Vrai> vers le 
eliemin droit du salul.» 

3L «6 notre peuple [ Repondcz 
a l appcl du prcdicatcur ct croycz 
en Allah pour qull absolve vos 
peches et vous epargne un 
louimenl douloureux '» 

32, Qui nc rcpond pas a l'appcl 
de cclui qui eon vie a Allah ne 
saurait cchappcr, sur tcrre. [a la 
puissance d' Allah] ni trouver de 
protecleur conlre Lui. Cclui -la est 
de ceu\ qui sont mamfeslement 
cgarcs. 

33* Nc voicnt-ils pas qu'Allah 
qui a crce, sans peine, les cieux et 
la Leire, a bien le pouvoir de 
rcssuseiter les morts? Eh bien si! 
Allah est Omnipotent . 

34* |Rappelle| le jour oil les 
in fi deles seront exposes au heu et 
mLerroges: «Ce qui vous etail promis 
rf est-il pas reel?» «Oh que si, par 
notrc Seigneur! » rcpondront-ils, 
«Savourcz done le tourmcnt connnc 



4fL A]-Atiq2f 



Pat tie 2ft 



7S7 



sanction de voire mecreance», leur 
scra-t-il dit. 

35. [6 Prophctcf] Sois patient a 
1'instar des Messagers les plus 
re sol us. Ne demande pas que soil 
hatee la sanction de ces infideles. 
Lc jour oil lis vcrront cc qui les 
attend, 11 leur sembleia lVetre 
resles quune heme de lemps [dans 
les tombesj. Voila que lc message 
est transniis. Seuls seront dainties 
les peuples pervers. 



47. Muhammad 



Partie 2fr 



7SS 



47. MUIIAMMED 
(Paix et saint d' Allah sur lui) 




Postkegirienne (sauf le verse t 23), r eve lee apres la sourate du 
"Fer". File compte 38 versets. Son titre est tire du versetl. 

La sourate etablit, tout le long du texte, une serie de parallcles 
entre fray ants et mecreants avec, au passage, le traitement des 
primmniers de guerre et une ineitatum des croyantx au courage et a 
la Constance, 



Au nam d' Allah 1 le Clement, 
le Misiricordleux. 

1. Ccux qui nc croicnt pas cux- 
mfimes el dclourncni auirui de la 
voie d' Allah, Allah reduira a neani 
toutcs kurs ocuvres. 

2. Tandis que ceux qui croient, 
qui accompli ssent les: oeuvres pies, 
el qui suivent la revelation [faile] 
au [Prophele] Muhammed, Verite 
email ant de leur Seigneur, Allah 
absout leurs forfaits et leur assure 
les meilleures conditions. 

3. En efiet. les mecreanls ont 
suivi la voie de TRrreur el les 
croyanls out suivi la voie de la 
Vente, tiacee par leur Seigneur. 
A in si Allah preserite-L-11 aux 
hommes ce parallel e. 

4. Quatid vous, [croyanisj 
atfrontcz les impics [dans lc jihad 
(la Guerre Sainrc}], frappez-lcs aux 
cous et, si vous les maftrisez, 
attache z solidement les piisonniersl 
Apres, ce sera liberation gracieuse 
ou contre rancon, et ce jusqu'a ce 



>. ..• 



*. X f- " w 



/-111 \ ' 



:' '1ijI> 



47. Muhammad 



Pat tie 2ft 



t V i jj- 



que la hache de guerre soil 
entente. En vcritc, Allah pouvaii 
S'cn charger Lui-mSmc, trials II a 
voulu vous cprouvcr les uns par les 
autrcs. Pour ccux qui mcurcnt {lj 
pour la cause d' Allah, ce ne sera 
pas peine perdue. 

5. Allah va les bien guider el 
les mettre dans les meilleures 
conditions. 

6. II les admcttra an Paradis 
dont ils vont faire la eoimais sauce. 

7. 0 vous cio y ants! Si vous 
luLley pour le uiomphe de Pordre 
d L Allah, Allah vous assurcra la 
victoire et rendra vos pas plus 
fcrmcs. 

8. Malheur aux mecreants! Allah 
rendra vaines leurs actions. 

9. Ccsl parec qu'ils ont dddaignc" 
la revelation d' Allah qu 1 Allah a 
rendu nulles routes leurs ceuvres. 

10. Ces mecreanls u'ont-ils pas 
voyage" dc par le mondc, ci 
constate le sort final des peuplcs 
in fi deles qu* Allah a detruits avant 
eux? Ce sera la le sort de Urns les 
mccriants. 

11 ♦ En effeL Allah est le 
Prolecteur des croyanls tandis que 
les infideles n'ont pas de protecteur. 



«>j))£ 



OjJ 'jT^ ij? 



(1) Che?. Wflfsh; .qui eombattetit pour la cause. . .» 



47. Muhammad 



Partie 2fr 



7W 



12, Allah admcttra ceux qui 
croient et qui accomp lis sent de 
bonnes oeuvrcs dans lcs jardins du 
Paradis oil coulcnt dcs ruisscaux. 
Quant aux mecreants qui s'adonnenl 
aux rcjouissances et se contcntcnt 
dc manger comme mangent les 
betes, TEnfcr sera leur destination. 

13* Combicti de cites, encore 
plus puissantes que la tienne - qui 
t'a contraint h emigrcr - avons- 
Nous exterminees, sans qu'elles 
puis sent ctrc sccourucs?! 

14, Cclui qui sc fondc sur la 
preuve revelee par Allah, est-il 
comparable a cclui qui sc fait unc 
haute idee dc scs mauvaiscs actions 
et qui suil ses propres passions? 

lb. II esl prom is aux hommes 
pieux irn Paradis ou se trouvent. 
par exemple, de.s fleuves d'une eau 
non eventee, des fleuves de laiL au 
gout inaltcrc, des fleuves de vin. 
delices pour ceux qui en boivent 
et des fleuves de miel tres pur, 
avee toutes sortes de fruits, et la 
jouissance de la Grace de leur 
Seigneur. Leurs conditions sont- 
cllcs compatibles a ccllcs dc ceux 
qui demeurenL a jamais en Enfer n 
ou on leur fail bone de 1 cau 
bouillantc qui dechiquctte leurs 
entrailles? 

16. Certains [hypocrites J viennenl 
t'ecouter mais > en sonant, ils 



-off ' >*J 



47. Muhammad 



Pat tie 2ft 



7^1 



discnt au\ initios: #Qu'a-t-il dil 
tout a l'heure?» Allah a see lie les 
tiieurs dc ces impics, qui nc suivcnl 
que lcurs penchants. 

17, Alors qu'Il a da vantage 
guide les tiny ants el eleve le degre 
de leur piele. 

IK, Les hypocrites tratltndcnt- 
ils que 1' avc-ncmcnt dc THcurc qui 
leur arrivcra a l'improvistc? Dcja. 
scs signcs prccurscurs sont appanis 
ct s quand cllc arrivcra, leur 
repentance ne leur servira a rien. 

19. Sache qu'il n est de dieu 
qu' Allah. Implore Sa grace pour te 
protcger contrc les p£ch£s t et Son 
pardon pour la remission des peches 
des croyants et des croyantes [ Allah 
connail bien le champ de vos 
activites et le lieu de votre sejour 
ctcrnd. 

20 + Parfois, des croyants souhailent 
qu'une nouveile sourate soil 
revelee. Mais des qu'une nouvelle 
revelation explicite evoque les 
prescriptions dc la luttc arm.ee > tu 
constates que les coeurs mal sains tc 
lancent un regard trouble commc 
s'lls etaieut deja a V article de la 
mutt, Malheur a cuxf 

21. S'ils etaient sincere s. dans 
les moments decisifs, obcissancc et 
bonne parole seraient bien meilleures 
pour eux . 




■r n * s * 



fit \ i ^ Jf * *i * ' 



47. Muhammad 



Pat tie 2ft 



7^2 



t V i jj- 



22. Ne craigne/.-vtms pas, si vous 
vous dciournicz dc la voic d 1 Allah, 
dc scmcr le desordre sur tcrrc ct dc 
rompre les liens de sang avec vos 
proches? 

23. Ceux qui agissenl ainsi serorit 
in audits d 1 Allah ct II les rendra 
sourds ct avcuglcs. 

24* Comment nc mcditcnt-ils 
pas le Cor an?! I^urs esprits sont- 
ils bouches?! 

25. Ccux qui lourncnt lc dos 
apres que la bonne direct ion leu: M 
clairement apparue. ont etc bernes 
el abuses par les promesses de Satan. 

26. Ces impies ont en effel 
confie a ceux. qui reprouvenl la 
revelation d* Allah: «Nous aliens 
vous suivrc dans certains cas.» 
Mais Allah connait leur maniere de 
lenir Jeurs sec re Is 1, 



27. Que fcronl-ik lorsquc les 
anges viendront rccucillir leurs 
amcs, les battant sur la face ct sur 
le dos? 

28. El cela parce qu'ils auronl 
suivi ce qui suscite la colere 
d h Allah ct pris cn aversion ec qui 
Lui plait. Allah a reduit a ncant 
toutes leurs oeuvies. 

29. Croient-ils, ces cteurs 



i*j '^ii *jzJ££ £ 



2 ^JWr^^L? 



(1 ) Che. ?. Warsh; -?Mais Allah comma t ]$ur$ 



secrets* 



47. Muhammad 



Pat tie 2ft 



7^3 



nial sains, qu' Allah ne fera pas 
apparaltrc lcur haine? 

30. Si Nous lc voulions, Nous 
f aurions fait voir ccs hypocrites ct 
lu les aurais reconnus aux traits de 
lours visages. Mais tu sauras les 
reconnaitre par les tournures de 
leur langage. Allah connait vos 
agisscmcnis. 

31* Nous allotis vous eprouvcr 
pour reconnaitre ceux parmi vous 
qui combatlent [pour Notre cause], 
et qui sauront demeurer constants, 
et pour observer votre conduits - 

32. En verite, les mecreams qui 
d&ourncnl autrui de la voie d' Allah 
et s'opposcnt a Son Mcssagcr. 
apres avoir etc clairement informes 
de la bonne Direction, ne pcuveni 
en rien nuire a Allah. II dejoucra 
loutes leurs manoeuvres. 

33. O croyanLs! Obeisse/ a Allah 
et a Son Mcssagcr ct cvitcz toute 
conduite qui annihile vos bonnes 
ceuvres ! 

34. En verite, les infideles qui 
detour ncnt autrui dc la voie 
d* All ah. et qui incur ent mecreants, 
ne bene ficieront jamais de la grace 
d' Allah. 

35* N acceptcz pas. [vous autres 
croyanls,] la position de faibles.se 
dans lc jihad (la Guerre Saintc) et 
n'appelez pas a 1* arret du conflit 



■ '.'.< 



47. Muhammad 



Pat tie 2ft 



7V4 



alors que vous avez le dessus. Allah 
est avee vous et II n'amoindrira 
pas les resullats de vos efforts. 

36. [Sachez que] la vie d'ici-bas 
n est que jcux et divertissements, 
mais si vous demeurez croyanrs et 
pieux, Allah vous assurera des 
recompenses sans vous rcclamcr 
de dons [de vos nehesscs]. 

37. En effet, s 'II vous les 
reclamait avec insistence, vous 
vous moiiueriez a v ares et II ferail 
apparalirc voire rancour. 

38. Yoila qu on vous appelle a 
dormer [de vos biensl pour la cause 
d* All ah et que certains parmi vous 
le milieu l . Ceux qui agissenl ainsi le 
font a leur detriment. Allah est Le 
Suffisant cr vous ctcs les pauvrcs. 
Si vous [LuiJ tourniez le dos. II 
prendnul a voire place un autre 
pcuplc dont la conduitc diffcrcrait 
de la votre. 




■ 




48. Al-Fath 



Partie 2fr 



795 







48. AL-FATH (la victoire) 







Posthigiriennt, rivtUt apris la sourate de "la Priere du 
Vendredi Elie comptt 29 versets. Son litre est tire du premier verset. 

Im s-ouratt fait mention de la victoire pour 1$ Prophete^ de lit 
quietude pour les croyants, de V attitude des "muhaUafitn" (les 
manquants a I'appel), de la dispense des infinites t du serment de 
VArbre > de la force, de la solidarity ei de la loyaute au Propkete de 
Ses compagnons* 

Au nam d 'Allah, le Clement, 
h Misericordieux. 



1. Nous t'iWons en vcritc assure 
un succes eelatant 

2. pour qu* Allah absolve Les 
erreurs passees et futures, te 
comble de Ses bi en fails, le guide 
sur le druil chemin. 

3* et tapporte un secours decisif. 

4. Cest Lui qui a repandu la 
scrcnite dans les coeurs des 
croyants, a fin qu'ils acquierent un 
supplement de foi. A Allah 
appartiennent les forces des cieux 
el de la terre. II est Omniscient el 
Sage. 

5. 11 admcUra Its eroyanis, 
hommcs cl femmcs, dans des 
jar dins baignes de ruisscaux, pour 
un scjour eternel, ct ef facer a leurs 
forfaits, Aupres d' Allah, ce sera un 
grand triomphe. 

6. Par comre. II chatiera les 
hypocrites et les poly theis les, 



Ak 1 - J- 

r rrl * 



i — _ J! I 



48. Al-Fath 



Pat tie 2ft 



7^6 



homines et femmes, qui nourrissenl 
de mauvaiscs pcnsccs conirc Allah. 
En fait, lc mal sc retournera centre 
cux. lis out suscite la eolerc d' All ah. 
II les a maudits ct lcur apprctc la 
Gchcnnc. miserable dcstiii! 

7. Cest a Allah qu'apparticnnent 
les forces des eicux ct dc la tcrre. 
Allah est Tout-Puissant et Sage. 

8. En veritc, Nous ravens 
envoye comme temoin. charge 
d'annoncer les bonnes nouvelles 
[aux croyauls] el daverlir [les 
impies] 

9. pour que vous (humains) 
croyiez en Allah el en Son 
Messages donniez uiie assistance 
reverencieuse a eelui-ci el glorifiez 
lc nom d* All ah matin cl soir. 

10. Kn veiile, ceux qui sengagenl 
avee toi t par un paetc d'allcgcancc, 
s'cngagenl, par la mcmc avec 
Allah. Sa main est au-dessus des 
leurs ; mais quiconque Trahit son 
engagement ne le fait qu a son 
propre detriment, Quanl a celui qui 
re specie r engagement piis en vers 
A 11 all, il aura une recompense 
sublime. 

11. Les Bedouins' 1 qui stml 
restes en dehors du jihad (la Guerre 
Saint e) lc diront: «Nous ctions 



©if m- ■* T'.- J ■* 



*j ^Ajl^ 4^' ijl- 



J C--" j-" --»" ^ 



(1) Voir curate IX, verset 90. 



4S. Al-Fath 



Pat tie 2ft 



7^7 



preoccupes par nos biens et nos 
proches. Implore done le pardon 
pour nousf» lis discnt du bout des 
levrcs cc qui n'est pas dans leurs 
cocurs. Dis-lcur: «Qui pcut vous 
protcger d' Allah, s'll vous veut du 
mal et qui pcut L' empecher s'll 
vous veut du bien?» Fh qui! Allah 
sail parfailement ee que vous 
Iramez. 

12. En fail, vous pen sic/ que le 
Messager [d' Allah] et les croyants 
nc retourncraicnt plus jamais chez 
eux, et cette idee s'empara de vos 
■cceurs. Telle lut voire mauvaise 
pensec qui oonduisit a voire mine. 

13. Que ecux qui rtrfuscnl de 
croire en Allah ct en Son Mcssager 
sac hen l que Nous avons prepare le 
Brasicr pour les incere'ants. 

14. A Allah apparlienl le 
royaumc des cicux cr de la Tent. II 
pardonne a qui II veut et chatie qui 
II veut. Allah est Fardormcur et 
Miseticordieux . 

15. Les Bedouins deserteurs vous 
dironl, lorsque vous ire/, recuperer 
des burins : «Pcrmcncz-nous de nous 
joindre a vous.w Ainsi, voudront- 
ils modifier la decision d* All ah. 
TDis-ieur: «Non, il ne vous est pas 
perm is dc nous suivrc. Allah en a 
deja ainsi decide. » lis repondront: 
«En fait : c'esl que vous. etes jaloux 
de nous.» Iin realitc, ce sont cux 



I - 'V V 



„t , — * -\?f- X.- -iff ilf, 



r * f^^r JTi^ ^l-h 



48. Al-Fath 



Pat tie 2ft 



qui tic comprcnnent pas grand chose. 

16« Dis aux Bedouins deserteurs: 
«Vous serez appeies a affronter des 
ad vers aires dune force redoutable, 
que vous combaUrez s'ils ne se 
soumeUenl pa?; a Allah. Si vous 
obcissc/., Allah vous dtmncra unc 
belle recompense. Mais si vous 
descrrez, commc la premiere fois, 
Allah vous infligcra un chatimcnt 
douloureux .» 

17, Aucune contrainte [d'aller 
au jihad] n'est imposee aux 
aveugles, ni aux boiteux ni aux 
malades. Celui qui obeit a All all el 
a Son Mcssagcr sera admis dans 
des jardins du Paradis ou eoideni 
des ruisscaux. Par eontrc, celui qui 
sc dctoumc subira un tourmcnt 
douloureux. 

IS. Allah a agree la conduite 
des cmyants lorsqulls font fait, 
sous Tarbre, acle d'allegeance' \ II 
a su ce qui elail dans leuis cisurs. II 
a repandu la quietude sur eux el leur 
a aceordd unc victoirc nnmincnte, 

19. avec dc riches bulins a 
porieo de leurs mains Allah est 
Tout-Puissant et Sage. 

20- [CroyantsJ, Allah vous a 
proinis d'importants butins a 



(1) II s'agil dc r&Llegcancc de l'Agrcmciil, CQntluc sous un arbrc a Al 
Houdeibiya, 



4S. Al-Fath 



Pat tie 2ft 



7W 



recuperet II a hale pour vous celte 
vie Loire, en delournant les bras de 
vos ennemis. Que cela soit un signe 
pour les fideles et serve a vous 
guider sur le bon chemin. 

21. Dautrcs victolres., promises, 
n'ont pas encore etc rcmportccs. 
Mais Allah en est le Maitre absolu. 
Allah est Omnipotent. 

22. Si ces mecreants vous avaienl 
livnS bataillc, ils auraicnt 6l6 mis 
cn dcroutc. sans trouvcr ni 
protcctcur ni a Hie. 

23. Telle est la Loi d h Allah, qui 
s'est tou jours appliquee. La Loi 
d'Allah csl lmtnuabk. 

24* Ccst Lui qui vous a cmpeehe 
d'en veuir aux mains avec eux> 
dans la vallee de la Mecque, apres 
vous avoir donne T a vantage sur 
eux. Allah esl bien an couranl de 
tout ce que vous faitcs. 

25* Ce sont, en effet. ces 
mecreants qui vous out mterdit 
Faeces a la Mosqucc Sacree [de la 
Mecque | et cmpeehe vos offrandes. 
deja appretees, d' atteindre le lieu 
du sacrifice. [Vous les aunezbaltus] 
s" il n r y avair a la Mecque des 
croyants et des croy antes inconnus 
de vous, [meles aux infideles], que 
vous auricz risque de pic liner a 
votre insu. Allah vous a epargnc 
cet acte ignominieux. Ainsi. Allah 



48. Al-Fath 



Pat tie 2ft 



800 



accordc-l-Il Sa grace a qui II vcut, 
Mais si ccs croyants s'ctaicnt fait 
connaiUe. Nous aurions inflige 
[uric delaile] aux mecreantk [qui 
subirontl un tourmcnt douloureux. 

26. Dans le cueur de ees 
infidclcs surgit un sentiment do 
vindicte aveugle, is?iu des. traditions 
antcislamiqucs alors que, dans le 
camp du Me>isager d' All ah el de 
ses- compagnons. Allah a repandu 
la serenile et qu'Il leur a assigns le 
devoir de tcnir le langage de la 
piele. Els meritent cela mieux que 
quiconque, car ils se sont niontres 
bien digues dc Y as turner . Allah csl 
Omniscient, 

27. Allah a realise la vision de 
Son Mcssagcr aunoncanl aux 
croyants qu ils allaient cntrcr en 
Louie securite dans la Mosquee 
Sacrcc - si Allah lc vcut - cranes 
rases ou cheveux coupes court, sans 
etre nullement inquietes' 1 '. Allah 
sail ce que vous nc save/ pas. II 
vous avail accorde, auparavant. 
une vicloire recente' 



28. C'csi Lui qui a envoy 6 Son 
Messages indiquant la voic du salut 
el la religion du Vrai, pour la faire 
prevaloir sur r ensemble des cultes. 
Allah est SuiTisant cornmc Tcmoin. 



(1) Le Propliete avail auparavant en une vision selon laque]]e il allait entrev 
dc eclte nianicrc a la Mccquc. 

(2) Tl .s'agit la victoiie remportee a Kbaftar en l'an 7 de 1'begire, 



48. Al-Fath 



Pat tie 2ft 



801 



1A i^iJ 1 fl_jj-i 

W- 



29, Muhammed est k Messagcr 
d' All ah. Lui ct ses compagnons 
son l severes en vers les inlideles el 
■compaus Mants entre eux. Tu les vois 
en pricrc. inclines ct prosterncs. 
chcr chant a bcncficicr des favours 
d' Allah et a Lui plaire; marques au 
front par les traces dc la proslcmauon 
ct compares, dans la Thora ct dims 
l'Evangile, a un champ seme qui a 
sorli des pousses qui, en croissant, 
deviennent robustcs ct fiancees stir 
lctirs tiges [faisant la] ficrtc des 
semeurs. C'esl par leur force 
qu' Allah provoque le res sentiment 
des mccrcants. A ccux d'entre cux 
qui croient et qui accompli s sent de 
bonnes oeuvres, Allah a promis le 
Pardon ct unc recompense sublime. 



^ ■■' **' 1 ■"' r V~& „ j >, .-~ m ^■-> r - .T'''' t 



^ 



49. Al-Hujut it 



Pat tie 2ft 



mi 



JJ- 1 







49, AL-HU JURAT 
(les appartertient?) 







Posthegiritn ne, rerelee apres la sourate dt la "Discussion", Elk 
cample IS versets. Son titre est tire du verset 4. 

La sourate nidi gut certmnes eoitduites et attitudes a observer: 
adoueir le ton en presence du Prophele; se mifier des rumeurs; 
reconcilier les croyants en con/lit; eviter la railhrit et la moquerie 
reciproques; eviter la suspicion; eviter de s'epier. 



Elle se let mine sur une definition de la vraU foi. 



Au nom d* Allah, le Clement, 
le Mi$4ricordieux< 



1- 6 croyants! N ' anticipez pas 
sur la voloute d' Allah et de Son 
Messager. Redoute/, Allah! II 
•entend tout et II suit lout. 

2. 0 croyanls! N'elevez pas 
voire voix sur celle du Prophele el 
nc lui park/ pas aussi fort que 
voui le failcs entre vous s dan*; vos 
discussions! Vous risqucriez ainsi 
de perdre le benefice de vos 
ccuvrcs, sans k savoir. 

J. Ccux qui baissem la voix 
auprcs du Prophele sonl ccux donl 
Allah a eprouvc les cocurs par la 
pictc, A cux, le Pardon d'Allah ct 
une Retribution immense. 



4. La plupart de ccux 
tintcrpcllcnt du dehors 
appartcments ne sont 
raisomiablcs. 



qui 
des 

pas 



S. II aurait ete beaucoup mieux 
pour eux d'attendre que tu sortes. 



jLgyi ft' l^' 1 o^j' 1 ^i' 1 



^ ^ 



49. Al-Hujuiat 



Pat tie 2ft 



JJ- 1 



Allah est cependant Indulgent el 
Misencordieux . 

6. O croyants! Si unpervcrs vous 
apporte unc nouvcllc [mcttant dcs 
gens en cause], soycz circonspccts 
pour eviter de sevir injustement 
eontre ces gens el avoir des 
rcmords par la suite. 

7. N'oublicz pas que le Prophetc 
est panni vous ! S il vous ccoutait 
trop sou vent, vous seriez en grande 
difficuUe. Mais, heureusenient, Allah 
vims a inspire r amour de la foi el 
Ta renduc agrdable a vos occurs* 11 
vous a fait dctester la mccrcancc. 
la perversion et la desobeissance. 
Tel est le comporlemenl de ceux 
qui sunt bien guides. 

8. C cst la unc grace ct un 
bienfait d 1 AUah. r Omniscient, le 
Sage, 

9. Si deux panics panni les 
croyants entrcnt en conflir, cmploycz- 
vous l\ les reconeiliert Si Tune 
d'cllcs commel unc agression 
injustifice centre l 1 autre, conibattez 
les agresscurs jusqu'a cc quils 
reviennent a la Loi d 1 Allah! S'ils 
renoneent, relablissez erure les 
deux parlies unc paix juste el 
agisscz avee cquite f Allah aime 
ceux qui sont equitable s. 

10. I.es croyants sont des freres. 
Reconciliez done vos freres! 



■2 # -? < j£t 



1 * 



49. Al-Hujut it 



Pat tie 2ft 



JJ- 1 



Redoutez Allah afin de beneficier 

de Sa Grace! 

11. 6 croyants! Que des homines 
ne rail lent pas d* autre s hommes. II 
sc pourrait que les pcrsiflcs soienl 
meilleurs que les railleurs. Que des 
femmcs nc raillcni pas d'autrcs 
femmcs. II sc pourrait que les 
persi flees soient meilleures que les 
raillcuscs. Evitcz la mcdisancc enrre 
vous et ne vous laneez pas des 
sobriquets injmicux! C ? est la une 
perversion detestable de la part de 
ceux qui onl eu la foi. Ceux qui ne 
sc repentent pas sent des injustcs. 

12* 6 croyants! Ne soyez pas 
Irop suspicieux. Certains soup^ons 
sont injustes. Ne vous epiez pas 
[les uns les aulres]! Evitez la 
mcdisancc entre vous! Qui, parini 
vous, amierait manger la ehair de 
son f'rerc itiort?! Vous en avez 
certainement horreur. Redoutez done 
Allah qui aime pardonner, qui est 
Miscricordicux ! 

13 + O vous, humains ! Nous vous 
avons crees a partir de males el de 
feme He s: Nous vous avons repartis 
en pcuples ct en tribus pour que vous 
vous reconnaissiez mutuel lenient. 
Pour Allah, les plus honorahles 
parmi vous sont les plus pieux. 
Allah connail lout et sait tout. 

14. [Quand] les Bedouins disent: 
«Nous crovons.» Dis-Lcur: «Vous 



o^ 1 jJ.^' J^3jV^ ■' - 



--■ * - 



49. Al-Hujuiat 



Pat tie 2ft 



n'eles pas de vrais croyanls, mais 
sctilcmcnt dcs soumis. La foi n'a 
pas encore penetre vos occurs, mais 
s.i vous obeisstz a Allah cl a Son 
Messages II if amoindrira cn ricn 
vos efforts. Allah est Indulgent el 
Miscricordicux^ 

15. Les vrais fideles sent ecux 
qui cioient en Allah et en Son 
Messages sans jamais mellre en 
dome lcs fondemcnts dc leur foi, ct 
qui donncnt leurs biens ct leur vie 
pour la cause cT Allah. Tels sont les 
troy ants sinceres. 

16. Dis [aux Bedouins] : «Allez- 
vous informer All all sur voire 
foi alors qu'Il connait tout cc qui 
est dans les cieux et sur terre?» 
Allah est Omniscient. 

17. Les Bedouins t'annoncenl 
leur conversion a r Islam conimc si 
c r etait une favcur qulls te faisaient. 
Dis: «N*essayez pas de faire valoir 
eetlc eon version aupres de moi. Au 
contraire, cest a Allah que vous 
devez la faveur de vous avoir bien 
guides pour etre croyanls, si vous 
ctcs sinceres. » 

18. En vdrile, Allah connait les 
mystercs des cicux ct dc la tcrrc. II 
est bien an com an l de tout ce que 
vous failes. 



5(1. Qif 



Partie 26 



SOti 







50.QAF 







Prehegirienne (sou/ le verset 38), revilee apres la sourate des 
"Ettvoytes". Elk cample 45 versets. Son tUre est tiri du premier 
verseL 

Ij& sourate trade pour I'essentiel du processus de la Resurrection, 
du Jugemettt Dernier des kommes et du sort final des tins el des 
autre*. 



Au nom d' Allah, le Clement, 
le Misericordieux. 

1. Qif. Par ce glorieux Goran? 

2. Ehoui les homines s'etonnenL 
qu'un mortel uonirae eux vienne 
les avcrtir. Les mecrcants. [niant la 
Resurrection], disent: «Cest une 
chose elraiige!* 

3. «Lorsque nous serous morts 
el devenus poussicre, pourrions- 
nous rcveuir de si loin?! Quel 
retour incroyable!» 

4. Certes. Nous savons ce que 
la Leue ronge de leurs corps. Nous 
possddons un rcgistrc bicn lenu. 

5. Ces liilideles recusaienl la 
v£rit£ qu'ils avaicnt rccuc Los voila 
done dans une situation confuse! 

6. N'ont-ils pas observe le cieL 
au-desisus d'eux : comme Nous 
ravens cdifie ct ornc? II uc 
presents aucune faille. 

7. El la terre que Nous avons 
ctenduc. oti Nous avons implante" 
de hautes montagnes. et d'ou Nous 



Jt "I I ■-' I I """^ I " tfT* 1 ^ *" I r 



5(1. Qif 



Partie 26 



S07 



avons fait pousser loute sorte de 
pi antes mcrvcillcuscs ! 

8. Cc sont la tics signcs 6clairants 
ct des rappcls pour Tout scrviTcur 
qui se veul repentant. 

9. Nous avons aussi fait descendre 
du ciel une eau ferti lis ante, avec 
laqucllc Nous avons fait pousscr 
de.? jardins et des cere ales que Ton 
moissonne, 

10. des palmieis elances, aux 
regimes bien ordonnes, pour la 
nourriture des homines . 

11. Avec ccttc cau> Nous avons 
ranimc la tcrrc aride. Ainsi la 
Resurrection s'opere-t-elle! 

12. Avant ces mecreants, d'autres 
avaienl Lraite les. Propheles de 
mentcurs, tcls le pcuplc de Noc t les 
habitants d'Ar-Rass, les tribus de 
TamuU 

13. de c Ad, eL Pharaon am si que 
lc pcuplc dc Loth h 

14. les. habitants de Laika et le 
pcuplc dc Tubba c . Tous avaicnt traitc 
les Messagers d imposteurs. De ce 
fait, ils ont bien meiite Noire decrel 
dc chatimcnt. 

15. Avons; -Nous peine pour La 
premiere creation? Assurement non! 
Ht pourtant les infi deles mettent en 
doute la nouvelle creation. 

16. CesL Nous qui avons cree 



5(1. Qif 



Partie 26 



SOS 



l'homme; Nous txinnaissons les 
sentiments les plus secrets dc son 
ame, Nous sommes plus p roc lie de 
lui que sa vcinc jugulairc, 

17. lorsque les deux anges charges 
de suivrc l'hommc raccompagncnL 
1'un a sa droits et 1 autre a sa gauche, 

IS* il ne profcrc mil propos qui 
ue soit note par un recenseur vigilant, 

19* Lorsque le glas de la moil 
soiuiera, epreuve de Vcritc, Fhomme 
icnicra de l'esquiver. 

20. Lorsqiwl sera souffle dans 
la Trompettc. ce sera alors lc jour 
du Verdict promis, 

21 ♦ |Cc jour-la J chacun sc 
presentera accompagne d un ange 
qui k conduit ct d K un ange tcmoin. 

22. [II lui sera dit] : «Tu etais 
insouciant dc ecei. Nous avons 6t6 
le voile | qui couvrait] tes yeux et 
la vue est aujourd'hui percanLe.» 

23* Son compagnon, [ range - 
lemom,] dira: «Voila son bilan; il 
est prct.» 

24. [II lui sera rcpondu]: «Jcicz 
dans la Gehcnne quiconque persiste 
dans une mecreance obstinee, 

25* qui empeche les bienfaits 
pour autrui"- et s'avere agresseur 
el crimincl; 



(11 D L autre? exegete? eomprenneut : "qui refuse de dounei de ses biens". 



5(1. Qif 



Partie 26 



S09 



26. [l'lmpie] qui associe a 
Allah un faux dicu. Mcttez-lc done 
dans le calvairc d un tourmcnt 
terrible ,» 

27. Son associe dira: #0 
Seigneur! Ce n'esl pas moi qui Tai 
induit cn crrcur. II ctait lui-mdmc 
manifestcment egare.» 

2&. Allah dira: «Nc discutcz pas 
devant Moi! Je vous ai deja mis en 
garde par la revelation de Ma 

parole. » 

29* «Ma parole est immuablc; 
Je ne lese personne,» 

3(K Le jour ou Nous (Allah) 
dirons a la Gebenne: «.Es-lu bien 
remplie?» Elle repondra: «Peut-on 
cn ra j outer ?» 

31 ♦ Cc jour la, le Paradis sera 
rapproche pour etre mis a portee 
des hcininiesi pieux. 

32. Voila cc qui est promis a 
lout repentant assidu 

33* qui rcdoutc, mcmc sans 
tcmoin, la dc sob eis sauce a Allah ct 
sc prcscntc avee un occur penitent. 

34, [A ces pieux, il sera dit]: 
«Entrez en paix dans ce Paradis! 
C'est le jour du bonheur eleinel» 

35. lis y trouveronl lout ce qu ? ils 



(1 ) Che?. Warsh: «Le jour oil All a dira.. ,» 



5(1. Qif 



Partie 26 



810 



voudront et Nous avons encore 
day ant age pour cux. 

36, [Rappclle an a infi deles] 
combicn dc generations Nous avons 
exterminees avant eux. Elles etaient 
dune violence encore plus rcdoutablc 
et avaienl parcauru la terre a la 
recherche d'un refuge introuvable. 

37, II y a la uric lecon pour tout 
homme dote d un esprit sain et 
d'une oteiJle attentive; qui observe 
autoui de lui. 

38, C'est Nous qui avons cree 
les cicux, la terre et tout ce qui est 
entre les deux en six jours, sans 
aucune peine. 

39, Supports avec patience les 
dues des infidclcs ! Celcbrc les 
louanges de ton Seigneur avant le 
lever du soleil et avant son coucher ! 

40, Celebre egalemem Ses 
louanges durant une partie de la 
nuil el aprcs les problem alions [dc 
la pricrc. ] 

41 ♦ Sois a Tccoutc de l'Appel 
que rAnnonciateur lane era d'un 
endroit proehe ! 

42. I.e jour ou les moits 
entendioiU Je Cri de Verite\ ce sera 
le Jour de la ResuiTection. 

43* C'est Nous qui faisons 
vivre eL mourir > et a Nous se fera 
rullime Retour. 



5(1. Qif 



Partie 26 



an 



44, Lc jour ou la icrrc [couvrantj 
les tombes sc fcndra, les morts se 
precipileioiU [pour sortir]. T.es 
riLSiembkr esl [en effel.] chose aisiee 
pour Nous. 

45, Nous connaissons micux 
| que toi] les conciliabules des 
infideles. Tu n'es pas charge de les 
contraindre a croire. Fais le Rappel, 
par le Coran> a tous ceux qui 
redoutent la menace de Men 
■cliatimenL. 



! 



51. Ad-J>3riy3t 



Parlie 2ft 



$12 







51, AD-DARIYAT (les rafales) 







Prehigirienne, rivelie apres la sourate d*"Al-Ahg£tf'\ Elle 
compte 60 verxetx. Son litre est tird du premier vtrset 

Apres confirmation de la veraiite du Jour promts, il est mention nc 
la visile des anges ckez Abraham, fas missions